Partagez | .
 

 La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Dim 19 Fév - 12:35

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Une hésitation me pend alors que je vais pour sortir de la maison que nous occupons, avec Hernan. Est-ce que je lui laisse un message, lui expliquant où j’allais et pourquoi ? Je reste deux bonnes minutes à débattre sur cette décision avant de finalement opter pour ne pas en laisser. Ce n’est pas comme si je ne pouvais pas me défendre tout seul, et puis lui ne me dit pas toujours où il va quand il sort en ville. Certes, les circonstances ne sont pas les mêmes que la plupart des fois où lui sort sans prévenir : nous sommes à une semaine de la pleine lune, ce qui ne fait rien pour arranger mon humeur ou mes nerfs, il est très tard le soir (ou tôt le matin, selon votre point de vue) et je ne suis pas franchement dans le meilleur état d’esprit pour aller vagabonder dans la ville de San-Francisco.

Et encore je dis vagabonder, mais je vais courir. J’ai besoin de me vider l’esprit. J’ai beau essayer de m’occuper un maximum dans mon atelier à la cave ou sur le bestiaire dans ma chambre, mais rien n’y fait : je continue à sentir la bête approcher, rôdant en moi et attendant le bon moment pour sortir. Je sais très bien que hors des nuits de pleines lunes il était impossible au loup de prendre ma place, surtout si je suis éveillé, mais je ne peux m’empêcher de redouter cette période du mois de tout mon être. Sans compter qu’avec l’approche de la pleine lune, mes sens s’en retrouvent aiguisés et entendre de plus en plus fort le cœur humain et vivant d’Hernan dans sa poitrine me rend dingue petit à petit. D’où le fait que je reste éloigné de lui le plus possible durant cette période. Il n’aime pas cela, je le sais bien, tout comme il déteste les chaînes en argent et la cage que j’ai installées dans la cave pour ces trois jours précis. Il n’aime pas cela, certes, mais quelle est l’alternative durant cette semaine précédant la pleine lune ? Lui demander de bien vouloir quitter les lieux ? Partir en road trip tout seul et espérer trouver un endroit désert pour me transformer en paix ? Il ne faut pas rêver.

Alors de fois, j’ai besoin de me détendre, autant que faire se peut dans ma situation, pour tenter de rester poli et agréable à vivre envers Hernan. Car ce n’est pas juste qu’il doive subir mes foutus changements d’humeurs. Il n’a rien demandé lui ; je ne sais toujours pas ce qui a bien pu le pousser à abandonner son groupe de chasseur pour me supporter une fois transformé. Qu’il n’ait pas l’envie de me tuer, je peux le concevoir, dans la même situation j’aurais catégoriquement refusé qu’on ne touche à mon partenaire aussi. Mais de là à tout quitter… ? Je me secoue la tête et accélère mes foulées, ce n’est vraiment pas le moment de penser à tout cela, ce n’est pas le but de la manœuvre après tout.

Au bout de…je ne sais même pas combien de temps à dire vrai, je m’arrête, pantelant à cause de l’exercice, les muscles douloureux de l’exercice que je leur ai fait subir. Arrêté sur les Docks se trouvant au Nord de la ville, je peux voir l’île d’Alcatraz au loin, et un peu plus bas sur les Docks, se trouve le musée mécanique de San Francisco. Un endroit où je me suis toujours dit que je devrais y aller. Je me laisse aller sur un banc, reprenant à la fois ma respiration et reposant mes muscles criant au meurtre. Pourtant, mes yeux se rouvrent d’eux-même (quand les avais-je fermés d’ailleurs ?) quand je sens une odeur étrange. Mélange d’odeurs pleinement humaines et…D’ozone ? Je me force à prendre de grandes inspirations, essayant de définir par où arrivait cet oiseau de nuit et finit par relever la tête, observant l’obscurité à peine éclairée par les lampadaires au-dessus de moi.

"Qui est là ?"
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 433

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Lun 20 Fév - 18:47

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Son "rendez-vous" avec le Roi de l'enfer s'est terminé, bien ou mal ceci est une autre histoire, la nuit est tombée depuis longtemps et l'Archange n'étant attendu nul part décide de marcher un peu dans la nuit. Il aurait pu repartir d'un claquement d'ailes comme il est venu mais il préfère économiser ses pouvoirs même dans les moindres petites choses. Laissant derrière lui le bâtiment abandonné ayant servi à la rencontre, Michaël approche du bord des docks, se stoppant au bord de l'eau il glisse les mains de son véhicule dans les poches du jean qu'il porte. Restant à regarder le reflet de la lune et des étoiles sur la surface liquide, ses pensées vagabondant à droite et à gauche.

Depuis qu'il a été libéré de la cage, c'est la première fois qu'il se retrouve à ne rien avoir d'autre à faire que de s'occuper de lui même. Pas de frère ou de soeur sur ses talons à lui demander quelque chose d'urgent qui ne peut être remis à plus tard. Pas de lamentations en tout genre, pas de troupes à diriger, d'ordres à donner. Pas de murmures incessants dans sa tête puisque même la "radio des anges" est mise en veille. Il n'y a bien que les prières qui lui sont directement adressées que Michaël entend et écoute même s'il ne répond jamais à aucune d'elles. Rien d'autre à faire que de s'occuper de lui même et de regagner des forces à mesure que le temps humain défile. Cela lui fait étrange et en même temps c'est un mal nécessaire pour tout ce qui va devoir se passer ensuite.

Ses pensées sont coupées par la perception d'un être surnaturel qui passe non loin de lui. L'Archange ne s'est pas encore trop éloigné du bâtiment, auraient-ils été repérés par une créature quelconque ? Il avait protégé le vieil entrepôt pour qu'aucun démon ou aucun des siens ne puisse les trouver, les humains ne venant que peu dans ce coin là de ses observations. Alors quoi une créature en aurait après lui ou après le démon ? Ou n'est-ce que simple hasard ? Même en sachant tout ce qu'il y a à savoir sur le créatures, Michaël n'a eu que peu d'occasions de croiser la route d'un spécimen bien vivant. Et puisque dans l'immédiat il n'a rien de mieux à faire autant laisser parler une certaine forme de curiosité.

Michaël n'a aucun mal à le suivre pour le voir s'arrêter un peu plus loin, restant dans l'ombre à observer l'enfant d'Eve qu'il a sous les yeux. Percevant sa vraie nature et sa teneur, l'Archange l'observe longuement de loin jusqu'au moment où il entend la voix du lycanthrope s'élever, est-ce qu'une fine brise lui aurait apporté l'odeur de son véhicule et plus encore ? Toujours est-il qu'il n'a plus que deux choix, soit s'éclipser, soit s'approcher et se montrer. C'est bien évidemment pour la deuxième solution que Michaël opte. Sortant de l'ombre pour avancer jusqu'au cercle lumineux du lampadaire.

- Bonsoir à vous aussi. Je pensais que je serais le seul à me promener de nuit par ici.

Une entrée en matière comme une autre car même si Michaël a pour habitude d'être direct dans ses actes et paroles, des fois il vaut mieux qu'il cache ce qu'il est.
avengedinchains





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Ven 24 Fév - 13:13

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
L’inconnu se montra, éclairé par la lumière jaune-orangée du lampadaire, et je l’observai, sourcils froncés. Ce type était un puzzle en soi. Son odeur n’était pas celle que l’on retrouve habituellement sur les humains, tout en en possédant certaines effluves et je ne comprenais pas cette situation. Etait-il un humain qui aurait croisé autre chose ? Ou…Autre chose que nous n’aurions pas encore croisé jusque-là ? Possiblement, nous avions beaucoup baroudé avec Hernan et la bande à l’époque, mais de là à dire que nous avions croisé toutes les créatures existante, j’en doutais fortement. Je me repassais le bestiaire dans ma tête, usant des connaissances stockées dans ce dernier pour essayer d’identifier ce que je rencontrais ce soir, mais rien ne me vint particulièrement. Je n’aimais pas cette situation, tout en ne pouvant empêcher ma curiosité de vouloir en savoir plus…Pour le moment, il ne semblait pas menaçant, pourtant je ne me détendis pas d’une once. Je restai face à lui pour lui répondre, ne bougeant pas de ma place.

"Je le pensais également…"

Sous-entendu : t’es louche gars. Semblant bien trop jeune pour trainer dans un endroit pareil. Je ne devais pas paraître beaucoup moins louche, mais on pouvait aisément deviner que j’étais là pour courir initialement ; mes vêtements et la gourde que j’avais à la taille étaient des indices sur cet état de fait mais c’est vrai que rien n’indiquait ce que je faisais vraiment ici. Pour peu que l’autre soit paranoïaque…Mais passons, pour le moment autant rester civil (surtout que je n’ai pas amené d’arme avec moi, à moins que vous comptiez le petit couteau suisse que je trimbalais partout…Donc le mieux serait encore de rester civil avec cette personne et repartir avec, si possible, quelques infos en plus mais en évitant tout incident. J’avais certes plus de capacités qu’une humains lambda mais je doutais qu’il en soit un, donc…Prudence est mère de sûreté comme on dit.

"Qu’est-ce que vous faites ici d’ailleurs ? Ce n’est pas exactement l’endroit rêvé pour se promener la nuit…Y passer et encore. Personnellement j’aime passer par ici pour éviter de courir en devant slalomer au milieu des passants, et la mer me calme."

Non, ce n’était pas une erreur tactique, j’anticipais simplement la question qu’il pourrait me renvoyer dans la figure s’il ne voulait pas me répondre. Maintenant, il pouvait éviter la question, mais cela ne pourrait que le rendre plus louche encore à mes yeux. Avait-il seulement conscience de l’impression qu’il faisait, un jeune, sur les docks en pleines nuit… ? Je ne sais pas, peut-être s’en fichait-il car il savait qu’il n’y aurait pas de témoin à l’issue de cette discussion, ou simplement s’en fichait comme de l’an quarante. Allez savoir ce qu’il se passait dans la tête de ce type. Je restais sur mes gardes cependant.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 433

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Sam 25 Fév - 15:59

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Cacher ce qu'il est en soit n'est pas difficile quand il n'a pas à faire avec un démon ou un des siens mais qu'en est-il vraiment face à une créature de cette nature là ? Les lycanthropes sont réputés pour avoir des sens particulièrement développés, bien que nous sommes loin des contes pour enfants ou des films que les humains aiment aller voir au cinéma. Michaël ne peut que se le demander, connaître la théorie est une chose mais la pratique est mieux. L'autre semble méfiant et l'Archange ne peut l'en blâmer, lui même l'est malgré la curiosité qui circule dans son être. Il est vrai que si on ne peut voir sa vraie nature le "loup" passe pour un humain normal jusque dans ses vêtements.

Tandis que Michaël avec son véhicule semble trop jeune pour un endroit comme celui-ci, c'est quelque chose qu'il sait pertinemment mais en même temps vous avez vu son véhicule ? Une gueule d'ange à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Et qui justement détonne pour le lieu actuel. Le Premier Né peut inventer ce qu'il veut, il n'a pas la tête de l'emploi dans un endroit ou on s'attend à croiser au mieux des junkies, au pire des tueurs et compagnie. L'humanité et ses travers...Toujours est-il que de ce que Michaël ressent, ce n'est que pure coïncidence que de tomber sur cette créature cette nuit.

- J'ai dû retrouver une de mes connaissance dans un bâtiment un peu plus loin. On avait des détails à voir ensemble pour une grande fête qui va s'organiser dans pas longtemps et il voulait me montrer les lieux de nuit pour voir l'ambiance que ça va rendre.

Une grande fête oui bien sûr sauf que cette fête se nomme l'Apocalypse 2.0. Toujours est-il que Michaël ne ment pas, pas vraiment, il déforme juste la réalité pour passer pour le fils à papa qui a décidé de s'encanailler en faisant une grande fiesta dans un endroit réputé louche. Mais de ce qu'il sait des humains, c'est tout à fait le genre de choses possibles et plausibles. D'ailleurs, il se peut même qu'il y ait encore sur lui des senteurs du scotch écossais qu'il a bu avec le démon.

- Par contre vous avez de drôles idées quand même en courant de nuit. Vous n'avez pas peur qu'il vous arrive quelque chose surtout par ici ?

Michaël adoptant une moue déçue, celle qu'aurait le gosse de riche qui se rend compte que son projet pour emmerder ses parents n'est peut-être pas aussi bien que ça. Finissant par s'approcher de la créature puisque de toute manière il n'a rien à craindre, désignant d'un signe de tête, le banc sur lequel l'homme est assis.

- Je peux ?

Quitte à converser, autant s'asseoir, non ? Surtout qu'il se prend au jeu et que cela l'amuse de voir le lycanthrope dévier la réalité lui aussi. Courir au calme pour ne pas slalomer au milieu des humains, quand on voit la lune, il vaut sans doute mieux pour eux comme pour lui.
avengedinchains





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Mer 15 Mar - 14:12

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Cela m’aurait étonné qu’il n’ait pas une explication plausible à sa présence ici. N’importe qui avec deux neurones se connectant aurait une raison prêt à l’emploi à servir à quiconque poserait des questions. Possiblement que s’il s’était retrouvé devant un agent de police, il aurait trouvé autre chose que d’admettre prévoir une fête, probablement illégale, comme il venait de le faire avec moi. Des conflits intrafamiliaux, peut-être ? Ca semblait devenir le mal du siècle, si tout va bien dans votre famille (non comptant les disputes habituelles entre gens d’une même famille), alors vous ne faites plus partie de la norme on dirait. En tout cas ça ressemblait fortement à ce qu’un gosse voulant faire un pied de nez à ses parents un peu trop castrateurs pourrait envisager : une fête dans un lieu peu fréquentable, préparé par des gens encore moins fréquentables. Oui, ç sonnait presque juste. Pourtant…Un de mes sourcils se haussa face à l’admission ; son histoire est plus que plausible, mais il existe toujours cette vague impression de…quelque chose, dont je n’arrive pas à me défaire. Je ne dis pas un mot au départ, le laissant finir de parler avant d’intervenir moi aussi.

"Pas plus drôle que de vouloir faire une fête et d’y rester des heures, la nuit. Et puis j’ai l’habitude de cette ville, je finis par connaître les habitudes qui la rythment. Et si par malchance je me retrouvais dans une mauvaise posture…Eh bien j’aviserai à ce moment-là."

Pas la peine de préciser que je plaignais surtout ceux d’en face. Car même sans parler de ma lycanthropie, je savais lancer un méchant crochet du droit, et courir est devenu presque une seconde nature chez moi à force. Si vous ajoutez à cela la force que j’ai acquise après la morsure du loup…Oui, je plaindrais presque les gens qui voudraient me détrousser. Mais passons. La question ne se posait pas pour le moment et je doutais qu’elle se pose ce soir, honnêtement. La ville était particulièrement calme ces derniers temps, même en termes de criminalité habituelle. Deux solutions : soit la police faisait enfin correctement leur boulot, soit il y avait anguille sous roche. J’en parlerais à Hernan, des fois qu’il y ait une cause moins…naturelle, à ce phénomène.

Le jeune homme me demande la permission de s’asseoir à mes côté et une partie de mes instincts serait d’avis de lui dire non, mais je la musèle et me décale sans un mot de quelques centimètres, acquiescement tacite, même si je ne peux m’empêcher d’ajouter, un début de sourire amusé sur mon visage.

"En revanche je ne pense rester encore longtemps, c’était surtout une pause pour reprendre mon souffle avant de rentrer. Il est tout de même tard et il faut que je dorme à un moment."

Bullshit. Oui, il faudrait que je dorme, mais je sais très bien que j’aurais un mal de chien à dormir cette nuit encore. Comme toujours à l’approche de la pleine lune. Cependant, mon interlocuteur n'avait pas de raison de se poser la question.
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 433

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Sam 18 Mar - 16:52

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Bien que Michaël puisse ressentir plus ou moins les sentiments des humains et même des créatures, là il ne peut se fier qu'à ce qu'il perçoit sur le visage de son interlocuteur. Tout ce qui compose sa nature d'Archange est tapie dans un recoin, éteint même pour ne pas attirer l'attention, pour ne pas être traqué par les siens ou par des démons et encore moins pouvoir être localisable par Lucifer. Bien que cela le titille grandement de savoir comment s'en sort son cadet et ce qu'il peut faire, les informations que lui a donné Crowley ne sont pas suffisantes. D'autant plus que son envie de connaître les faits n'est pas lié à sa destinée, à ce qu'il est censé accomplir mais simplement parce qu'il hait son frère autant qu'il l'aime. Passer quelques années dans la cage en tête à tête avec Luci a ravivé certaines choses bien qu'ils se sont surtout volés dans les plumes, littéralement.

Mais revenons en à notre loup et aux expressions faciales qu'il peut avoir. Michaël semble avoir visé juste dans son explication et son attitude pour passer pour un humain normal. Il valait mieux en même temps, bien que berner un animal n'est pas compliqué en soit. Cet enfant d'Eve est-il né ainsi ou l'est-il devenu après une morsure ? Une question à laquelle il n'aura aucune réponse puisqu'il ne peut décemment pas la poser sans devoir s'exposer d'une manière ou d'une autre.

- Ne parlez pas de malheur, j'aimerai également pouvoir rentrer chez moi sans problèmes !

Les humains ne sont-ils pas censés s'inquiéter de leur sécurité surtout dans les endroits malfamés ? Jouer au gosse de riche qui veut braver ses parents et la société mais dans une certaine mesure. Se faire des poussées d'adrénaline, prendre des risques apparents sans pour autant avoir à faire à de vrais criminels ou à la police. Le lycanthrope accepte que l'Archange partage son banc et Michaël sourit doucement à cet accord tacite marqué par un simple décalage. Se posant à son tour sur le banc, laissant le plus de place possible entre eux, la bienséance de ne pas envahir l'espace personnel de quelqu'un d'autre.

- Oh excusez moi. C'est vrai qu'il est déjà tard, je vais devoir songer à rentrer dormir également. Ou pas, Michaël n'a pas besoin de dormir mais l'autre ne peut le savoir. Et désolé d'avoir perturbé votre récupération, ma curiosité a parlé pour moi, je dois bien avouer que je ne suis pas très sportif. Il n'a surtout pas besoin de faire quoi que se soit pour conserver la ligne comme les humains peuvent le faire. Mais ce qui est vrai est sa curiosité qui est satisfaite, bien que Michaël garde quand même une réserve. Il voulait savoir s'il avait été épié par une créature mais il semble que ça ne soit pas le cas donc c'est vrai qu'il n'a plus aucune raison de rester. Ni qu'il ait une seule raison de se débarrasser d'un loup qui pourrait en savoir trop.
avengedinchains





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Mer 22 Mar - 22:01

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
La réaction du blond à la notion d’un potentiel danger, vu l’heure et le quartier dans lequel ils se trouvent, me tire un rire involontaire. Ce n’est pas souvent que j’arrive à rire lorsque je suis aussi proche de la pleine lune ; généralement ce sont les pitreries occasionnelles d’Hernan qui me tirent un sourire amusé voire un ricanement. Ce soir n’est pas très différent des autres fois, ce n’est pas un fou rire, ni même un rire franc et massif : c’est un rire qui commence et se termine dans une expiration. Le genre de rire court qui dénonce l’amusement sans vraiment transporter la joie, si souvent associée au rire. Mais il m’amuse, ce gamin. Il vient chercher un endroit glauque et quasiment insalubre, dans un des coins les plus malfamés de San-Francisco, sûrement pour faire un pied de nez à ses parents pour une raison ou pour une autre, tout en s’inquiétant de son sort pour rentrer chez lui ce soir.

"Vous êtes assez contradictoire, non ?"

Dis-je, taquin sur cette heure tardive et profitant de cette distraction pour oublier momentanément ma propre condition maudite. Je le laisse s’asseoir à côté de moi, et le voilà qui s’excuse de m’avoir dérangé. D’un vague geste de la main, je lui fais comprendre que ce n’est rien. La récupération, c’est un temps où l’on n’est pas actif physiquement, où l’on laisse ses muscles reprendre du poil de la bête, si vous m’excusez l’expression. Discuter ne change rien à cela. Certes, les débuts de la discussion furent un peu sous le signe de la méfiance et de la défensive, mais au final, ce n’était qu’un gamin de plus, avec, cependant, une odeur particulière. Peut-être à cause de l’endroit qu’il a visité ? Dans tous les cas, difficile de demander sans risquer de passer pour un fou ou sans m’exposer. Je restais donc un peu sur mes gardes, on ne sait jamais.

J’allais me lever, et repartir en souhaitant une bonne soirée à ce gamin, sans autre forme de procès. Puis une pensée me vint : il est seul, il fait nuit et il est probablement loin de chez lui, dans un quartier peu fréquentable. L’idée de lire le lendemain dans le journal que le corps d’un étudiant ou d’un jeune a été retrouvé, voir une photo et reconnaître ce type…Ca me retourne l’estomac, car je n’aurais rien fait pour au moins veiller à ce qu’il sorte de ce quartier en un seul morceau. Je ne suis pourtant sous aucune obligation, mais je ne peux m’empêcher de me dire que si quelque chose arrivait à ce gamin, je serais quelque part responsable. Alors je me lève et me tourne vers lui.

"Si vous voulez, je peux vous raccompagner au moins jusqu’à votre voiture, ou à un arrêt de bus dans un endroit plus et mieux fréquenté ? Il est plus rare que les voyous attaquent des personnes ne se baladant pas seules. Qu’est-ce que vous en dîtes ?"

Allez savoir comment il allait prendre cela. Une tentative pour lui rappeler qu’il était encore jeune, qu’il avait encore besoin de protection ? Ou bien allait-il accepter, soulagé de savoir qu’il avait plus de chance de rentrer en un seul morceau? Allez savoir…
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 433

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Mar 4 Avr - 21:23

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Michaël arque un sourcil à la réaction de l'homme, se demandant ce qui peut bien le faire rire ainsi. Surtout que ce n'est pas un vrai rire comme les humains peuvent avoir quand ils sont contents, non là c'est bien plus nuancé. L'Archange passe rapidement en revue ce qu'il a pu dire ou les mouvements qu'il a pu avoir mais il ne voit rien qui ne va pas. Comprenant rapidement ce qui a prit le loup à la question qu'il lui pose, Michaël se laisse alors aller à avoir à son tour un bref rire d'amusement, tout ce qu'il y a de plus sincère.

- Peut-être un peu en effet.

Totalement contradictoire même puisqu'en réalité il n'a strictement rien à craindre et on peut même dire qu'il improvise à mesure que les secondes défilent. Heureusement il ne risque pas de se mélanger les pinceaux. L'air décontracté, Michaël s'installe sur le banc et s'excuse du dérangement, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour passer pour un humain normal. Mais au moins cette rencontre ne va plus s'éterniser et l'Archange va pouvoir retourner à des occupations plus importantes dirons nous. Ou pas si de voir la créature allait dans ce sens là, sa proposition est à l'opposée. Elle est même surprenante alors qu'il y a encore quelques instants le lycanthrope semblait se méfier de Michaël comme de la peste. Doit-il accepter ou poliment refuser ou encore accepter mais en se montrant méfiant ? Que ferait un humain normal ? Au moins les quelques instants qu'il prend pour réagir, ne sont rien de plus que ceux nécessaires pour un humain pour considérer ce genre de propositions.

- Vraiment ? Merci d'avance alors. C'est vrai que je suis venu en bus, je ne voulais pas risquer d'attirer l'attention avec ma voiture.

La meilleure des solutions possible, Michaël ne pouvait décemment pas prétendre être venu en voiture, il aurait dû en faire apparaître une et vu qu'il ne doit surtout pas abuser de son mojo. Et puis sa raison est valable, celle de garder sa voiture à l'abris pour qu'elle ne soit pas fracturée ou encore risquer de réveiller ses parents. L'Archange se lève à son tour, allant même jusqu'à épousseter son jean en le faisant.
avengedinchains





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Lun 17 Avr - 10:34

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Bon, probablement gosse de riche, mais au moins il est lucide et a des manières. Ce qui est appréciable et qui se perd un peu fans les jeunes d’aujourd’hui. Enfin, je peux parler ; du temps de mes études à l’université, si je n’avais pas eu Magnus au bout du fil et deux amis qui me poussaient à sortir de ma coquille, j’aurais été le stéréotype du rat de bibliothèque et de laboratoire qui passe ses journées à bosser ses projets où à rester dans son coin. Non, je n’ai jamais été un type excessivement sociables et si ça s’est un peu soigné après que le groupe de chasse de Hernan m’ait pris avec eux, je suis retombé dans mes anciens travers quand nous avons dû fuir pour assurer ma survie. Je suis retombé dans ce type de personne qui reste dans son coin, essayant de se faire le plus discret possible, de se faire oublier et c’est peut-être mieux ainsi. Le seul qui a toujours accès à mes pensées sans que je ne puisse rien y faire est Hernan. Il peut apparaître plus comme une bête sauvage que je ne le suis, mais il est loin d’en être une. Il en a l’instinct, certes, mais aussi une capacité d’observation hors du commun, honnêtement. Et puis des années passées en proximité rapprochée ont aidées à ce qu’il soit capable de me lire comme personne d’autres.

Pourtant cette compréhension intuitive de ma personne peut aussi être une véritable malédiction quand on approche de la pleine lune, car il le sait, il le sent et il tente d’être là, alors que je ne fais que le repousser car les instincts que j’éprouve envers lui lorsque la lune s’arrondit sont trop horribles pour que je puisse risquer de rester près de lui. D’où le genre de balade comme ce soir. Maintenant, avec ce gosse, je devais me cacher, comme avec tout le monde, mais l’aider tenait presque plus du devoir citoyen qu’autre chose. Je ne vais pas mentir, avoir l’impression d’être utile fait un bien fou. Pas que je ne le sois pas en chassant les créatures qui veulent dévorer les humains (entre autre), mais ce n’était pas pareil. Je me faisais l’impression d’une blague.

Voyant le type se lever, j’ai un petit sourire et je commence alors à avancer dans la pénombre vers les lieux mieux fréquentés, mes yeux et mes oreilles ouverts à tout indice qui voudrait indiquer que nous ne sommes plus seuls sur ces docks.

"Ce fut une sage décision, enfin presque. Ne pas venir ici à cette heure aurait été une décision encore plus sage, mais on fait ce qu’on peut dans la vie."

Nous continuons d’avancer en silence, hormis les quelques mots échangés pour faire un peu de conversation, des mots sans réels impact, une courtoisie aussi simple que purement humaine. Finalement, nous arrivons près d’une grande artère de la ville, un arrêt de bus à même pas dix mètres de là et les lumières de la ville illuminant les rues avec leur lumière orangée fatiguée. Je repère où nous nous trouvons et pense déjà au chemin que je devrais emprunter pour retrouver la maison où nous vivions avec Hernan.

"Eh bien je crois que c’est ici que l’on se sépare. J’espère que vous rentrerez sans encombre et profites bien de votre petite fête."

Dis-je avec un léger sourire avant de me détourner et de reprendre mon chemin au pas de course, j’ai encore du chemin à faire…
avengedinchains
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 433

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël Dim 30 Avr - 17:55

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar
Si l'Archange était comme certains de ses frères, il pourrait s'extasier sur le fait que tout ce qu'il peut prétendre est avalé sans aucun souci pour l'homme. Enfant d'Eve ou simple humain. Mais Michaël n'est pas ainsi et tout ce qu'il voit c'est à quel point il est facile de faire croire tout et n'importe quoi à cet homme. Une raison supplémentaire de leur en vouloir, tout est de leur faute si Lilith ne s'était pas laissé corrompre par les folles envies de Lucifer rien ne serait arrivé. Michaël s'est plié devant les humains comme le voulait son Père, il a fait ce qu'il fallait aussi pour les protéger mais il ne les a jamais aimé. Il ne les aimera jamais, cela il peut en être certain, comment le pourrait-il alors qu'ils ont poussés Lucifer à agir ainsi, que par leur faute Gabriel puis son Père sont partis. Bien que Michaël ne le reconnaîtra jamais, c'est à peine s'il se l'avoue à lui même d'ailleurs, mais il comprend l'envie de Lucifer de les éradiquer. Et non ce n'est pas seulement les quelques siècles passés dans la cage qui lui font penser cela, ce n'est pas un vague reste de ce qu'il s'est passé là bas entre lui et son petit frère.

Se levant et son jean épousseté, Michaël met les mains dans ses poches avant de suivre le loup. Venant se mettre à sa hauteur par la suite pour marcher à ses côtés tout en restant sur ses gardes, faisant mine de l'être du moins. "C'est vrai mais en même temps pour une soirée, je ne pouvais pas reconnaître les lieux de jour." C'est surtout que le Premier Né avait préféré la tranquillité de la nuit pour rencontrer le démon, rien que pour ne pas avoir d'humains à proximité pour commencer. Premier Né qui commence à en avoir assez de cette mascarade, d'échanger des banalités avec le loup pour rester dans son rôle. Et qui pourtant reste détendu et souriant tout en lui répondant jusqu'à ce qu'ils arrivent dans un lieu plus fréquenté. Michaël n'accorde à peine qu'un bref regard à ce qu'il se passe autour de lui, juste ce qu'il faut pour faire celui qui reconnaît les lieux.

- En effet, encore merci à vous et de même rentrez bien.

Laissant l'homme s'en retourner, Michaël marche jusqu'à l'arrêt de bus. Feignant de s'intéresser au panneau sur lequel se trouve les horaires des bus et les lieux desservis par la ligne. Tout cela pour parfaire son rôle d'humain normal au cas où le loup se soit tapi plus loin pour l'espionner, ne prenant pas le risque de sonder les environs pour le savoir. Sans doute que l'Archange ira même jusqu'à monter dans le prochain bus avant de s'évaporer.

avengedinchains





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit, les docks...Ca ferait presque polar ft. Michaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Un dîner presque parfait
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-