Partagez | .
 

 [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : 35 ans.
Métier : Prophète. Professeur de Lettres Classiques.
Situation : Célibataire.
Localisation : Chicago.
Feat. : Jessica Stroup
Copyright : Neige + Tumblr+ Libella
Je suis aussi : X
Date d'inscription : 13/02/2017
Messages : 157

Message Sujet: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Mer 1 Mar - 15:48

En cours

Sujet privé; ft. Michaël

type ❖ Sauvetage ? xD

date ❖ 25 Mars

informations spatio-temporelles ❖ Cela se passe en début de soirée, vers 22h30. L'air est frais. Le ciel est dégagé.La ruelle est déserte.

intervention du MJ ❖ Je pense qu'on pourra gérer sans l'intervention du MJ :)

Autre ❖ Sauve-moi Michaël ! *-*

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




...Un Ange passe...

Ft Michael


‘Ne fais pas trop d’effort.’
Un conseil qui commençait à taper sévère sur le système nerveux de la jeune femme. Calypso n’aimait pas trop qu’on empiète sur sa vie privé, notamment qu’on pointe du doigt son état de santé. Peu glorieux, il faut l’avouer. Encore des nuits qui s’enchainent à compter les heures. Est-ce si mal de rester éveiller ? Son corps semblait s’accoutumer. Elle réalisait même que s’allonger pour fermer les yeux devenait presque inutile. Bien que la fatigue lui collait à la peau. Heureusement ces visions s’estompaient. La journée du moins. La nuit était encore trop compliquée pour avancer un réel changement.
Quoiqu’il en soit, ce soir la belle ne comptait pas faire les cents pas dans son appartement. La journée à l’Université fut éprouvante. Les étudiants lui transmettaient leur stress à l’approche des examens. Caly, en bonne éponge, absorbaient leurs ondes néfastes, de quoi noircir son propre tableau et salir son humeur. Non, elle n’avait pas envie de sourire en rentrant chez elle. Non, elle n’avait pas envie de discuter avec son voisin de palier. Tout ce qu’elle désirait était de se changer les esprits. Et encore une fois, ce n’était pas coincé entre ces quatre murs qu’elle trouverait le moyen de retrouver la joie de vivre.

Alors elle s’habilla d’une robe chemise en jeans qu’elle cintra d’une large ceinture. Ces cheveux remontés en chignon négligé échappèrent quelques mèches pour encadrer son visage dont le maquillage était doux. Calypso était de celle qui n’avait pas besoin d’artifice pour être jolie. Mieux, Caly était naturelle.  Son parfum lilas blanc embaumait la cage d’ascenseur alors qu’elle patientait jusqu’à sortir de cet enfer en acier. Elle n’aimait pas particulièrement ce genre d’endroit clos. Non pas qu’elle soit claustrophobe, mais le fait de se retrouver coincée entre deux étages ne l’enchantait pas plus que ça. Qui aimerait honnêtement ? Mis à part les fétichistes d’ascenseur ? Le bruit de ces talons résonnait déjà dans le petit hall d’entrée. Tout en s’avançant de sa démarche souple et déterminée, elle nouait le lien à sa fine taille de son stretch. Pochette coincée sous son bras. Elle croisa l’une de ces voisines. Charmante vieille dame qui logeait au premier. Elles échangèrent un sourire. « Oh, vous sortez ce soir Caly ? » Demanda Madame Richards d’une voix affaiblie par les années, le regard doux scruta la jeune femme. Calypso ne s’arrêta pas pour autant, non pas par manque de politesse mais sa voisine était du genre à taper la causette des heures et des heures. La brunette ne se sentait pas d’humeur à partager les vieux souvenirs qui agitaient encore cette octogénaire. Du moins, pas ce soir. « On ne peut rien vous cacher ! » La pochette levée au-dessus de sa tête, la Prophète lui fit un petit signe tout en poussant la lourde porte. « Bonne soirée Madame Richards » Si sa voisine lui répondait, Caly ne l’écoutait plus. Le petit vent frais l’accueillait, de quoi lui faire regretter la chaleur de son appartement.

Depuis combien de temps était-elle assise au comptoir ? Venir seule dans un Bar n’était pas l’idée du siècle, mais partager un peu d’animation avec de parfaits inconnus lui fit du bien. Elle fixait son Eddu Silver qui gisait au fond de son verre. Un whisky irlandais au blé noir, ce qui lui conférait son arôme si caractéristique à la fois épicé et boisé mais ô combien appréciable. Mademoiselle ne buvait pas de la piquette. Elle aimait les bonnes choses. Son père adorait l’Eddu Silver. Une façon comme une autre de penser à lui. Un léger sourire étira sa bouche nue tout en portant son verre contre sa lèvre inférieure, lorsqu’elle sentit du mouvement à sa droite. Un type s’installait. Grand. Blond. Pas son genre. Elle détourna les yeux vers le liquide brun et le termina d’une traite. L’alcool serpentait déjà dans ces veines, la réchauffant de l’intérieur. Elle n’était pas saoule. Caly connaissait ces limites. Elle était juste bien… et se contenterait de cette sensation pour finir sa soirée. D’ailleurs, la brunette déposa son billet, prête à partir lorsque le type en question lui fit un sourire. Elle le fixa, arquant joliment son sourcil. « C’est pour moi. » Qu’il souffla en ramenant son billet vers elle. OK. Caly ne souriait plus. Elle sentait le relou de service. « Non, merci. Je suis assez grande pour payer mes propres consommations. » Cette fois, le sourire fut serré. Sa main attrapa sa pochette échouée sur le comptoir, la seconde agrippait l’anse en acier du tabouret. Qu’elle idée d’en faire des aussi hauts ! Il plissa sa bouche en hochant doucement sa tête, comme s’il se résignait… ou pas. « J’insiste, chérie. » Chérie ? Caly lâcha un juron dans un parfait gaélique Irlandais avant de tenter de sourire de nouveau. Il comptait la draguer de cette manière ? Elle expira profondément avant de reprendre le plus calmement que possible. «Je vous le répète une dernière fois. Non, merci. Passez une bonne soirée. » Parce qu’elle était courtoise et éduquée, elle ne lui claqua pas une salade de phalanges dans la figure. La jeune femme pivota le postérieur sur sa droite et posa le bout de sa cuissarde sur le sol. La seconde la rejoignit dans un geste élégant. Compliqué avec l’alcool qui rendait ces gestes beaucoup moins précis et plus lents. Il le remarqua mais ne l’aida pas pour autant. Pour son côté gentleman, il repassera celui-là. Elle attrapa son stretch qui reposait plié dans son dos et l’enfila. Sans un regard, Caly prit la direction de la sortie. Elle pouvait sentir son regard couler sur son échine. Rince-toi bien l’œil, c’est tout ce que tu verras ce soir. Crétin.  

Une fois à l’extérieur, la brunette inspira longuement tout en levant le nez vers le ciel étoilé. Prendre l’air était vivifiant. Une petite marche n’était pas à exclure. Elle prendrait un taxi… si l’envie la prenait. Un besoin de se balader se fit ressentir, avant de rentrer à l’appartement où elle savait que de longues heures d’insomnie l’attendaient. Rien que d’y penser, elle se sentit maussade. Elle fit quelques pas dans la ruelle adjacente. Et s’arrêta brusquement. La sensation étrange de ne pas être seule la submergea jusqu’à lui tordre l’estomac. Caly jeta un coup d’œil nerveux par-dessus son épaule… Personne. Elle fronça ces sourcils tout en ramenant sa pochette contre sa poitrine et tourna son visage droit devant elle. C’est à cet instant que la Prophète le vit. Ici. Planté devant elle. Le type du bar. Elle sursauta sous la surprise. Il la fixait, armé d’un rictus qui ne présageait rien de bon. Calypso recula d’un demi-pas, les yeux ronds. « T’aurais dû accepter, chérie. » Qu’il grogna. Elle crut avoir le temps de se retourner pour courir mais les doigts puissants masculins l’attrapaient déjà au col. Caly lâcha un cri d’effroi. Une main agrippait le poignet de l’inconnu alors qu’il pouvait lire de la panique dans ces prunelles claires. Calypso se sentie décoller du sol. Sa pochette tomba à ces pieds. Poupée de chair, il l’a projeta violemment contre une poubelle quatre mètres plus loin. Le choc de son petit corps contre le métal fit un bruit terrible. Elle chuta face contre terre, le souffle coupé. Sonnée, la brunette tenta de se redresser lentement sur l’un de ces coudes. En vain. Elle releva son visage à la lèvre abîmée vers l’imposante silhouette.  Il revenait vers elle le pas lourd et déterminé à l’achever. Son cœur battait à cent à l’heure. Sa respiration était douloureuse. Impuissante. Son corps refusait de bouger…


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 349

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Mer 1 Mar - 21:13



...Un Ange passe...

Ft Calypso

L'heure n'était pas encore venue de retourner au Paradis pour reprendre sa place même si cela n'allait pas tarder. Un retour imminent qui risque d'en déboussoler plus d'un et de faire grincer des dents, enfin pour les Anges ayant un véhicule. Depuis sa libération Michaël s'est régulièrement demandé combien de ses frères et soeurs vont lui poser des problèmes, combien lui sont encore fidèles malgré les années passées dans la cage. Il sait que certains sont à sa recherche tout comme à celle de Lucifer pour essayer de les tuer tant qu'ils le peuvent mais la question demeure pour en connaître le nombre exact. Mais pour le moment l'aîné de tous les Anges profite de son temps forcé sur terre à récupérer ses forces pour faire de mauvaise fortune bon coeur. Et pour lui cela veut dire découvrir autrement qu'en théorie les pratique humaines. Que cela soit la nourriture et le goût pour le sucré qu'il avait eu il y a de ça dans les deux mille ans. Ou encore les boissons, toutes celles possibles et imaginables. Michaël a eu le temps de les tester quand bien même il n'a pas besoin de manger ou de boire. L'Archange a aussi passé du temps par pure curiosité devant les programmes télévisés, passant de découvertes en découvertes, certaines pas trop mauvaises et d'autres bien plus nuisibles. Les humains ont de ces manies qu'il ne comprendra jamais et ne parlons pas de leurs perversions. Néanmoins il doit bien admettre au moins à lui même que les histoires qu'ils écrivent, et qu'il a trouvé dans les livres, ne sont pas si mal que ça. Accordant aux humains ce mérite là.

Même si Michaël doit se déplacer de ville en ville pour ne pas attirer l'attention sur sa personne, il a adopté un rituel et ce soir là ne déroge pas à la règle. Le Premier Né, n'ayant pas non plus besoin de dormir, se glisse dès la fermeture dans une bibliothèque pour y passer la nuit à lire. Si Michaël pourrait s'asseoir à même le sol et ne pas souffrir de courbatures ou de crampes, il s'installe malgré tout dans un fauteuil à peine a t-il choisi un livre. En ce début de soirée il a porté son attention sur un dénommé Stephen King et son roman "Ça". Un livre d'horreur publié en 1986 de ce qu'il en lit, une histoire avec un clown meurtrier. L'Archange plonge dans sa lecture, faisant abstraction de tout le reste, de toute manière il est en sécurité et personne ne peut le tracer. Les pages défilent tranquillement quand d'un coup il redresse la tête, son regard céruléen se dirigeant vers le plafond, entendant et ressentant un appel dans chaque fibre de son être. Michaël se redresse pendant que sa Grâce s'affole et s'étire, le livre tombe au sol et l'Archange s'est envolé dans un bruissement d'ailes.

Le Premier Né ne sait pas où il arrive mais une lumière blanche se fait voir dans la ruelle pendant que les ampoules des lampadaires explosent les unes derrière les autres jusque dans la grande rue. Tandis que les vitres des bâtiments alentours se fissurent, les plus proches volant elles aussi en éclats. L'instinct de protection inscrit au plus profond de l'Archange s'est mis en route, agissant sans perdre une seconde. Il sait qu'elle est en danger, qu'un démon est après elle. Elle ? La nouvelle Prophète, Calypso O'Brien celle révélée à la mort de Kevin Tran. Après tout chaque Ange du Seigneur a les noms de tous les Prophètes passés et à venir inscrits en lui. Michaël la voit au sol, il ressent les douleurs de la jeune femme et le démon qui l'a attaqué, démon qui s'est figé et qui cherche à quitter le corps qu'il possède comme l'atteste la colonne de fumée noire commençant à s'élever dans le ciel nocturne. Un pas en avant et Michaël est sur le démon, la main au dessus de la créature démoniaque. Usant de ses pouvoirs pour le ramener dans son véhicule avant de le détruire à l'intérieur, détruisant en même l'hôte dont le corps s'effondre. L'Archange le retient le temps d'user un peu plus de son mojo pour le brûler, combustion pas si spontanée que cela et que le corps finisse en cendres sur le sol de la ruelle.

Si l'Archange ne voulait pas user de ses pouvoirs, ne pas s'affaiblir plus qu'il ne l'est déjà c'est loupé mais il n'avait pas d'autres choix que celui-ci. Il ne pouvait pas laisser la Prophète livrée à elle même et il ne pouvait pas simplement tuer le démon. Laisser le moins de traces possible. Se tournant finalement vers l'humaine, Michaël s'accroupit près d'elle et lui tend la main pour l'aider à se relever.

- C'est terminé, il ne te fera plus de mal.

Pour la jeune Prophète, elle a devant elle un jeune homme d'une vingtaine d'années blond aux yeux bleus vêtu d'un tee-shirt, à manches courtes, bleu marine et d'un jean. Avec une veste noire par dessus, le style de jeune homme "bien sous tous rapports".

Code by Joy





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : 35 ans.
Métier : Prophète. Professeur de Lettres Classiques.
Situation : Célibataire.
Localisation : Chicago.
Feat. : Jessica Stroup
Copyright : Neige + Tumblr+ Libella
Je suis aussi : X
Date d'inscription : 13/02/2017
Messages : 157

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Jeu 2 Mar - 16:30



...Un Ange passe...

Ft Michael


C’était une certitude. Sortir ce soir n’était vraiment pas l’idée du siècle. Et dire qu’elle aurait pu passer sa soirée, assise devant sa télé à se gaver de glace en regardant un film guimauve, mais au lieu de ça la Prophète avait choisi le Bar. ‘Ne fréquente pas ces lieux toute seule’ Un conseil qu’elle retiendra à l’avenir… Si avenir elle avait. Pour le moment, le doute la paralysait… Non, son corps lui-même ne pouvait se mouvoir. Il n’était pas brisé, mais le coup qu’il venait d’absorber l’avait bien engourdi. Sa lèvre lui faisait un mal de chien, sans parler des ecchymoses internes. Ces genoux écorchés. Mais elle était bien vivante. Pour l’instant.
La lourde silhouette se dirigeait vers elle alors que Caly l’observait de ces rétines pétrifiées. Il n’en n’avait pas terminé avec elle. La désagréable sensation d’être la souris entre les pattes de son prédateur lui fila la nausée. Et alors qu’elle pensait voir sa vie défiler devant ces yeux, il y eu cette lumière aveuglante suivit d’un bruit épouvantable et strident. Le genre à éclater le cristal. Caly se mit à grimacer en plaquant une main contre son oreille, tentant de lutter contre l’agression qui envoyait valser vitres et ampoules. Son cœur s’emballait sous la peur. Sa respiration saccadée trahissait son état d’anxiété alors qu’elle ne comprenait rien. Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel !

Tout prit fin lorsque la silhouette d’un autre homme se dressa devant elle. D’où sortait-il ? Elle n’eut pas le temps de se poser une tonne de question qu’il agissait déjà. Calypso remarqua l’épaisse fumée noire sortir de la bouche de son agresseur avant que l’inconnu ne lui saute au cou pour annuler ce processus… Muette, la bouche offrant un joli ‘A’ de stupéfaction, la Prophète regarda le type du bar partir littéralement en cendre. Une combustion rapide que lui affligea l’autre homme. Le spectacle lui tordit l’estomac de plus belle. La nausée au bord des lèvres. Caly se redressa tant bien que mal, se retrouvant assise, le dos contre la poubelle et les genoux pliés et ramenés sur le côté. Elle colla son crâne contre le métal sans rompre le contact visuel. Elle ne savait pas si tout ceci était bien réelle… Non, elle devait rêver. Mieux, il s’agissait d’une vision. C’est ça ! Elle vivait une vision éveillée…  Du moins, elle tenta de s’en persuader jusqu’à voir le blondinet s’accroupir devant elle en lui tendant la main. Cette même main qui venait de tuer son agresseur. Elle l’ignora.

Caly releva lentement son regard affolé sur ce visage qu’elle ne connaissait pas. Il tentait de la rassurer là ? Après ce qu’il venait de faire ? Elle serait quoi, sa prochaine victime ? Ce n’est qu’une vision Caly…. Une vision… Histoire de se persuader que tout ceci n’était pas réelle. Mais pour en avoir le cœur net… Sa petite main se serra en un poing qu’elle écrasa mollement sur la pommette de l’Archange. Un coup misérable vu sa force en mousse. Elle ressentit en revanche une douleur se propager dans sa main qu’elle secoua doucement. Sa bouille se tordait en une jolie grimace lorsqu’elle percuta. « Ce n’est pas une vision…. Vous… vous êtes bien réelle… » Qu’elle bredouilla en comprenant qu’elle venait de frapper l’homme qui l’avait aidé. Elle se mordit le milieu de sa lèvre inférieure en le fixant. Bredouille. Elle ne savait plus si elle devait le fuir ou bien le remercier… Qui était-il ? Il venait de tuer un homme sous ses yeux… Elle tenta de se calmer dans un premier temps. Elle ramena sa main douloureuse jusqu’à sa propre joue et y dégagea une mèche. « Vous… » Qu’elle amorça sans trop savoir comment s’y prendre…  « Vous avez tué cet homme de sang-froid. Je ne suis pas folle. Il est… » Son regard dévia sur le tas de cendre. Elle pâlit en revenant au jeune homme. « Vous l’avez cramé ! » Qu’elle cria presque de sa voix pourtant douce. Elle secoua doucement la tête de gauche à droite en battant des mains devant son visage. « Ne m’en veuillez pas, mais ne me touchez pas… » Ok, il avait la tête du type qui ne ferait pas de mal à une mouche et c’est bien ça qui était louche. Elle déglutit. Les douleurs internes la fit grimacer de plus belle alors qu’elle tenta de se redresser. Sans succès. « Si c’est mon fric que vous voulez, servez-vous. Ma pochette est là-bas… je vous promets que je ne dirais rien. Je ne sais même pas qui vous êtes… vous et votre tour de passe-passe pour brûler les gens. Mais s’il vous plait… ne me tuez pas. » Qu’elle souffla en braquant son regard clair dans le sien. Il était là, devant elle, à se pointer comme une fleur. Comme si de rien était. Si elle savait à qui elle avait à faire… elle ferait bien moins la maligne, bien qu’à cet instant, elle aurait tout donné pour s’enfuir…



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 349

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Ven 3 Mar - 17:42



...Un Ange passe...

Ft Calypso

Michaël se serait bien passé de devoir rencontrer la Prophète ce soir, c'est trop tôt, trop rapidement. Bien sûr il avait l'intention de la rencontrer un jour mais pas de cette manière là, pas alors qu'il n'a pas toute sa puissance et que tel qu'il est actuellement il n'est même pas en mesure de la soigner. L'Archange a déjà dépensé trop d'énergie pour se débarrasser du démon, il a les batteries à plat ou presque. Ce qui le frustre, pas seulement pour lui même mais aussi pour la jeune femme dont il ressent chaque émotion qui peut la traverser. Il sent la douleur parcourir son corps, il sent l'affolement qui rampe dans son esprit, son incompréhension également. Michaël la laisse faire, restant accroupi la main tendue, Calypso lève son poing pour venir le frapper et il ne résiste pas, suivant le mouvement imprimé par la jeune femme pour éviter qu'elle ne se brise réellement la main. Frapper un Archange de cette manière, elle pourrait se détruire toute la main, ne plus être en mesure de s'en servir et déjà rien qu'en minimisant le contact elle a mal, Michaël le ressent également.

Bien sûr que le Premier Né est réel, qu'il n'est pas une des visions de la Prophète. Les paroles qu'elle a ensuite, lui font froncer les sourcils quelque chose ne tourne pas rond. Qu'elle soit surprise et un peu effrayée est logique avec ce qu'elle vient de vivre mais qu'elle pense que Michaël a tué un humain ne l'est pas du tout. Elle devrait être au courant pour les démons, la fumée noire, les Anges, les Archanges, Dieu et toutes les autres créatures également, hors elle semble ne pas l'être. Au nom de Père est-ce que ses frères et soeurs auraient osés ne pas venir la voir ? Ne pas lui expliquer qu'elle est devenue une Prophète du Seigneur ? Est-ce qu'ils auraient osés ne pas la former et la laisser livrée à elle même ? S'il s'avère que c'est vrai, il y a des Anges là haut qui font finir déplumés et morts dans une lente et longue agonie. L'aîné de tous ne saurait tolérer un tel comportement.

- Je ne te veux aucun mal, je suis venu pour te protéger de lui c'était un démon. Pour une fois en quelques milliards d'années, Michaël hésite à y aller directement avec elle mais au final il n'y a pas trente-six solutions pour lui dire les choses. Tu ne sais vraiment pas qui je suis ? Une question purement rhétorique alors qu'il enchaîne déjà. Je suis ton protecteur attitré, si jamais un démon t'attaque je viens. Je m'appelle Michaël, l'Archange Michaël, ton Archange si on peut dire cela ainsi. Qui a dis que le Premier Né n'est pas capable de faire de l'humour ou au moins d'essayer ? Toujours est-il qu'il parle un sourire aux lèvres et d'une voix douce. Et si tu as le droit à la protection d'un Archange, c'est parce que tes visions elle aussi sont réelles ou du moins sont le reflet de ce qui doit arriver dans le futur. Je sais que tu n'as rien demandé mais tu es devenu la nouvelle Prophète du Seigneur.

Pour la première fois depuis qu'il s'est accroupi près de la jeune femme, Michaël dirige son regard autour de lui mais surtout vers l'entrée de la ruelle pour vérifier qu'ils sont toujours seuls. Il faut dire que les ampoules et les vitres explosées ne vont pas passer inaperçues longtemps et des humains voir pire vont finir par arriver.

- Que tu me crois ou non, on ne peut pas rester là, on est pas en sécurité, on doit bouger. Je répondrais à toute tes questions mais pas ici. Vient Calypso. Et cette fois qu'elle le veuille ou non, Michaël l'aide à se remettre debout. Je suis désolé, je ne peux pas te soigner, pas tout de suite. Et l'Archange est réellement désolé ne pas pouvoir le faire mais il ne peut vraiment pas. La seule chose qu'il pourrait faire c'est l'endormir si jamais elle refuse de bouger ou qu'elle fait une crise d'angoisse ou autre.
Code by Joy





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : 35 ans.
Métier : Prophète. Professeur de Lettres Classiques.
Situation : Célibataire.
Localisation : Chicago.
Feat. : Jessica Stroup
Copyright : Neige + Tumblr+ Libella
Je suis aussi : X
Date d'inscription : 13/02/2017
Messages : 157

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Sam 4 Mar - 16:55



...Un Ange passe...

Ft Michael


Calypso se serait bien passée de rencontrer cet homme ce soir et dans ces conditions. Elle n’était pas prête à écouter une vérité qui sonnait comme des délires d’un type échappé tout droit d’un asile psychiatrique. Pas après son agression. Pas après ce… cette démonstration de combustion spontanée qui soulevait encore des questions du côté de la jeune femme. Son regard trahissait son incompréhension, bien au-delà de la peur qui serpentait dans ces entrailles. De nature méfiante, elle n’était du pas du genre à ouvrir la porte de son petit univers à des hommes tombés du ciel (l’expression prenait tout son sens)… mais visiblement, cette nuit ils manquaient cruellement de temps pour faire les choses en bonne et due forme.

Figée, la brunette braquait ses perles claires dans les siennes, cherchant à prêcher le faux du vrai. Il ne semblait pas malintentionné à son égard. Un tempérament à lui mettre des doutes dans son joli crâne. Puis il lui parla. Mieux, il lui confia des choses qu’elle n’aurait jamais pensées ou crues possible. Le choc qu’elle venait de subir lui avait quelque peu brouillé l’esprit et sa faculté de réfléchir était légèrement… momentanément indisponible. « Un démon ? » Elle s’entendit rire. Ce même genre de rire crispé qu’elle sortait lors de situations délicates. Ok. Caly inclinait sa bouille sur le côté droit sans le perdre du vue. Elle nageait en plein délire. Les démons n’étaient qu’une fable pour effrayer les enfants, rien de plus. Elle ne niait pas leur existence mais à ces yeux, ils n’existaient pas. Non je ne sais pas qui vous êtes… » Qu’elle s’entendit souffler tout en le dévisageant. Elle ne comprenait pas la Belle. Du moins, elle ne voulait pas assimiler les informations qu’elle pensait sorties tout droit de son imagination. Ce fut assez brutal pour une agnostique comme elle. Et lorsqu’il se présenta à elle en étant son protecteur, elle eut le rire nerveux. « Vous êtes qui ? » Qu’elle répéta comme pour se convaincre elle-même. « L’Archange Michaël, mon protecteur ?? » Visiblement, la brunette ne comprit pas le trait d’humour. Elle baissa un instant les yeux vers le sol. Perdue. « Non mais je nage en plein délire.» Cette petite réflexion était pour elle. Elle balayait le sol de son regard hagard, essayant de comprendre ce qu’il se passait… Une réponse rationnelle serait la bienvenue. En y pensant, Matthew lui avait demandé de lui traduire des documents concernant les Anges… Serait-ce une coïncidence ? Ce Michaël connaissait peut-être son ami et tous deux partageaient la même passion secrète sur l’Angélologie ? Sauf que lui frôlait la schizophrénie.

Michaël pouvait tomber des nues également. Il avait devant lui une Prophète complètement paumée. Elle subissait ces visions sans les comprendre. Elle ne dormait quasiment plus. Personne n’était venu lui dire la vérité ou bien même l’aider dans ce chamboulement. Elle n’avait pas choisi de l’être et visiblement, personne ne s’inquiétait de son sort. Livrée à elle-même, aux démons et autres créatures, Caly ne se savait pas en sursis…

Lorsqu’il avança ces visions et prononça le nom de Prophète, la brunette releva lentement son regard limpide sur l’Archange. Cette histoire devenait de plus en plus folle. Comment savait-il  pour ces visions ? Elle venait d’en parler à Matthew quelques jours plutôt. Seulement à Matthew. Ce n’était pas quelque chose qu’elle criait sur tous les toits. La surprise se lisait dans ces prunelles. Abasourdie. « Comment est-ce possible ?... Comment savez-vous pour les visions ? » Qu’elle demanda sans avoir de réponse. Il semblait inquiet de rester ici. Et elle lui donnait raison sur une chose : ils ne devaient pas s’attarder ici. Les éclats de vitre, le bruit… Des gens ont dû les entendre également, et la police serait sans nul doute prévenue. Il l’appela par son prénom, de quoi la surprendre d’avantage. Elle ouvrit la bouche pour lui demander de quelle manière il connaissait son prénom et se ravisa. Il y avait un temps pour tout.

Sans rechigner, elle s’aida de sa main au sol pour se redresser ainsi que celle de Michaël et se remit sur pied. Un merci fut murmuré alors qu’elle remettait de l’ordre dans sa tenue. Son corps lui faisait mal. Caly avait cette sensation d'être un gros hématome sur jambes. Elle porta son index vers sa lèvre douloureuse et grimaça lorsque sa peau salée entra en contact avec la petite plaie. Il s’excusa de ne pas pouvoir la soigner. Là encore, elle préféra penser qu’il lui parlait de sa trousse de secours qu’il avait oublié dans sa voiture. Beaucoup plus rationnelle qu’un pouvoir de guérison. « Ne soyez pas désolé. Ce n’est pas grand-chose. Ça passera…Merci. » Punaise, le premier pas en avant lui procura une sensation de lourdeur dans les jambes. Marcher allait être plus complexe que prévu. Caly tenta de faire bonne mine avec son sourire passe-partout et ne lui demanda pas la permission pour s’agripper à son bras. Une première fêlure dans son blindage ‘méfiance des inconnus’. Après tout, il n’était plus si inconnu que ça. Elle connaissait son prénom, c’était déjà ça.

Après avoir récupéré sa pochette, ils marchèrent lentement, le pas de Caly les ralentissant. La ruelle disparaissait enfin dans leur dos, ainsi que le tas de cendre qui ne tardera pas à être balayé par le vent. Calypso resta silencieuse, le nez braqué vers la Lune. Elle était lumineuse ce soir. « J’ai toujours bien aimé la Lune. » Qu’elle confia pour combler le silence. Une information inutile mais qui avait le don de la mettre en confiance. Caly lâcha un petit soupire et s’arrêta en plein milieu du trottoir. Elle relâcha son bras et pivota de façon à être face à lui, la pochette ramenée contre son ventre. Son regard doux se releva lentement pour se figer dans le sien. Par quel bout commencer ? Ces phalanges se contractèrent.  « Tout d’abord, je voulais vous remercier. Vous m’avez sauvé la vie. Ce type ou ce démon pour vous citer, il allait… » Elle soupira. « Cela n’a plus d’importance… En revanche, comprenez-moi bien Michaël que j’ai du mal à… à assimiler votre histoire d’Archange. De démons… de Prophète…. » Là encore son adorable rire nerveux résonna dans la rue. « Franchement, moi Prophète ? Je ne suis pas un exemple de Pureté voyez-vous. Je doute fort que votre Dieu m’est choisi pour prodiguer sa bonne parole. Et quand bien si c’était le cas, je n’ai aucunement l’envie de finir crucifiée. » Petit sarcasme qu’elle ponctua d’un sourire serré. Un sourire qui eut le don d’étirer et de raviver la douleur à sa lèvre abimée. Elle grimaça. Le sang avait séché et formait déjà une petite croûte fragile. Elle passa le bout de sa langue dessus. Aïe.  « Archange, hmm ? Je vous trouve trop habillé pour en être un. » Caly plissa doucement son regard suspicieux. « Où sont vos ailes ? Votre aura doré ? Votre bouille de bébé et l’auréole ? » Elle ressortait les clichés qu’elle avait pu croisé sur les soi-disant Anges. Michaël… Caly se souvenait d’avoir lu des choses sur lui. ‘Celui qui ressemble à Dieu’ Protecteur des humains. Et soit disant le plus puissant. Caly inclina sa tête sur le côté sans baisser les yeux. Il avait plutôt l’air d’un jeune homme de bonne famille qu’un Etre Céleste armé d’une épée. Elle ne voulait pas y croire. Pourtant, il connaissait son nom. Ces visions… et il cramait les démons. Si démons il y avait. C’était juste fou à ces oreilles.




Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 349

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Dim 12 Mar - 15:37



...Un Ange passe...

Ft Calypso

Une chose est sûre, il n'aime pas plus qu'elle ce qu'il se passe en ce moment mais certainement pas pour les mêmes raisons. Non pas qu'il lise ses pensées pour le savoir juste que leurs natures différentes engendre cela. L'Archange pensait en arrivant sur place qu'un démon puissant avait retrouvé sa trace et la voulait morte, qu'elle savait se protéger et au lieu de ça il a trouvé une humaine ignorante des choses. Il pensait simplement la sortir d'un mauvais pas et repartir aussitôt, cela fait très "allons sauver la demoiselle en détresse" mais c'est ce qu'un Archange doit faire pour un Prophète du Seigneur. Michaël déteste cela, déteste rester plus que nécessaire à un endroit et il déteste encore plus devoir se montrer tout court. Il préfère la discrétion, accomplir son devoir dans l'ombre, déplacer les pièces sur l'échiquier d'une main de fer dans un gant de velours. Ce n'est pas pour rien que normalement il a des subalternes pour former les Prophètes sauf que ceux-ci semblent avoir pris des vacances. Michaël va de déception en déception depuis sa sortie de la cage à mesure qu'il prend conscience de l'ampleur du désordre qui règne aux Cieux.

Michaël se contente de rester stoïque tout du long des réactions de la jeune femme et de suivre ses mouvements du regard. Il n'interviendra que si la Prophète fait une crise d'hystérie, alors il l'endormira pour la ramener chez elle. C'est à peine s'il détourne une fois le regard une brève seconde, lui le Premier Né, le plus puissant, forcé de se révéler à une humaine à cause de l'incompétence de ses frères et soeurs. Ne le faisant que pour la simple raison qu'elle est utile au plan de son Père puisque de toute manière qu'elle le veuille ou non elle en fait partie. Fort heureusement Calypso comprend qu'ils ne peuvent rester là et ne résiste pas plus, ne testant pas la patience de Michaël. Il la laisse s'appuyer sur lui pour marcher et sortir de cette ruelle, avancer et parler de la lune, si elle savait que les démons la pense à eux...Mais elle n'a pas tort, cette boule de matière qui éclaire le ciel nocturne de la terre est jolie à regarder. Comme tout ce qui concerne la nature créée par son Père. Avant qu'elle ne s'arrête quelques mètres plus loin, si l'Archange suit le mouvement, il sonde les environs à la recherche d'un danger, tout en l'écoutant parler.

- C'est ton Dieu même si beaucoup d'humains ne croient pas ou plus en lui. Mais surtout Il est le Père de Michaël, bien qu'il n'ait pas l'intention de parlementer là dessus. La foi humaine est si volatile, si incompréhensible par moment. Que tu le veuilles ou non, que tu ne te penses pas digne de cela, ça ne change rien, tu fais partie de Son plan, tu es devenue une Prophète. Tu n'as pas le choix Calypso, tu dois vivre avec et remplir ton rôle, accepter tes visions et apprendre à les contrôler. Apprendre aussi à te protéger des démons et à être discrète.

Pourtant, il la ménage quand même en ne lui disant pas que conserver son ancienne va être compliquée voir impossible. Il suffit de voir ce qui est arrivé au dernier bien que l'Archange n'ait pas tous les détails. De la gentillesse avec une humaine oui, parce qu'elle doit servir au Paradis, bien que Michaël ne peut pas se permettre de la laisser prendre trop de temps pour comprendre que ce qu'il se passe est bel et bien la réalité.  Mais en même temps il ne compte pas non plus tout lui enseigner, juste le strict nécessaire pour que la Prophète soit opérationnelle, après tout maintenant qu'elle s'est révélée, elle aura accès à plus de connaissances. Quant à la suite, Michaël la regarde sans aucune réaction, imperméable au ton qu'elle peut employer et c'est d'une voix toujours aussi atone qu'il lui répond.

- Des inventions humaines pour nous représenter. Tout ça parce que les humains ne peuvent voir les vraies formes des anges, du moins pour 99% d'entre eux. Mais nous avons bel et bien tous des ailes qui sont invisibles aux humains. D'ailleurs pendant son agression si Calypso arrive à se souvenir des détails, elle a sans aucun doute dû entendre le bruissement des ailes de Michaël quand il est apparu.
Code by Joy





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : 35 ans.
Métier : Prophète. Professeur de Lettres Classiques.
Situation : Célibataire.
Localisation : Chicago.
Feat. : Jessica Stroup
Copyright : Neige + Tumblr+ Libella
Je suis aussi : X
Date d'inscription : 13/02/2017
Messages : 157

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Mar 21 Mar - 23:41



...Un Ange passe...

Ft Michael




Alors sa soirée se terminerait sur ce genre de notes ? De la violence. Une rencontre. Des révélations qui lui retournaient le cerveau jusqu’à douter des choses qu’elle a vu de ces propres yeux. Cela ne peut être possible. C’était forcément impossible… Des Anges qui tombaient du Ciel pour venir en aide aux humains. Calypso nageait en eaux troubles… Comment pouvait-elle avaler tout ça ?

 « Mon Dieu ? » Qu’elle répéta bêtement tout en assimilant chacun des mots qui sortaient de la bouche de Michaël. Sa main se leva à son visage pour y dégager une petite mèche récalcitrante qu’elle calla derrière son oreille. Sa mâchoire se contracta nerveusement alors qu’elle l’écoutait débiter ces arguments pour la faire basculer dans sa folie. Son regard le fuyait un instant, cherchant un point visible… Quelque chose de bien réel pour s’y accrocher. Un simple caillou ferait l’affaire. Son souffle s’échappa de ces narines alors qu’elle secouait doucement la tête de gauche à droite assimilant le tout difficilement.  «Attendez… Quel plan ? A vous entendre, je suis qu’un pion sur un immense échiquier. » Ses yeux se relevèrent sur lui. ‘Tu n’as pas le choix Calypso’ Un fatalisme qui la frappa violement en plein cœur. A croire qu’il revenait sans cesse lui pourrir la vie. Le choix est toujours possible… Elle voulait y croire. Il n’était pas question de Dieu ou autre, mais bien de sa propre existence qui lui échappait tout bonnement. Caly se sentait soudainement prise au piège, tirée par des ficelles dont elle ne voyait pas le visage de son marionnettiste.  Ces phalanges se crispèrent contre sa pochette.  « Michaël, avez-vous conscience que vos propos sont flippants ! Sans parler que tout ceci est irrationnel. A vous entendre ma place… mon rôle pour vous citer est celui de servir votre Dieu aveuglément. Sans poser de questions… Vas-y Caly ! Suis la route de brique jaune et surtout ne te retourne pas ! Je ne suis même pas capable de prendre les bonnes décisions, alors gérer mes visions c’est… c’est complètement irréaliste ! » La Prophète ne s’emportait pas. Sa voix était un brin plus fort que la normale, mais restait toujours aussi douce. Sa main libre campa sur sa fine hanche alors que la seconde claquait sa pochette contre sa cuisse. Elle se pinça fortement les lèvres, ravivant la douleur de sa petite plaie. Et merde. Il fallait qu’elle bouge. Restée stoïque sur un bout de trottoir commençait à lui donner des fourmillements dans les jambes.  « Et merde ! J’vais finir par croire ces conneries… » Non. Elle ne devait pas se laisser avoir. Il était fou. Les Anges existaient simplement dans ces fichues illustrations. Rien de plus. Il n’y avait pas d’auréole. Pas de plumes. Pas d’aura doré. Rien qui puisse la mettre sur la voie. Pourtant… pourtant une petite voix s’élevait dans son for intérieur. Infime et incessante. Et s’il disait vrai ? Le voile se lève sur une vérité amère. Tu es Prophète.

Non. Tout se bousculait dans son crâne. Des doutes. Beaucoup trop de doutes. La brunette crut souffrir d’un vertige. Elle leva une main dans la direction de Michaël. Non pas pour qu’il la prenne car elle le pointait immédiatement  du doigt. Un index tremblant et accusateur pour les propos qui vont suivre.  « Je n’arrive pas à croire en vous. En Lui… pour la simple et bonne raison que je n’y arrive pas. Pourquoi ?... Vous voulez savoir pourquoi ?Question purement rhétorique. Caly contracta sa jolie mâchoire avant de poursuivre d’une voix abimée par son passé.   « Très bien… Parce qu’il était où, votre Dieu, lorsque j’avais besoin de lui ? Lorsque notre voiture a quitté la route pour se noyer dans ce putain de lac ? Où était-il quand j’avais besoin de sa protection ? Quand je criais à l’aide, perdu entre deux mondes ? Quand mon amie expirait son dernier souffle de vie ? Il n’était pas là. Il nous a laissé mourir… Alors non, ne venez pas me faire ce genre de discours Michaël. S’il a besoin de moi, j’ai une porte. Une adresse. Qu’il sonne chez moi qu’on s’explique une bonne fois pour toute. » Ses poumons s’emplirent d’air, soulevant doucement sa poitrine. Son doigt venait de se replier, alimentant sa main dans un petit poing qu’elle ramena le long de sa fine silhouette. Elle détourna ses yeux limpides sur la route. Expier sa frustration à un inconnu ne l’avait pas soulagé pour autant. Le poids de la culpabilité écrasait encore son cœur. La perte d’Amy la déchirait encore. Et la hanterait toujours… Quoiqu’elle dise ou crache sur une tierce personne. Ces frêles épaules s’affaissèrent.  « J’en ai assez entendu. Laissez-moi tranquille… Je veux juste rentrer chez moi. » Trop d’émotions pour Calypso qui n’était pas habituée à vider son sac à la tête du premier inconnu. Pourtant quelque chose l’avait poussé dans cette voie-là. Pourquoi ? Il était jeune. Il l’avait sauvé. Il était un vrai mystère… ou il était complètement cinglé. Quoiqu’il en soit, elle préféra mettre de la distance entre eux. Son pied recula. Le second suivit. Son regard clair se releva lentement sur lui.  « Je suis désolée. » Des mots profondément sincères. Désolée de ne pas être aussi réceptive. Désolée d’avoir perdu le contrôle. Désolée de ne pas pouvoir contrôler ces visions… Désolée pour tellement de chose que ces pensées s’entrechoquèrent, se mélangeant dans ces nuances de couleur et c’était mauvais pour le prophète. Alors elle tourna les talons dans un mouvement élégant, offrant son dos à Michaël. Et elle commença à s’éloigner d’une démarche souple et féline. Fuir ce trottoir. Fuir cette réalité qui ne lui appartenait pas. Un besoin de réfléchir. Mais avait tout, un besoin indicible de dormir…  


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 349

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Ven 24 Mar - 9:12



...Un Ange passe...

Ft Calypso

Non ce n'était définitivement pas le bon soir pour rencontrer la Prophète au moins Michaël aura t-il appris que ses frères et soeurs ne remplissent pas leur fonction. Comme s'il avait besoin d'une déception supplémentaire. Rien que cela pourrait engendrer chez lui une colère comme il n'en a plus eu depuis longtemps et Chicago pourrait s'en souvenir longtemps. Même en étant amoindri et quitte à drainer toute son énergie s'il se laissait aller là maintenant les choses iraient mal pour certains anges. Et les réactions de l'humaine n'aident pas, l'Archange a déjà peu de patience quand il s'agit des humains mais si en plus la seule qui importe lui sort ce genre de propos. Bien sûr que oui elle n'a pas le choix, bien sûr que oui son destin ne lui appartient pas, bien sûr que oui le libre arbitre n'existe pas. Il serait temps que tout le monde l'accepte et le comprenne comme Michaël a dû le faire il y a bien longtemps. Si le libre arbitre existait, s'il avait le choix, il pourrait prendre une autre voie que celle le menant à devoir tuer Lucifer, son petit frère qui lui manque tellement. S'il avait le choix, il irait rejoindre son cadet sur le champs et le laisserait faire ce qu'il veut de l'humanité. Tout plutôt que d'être encore séparé de Luci. Mais Michaël n'a pas le choix, le libre arbitre n'existe pas, chaque geste, chaque mouvement l'amène vers sa destinée écrite depuis si longtemps.

Alors plutôt que de se lancer dans une argumentation vouée d'avance à l'échec, Michaël laisse Calypso parler et réagir à sa manière. De son côté, il reste fidèle à lui même, sans aucune réaction apparente même quand elle change de registre pour le questionner sur le manque d'agissement de son Père. Comme si Dieu pouvait intervenir dans chaque situation qui se produit quotidiennement. Comme si c'était à son Père de régler chaque chose. Typiquement humain comme réaction, tout mettre sur le dos de Dieu, lui faire des reproches pour justifier d'une manière bancale qu'Il n'existe pas. Que s'Il existait, Il ne laisserait pas se produire tous ces événements. Michaël lui même n'est pas en reste avec les prières qu'il reçoit et qui lui sont directement adressées. Ce n'est pas la première fois qu'il entend ce genre de propos, comment disent les humains déjà ? Ah oui les cinq étapes du deuil. C'est ce que Calypso est entrain de lui faire, elle a commencé par le déni et la voilà maintenant dans la phase de la colère. Que l'humaine mélange avec la perte d'une amie si Michaël a bien tout suivi.

Pour finir elle lui dit qu'elle en a assez et lui tourne le dos pour commencer à s'éloigner. Qu'elle ne compte pas sur lui pour la rattraper et continuer à discuter, elle n'est pas prête à accepter les faits, pas encore du moins mais cela viendra. Et Michaël sait que tout aussi utile qu'elle soit, rien ne pourra être fait ce soir, il doit donc changer d'angle d'approche avec elle au risque de perdre patience pour de bon avec l'humaine. Sa voix finissant par s'élever.

- Calypso, n'oublie pas mes paroles. Renseigne toi sur nous, sur moi, sur les démons et les créatures, observe les choses tel qu'elles sont réellement mais surtout montre toi discrète, ne te met plus en danger et ne parle de moi à personne. Quand tu seras prête, prie moi et je viendrais.

Disant cela tout en avançant dans la même direction que la Prophète, finissant par la dépasser. Et sans rien dire de plus, l'Archange déploie ses ailes invisibles à l'oeil de l'humaine pour s'envoler et repartir. Ne laissant derrière lui que ses paroles et un bruissement d'ailes pour marquer son départ.
Code by Joy





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 536

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael] Sam 25 Mar - 16:32

Sujet terminé. J'archive :17:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael]

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINÉ] ▬...Un Ange passe ... [Ft Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Un démon dans le coeur d'un ange. [Terminé]
» L'ange d'or ''Terminé''
» L'ange est descendu sur terre - Myst Ceres [Terminée]
» Ange - Rubiel ~~ [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-