Partagez | .
 

 My heart will go on || Balthy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 582

Message Sujet: My heart will go on || Balthy Sam 13 Mai - 19:37

en cours

sujet privé ; ft. BABY POUSSIN (Balthazar :amour:)

type ❖ normal

date ❖ début Avril 2016

informations spatio-temporelles ❖ L'action se passe durant l'intrigue ayant lieu au Paradis (et pendant ce temps sur terre ... #paf). Gabe est dans un bar qui fait karaoké - je vous laisse imaginer ce que la nana sur scène peut bien chanter What a Face

intervention du MJ ❖ non merci

Autre ❖ Mwahahaha.  perv

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


My Heart Will Go OnBalthazar & GabrielChicago. Voilà une ville que je n’ai pas visité depuis bien longtemps mais, après mes retrouvailles avec Michaël à Yellowstone, j’ai besoin de me noyer dans la masse – si possible loin de ma dernière escapade. New York n’est plus un endroit à la mode – mes retrouvailles avec Kali étant encore trop fraîches – et je n’ai pas plus envie de repartir à San Francisco. Chicago donc. Pourquoi ? Et bien, ils y font toujours les meilleures tartes de la région, et j’ai bien envie de m’y acheter un petit souvenir. Plus sérieusement, j’ai besoin d’une pause. Si parler avec Mimi n’a pas été aussi violent que mes retrouvailles avec Luci, cela est resté épuisant malgré tout. Aux dernières nouvelles, il devait retourner au Paradis – n’ayant pas le choix à ce sujet à vrai dire – dans le but de rassembler les troupes et les motiver à repartir en guerre contre le méchant loup. Si en soit convaincre les frangins de le suivre à nouveau ne serait pas une mince affaire bien qu’il y arriverait sûrement, l’idée même étant excellente dans la mesure où le paradis a besoin d’un leader pour fonctionner correctement, il n’empêche que je désapprouvais totalement le fait de repartir en guérilla contre Luci. En y réfléchissant bien, il était évident qu’il n’y a avait que cela à faire pour contrer mon aîné mais … Ah. Ils me fatiguent, tous. Quoi qu’il advienne à présent, on ne pouvait pas me dire que je n’avais pas fait mon job. Certes, j’ai refusé de rejoindre mon aîné à la maison, bien que cette dernière me manque, mais sérieusement je n’ai jamais été doué pour jouer les leaders. Je suis bien meilleur en travaillant seul – qui plus est, je n’aurais pas eu de légitimité. Rentrer après tout ce temps et ordonner quelque chose à mes cadets aurait été ridicule – ce n’était pas ma place et ne l’est toujours pas. D’autant plus lorsque ce n’était pas quelque chose que je désirais faire.
Chicago donc. Et maintenant, que faire ? Me cacher ? Me planquer, comme avant ? Non. Enfin, pas tout à fait. J’avais et ai encore mes propres cartes à jouer de mon coté, mon propre plan à mettre en œuvre. Retrouver papa reste au sommet de mes priorités après tout, tout comme essayer de deviner ce que traficote Luci. Je secoue donc la tête, tentant d’y voir plus clair. J’ai quelques pistes les concernant, par ailleurs – et qui ne tente rien n’a rien -, l’une d’entre elle m’ayant conduit dans un bar – typique. Je regarde à présent le décor en cherchant de nouveaux indices, un verre de whisky à la main, les fesses de mon hôte posées sur une chaise de bar et casquette pepsi profondément enfoncée sur la tête, tandis que la chanteuse sur scène se met à chantonner du Céline, un sourire étirant mes traits doucement. Si je m’étais attendu à la suite … A se demander si le printemps n’est pas la cause de toutes ses réunions de famille.
© Crimson Day






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 67

Message Sujet: Re: My heart will go on || Balthy Mar 30 Mai - 11:49

/HJ : Gosh, je t'avais oublié XD je reprend le même code que toi, j'ai la flemme de chercher XD/

My Heart Will Go OnBalthazar & GabrielDans quelques instants, Balthazar se demanderait bien ce qui lui était passé par la tête en venant dans cette ville, cette merveilleuse Chicago, ou si Père n'avait pas eut envie de lui jouer une plaisanterie de mauvais goût. Mais ça, c'était une affaire du futur et dans l'immédiat, l'ange fraichement débarqué de... de l'endroit où vont les anges quand ils meurent, ce qui devait s'apparenter au néant ou quelque chose comme ça, enfin... dans l'immédiat donc, Balthazar profitait simplement des plaisirs simples de la vie, comme écouter de la bonne musique (en cet instant un gugus chantait Living on a prayer, de Bon Jovi, bien que le morceau touche à sa fin, hélas, et une fille attendait déjà pour le remplacer, soufflant son choix de morceau au responsable...ah s'il avait su ou seulement entendu, il se serait sauvé sans demander son reste) et surtout, il évitait autant que possible ses frères avec un certain talent en ce moment. Bien entendu, il avait entendu cet appel à la réunion, à rejoindre leur armée et affronter l'ennemi leur tombant dessus actuellement, alors que le monde sombrait dans une nouvelle sorte de chaos, mais pour une fois, l'ange se disait qu'un peu d'égoïsme ne pourrait lui faire de tort. La dernière fois qu'il avait voulu rendre service après tout, l'un des rares membres de sa garnison envers qui il avait un respect et une confiance aveugle l'avait - au propre comme au figuré - poignardé dans le dos. Qu'ils continuent donc tous à le croire mort, et à moins que la situation n'exige réellement qu'il fasse part de son retour miraculeux (merci papa) il comptait surtout rester loin des problèmes dans l'immédiat.

Parlant de problème justement... il venait de commander un nouveau Jack, sans glaçon celui-là, quand le fil de ses pensées s'interrompait non pas à cause d'une présence, ce qui ne tarderait pas à être le cas, mais bien de quelques notes commençant à se faire entendre dans l'air.... ah non... il n'avait pas réussi à éviter cette fichue chanson depuis des années, quand le succès de ce navet s'était peu à peu étouffer, pour retomber dessus ici? Père! Qu'avait-il fait pour mériter ça? Était-ce sa sanction pour ignorer les appels de leur frère aîné? Destinée s'amusait-elle à ses dépends? Pour se jouer de son aversion et de sa joie somme toute enfantine quand il avait empêché le navire de couler, empêchant ainsi la dresseuse de caribou de faire carrière? Juste quand le refrain commençait, Balthazar perdait le peu de contrôle qu'il avait sur lui-même et claquait des doigts, non pas pour faire du mal à la chanteuse malheureuse, mais juste pour faire dérailler sa voix et l'empêcher de continuer, observant avec un sourire amusé la déconfiture de la pauvre fille mortifiée d'ainsi se ridiculiser devant tout le monde.

"Ha... c'est bien mieux comme ça, vous ne pensez pas?" demandait Balthazar à son voisin, sans réellement lui adresser un regard en réalité. "On ne s'entendait plus avec ces piaillements ridicule pour une chanteuse déjà sans talent."

Non, il ne détestait pas Céline Dion, il pensait juste que son absence de carrière aurait été un don réel à l'humanité. Pourtant, en relevant le regard sur celui à qui il venait de tenir ce discours, Balthazar faisait une mine quelque part entre l'enfant pris la main dans la jarre de cookies et la stupeur, peut-être aussi la honte, pour ne pas avoir reconnu cette personne en particulier.

"Oh."


Oui, oh... que dire de plus?
© Crimson Day[/quote]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 582

Message Sujet: Re: My heart will go on || Balthy Sam 24 Juin - 23:41

Spoiler:
 

My Heart Will Go OnBalthazar & GabrielLe hasard fait souvent bien les choses dit un adage - à moins que ce ne soit Papa, je ne sais plus. Dans tous les cas, je n’y ai jamais cru. Mais n’est-ce point normal, après tout ? Notre race œuvre dans l’ombre depuis le commencement pour guider l’Humanité (ou tenter, tout du moins, Papa sachant qu’ils peuvent être aussi têtu que nous à ce sujet), sans compter sur cette chère Destinée qui se tue au boulot tous les saints jours que Papa a eu la bonne idée de créer – et non, le mot vacances n’existe pas pour nous. Cependant ce soir cela pourrait être remis en question. Après tout, ce n’était absolument pas prévu que je le retrouve ici et maintenant … Par les couettes de Luci, que fichait mon dernier poussin ici ? N’était-il point censé être mort ?! Et si c’était réellement lui – ce dont je ne doutait pourtant point – pourquoi n’était-il pas allé au meeting organisé par Michaël ? Quoi qu’en réalité, je me doutait d’ors et déjà des réponses, Balthazar me ressemblant le plus parmi tous les angelots que j’avais pu élever. Ce n’est certainement pas le manque de saucisses cocktails qui l’avait fait fuir, plutôt l’idée du meeting en lui-même. Pa ailleurs, Michaël était-il au courant de son retour ? De cela, je n’en étais point sûr du tout.
Revenant sur terre, je ne pus que cligner des yeux, tandis que sa voix résonnait à mes cotés, mon corps humain figé dans l’horreur de ce que cela impliquait, bien vite mélangé au bonheur de le savoir vivant cependant. « On ne s'entendait plus avec ces piaillements ridicule pour une chanteuse déjà sans talent. » Continua t-il sans me remarquer après avoir commandé un Jack sec – bonne idée par ailleurs – me laissant assez de temps pour me reprendre. Que faire à présent ? Fuir n’était définitivement pas une option envisageable, et j’étais de toute façon déjà grillé. Je le fixe donc à présent, un sourire désormais amusé sur mes lèvres, mon regard trahissant ma surprise mais aussi mon affection débordante au moment même où il relève les yeux vers ma petite personne. « Oh. » reprend t-il, aussi surprise que je peux l’être. Oh, oui. Je m’efforce de ne pas rire, bien qu’il rende la chose hautement difficile à cet instant. J’ai l’impression d’avoir devant moi le gamin que j’ai commencé à élevé, toujours prêt et fier lorsqu’il s’agit de faire des bêtises – un mini-moi en somme, que de bons souvenirs.

« Salut, kiddo. »

Ma voix, douce, murmure ces simples mots tandis que j’attrape mon verre pour le lever quelque peu puis le porter à mes lèvres et en boire le contenu. La gorgée avalée, je fixe la boisson un instant avant de reposer mon verre et me tourner vers la pauvre chanteuse qui quittait désormais la scène, une main sur la gorge, tremblante de honte et de confusion ; mon sourire s’agrandissant quelque peu.

« Comment vas, depuis le temps ? Je vois que tu aimes toujours autant cette chanson. Dommage, elle avait plutôt une jolie voix, comparée à la chanteuse. »

Que pouvais-je lui demander de plus ? Parler des anges et de ce qui était en train de se passer n’était pas vraiment une bonne idée ici, entouré par tous ses humains, et figer le bar tout entier était hors de questions – cela attirerait trop l’attention. Reportant mon regard sur lui, je permis à mes yeux de reprendre leur couleur dorée un infime instant, avant de secouer la tête. Nous avions certainement beaucoup à nous dire, ne restait qu’à trouver un lieu plus approprié – à moins de parler en langage codé, comme à l’époque où nous inventions tous deux des bêtises. Une chose restait sûre pour autant. Quels que soient les événements passés, il m’avait manqué. Sacrément manqué.
© Crimson Day






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 67

Message Sujet: Re: My heart will go on || Balthy Dim 2 Juil - 11:27

My Heart Will Go OnBalthazar & GabrielGarbiel. Gabriel était ici et Balthazar ne comprenait pas comment son frère pouvait se trouver en cet endroit alors qu’il était mort. Pas le mort suivant la définition de ces macaques de Winchester, vu qu’eux revenaient plus souvent encore que des puces dont l’on se pensait enfin débarrassé… non, le définitif… et c’est bien de là que venait sa stupeur couplée à cet espoir qu’il avait eut alors qu’il était tout petit et s’attendait encore à voir l’archange arriver pour venir s’occuper d’eux comme telle était sa fonction à l’époque, ou même juste pour mettre leur lieu de vie sans dessus-dessous au risque de se faire tirer les oreilles par les autres. Mais s’il doutait encore, cette salutation sous la forme de ces deux mots « Salut, kiddo » achevèrent de le convaincre qu’il n’était pas en train de perdre la raison, ou d’être victime d’un jeu de très mauvais goût d’une personne voulant l’atteindre. Vraiment, si un verre pouvait suffire à lui retourner la tête, il se laisserait bien tenter vu le sentiment de trahison qui le gagnait en comprenant que son aîné n’avait pas eu assez confiance en lui pour lui faire part de sa survivance, pas tant ici et maintenant, mais également la première fois… comme s’il allait le dénoncer à quelqu’un… comme Michael. Il ne trahissait pas les siens, pas ceux qu’il estimait en tout les cas… il ne jouait que dans son propre camp, si la cause lui paraissait juste en tout cas.

« Comment ça va ? Tu te ramolli sur tes vieux jours, pour n’avoir que ça à demander après un tel silence radio. »

Hum ? Non, il n’était pas rancunier, juste un petit peu vexé de ne pas avoir eut le droit d’être dans la confidence, de ne pas avoir été jugé digne de confiance, d’avoir été obligé de croire son frère mort car jamais il n’aurait pensé que ce dernier puisse l’abandonner en arrière comme s’il n’avait aucune espèce d’importance. Alors ignorant ses mots sur la chanteuse, l’ange hochait lentement la tête en voyant cette invitation à parler en privé. Il valait mieux aller ailleurs, surtout s’il devait s’emporter. Pas la peine d’attirer l’attention en s’énervant et causant quelques dégâts bien involontaires.

« Allons parler ailleurs. Je crois que nous avons beaucoup de chose à nous dire… enfin, si tu ne crains pas que j’aille ensuite tout raconter aux mauvaises personnes. »

Mêlant le geste à la parole, Balthazar se levait, vidant ce qu’il restait dans son verre avant de réfléchir à un lieu où ils pourraient se rendre sans que quelqu’un risque d’entendre ce qu’ils se disaient. Des discussions entre frangins, c’était privé. Des conversations entre frangins et anges de surcroît, c’était secret défense.

« Oh et Gabriel ? Je suis toujours furieux contre toi, même si tu m’as manqué et que je suis ravi de te voir bien vivant. »

Cela pouvait sonner comme étant un gosse boudeur, mais il s’en moquait. Malgré son âge, il restait plus jeune que Gabe, et se réservait le droit de lui faire la tête de temps en temps, même s’il avait gagné en sagesse au fil des années. Le privilège des petits frères en fait…
© Crimson Day


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 582

Message Sujet: Re: My heart will go on || Balthy Sam 22 Juil - 19:15

My Heart Will Go OnBalthazar & GabrielJe reprends une gorgée de mon verre sans le quitter des yeux, mon cerveau tournant à vive allure tandis que je me tends quelque peu, malgré l’assurance que je garde en apparence. Oh bien sûr, mon agitation intérieure n’est rien comparée à la sienne. Je suis mort depuis tellement de temps après tout. Combien de choses ai-je pu manquer ? Mon sourire en coin s’agrandit quelque peu pourtant lorsque dans ses yeux passe la lueur d’espoir qui réchauffe le palpitant humain de mon vaisseau. Il comprends qu’il n’hallucine pas, et le simple fait de ressentir que cela lui plaît me rassure grandement – bien que ce n’est que le calme avant la tempête. Combien d’anges ai-je pu décevoir ? D’ailleurs la retombée ne tarde pas ; je me recale dans mon siège confortablement tandis que la sensation de trahison envahie ses prunelles.

« Et bien, tu es censé être mort autant que moi, pour ce que j’en sais. Cela fait quoi. Quelques millénaires, tout au plus que je ne t’ai pas croisé. De ce fait il est légitime de poser la question. »

Je hausse les épaules, simplement, tandis que mon ton, calme et ironique claque, pourtant doucement. Seulement quelques millénaires … Depuis ma fuite de la maison en somme. Je ne l’avais pas surveillé outre mesure par la suite, apprenant seulement par hasard ce qu’il avait fait – écoutant distraitement la radio angélique de temps à autre, histoire de -  et j’étais par ailleurs encore impressionné par le vol des objets sacrés de Papa qu’il avait commit. Ce petit futé ! Tout son frère.
Je termine le reste de mon verre d’une traite avant de le poser sur le comptoir, mes yeux ocre s’emparant à nouveau de celles de Balthazar, la mine soudain plus sérieuse.

« Mais si tu préfères, je peux tout aussi bien te demander ce que tu fais ici, quand tes frères sont occupés à faire face à Michaël là haut. »

Je penche la tête, le sourire amusé à nouveau venant étirer mes traits, avant de soupirer et quitter mon tabouret – me voilà plus petit physiquement que mon frère à présent. Sans pourtant me soucier de ce détail mineur, je fouille dans mes poches pour sortir un billet de dix dollars que je pose sur la comptoir avant de fixer à nouveau Balthazar et lui faire signe de me suivre tandis que ces derniers mots me trottent en tête. Voilà que mon cadet va me faire la leçon. Amusant. Quoi que ce qui me mine le plus reste ce qu’il semble penser : que je ne lui faisais pas confiance. Il va me falloir redresser le tord rapidement, j’en ai conscience.
Sans attendre une réponse supplémentaire de la part de mon frère, je prends la direction des toilettes pour hommes. On ne peut décemment pas disparaître devant tout le monde, cela ferait désordre. Fort heureusement, il n’y a personne – auquel cas déranger tout ce petit monde masculin n’aurait pas posé de problèmes.

« Nous seront bien ici. »

Je me retourne vers Balthy, avant de sourire grandement et soudain claquer des doigts, nous téléportant tous deux dans un monde de ma confection. Ni plus sur Terre ni au Ciel, il s’agit d’un espace hors du temps prédéfini par Papa – l’un de mes passe-temps favoris qui plus est. Modelé pour l’occasion, il s’agit de la réplique exactement de ma chambre au Paradis – lieu que Balthazar a connu autrefois. Le seul détail manquant reste Platypus, que je ne peux malheureusement pas incorporée en chair et en os au décors, simplement car le modèle est irremplaçable.

« Fais comme chez toi. »

Je lance à peine ironique, avant de me vautrer dans l’espèce de lit énorme et vaporeux, des friandises apparaissant soudain sur un plat au milieu du lit, ainsi qu’un glacière remplit d’alcool de toute sorte. Je prends le temps de me mettre à l’aise, mes ailes dorées apparaissant désormais sans crainte que les humains voient leurs ombres, s’étirant pour défroisser mes plumes.

« Tu penses vraiment que je ne te faisais pas confiance ? »

Mon ton, sérieux, tonne soudain, doucement, tandis que je capture de nouveau le regard de mon cadet, une grimace presque horrifiée sur les lèvres. Je secoue la tête avant de soupirer, restant un petit moment silencieux avant de reprendre.

« Je suppose que c’est à cela que cela devait ressembler à l’époque. Mais ce n’est pas le cas. Ca n’a jamais été le cas. J’étais juste ... »

Je me tais, fermant les yeux avant de me laisser tomber complètement sur le lit, me retrouvant allongé désormais.

« En colère. Dégouté. Déçu. Ecoeuré. Déchiré. … Trahi. Il n’y a pas de mot assez fort et puissant pour décrire ce fait que tu as sans doute toi-même senti à ma mort. »

Je me redresse juste assez pour le fixer, avant de laisser ma tête rebondir à nouveau sur le matelas duveteux.

« Je suis parti parce que je ne pouvais plus supporter la guerre de Michaël et Luci. Cela n’avait rien à voir avec toi, ou Castiel. J’ai agit sur un coup de tête, pensant que le fait de disparaître pourrait simplement leur faire prendre conscience du mal qu’ils nous faisaient. »

Un sourire narquois étire mes lèvres et je ferme les yeux soudain, soupirant.

« C’était stupide, je te l’accorde. Cependant tu as dû trouver la méthode inspirante puisque tu as fait de même, emportant avec toi les armes de Papa. Beau coup d’ailleurs. Raphaël a dû être sacrément en colère en apprenant ça. »

Je rouvre les yeux, amusé à ma dernière réplique, puis me redresse à nouveau, m’assaillant en tailleurs cette fois, avant de piquer une fraise tagada dans le sachet énorme situé sur le plateau doré et la gober sans demander mon reste.

« Je suppose que le plus simple reste de te demander si tu as des questions. Je ne promets pas de répondre, mais je ferais de mon mieux, je présume. Mais avant, viens ici. Le lit reste l’endroit le plus confortable de cette fichue pièce, et pour cause, c’est la copie conforme de l’originale. »
© Crimson Day


Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: My heart will go on || Balthy

Revenir en haut Aller en bas
 

My heart will go on || Balthy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)
» Grimoire Heart
» I AM A BLOOD HEART || Présentation de Noah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Midwest :: Chicago-