Partagez | .
 

 [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 434

Message Sujet: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Mer 18 Jan - 0:42

rp terminé

sujet privé; ft. Gabriel

type ❖ temps présent

date ❖ Début mars 2016

informations spatio-temporelles ❖ Parc de Yellowstone. Fin de matinée le temps est doux et le soleil encore timide de Mars est là. Une légère brise souffle.

intervention du MJ ❖ non.

Autre ❖ Gabriel est mort sous les feels suite à ce rp.

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




I always keep hope to find you little bro

La cage s'est ouverte et Michaël a enfin pu en sortir, son cadet en faisant de même. Les deux Archanges trop faibles pour quoi que se soit, chacun d'entre eux est parti de son côté. Mettant pour un temps leur colère et rancune de côté pour retrouver des forces et surtout un vaisseau. Du moins c'est ce que le Premier Né a fait, c'est donc tout naturellement qu'il en a conclu que le Porteur de Lumière a fait la même chose.  L'Archange, ne voulant pas perdre plus de forces à chercher un vaisseau de la lignée de Caïn et Abel, a immédiatement ramené à la vie le corps de son dernier véhicule. C'est donc sous les traits d'Adam Milligan, demi-frère de son vaisseau officiel, Dean Winchester, que Michaël foule le sol des humains.

Cela serait mentir que de prétendre que c'est la seule raison pour laquelle il a pris cette décision. Trouver le bon vaisseau l'aurait sans doute obligé à en essayer plusieurs. Et si sacrifier un humain ne lui pose aucun problème, en faire exploser ou fondre plusieurs aurait laissé des traces et il aurait pu être traqué par des démons ou certains de ses frères. Pour ne citer qu'eux. Michaël ne pouvait pas non plus retourner au paradis sans avoir retrouvé la majorité de sa puissance d'antan.

Puissance que le Premier Né n'a toujours pas recouvré à l'heure d'aujourd'hui même si cela se fait petit à petit. Juste une question de patience et de temps, laisser le temps au temps. Bien qu'ainsi contraint de rester sur terre et de se cacher comme un vulgaire humain ne l'enchante pas et le frustre au plus haut point. Devoir bouger sans cesse en ne se servant quasiment d'aucun de ses pouvoirs ne l'aide pas.

À nouveau et même s'il n'est pas sensible à cela, le temps qui file lui laisse la possibilité de réfléchir à la meilleure manière d'agir, de reprendre la place qui est sienne en punissant les impudents. Mais également le temps de songer à ceux qu'il aurait aimé pouvoir revoir. L'absence du plus jeune Archange restant toujours tapie en lui malgré les millénaires qui ont passé et qui passeront encore. Lucifer encore et toujours lui le responsable dans tout ce qui concerne Gabriel.

Cela fait maintenant quelques jours que Michaël a trouvé refuge au parc du Yellowstone. Un lieu certes empli de touristes mais suffisamment vaste pour qu'il puisse ne croiser personne. Un lieu pur offert par Père et qui trouve grâce à ses yeux d'Ange. Que Michaël trouve de pure beauté même pour être honnête. Assis en hauteur sur un rocher, une vue splendide s'étalant devant ses pupilles azur qu'il contemple sans gêne. Ce qui ne l'empêche pas de rester attentif à son environnement et à ce qu'il ressent. Michaël se redressant pour tourner son regard de tous les côtés, cherchant quelque chose dans ce qui l'entoure avant d'en revenir au paysage devant lui.
Codé par Heaven





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 713

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Sam 11 Fév - 14:09

「 I wish you felt me falling, I wish you'd watched over me. You said you'd wait forever but I blinked and the world was gone. 」

Gabriel & Michaël
Après San Francisco et New-York, voilà que je me retrouvais dans l’agréable parc de Yellowstone, Wyoming, à contempler la faune et la flore du plus ancien parc du monde (sa création datant de 1872), une casquette à l’effigie de Pepsi vissée sur la tête, les mains enfoncées dans ma parka bleue. Certaines personnes mal informées sur les derniers goûts en matière de mode devaient très certainement cancaner à mon sujet à ce propos, mais je n’écoutais pas les mauvaises langues, concentré sur tout autre chose – un être lumineux assis sur un rocher par exemple. Comment je le savais ? Hé bien, j’avais surveillé les Winchester assez longtemps pour apprendre à connaître Adam Milligan et le voir mourir … Avant de le voir revenir à la vie pour servir de pyjama à mon grand frère adoré. A défaut de l’ainé, il avait préféré prendre le dernier de la famille, moins têtu et plus malléable – ce qui en soi m’avait déçu, je devais l’avouer. Mais bref. Il n’y avait que Michaël pour reprendre cette apparence dans l’état actuel des choses, et planquer sa grâce de façon à ce qu’il ne se fasse remarquer de personne. Mais c’était lui. Obligatoirement. Aucun autre ne viendrait ici admirer l’œuvre de Papa, sans compter qu’il avait cet air pensif trop connu de ma personne, doublé de la position destinée aux réflexions intenses. Enfin, je pouvais toujours me tromper. Chaque être humain avait six doppelgängers dans le monde après tout, je pouvais très bien avoir affaire à l’un deux … Mais cela aurait été trop beau.

D’ailleurs, a bien y penser, qu’est-ce que le quatrième archange pouvait bien foutre dans un parc naturel, si éloigné de la vie grouillante de la Grosse Pomme et surtout du célèbre et incroyable sexshop « Casa Erotica », après tout ? Croyez-le ou non mais j’avais eu besoin de vacances, surtout après la dernière confrontation avec ma belle Kali, et me rapprocher de la nature avait été la seule idée potable que j’avais eu alors. Certes, j’aurais tout à fait pu me retrouver en Australie, au milieu de mes petits ornithorynques, fils et filles de la première de leur espèce, ma merveilleuse platypus Platy the First. Mais non. J’avais eu envie de rester aux USA pour contempler des mooses et des squirrels une journée entière, histoire de me familiariser avec leur habitat naturel un peu plus qu’auparavant, loin des impalas des laptops. Actuellement il était surtout question d’herbe grasse et de déterrer des noisettes, ce qui était bien plus reposant.
Pour autant, sourcils froncés, invisible, je regardais à présent non plus les animaux fantasques mais bel et bien mon frère évoluer dans ce milieu naturel propice aux touristes, tout en réfléchissant à la suite des opérations. Fuir à nouveau comme je l’avais toujours fait ? J’avais passé un temps incalculable à mettre le plus de distance possible entre moi et ma famille, et nous savions tous à quoi cela avait abouti. Les derniers mots de Kali tournaient à présent en boucle dans ma tête, et un soupir silencieux, brise de vent légère, s’échappa des poumons de mon véhicule. J’avais le choix. Prendrais-je le bon ?

C’est sur cette question que je décidais finalement de devenir visible alors que mon frère avait le dos tourné, un peu plus loin. Un appareil photo autour du cou et deux glaces dans les mains – je pourrais prétendre avoir croisé un glacier ambulant, chose qui pouvait être vraie qui plus est – je m’avançais à présent à pas lents, bloquant ma respiration avant de masquer mon inquiétude par un sourire amical et avenant, toute trace de grâce planquée comme je savais si bien le faire. Point positif à tout cela, Michaël n’avait jamais vu mon véhicule, il ne pourrait donc pas me reconnaître comme ça et vu mon accoutrement je passerais pour un touriste de plus. Autre point positif, si il n’aimait pas les glaces – ce que j’aurais à déplorer – cela m’en ferait deux.
« Belle journée pas vrai ? » Je m’adresse à lui avant de m’avancer et m’installer à coté de lui, m’asseyant confortablement mine de rien, m’invitant dans sa bulle de bien être pour la faire éclater. « Les écureuils se planquent encore majoritairement mais vous aurez peut-être la chance de croiser un élan ou deux. » Je tourne la tête vers lui avant de sourire, les yeux verts de mon véhicule scrutant les siens par dessus mes lunettes de soleil, avant de lui tendre une de mes deux glaces. « Une glace ? Excusez mon geste hardi, mais vous n’avez pas l’air bien. Un problème de famille sans doute ? En ce beau jour, ce serait un crime. » Après tout, son véhicule n’était qu’un gamin boutonneux de premier ordre. A voir comment il réagirait face à cela, et en mon fort intérieur je ne pouvais m'empêcher de sourire à ma connerie.
Hello, Mimi. I'm back.
I always keep hope to find you little bro






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 434

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Sam 11 Fév - 16:09


I always keep hope to find you little bro

L'espace d'un bref instant, d'un souffle de vent, Michaël a cru percevoir quelque chose dans les alentours, le faisant se tourner et inspecter les environs. Mais non rien pour venir perturber sa tranquillité du moins dans l'immédiat, le laissant se replonger dans le paysage, dans ses pensées. De toute manière, avec sa grâce tapie dans un recoin, éteinte même, il serait incapable de réellement sentir un autre être surnaturel, que cela soit un des siens ou autre chose. Et il peut plus facilement acter comme un humain normal, s'il vient à croiser qui que se soit même s'il reconnait volontiers qu'il n'a pas autant de talent que Luci pour cela.

Père, qu'est-ce que...Non pas de Père, pas une seule fois le Premier Né ne s'est adressé à Lui depuis sa sortie de la cage. Pas une seule fois il ne lui a adressé une prière et il en a eu encore moins envie en apprenant que Dieu a ramené Castiel à la vie encore et encore malgré tout ce que l'angelot a fait. Des milliers d'années à Le prier, à lui demander s'Il voulait vraiment que les choses se déroulent ainsi, à le supplier de trouver une autre solution que celle d'avoir à tuer Lucifer. Et pas une seule fois une réponse ou un signe quelconque et Castiel...

Tout ça pour dire que Michaël est un poil surpris en sentant une personne approcher de lui et lui adresser la parole. L'Archange soupire et accroche l'esquisse d'un sourire sur le visage de son vaisseau avant de tourner la tête vers l'intrus. Pour découvrir un homme, sourire plaqué sur le visage, qui approche avec deux glaces dans les mains. Michaël arque un sourcil, trouvant cette attitude étrange, cherchant dans le regard vert la moindre trace d'il ne sait trop quoi. Tandis que son propre regard céruléen ne renvoie qu'une tristesse plus vieille que le monde, indétectable pour l'oeil humain aux paroles de l'inconnu.

- Je voulais surtout admirer la nature, elle est magnifique par ici, sauvage, indomptée malgré les touristes que nous sommes. Mais êtes-vous devin pour tomber pile sur le sujet qui me préoccupe parmi tous ceux possible ? Et non Michaël ne fait pas allusion à Castiel quand bien même il y a pensé quelques instants avant. Tout comme problème de famille est un euphémisme mais il ne se voit pas dire "Oh oui je suis juste censé tuer mon frère cadet que j'aime plus que tout même s'il a lui même tué un autre de nos frères". Il n'y a qu'à une seule personne que Michaël a avoué ne pas vouloir de ce combat et c'est à son vaisseau attitré quand il avait du aller s'en mêler en possédant John. Laissant dérouler sa pensée, tout en avançant sa main vers la glace proposée. "Vous êtes sûr que vous ne la voulez pas pour vous ?"

Bien sûr que l'Archange a envie d'accepter, cela doit se lire sur son visage, après tout c'est quelque chose de sucré. Le premier qui pense que tous les anges ont un problème avec le sucre...hum...il aurait sans doute raison. Quoique même en sachant les derniers événements depuis son enfermement, Michaël ne sait pas que Gabriel se goinfrait de sucreries ou que Castiel est accroc aux abeilles et au miel qu'elles produisent. Et encore pour ne citer qu'eux.
Codé par Heaven





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 713

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Jeu 16 Mar - 20:08

「 I wish you felt me falling, I wish you'd watched over me. You said you'd wait forever but I blinked and the world was gone. 」

Gabriel & Michaël
Je le dérange. Tant mieux ! Je note son soupire sans rien dire, riant presque intérieurement, appréciant l’effort qu’il peut faire en tentant de sourire – c’est du Mimi tout craché. Il a toujours été comme ça, même agacé – c’est ainsi qu’il s’adressait à nous, nous fixant droit dans les yeux. Pour ma part, je fais mine de rien, une douloureuse pointe naissant entre mes côtes tandis que je capte la tristesse présente dans ses prunelles. En un sens, il n’a que ce qu’il mérite, mais de l’autre … Il reste mon frère. Je penche la tête en écoutant sa diatribe sur la nature, hochant doucement la tête. Qu’est-ce que je disais. Il n’y a que lui ou Lucifer pour se trouver l’âme mélodramatique en cet instant. Aurais-je été à sa place, j’aurais fêté ma libération autrement – en allant boire, par exemple, et danser, et draguer, et tenter tout un tas de choses censées êtres proscrites simplement pour faire un pied de né à Papa, et surtout pour voir si je suis encore capable de ressentir quelque chose. Mais nous n’avons jamais eu la même façon de voir le monde et la vie, après tout.
Je le lâche du regard pour contempler cette nature sauvage, arquant un sourcil, soupirant presque. Il est vrai que c’est magnifique. Et prodigieux. Mais tout cela n’est qu’un autre produit de l’homme qui, en voulant sauvegarder une part de son ancien monde, l’a pourtant à nouveau transformé malgré lui. Je reviens à l’être qui me fait face, en me disant qu’il doit certainement se morfondre sur la célèbre phrase « c’était mieux avant ». Il est vrai que l’Humanité a fait de nombreux dégâts, mais c’est également depuis eux que l’on s’amuse autant.

« Ni devin, ni médium, ni diseur de bonne aventure. Simplement observateur. »

Je hausse les épaules après ces bonnes paroles, sans plus douter du sujet de son émoi : le grand, le beau, le brillant, le chat noir de Cendrillon au même sale caractère … En un mot, Lucifer. Qui d’autre après tout ? A moins que le fait de rentrer le préoccupe, mais si c’était le cas, il serait déjà retourné au bercail – du moins je le suppose – pour ramener tous les petits frères par le bout de leurs langes. Peut-être a-t-il d’autres problèmes cependant, comme, certainement, une baisse de mojo – ce qui expliquerait de manière plus significative le fait qu’il se trouve ici à déprimer sur son sort, à la manière d’un pauvre type qui vient de se faire larguer. En y repensant, j’aurais plutôt dû lui payer une bière mais vu le lieu et l’âge de son véhicule, cela aurait pu être mal interprété … Sans compter sur le fait qu’il aurait été fichu de refuser, étant à cheval sur les règles. Ah. Pourquoi complique-t’il toujours les choses ?

« J’en ai déjà une. »

Je montre ma seconde glace, avant de lui tendre franchement la première. Et puis il a déjà commencé à avancer sa main, comme si j’allais l’engloutir en trente secondes. Quoi que. Je suis chiche. Le sucre, voilà l’une des meilleures choses sur cette terre, après le porno et les strings panthères roses (parce que c’est drôle, n’allez pas dire le contraire. Si vous ne me croyez pas, il vous suffit de rentrer dans un magasin en acheter un  puis ressortir en le brandissant victorieusement. Vous verrez la réaction des êtres autour de vous, c’est un spectacle saisissant, il y en a pour tous les goûts), bien que j’exagère certainement à propos du sexe. Enfin. Heureux soyons-nous d’être des anges, sinon nous finirions diabétiques et croulant dans un fauteuil.
Un sourire finit par réapparaître sur mes lèvres, alors que je mords dans ma glace sans plus attendre – mhm, un délice !

« De quoi est-il question cette fois ? Une rébellion envers un parent trop strict ? Une discorde avec un frère ou une sœur ? Une trahison douloureuse suivit d’un regret amer et une peine immense ? Un amour impossible ? Si je puis me permettre, tu es bien trop jeune pour te prendre la tête avec des bêtises pareilles. On a qu’une vie, après tout, et Dieu sait qu’elle est courte. Tu ferais donc mieux de vivre l’instant présent et savourer chaque seconde. Crois-en mon expérience, il sera toujours tant de regretter plus tard, lorsque tu n’auras plus que ça à faire de ton temps libre. »

Malgré le sarcasme que je casse sous un air compatissant, je souris, véritablement préoccupé par son cas. Pour une fois que c'est l'un d'entre nous qui pose les questions, autant en profiter; d'autant plus qu'il s'agit là de sages paroles que n’importe quel humain aurait pu proférer. Il est toutefois inutile d'avouer que la dernière partie est véridique - jamais, même pas à lui. Enfin ! Que croyez-vous que j’ai fait ces dernières années ? Je ne me suis pas contenté d’être simplement lâche, j’ai rajouté le mot pathétique à ma définition - pas très brillant, pour une personne si lumineuse que moi, je sais. Je mords à nouveau dans ma glace et fixe le paysage, avant de lancer soudain, tout à trac, comme me parlant à moi-même.

« Ou alors, tu peux aussi faire preuve de courage et aller t’excuser. Si une personne t’a blessée, peut-être l’as-tu également blessé en retour. Qu’en sais-je. Il n’y a que l’amour de vrai dans ce foutu monde. »

Je hausse à nouveau les épaules en me remémorant les sages paroles d'un écureuil il y a quelques années, avant de reporter mon attention sur le véhicule de mon frère. Incroyable comme le tête à tête avec un écureuil peut faire, comme effet - incroyable comme de simples mots vous ébranlent, lorsqu'ils sont sortis au bon moment. Il n'y a que la vérité qui blesse, après tout. Enfin. Quel conseiller prodigieux je fais à cet instant précis. Voilà pourquoi je me suis lancé dans la télécom après tout ; et si je peux en prime donner une leçon à mon aîné ... Pourquoi me priverais-je ? Toi comme Lucifer avez tord au sujet des Hommes, comme vous avez tord à propos de vous-même. Il faut juste que quelqu'un vous donne un coup de pouce pour que vous vous en rendiez compte ... A moins que tu ne préfères que je te botte le derrière plus directement. Mais si le monde change, mon frère, pourquoi ne pas suivre son exemple ? Un sourire plus sincère traverse mes traits, à présents taquins, tandis que je lance, joyeusement, la phrase suivante qui restera en moi gravée comme un précieux souvenir :

« Alors, cette glace ? Délicieuse n'est-ce pas ? »
HRP : cela fait un moment que je n'ai pas pratiqué le Shiney donc si je fais du OOC, surtout, botte-moi le derrière






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 434

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Dim 19 Mar - 16:44


I always keep hope to find you little bro

L'homme hoche doucement la tête aux paroles de Michaël semblant être d'accord avec lui sur la nature. Mais en même temps si ce n'était pas le cas que ferait-il là ? Surtout avec un appareil photo entre les mains ? Ces choses servent bien à immortaliser des personnes ou des animaux ou encore des lieux. La photographie, un art humain que l'Archange a mis du temps à comprendre, ne voyant pas l'intérêt de faire cela. Même sans avoir la mémoire qui est la sienne, les humains n'en sont pas dépourvus donc pourquoi auraient-ils besoin d'un morceau de papier glacé pour se souvenir de leurs voyages ? Et puis en observant de plus près des clichés pris par des humains reconnus des leurs, Michaël a compris que certains arrivent à montrer quelque chose dans leurs photos. Quelque chose qui n'est pas visible au premier coup d'oeil.

L'inconnu lui répond qu'il est simplement observateur, Michaël en fronce les sourcils une brève seconde. Comment peut-il avoir observé cela ? Rien ne se lit sur le visage de son véhicule pourtant. Est-ce le fait que son vaisseau est jeune et seul dans ce coin ? Ou est-ce parce que lui aussi est passé par là et qu'il a songé à cela en premier en voyant l'Archange ? C'est au tour de Michaël de hocher la tête à cela mais aussi pour la glace qu'il finit par prendre dans sa main. Observant le dessert glacé quelques instants pour en apprécier le visuel mais aussi le parfum qui s'en dégage avant d'enfin y goûter. Au moins une chose d'appréciable chez les humains, bien que cela n'amoindrisse pas ce que Michaël pense d'eux : de vulgaires insectes sans qui rien ne serait arrivé.

Il laisse l'humain parler, lui poser des questions mais surtout tenter de lui faire morale, à lui l'Archange qui possède la sagesse absolue. Pathétique. Pourtant l'humain semble vraiment s'intéresser à ce qui lui arrive malgré les intonations variées dans sa voix. Jusqu'à quel point cet homme peut-il se montrer de cette manière ? Quelle part d'ombre cache t-il en lui ? Attend t-il quelque chose de Michaël ? De justesse l'Archange parvient à ne pas tiquer quand son vis à vis mentionne Dieu...S'il savait...Michaël se retient de l'interrompre même quand l'humain lui explique qu'il n'a qu'à aller s'excuser. Cela n'arrivera jamais déjà parce qu'en temps qu'aîné il n'a pas à le faire, ce n'est pas lui qui a trahit le paradis ou ce n'est pas lui qui a fuit. Ne se décidant à répondre que sur la partie concernant la glace en souriant quelque peu.

- Délicieuse oui.

Le regard céruléen du Premier Né passe de l'humain au paysage, donnant l'impression qu'il réfléchit et qu'il hésite. Ce qui est véritablement le cas, ce que l'humain lui a dit, tourne dans sa tête. Et si Michaël n'est pas celui qui peut se confier habituellement, il ne peut pas non plus laisser passer l'affront que cet homme lui a fait en voulant lui faire la morale. Quand bien même il ne peut être au courant des faits et d'une certaine manière l'humain lui fait penser à Gabriel en étant aussi joyeux et insouciant qu'il semble l'être.

- Mes frères. Michaël laisse passer une seconde pour avoir l'attention de l'homme. Le problème est avec mes frères. Je suis l'aîné et je n'ai pas vu venir les agissements de l'un d'entre eux, les choses qu'il a pu faire. J'ai essayé de lui parler, de le comprendre mais rien y fait. Quant à mon plus jeune frère, il a fuit la maison et malgré mes efforts je n'ai pas réussi à le retrouver. Depuis j'ai appris qu'il est mort alors dites moi comment je suis censé pouvoir lui parler ? Comment je pourrais m'excuser ou essayer de le comprendre ? Ou encore lui dire que Michaël n'a jamais cessé de l'aimer malgré tout. Mais cela il ne le dira pas à cet inconnu préférant rester sur la touche de sarcasme pour lui faire comprendre que ses belles paroles ne servent à rien. Qu'au lieu de vouloir essayer de conseiller quelqu'un -même sans parler de lui- il devrait connaître les détails avant.
Codé par Heaven





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 713

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Dim 30 Avr - 17:26

「 I wish you felt me falling, I wish you'd watched over me. You said you'd wait forever but I blinked and the world was gone. 」

Gabriel & Michaël
Spectacle aussi saisissant qu’amusant que de voir mon frère ainsi réfléchir à s’en griller les neurones. Sincèrement. Il a été mon exemple pendant de longues années – bien que Lucifer reste mon frère préféré, simplement car il m’a élevé, il ne faut pas oublier la place de Mimi dans mon histoire – et voir la tendance changer quelque peu est risible. Je mords à nouveau dans ma glace pour me reprendre, me régalant, les goûts se mélangeant distinctement sur mes papilles. Pour un peu, j’en oublierais presque où je me trouve sur le moment, trop occupé à distiller les composants de mon dessert et à les énumérer dans ma tête. Je fais donc semblant de me reconcentrer sur ce qui m’entoure, avant d’avancer d’un pas, les yeux rivés sur le paysage magnifique de mère nature – mes yeux accrochant sur les diverses nuances de couleurs que les humains ne peuvent pas distinguer.
Michaël doit certainement être en train de fulminer derrière son costume de chair – simplement car un humain lui fait la morale – ou tout du moins tente de l’aider à sa manière. Je finis par lui jeter un coup d’oeil par ailleurs, un éclat particulier dans les yeux, éclat qui disparaît bien vite lorsque je le vois sourire. Michaël. Sourire. Nom de Di… Papa. Nom de papa. Par tous les poils de sa sainte barbe du dimanche par ailleurs. Moi qui m’attendait à le voir en colère, voilà tout le contraire. A se demander si je connais encore mon frère. Je lui offre un bref sourire en retour – histoire de coller avec l’image de l’idiot du village que je trimballe avec cette apparence, restant malgré tout aussi suspicieux qu’inquiet quant à la suite des événements. Pourquoi sourit-il ? La glace ? Hé bien. Heureusement, je retrouve bien vite mon frère – la preuve étant qu’il ne répond qu’à ce qui lui chante. Un sourire plus enjoué traverse alors mes lèvres discrètement, et je retiens de justesse un soupire de soulagement. La Cage ne semble pas l’avoir tant changé que cela finalement. Quoi que ?
Lorsqu’il reprend la parole, je me fige, l’attention de mon véhicule se reportant entièrement vers lui, attendant qu’il poursuive, clignant quelque peu des yeux sans y croire. Voilà qu’il se confie – plus ou moins – et pire encore, qu’il s’excuse, en quelque sorte. Cela me coupe tellement le soufflet sur le coup que je reste muet comme une carpe, avant de me reprendre – fort heureusement. Je savais que j’avais oublié de faire quelque chose aujourd’hui. Aurais-je été humain, j’aurais dû parier au loto. Cependant, ses mots résonnent en moi comme un poignard – preuve idiote si il en est que la blessure est toujours, là, profonde, vivace, à me hanter malgré les années. Les mots de Dean et de Kali s’appliquent encore aujourd’hui, et j’en viens subitement à me demander si, à l’instar des humains, nous pouvons changer.
Finalement, après quelques instants de silence, je reporte mon attention sur le paysage, m’avançant encore, plus mystérieux que jamais. Je finis par prendre mon appareil photo de ma main libre et, d’un geste, d’un souffle, m’immobiliser, avant de me retourner subitement et le prendre en photo – en un clic fugace, violent, déterminé.

« Et alors ? »

Ma voix résonne, forte, claire. Et alors. Est-ce que cela change quelque chose au tableau, dis-moi, Michaël ? Je penche la tête, rabaissant l’objectif, avant de contempler la photo, les sourcils froncés. On peut voir la tronche de Mimi en train de manger sa glace, préoccupé, une lueur dans les yeux ressemblant à des regrets et à de la colère mêlée.

« Tu étais et es encore l’aîné, tu l’as dit toi-même. L’aîné. Pas leur Père. »

Je soupire, avant de relever le nez et lui tendre l’appareil photo pour qu’il s’y contemple, la tonalité de ma voix chutant.

« Tu as le droit d’avoir loupé quelque chose. Nous le faisons tous. »

Tout le temps, pour tout dire. Malgré nos pouvoirs, nous passons constamment à coté de l’essentiel. Voilà pourquoi Père a créé les Hommes, mon frère. Voilà pourquoi ils sont sa perfection. Je penche la tête par la suite, avant de mordre à nouveau dans ma glace sans plus le quitter des yeux.

« Tu as certainement fait ce que tu pensais juste, il n’empêche que ça a foiré quelque part, pas vrai ? Et alors quoi. Quel est le plan maintenant ? Ramener ton cadet par le fond de culotte ? Comme si ça allait changer quelque chose. »

Je délaisse ses yeux pour fixer ma glace, soudain écoeuré par cette dernière.

« Peut-être qu’il se sent trahit, comme toi. Peut-être qu’il est en colère. Contre toi, contre lui, contre votre … père. Quelle solution reste t'il outre celle de s'excuser ? Peut être que ton cadet … S’est senti trahi également. Qui pourrait le dire ? Peut-être que voir ses aînés dans cet état était trop pour lui, parce qu’il vous aimait tellement que vous voir vous déchirer l’a tué symboliquement. Peut-être que vous lui manquiez … »

Je murmure, mes traits crispés quelque peu lézardant la façade que je désirais me donner. Cette conversation devient personnelle, mais il doit savoir, n’importe comment. Je finis pourtant par soudainement relever le nez et sourire quelque peu, doucement, tendrement – de quoi l’interloquer certainement, à moins qu’il ne me tourne le dos.

« Mais les créations de Dieu ne sont-elles pas comme son amour - éternelles ? »

Je souffle soudain, après un instant de silence avant de me déplacer, reculant sans cesser de le fixer, le coeur de mon véhicule tambourinant dans la poitrine à m’en faire presque mal. Lentement, j’écarte les bras, désignant le paysage nous encadrant, avant de laisser finalement le masque tomber, mes yeux miroitant d’un éclat doré particulier. Oh il sera en colère. Va t’il me haïr. Me détester. Me maudire. Tenter de me tuer, qui sait. A la base, ce n’était pas le plan prévu mais, bien que lâche, je ne désire plus ce jeu de cache cache plus longtemps. Il m’a prouvé l’impossible, après tout. Il m’a prouvé qu’il s’en voulait. Il est peut-être temps qu’il avance … Que nous avancions tous. Alors, c’est d’une voix plus douce que je reprends, à quelques mètre de lui, l’ombre de mes ailes s’étendant désormais sur le sol, un léger sourire aussi doux que triste sur mes lèvres tandis que mon apparence change soudain pour reprendre celle d'origine.

« Tu devrais le savoir, pourtant. Il en faut bien plus que cela pour me tuer, Michaël. »
HRP : c'était ABSOLUMENT PAS prévu comme ça à la base mais voilà, merde, les feels. #SORT J'espèrenepasavoirfaitdel'ooc






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 434

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Jeu 4 Mai - 19:25


I always keep hope to find you little bro


Tout en parlant puis en finissant sa glace qui ne lui faisait même pas envie au départ mais bon quitte à jouer à l'humain autant aller jusqu'au bout, Michaël suit les mouvements de l'homme du coin de l'oeil. Essayant de ne pas s'égarer dans ses propres pensées, dans ses souvenirs, sans doute vit-il trop dans le passé mais comment oublier cette époque heureuse où ses frères étaient là près de lui.

Ses poussins, qu'il a élevé pendant que leur Père était occupé avec ses Créations. Certes Gabriel cela n'a pas été directement mais il a toujours gardé un oeil sur lui et sur ce que faisait Lucifer en l'éduquant. Et d'une certaine manière Michaël les enviaient à cette époque là, ils étaient tout ce que lui ne pourrait jamais être. Lui devait garder en permanence son rôle de grand frère, celui qui voit, qui sait tout, celui sur lequel on peut toujours se reposer, une donnée fixe et linéaire. Celui crée par Dieu pour être craint et obéit de tous, même son nom peut rappeler cela "Qui ressemble à Dieu" bien que cela soit une traduction hébraïque des humains. En réalité ce n'était pas de l'envie mais de l'admiration et de l'amour pur, il était l'aîné et pourtant il admirait ses cadets. Une main de fer dans un gant de velours voilà ce que Michaël était à cette époque là avant que les choses ne changent, avant que Lucifer ne se rebelle et ne veuille l'entraîner avec lui, avant que Gabriel ne fuit. Avant que...Ne lui laissant qu'un vide intérieur.

L'Archange n'était pas censé ressentir quoi que ce soit, pourtant il avait des sentiments qu'il contrôlait. Cela n'a pas été difficile dès lors de les oublier, de les reléguer au second plan, de s'enfermer dans le nouveau rôle dont il n'a pas eu le choix : diriger le paradis. Oh il n'était pas seul pour cela, il y avait Raphaël avec le Premier Né, Raphaël qui ne voulait entendre parler ni de Lucifer, ni de Gabriel. Raphaël qui disait que le Messager était mort de toute manière et qui ne voyait pas pourquoi Michaël perdait du temps, selon lui, à chercher Gabriel.

Le "et alors" de l'humain claque dans l'air et si Michaël était lui même humain sans doute qu'il en aurait eu un sursaut de surprise. Mais tout ce que cela lui apporte est de la colère, comment cet insecte peut dire ça ? Comme si ce qu'il vient de dire n'avait aucune importance. L'aîné bien sûr qu'il l'est toujours, il est toujours un grand frère même s'il a plutôt eu la tendance à voir tous les autres comme ses soldats et non ses frères et soeurs une fois Lucifer et Gabriel "envolés". Michaël tique, bien sûr qu'il n'est pas leur Père et ne le sera jamais, il n'a pas l'intention de se prendre pour Dieu mais il les a élevé, il a veillé sur eux comme un père humain pourrait le faire. Il fixe l'humain avant que son regard ne glisse sur l'appareil photo, fronçant très légèrement les sourcils, pourquoi l'homme n'a t-il parlé que d'un Père ? Les humains sont bien censés avoir une mère aussi alors pourquoi juste parler d'un Père ?

- Non je n'ai pas le droit à l'erreur.

Michaël ne peut pas échouer, il n'en a pas le droit, il doit être un bon fils et suivre les ordres de son Père quand bien même celui-ci est absent. Quand bien même Michaël lui en veut un peu, quelque chose qu'il ne veut pas même pas s'avouer à lui même. Une nouvelle fois les paroles de l'humain tournent dans sa tête à mesure qu'il les prononce, chaque phrase touchant Michaël en plein coeur. Il aurait un langage vulgaire, il dirait "putain de cage", son séjour là bas enfermé avec Luci a réveillé des sensations enfouies, a réveillé ses sentiments si on peut dire cela ainsi. Même si les deux Archanges n'ont pas vraiment réussis à communiquer, du moins pas autrement qu'en se volant dans les plumes.

Pourtant quelque chose cloche dans les dires de l'humain, une sensation qu'il ne saurait expliquer, sans doute est-ce pour cela que Michaël le regarde au lieu de se ruer sur lui pour l'anéantir. Un toucher pour le faire partir en cendres même si Michaël ne veut pas et ne peut pas trop user de ses pouvoirs, là il ferait une exception. Oui pourquoi ne fait-il rien, ne lui coupe t-il pas la parole ? Alors que la colère rampe dans les veines de son vaisseau. Michaël voudrait effacer le sourire du visage de l'humain et pourtant il continu à l'observer.

L'Archange aurait besoin de respirer que son souffle lui ferait défaut, coupé pendant que son coeur louperait sans conteste des battements. Ce n'est pas possible. La présence douce et chaude de Gabriel, réconfortante et rassurante et depuis si longtemps absente de son quotidien. Michaël en ferme les yeux quelques secondes pendant lesquelles son nom résonne aux oreilles de son vaisseau. L'achevant totalement, à son tour le masque se craquelle, révélant ce qu'il est au delà de son apparence humaine, ses yeux se rouvrent brillant d'une lueur irréelle son regard à lui. Sa grâce déchirée entre l'envie de prendre son petit frère dans les bras et le serrer contre lui en ne le lâchant plus jamais. Et celle de lui éclater la tête contre une pierre, de lui planter sa lame dans le corps jusqu'à le tuer de ses mains.

- Gabriel... Un simple souffle qui passe ses lèvres avant qu'il ne se reprenne plus ou moins. "Comment ? Luci est pourtant sûr de t'avoir tué." Un brin de méfiance s'insinuant en lui, bien que Michaël ne voit pas quel moyen - ou quelle magie - pourrait feindre aussi bien la présence du plus jeune des Archanges.

Codé par Heaven

HRP : Sorry, je me suis laissée emporter, je ne pensais pas faire si long. J'espère ne pas être OOC du coup.





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 713

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Sam 13 Mai - 17:18

「 I wish you felt me falling, I wish you'd watched over me. You said you'd wait forever but I blinked and the world was gone. 」

Gabriel & Michaël
Je le contemple à présent, droit et fier en apparence seulement. Je me retrouve en réalité sur le fait comme un gamin, un enfant qui hésite entre sauter sur son frère ou fuir à tire d’ailes. La gorgée nouée, je le fixe droit dans les yeux, ma glace toujours dans les mains, mon appareil photo contre ma poitrine pesant soudain presque lourd autour du cou de mon hôte. Comment peut-on encore s’excuser pour ses tords, pour ce mal causé ? Il n’y a aura jamais de retour en arrière.

« Salut, Mimi. Comment va, depuis le temps ? »

Je lance pourtant, d’une voix douce, presque joyeux, tentant un sourire, me comportant en petit con en l’invectivant gentiment. Si je me permets d’être ainsi à l’heure actuelle avec Michäel, ce n’est pas quelque chose que je referais avec Luci cependant. Je l’ai eu une fois, je doute sincèrement pouvoir recommencer la même tactique, à l’instar de Michaël qui est encore trop surpris pour tenter quoi que ce soit – en plus d’être trop affaiblit pour me botter clairement les fesses. Je finis par croiser les bras, souriant plus franchement à sa réaction, le jaugeant à nouveau. Aucun doute, il est sous le choc – en prime d’être certainement en colère après moi. Oh, aller. Ca te manquait, non ? Et ce n’est pas tous les jours que je peux t’avoir, s’il te plaît, laisse-moi profiter du moment, même si tout ceci n’est qu’une foutue façade. Après tout, il semble également ressentir autre chose, comme du soulagement – le regret était donc bel et bien une émotion le bouffant depuis tout ce temps – tandis que ma propre peine augmente et reste lisible dans mes prunelles. Qui aurait pu croire que mon aîné était si sensible ? Qui pourrait croire que nous, archanges, le sommes sous nos armures rutilantes ? Le regret est là, enraciné, présent. Pourrons-nous passer outre ?

« Comme je le disais plus tôt … Nous faisons tous des erreurs. Toi comme moi, Luci également. »

Mon sourire se fait plus amusé, plus malicieux, bien que la tristesse dans mon regard soit toujours d’actualité, se transformant en douleur, mon hôte restant cependant droit en refoulant la crainte que le premier d’entre nous me fait encore ressentir. Je hausse les épaules ensuite, reportant mon regard sur le vent qui agite les feuilles des arbres, respirant l’air chaud qu’il apporte avec lui – Michaël ne me tuera pas, je le sais. Il a trop de questions à me poser, trop de choses à me cracher à la figure tout comme moi.

« Il a oublié que je suis le Trickster. Berner les gens est resté mon principal passe-temps, que ce soit pour m’amuser ou non. »

Cela l’a toujours été, pourquoi en serait-il autrement ?

« … Même si dernièrement il semblerait que je tente de … réparer mes erreurs. »

Je reprends, fronçant les sourcils, avant de soupirer soudain. Il est inutile d’ailleurs que mes frères me donnent du boulot supplémentaire, plus que conséquent. J’ai fuit sur Terre pour ne plus être des leurs, reniant ma propre existence, après tout. Il m’a fallut rencontrer deux humains pour prendre pleinement conscience – tout du moins accepter clairement l’état de fait – que où que je sois et quoi que je fasse, je reste et resterais toujours Son messager et qu’à un moment donné peut-être devais-je effectivement me bouger les fesses. Est-ce pourtant là ce qu’Il souhaitait ? Je n’en savais toujours rien, avait décidé de ne pas vouloir savoir – si cela ne Lui plaisait pas, Il n’avait qu’à se montrer. Je fixe à nouveau mon frère, mordant dans ma glace qui recommence à fondre, mon expression changeant quelque peu soudain. Je penche ainsi la tête, avant de soupirer à nouveau et reporter mon attention sur le ciel, moue presque exaspéré sur les lèvres, reprenant d’une voix un tantinet sarcastique – et oui j’abuse, clairement.

« Enfin. Il faudra que je lui dise deux mots, d’ici un siècle ou deux, quand il era calmé. Est-il conscient que se prendre une lame d’archange fait mal ? Mon pauvre double. Si je n’avais pas bien calculé mon timing, j’y serais sérieusement passé d’ailleurs. »

Incroyable comme il Luci était resté soupe au lait. Je secoue mes ailes, leur ombre restant visible sur le sol grâce à la lumière du soleil, redevenant soudain sérieux, arrêtant un tant soit peu mes bêtises - qui cachent tout ce que je ne parviens pas encore à dire - pour finalement lui demander ce qui me taraude vraiment depuis que je sais qu’il est sorti des Enfers avec le premier rebelle de la famille.

« Au passage, quand comptes-tu rentrer ? Tu manques à ta nièce, et la dernière fois que je suis remonté, je lui ai promis que tu passerais la voir quand tu le pourrais. Apparemment, avant d’être enfermé, il semble que tu adorais faire le pied de grue devant ma porte de chambre. »

Fait véridique par ailleurs, elle m’a tout raconté. Et je n’ai malheureusement pas pu la prendre avec moi, m’étant fait avoir comme un angelot par Métatron la dernière fois. Sans compter qu’élever un ornithorynque n’est pas non plus recommandé sur cette planète. Enfin que pourraient-ils dire, avec leur chats, leurs rats et leurs hamsters ? Platy est de loin l’ornithorynque le plus affectueux et intelligent – et rancunier. Sacrément rancunier même. Je termine ma glace une fois ma question posée, sans le quitter des yeux toutefois, me demandant à présent quelle pourra être sa réaction. Laissera t’il tomber ses barrières à nouveau, comme autrefois, ou devrais-je être amené à le confronter ?

HRP : MES FEELS.






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Plus vieux que la Terre
Métier : Général de l'Armée Céleste, (ex) Commandant du Paradis
Situation : Célibataire
Localisation : Au Paradis majoritairement
Feat. : Jake Abel
Copyright : Me et tumblr
Je suis aussi : Melody Grant & Anarazel
Date d'inscription : 14/01/2017
Messages : 434

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Mar 16 Mai - 15:07


I always keep hope to find you little bro.

Comment il va ? Gabriel se moque ouvertement de lui, le comment il va n'a pas lieu d'être si son frère a bien écouté ce que Michaël lui a dit quelques instants auparavant. Quand il pensait encore parler à un simple humain. Son regard se détourne de son cadet quelques instants, sa langue venant passer sur ses lèvres brièvement. Lui évitant ainsi un claquement de langue désapprobateur mêlé à de la colère. Malgré le choc, l'Archange contrôle cette colère qui rampe en lui, avec n'importe quel autre ange l'affaire serait réglée, Michaël serait déjà sur lui pour l'anéantir. Pas de retour en arrière, pas de pardon possible. Mais Gabriel mérite bien de pouvoir s'expliquer et Michaël mérite bien d'avoir cette explication. Il a essayé de comprendre Lucifer, il fera de même avec Gabriel.

Côté rationnel de l'Archange qui lutte contre un côté impulsif qu'il n'est pas censé posséder et qui lui hurle d'approcher de son frère et de le prendre dans ses bras, de l'entourer de ses ailes et de tout lui pardonner. Lui dire que ce n'est pas grave, qu'il ne lui en veut pas, qu'il l'aime encore et toujours. Lui redire qu'il l'a réellement cherché après sa fugue et que lui n'a jamais cru qu'il était mort, enfin avant l'épisode Lucifer. Michaël lutte d'autant plus fort contre lui même quand il lit la tristesse dans les yeux de son frère, lui faisant oublier de réagir avec ironie quand son cadet mentionne les erreurs. Ah ça oui Luci en a fait des erreurs, Gabriel aussi mais Michaël non.

Est-ce une erreur que d'obéir aux ordres de leur Père et ne pas suivre Lucifer dans sa rébellion quand bien même Michaël l'aime plus que tout ? Non, ils ont été conçus pour cela tous. Est-ce une erreur que d'avoir voulu -et tout fait pour- éviter que ses autres frères et soeurs ne fassent comme Luci et Gabe ? Non, absolument non. Est-ce une erreur que d'avoir tout fait pour éviter que les autres sachent que leur Père était parti et les avait laissé seuls ? Non, encore une fois, il fallait bien que leur famille tienne debout, que l'armée céleste soit opérationnelle.

Écoutant son petit frère expliquer qu'il reste un Trickster, oui Michaël a entendu parlé de ça et du fait qu'il se faisait passer pour un dieu païen. Les narines de son vaisseau frémissent de dégoût à cette idée, un Archange, un fils de Dieu qui joue à se faire passer pour ses abominations qui se pensent supérieures. Heureusement Lucifer s'est débarrassé de certains d'entre eux et là dessus Michaël ne peut que l'approuver même s'il n'ira jamais le dire à voix haute. Non il le lui a même reproché puisque cela avait entraîné qu'il tue Gabriel ou plutôt qu'il pense le tuer. Les paroles de son cadet défilent et seule cette sensation étrange et inconnue qui le saisit le fait réagir à ce qu'il considère comme des inepties.

- Non ! Sa voix tonne et ses ailes claquent sèchement dans l'air. Je t'interdis d'approcher Luci de nouveau ! Michaël dans toute sa splendeur de grand frère quand il le réprimandait pour une bêtise ou une idée idiote. Il reste ton grand frère, tu as pu le berner une fois avec tes tours de passe-passe, tu ne l'auras pas deux fois ! Sérieux et implacable mais aussi un soupçon perceptible...Inquiet ? Angoissé ? Effrayé ? Choisissez le bon terme, à l'idée que Gabriel affronte de nouveau Lucifer et ne s'en sorte pas cette fois.

Michaël secoue ses ailes pour chasser cette chose étrange qui s'est insinuée en lui et se recentrer sur le reste. De toute manière, le Premier Né vient de lâcher un ordre et tout Gabriel qu'il soit, il va lui obéir n'est-ce pas ? Se recentrer sur la suite, il s'en serait passé quand il en entend le contenu qui lui fait lever les yeux au ciel. Son cadet n'a pas changé avec ses idées loufoques, pourtant tout n'est pas faux dans ce que peut dire Gabriel mais de là à l'avouer.

- Je rentrerai bientôt pourquoi ? Tu comptes rentrer avec moi ? Voilà la question est posée, même si ce n'est pas la principale, même si le "pourquoi es-tu parti ?" plane autour d'eux, même si au final ils ont bien d'autres choses plus importante à se dire. Impressionnant de voir comment tous les deux tournent autour du pot sans y aller directement. Quant à ma "nièce" oui j'irai la voir. Non il ne mime pas les guillemets mais l'intonation de sa voix le fait pour lui.
Code par Heaven





I'm a big bro. I've thousands of brothers and sisters. But he's my favorite, my weakness. And one day Lucifer abandoned me, he broke my heart. I love him. I hate him. But he still my little bro.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t732-michael-enfin-libre http://solemnhour.forumactif.org/t797-carnet-d-adresses-de-michael-i-m-a-good-son
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 713

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel] Lun 5 Juin - 22:42

「 I wish you felt me falling, I wish you'd watched over me. You said you'd wait forever but I blinked and the world was gone. 」

Gabriel & Michaël
Je ne bouge plus, attendant un simple signe, le moindre geste de sa part. Je lis sur son visage les émotions défiler, la gêne de s’être fait avoir, la colère rampante qu’il tente de contrôler. Aurais-je été humain, il aurait fini par m’étriper, je n’en ai plus aucun doute. Aurais-je été un simple ange, la chose aurait été tout aussi rapidement expédiée. Incroyable comme nous n’aimons ni les remises en questions ni les tords. Heureusement, mon aîné reste à la hauteur de sa réputation : il m’offre une chance, et je sens mon coeur s’alléger pour un temps. Je me mords la lèvre, inspirant doucement, le jaugeant – retenant toujours un peu plus cette envie de courir dans ses plumes. Je ne suis plus un archangelot – comme ce temps me manque. Je reprends ma posture, observant mon aîné méticuleusement tandis que je joue les ironiques, bien que je pense chaque mot. Tant de choses à se dire, si peu de temps. Je me fige cependant net cependant lorsque sa voix fini par claquer : forte, orgueilleuse, n’acceptant aucune protestation – et j’en cligne des yeux de surprise par la suite, tant cela ne lui ressemble pas, ne lui ressemble plus. Je vois ses ailes s’agiter, reflet de son mécontentement et son agitation intérieure, tandis que les miennes s’ouvrent dans leur totalité en réponse, telle un paon aussi lumineux que doré en pleine rébellion. Voilà que mon aîné bien aimé est inquiet. Il ne peut le nier, ne peut le cacher – la frayeur est présente dans les yeux de son véhicule, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, le paralysant. La peur. La peur, et l’amour mêlé. Oh, Michaël. Quels idiots nous sommes, tous autant que nous sommes.
J’inspire doucement, un fin sourire tendre étirant les lèvres de mon véhicule tandis que je le contemple, tout l’amour que je peux lui porter malgré ma peine réchauffant l’atmosphère nous entourant – ma glace finissant malgré tous mes bons soins par s’écraser en flaques idiotes sur le sol – mais je n’y prête définitivement plus attention.

« Faut-il dire que la dernière fois que je l’ai vu, il s’est mangé une porte en guise de bonjour. Aurais-je été à sa place, je n’aurais pas aimé non plus – même si c’était amplement mérité. »

Je souffle, et j’en rirais presque au souvenir, mes lèvres frémissant – la tête qu’il avait lors de ce moment ! Impayable. Il ne s’attendait clairement pas à mon entrée fracassante – et encore moins au fait de devoir serpiller le sol. Je secoue la tête doucement, reprenant pourtant mon sérieux un instant, fixant les pupilles brillantes du chef de notre garnison qui reprend son sérieux et ses palabres – le coupant sans honte bien qu’en restant étonnement … calme.

« Il le faudra pourtant. Il faudra que je le confronte. Et tu le sais. Tout comme je te confronterais quand l’heure sera venue, Mimi Je ne vous laisserais plus vous déchirer de nouveau. Je ne vous laisserais plus comme je l’ai fait. J’ai cru que disparaître vous mettrait enfin d’accord, ça n’a fait qu’empirer les choses. Nous sommes censés protéger l’Humanité, nous ne faisons qu’accroître son déclin avec nos querelles infantiles. Sois lucide, grand frère ! Tout archange que nous sommes, l’humanité se porterait certainement mieux sans nos soins – la preuve en est que le monde a continué de tourner en ton absence. »

Je me tais ensuite, soupirant, secouant la tête, laissant mon cône rejoindre le sol tandis que je croise à nouveau les bras. Je le fixe à nouveau, mon regard s’adoucissant, s’attristant à nouveau malgré la lueur de détermination qui vrille mes prunelles. Mon coeur de lumière se serre, palpitant, mes ailes s’affaissant de douleur, de regrets naissants. J’aimerais. J’aimerais tant mais …

« Je ne rentrerais pas. »

Ma voix, plus douce, tranche l’air qui deviendrait suffoquant pour les mortels. Je ne rentrerais pas, non. La preuve en est que je ne baisse pas les yeux, la preuve en est de mes ailes qui brassent l’air doucement, mes plumes ébouriffés perdant soudain un peu de leur éclat.

« Un jour, peut-être. J’espère. Mais sans toi, sans Luci, sans Raphaël … Sans Papa, le Paradis n’est plus ma maison. »

J’écarte les bras, faisant un pas en arrière, désignant l’étendue de la terre foulée, désignant chaque créature respirant là où nous nous trouvons. Et je n’en ai rien à faire si tout cela donne dans le mélodrame, sur l’instant.

« Malgré tout ce que l’on peut dire, faire, ressentir, Michaël. C’est ici que je vis à présent. Parmi ceux que Lucifer cherche à détruire. Parmi ceux qui te dégoûtent malgré tous tes serments. Les humains ne sont plus aujourd’hui qu’un prétexte de plus pour nous entre-déchirer, pour autant … C’est leur camp que je choisis. Ils m’ont appris bien plus en quelques années que des millions d’années passées à vos cotés. Ils m’ont rappelé qui j’étais. Qui j’étais censé être. Qui je désirais devenir autrefois. Un archange qui, plus que le petit dernier qui désirait être la fierté de ses aîné, doit accomplir sa mission … jusqu’au bout. »

HRP : MES FEELS AGAIN.






Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel]

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] I always keep hope to find you little bro - [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-