Partagez | .
 

 And now, what's the plan ? || ft Michaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : Très très vieux
Métier : Tueur de Dragon, Majordome & Détective Privé
Situation : Compliqué
Localisation : Chicago la majeur partie du temps
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR ; Michaël pour le gif du profil ♥
Je suis aussi : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 154

Message Sujet: And now, what's the plan ? || ft Michaël Dim 25 Juin - 2:06

en cours

sujet privé; ft. Michaël

type ❖ normal

date ❖ post intrigue

informations spatio-temporelles ❖ nous nous trouvons au paradis, peu après que les anges se soient dispersés. Yehuiah est resté pour parler à Michaël.

intervention du MJ ❖ non merci

Autre ❖ nom de Chuck de bordel de mes feels.

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW





And now, what's the plan ?
Michaël Δ Yehuiah


“ How can I say this without breaking, How can I say this without taking over, How can I put it down into words When it's almost too much for my soul alone ? Dreams fight with machines Inside my head like adversaries ... I loved and I loved and I lost you. I loved and I loved and I lost you ; I loved and I loved and I lost you ... And it hurts like hell. Yeah it hurts like hell ” Δ FLEURIE


J’avais vu son corps s’effondrer sans un mot. Sans une plainte. J’avais vu l’envol de manches, les battements d’ailes s’arrêter. J’avais su que ce jour arriverait, le repoussant, le niant, le refusant de toute mon âme. Cela ne se pouvait. Cela ne devait. Jamais. Telle une fleur arrachée, merveilleux lys déraciné de sa terre, la reine morte dans le sang n’avait pas eu à tâcher les dédales d’un blanc pur immaculé. Et à présent que le silence était revenu, que les cris s’étaient tus, que le meurtre commis pour servir de leçon avait ramené l’ordre, maintenant que la solitude étreignait mon coeur ou ce qu’il en restait, je me permettais enfin de laisser sortir la plainte, le cri déchiré, désespéré, affolé, meurtri. Devant tous, il avait fallut contempler la perte, la caresser du regard sans bouger. Etre dur. Etre fier. Etre fort. Un guerrier sans morale, obéissant aux ordres. Voilà ce qu’était un soldat. Un Grigori. La gloire auréolée n’avait plus de saveur depuis longtemps, mais la haine ne s’était pourtant pas permise d’entrer par la porte secrète. Pourtant, à la seconde où j’avais vu la lame briller, il m’avait fallut tout mon self contrôle pour ne pas aller désarmer son porteur. Pour ne pas me jeter entre eux, lever le bras, pour ne pas tuer notre frère aîné de mes propres mains, pour ne pas souiller la résistance offerte en le faisant voler à plusieurs mètres avec fureur. Il m’avait fallut tout mon self contrôle pour ne pas hurler et me précipiter contre son corps, il m’avait fallut toute ma force pour ne pas pleurer. Rester stoïque. Froid. Fermé. Ainsi étaient les Grigoris. Machine de guerre parfaite, les rouages s’étaient pourtant raillées il y avait plusieurs millions d’années, lorsqu’il avait fallut jouer la comédie, usant de cet amour fraternel comme excuse. Lorsqu’il avait fallut tuer mes amis, mes frères, mes sœurs, parce qu’ils avaient pêchés.

Je l’avais tuée. Ce n’était pas cette lame brillante qui l’avait fait. Elle était morte le jour où Michaël avant planté son idée dans ma tête, elle était morte le jour où j’avais accepté le sacrifice pour l’exemple. L’exemple qu’il me demandait d’honorer à nouveau en ce jour glorieux, ce jour fastueux, ce jour que je rêvais de finir, de détruire, de recommencer. Que me restait-il à présent ?
Michaël avait repris parole, d’une voix forte, incandescente, délivrant ses mots, ses ordres, la voie à suivre et à tracer. Pourtant je n’avais pas écouté. Mon regard ne s’était pas détaché de cette larme de vie, de ma fleur fanée, comme incapable de fuir, comme incapable d’accepter. Pahaliah était morte. Pahaliah était morte et j’en étais le responsable, tout comme j’étais à l’origine de sa première discorde.
Statufié. Le temps s’était arrêté à la minute où ses ailes parcheminées s’étaient ancrées dans le sol, à la seconde où sa grâce s’envolait, tandis qu’elle rendait son dernier soupir, les yeux ouverts, la surprise et la douleur se reflétant dans ses yeux éteints. Pardonne-moi, avait-elle dit en silence à Michaël. Pardonne-moi. C’était à présent ce que je répétais, seul avec mon ombre, seul avec son corps, seul avec mon frère aîné. Je me fichais bien de ce qu’il pouvait penser de son fier guerrier sur l’instant. Lui seul savait. Lui seul avait toujours su, après tout. Outre les membres de ma garnison, il était l’un des rares à m’avoir vu plier comme j’étais en train de le faire. Désormais accroupi, genoux dans la cendre de ses dernières empruntes duveteuses, je prenais son corps tendrement pour lui fermer les yeux.

« Je t’aime. » Ma voix, rauque, murmura ces mots tandis que la serrais contre moi - la berçant contre mon torse, mes ailes entourant son cadavre aussi tendrement que tragiquement - avant qu’elle ne se rompe pour finalement être secouer de longs sanglots.  « Pardonne-moi. Pardonne-moi, Pahaliah. » Fou, le regard emprunt d’une douleur sans mots, il me fallut du temps pour me calmer – pour mes épaules cessent de s’agiter, pour que mes ailes se déploient à nouveau. Il me fallut du temps pour que je me relève, vacillant et vidé, mon coeur plus meurtri qu’il ne pourrait jamais l’être, sans pourtant être capable de la lâcher. Ma sœur, celle que j’avais élevé et porté était morte et si je ne pourrais jamais pardonné cet acte, je comprenais cependant la nécessité du geste traître. Me retournant finalement vers Michaël, les larmes dévalant mes joues malgré le non droit qu’elles possédaient, c’est d’une voix calme et inanimée que je murmurais, sans convictions. « Fallait-il vraiment la tuer ? »
Incapable de détacher mon regard de celui de mon aîné, c’est pourtant d’une main douce et tremblante que je remets une mèche des cheveux blonds de ma sœur derrière son oreille – comme si cela changerait quelque chose, comme si elle allait se réveiller.
« Fallait-il vraiment la tuer, Michaël ? » N’y avait-il point eu assez d’exemples ? N’y avait-il point eu assez de massacres ? Délicatement, je serrais à nouveau ma sœur contre moi, avant de laisser mes pouvoirs se manifester. Son corps flasque se mit finalement à briller et après une gerbe d’étincelles, se métamorphosa en une nuée de papillons bleu ciel et noir, argent et blancs qui s’envolèrent vers le ciel. C’était là tout ce que je pouvais à jamais lui offrir. Une sépulture digne d’elle. La liberté tant espérée malgré la promesse mutilée à jamais – seule la trace de ses ailes restant sur le sol pour témoigner de la violence.
« C’était un soldat exemplaire et je suis fier de tout ce qu’elle a accomplit. » Ma voix, toujours rauque, chuchote à nouveau tandis que je fixe mon frère, me redressant malgré les blessures invisibles sur la chair, m’opposant presque à lui. D’une main rageuse j’efface les perles salées dévalant la peau de mon véhicule avant de reprendre, tout en tentant de maîtriser ma voix et mon ton, essayant de ne paraître trop mordant malgré le désir brûlant de l’assassiner verbalement. « Quel est ton plan, à présent ? Que doit-on faire, mon frère ? Massacrer les nôtres comme nous avons massacré mon ordre ? Il en reste encore malgré tout, bien qu’ils soient relativement peu à présent. Tu souhaites assassiner Lucifer, soit, mais il est trop intelligent pour se faire prendre si simplement. Dois-je à nouveau jouer les doubles jeux ? Dis-moi ce que je dois faire, Michaël. Dois-je rejoindre ses rangs ?! Dois-je laisser ta lame me transpercer en remerciement comme tu l’as transpercé elle ? Elle aurait pu être utile … En rejoignant Lucifer, elle aurait pu nous apporter de nouveaux renseignements, elle … »
Ma voix, devenue hystérique sur la fin, n’est certainement rien en comparaison de ce que je ressens à présent. Déboussolé, perdu, fou, je ne désire en réalité qu’une chose : en finir, une fois pour toute – mais je me battrais encore, mais je me battrais toujours.
« Pourquoi, Michaël ? … Réponds-moi. REPONDS-MOI ! »
Je me battrais toujours, car incapable de trouver la paix, c’est tout ce qu’il me reste à faire. Essayer, essayer encore … Veiller sur ces êtres, veiller sur nos frères et nos sœurs, tenter d’y mettre bon ordre même si tout cela me porte sur le système. Je le ferais. Je le ferais, pour toi. Ma sœur. Ma toute petite … Ma fleur. Pahaliah.

par humdrum sur ninetofive





We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t116-carnet-d-adresse-de-yehuiah#395
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 454

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Mar 4 Juil - 21:39



 And now, what's the plan ? Yehuiah & Michaël Le calme était revenu au paradis, un faux semblant cachant bien des murmures en provenance de chaque Ange. Chaque frémissent de plumes, chaque agitation dans leurs grâces n'ont pas échappés à l'aîné de tous. Plus un son, plus un mouvement de leur part, sa voix s'est élevée et a résonnée dans l'air. Dictant ses ordres et la marche à suivre, agissant comme si rien ne venait de se passer, il a pourtant lu en eux la crainte revenue. À défaut de la partie être obéit de tous, Michaël a regagné celle de la peur qu'il insufflait avant de terminer dans la cage. Plus que leur grand-frère, leur général est de retour aussi implacable qu'autrefois. L'un après l'autre, ils filent et disparaissent le laissant seul avec le corps de sa soeur et le Grigori.

L'Archange croise les bras sur la poitrine ne cillant pas un seul instant au cri de son frère. Ne rien montrer, ne pas céder ou plier. Ne pas laisser sa grâce s'affoler et ses ailes s'agiter devant Yehuiah. Pourtant Michaël sait ce que son Grigori endure, il l'a lui même ressenti bien des millénaires plus tôt quand Lucifer s'est rebellé, quand ensuite son cadet a été déchu puis jeté dans la cage après de nombreuses batailles. Ce coup de poignard en plein coeur, cette certitude que le monde s'arrête de tourner. La trahison, l'abandon, la détresse et la culpabilité qui vient vous ronger petit à petit ou encore l'amour tout simplement. Tous ces sentiments qu'il a fallu verrouiller et enfouir au plus profond de son être, ces choses qui n'avaient plus le droit de siéger. Le paradis n'a plus jamais été le même pour le Premier Né et il ne sera plus jamais le même pour Yehuiah. Est-ce l'amour qui l'a d'ailleurs conduit à épargner le Grigori en le faisant passer pour mort aux yeux de tous ? L'Archange est sûr et certain que non, qu'il ne s'agissait juste que de le protéger de la haine des autres Anges. Qu'il ne s'agissait juste que d'épargner sa vie pour lui permettre de retrouver un jour sa place parmi eux. Le seul à ne pas trahir le paradis et la confiance de Michaël.

Les secondes et les minutes défilent sans que Michaël ne bouge, le regard azur de son vaisseau suivant chaque mouvement de son frère. Entendant aussi chaque parole qu'il prononce. L'Archange donnant l'air d'attendre que le Grigori ait terminé sa crise comme le ferait un parent avec un adolescent capricieux. Crise qui ne semble pas passer si rapidement et bien qu'il puisse le comprendre, ce n'est pas pour autant qu'il apprécie un tel comportement. Une certaine forme d'hystérie semblant gagner son cadet et sa patience déjà entamée, sa voix tonne.

- Cela suffit maintenant, reprend toi Yehuiah ! Tu sais très bien pourquoi j'ai dû le faire, tu étais à côté de nous, tu as entendu ta soeur aussi bien que moi. Michaël le mettant au défi du regard de lui dire le contraire, de lui dire qu'il n'a rien entendu. "Tu es le mieux placé pour comprendre et savoir à quel point la trahison des nôtres est chose aisée et prompt à survenir. Et que je ne peux laisser cela s'installer." À croire que les choses ne sont qu'un éternel recommencement puisqu'il n'y a pas que son ordre qui a trahi le paradis et leur mission originelle. D'autres encore l'ont fait et si le Premier Né peut tolérer ceux se rangeant du côté des humains, pour ceux voulant rejoindre Lucifer seule la mort peut les attendre au bout du chemin. Quant à parler de ce que Michaël compte faire maintenant mais aussi parler de Lucifer, il attend que son cadet se calme.
© Justayne





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Soirées CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très très vieux
Métier : Tueur de Dragon, Majordome & Détective Privé
Situation : Compliqué
Localisation : Chicago la majeur partie du temps
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR ; Michaël pour le gif du profil ♥
Je suis aussi : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 154

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Sam 22 Juil - 20:14



And now, what's the plan ?
Michaël Δ Yehuiah


“ How can I say this without breaking, How can I say this without taking over, How can I put it down into words When it's almost too much for my soul alone ? Dreams fight with machines Inside my head like adversaries ... I loved and I loved and I lost you. I loved and I loved and I lost you ; I loved and I loved and I lost you ... And it hurts like hell. Yeah it hurts like hell ” Δ FLEURIE


La haine. La honte. Regarde-toi, Yehuiah. Regarde-toi. Qu’es-tu donc devenu ? Te voilà à pleurer comme un enfant, comme un humain. Te voilà à hurler ta détresse confuse, te voilà déboussolé, à terre, rampant comme un ver, à prier, à hurler ta rage, à renier ta faute, à t’apitoyer sur toi-même. Est-ce cela un Grigori ? Est-ce cela, l’armée céleste ? L’autre toi, l’ancien toi, détournerait le regard, écoeuré, incrédule. Il irait chercher sa lance, te transpercerait, tuerait chaque sentiment, chaque faiblesse sans un mot de plus, sans même un regard à t’offrir. Tu es impur. Tu es indigne. Tu es souillé. Tu n’es plus, simplement. Quand as-tu cessé d’être ?
Comme si cela importait réellement.

L’amour, voilà la réponse.
L’amour.

A trop aimer, on en meurt.
Sali.
Assassiné.
Dans la boue.

Eblouit.

Maintenant tu sais, murmure une voix intérieure. Maintenant tu sens. Maintenant tu vis. La perte. Cette perte que Michaël doit ressentir, chaque jour. Cette perte inégalée qui ne pourra jamais trouver  de réconfort, ce sentiment d’être laissé pour compte, trahit. Mais malgré le fait que j’en ai conscience, la douleur est tout ce qui me remplit. La cohérence est balayée et, aveuglé, je hurle ma propre déchéance. Une partie de mon esprit fragmentée se rue sur l’assassin de ma sœur, le force à lâcher sa lame pour l’enfoncer dans sa grâce désarmée jusqu’à ce qu’il s’effondre, à son tour inanimé. Une partie meurtrie continue de pleurer, affalée sur le corps de la défunte entité qui n’existe déjà plus, transformée. Une partie se jette et prie, une autre part se suicider, la dernière, stoïque, ne parvient pas à se décider. Et moi, je suis chaque être comme aucun, la respiration sifflante, je peine simplement à reprendre vie. Voilà pourquoi ressentir était proscrit me dis-je, en un sursaut de lucidité. Voilà pourquoi il fallait suivre : la douleur est le propre de l’humanité. Que orgueilleux j’étais !

Plus tard, la gifle. Tant attendue, tant espérée, elle est pourtant trop douce, dés-harmonisée. Se reprendre. Se reprendre, oui. Les plumes tressautant, elles semblent soudain regagner un semblant d’énergie, tandis que le sanglot se stoppe, les larmes brillant toujours sur mes joues. Il n’y a pas de « si ». Il n’y en aura pas. N’y en aura plus. Reprends-toi, Yehuiah. Reprends-toi, pour Pahaliah. Tu lui dois bien cela, n’est-ce pas ?

« Envoie-moi. »

Voix rauque, fantomatique. Mes yeux cherchent ceux de Michaël, et qu’importe si je dois paraître fou à l’instant - après je le suis. Ma gorge douloureuse – alors qu’elle ne devrait pas l’être – pousse sur ma voix, la forçant, la rendant plus gutturale encore, plus profonde - ô tendre agonie.

« Envoie-moi à Lucifer. »

Je reprends, calmement, soudainement, plus sûr de moi que je ne l'ai jamais été, ployant le genou à nouveau, sans sourciller. Dans mes yeux, la folie, et pourtant toute probabilité se calcule désormais, une idée germant dans mon esprit.

« Ordonne-le moi, Michaël. Laisse-moi partir. Ils n’auront pas confiance en moi … Pas après le premier sacrifice. »

Je me redresse à demi, m’approchant, ma voix suffoquant, cherchant l’air, comme ma plainte s’élève, lourde, tremblante, orageuse comme l'air ambiant. Car mon ainé a raison. Je suis certainement le mieux armé pour comprendre. Mais là, maintenant, je le prie pour un but, une raison – un ordre, voilà à quoi j’en suis réduis. Un ordre. Non pas pour oublier, non pas pour me venger. Un ordre, pour exister.

« Laisse-moi trahir, pour mieux le trahir lui. »

Laisse-moi t’apporter ce frère que tu chéris sur un plateau. Laisse-moi regarder ta lame transpercer son coeur – permet à sa mort atroce d’être utile. Je t’en prie, Michaël. Je t’en prie. Laisse-moi être à nouveau être utile au Paradis. Pour elle. Pour moi. Avant que je ne sombre définitivement dans la folie.

par humdrum sur ninetofive





We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t116-carnet-d-adresse-de-yehuiah#395
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 454

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Dim 13 Aoû - 14:15



 And now, what's the plan ? Yehuiah & Michaël L'Archange savait qu'un jour il retrouverait le Grigori, il savait que son fidèle et aimé Yehuiah rentrerait à la maison parmi les siens. Michaël savait aussi que ça ne serait pas facile pour lui de faire face aux autres Anges. Que la stupéfaction pour eux de voir un Grigori bien vivant et autorisé à marcher au paradis, serait vite remplacée par des actions. Il avait anticipé le fait que tous, ou presque, voudraient le tuer sans chercher plus loin. Cela n'a pas manqué, les lames angéliques sont très vite apparues dans leurs mains, ils ont été tout aussi rapidement calmés. Bien que cela ne veuille pas dire que Yehuiah ne craint plus rien de leur part. Oh Michaël sait qu'il pourrait se défaire de bons nombres d'adversaires mais que ça n'irait pas sans pertes supplémentaires. Mais ce que Michaël ne savait pas, c'est que le retour du Grigori serait marqué par la mort d'une de ses soeurs, de la plus proche de lui. L'Archange n'a jamais voulu que ça puisse se passer ainsi, que Pahaliah meurt de sa main mais il n'avait pas d'autre choix. Il se devait de le faire. Punir l'impudente et sa trahison ne serait-ce que verbale. Montrer à tous ce qu'il en coûte de se dresser contre lui. Raffermir son autorité et leur rappeler que la récréation est terminée maintenant qu'il est de retour.

Le Premier Né aurait pu quitter la pièce et laisser Yehuiah faire ce qu'il voulait du corps de sa soeur. Non à la place il est resté et il écoute son cadet hurler, il le voit se briser, lutter contre lui même. Michaël ne le juge pas pour agir ainsi, c'était prévisible connaissant l'amour que le Grigori porte à la Séraphine pratiquement le même amour qu'il porte à Lucifer. La même perte bien qu'on pourrait lui répondre que Lucifer est toujours vivant, ce à quoi Michaël répondrait que non son vrai frère est mort le jour où il a refusé de plier le genou devant les humains. Le jour où le coeur de Michaël s'est brisé net. De leur combat au paradis avant la chute, il n'y avait que haine dans les yeux de l'aîné. Jusqu'au dernier moment celui où le regard de Lucifer dans le sien, il a eu les larmes aux yeux, son cadet l'ayant certainement vu juste avant de chuter dans la cage. Une fraction de seconde de faiblesse. Une éternité de tourment.

La patience de Michaël peu d'Anges peuvent se targuer d'en profiter quand ils dépassent les bornes. Yehuiah est de ce petit nombre, s'il ne le savait pas, maintenant c'est chose faite alors qu'il va clairement trop loin. L'Archange lui ordonnant de se calmer peut-être un peu trop doucement, sa manière à lui de dire à son frère "je te comprend, je sais ce que ça fait". Le Grigori se reprend aussi rapidement que possible bien que Michaël sente que ce n'est pas la fin. Haussant un sourcil interrogateur aux premiers mots de son cadet. Que veut-il dire par là ? Les regards ne se quittent plus, le Premier Né n'aime pas ce qu'il peut lire dans celui de Yehuiah. Lucifer. Oh. Le genou qui se plie pour exprimer ce qu'il attend de son aîné avant de se relever et d'approcher.

- Pourquoi ferais-je une telle chose ?

Le laisser trahir pour mieux trahir Lucifer. Il a raison sur un point, la confiance des autres Anges n'est plus et ne reviendra pas, pas comme ça. Son cadet est au bord de l'implosion, la tempête gronde dans son coeur et se répercute dans l'air ambiant. Alors Michaël fait ce geste qu'il n'a plus fait depuis fort longtemps et son aura se déploie. Forte et dure, rude même mais aussi bienveillante et aimante. D'un mouvement souple, il attire Yehuiah contre lui et laisse ses paires d'ailes venir les entourer. Écrin protecteur. Cocon apaisant. Michaël voulant apaiser un tant soit peu le coeur, l'âme et la grâce de son cadet, comme lorsqu'ils étaient petit tous et qu'il voulait les rassurer.

- Pourquoi te laisser toi te rapprocher de Lucifer ? Explique moi ton plan Yehuiah.

Le Premier Né ne lui dit pas non, il sait que le Grigori est assez fort pour résister à la perversion de Lucifer. S'il a toute sa tête. Hors là il lui semble que ce n'est pas le cas. Il n'ordonne donc pas, pas pour le moment, il veut des phrases plus cohérentes que ce qu'il vient d'avoir. Oh bien sûr Michaël ne peut pas nier qu'il n'avait pas pensé à envoyer un de ses Anges fidèles voir le Porteur de Lumière. Faire semblant de s'être lui aussi rebellé contre le paradis, contre lui. Un jeu à double tranchant.
© Justayne





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Soirées CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très très vieux
Métier : Tueur de Dragon, Majordome & Détective Privé
Situation : Compliqué
Localisation : Chicago la majeur partie du temps
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR ; Michaël pour le gif du profil ♥
Je suis aussi : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 154

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Ven 15 Sep - 20:24



And now, what's the plan ?
Michaël Δ Yehuiah


“ How can I say this without breaking, How can I say this without taking over, How can I put it down into words When it's almost too much for my soul alone ? Dreams fight with machines Inside my head like adversaries ... I loved and I loved and I lost you. I loved and I loved and I lost you ; I loved and I loved and I lost you ... And it hurts like hell. Yeah it hurts like hell ” Δ FLEURIE


Une tentative de suicide. Pure et simple. C’est là ce que je propose, moi, le Grigori qui ait déjà trahi mes frères. Que pourrais-je faire d’autre ? J’ai blessé ceux que j’avais élevé en devenant humain, j’ai abandonné ceux avec qui j’avais grandit en les poignardant alors que leur folie les aveuglait. Aveuglé, j’ai désobéit à Michaël en laissant mourir certains hommes qui m’avaient été confiés, il y a de cela trop longtemps pour que l’Humanité se souvienne, il y a de cela trop peu de temps pour que j’ai pu accepter. Je ne suis pas comme mes frères et sœurs, morts glorieusement sur le champ de bataille. Je suis pire. Et sur l’instant, j’en oublie le sorcier et le psychique que je dois protéger envers et contre tout. En réalité, j’ignore que le premier est actuellement en train de trouver la mort, assassiné par ses pairs. La douleur est telle, à vrai dire, que mon esprit n’est plus réellement tout à fait cohérent et paradoxalement je n’ai jamais été aussi décidé. Que puis-je offrir à cette humanité qui se déchire outre le sang que j’ai déjà versé sur un simple mot ? Apprendre des hommes, telle était notre mission. Les protéger, telle est ma nouvelle fonction. Qu’importe mes sentiments. Il faut obéir.
A présent, je scrute le regard de mon aîné, une lueur nouvelle brûlant dans mes propres iris : celle trop bien connue par mon aîné sans doute, ressemblant à de l’espoir. Un espoir fou, douloureux, la seul chose à laquelle je me rattache pour ne pas sombrer définitivement. Acceptera t’il ? Il m’offre déjà une chance de lui expliquer, véritable bouffée salutaire, et c’est d’une voix reconnaissante que je me plie à ses explications. Il n’a pas dit non. Il n’a pas dit oui. Mais dans sa voix, dans son ton, c’est un peut-être que j’entends – doux carillon d’une promesse d’absolution possible, et alors que son aura s’étend et que je sens soudainement ses plumes m’entourer, je me retrouve pris dans le besoin irrésistible de fermer les yeux et pleurer, comme un angelot.

« Parce qu’il n’y a que moi qui peut le faire. »

Ma propre voix, murmure rauque, résonne pourtant telle une gifle alors que je m’agrippe à mon aîné comme à une bouée de sauvetage. Il n’y a dans mes mots aucune fierté, aucun ego, aucun fanfaronnement d’aucune sorte. Mes pupilles finissent pourtant par se rouvrir et c’est après quelques secondes que je lâche l’archange, les larmes séchant, avant de me reculer juste assez pour accrocher les prunelles de l’archange, y cherchant la force et le courage nécessaire pour continuer malgré la blessure béante qui se répercute dans chacun de mes mots.

« Tu souhaites arrêter Lucifer, le confronter une nouvelle fois et en terminer pour de bon pour notre salut à tous. Cependant, outre le trouver, il te faudra du temps pour retrouver tes propres forces et nos frères te mettront encore à l’épreuve. Ce même temps, Lucifer en dispose plus librement, et doit certainement avoir une longueur d’avance sur nous. »

Je baisse les yeux alors, réfléchissant, avant d’écarter les bras, doucement, mes ailes balayant le sol, certaines plumes se décrochant pour effleurer la surface miroitante. L’angelot que je suis dans les bras de mon frère redevient adulte, mon cerveau sifflant de nouvelles idées, les écartant toute aussi vite. Me concentrer sur la meilleure manière de procéder, voilà de quoi m’aider à oublier la perte.

« Je suis un traître, Michaël. J’ai trahit mes frères à l’époque, pour notre salut et celui de ces êtres que je ne pouvais souffrir. J’ai appris à les aimer depuis, d’une certaine manière … Mais je ne veux plus voir nos cadets souffrir. Ils me mettront à l’épreuve aussi … Essaieront certainement de me tuer, mais c’est une habitude ancrée, n’est-ce pas ? … Laisse-moi jouer de ce statut particulier que tu m’as octroyé. Laisse-moi faire croire à Lucifer que je retourne ma veste pour de bon. Avec ces frères qui me détestent, avec la mort de Pahaliah … Il aura moins de raisons de douter de moi. ... Laisse moi le traquer. Le trouver. M’incorporer à ses plans et le diminuer peu à peu et reprendre cette longueur d’avance qui nous fait défaut. »

Je me redresse quelque peu, inspirant, ma voix redevenant basse, s’éclaircissant pourtant.

« S’il te plaît. Je sais ce que cela implique ... Je veux juste rentrer à la maison. »

par humdrum sur ninetofive





We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t116-carnet-d-adresse-de-yehuiah#395
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 454

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Jeu 21 Sep - 18:55



 And now, what's the plan ? Yehuiah & Michaël Les épreuves que Yehuiah a dû affronter sont énormes, une fine corde posée au dessus d'un précipice sans fond et le Premier Né en est bien conscient mais ce qui devait être fait a été fait. Pour le meilleur et le pire. Mais en même temps Michaël devait s'assurer qu'il pouvait toujours avoir une pleine confiance dans le Grigori et ce quoi qu'il arrive. Rares sont ceux qui auraient pus s'en sortir et son cadet l'a fait à merveille et haut la main malgré toutes les embûches sur son chemin. L'entourant avec toute la bienveillance et tout l'amour dont il peut faire preuve, Michaël ne lui refuse pas une telle mission, il lui demande des précisions, lui laissant le temps de pleurer et d'ordonner ses pensées. C'est toujours un peu chaotique selon l'Archange mais ils y arrivent lentement. Il aurait pu refuser clairement et définitivement mais il sait que son Grigori est apte à résister à Lucifer. Même si un échec est toujours possible, même si Lucifer peut toujours parvenir à réellement retourner Yehuiah contre lui. Michaël n'ignore pas ce fait et ne l'ignorera pas, tout comme il a en tête l'humain que Yehuiah doit veiller. Un humain ayant des pouvoirs et qui frôle un peu trop la Prophète. C'est un véritable jeu dangereux s'il dit oui à son cadet. Le dit cadet qui marque un nouveau point en effet il n'y a que lui qui le peut et ils en sont bien conscients tous les deux. L'Archange ne relâche que peu son emprise sur Yehuiah, il va mieux mais ce n'est vraiment pas ça.

- Le trouver ne serait pas vraiment un problème. Il y a tellement de moyens pour localiser le Porteur de Lumière d'autant plus que Michaël le connait par coeur malgré tout. Bien qu'il puisse toujours innover on ne sait jamais. "Pour le moment Lucifer doit encore chercher après un vaisseau fiable et le connaissant il doit vouloir retrouver Sam Winchester et obtenir un second oui." Cela se saurait si Lucifer avait réussi à mettre la main sur son costume de chair. Pour le reste Yehuiah a encore raison, Luci est bien plus libre de ses mouvements que lui peut l'être et en effet les autres Anges n'ont certainement pas terminés de le pousser à bout une nouvelle fois. Retrouver pleinement l'obéissance et la crainte de tous va prendre du temps malheureusement.

- Tu es déjà à la maison Yehuiah mais en effet tu es le mieux placé pour t'infiltrer auprès de Lucifer et obtenir de précieux renseignements. Je t'accorde le droit d'agir ainsi si tu es sûr que ça n’interférera pas avec ta mission auprès de l'humain. Je peux aussi lui trouver quelqu'un d'autre.

Ce qui serait sans doute le plus sage à faire mais comme Yehuiah le dit, il a appris à aimer les humains, il n'a peut-être pas envie de couper les ponts. Bien que Michaël pourrait le lui ordonner s'il le faut.
©️ Justayne





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Soirées CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très très vieux
Métier : Tueur de Dragon, Majordome & Détective Privé
Situation : Compliqué
Localisation : Chicago la majeur partie du temps
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR ; Michaël pour le gif du profil ♥
Je suis aussi : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 154

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Jeu 5 Oct - 22:59



And now, what's the plan ?
Michaël Δ Yehuiah


“ Took a ride to the end of the line, Where no one ever goes - Ended up on a broken train with nobody I know ; But the pain and the longings the same ... Where the dying. Now I'm lost and I'm screaming for help alone ” Δ MIKA - RELAX


Je veux juste rentrer à la maison.
Rentrer à la maison … Vraiment ? La maison ? Alors que les visages angéliques s’y trouvant me sont aussi familiers que celui des étrangers que je croise en m’enfonçant chaque jour dans cette confortable identité humaine ? Alors qu’un nouveau corps est devenu poussière, sa grâce s’évaporant par ma faute ? La maison ? Alors que la dernière fois que mes doigts ont effleuré les fleurs librement, j’étais encore source d’admiration parmi les jeunes Séraphins ? La maison ? Non.

Je veux rentrer à la maison. Tels sont mes mots, pourtant, et ce mensonge prend forme à mesure que le temps passe. Il prend corps, il prend âme : jusqu’à ce que ma voix persuasive ne puisse me convaincre, jusqu’à ce qu’il soit ancré fermement dans ma tête et ma mémoire - avec cette certitude résolue que là est la vérité que je cherche depuis tout ce temps. La maison. Existe t-elle encore vraiment ? Si je tourne la tête, je ne verrais qu’une salle blanche, épurée, les murs bâtis pouvant se transformer selon notre bon vouloir. N’est-ce point là qu’un mirage de plus ?
Malgré tout, je soutiens le regard de mon aîné, restant fermement campé sur mes positions. Je dois y croire. Pourquoi serais-je revenu autrement ? Pourquoi tenterais-je de continuer de creuser mon sillon vers les ténèbres dissolues, outre que pour obtenir cette antique promesse d’absolution ?

La voix impérieuse de l’archange me ramène au moment présent. M’ébrouant quelque peu, réfléchissant, mes sourcils se froncent tandis que je termine parallèlement d’apprivoiser la douleur, la goûtant sur le bout de ma langue. Le trouver, point un problème ? Peut-être pour lui, il est vrai. Baissant les yeux, de nouvelles idées viennent à germer, et c’est après une inspiration que je souffle.
« On pourrait utiliser ce jeune Winchester. Le convaincre de dire oui. Trouver quelque chose qu’il désire en échange … Mais cela rappellerait toutes ces premières tentatives qui se sont soldées par des échecs cuisants. »

Bien sûr, je n’étais pas là alors. J’écoutais pourtant, parfois, lorsque je parvenais à capter l’Angeline Radio – bien trop peu à mon goût à dire vrai. Mais c’était le plan. Ne pas se faire repérer. Etre oublié … Etre mort. Un grognement étouffé pourrait s’échapper de ma gorge à cet instant, mais je ne dit rien, me contentant de rayer le plan aussi vite qu’il ne s’est imposé. Les humains ne sont pas si idiots, surtout celui-là – du peu que je n’en ai entendu parlé du moins - … il flairerait le piège avant même que ce dernier ne commence. Il faudra mettre au point une nouvelle tactique pour trouver Lucifer. Peut-être, d’ailleurs, que l’archange félon à lui-même mis la main sur une solution pour remédier au problème ? De nouvelles questions se posent – trop à mon goût, signe cependant que je redeviens peu à peu moi-même … Assez tout du moins pour mener un assaut, comme au bon vieux temps.

« Tu es déjà à la maison, Yéhuiah. »

Ces mots me ramènent à nouveau à l’instant T – Tragique – et me font l’effet d’une gifle archangélique alors que je ne m’y attendais pas. Mon corps, qui ne me semble plus mien alors, tremble soudain après s’être figé quelques secondes, ahuri, sans que je ne le lui commande. Je suis déjà à la maison. Un silence passe. Je lève les yeux vers mon aîné, la respiration bloquée, n’osant y croire. Le fait qu’il me dise cela ... Non. Si ? Dans ma tête, le chaos reprend ses droits, la douleur vrombissant avec perte et fracas – pour toutes les raisons évoquées plus haut – tandis que dans mon coeur, un bonheur sans précédent me fauche, chassant la peine, la douleur et la haine, les remplaçant par une gratitude immense et ce désir de faire correctement les choses. Comme auparavant. Fermant les yeux une demi seconde, c’est finalement une larme qui décide de mon sort : perlant minablement sur ma joue pour se perdre dans l’étoffe humaine que je porte, chassant le désespoir comme la nuit précède le jour. Et tandis que je me redresse quelque peu, décidé pour de bon, fermant mon coeur aux sentiments ; mes traits irradient d’une aura nouvelle, mes plumes affaissées reprenant un semblant de grâce d’antan, mon allure elle-même s’améliorant pour me grandir – la splendeur me reconnaissant après tout ce temps.

« Cela ne sera pas nécessaire, mon Commandant. »

Ma voix, douce et assurée, tranche à nouveau le silence. Mes yeux flamboyants de détermination s’ancrent dans le regard de mon frère et c’est un fin sourire aussi pur que reconnaissant qui s’y reflète désormais.

« Je réussirais cette mission. Cependant … Il faudra une nouvelle mise en scène … Et trouver le moyen de rester en contact discrètement. »

Malgré le risque et les dangers, une chose est certaine. Je ferais honneur à la gloire, Michaël. Et si j’échoue, alors que la mort s’abatte, car c’est que je serais devenu inutile et lâche.

par humdrum sur ninetofive





We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t116-carnet-d-adresse-de-yehuiah#395
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 454

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Sam 14 Oct - 15:47



 And now, what's the plan ? Yehuiah & Michaël Le paradis est leur maison depuis si longtemps, bien que Michaël se souvienne du temps où il n'existait pas encore, qu'il se persuade que c'est toujours le cas. Même maintenant que Lucifer n'est plus là pour l'illuminer de sa présence. Même maintenant que Gabriel ne le fait plus résonner de ses rires et des voix scandalisées des victimes de ses farces. Même maintenant que Raphael a disparu et ne juge plus tout le monde de son regard froid, dur et hautain. Foutaises. Le paradis n'est plus une maison depuis trop longtemps, il n'est plus qu'un lieu vide de ses principales âmes, celles qui lui donnait le titre de maison. Sans oublier le fait que leur Père s'est volatilisé, que peut être une maison sans celui qui en est le coeur ? Pourtant l'Archange doit continuer à y croire envers et contre tout, non pas pour lui mais pour tous les autres. Leur redonner un foyer, un lieu où la discipline règne certes mais un lieu chaleureux pour le repos de leurs grâces. Et peut-être qu'une infime partie de lui, enfouie profondément voudrait que tout redevienne comme avant.

Mais pour le moment, le Premier Né se doit de rassurer Yehuiah et de l'écouter. Bien que pour cette partie là, il n'y soit pas obligé, il pourrait lui ordonner les choses mais il sait aussi reconnaître que son cadet a besoin de réconfort et d'être écouté. Michaël le sait pourtant tout ce qu'a pu faire le Grigori autrefois ou ne pas faire. L'humanité, la source de tous leurs problèmes mais les ordres de Dieu étaient clairs : les aimer plus que lui. Ils ont tous pliés le genou devant Son ordre, exception faite de Lucifer mais beaucoup ont eu énormément de mal à les voir d'un bon oeil et à les aimer vraiment. L'amour n'est pas quelque chose qui devrait se commander.

Leur conversation oscille entre réconfort et mise en place des événements à venir. Yehuiah se reprenant à vue d'oeil, commençant à agir et réagir comme il se doit du point de vue de l'Archange. Esquissant l'ébauche d'un plan, voulant se servir du cadet Winchester. "En effet et même si je me dois d'affronter Lucifer au maximum de ses capacités, l'aider à obtenir son véhicule légitime est une mauvaise idée." Sans compter que l'aîné de tous sait que faire plier cet humain là est mission pratiquement impossible. Non de toute manière, les Winchesters doivent être mis de côté le plus possible. Michaël a songé à les remettre sur le devant de la scène mais ses deux imbéciles ne feraient rien de plus que l'entraver, sans doute aidés par Gabriel et ses idées tordues, et cette fois il est hors de question que Lucifer ne soit enfermé. Bien qu'il ne veuille pas le tuer, le Premier Né n'a pas le choix, sa destinée doit être accomplie.

Assurant à Yehuiah qu'il est déjà à la maison, que sa place parmi les siens est assurée malgré les rancœurs tenaces de ses frères et soeurs. Son regard céruléen assure à son cadet qu'il a bien entendu, Michaël lui a bien dit cela. L'Archange hochant simplement la tête pour le lui confirmer une nouvelle fois quand leurs regards se croisent de nouveau. Oui Yehuiah tu es bel et bien chez toi soit en sûr. Un dernier mouvement doux presque tendre et Michaël laisse les doigts de son véhicule venir ôter cette larme sur le visage de son cadet. Un sourire venant orner son visage aux mouvements du Grigori qui semble renaître sous ses yeux. Ses trois paires d'ailes immaculées reprenant fièrement leur place dans son dos après avoir entouré son cadet avec.

- Je n'en doute pas que tu vas réussir. Oui Michaël ne doute pas mais garde une certaine réserve malgré tout, ils ont tous tellement été prompt à le décevoir ses dernières années, qu'il ne peut en être autrement de toute manière. Il serait aussi fou que Lucifer peut l'être s'il réagissait autrement. "Lucifer ne doit pas écouter nos ondes mais effectivement en passer par là n'est pas la meilleure solution." Une idée germant dans son esprit. "Tu es sur terre depuis si longtemps que tu dois être familiarisé avec les moyens de communication des humains, non ? Cela ne serait pas étonnant alors que tu aies un de leur téléphone, on pourrait se contacter ainsi." Sa Prophète s'étant mis en tête, il y a peu, de lui fournir un téléphone, arguant qu'elle pourrait prendre des nouvelles de son Archange sans qu'il n'y ait d'urgence. Lui disant qu'elle préférait garder les prières pour les urgences. Bien que pour les vraies urgences, Michaël les sent jusqu'au plus profond de sa grâce et ne peut faire autrement que d'apparaître pour la protéger.
© Justayne





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Soirées CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très très vieux
Métier : Tueur de Dragon, Majordome & Détective Privé
Situation : Compliqué
Localisation : Chicago la majeur partie du temps
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR ; Michaël pour le gif du profil ♥
Je suis aussi : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 154

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Jeu 2 Nov - 11:50



And now, what's the plan ?
Michaël Δ Yehuiah


“ Baby I need light, I need fire, I need to know, that I'm alive  ” Δ DOROTHY – DOWN TO THE BOTTOM


Mes idées s’entrechoquent à la vitesse de la lumière - la douleur vive, toujours présente, m’aidant à faire le tri. Retrouver Lucifer est le nouveau moteur dont j’avais besoin – ma nouvelle source d’existence, le nouveau souffle que ma grâce quémandait – car si protéger un humain peut parfois être difficile, cela ne m’aurait pas suffit à rester debout, j’en suis parfaitement conscient. Combien sont-ils, ceux que j’ai guidé par le passé ? Retrouver les autres Grigori n’est plus la première priorité, et je me dois de contenter Michaël pour avoir droit au repos tant désiré – pour espérer  à nouveau toucher du doigt cette absolution qui n’est qu’un mirage de plus monté de toute pièce pour continuer à avancer. Je réussirais. Je n’ai pas le choix.

« Le véhicule actuel est certainement endommagé … Ou commence, tout du moins, à se détériorer. »

Je souffle, mes yeux bleus revenant se poser sur le Premier Archange, avant de subitement froncer les sourcils à son idée. La communication humaine ? Les téléphones portables ? … N’est-ce point la plus risqué encore ? Clignant des yeux, ma voix baisse de quelques octaves tandis que les rouages de mon cerveau changent subitement de direction.

« Je possède effectivement un téléphone portable. … En soit, cela pourrait fonctionner … Le soucis étant qu’à l’heure actuelle, aucun engin réellement humain n’est stable. »

Je soupire, avant de pencher quelque peu la tête, me mordant finalement la lèvre, mes ailes s’affaissant de nouveau quelque peu, quelques plumes s’agitant – preuve ultime des tourments qui me rongent.
« Mais je suppose que nous n’avons guère le choix. Je me suis toujours assuré que la ligne restait sécurisée, nous verrons si elle le reste. »

Bien entendu, il est inutile de dire qu’imaginer Michaël avec un téléphone portable l’entendement – et je garderais la prochaine question pour moi. Me redressant quelque peu, ma main vient s’enfoncer dans la poche de mon costard pour en sortir l’objet métallique si fragile et le tendre à Michaël.

« Le voici. Quel numéro dois-je ajouter pour te joindre ?  »

Je demande simplement avant que la lueur de mes iris ne se fasse plus sérieuse, et mon ton, presque hésitant, ne revienne soudain résonner en deux ultimes questions qui se doivent d’être éclaircies avant que ma nouvelle mission ne s’active pour de bon.

« Que deviennent le dernier humain que tu m’as confié et la première mission, qu’est de retrouver les traîtres restant ? Sont-ils toujours une priorité ou … Désires-tu me remplacer ? »

par humdrum sur ninetofive





We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t116-carnet-d-adresse-de-yehuiah#395
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 454

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël Dim 12 Nov - 16:05



 And now, what's the plan ? Yehuiah & Michaël Michaël n'aurait jamais pensé une seule seconde qu'il en viendrait à bien vouloir confier une telle tâche à Yehuiah. Non pas parce que le Grigori ne mérite pas cette confiance mais parce que l'Archange lui en a déjà demandé beaucoup. Oh bien sûr ils sont des soldats, son cadet fait même partie de l'élite ou faisait plutôt vu comment les choses ont tournées, mais tout soldat a des limites. Même eux Êtres célestes ne sont pas à l'abris d'une défaillance, d'un trop plein d'émotions, d'actes vécus ou subits. C'est une base, un fondamental que le Premier Né connaît depuis longtemps, il n'aurait pas pu être leur Général, leur Commandant sans avoir toutes les facettes des faits. Donc oui Michaël craint pousser Yehuiah trop loin et le perdre définitivement pourtant ils sont là, à parler de Lucifer et de comment le Grigori va pouvoir effectuer sa mission.

- En effet son véhicule doit se détériorer. S'il a paré au plus urgent en sortant de la cage, il a dû ramener à la vie son premier véhicule avant le Winchester, ce Nick et on sait que ce vaisseau ne peut pas le contenir longtemps.

Une supposition logique alors que lui même a fait cela, ramenant Adam pour s'en servir, ne voulant pas prendre le risque d'attirer l'attention en choisissant un autre véhicule qui ne l'aurait sans doute pas contenu longtemps. Semer une traînée de cadavres n'est pas le meilleur moyen de passer inaperçu et de retrouver ses forces et pouvoirs. Hors Lucifer n'est pas fou, lui aussi aura voulu passer inaperçu, la seule différence entre les frères c'est qu'Adam peut contenir Michaël. Sans doute pas éternellement mais normalement assez longtemps pour mettre un terme aux agissements de Lucifer.

- Quel que soit notre moyen de communication si tu as ne serait-ce qu'un seul doute sur la continuité de ta mission. Si tu penses risquer d'être démasqué alors je te demande de te retirer. Je te l'ordonne même !

Michaël imagine sans aucun mal la réaction de Yehuiah, ce qu'il ne montre pas mais pense en entendant parler de téléphone portable. Lui même a eu à peu près la même réaction, ne cédant à contre-coeur que pour garder la Prophète dans de bonnes dispositions. Si pour qu'elle fasse ce que l'on attend d'elle, l'Archange doit en passer par là alors il le fera. Cela ne lui demande aucun effort, ni de vrais compromis, cela ne l'entrave pas, bien que ça soit ridicule au possible. Toujours est-il qu'il a le petit objet métallique dans sa poche et le sort, le remettant à l'endroit. Même en ayant quelques souvenirs du fonctionnement de ces choses via la mémoire d'Adam, on voit que Michaël n'y est pas habitué. Laissant alors volontiers son cadet faire l'échange de numéro et tout mettre en place, son regard azur suivant les mouvements de Yehuiah. Redressant les yeux vers le Grigori en entendant son hésitation à poser ses questions.

- Pour le psychique, tu poursuis et pour le restant des traîtres, ils doivent être punis mais ne sont plus ta priorité, non. L'Archange pourrait dire qu'ils ne sont plus une priorité tout court mais sait-on jamais qu'ils aient la très mauvaise idée de vouloir approcher Lucifer. "Tu seras remplacé." Michaël a plusieurs solutions possibles pour s'occuper d'eux.
© Justayne





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Soirées CB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: And now, what's the plan ? || ft Michaël

Revenir en haut Aller en bas
 

And now, what's the plan ? || ft Michaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Un écrivain quebecois s'en prend à Michaëlle Jean
» L'héritage contesté de Michaëlle Jean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Other places, other eras :: autres plans :: Paradis-