Partagez | .
 

 ABBY ► one for the road

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Nomade.
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : wildworld
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 49

Message Sujet: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:02

Abigail C. Becker


ft. nicola peltz


ANECDOTE UNE ❖ Elle avait 5 chats, tous noirs, du temps où elle vivait avec sa mère, malgré ses allergies et son asthme léger. ANECDOTE DEUX ❖ Elle vise généralement très bien, que ce soit avec n'importe quoi. Arme à feu, flèche, et sa spécialité : le jeter d'objet dans la poubelle. (flemme, quand tu nous tiens.) Elle a un très bon instinct pour ces choses là, et comprend facilement comment atteindre la cible en prenant en compte la distance et le poids du projectile. Elle passait son temps aux stands de tirs lorsqu'elle était petite. Elle s'est aussi entraîné au tir à l'arc "traditionnel" lors de son voyage au Japon il y a 6 ans.  ANECDOTE TROIS ❖ Malgré ça, elle reste plutôt maladroite et pas mal fragile. Abby est du genre à se cogner partout et tomber sans raison. Elle ne compte même plus le nombre d'entorses qu'elle a pu se faire, surtout aux chevilles. ANECDOTE QUATRE ❖ Non pas qu'elle ai horreur du sang, ou que ce dernier lui fasse peur, mais Abby a du mal à en supporter la vue. Plus encore lorsqu'il s'agit de celui de quelqu'un d'autre. Elle se trouve automatiquement prise de légers vertiges, comme s'il s'agissait de sa propre blessure. ANECDOTE CINQ ❖ Abby est tout ce qu'il y a de plus humaine, mais son empathie relèverais presque du surnaturel. Ou plutôt de la maladie mentale. Ce stade avancé d'empathie n'est pas toujours une partie de plaisir. Elle a donc tendance à se mettre à la place des autres de façon extrême, comprenant ainsi leurs fonctionnement et émotions. ANECDOTE SIX Abby est une comédienne "ratée", malgré son talent. Elle a toujours rêvé d'être actrice, mais les cours étaient bien trop éprouvants mentalement pour elle. Elle a donc laissé tomber lors de son adolescence, préférant travailler au Witch Museum du temps où elle vivait encore à Salem. Elle s'occupait des visites et de l'animation pour les groupes de touristes. Maintenant qu'elle n'a plus de domicile fixe, elle a du se tourner vers un nouveau gagne pain : la figuration dans divers films et séries TV. Elle n'a décroché un vrai rôle qu'une fois,
dans l'Hopital des coeurs brisés. ANECDOTE SEPT Abby est du genre asexuée. Elle ne porte aucun intérêt au relations sexuelles, si ce n'est lorsque qu'elle est bourrée. L'alcool lui procure facilement quelques fourmillements au bas ventre, mais elle se laisse rarement aller à ses envies malgré l'ébriété. Elle est d'ailleurs mal à l'aise avec tout contacts physiques. Sauf si vous êtes l'un des rares élus avec qui elle se sent assez bien pour partager ne serait-ce qu'un calin. ANECDOTE HUIT Bien des gens lui demande conseils sans aucune peur d'être juger. Son détachement apparent et son objectivité l'aide à gagner aisément la confiance des autres. Certains la surnomme même "Maître zen" en riant, tant ses paroles peuvent être sages. Ce qu'ils ne savent pas, c'est que si Abby est capable de prendre énormément de recul sur les choses, c'est pour se protéger au maximum de son hypersensibilité. ANECDOTE NEUF Malgré son semblant de maturité, Abby reste une gamine qui a grandit trop vite. Elle n'allume la télévision que pour les dessins animés, se désintéresse totalement de la politique et autres histoires "de grandes personnes", prend toujours les Happy Meal avec un cadeau à l'intérieur, suce encore son pouce, et pourrait passer sa vie à jouer aux jeux vidéos. ANECDOTE DIX Elle a peur d'énormément de choses. Des clowns, des fourmis, du pale man du labyrinthe de pan, des foules. Mais aussi de plein d'autres trucs débiles auxquels elle se force à faire face. Les appels téléphoniques à des inconnus, par exemple. Prendre la parole en groupe, le sex, sauter du plongeoir d'une piscine... La seule peur qu'Abby n'a pas encore réussis à affronter, c'est sa peur de l'engagement. Le couple, quoi. ANECDOTE ONZE Abby fait énormément de crise d'angoisse, selon les périodes. Cela se traduit par des crises de larmes et de l'asthme. Lorsqu'elle était petite, elle se calmait en suçant son pouce. Cela n'étant plus du tout efficace, elle s'est trouvé une parade pour se calmer : la douleur physique. ANECDOTE DOUZE Elle n'est pas fan de tout ce qui peut être sucré, sauf en "période rouge". (Il est facile de savoir lorsqu'elle a ses règles, donc. Elle s'empiffre de donuts et autre.) Abby préfère de loin les pizzas, burgers, et autre grande cuisine salée qui ne requiert rien de plus qu'un four-micro-onde. Même au p'tit dej.

CARACTERE
analytique + franche, voir brusque + hypersensible + sarcastique + pro-conversation + empathique + renfermée + portée sur la boisson + logique + donne difficilement sa confiance + dépressive chronique + altruiste malgré elle + manipulatrice + d'apparence froide/blasée + pleure facilement + solitaire + flemmarde + stoïcienne ratée +
Hello Darling ! Ici ABIGAIL CHARITY BECKER, aka ABBY. J'arbore fièrement mes 24 années depuis le 14 NOVEMBRE. Si tu fouillais mon dossier entièrement, tu saurais que je suis une humaine né(e) à Salem, et que je suis présentement une personne célibataire, endurcie ayant une préférence pour les hommes, supposons. J'exerce présentement le métier de semi-chasseuse (voir assistante chasseur), mais qui sait ? Il se pourrait que ça change.


Asylum

Connue sous le pseudonyme de Gué / Lex, j'ai présentement 22 pommes depuis le JOUR / MOIS DE NAISSANCE. J'ai connu SH grâce à PRD et j'ai pris connaissance du règlement. La preuve Gabe Valide. Par ailleurs, si je devais avoir des remarques sur ma présentation, je préférerais les avoir PAR MP.

Au passage, je crédite bazzart pour mon avatar, tumblr pour mes gifs & CREDIT pour mon icon. Pour finir, il est savoir que je me suis arrêté(e) à la saison 6 épisode 1, mais je suis en continuation de SPN.

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


until the love runs out
the sirens  calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. the smile.(⚡) le chant des sirènes.
PLAYLIST

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Nomade.
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : wildworld
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 49

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:02

Story of your life


why'd you only call me when you high


Lorsque vous voyez Abby pour la première fois, voilà ce que vous vous dite : "Ce visage fermé, cette absence d'émotions, ce sang froid à toute épreuve, ces sarcasmes. Cette fille doit être une chasseuse redoutable." Et bien évidemment, vous vous trompez totalement. Elle n'est pas mauvaise, loin de là, mais Abby n'est en aucun cas ce dont elle à l'air. Et ce, depuis sa plus tendre enfance. Sa famille n'est resté un modèle de foyer parfait que très peu de temps. Papa, maman, grand frère, petite soeur. Puis très vite, le tout s'est résumé à la maman et sa fille. Sans oublié la demi-douzaine de chats qu'elles avaient recueillis au fil du temps. Tout à commencé avec l'accident de son frère, de 2 ans son aîné. Elle-même n'en avait que six, à l'époque. Le petit Joshua, retrouvé dans la piscine du jardin, flottant sur le ventre, tête dans la flotte. Personne n'a su ce qu'il s'était passé ce jour là, mais sa mère l'y a trouvé de justesse. Entre guillemets. Il n'était pas mort. Pas tout à fait en vie, non plus. Il restait inanimé, tel une poupée de chair. Quatre longues années dans le coma, puis un jour, plus rien. Son petit coeur avait cessé de battre. Toute la famille Becker savait que ce jour arriverait, et chacun s'y était préparé à sa façon. Papa "Lâche" Becker avait rapidement fait ami-ami avec les bouteilles de whisky pour fuir la réalité. La violence gratuite envers le reste de la maisonnée était vite devenu son nouveau passe temps. Maman Becker, qui avait pris soin seule de son fils tout ce temps, avait trouvé une aubaine dans les anti-dépresseurs et autres calmants que lui prescrivait le médecin. Et Abigail était là. Forcée de comprendre, à l'age de six ans, que son grand frère n'allait certainement jamais revenir. Qu'il pouvait disparaître à chaque instant. Qu'il fallait se méfier de son propre père. En avoir peur, même. Forcée de comprendre que le pilier de la famille, sa mère, n'aurait peut-être pas la force d'assumer tout ça. Qu'il faudrait être forte à la place de tout le monde.

Très vite après la mort de Joshua, les Becker n'était plus qu'un cliché de famille à problème. Et cela ne faisait qu'empirer de jours en jours, d'années en années. Papa Becker n'était jamais retourné travailler, et ses journées consistaient à s'étendre sur son lit dans un coma éthylique perpétuel et pestilentiel. Parfois, le zombie se levait pour tituber jusque la cuisine. Maman Becker préférait l'ignorer. Pas Abby. Abby était forte. Elle avait apprit à faire taire sa tristesse et ses peurs. Mais pas sa colère, et encore moins son dégoût. A douze ans, la gamine ne retenait pas ses remarques cinglantes envers son paternel. Il était pitoyable. Au sens littéral du terme. Abigail aurait aimé se montrer encore plus brutale envers lui. Simplement, elle en était incapable. Parce qu'elle comprenait, d'une certaine façon, bien qu'elle ne l'accepte pas. Et ça l'a rendait triste, de savoir qu'elle risquait de blesser un homme déjà si faible. Dans le fond, elle savait qu'il aimait sa fille. Mais peut-être pas assez pour ne pas lui faire vivre un enfer. Alors Abby repoussait encore et encore cette tristesse pour ne plus s’apitoyer. Chose impossible. Le retour de flamme n'en était que plus fort. Toutes ces émotions qu'elle contenait au fond d'elle finissaient toujours par pointer le bout de leur nez à un moment donné. Le soir avant de dormir, généralement. Crise d'angoisses sur crises d'angoisses.

Puis enfin, le soulagement. Papa "zombie" Becker, placé en maison spécialisé. La maisonnée vie à nouveau. Abby n'a plus peur des bruits la nuit, les effluves d'alcool ont disparues et Maman Becker entre peu à peu dans une nouvelle aire de lucidité. Abigail entre au lycée. Entre ses inquiétudes telles que "comment je m'habille demain?" et "est-ce qu'il m'aime bien?", on trouve maintenant "j’espère qu'il va bien, il ne donne aucune nouvelle". Elle ne va pas le voir, il l'a répugne toujours autant. Elle tente d'oublier ses démons et ses regrets pour profiter d'une adolescence banale. Abby n'a pas beaucoup d'amis. Elle n'en a qu'une seule, à vrai dire. Les autres ont tendance à la trouver étrange et peu avenante. Mais elle s'en fou, parce qu'elle ne les aime pas non plus. Betty lui suffit amplement. Elles sont inséparables. Elles participent même aux cours de théâtre de l'école ensemble. Abigail rêve de devenir une grande actrice. Elle suit même un autre cours, plus intense, au théâtre de la ville. Betty a refusé de l'y accompagner, cette fois ci. "Tant mieux", pensait secrètement Abby. Betty a bien plus de talent qu'elle. Du moins, elle semble plus à l'aise sur scène. Pas que sur scène, d'ailleurs. Elle est à l'aise partout, et avec tout le monde. Cette fille est un vrai rayon de soleil.

Elle est morte. Betty. Brutalement. Pendue à un arbre au centre de la ville, alors que tout les habitants se préparent à fêter l'anniversaire des célèbres procès de Salem. Inexplicable. Il n'y a aucune raison pour que quelqu'un comme elle se suicide. Encore moins en plein milieu de la place de Salem, pendant la reconstitution d’une exécution de sorcière. Mais elle l'a fait. Le public l'a vue se balancer dans le vide, la corde sensée servir de décoration lui enserrant le cou. Un choc pour tous. Abigail ne comprend pas son geste. Elle l'aurait su, si quelque chose n'allait pas chez son amie. Elle aurait été assez perspicace pour le voir. Ce n'est qu'une fois le torrent de larmes passé qu'une certitude lui vient à l'esprit : la mort de Betty n'a rien de naturelle. Elle concentre alors toute son énergie à découvrir la vérité. En fouillant la chambre de Betty, elle trouve un livre. Le grimoire ancien qu'elle avait acheté en présence d'Abigail. "Ouh, glauque. J'vais l'prendre ! On verra si y a pas un sort qui pourrait te rendre plus souriante !". C'est ce qu'elle avait dit à Abby, arborant son grand sourire lumineux maintenant éteint. Une larme roule sur la joue d'Abigail, qui l’efface aussitôt d'un revers de manche. Elle trouve autre chose. Cachés dans le fond du tiroir secret de Betty, des herbes, des pierres, des bougies, mêlés à ses anciens journaux intimes et autres petits mots confidentiels. Abby le savait. C'était là qu'elle rangeait ce que personne ne devait trouver. Elle seule connait cette planque, en dehors de Betty. Si ces choses sont ici, c'est que c'est important.

Et ça l'est. C'est la raison pour laquelle Betty est morte. Son instinct ne l'a pas trompé. En tout cas, c'est ce que dit ce drôle de bonhomme, Jonas le chasseur. Avec son arc et ses flèches. Il dit que tout est réel. C'est un fantôme. Abigail ne cherche pas à nier, elle n'a rien à perdre à le croire. Elle s'en fiche, si il ment. Toute cette histoire l'occupe, et c'est tant mieux. Les morts étranges continuent à Salem. Une fille écrasée à mort sous des pierres. Une autre noyée, accrochée à une chaise. Abigail sait de quoi il s'agit. C'était de cette manière qu'ils exécutaient les sorcières, en 1692. Sous le commandement de Cotton Mather. Elle se retrouve à chasser le fantôme d'un ministre du culte puritain. (
Détails de la chasse:
 
)Toujours en compagnie de Jonas. Il lui apprend quelques ficelles du métier. Une fois sa mission terminé, il s'en va. Abigail reste là, un nouveau but en tête. Vivre une nouvelle expérience telle que celle ci.

Depuis deux ans, Abby occupe son temps libre par la chasse. Des petites prises, seulement. Salem et Danvers grouillent de ces créatures. Il faut dire que le passé de ces villes est sombre. Elle n'a jamais pensé à sortir d'ici, à parcourir le monde. Jusqu'à cette rencontre. Matthew Graham. Chasseur et homme de génie, selon elle. Avalon Danvers. C'est là qu'ils se croisent. En fouinant dans les nouveaux bâtiments de l'ancien Hopital Psychiatrique de Danvers. Deux chasseurs, nez à nez. Et d'un commun accord, Graham autorise Abigail à le seconder dans cette chasse. Tout se passe à merveille. Il devient son mentor. Elle part avec lui. Aussi sec. Elle dit au revoir à Salem, une once de remord à l'idée d'abandonner sa mère et les matous. Mais, elle doit avancer. Elle veut découvrir d'autres facettes du monde à présent. Aussi obscures soient-elles. Abby vagabonde à droite à gauche, seule ou accompagnée. Entre deux exterminations, elle se trouve des petits boulots. Généralement de la figuration, lorsqu'un tournage se fait dans les parages. Elle réussit à décrocher un vrai rôle, une fois. Dans une série B du nom de "L'hopital des coeurs brisés". Mièvre à souhait. Elle joue la petite stagiaire entichée d'un médecin bien trop vieux pour elle. Deux saisons consécutives. Abigail fini par abandonner le plateau pour partir à la recherche d'un Wendigo. Rupture de contrat, son personnage est tué dans un accident de voiture. Elle en avait marre, de toute façon.

Il manque de la tuer, le Wendigo. Ses entrailles se déversent presque jusque dans ses chaussures. J'en rajoute peut-être un peu. Le fait est, Abby sent la vie s'éteindre en elle. Quelqu'un la trouve juste à temps. Elle se réveille trois jours plus tard, à l'hosto, sans même savoir ce qu'il s'est passé. Cette mauvaise rencontre lui a laissé des traces, des cicatrices. Au sens propre comme au figuré. La peur de sa vie. Et cette douleur atroce qu'elle ne peut plus oublier. Abigail ne veut plus avoir à revivre ça. A 22 ans, la jeune fille décide de s'éloigner de cette vie. Littéralement. La map-monde tourne, et son index désigne un pays. Japon. Elle n'a aucune idée de ce qui l'y attend, mais c'est là qu'elle va. C'est assez loin, pour prendre du recul.

Pays du soleil levant. Abby apprend très vite les bases de la langue. Bien obligée, les anglophones se font rares par ici. En à peine deux mois, elle se sent comme chez elle. En sécurité. Le Japon est réputé pour être le pays le plus sûr du monde. Peut-être pas tant que ça, finalement. Kabukicho, la nuit. Quartier réputé pour être un lieu de décadence, de crime, et d'arnaque en tout genre. Host clubs, boys bar, escorts. Le tout sous la supervision de la mafia japonaise. C'est plus fort qu'elle. Elle veux y aller. Après tout, qu'est ce qui pourrait bien lui faire peur après ce qu'elle a vécue? Si ce n'est qu'une fois sur place, ce n'est pas la décadence Tokyoïte qui l'attend. C'est un Kitsune dans l'obscurité d'une ruelle. Abby croit d'abord à un loup-garou, mais ce n'est que la demi-lune. Elle n'a jamais vu cette créature auparavant. Aucune idée de comment s'en débarrasser. Alors elle court. Puis elle tombe. C'est bien son genre. La créature se penche sur elle, griffes sorties. Un homme débarque de nul part. Coup de poignard dans le coeur. La créature meurt.  

Un clan Yakuza. Yamaguchi-gumi. C'est de là que vient son nouveau sauveur. Beaucoup de ces mafieux sont, en réalité, des chasseurs. A croire qu'elle ne peut pas fuir cette vie. Pas même à l'autre bout du monde. Abby se résigne donc à faire avec. La fatalité. Elle demande des informations à propos de ce qui l'a attaqué, malgré son manque de vocabulaire et la barrière de la langue. Par miracle, Ryosuke vient d'une filiale du clan qui voyage souvent aux Etats-Unis. Sauvée. Ce dernier lui explique. Il l'invite aussi à rejoindre les entraînements du clan. D'abord très mal acceptée, Abigail parvient finalement à faire ses preuves en se découvrant un talent pour le tir à l'arc. Le chef du sous-clan accepte de la garder avec eux. Tant mieux. Elle aime acquérir toutes ces nouvelles techniques et compétences. Elle aime aussi l'idée d'apprendre à se battre en combat rapproché. Ce qu'elle aime moins, c'est ce vieux rabat-joie qui sert de maître à tout les chasseurs du clan. Abby ne montre jamais beaucoup de respect envers les figures d'autorité auto-proclamées. Un être humain est un être humain, qu'il soit clodo ou président de la république. Alors non. Elle n'accepte pas d'être traitée comme une moins que rien sous prétexte que son crochet du droit est mauvais. Elle a les poignets fragiles. Pas sa faute.

Avec le temps, la rancœur l'emplit. Elle déteste ces chasseurs-robots-sans-âmes-antipathiques. Elle n'est pas comme eux, et ne le sera jamais. Elle craque, malgré sa patience. Après s'être retenue une énième fois de tuer le maître d'arme dans son sommeil, Abby prend le large. 8 mois passés à s’entraîner, et voilà qu'elle retourne au bercail. Pieds à terre. Les choses ne semblent pas s'être arrangées durant son absence. Ça ne fait rien. Abigail est à nouveau déterminée à se rendre utile.  


© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


until the love runs out
the sirens  calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. the smile.(⚡) le chant des sirènes.
PLAYLIST

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : 121, si ça se trouve j'suis papi…
Métier : Infirmier, même s'il a le diplôme de médecin sous le coude. 3ème année en Lettres Classiques, parce qu'il a du fric à claquer et une soif de connaissances à assouvir.
Situation : Célibataire, même si veuf serait aussi juste
Localisation : Chicago, IL
Feat. : Jack Falahee
Copyright : (c)solaris (av) + sian (code sign)
Je suis aussi : ø
Date d'inscription : 01/03/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:19

Bienvenue parmi nous ! Bonne rédaction pour ta fiche ;)


And meet me on the battlefield, even on the darkest night I'll be your sword and shield, your camouflage; and you will be mine. We may be the first to fall ; everything can stay the same or we can change it all.

Ça glapit en #B7950B !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t844-did-i-leave-the-world-behind-or-was-i-abandoned-c-o-flaherty http://solemnhour.forumactif.org/t847-carnet-d-adresses-de-ciaran-o-flaherty
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 583

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:19

Hello darling Welcome home What a Face

Que de mystères cette fichette ! J'ai hâte d'en savoir plus sur ton perso :v: En attendant tu as désormais 7 jours pour terminer de compléter ta présentation, sachant que tu peux demander un délai si ce labs de temps te parait trop court. Si tu as besoin de quoi que ce soit - des cookies, des câlins, des licornes, Castiel - ou si tu as des questions, n'hésite pas non plus à contacter un membre du staff. pahaliah

Je te bisouille sur les deux joues et je te dis à très vite ! :2:






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Nomade.
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : wildworld
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 49

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:21

Je veux bien un Castiel, c'est gentil de proposer. /PAN

Merci beaucoup !


until the love runs out
the sirens  calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. the smile.(⚡) le chant des sirènes.
PLAYLIST

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Kali pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 648

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:28

Sitôt demandé, sitôt servi What a Face

Non, mais le bro il me propose comme ça...I'm a piece of meal Arf....c'est bien parce que c'est lui que je ne dis rien What a Face

Anyway...bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche :14:


I MISS YOU
PLEASE FORGIVE ME

(c)XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 351

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Ven 28 Avr - 23:59

Officiellement bienvenue ici

Cassie > Non mais cherche pas Gabe a décidé que toi et moi on doit servir à quelque chose xD





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 583

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Sam 29 Avr - 0:05

C'est vrai qu'à part faire joli vous servez pas à grand chose ... #SORT #FUITLOIN #FUITTRESLOIN

JEVOUSAIMESINONHEIN ! What a Face

*tend Castiel donc* pas de quoi :2:






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Kali pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 648

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Sam 29 Avr - 0:09

Mimi : Il semblerait ^^


Gabe : Au moins on est jolis What a Face ...non, mais t'façon je vais me lancer dans une nouvelle carrière...plante verte :1:
JE T'AIIIIIIIME AUSSI :14:

Et accessoirement j'arrête de polluer la fiche de présa :19:


I MISS YOU
PLEASE FORGIVE ME

(c)XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Nomade.
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : wildworld
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 49

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road Sam 29 Avr - 15:20

Oh, wow. Ce flood sur ma fiche.
J'ai terminé la première partie, même si j'ai terriblement envie de rajouter des anecdotes à l'infini. Et j'attend de me trouver une chasseur pré-lien pour commencer l'histoire.


until the love runs out
the sirens  calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. the smile.(⚡) le chant des sirènes.
PLAYLIST

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://allwaswell.forumgratuit.lu
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: ABBY ► one for the road

Revenir en haut Aller en bas
 

ABBY ► one for the road

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» [Ab] Allez quoi ! [Abby]
» 06 - I had a dream .. || Abby Summer
» Mellindra Road, à votre service !
» Abby Cooper is here o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: come a get a life :: avant de prendre la route :: Ils parcourent la Terre-