Partagez | .
 

 “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 80

Message Sujet: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Jeu 12 Jan - 17:33

RP EN COURS

sujet privé; ft. Castiel

type ❖ Présent

date ❖ 3 Mars

informations spatio-temporelles ❖ Un début d'après midi frai, mais ensoleillé donc les gens se promènent entre amis ou en famille.

intervention du MJ ❖ Non merci !

Autre ❖ Rien à ajouter captain !

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


   

   

   
Oh... Hey Cassie!
Castiel et Balthazar

   

   
Sa vie était d’un calme plat ces derniers temps. Depuis son retour, Balthazar avait déménagé dans la ville animée de Chicago où il s’était lancé dans un projet pour le moins incongru : se charge de produire des web-séries. Les humains raffolaient apparemment de ce genre de choses maintenant et il s’était lancé aussi pour occuper ses journées comme il le pouvait. Aujourd’hui pourtant, il s’était levé avec l’envie de se rendre dans un endroit plus calme et son choix s’était porté sur la petite ville d’Ashland dans l’Oregon. Là-bas, il y avait l’Oregon Shakespeare Festival – un réel plaisir pour ceux ayant un truc avec le théâtre – et surtout de superbes endroits à visiter, comme des cascades et des montagnes où se perdre des heures durant. Bien sûr, tout cela pourrait être fait très rapidement en usant de ses talents angéliques, mais parfois faire les choses à la façon des êtres sans dons était tout aussi agréable et son programme se résumait donc à voir une représentation de Hamlet, avec le meurtre du roi Hamlet par son propre frère, Claudius – le fratricide trouvait bizarrement un certain écho en lui – et le désir de vengeance du jeune prince. C’était sa seule différence avec Hamlet, il ne désirait pas la vengeance, il était tout simplement profondément déçu par son frère aîné, comme si toute la confiance accumulée entre son enfance et maintenant s’était envolée en laissant la place à un trou où se trouvait autrefois leur complicité et qui ne risquait pas de trouver le chemin inverse de si tôt.

La pièce fut un véritable régale pour les yeux et il avait copieusement applaudit lorsque tout le monde était mort. C’était presque aussi bien que de voir la mise en scène du Jour des meurtres, de Koltes… et il se décidait à aller prendre un verre dans un restaurant du coin, réputé pour servir les meilleurs breuvages du monde – même si chaque pays possédait son meilleur machin du monde – et  c’est en s’installant en terrasse que l’ange rebelle décidait de profiter du soleil en attendant d’aller visiter plus en profondeur le coin, sans se douter même une seconde que son programme allait être légèrement chamboulé par une personne de qui il se cachait depuis quelques temps maintenant, au même titre que l’entièreté de sa famille en réalité… autrement il se serait éloigné à tir d’ailes vers un autre endroit. Mais rien n’arrivait par hasard de toute manière, et si Père en décidait ainsi… qui était-il pour protester ?

   

   ©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar
.
Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Bichon pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders et Judikaël
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 795

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Sam 14 Jan - 12:20


My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.
Balthazar & Castiel
Parfois il m'arrivait, même en temps de crise, de faire des introspections, cela m'aidait à me recentrer sur ce qui était essentiel et, de temps en temps, cela m'aidait à trouver des réponses. La situation que nous vivions actuellement était inquiétante, catastrophique, principalement parce que nous ne savions pas par où commencer, que faire ? Enfin si, je savais quoi faire dans l'immédiat, je devais trouver Dean, et lorsque ce serait fait, il faudrait que je le ramène à la raison. Si le retrouver n'était déjà pas une sinécure, le ramener à la raison serait encore plus difficile et actuellement je réfléchissais sur le moyen de le faire. Oui, j'ai toujours aimé anticiper. Je pense que j'aurai besoin de l'aide de Sam, à nous deux, nous devrions pouvoir faire quelque chose...de toute manière, nous n'avions pas le choix, je ne pouvais pas laisser Dean du côté de Crowley, il en était absolument hors de question. Je m'en voulais tellement pour ça, j'aurai dû être plus présent auprès de lui, insister quand il ne voulait pas de moi, j'aurais dû...oui, je sais, j'ai tendance à me blâmer pour beaucoup de choses, mais c'est certainement parce que je suis responsable de beaucoup de choses et que je le regrette à présent. Prenez par exemple mon frère, Balthazar. Je l'aimais tellement, j'étais bien loin d'imaginer que j'aurai pu un jour le tuer. Et pourtant c'est ce que j'ai fait. Oh certes à ce moment-là je n'étais plus moi-même, je me prenais pour Papa et puis, j'avais eu le sentiment que Balthazar m'avait trahi en aidant les Winchester à m'empêcher d'atteindre mon but, mais même s'il y avait là une certaine forme de trahison, elle était dictée par la raison et puis, elle ne méritait pas un tel châtiment.

Depuis que j'ai recouvré la "raison", il ne se passe pas un jour sans que je regrette de lui avoir planté ma lame angélique dans le dos. Oui, en plus, je l'ai fait dans le dos, ignoble jusqu'au bout. Tout simplement parce que aussi "fou" que j'étais, si j'avais croisé son regard, je n'aurai jamais pu le tuer, j'en suis certain. Je me déteste vraiment pour ce que j'ai fait. J'aimerai tellement pouvoir le revoir pour lui demander pardon. Quoi que, cela ne servirait pas à grand chose, je ne suis pas pardonnable, je le sais, mais qu'il sache au moins que je regrette ce que j'ai fait, même si cela ne changera pas énormément de chose non plus.

Pour l'heure, j'étais dans la ville d’Ashland dans l'Orégon. Pourquoi étais-je là-bas ? Je vous répondrais "et pourquoi pas ?". Plus sérieusement, rien ne m'avait fait choisir cette ville plus qu'une autre, je voulais être dans un endroit avec peu de monde, ou en tout cas, assez éloigné de l'agitation ambiante. J'étais allé à la bibliothèque et en ressortant, à la manière d'un humain histoire de ne pas choquer ces braves gens, je levais le regard sur des gens attablés à la terrasse d'un café et là...les livres que j'avais dans les bras tombèrent sur le sol. Non, je ne pouvais croire à ce que je voyais. C'était impossible, il ne pouvait pas...était-ce une plaisanterie ? Je traversais d'un pas vif la rue pour aller de l'autre côté et le rejoindre. Je me plantais ensuite devant lui, l'air ébahi, la souffrance et le malaise clairement visible sur mes traits, je laissais échapper son nom dans un murmure à peine audible pour le genre humain.

- Balthazar.


Emi Burton



At the end, I would be by you side
No matter where you are


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 80

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Mar 17 Jan - 12:25

   

   

   
Oh... Hey Cassie!
Castiel et Balthazar

   

   
Le nectar des dieux dans un verre, un livre dans l’autre, Balthazar menait ce qu’on pouvait appeler la belle vie. Il n’avait pas à se plaindre : tout le monde le pensait mort, personne ne venait donc l’embêter et le monde autours de lui tournait en ignorait parfaitement qu’ils n’étaient que des fourmis à ses yeux… enfin, s’il se payait un jour un complexe de dieu en tout cas. C’est là que sa petite bulle de perfection volait en éclats. Une seconde, il était le héros de cette littérature, en train de parcourir le Cid avec un plaisir non dissimulé… la suivante, une énergie bien trop familière le gagnait et un souffle, celui de son prénom, quand son regard tombait sur le visage familier de son frère aîné.Oh. Les vacances étaient apparemment terminées.

« Castiel. » lâchait-il donc froidement. Et quoi ? Il n’allait pas lui sauter dans les bras en scandant combien il était heureux de le voir autour d’un thé et quelques biscuits. La dernière fois qu’ils s’étaient rencontrés avait été pour le moins fatale entre eux… et ses sens s’avéraient être plus en alerte qu’autre chose, prêt à décamper au moindre signe de danger le concernant. Ce n’était pas une réaction très brave, mais il avait mieux à faire que de revenir à la vie pour mieux se faire descendre ensuite. « Aux vues de tes réactions, je suppose que tu ne t’attendais pas à me trouver ici. Sache que la surprise et le déplaisir sont partagés. »

Il n’était pas heureux de le voir non, et cet état de fait ne risquait pas de changer dans les mois à venir, même si Castiel s’avérait ne plus être celui l’ayant poignardé dans le dos, ou s’il tentait de se racheter. Il n’était pas prêt… mais qu’importe.

Son livre reposé sur la table, Balthazar prenait une gorgée de sa boisson avant de finalement croiser les yeux de son aîné. Neutre en apparence, passablement inquiet en réalité, l’homme croisait les mains sous son menton, soupirant de dépit en comprenant que la présence de Castiel n’était pas une illusion suite à la pièce qu’il venait de voir, et décidait de reprendre la parole.

« Peut-être puis-je t’aider, cher frère ? Assied-toi. Face à moi de préférence. »

Oui, c’était un sous-entendu pour la dernière fois qu’il l’avait eut dans le dos. Il était on ne peut plus sérieux en ce moment, et ne doutait pas de ne pas réussir à sortir de la conversation houleuse aussi vite que d’aucun pourrait l’espérer.

   

   ©TENNESSEE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar
.
Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Bichon pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders et Judikaël
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 795

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Sam 28 Jan - 12:15


My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.
Balthazar & Castiel
Malaise, douleur, tristesse, culpabilité...la liste des sentiments qui me traversaient actuellement était très longue et parfois je me disais que si j'étais resté le soldat que j'ai été pendant des siècles, alors je n'aurais pas ressenti tout cela et je n'aurais jamais tué mon frère. Je ne regrette pas vraiment les choses en temps ordinaire, mais ce que j'ai fait à Balthazar...mon éternité ne suffirait pas à le rattraper. La froideur de sa salutation me fit un peu baisser les yeux, rien que quelques secondes. Bien sûr, je me doutais qu'il n'allait pas me dire qu'il était heureux de me revoir, mais je ne pouvais m'empêcher de me demander, s'il ne s'agissait pas encore d'une illusion. Après tout, Metatron m'avait bien fait croire que Gabriel se trouvait face à moi il y a un an, procédé oh combien cruel, même pour lui. Qui me dit que quelqu'un ne tente pas la même chose en me mettant sous les yeux une illusion de Balthazar ?

Avant tout cela, Balthazar était non seulement mon frère, mais il était également mon meilleur ami, nous veillions l'un sur l'autre, nous nous sommes battus côte à côte tant de fois que je ne le compte plus et j'ai mal lorsque je réalise que son dernier acte avant que je ne le tue fut de me protéger. Oui, avec le recul, je sais que c'est ce qu'il a fait, cette nuit-là, comme il l'avait toujours fait jusqu'alors, Balthazar m'avait protégé et en remerciement, je l'ai tué. Peut-être parce qu'il me protégeait de moi-même, peut-être parce que justement je n'étais plus moi-même ? Je l'ignorais, ce que je savais en revanche, c'est que j'avais tout gâché entre nous et que je donnerai n'importe quoi pour ne pas avoir fait ce que j'ai fait. Je secouais négativement la tête quand il parla de déplaisir.

- Non, il ne s'agit pas de cela. Je suis surpris de te voir bien sûr, mais...ce n'est pas un déplaisir, en dépit des circonstances.

Deuxième petit pique, pas très douloureux, mais qui me rappelait à quel point j'avais été lâche, en le frappant dans le dos. Je n'esquissais cependant pas le moindre geste pour montrer que j'allais m'installer face à lui, je n'avais pas vraiment le droit de partager sa table.

- Comment tu....? Enfin je veux dire...es-tu réel ? Ou bien es-tu une illusion ? Comme celle que Metatron m'a envoyé l'année dernière ?

Bien sûr que j'étais désolé de ce que j'avais fait, mais j'avais vraiment besoin de savoir si j'avais bien mon frère en face de moi. Finalement je décidais que ce n'était pas important et je plantais mon regard dans celui de Balthazar.

- Balthazar, je...je sais que cela ne changera rien à ce que j'ai fait, mais je voulais que tu saches que depuis que j'ai "retrouvé la raison", il ne se passe pas un jour sans que je regrette ce que je t'ai fait. Je sais bien que je ne suis pas pardonnable, mais j'espère qu'un jour, dans quelques siècles, nous pourrons à nouveau nous parler sans que tu craignes pour ta vie.

J'étais prêt à faire n'importe quoi pour lui prouver que plus jamais je ne pourrais faire ce que je lui avais fait. Voyant mon frère en face de moi, je pris une décision, celle de veiller sur lui, sans qu'il n'en sache rien. Je le protégerai, s'il est vraiment revenu, je ne veux pas qu'il lui arrive quoi que ce soit, même s'il me hait, ce n'est pas mon cas, loin de là.


Emi Burton



At the end, I would be by you side
No matter where you are


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 80

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Mar 21 Fév - 10:56



   

   
Oh... Hey Cassie!
Castiel et Balthazar

   

   
Comment pardonne à une personne qui vous a littéralement assassinée? Cette question n'était pas facile car généralement les gens n'avaient justement pas la chance de revenir pour se le demander et pour y penser. On n'avait aucune suite à la mort... enfin si, le Paradis ou l'Enfer, mais cela ne concernait que les humains et Balthazar n'était donc pas concerné, surtout parce qu'il avait décidé de ne pas pardonner Castiel de si tôt, qu'importe les émotions qui pouvaient traverser en ce moment son aîné. Trahir une personne pour son bien c'est une chose (l'ayant fait lui-même, il ne pouvait blâmer personne à ce niveau) mais réagir en poignardant quelqu'un à la manière des lâches, c'était autre chose et loin d'être un comportement que l'on pouvait imaginer chez les enfants de Dieu en réalité. Bien entendu, il y avait quelques éléments indésirables chez eux aussi, mais comme dans toutes les familles en réalité et c'est bien pour cette raison que certains s'étaient volontairement rendus sur Terre il y a longtemps, parce qu'ils ne se reconnaissaient plus (ou pas) dans la façon qu'avaient les archanges de les guider, ou ceux qui affirmaient obéir aux ordres de leur père sans l'avoir jamais vu.

"Je ne parlais pas nécessairement de ton déplaisir."


Loin de là même, mais pas la peine de tergiverser 107 ans à ce sujet, autant écouter plutôt la façon qu'avait le séraphin de se dépatouiller dans ses justifications et ses excuses, feignant pour sa part l'indifférence absolue en sirotant son verre dans la plus complète des désinvoltures. En réalité, son intérêt remontait en flèche seulement en apprenant que Métatron avait joué avec les émotions de Castiel un an auparavant, en prenant l'apparence de Gabriel. Ils étaient proches tous les trois ans, en même temps, ce n'était pas étonnant, Gabe était l'archange responsable d'eux dans leur jeunesse, avant sa fuite et sa vraie mort. Pourtant, impossible de répondre dans l'immédiat, tss... comment rester de marbre face à des excuses apparemment sincères?

"Je suis tout ce qu'il y a de plus réel Castiel. Mais je dirais aussi cela si j'étais une illusion, donc il ne tient qu'à toi de démêler le vrai du faux."
et ainsi de le faire mariner un peu. "Un jour je serais capable de te pardonner oui, mais certainement pas maintenant. Je sais que tu n'étais pas toi-même, autrement je n'aurais jamais osé te trahir ni quoi que ce soit allant contre toi, cependant je ne peux pas oublier que lorsque tu désire bien faire, tu peux en réalité devenir un danger pas seulement pour moi, mais pour tout ceux d'entre-nous qui voudraient t'aider à recouvrer tes sens et éviter une autre catastrophe."


   

   ©TENNESSEE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar
.
Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Bichon pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders et Judikaël
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 795

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Sam 11 Mar - 12:46


My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.
Balthazar & Castiel
Tandis que je m'excusais auprès de mon frère, tout du moins, que je tentai de le faire, je ne pouvais m'empêcher de le regarder, il semblait se moquer complètement de ce que je lui disais. Comment pourrais-je le blâmer pour cela ? Je ne le pourrais pas bien sûr. Je réagirai probablement comme lui si la situation était inversée. Malgré ce constat, je continuais à m'excuser. Je ne cherchais pas à me justifier, non, rien ne pouvait justifier ce que j'avais fait et je le savais très bien, mais je voulais que Balthazar sache à quel point je le regrettais, à quel point le remord se saisissait de moi. Cela ne me fera pas me sentir mieux, d'ailleurs je n'ai pas à me sentir mieux, mais au moins il saura que j'étais désolé. Je m'étais ensuite demandé s'il n'était pas une illusion. Métatron m'ayant fait une farce idiote et cruelle en me faisant croire que Gabriel était vivant, il pourrait très bien recommencer la même plaisanterie avec Balthazar.

La réponse que me fit mon frère était pleine de bon sens, s'il était une illusion, il ne me l'aurait pas forcément dit. Je décidai alors qu'il n'en était pas une. Papa pourrait très bien l'avoir ramené, comme il l'a fait plusieurs fois avec moi. Même si j'avais été ramené plus de fois que mes autres frères et soeurs, je n'étais pas un cas unique, Il en avait ramené bien d'autres. Je ne répondis rien à la première partie de sa phrase, me contentant de le fixer. Ensuite, il se prononça sur ce que j'avais dit un peu avant et je l'écoutais me répondre, baissant de nouveau les yeux. Il avait raison sur toute la ligne, chaque fois que je pensais faire les bonnes choses au bon moment, je me trompais complètement et le pire, c'est que même si j'en étais conscient, cela ne m'empêchait pas de recommencer.

- Rien que le fait de savoir qu'un jour tu pourras me pardonner est suffisant pour moi Balthazar, j'attendrai le temps qu'il faudra. Je pense toujours agir pour le bien de tous, mais je me rends souvent compte, un peu tard, que je m'étais trompé sur toute la ligne.

Il était inutile de tergiverser un peu plus sur ce sujet. Une question me vint cependant en tête. Pourquoi était-il là ? Je veux dire, j'étais content de le voir bien sûr, mais il devait bien y avoir une raison à sa présence sur Terre, non ?

- Balthazar, est-ce que tu sais pourquoi...pourquoi Il t'a ramené ?

Il est bien évidemment inutile que je lui précise qui était ce "Il", il savait bien que je parlais de Papa, qui d'autre aurait pu le ramener autrement ?


Emi Burton



At the end, I would be by you side
No matter where you are


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 80

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Mar 28 Mar - 12:59



   

   
Oh... Hey Cassie!
Castiel et Balthazar

   

   
Balthazar ne pouvait feindre éternellement d’en vouloir à Castiel, bien entendu, ils avaient pourtant tout ce temps devant eux, mais la cruauté ne faisait pas partit de leurs attributions, du moins pas à haute dose et les explications de son frère aidèrent un peu à apaiser les rancoeurs qui l’habitait encore. Oh, il n’avait rien pardonné dans l’immédiat, mais entendre les mots du plus âgé suffisait à lui faire savoir que les excuses étaient on ne peut plus sincères et c’était un grand pas. La balle était désormais dans son camp et il ne tenait qu’à lui de donner à Castiel le signal qu’il devait attendre pour se sentir sur la bonne voie. Pas tout de suite pourtant, pas maintenant… le chemin du pardon était long et semé d’embûches, c’était une leçon que même les humains étaient en mesure de comprendre et si un rire quittait les lèvres de Balthazar en entendant Cas’ admettre que ses idées géniales pour le plus grand bien n’étaient pas toujours aussi brillante que leur Grâce.

« Les erreurs sont l’un des outils qui nous façonnent et savoir les voir est le premier pas vers la sagesse. » expliquait-il simplement, relevant son regard sur le visage de son vis-à-vis en osant un sourire. « J’ai gagné en maturité, tu ne trouve pas ? Bientôt, je serais peut-être finalement un adulte responsable. »

Par contre la question suivante attirait un réel intérêt chez l’ange qui se posait exactement la même question depuis son retour. Père était bien le seul à pouvoir les ramener de cette manière bien entendu, personne dans toute la création ne pouvait avoir un tel pouvoir et s’en servir uniquement pour les ramener, sans causer le chaos derrière… mais pourquoi ? Quel était son grand projet ? Il ne pouvait pas avoir choisi de les ramener l’un ou l’autre, ici et là, sans avoir une idée derrière la tête. Ils étaient tous les éléments d’une immense machine très précise, dont chaque rouage possédait une fonction ne pouvant être confiée à nul autre…

« Non, je dois admettre que je n’en ai pas la moindre idée. J’espèrais trouver la réponse auprès de quelqu’un d’autre, à défaut de savoir où Le trouver. Et comme il t’a ramené assez souvent, j’envisageais aussi de venir te trouver en temps voulu, si je ne trouvais personne pour m’aider d’ici-là. »

Les voies du seigneur sont impénétrables… c’est bien ce que disait l’expression n’est-ce pas ?


   

   ©TENNESSEE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar
.
Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Bichon pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders et Judikaël
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 795

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Dim 9 Juil - 13:16


My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.
Balthazar & Castiel
Le Pardon...le pardon était quelque chose de difficile à obtenir, même pour nous, parce que oui, parfois même les anges ont besoin d'obtenir le pardon, d'un des leurs la plupart du temps, de notre Père également, mais là, il est encore beaucoup plus compliqué à obtenir pour la simple raison que Papa n'est pas très "visible". Pour ma part, c'était le pardon de Balthazar qui m'importait le plus et j'étais bien décidé à l'obtenir, peu importe le temps que cela me prendrait, peu importe ce que je devrais faire pour l'obtenir, je finirais par l'avoir. Entendons-nous bien, obtenir le pardon de Batlhazar sur ce que je lui avais fait était important pour moi, était nécessaire, néanmoins cela ne signifie pas que je me pardonnerai de l'avoir fait. Comment voulez-vous que je me pardonne que ce que je reprochais à Lucifer au niveau de Gabriel, je hais Lucifer de toute ma grâce pour ce qu'il a osé faire, alors je ne risque pas de me pardonner d'avoir fait la même chose à Balthazar. En plus, moi, je lui ai planté la  lame dans le dos...c'est encore pire, je n'ai même pas eu le cran de le regarder en face. J'esquissais un petit sourire amusé à la déclaration de mon frère.

- Oui, comme quoi, tu vois...tout est possible.

"Balthazar" et  "adulte responsable", je ne suis pas certain que ces deux mots aillent dans la même phrase, néanmoins, je suis plutôt mal placé pour dire quoi que ce soit. Tout à l'heure, j'évoquais le pardon de notre Père. En voilà un que je risque fort de ne pas obtenir avant de nombreux siècles. J'avais osé me prendre pour Lui, osé vouloir le remplacer. Comment ai-je pu croire un seul instant que ce serait une bonne idée ? Certes je n'étais plus moi même à ce moment-là, mais ce n'était pas une raison. J'avais demandé à Balthazar s'il avait une idée de la raison pour laquelle notre père l'avait ramené, mais il n'en savait rien. Je n'étais pas vraiment étonné de sa réponse parce que finalement, ce n'est pas la première fois que Papa fait quelque chose dont nous ne voyons pas, de prime abord, la signification. Non pas qu'il ait besoin de se justifier auprès de nous, non, certainement pas, mais c'est tout de même bien de comprendre les choses parfois. J'hochais la tête.

- Je n'aurais malheureusement pas pu t'aider à ce niveau,cependant, ton retour parmi nous ne fait que confirmer la crainte que quelque chose se prépare. Père a besoin de toi, il a besoin de toutes les forces dont il peut disposer. Je ne suis plus le bienvenu au Paradis, je sais que c'est de ma faute, mais le fait est que je ne peux plus me connecter sur la radio des anges et de fait, je ne sais pas ce qu'il se passe en ce moment, mais je t'avoue que j'ai un peu peur Balthazar. Pour le moment, mon  principal souci est de ramener Dean du bon côté. A cause de la marque de Caïn il est devenu un démon, mais je sens que ce qui nous attend est bien pire que cela.


Emi Burton



At the end, I would be by you side
No matter where you are


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
avatar

Age : Vous ne pouvez compter jusque-là.
Métier : fauteur de troubles
Situation : volage
Localisation : Chicago
Feat. : Sebastian Roché
Copyright : à venir
Je suis aussi : Mary Lincoln
Date d'inscription : 09/01/2017
Messages : 80

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Sam 26 Aoû - 17:52



   

   
Oh... Hey Cassie!
Castiel et Balthazar

   

   
Tout était possible oui… enfin tout… peut-être pas quand même car par exemple, Balthazar doutait qu’un jour Lucifer arrive la bouche en cœur, demandant pardon à tout le monde avant de reprendre sa place et suivre les ordres de leur père. Ca, c’était le genre de chose que même lui ne pouvait croire, car si cela arrivait, ce serait que les anges auraient enfin trouvé le moyen d’être bourrés… ou alors, Castiel aurait fait une autre connerie, les envoyant dans une autre dimension où Lucifer est un ange doux et innocent, où leur Père ne s’est jamais sauvé du Paradis et où les licornes galopent joyeusement dans les étendues de leur monde sans se soucier de rien… et avec de la veine (ironiquement bien entendu) il y aurait « My heart will go on » en fond sonore.

Peut-être avait-il blessé Castiel en disant qu’il ne pensait le trouver qu’en dernier recours, mais ce n’était pas comme si dans l’immédiat le blond s’en souciait. Son frère ayant quelques petites choses à se faire pardonner, juste sous-entendre qu’il était son plan Z n’était pas si cruel que tout ce que son esprit pourrait trouver… il aurait put s’inspirer de Gabriel, même si leur frère était partit alors que lui-même était très jeune, il ne tenait pas son tempérament de Michael bien entendu et soupirait. Oui… s’il était ici, c’est que leur père avait besoin de lui, mais aussi de toutes les forces capables de répondre à ses attentes. Qui d’autre avait-il ramené ? Est-ce que même les plus infâmes de leurs frères et sœurs étaient de retour ? Ceux ayant trahis leur mission… ou est-ce que leur père avait choisi avec soin ceux de ses enfants qu’il ramenait sur Terre ? Savoir cela leur permettrait peut-être aussi de se faire une idée des événements à venir. Quant à la radio des anges… Balthazar n’osait pas réellement se brancher sur cette fréquence, ce serait prendre le risque de se faire repérer et tant que personne ne savait ce qui se tramait, pas question de faire des choses stupides et en possible contradiction avec ce que leur père avait en tête.

Peur. Castiel venait d’avouer avoir peur… ça c’était aussi quelque chose de nouveau et malgré ses rancoeurs, Balthazar esquissait un petit sourire, posant une main sur l’épaule de son aîné, qui se faisait bien entendu aussi du soucis concernant Dean Winchester. À ses yeux, ce chasseur ne devait pas être bien différent en humain ou un démon… en fait, il était presque certain que voir cela pouvait être comique, mais ce n’était pas la chose à dire dans l’immédiat.

« Nous allons faire de notre mieux pour tenter de comprendre tout cela. Si quelque chose de gros se prépare, assez pour inquiéter Père, nous devons nous serrer les coudes et être prêt à lutter contre ce qui nous tombera dessus. Nous devons mener l’enquête, nous tenir au courant et échanger nos informations. Il n’y a que comme ça que nous aurons une chance de nous en tirer. »

Le démon Dean viendrait plus tard, après tout… il n’y aurait plus aucun intérêt à le sauver si ils mourraient tous.

« Je te permettrais de me trouver au besoin. Par contre… si j’ai la sensation que tu te trompes une fois encore dans ta manière d’agir et que tu perds la raison, tu ne devras pas t’étonner de me voir me retourner contre toi et faire mon possible pour te ramener sur la bonne voie. »


   

   ©TENNESSEE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t720-i-m-back-bitches-balthazar http://solemnhour.forumactif.org/t725-journal-de-bord-de-balthazar-j-vais-te-voler-dans-les-plumes
avatar
.
Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Bichon pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders et Judikaël
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 795

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel Dim 8 Oct - 15:34


My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.
Balthazar & Castiel
Ne pas être le "premier choix" de Balthazar, la première personne vers qui il aurait voulu se tourner, ne me blessait pas, enfin si, mais je le comprenais, après tout, je l'avais tué, il est normal qu'il soit un peu plus distant avec moi, néanmoins, j'espérais tout de même qu'un jour je réussirai de nouveau à retrouver cette proximité, cette complicité que nous avions lui et moi, peu importe le temps que cela prendra, mais je ferais tout pour qu'un jour Balthazar me fasse de nouveau confiance au point de pouvoir être dos à moi, parce que je sais qu'à l'heure actuelle, ce n'est pas le cas. Je revois la scène de sa mort encore et encore dans mon esprit et à chaque fois la douleur est la même, ma grâce vascille et, si elle le pouvait, elle hurlerait face à cette trahison dont je suis le seul responsable, j'avais trahi mon frère de la pire des manières et mes regrets face à cela seraient éternels.

Je confie ensuite à Balthazar avoir peur, peur de ce qui se préparait, peur de ce que nous allons devoir faire, peur de ne pas réussir, peur aussi que Dean reste à jamais un démon. Oui, j'avais peur de tout cela, plus que jamais je me sentais seul, je me demandais si j'étais vraiment à la hauteur ? Est-ce que Père avait ramené Balthazar pour qu'il m'aide ? Si c'était le cas, je pourrais le remercier, si j'étais certain qu'il m'entende. Enfin disons plutôt, si j'étais certain qu'il prête une certaine attention à ce que je lui dise. Non, ce n'était pas un blasphème, c'était un simple constat. Lorsque mon frère posa sa main sur mon épaule, ce geste me réconforta et apporta en moi une douce chaleur. Je posais, le temps de quelques secondes, ma main sur celle de Balthazar, esquissant un sourire de remerciement.

- Tu as raison Balthazar. Je mène ma propre enquête de mon côté depuis un petit moment, mais malheureusement, je ne trouve pas grand chose. Je ne peux pas me brancher sur la radio des anges comme je te l'ai dit, d'ailleurs, je suppose que toi-même tu ne le peux pas, alors il va falloir nous débrouiller autrement, même si je doute que ce que nous cherchions comme information se trouve sur internet ou bien dans les livres, on a rien à perdre en essayant, seulement il faut nous dépêcher, plus le temps passe et plus ce que nous craignons, sans savoir ce que c'est, se rapproche et si cela continue nous ne serons pas près lorsqu'il faudra se battre.

La dernière phrase de mon frère me fit de nouveau baisser les yeux, j'avais compris la leçon, plus jamais je ne douterai de Balthazar, quel que soit mon "état mental". Il agira toujours pour mon bien. Malgré ce qu'il s'est passé entre nous, jamais il ne se dressera contre moi sans une excellente raison.

- Je le sais mon frère, je ne referais plus la même erreur, je ne te trahirai plus comme j'ai pu le faire, peu importe que je sois dans un état "normal" ou pas.


Emi Burton



At the end, I would be by you side
No matter where you are


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: “My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel

Revenir en haut Aller en bas
 

“My words fly up, my thoughts remain below: Words without thoughts never to heaven go.” ▬ Castiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» Kotonoha no Niwa (The Garden of Words)
» (f) sim ordinaire ✉ Sometimes when I'm talking, my words can't keep up with my thoughts.
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» Julian Ҩ “My feelings are too loud for words and too shy for the world.”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Northeast-