Partagez | .
 

 Gabriel || You can't take the trick out The Trickster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Gabriel || You can't take the trick out The Trickster Sam 9 Jan - 21:09

gabriel


richard speight jr

ANECDOTE UNE ❖ Leader de la Team Humanity ANECDOTE DEUX ❖ Archange en cavale (like always) + me fais passer pour mort auprès de tous ANECDOTE TROIS ❖ L'or est ma couleur. Le luxe, le faste, que voulez-vous, j'aime ça ! Et puis, c'est après tout la véritable couleur de mes yeux et celle de mon énergie, et celle de mes six ailes - oui, six. Bien évidemment, mes ailes ne sont pas visibles pour les humains : elles existent sur un pan différent que vous ne percevez pas, mais je peux vous matérialiser leur ombre. A ce propos, elles sont assez larges pour faire le double de ma taille et assez longues pour traîner par terre si je ne les surveille pas - l'une des raisons pour lesquelles je ne prends jamais les transports en commun. ANECDOTE QUATRE ❖ Je possède mon véhicule depuis un très long moment. J'ai eu de la chance de le trouver rapidement - pas du premier coup néanmoins, je l'avoue - et lorsque je lui ai fichu le grappin dessus je ne l'ai plus quitté. Avec le temps, la conscience de mon pyjama de chair s'en est allé rejoindre le paradis, me laissant seul maître à bord. Depuis, je l'entretiens, le bichonne, lui laissant pousser barbe et moustache. Sans compter sur le fait qu'il ne vieillit plus : restant figé au début de la quarantaine. Dernièrement je me faisais appeler Gregory Richardson, jouant les patrons de sexshop avec zèle. ANECDOTE CINQ ❖ J'ai embrassé un style de vie hédoniste. Pourquoi ne pas se faire plaisir après tout ? J'aime cette planète, et même si la moitié de la dernière création du paternelle est bonne à enfermer, l'autre vaut tout de même la peine d'être rachetée. C'est ma seconde maison, si l'on peut dire, et je m'amuse bien plus ici qu'au Paradis. ANECDOTE SIX ❖ Je suis accro aux sucreries. ... Oui, bon. Dit comme ça, je sais, ça vole pas des chewing gums à Willy Wonka. En réalité, je n'ai pas les besoins vitaux des humains. Manger, boire, dormir, coincer la cuvette des wc et le sexe ... Inutiles pour moi grâce à ma condition d'Ange. Cependant, il fallait bien jouer le jeu en me faisant passer pour un Dieu Païen. Seulement depuis lors ... je dois avouer avoir pris goût au jeu que je mène - et puis manger et m'envoyer en l'air restent tout de même là des faits bien agréables. Vous me verrez donc souvent avec des sucreries dans la bouche ou dans la poche, et c'est avec un plaisir non dissimulé que je laisse trainer les emballages derrière moi pour annoncer mon arrivée. ANECDOTE SEPT ❖ N'ayant pas besoin de manger, je ne sais pas cuisiner du tout. Je me contente donc de faire apparaitre la nourriture selon mes envies ... ce qui est triste, il faut l'avouer. En revanche, bien que je n'ai pas besoin de m"hydrater, je tiens très bien l'alcool - mieux que mes frères en tout cas. Si Castiel a flanché au bout de deux magasins, dites vous qu'il m'en faudrait bien le double, minimum, pour réussir à me rendre ivre. ANECDOTE HUIT ❖ J'adore les animaux, et en particulier les chiens. Ainsi, j'aime recueillir les bestioles abandonnées avant de les refiler à des associations - vérifiées préalablement par mes soins, évidemment - pour qu'ils retrouvent des humains corrects qui les bichonneront ANECDOTE NEUF ❖ Tout peut devenir une arme lorsque l'on est un ange. Pour ma part, je garde systématiquement sur moi ma lame d'archange, lorsque je ne la cache part si je suis menacé. A part cela, craignez mon charme et mon ingéniosité, plus encore que mes pouvoirs. ANECDOTE DIX ❖ Je sais danser, d'ailleurs je danse parfaitement bien - cela fait partie de mon charme légendaire. Ce n'était pas là une compétence acquise de base, mais bel et bien un apprentissage que j'ai perfectionné au cours de mon existence. Je suis également polyglotte : en tant qu'Ange je connais et comprend toutes les langues existantes et ayant jadis existé. Je suis de plus un très bon amant. Quoi ?! Ça compte !

CARACTERE
Espiègle / taquin / ingénieux / rusé  + charmeur romantique passionné + curieux + compatissant + sentimental + sensible + juste + déterminé + patient + réfléchit / manipulateur sournois et vicieux + ironique + sarcastique + égoïste + égocentrique + lâche
Hello Darling ! Ici GABRIEL, aka GABE, LOKI, THE TRICKSTER. J'aborde fièrement mes + de 14 000 000 000 années depuis le jour où papa m'a créé. Si tu fouillais mon  dossier entièrement, tu saurais que je suis un(e) archange né(e) dans L'éther, et que je suis présentement une personne célibataire ayant une préférence pour TOUT CE QUI PASSE. J'exerce présentement le métier de vendeur de sexshop à SF, mais qui sait ? Il se pourrait que ça change.

pouvoirs

Toute puissance ❖ Etant le plus jeune archange, je possède une d'incroyables pouvoirs. Bien qu'étant le plus jeune et dernier archange, je suis évidemment plus faible que mes grands frères. Cependant j'ai réussis à tous les duper et je le referais encore certainement. Et puis, créer un fake de ma lame à partir d'une canette de soda n'était pas si difficile ... pas plus que simuler ma mort plus d'une fois.

Super Force ❖ Je possède une force surnaturelle, en tant qu'archange, que je peux utiliser à ma guise. Bien que je fasse attention la plupart du temps, je peux maîtriser et tuer tout être humain, divinité, moindre ange, séraphin, démon, monstre et simple esprit à ma guise, d'un simple petit claquement de doigt. J'ai manqué de briser le bras de Dean et manqué de l'étouffer par exemple - et encore, je me retenais un maximum. Les seules personnes pouvant me tenir tête sont mes grands frère et Papa.

Conscience cosmique ❖ Je possède une immense quantité de connaissances sur l'univers dans son ensemble. Par exemple, je sais à quoi ressemble la Cage de Luci, son emplacement et comment l'ouvrir.

Omniscience / Super Sens ❖ Bien que mon vaisseau se trouve à un endroit en particulier, je peux encore entendre les prières de mes fans - sans forcément y répondre d'ailleurs - et veiller sur les Winchester et Castiel. Je peux entendre leur conversation alors qu'ils sont à plusieurs kilomètres, par exemple, il me suffit de me focaliser quelque peu sur eux.

Invulnérabilité ❖ Malheureusement pour vous, je ne peux pas être tué par des armes conventionnelles telles que les balles, un poignard ou encore un mixeur. A ce jour, seules les lames d'archanges, mes grands frères, Papa, la Mort (et sa faux) le peuvent. En revanche, il est possible de me piéger avec les petits tours utilisés contre les anges lambdas.

Immortalité ❖ J'existe depuis un long moment maintenant - plusieurs millénaires -, et bien que je puisse mourir pour de bon, je ne suis ni affecté par le temps ou la maladie - et il en va de même pour mon véhicule tant que je suis à l'intérieur. Je n'ai pas les mêmes besoins que les humains : pour fonctionner, mon corps ne nécessite pas de nourriture, d'eau, d'oxygène ou de sommeil. Rendez-vous à l'évidence, mes mignons. Si vous souhaitez me voir mort, il faudra me tuer.

Chronokinésie ❖  Je suis capable de voyager dans le temps aussi bien dans le passé que dans le futur. De même, je peux enfermer des humains dans une boucle temporelle - par exemple, j'ai enfermé Sam dans une journée sans fin.

Déformation de la Réalité / Prestidigitation ❖ Ma capacité préférée, enseignée par Lucifer lui-même. Je peux faire n'importe quoi avec ce pouvoir et c'est même ma marque de fabrique. Je peux donc déformer la réalité à ma guise, soit en créant des décors et des êtres vivants soit en remodelant ce qui existe déjà. Je peux également créer de nouvelles dimensions irréèlles et boucles temporelles, lorsqu'il ne s'agit pas de trou de vers.

Métamorphose ❖ Je peux changer l'apparence de mon vaisseau à volonté.

Auto-duplication ❖ Lié à la déformation de la réalité. Je peux créer des clones de moi-même et les faire disparaitre à ma guise. Ils peuvent bouger, parler comme moi ... mais ils ne sont pas le réel archange, juste des illusions.

Téléportation ❖ J'ai la possibilité de me déplacer d'un endroit à l'autre instantanément, sans occuper l'espace entre le point de départ et celui d'arrivée. Je peux également téléporter des objets et des personnes à ma guise, avec ou sans moi. Enfin, il m'est également possible de téléporter des êtres vivants et des anges dans d'autres univers et réalités parallèles et / où inconnues et les ramener.

Télékinésie avancée ❖ Je suis capable de contacter de l'énergie cinétique sur la matière avec mon esprit. Par exemple, j'ai projeté Castiel contre un mur et l'ai bâillonné, sans bouger d'un pouce et sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit pour me contrer. J'ai également réussit à projeter Luci à l'autre bout de la pièce, même si il a fallut pour cela que je l'ai par surprise.

Télépathie ❖ Capable de lire les pensées et les souvenirs des hommes et des monstres.

Empathie ❖ Capable de lire les émotions des humains et des monstres. Pourquoi pensez-vous que je sois aussi compatissant ?

Possession Angélique ❖ pour prendre une forme physique, un pyjama de chair, il me faut le consentement du véhicule (humain) m'accueillant. Autant vous dire que j'en ai essayé plusieurs avant de trouver le bon, que je n'ai plus quitté une fois trouvé.

Pyrokinésie ❖ Je suis capable de manipuler et même créer le feu par la pensée, comme d'allumer deux bougies par exemple.

Mémoire Eidétique ❖ Les anges et archanges ont les visages et les noms de tous les prophètes qui ont existé ou qui existeront dans le futur gravés dans leurs mémoires. Cette capacité permet également de les sensibiliser à la déformation de la réalité et des changements de la chronologie, ce qui reste assez pratique.


Asilium

Connue sous le pseudonyme de shadow, j'ai présentement 23 pommes depuis le 24 / 02 . J'ai connu SH grâce à mon cerveau qui déconne et j'ai pris connaissance du règlement. La preuve j'l'ai bouffé.

Je crédite Cyaa-niide pour mon avatar, tumblr pour mes gifs & google pour mon icon.

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: Gabriel || You can't take the trick out The Trickster Sam 9 Jan - 21:09

Story of your life


I don't care, it's a beautiful lie

  « C’était au premier âge
  Où il n’y avait rien
  Ni sable ni mer
  Ni froides vagues;
  De terre point n’y avait
  Ni de ciel élevé
  Béant était le vide
  Et d’herbe nulle part. »


  … Hein ? Comment ça c'est pas la bonne cosmogonie ? … Ah ? Et bien pourtant laissez moi vous dire que cela commence toujours de la même façon : d'abord le Néant, ensuite le Chaos Primordial jusqu'à ce que pouf tazam magie, un diplodocus apparaisse. … Enfin plutôt Papa dans ce cas-ci. Mais avec un peu d'imagination, l'image du dipplo lui convient tout à fait. Non ? Vous n'êtes pas drôle.

  Comment suis-je apparu ? Et bien c'est fort simple. Je n'existais pas avant et la seconde qui a suivit, miracle, Gabriel était dans la place. … Quoi, vous n'en croyez pas un traître mot ? Oh pardonnez-moi, j'aurais du faire cela de manière plus poétique. Enfin, dites-vous simplement que le concept de la maternité n'existe pas chez nous : si je ne sais pas comment Papa est « né », je ne sais pas non plus comment j'en suis parvenu à exister. Il n'y a pas eu de coucheries, pas d'orgie ou d'alcool coulant à flot. Juste un ennui mortel, une idée lumineuse, une petite lumière et hop, je suis apparu, parce que mon paternel en avait décidé ainsi. Décevant pas vrai ? Rassurez-vous, c'est souvent comme cela. Toujours est-il que je ne suis bien évidemment pas la première création de celui que vous nommez « Dieu ». Avant moi, il y'en a eu d'autres, plus grands, plus monstrueux, plus noirs, plus chiants aussi, plus calmes, moins farceurs. Avant moi, il y eu Raphaël, le barbant médecin de la famille. Avant Raphaël il y a eu Lucifer, l'étoile du matin aux chevilles enflées. Avant Luci, il y a eu Michael, le fils à papa snobe au premier abord. Et avant ce grand dadais, le premier de notre race … Il y eut les Léviathans : des monstres affreux, ignobles, des gueules béantes hérissées de crocs, des êtres dotés d'une faim insatiable et incontrôlable. Heureusement pour nous, Papa les enferma au Purgatoire pour garantir notre sécurité.
  Pourquoi je vous raconte cela ? Simplement pour vous montrer que nous sommes adorables en comparaison. Mais revenons en à ma naissance, voulez-vous ?

  Si l'on vous a raconté que nous, Archanges, étions les armes les plus destructrices que le Paradis ait pu porté … C'est vrai. C'est d'ailleurs sûrement du au fait que nous sommes les premiers être viables ayant suivit l'échec cuisant des Léviathans. Mais ce n'est pas parce que nous sommes les premiers, les plus puissants et les grands méchants-loups pour les autres de notre espèce que nous ne sommes pas pour autant insensibles – c'est même tout le contraire. De tous les anges, nous sommes certainement les plus extrêmes lorsqu'il s'agit de nos émotions profondes et de nos réactions liées à elles : Michael cherche encore à être le fils parfait par peur de décevoir, Lucifer tient à tout prix a être enfin reconnu comme unique fils prodigue, Raphaël est le blasé type … Quoi que non. Lui, je m'en fiche. Moi ? Ah moi ... je n'aspire qu'à la paix, quitte à en devenir terriblement lâche. Qu'y puis-je si j'ai horreur du conflit ? Si je pouvais changer quelque chose d'ailleurs, je remonterais presque à la Création, lors de la crise entre Micka et Luci. Si c’était à changer, je leur botterais le cul. A tous les deux. Histoire d'avoir la paix et de passer enfin un Dimanche en famille tranquille. Mais comme ce n'est pas possible … Ah, vous vous demandez maintenant comment est-ce qu'on a pu en arriver là, pas vrai ? C'est difficile à expliquer … Rentrez-vous simplement dans le crâne que les anges sont finalement assez proches des humains, quoi qu'ils en disent. C'est toujours compliqué, il y a toujours moult d'intrigues adjacentes lorsque l'on gratte le vernis … Et c'est rarement beau à voir.

  Enfin … Revenons en à ma lumineuse « naissance ». La Terre était inexistante, a peine un projet dans la tête de notre père, l'Eden fleurissant et parcouru de parfums chatoyants ... j'étais d'une apparence fragile, un peu comme l'un de vos petits bébés à la différence que je savais déjà parler et marcher. Nous grandissons vite nous autres, nous comprenons ce qui nous entoure avec une rapidité saisissante bien que le savoir reste une chose à apprendre – elle n'est aucunement acquise dès le début. Mais qui a donc pu m'éduquer ? Papa ? Michaël ? Non. Enfin, oui, un peu, mais très peu en vérité. Père était déjà occupé à régler quelques petits problèmes, Michael l'aidait de son mieux en jeune adulte qu'il était, secondé de Raphaël, plus vieux que moi à quelques cheveux près. Lucifer, lui … cherchait à plaire à Papa. Qui ne trouva rien de mieux à faire que de lui fourrer le dernier petit angelot fraîchement né que j'étais dans les bras. Hé oui. C'est lui qui m'a tout appris. Tout ! Enfin … presque.  Et si au départ il n’était pas ravi de la mission … Il ne s'en est pas trop mal sorti comme vous pouvez le constater. Cependant, si vous pensez encore que je suis l'enfant terrible, sachez que je n'ai fait que singer mon frère en y rajoutant ma touche personnelle – je suis moi-même assez fier de mon parcours d'ailleurs. Le nombre de souvenirs que j'ai de lui et de Michaël … C'est certainement ce qui me manque le plus, voyez-vous ? Nos moments à nous. Car n'allez pas croire que le prénom de Lucifer était alors synonyme de Destruction et Mort sanglante – Apocalypse, oui, c'est le mot – et que Michaël était celui qui ramenait l'Ordre obligatoirement. Si Mi' écoutait papa avec beaucoup de déférence, il savait aussi s'amuser ; si Lulu était fanfaron, il était aussi la splendeur de notre monde, l'enfant préféré de notre paternel, et c'est cela qui a d'ailleurs fini par le perdre. Quel fut mon rôle auprès de mes frères ? Peut-être les faire rire, ce que je m'employais à faire avec force de conviction. J'étais et reste encore le petit rigolo de la famille : celui qui fait des blagues plus grosses que lui, l'énergumène désespérant qui ne tient pas en place tant sa curiosité est grande, celui qui bat le record du nombre de conneries et coucheries effectuées en l'espace d'une seule et même soirée. J'étais jeune, fou, j'adorais mettre Raphaël en pétard et je crois qu'au fond, je tiens cette petite touche de folie de Papa. Qu'importe. Rapidement vint le temps de me trouver une tâche à accomplir ce qui fut rapidement fait lorsque les anges vint à voir leur jour à leur tour. A notre différences, ils furent toujours moins puissants et moins « beaux » et jamais il ne virent notre père. C'est comme si, bien qu'ils étaient nos frères, ils devaient nous servir pour le futur projet de notre paternel – je ne puis que supposer, je ne suis pas dans sa tête – et c'est ce qu'ils firent.

  Mais comment communiquer avec notre Père si ils ne le voyaient pas et ne l'entendaient pas ? Ah … Et bien nous y voilà. Mon job. Le seul, l'unique … La poste. Enfin, pardon, Messager à temps complet. En soit c'est un job harassant. Mais d'un autre coté … Foirez le sens d'un putain de message et vous pouvez déclencher le plus beau bordel de l'histoire – ce que j'ai de temps à autre effectué, je l'avoue. Mais tout de même, me confier à moi un poste de communication lorsque l'on sait que j'aime jouer avec l'Ordre … Papa a vraiment un sens de l'humour tordu.
  Je fus donc l'envoyé céleste pour communiquer ses ordres, et inversement. Seulement, ce ne fut pas mon seul travail tandis que d'autres frères et sœurs naissaient d'un claquement de doigts. Je crois que Père n'a jamais aimé langer les couches, ni même s'occuper d'enfants, c'est pourquoi il nous refilait le sale boulot. Michael se transforma donc en Mère pour tous les petits nouveaux membres de la famille, et de temps à autres il nous en confiait, lorsque la tâche s'avérait trop difficile pour lui. C'est ainsi que je me retrouvais bientôt avec quelques bambins sur les genoux. L'un, aussi prometteur que Lucifer, répondait au doux nom de Balthazar. Un autre, doté d'un calme digne de Michael, se nommait Castiel. Et si les deux m'ont donné quelques cheveux blancs prématurément en prime de m'arracher des plumes … Ils ont réellement fait parti de ma famille, dans le sens où j'en étais assez proche pour montrer des dents si il leur arrivait quelque chose. Pas que me foutais du sort des autres – quoi que – c'est juste que … J'avais plus de molécules en commun avec eux. Les encadrants fièrement comme Luci avait pu le faire avec moi, je m’empressai de leur montrer tout ce que je savais faire, leur apprenant les arcanes de la subtilité. Bon, je le reconnais, je pense avoir foiré cette partie avec Castiel. Mais hé, il a pris autre chose de ma personne, comme l’ingéniosité dont je peux faire preuve lors des situations désespérées par exemple. Enfin bref. Ils étaient jeunes, tous les deux, lorsque les tensions commencèrent à apparaître au sein de notre fratrie. Père avait enclenché le début de la Création, et les êtres humains ne tardèrent pas à apparaître, supplantant ce que nous avions été à ses yeux. Si le choc fut rude pour nous tous au complet, Lucifer fut certainement le plus vindicatif … mais également le plus honnête. Respecter, aimer et obéir à ces êtres qui devaient passer avec notre père ? Bullshit.

Mais ce n'était pas totalement de sa faute, en réalité. Cependant, je ne parlerais pas des raisons qui l'ont poussé à faire ce qu'il a fait. Pour en revenir aux faits, si Michael cria Amen directement pour faire plaisir, Lucifer se révolta ouvertement, hurlant à qui voulait l'entendre que les humains étaient corrompus et corruptibles jusqu'à la moelle. Et il n'avait pas tord. A l'époque, je regardais plutôt l'épisode d'un œil surpris et méfiant. Je doutais de mon père, je doutais des humains, et bien que la colère était présente … la curiosité s'étaient déjà insinuée dans mon organisme, me pourrissant totalement. Mais l'histoire ne s'arrêta pas là. Luci en vint à haïr l'humanité, ce qui provoqua de vifs débats houleux, détruisant nos « dimanches en famille ». Je ne pu le supporter longtemps. Hé, comme je le disais, je suis un petit sensible. Ce que j'ai fait ? Simple. Je me suis tiré, tout simplement. J'ai pris mes clics, mes clacs, j'ai disparu sans un mot, plantant tout le monde, me faisant passer pour … mort. Le premier suicide du Paradis, cela en a fait toute une histoire. Je suis conscient d'avoir trahi mes frères et sœurs, mon père et tout i cuanti mais … c'était ça ou je crééais le fratricide.
J'en vins à m'exiler sur Terre, pour me fondre parmi les Hommes. Pourquoi ? Parce que c'est le dernier endroit où l'on ne me chercherait pas, et parce que je voulais comprendre. Pourquoi Père les aimait plus que nous ?

Malheureusement, suite à ma disparition, Lucifer ne se calma pas. J'avais secrètement espéré que cela lui mettrait du plomb dans la cervelle – que j'étais naïf - et Père fini par l'exiler du Paradis pour le punir de sa désobéissance. Si j'ai pu comprendre cette réaction excessive à l'époque, je ne l'ai jamais cautionné, lui en voulant encore pour cela. Etre amputé de Lucifer fut autant tragique que douloureux, mais ce qu'il fit par vengeance fut pire encore. Je me souviens encore du regard de Michael, peiné, avant d'être tordu par la colère pure. Je me souviens du goût âcre de la désillusion qui a emplit ma bouche et de l'infinie tristesse qui m'envahit lorsque Père décida de l'enfermer en Enfer, même si je n'étais moi-même plus Là-Haut. Je l'admirais tellement, autant que j'admirais Papa et Michael … Mais lorsque Luci vint à être prisonnier de cette fichu cage, ce fut la réalisation soudaine. Je ne retournerais pas au Paradis. C'était définitif : je ne pouvais plus supporter mon monde et ceux y vivant, ne supportait plus l'hypocrisie de mes soit-disant frères, qui n'avaient pas osé se rebeller par crainte de subir la colère de Papa. Mais pire que tout … Je m'en voulais. Moi qui était censé être le Messager … Je n'avais rien fait. J'avais laissé mon frère se faire châtier de la plus cruelle des façons, tout comme je laissais Michael s'enfoncer dans une vision fausse des événements. Et j'avais eu beau aimer Castiel et Balthazar, qui étaient encore jeune, j'avais été trop instable pour terminer leur éducation.

Si Michael est resté droit comme un i aux cotés de Père avec nos frères et soeurs … J'ai commencé une nouvelle vie, intégrant le corps de plusieurs humains, me fondant dans la masse, commençant à créer mon programme de sauvegarde des témoins. J'ai vécu un bon moment comme ça, me cachant, vadrouillant sans cesse, m'émerveillant de la beauté de ce nouveau monde autant que de la stupidité de ces habitants trop crédules. Pourtant, peu à peu, je vins à les apprécier, pour ne pas dire les aimer d'une certaine façon, avec leur défauts. Car ils étaient capables de se pardonner et de continuer à vivre malgré tout, en faisant des concessions, chose que mes propres frères et mon père n'avaient pas été foutu de faire. Enfin, je comprenais Papa.
  L'époque la plus intéressante de ma vie … Fut certainement ma rencontre avec mon véritable vaisseau. Vous ne pouvez pas imaginer le bien et le soulagement que cela fait de savoir que l'on aura plus à bouffer l'âme du corps que l'on emprunte. Se sentir chez soi ou tout comme, dans un petit nid douillet et confortable … Je prends bien soin de mon véhicule, comme vous le remarquerez si un jour vous me croisez au « hasard ». Ce fut également à cette époque que je rencontrais les Dieux nordiques pour la première fois et je n'eus aucun mal à me faire une place parmi eux. Vivre avec les hommes me permis de m'acclimater facilement, bien que je n'agissais pas totalement comme eux non plus. Je ne pensais pas que vous ayez pu faire naître de vous même des entités – bien moins puissantes que nous certes – par le biais de prières et de sacrifices rituels. Ce fut à la fois déroutant et galvanisant, et c'est à partir de là que je devins Loki, dieu des farces mais pas seulement – il était hors de question que je leur délivre ma véritable identité. Par la suite, je rencontrais d'autres Dieux, continuant mon voyage jusqu'en Inde. Inutile de vous préciser quelle route j'ai pu croiser. Il me fallut un moment pour réussir à l'avoir, mais, hé. Je suis têtu. Je ne pensais juste pas finir par tomber amoureux à mon tour, et ce fut aussi bon que dévastateur. Cependant, je préfère garder cette expérience là pour moi si vous le voulez bien – mettons fin à ces péripéties pathétiques.

J'ai embrassé un mode de vie hédoniste, malgré ma rancoeur encore présente. Au fil des siècles et millénaires, j'en suis venu à avoir mon petit confort et peu à peu des envies de Justice Divine m'ont rattrapé, me donnant l'occasion de torturer quelques connards finis à ma façon tout en restant sur mes gardes – la discrétion restant mère de sûreté même si cela devient difficile lorsque l'on s'ennuie.
Un jour pourtant, des rumeurs vinrent à mes oreilles comme quoi la grande prophétie était sur le point de se réaliser. J'avais beau être coupé des miens de part mon propre chef, je savais encore écouter aux portes par le biais d'un petit tour de mon acabit. De ce fait je vins à Sheol Falls en reconnaissance. Et lorsque Samuel Winchester vint au monde quelques années plus tard … Que vous dire sur ma réaction ? Un mélange de dégoût profond et d'enchantement certain. Dégoût car un innocent serait utilisé et torturé, une famille serait détruite et je ne ferais rien pour empêcher cette tragédie ; enchantement car tout rentrerait enfin dans l'ordre. Tout du moins, c'est ce que je pensais … Mais à présent tout à changé. Je suis reparti, gardant un œil sur la famille de très loin, continuant ma vie de débauche.
Ma rencontre officielle avec les deux affreux fut d'ailleurs une terrible remise en question, bien des années plus tard. J'étais installé à Crawford Hall depuis un bon bout de temps lorsqu'ils décidèrent de venir fourrer leur nez dans mes affaires. Vous savez, à parti d'un certain âge l'on fini par s'ennuyer ferme ... Alors il faut savoir innover. Se cantonner dans son rôle et ne faire qu'un avec lui pour pouvoir tromper tout le monde. C'est très amusant, je vous assure. J'ai pris un malin plaisir à les faire tourner en bourrique, de façon gentillette mais sans pour autant les amener sur de fausses pistes - inutile, ils s'embrouillaient eux-même, la bonne blague. Ils furent si facile à manipuler que j'en fus déçu, mais en même temps il me fallait aussi faire attention à ne pas être découvert totalement. Les monter l'un contre l'autre tout en continuant à m'amuser fut la meilleure solution que je pris et si l'on me demande encore quel reste ma farce préférée … Je répondrais celle de l'alien sans hésiter. Franchement quelle classe ! Je pourrais presque m'envoyer des fleurs.
Néanmoins ils ont tout de même réussit à me piéger au final … Ce que je salue. Bon d'accord, je les ai laissé faire. J'avais tout de même laissé pas mal de piste et si ils étaient repartis bredouilles j'aurais été encore plus déçu. La vérité est que je voulais voir leur progrès. Voir si ils étaient assez fort pour ce que le Destin avait prévu pour eux. Les anges ne parlaient que de ça ou presque en haut depuis la naissance du Moose. Même pas moyen de mater Casa Erotica tranquille sans qu'il n'y ait une fichue interférence angélique à leur sujet, c'est vous dire ! Mes espérances auraient pu être à la hauteur de mes attentes si seulement ... Tout bon jeu à une fin, n'est-ce pas ? Une fois de plus je me suis laissé passer pour mort, simplement car c'est plus facile d'avoir ainsi la paix. Toutefois depuis je garde un œil sur eux, de loin, une sucette à la bouche – je suis définitivement devenu accro à ces conneries sucrées à force de me faire passer un pour un embrouilleur – et il est inutile de dire à quel point l'intervention de Castiel m'a troué le cul. Si je fus choqué et un tantinet en colère … Je dois avouer que je reste fier de ce qu'il est devenu, même si il reste un cas impossible et désespéré.
Il faut vraiment que tu grandisses Castiel. Et que tu regardes des séries pour te mettre à la page, cela devient urgent. Quant à moi en attendant … Je restais discret. Je me suis fait oublié jusqu'à ce que … Vous savez. L'Apocalypse.
Je ne m'attendais pas à ce que ces deux idiots parviennent à l'amorcer, ni même qu'un duel terrible ferait rage en moi par la suite : entre le désir de voir mes deux frères réunis de nouveau versus la partie rationnelle qui savait pourtant parfaitement que l'un des deux devrait forcément en crever ... ce que je refusais catégoriquement. Mais à l'époque, le désir a gagné.

Le désir a gagné oui. Mais les Winchester m'ont botté le cul au point de me faire changer radicalement de position. A vrai dire, personne ne m'a jamais reproché ma conduite. Eux l'ont fait. A  travers les yeux de Dean, j'ai vu Michaël me sermonner, dans les yeux de Castiel, la déception profonde et le goût amer de ma propre traîtrise m'a achevé.
Alors, oui. J'ai osé, remontant en scène. Ils ne m'attendaient pas. Mais après tout je suis ainsi, à apparaître lorsque l'on ne s'y attend pas. Je n'allais tout de même pas laisser ces deux abrutis se faire zigouiller par les Dieux Païens ! Et je ne voulais pas non plus voir Kali mourir des mains de Luci. Je dois dire d'ailleurs que … Je suis arrivé à temps. Au départ, je ne voulais pas confronter mon frère. Lâche, vous vous souvenez ? Parce que j'avais peur. Je l'aime profondément et l'amour peut parfois nous faire faire des conneries. Une fois encore … C'est Dean qui m'a remis les idées en place, encore une fois. Inutile de vous raconter la suite, si ? J'ai sauvé Kali et les deux idiots … Puis Lucifer m'a tué. Fin du chapitre. Cool non ? Oh, allez. Ne faites pas comme si vous n'aviez pas crisé. Je sais que vous avez tous pleuré ma mort. Sauf que, hé. Je suis le Trickster. Lucifer ne m'a pas pris assez au sérieux. Ni mon message … Ni mon désir de vivre.
Je fus peiné de voir Sam et Dean le renvoyer dans la cage mais … C'était mieux ainsi. Pour ma part, je suis reparti me planquer, à la maison. Papa n'y étant plus, il n'y avait personne pour venir vérifier ma chambre. Revenir au Paradis fut … une expérience lourde en émotions. Je commençais même à me réhabituer jusqu'à ce que les portes ne se referment subitement … Et que je chute, comme les autres de mes frères.
La différence essentielle entre eux et moi ? Et bien … Je suis un Archange. Je suis donc …  infiniment plus puissant qu'ils ne le seront jamais. J'ai survécu, là où il y a eu des morts à déplorer. Le problème est que Métatron a su que j'étais en vie. Je me suis caché, il a envoyé ses sbires à mes trousses … Jusqu'à utiliser ma propre corne pour me piéger. Papa nous avait offert de nombreux cadeaux. Je n'en ai pas déballé le quart. Je ne sais pas ce qui m'a mis le plus en colère. Le fait qu'il chercher à m'entuber et qu'il y parvienne, ou le fait d'user de mon jouet. Il m'a ordonné de remettre Castiel dans le chemin qu'il avait lui même tracé. Que pouvais-je faire d'autre à l'époque ? Il avait les pouvoirs de Papa … Alors j'ai fait ce qu'il fallait. Mais. Je n'ai pas menti à Castiel. Si cela avait été possible, j'aurais reformé le groupe avec plaisir – après tout je suis le dernier archange a être libre. .. Enfin j'étais, à l'époque. Cependant … Moi, en Leader ? Ah la blague. J'en serais capable. C'est dans mon disque de fabrique. Mais … Ce n'est pas mon truc. Définitivement. J'ai fais ce que Métatron attendait, avant de filer pour reprendre mon industrie de porno. Voir Castiel dans l'état où je l'ai laissé … Un jour je demanderais pardon pour mes pêchés. Cependant … je fus fier lorsqu'il compris que tout ceci n'était qu'un fake - enfin, en quelque sorte – mais peiné lorsqu'ils emprisonnèrent simplement Métatron. J'aurais été là, je l'aurais tué, mais … Enfin. De là où je me trouve maintenant, dans un magasin de sex shop à Chicago … Je veille toujours sur Cas' et les Winchester, d'autant plus depuis que Michaël et Luci sont sortis. Et peut-être réapparaîtrais-je bientôt, si Père le décide ainsi.

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
 

Gabriel || You can't take the trick out The Trickster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: come a get a life :: avant de prendre la route :: Ils parcourent la Terre-