AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

# Intrigue 1 - Pakistan
No matter what we breed, we still are made of greed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Jeu 17 Nov - 11:12


Intrigue numéro 1
   Pakistan

L
'
aventure commençait et visiblement, j’avais oublié de faire preuve d’intelligence, mais ça c’était presque récurant chez moi. Intérieurement, j’étais absolument morte de rire. Demander à Lucifer s’il avait fait bon voyage et à n’importe qu’elle ange de façon générale était loin d’être pertinent. Il s’était certainement contenté de poper ici en un claquement de doigts. Il y avait tout de même des avantages non négociables à être dans l’un des deux camps. Je réalisais alors que j’aurais peut-être des avantages à mourir, je deviendrais sans doute démon à mon tour et pourrait toujours servir le malin. Enfin, j’avais tout même l’intention de rester en vie. J’avais encore des choses à faire dans ma vie.

L’ascension était longue et compliquée, il était évident que je n’avais pas choisie la meilleure tenue pour escaladé la montagne, mais j’aurais difficilement trouvé autre chose dans ma garde-robe alors je serais les dents et fis comme si de rien était. Ma veste en cuir ne me protéger pas du froid. C’était la première fois que je mettais les pieds dans cette partie du monde et je n’avais pas fait attention à tous les détails quand j’avais préparé mes affaires visiblement. J’enviais une fois de plus le statut de notre guide qui n’était visiblement pas affecté par tous les éléments extérieurs. Lorsqu’il demandait si je tenais le coup, je levais la tête en sa direction, les dents serrées, mais la tête haute, il était hors de question que je passe pour une faible. Je tiendrais le coup, c’était sûr, le mental l’avait toujours emporté sur le physique, aujourd’hui cela ne changerait pas. Je me contentais de répondre avec un sourire qui se voulait le plus convaincant possible.

Je sentais la magie dans l’air et je n’étais pas non plus rassuré à ce sujet. Il se passait des choses qui ne me plaisaient pas du tout au-dessus de nos têtes. C’est comme si la montagne savait qu’elle était assaillie et qu’il s’agissait d’un moyen de défense on ne peut plus naturel. Je levais les yeux au ciel pour voir de mes propres yeux de quoi il était question. C’était évidemment une puissante magie à l’œuvre. Quelque chose de très ancien et bien souvent plus c’est ancien, plus c’est dévastateur. Je regarde la chasseuse et comme pour me montrer que j’étais quand même un peu utile je lui glissais.

- On a affaire à une puissante magie, je dirais qu’elle date de l’antiquité. Une des plus anciennes et oublié de tous.

Je savais que certain chasseur était spécialisé dans certain domaine et le mien si j’étais une dès leur aurait été la magie tout simplement. Il fallait bien que je montre que j’avais des connaissances et que je n’étais pas qu’un poids inutile. Il y avait toujours eu des sorcières depuis aussi longtemps que les hommes foulaient la terre en réalité. Je ne dis rien de plus surtout que quelques instants plus tard Lucifer nous demanda de rester silencieusement derrière lui. Je ne pouvais être qu’heureuse lorsqu’il fit apparaitre un gilet pare-balles et une burka. On avait maintenant l’air de deux musulmanes, mais au moins, j’avais une sensation de chaleur fort agréable qui était en train de parcourir mon corps qui était légèrement glacé.

Pendant un instant, je me demandais ce qui allait advenir aux hommes s’il refusait de nous aider. J’avais ce qu’il fallait pour lancer un sort ou deux mais, ça m’affaiblirait tellement à cause de l’altitude que ma couverture risquait de finir complètement brisée et ce n’était pas dans nos projets. J’avais bien pris avec moi ma lame angélique pour me défendre, mais je n’avais aucune arme à feu ce qui n’était pas plus mal puisque je visais aussi bien qu’un Stormtrooper bourré.
Revenir en haut Aller en bas
Intitute's scientist
I want your brain.
avatar

Annabelle J. Graham
Watch this madness burning out the way


Age : 38 ans
Job : Chasseuse à mi-temps, scientifique consultante pour l'Institut
Situation : Mariée à sa collection de théières, amoureuse d'un ancien Séraphin
Localisation : Chicago (nomade)
Feat. : Rachel Weisz
Copyright : Kanderlust (ava); bibi ♥ & TUMBLR (gifs), Alaska (signature)
Otherself : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 11/01/2016
Messages : 357
Intitute's scientistI want your brain.
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Ven 2 Déc - 16:11

La montée est rude, et je suis plus qu’heureuse d’avoir été si prudente. Encore une fois, il s’agit là d’expérience, et je remercie ma pratique. Cependant, cela ne suffira pas et j’en suis consciente. Le vent me fouette le visage, je sens la fatigue ronger mes muscles. L’air lui-même semble commencer à manquer et j’essaie de me battre contre la suffocation – chose ironique pour une claustrophobe de ne pouvoir respirer au grand air. Je retiens un long frisson, car mes vêtements ne font que retarder le froid mordant qui souhaite me geler – mais il nous faut continuer. Des gens vivent ici, que diable, il est donc possible d’atteindre ce maudit fort avant de finir congelé … ou avalé par le terrible orage qui approche. Orage qui n’a plus de rien de naturel à présent. Ô comme j’aimerais avoir mon frère près de moi ou Lemmy ! Ils pourraient certainement m’expliquer ce qu’il se passe, eux. J’en viens presque à prendre pitié de la jeune femme nous accompagnant pour le coup – si j’ai froid, comment doit-être se sentir ? Elle semble si frêle. Mais focus Anna. La tête vient à me tourner un instant et je m’arrête avant de me casser la figure – cela ferait mauvais genre de se tordre la cheville alors que nous commençons notre expédition. Me calmer. Respirer un moment – une fois de plus. Une énième pause, ce qui doit mécontenter Nick – je peux le sentir.
« Excuse-moi » Je murmure, en réponse à la sa question, avant de sursauter en entendant des chiens. Il ne manquait plus que cela ! J’ouvre les yeux pour voir des faisceaux lumineux traverser le ciel noir – il y a donc des gardes munis de lampes torches … et certainement d’armes. Me voilà à grimacer. Je sens soudain la magie opérer pourtant et je regarde ma nouvelle tenue avec surprise. Une burka et un gilet par balle ? Ce n’est pas bête. Cependant … « Pourquoi ne pas changer notre apparence directement ? » je souffle soudain, me venant une idée. « Si ils nous prennent pour des gardes, ils pourraient nous laisser entrer, non ? » Mais c’est trop tard je suppose. Et le fait de nous offrir un peu plus d’air ne semble pas non plus lui venir à l’idée – mais peut-être n’y pense t’il pas après tout. Les anges ne sont pas censés respirer. Je tourne finalement la tête vers Melisandre, curieuse et méfiante tout à coup, bien que me sentant mal en point de plus en plus. « Je  vous admire si vous êtes capable de dire qu’elle date de l’antiquité, puisque rien ne nous le permet à mon sens. Avez-vous des prédispositions en sorcellerie ? » J’arque un sourcil avant de me taire à l’ordre de Nick, me mordant donc la langue. Il faudra que j’éclaircisse ça plus tard … et que j’en parle à Matthew. Enfin. Nick a raison sur un point. Les femmes ne sont pas censées parler ici – si tant est le fait qu’elles soient admises. Pour qui va-t-il nous faire passer. Ses sœurs ? Sa femme et sa fille ? Serons-nous des dons ou des voyageurs égarés ? Il semble préférer la seconde option. Pour ma part je baisse la tête en signe de soumission, cependant bien vite je me sens devenir faible. Pas encore ! Et bien si. Ça ne loupe pas. Le manque d’air et le froid semblent avoir raison de moi malgré tout et je sens mes jambes se dérober sous mes pieds sans que je puisse faire quoi que ce soit d’autre. Je ne crie pas – dû au manque d’air – je m’affale simplement sur le sol en dérapant comme une pauvre créature pâle ayant du mal à respirer. Il n’y a plus qu’à espérer que les gardes nous laisserons entrer maintenant. Et qu'ils ne fouillent pas les contenus de nos sacs à dos.



#Revabelle
I don't want a lot for Christmas, There is just one thing I need; I don't care about the presents Underneath the Christmas tree ! I just want you for my own More than you could ever know. Make my wish come true, oh : All I want for Christmas is you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t78-anna-j-graham-c-est-pas-moi-j-etais-occupee-a-trebucher-sur-mes-lacets#218 http://solemnhttp://solemnhour.forumactif.org/t1567-carnet-d-adresses-d-annabelle-j-graham-i-m-only-human-wouhouuu
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Mer 14 Déc - 7:34
Audaces fortuna iuvat
"It is easy to go down into Hell; night and day, the gates of dark Death stand wide; but to climb back again, to retrace one's steps to the upper air - there's the rub, the task." - Virgile, l'Enéide

Etrange relation que la leur, qui s’étale sur les siècles et les époques, à contempler les chutes humaines et les défaites divines. Mais qu’aucun ne s’y trompe en les voyant ainsi échanger civilement : leur relation est un bras de fer, et sous l’humour piquant se voile un face à face prudent où chacun sait que chaque rencontre pourrait être la dernière. Et Nero ne se fait pas d’illusion quant à l’issue que telle confrontation aurait pour sa personne. Aussi puissant soit-il en comparaison de la plèbe démoniaque, il ne ferait pas le poids face à la plus vénérée des païennes.

Un sourire étire les lèvres du Romain. Evidemment, elle est venue surveiller ces terres, couvant avec la même jalousie le cœur de son royaume que les firmaments perdus dans les montagnes. Tous ses enfants sont égaux à ses yeux, qu’ils soient grouillants urbains ou solitaires montagnards. Et quand sa main passe sur la sienne, il peut sentir, irradiant picotement, son pouvoir qui souffle le sien comme le vent balaye la poussière. La flamme s’essouffle puis renaît, traitresse prudente offrant son allégeance à la déesse. Mais il sourit, comme toujours, et répond dans un clignement d’iris jaunes : « Ce n’est que partie remise. »

Déjà son regard retourne sur la forteresse, la flamme dans sa paume mourant en même temps que s’allument des torches. Il évite les faisceaux, son regard concentré sur le ciel qui s’assombrit. Et quand à côté de lui la voix de Kali retentit, il sent la colère s’enflammer brièvement en lui, trahie seulement par le jaune dans ses yeux soudain revenu. Puis un rictus étira ses traits, et il murmure « Tu es au courant, évidemment… » Si les entraves sont serrées ? Beaucoup trop à son goût, mais il n’a pas réellement le choix. Et ne dit-on pas chaque chose en son temps. « Les rumeurs vont vite. D’ailleurs une autre murmure que lorsque vos chemins se sont croisés, il y a d'ici quelques années, tu n’as eu la force que le fuir. L’on dit même que ta vie aurait coûté celle d’un archange... rien que ça. » Un court sifflement d’admiration moqueuse marqua sa phrase, avant que son sourire ne s’agrandisse, imperceptiblement, plus moqueur que jamais. « Et voilà qu’aujourd’hui il pose le pied sur des terres que tu dis tiennes. Alors dis-moi, Kālikā, auras-tu le courage de lui faire face, cette fois ? Pourras-tu protéger tes enfants, ou choisiras-tu de disparaître, à nouveau ? » Un ricanement suit, avant qu’il n'ajoute « Suivez le guide, ô matriarche ! »

Et sans ajouter rien, le voilà qui se retrouve, un battement de cils plus tard, perché sur l’une des terrasses du fort. Il lève les yeux vers le ciel, vers cet enfer prêt à se déchainer, et sourit. On lui a donné carte blanche, et reconnaissons que le résultat valait le voyage. Il baisse les yeux, tombant sur… personne d'autre que Lucifer, archange déchu, grand Seigneur des Enfers, créateur des pires tortures et des plus grandes machineries… dans un accoutrement improbable, affublé de deux compagnes de voyage entièrement couvertes. Un long soupir lui échappe. Certes, le séjour d'enfermement dans la Cage n’a pas dû aider sa connaissance de la race humaine et des coutumes, mais tout de même… Un roulement d’yeux plus tard, ses mains claquent par deux fois, et ce désormais légendaire sourire tordu fend le visage de son véhicule. « Voilà qui est bien lent. Et si nous commencions ? » Et l’instant d’après, alors qu’il disparaît dans la pénombre de l’intérieur du fort, l’Enfer se déchaîne.

PS: Le post de MJ arrive demain, là votre chère modo va se pieuter, les révisions ça consomme niveau énergie  :fall:

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Founder Account
Platy Almighty
avatar

Platy The First
Watch this madness burning out the way


Age : Inconnu
Job : Platypus de compagnie
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Avec grand-père Chuck
Feat. : Platypus
Copyright : Daddy Bear (ava, gif profil) ♥; Gold.Wyvern & TUMBLR
Otherself : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 919
Founder AccountPlaty Almighty
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Jeu 29 Déc - 8:12
Intrigue Une - Pakistan


Here we go !





Lundi 4 Avril 2016; Fort de Baltit, Vallée de Hunza, Gilgit-Baltistan, Nord du Pakistan
» Et si nous commencions, en effet… Alors que le démon observe la scène du haut du Fort, les deux gardes regardent le visiteur et ses deux suivantes d’un air curieux. Etrange choix d’accoutrement, en effet, dans une région du Pakistan encore épargnée par le fondamentalisme. Les gardes échangent un regard suspicieux, alors que les deux chiens qu’ils tiennent en laisse semblent étrangement penauds, inexplicablement intimidés par la présence d’un de leurs trois visiteurs. Mais après un instant de réflexion, un ordre est braillé, et vous voilà soudain escortés manu militari par cinq gardes armés vers l’intérieur du Fort… visiblement, vos « hôtes » sont suspicieux.

Mais nous n’avez pas le temps d’atteindre le Fort que soudain, à l'instant où Nero claque des mains, le ciel vous tombe littéralement sur la tête. Dans un sifflement furieux et insoutenable pour des oreilles humaines, les fumées noires encerclent la bâtisse en une longue colonne noire qui tourbillonne… et Lucifer, Mélissandre, Annabelle ainsi que Serena se retrouvent malgré eux dans l’œil du cyclone. Pour le premier groupe, les cinq gardes qui vous escortent s’arrêtent brusquement et vous encerclent, les orbites noires et un sourire mauvais sur les lèvres. Il semblerait que la force qui vous compresse dans cette colonne soit en effet démoniaque… Serena, où qu’elle soit, devrait avoir à faire au même genre de problème, car il semble que toute la soldatesque en charge du Fort se retrouve soudain possédée.

Mais soudain le Fort frémit, le socle montagneux à ses pieds tremblant légèrement. Une secousse, et soudain la colonne de fumée se tord dans un hurlement plus furieux encore… y aurait-il une force tierce dans ce théâtre apocalyptique ? Alors que la montagne tremble brièvement, l’arme dans la main de Kali frémit imperceptiblement. Simple phénomène physique ou réponse à une force plus spirituelle ?  Il vous faudra, pour certains d’entre vous, remettre les questions théologiques à plus tard. Car soudain la cour pavée s’ouvre en deux, la fente se propageant de part en part, et Mélissandre est emportée avec deux des gardes, allant heurter douloureusement le sous-sol rocheux d’une galerie, cinq mètres plus bas. Lucifer et Annabelle échappent visiblement de justesse à la chute, mais sont toujours aux prises avec trois gardes possédés et deux chiens. Que faire ? Les affronter, courir trouver abri dans le fort ou plonger dans un trou dont on ne peut voir le fond, où l’une de vous vient de s’abîmer ? Et qu’est-il advenu de Serena ? Est-elle tombée, elle aussi ? Affronte-t-elle le comité d’accueil ? Est-elle déjà dans le Fort ?

Quoi que vous décidiez, le temps presse, car la surface commence à devenir invivable : le ciel et la terre se sont engagés dans une bataille sans merci ; il semble qu’une deuxième force s’évertue à repousser la tornade démoniaque, et les humains que certains d’entre vous sont ne seront que des brins de pailles entre deux forces aussi puissantes que celles-là. Il n’en est qu’une, peut-être, parmi vous, pour réellement saisir la nature des forces en présence, mais reste à voir si elle joindra la bataille…

Informations


!! Ceux qui n'ont pas eu l'occasion de poster, n'hésitez pas à vous incruster dans les tours qui suivent; plus on est de fous, plus on rit !

NOTE: votre modo s'excuse. Les examens, la vie, tout ça. Prochain tour entre le 3 et le 6 janvier, quand elle reviendra entre Québec et Calgary.

NB 1: certaines parties ne seront accessibles qu'aux humains; mais pas de panique, cela sera indiqué noir sur blanc lorsque le cas se présentera, pour éviter la confusion générale. :v:

NB 2: dans cette quête, le libre-arbitre est roi. Vous êtres libre de vos actions et de vos choix : c'est la quête qui s'adapte. Alors... déchaînez-vous. What a Face


©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Jeu 5 Jan - 11:45


« Entends-tu la rumeur dans le vent? Viens mon ami, viens prendre part à l'apocalypse»


Sa première réaction est de répliquer vertement à un tel affront mais Kali n'a que le temps de se retourner vexée, que l'ancien empereur a disparu. Ca a toujours été comme ça au fil des siècles, et avec le temps, chacun sait mieux que quiconque appuyer là où ça fait mal. Quelques mots choisis sont capable de déclencher l'orage aussi sûrement qu'un long discours. Mais le temps n'est plus aux joutes verbales et le chaos fend l'air dans un fracas formidable. Kali a d'abord eut l'intention de se lancer à sa poursuite mais un regard dans la cours en contrebas lui indique que les éléments se déchaînent également au pied du fort et que le groupe de mortels dirigé par Lucifer est aux prises avec un petit comité d'accueil. La déesse rechigne à se présenter à eux, elle ne souhaite pas révéler sa présence à son ennemi. Mais un regard plus loin et elle réalise que l'humaine blonde que Nero a amené est elle-même aux prises avec ses propres adversaires. Si elle a l'air de se défendre, elle ne tardera pas à être dépassé par le nombre.

La déesse réprime un pincement de lèvre amer. Tous ces malheureux ne sont que les hôtes de ces créatures damnées remontées des Enfers et la Mère se révulse à l'idée du sort qui les attend. Ses chers enfants sont des victimes innocentes dans l'affaire. Mais plus le temps de se complaire dans ses réflexions, le ciel et la terre semblent se déchaîner dans un désordre assourdissant. L'air vibre d'une puissance terrible, elle le ressent dans sa chair. Quelque chose est à l'oeuvre et vient de s'abattre sur eux. Son arme vibre sous ses doigts, comme une mélopée jubilatoire. L'appel du sang. Et la déesse décide d'y répondre. Fini de se cacher, elle se matérialise au plus près de la blonde, abaissant son trident sur l'adversaire le plus proche qui était sur le point de lui tomber dessus, accomplissant dans le même geste un arc de cercle avant de retomber avec grâce, en position défensive. L'onde de choc a fauché trois autres possédés et Kali ferme les yeux sur leurs corps sans vie. Elle se lamentera plus tard, il est temps d'agir. Quelques mètres au-dessus, le sol a résonné d'une onde de choc formidable, suivie par un fracas tonitruant de tremblement de terre.

« Un petit saut dans l'espace, ça vous dit ? » Propose-t-elle à l'humaine

Pourquoi elle ? Difficile à dire. Une intuition sans doute. Mais aussi parce que cette jeune femme est arrivée là amenée par Nero et que Kali a une revanche à prendre sur lui. S'il s'agit de son alliée, elle a bien l'intention de la garder en guise de monnaie d'échange, dans le cas contraire, elle pourra toujours lui être utile. Mais le temps presse et les gardes affluent de plus en plus, les forçant à s'interrompre. Deux d'entre eux s'effondrent au sol dans une formidable gerbe de flamme et la déesse ne s'est même pas retournée pour voir comme se débrouillait son alliée improvisée. Elle a l'air de pouvoir se défendre toute seule. Sa main s'abat sur son poignée sans plus lui demander son avis et elles disparaissent. Direction l'intérieur du fort.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Ven 6 Jan - 17:44


Intrigue numéro 1
   Pakistan

J

e me contentais de répondre vaguement à la question d’Annabelle. Je n’avais pas l’intention d’en révéler trop concernant mes compétences. Je regardais l’objet j’étais bien incapable d’en dire plus. Je me pinçais les lèvres, j’aurais dû apprendre à me taire. J’avais peur que Lucifer m’en veuille d’en avoir trop dit. Visiblement, elle ne semblait pas prendre si mal que ça l’hypothèse que j’étais sans doute une sorcière. Je suivais toujours, le mouvement sans rien dire de plus. Nous étions encerclés par des gardes et ils ne nous aimaient visiblement pas trop. Je regardais autour de moi essayant de récupérer le plus d’information sur le lieu où nous allions.

La tempête faisait rage et plus les secondes passaient plus elle se déchainait. J’avais un peu peur, je dois bien l’admettre, mais je tachais de garder la tête haute et ne rien ne laissait paraitre. J’avais Lucifer de mon côté, j’avais envie de croire que rien ne pourrait m’arriver. Un sourire nerveux apparut tout de même sur mon visage alors qu’un tremblement de terre se fit ressentir. Je n’aimais pas ça, vraiment pas ça. Dans tous les films que j’avais pu voir, j’avais pu en tirer la conclusion que lorsque la terre tremble sous ses pieds et qu’on est au sommet d’une montagne. Tout ça implique des glissements de terrain.

Visiblement, j’avais visé juste, quelques secondes plus tard la terre s’ouvrit en deux sous mes pieds et un cri strident se fit entendre. Je ne sais pas combien de temps a duré ma chute, mais j’avais l’impression de m’enfoncer sous la terre. Je n’avais pas la moindre idée distance que j’avais parcourue, mais je m’étais complètement planté en ce qui concernait ma réception. J’avais mal, je souffrais beaucoup, mais j’étais bien incapable d’en dire plus. J’avais de plus de mal à respirer, peut être que je m’étais brisé une côte en tombant, peut-être même deux. Je n’avais jamais été doué en médecine.

Une chose était sûre, absolument tout mon corps me faisait souffrir. J’étais simplement incapable de bouger, plus aucun de mes membres ne me répondait. J’avais l’impression de sentir une sensation de chaleur au niveau de mon flan. Je réussis tant bien que mal à y déplacer ma main gauche. C’était visqueux liquide et chaud. Il s’agissait de mon sang, une roche s’était plantée dans mon flan. J’avais peur. J’allais y laisser ma peau, je le sentais, je tentais de crier, mais rien du tout ne sortait de ma bouche. J’étais incapable d’appeler à l’aide.

Malgré la douleur, j’étais en train de m’enfoncer doucement dans les ténèbres. J’avais peur de savoir ce que je deviendrais par la suite. Si je devais m’éteindre ici, ce n’était pas plus mal, je reviendrais en tant que démon après tout. J’aurais sans doute une apparence différence et tout, mais je resterais fidèle à Lucifer quoi qu’il arrive. Je finis par fermer les yeux et tomber dans l’inconscience alors que mon sang coulait par ma plaie béante.
Revenir en haut Aller en bas
Intitute's scientist
I want your brain.
avatar

Annabelle J. Graham
Watch this madness burning out the way


Age : 38 ans
Job : Chasseuse à mi-temps, scientifique consultante pour l'Institut
Situation : Mariée à sa collection de théières, amoureuse d'un ancien Séraphin
Localisation : Chicago (nomade)
Feat. : Rachel Weisz
Copyright : Kanderlust (ava); bibi ♥ & TUMBLR (gifs), Alaska (signature)
Otherself : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 11/01/2016
Messages : 357
Intitute's scientistI want your brain.
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Jeu 19 Jan - 11:07
Il faut voir la vérité en face, j’ai toujours été une boulette. Gosse déjà, la maladresse faisait son effet. Il n’y a que lorsque je suis sur le terrain qu’il n’y a pas d’anicroche, ou tout du moins beaucoup moins. Dans tous les cas, cela se termine toujours bien, mais j’ai soudain peur que cette fois-ci cela se passe différemment. Je sens le remord affluer sous ma peau et remonter dans ma gorge tandis que je m’effondre – qu’est-ce que je disais ? Je ne suis pourtant pas de faible constitution, mais la fatigue et le manque d’air ont raison de moi. Je lance un regard navré à Nick, tandis que je tente de retrouver mes moyens – juste avant que cinq gardes ne débarquent pour nous escorter à l’intérieur, m’aidant donc à me relever en prime. Le fait qu’ils soient armés ne me dérange pas plus que cela, dans le sens où je suis habituée. Je suis certes un brin nerveuse, je ne panique pas pour autant – et même si je le voulais, ce n’est pas comme si j’étais en état de le faire.
Je reste donc silencieuse, mais soudain, un frisson me parcourt de la tête au pied, avant qu’un hurlement sourd ne s’échappe de ma gorge. Je n’ai pas eu le temps de dire ouf que le ciel s’est embrasé, l’enfer se déchaînant au dessus de nous au sens littéral du terme. Les sons stridents, sifflements furieux, ces fumées noires que je reconnaîtrais entre mille … Alors que je peinais à me remettre, j’ai désormais toutes les raisons du monde de paniquer car … Ce sont des démons. Horribles, monstrueux, cornus, défigurés, décharnés, tous, des démons et j’en tournerais presque de l’œil tant ils sont … à vomir. Paralysée, je ne peux rien faire de plus – car je suis encore trop faible et je ne pourrais de toute façon pas en venir à bout avec le peu d’eau bénite que j’ai. J’en viens à prier Nick qu’il laisse sa Grace se manifester, mais là encore peine perdue – il n’en a tout simplement pas le temps.
Le sol frémit et je m’agrippe soudain au bras de l’ange par pur réflexe, histoire de ne pas me casser la figure de nouveau. Je suis archéologue, croyez moi que je sais reconnaître un problème géologique qu’en j’en croise un – pire encore lorsqu’il s’agit d’une nouvelle puissance surnaturelle. Qu’est-ce qui peut donc torturer ainsi autant de démons ? Mais une fois encore je n’ai pas le temps de me poser trop de questions car le sol s’ouvre en deux, avalant Mélissandre et deux gardes. Je ne puis la rattraper et soudain la colère mêlé à l’effroi prennent le pas sur la panique – elle n’a pu survivre à une telle chute. Que se passe t’il donc ici ? Ceci dit, il est peut-être temps de te remuer le cerveau, Anna. Une force aussi puissante … Un temple protégé … Serait-ce là en réalité un sanctuaire divin ? « Prithivi ? » Je murmure, encore sous le choc, me rappelant au milieu du chaos le panthéon indou, sans prendre garde aux démons et aux chiens restants sur le coup. Mais ce n’est pas l ‘heure de rêvasser. Reprenant mon souffle, je fixe Nick, avant de crier par-dessus les sifflements stridents « Il faut nous mettre à l’abri si on veut avoir une chance de survivre ! » Car tout ange qu’il soit, il ne pourra peut-être pas grand-chose contre ce cataclysme géant. Je me mets ensuite à courir vers l'entrée, en le tirant, par simple réflexe, oubliant un brin sur le coup qu'il est capable de nous téléporter.



#Revabelle
I don't want a lot for Christmas, There is just one thing I need; I don't care about the presents Underneath the Christmas tree ! I just want you for my own More than you could ever know. Make my wish come true, oh : All I want for Christmas is you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t78-anna-j-graham-c-est-pas-moi-j-etais-occupee-a-trebucher-sur-mes-lacets#218 http://solemnhttp://solemnhour.forumactif.org/t1567-carnet-d-adresses-d-annabelle-j-graham-i-m-only-human-wouhouuu
Intitute's Member
For Science !
avatar

Lucifer
Watch this madness burning out the way


Age : vieux
Job : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Otherself : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 500
Intitute's MemberFor Science !
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Sam 21 Jan - 16:47
A l'approche du fort, je pouvais déjà sentir que "quelque chose de puissant" était à l’œuvre. Je n'ai pas encore aperçu Nero, mais je sais qu'il est là, au cas où... Un coup de baguette magique, et nous voilà déguisés, moi et mes deux humaines. Malheureusement, ces gardes font un peu trop bien leur boulot. Cinq pou un homme et deux femmes... pffff. Et en plus, ils ont des chiens. Je me demande qui les a posté là. Peu importe. Je m'apprête à les éliminer quand un tremblement de terre de grande magnitude se fait sentir. "Cela" se rapproche, on dirait. Je parviens à garder l'équilibre et Anna qui est plus proche de moi aussi, tant bien que mal, en se rattrapant à moi. Le sol s'ouvre sous la pression démoniaque et avale Mélisandre et deux gardes. Si j'étais du genre à jurer, je le ferais! Nero! Tu es supposé effrayer les demoiselles, pas me les tuer à la première vague d'assaut!

D'un geste j'élimine les soldats restants, leur broyant la gorge à distance, tout en me délectant du spectacle, puis je tourne mon regard vers les chiens qui s'enfuient sans demander leurs restes. Annabelle tente de m'attirer à l'intérieur, et je la suis pendant quelques pas, le temps qu'elle soit à l'abri. "Attends-moi un instant." Mélisandre est mal en point, je n'ai pas à la voir pour le sentir. Elle va me retarder, et je n'ai pas de temps ni d'énergie à gaspiller. Annabelle me suffira. Après tout, c'est elle la spécialiste des ruines antiques... Je trace un symbole de garde pour retarder les démons à l'aide du sang d'un des soldats. Rien qui affecte un démon de la trempe de Nero, mais cela devrait déjà empêcher le gros des troupes de nous suivre et donnera un sentiment de sécurité à ma compagne, le temps de se remettre de ses émotions. Sans traîner, je l'emmène à l'intérieur, "Voilà qui les retardera un peu. Si tu as une lampe torche, c'est le moment de l'allumer. Tu n'es pas blessée?" Nous avançons dans les ténèbres, à l'affût du moindre piège. "Mélisandre va les occuper, viens." Aucune expression sur mon visage ni dans mon ton, j'ai autre chose en tête que de pleurer une sorcière incapable de se défendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Mer 15 Fév - 16:51
Audaces fortuna iuvat
"It is easy to go down into Hell; night and day, the gates of dark Death stand wide; but to climb back again, to retrace one's steps to the upper air - there's the rub, the task." - Virgile, l'Enéide

Par les neuf cercles infernaux, pourquoi Lucifer doit-il s’entourer d’incapables pareils ? La faiblesse humaine le dépassera toujours, mais à ce point, c’en est affolant. Et en plus, la sorcière… Un long soupir las lui échappe. Connaissant le caractère de l’archange, il risque d’en prendre plein sa mouille. Cela corsera le jeu. Ignorant superbement les deux démons qui s’échappent en hurlant des corps que l’archange vient de broyer, il se matérialise au-dessus du trou béant qui ouvre sur une galerie souterraine. Déjà, des chiens de l’enfer se sont assemblés, invisibles à l’œil humain, dents découvertes, prêts à fondre sur leur précieuse proie. Elle a réussi à mourir sur sol plat… « Si fragile… Tu ne risques pas de faire un très bon démon, petite chose. » Et il tourne les talons, laissant derrière lui les chiens se jeter dans une curée infernale. Requiescat in pace… ou presque.

Mais il y a plus inquiétant. Il lève les yeux vers le ciel, vers cette trouée de bleu qui s’obstine, repoussant la colonne fumante et hurlante de ses minions qui semblent bloqués par une force qui le dépasse. Lui-même… sent son essence même lutter à chaque instant, une force invisible mais brutale le repoussant obstinément. Un brutal accès de rage de voir ses plans ainsi contrecarrés par un ennemi invisible déclenche un jet de flammes qui vient lécher une des parois du fort, noircissant la chaux immaculée. Okay. Chill, Nero.

S’engouffrant à la suite de Lucifer et de son jouet humain du jour, il ignore d’un grognement le symbole de protection qui sans réellement l’affecter, le picote désagréablement. Il finit par déboucher dans la pièce principale, basse de plafond, archaïque et aux murs de bois simples… « Oh, mais ! Vous êtes tous là ! Quelle assemblée réjouissante que voilà ! » Un large sourire, que l’on pourrait qualifier d’enfantin s’il n’était si inquiétant, s’étale sur son visage. Intéressante assemblée, que celle d’une chasseuse, du mouton noir du paradis, d’une déesse vaguement agacée et d’une… humaine, qui lui tourne le dos. La rumeur lui accorde des dons étranges, et si cela est vrai, elle allait être extrêmement amusante. Surgissant dans son dos, posant deux mains sur les frêles épaules de l’humaine, il lui glisse un murmure dans l’oreille : « Ne te retourne pas, petite fille, le grand méchant loup est juste derrière toi. »

S’écartant de l’humaine et sans un regard à son maître et archange infiltré, il jette un bref coup d’oeil à l’assemblée présente. « Félicitations, vous avez passé la première épreuve ! » Il s’arrête, soudain pensif, puis finit par secouer la tête, jetant un regard tendu à Kali. « Non, ça ne sonnait pas bien, n’est-ce pas ? » Un soupir, puis il reprend, passant de la déception à ce sourire d’enfant presque malsain. « Je sais, cette entrée manque incroyablement de classe. Mais le petit imprévu qui nous préoccupe… Enfin, me direz-vous, vous êtes tous là ! » Un nouveau tremblement l’interrompt, et il hausse les sourcils. « Et à en juger par cela, » D’un geste un peu trop théâtral, il désigne le bois du mur qui s’est fendu, révélant une lézarde dans la paroi, « si j’étais vous – oh mais attendez, je suis là aussi - nous, donc, devrions nous dépêcher de trouver un abri. » Il pointe l’escalier qui descend directement dans la montagne sous le fort, haussant des sourcils, cet enthousiasme enfantin toujours placardé sur ses traits. Et sentant brièvement le besoin de justifier sa présence, il ajoute, désignant Kali d’un geste du menton. « Et avant que vous ne demandiez, je suis avec elle. »  

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Founder Account
Platy Almighty
avatar

Platy The First
Watch this madness burning out the way


Age : Inconnu
Job : Platypus de compagnie
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Avec grand-père Chuck
Feat. : Platypus
Copyright : Daddy Bear (ava, gif profil) ♥; Gold.Wyvern & TUMBLR
Otherself : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 919
Founder AccountPlaty Almighty
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Dim 19 Mar - 13:33
Intrigue Une - Pakistan


The way is shut.
It was made by those who are Dead, and the Dead keep it, until the time comes.





Lundi 4 Avril 2016; Fort de Baltit, Vallée de Hunza, Gilgit-Baltistan, Nord du Pakistan
» Avec la sorcière hors d'état de nuire, il eut été judicieux de suivre le conseil de Nero. Mais vous ne vous êtes pas encore engouffrés dans l'étroit escalier de bois descendant dans le socle rocheux du Fort qu'une voix, soudain, vous arrête. « De quel droit venez-vous souiller ce sanctuaire ? Rebroussez chemin. » Etrange timbre de voix, féminin mais caverneux, doux mais impérieux. Apparition venue du néant, une jeune femme vous fait face, une torche en main, dos aux arches s’ouvrant sur la nuit. Ses traits sont jeunes, et pourtant son regard semble aussi vieux que le monde. Elle vous scrute, quelques instants, et soudain son regard s’écarquille légèrement avant de s’assombrir. « Je savais que ce jour viendrait ; il avait été annoncé. Mais je ne l’attendais pas sous cette forme. Le Déchu, sa créature, la Mère, et deux enfants. Etrange armée pour tenter de conquérir le cadeau. » Elle s’arrête, scrutant le groupe une dernière fois, puis fixe Kali du regard, et s’exprime dans une langue si ancienne qu’elle ne peut être comprise des humains : « Mais d’entre tous, tu es la dernière que j’attendais aux côtés du Porteur de Lumière. » Alors elle lèvre la main, et revenant à une langue compréhensible de tous, elle prononce simplement : « Ainsi soit-il. Vous avez scellé votre sort. » Elle abaisse la main, et le néant s’ouvre sous vos pieds et vous engouffre.

» La chute semble interminable et n’épargne personne, écrasant tout le groupe sur le sol de pierre. Relevez les yeux ; vous voici à présent dans une salle immense, richement décorée de sculptures sans âge. Ouvrage très ancien que celui de cette salle à colonnes apparemment sans fin. Où est la sortie ? Personne ne saurait le dire. Ce qui devrait davantage vous inquiéter, sans doute, sont les socles apparemment vides taillés dans les colonnes. Et au sommet des murs court une inscription dans une langue aussi ancienne que l’âge de l’endroit, mais que Kali devrait pouvoir traduire. ‘Un jour vint où le Ciel murmura à la Mère des brouillards qu’un Roi et prophète, sage parmi les sages, avait renié celui qui lui avait tant donné. Alors la Mère gronda, et promit de garder scellé, contre qui ne serait de chair et de sang, le plus puissant de tous les cadeaux accordés. Et depuis elle se dresse, le Cadeau muré en son cœur.’ Chaque colonne est richement ornée, les motifs sculptés dépeignant des scènes différentes ; l’œil attentif y décèlera peut-être un sens, une chronologie, une direction. Mais si vous comptez vous attarder à faire de l’archéologie, vous devriez faire vite, car l’explication des piédestaux de colonnes vides s’approche d’un pas lourd : des guerriers de pierre, à l’expression figée, identiques mais vous encerclant par dizaines. L'un d'eux s'empare d'Annabelle, qui devrait découvrir rapidement que là où ils posent leurs mains de pierre, la peau se transforme elle-même en roche, même à travers le tissu. Et au vu de la claque monumentale que l’un d’eux met à Lucifer, tandis que deux autres l'empoignent manu militari, la peau du véhicule de Lucifer ne semblant pas immunisée à leur pouvoir, ils sont lents mais visiblement insensibles à la nature de leur ennemi. Exception faite, peut-être, de Kali, les statues belliqueuses n’osant apparemment pas porter la main sur elle, se contentant de l’encercler en même temps que Serena, la proximité de la déesse semblant suffisante pour les tenir à distance. L’occasion de s’échapper, sans doute, tandis que le reste du groupe est aux prises avec cette horde étrange. Fuir, mais pour aller où, dans cette salle apparemment sans issues ? Que peut renfermer cet endroit qui mérite d’y être scellé ?


Informations


!! Ceux qui n'ont pas eu l'occasion de poster, n'hésitez pas à vous incruster dans les tours qui suivent; plus on est de fous, plus on rit !

NOTE: Pour vous faire une idée de la salle, imaginez ça, mais en plus sombre et en plus grand.

NB 1: certaines parties ne seront accessibles qu'aux humains; mais pas de panique, cela sera indiqué noir sur blanc lorsque le cas se présentera, pour éviter la confusion générale. :v:

NB 2: dans cette quête, le libre-arbitre est roi. Vous êtres libre de vos actions et de vos choix : c'est la quête qui s'adapte. Alors... déchaînez-vous. What a Face


©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Dim 19 Mar - 18:25


« Entends-tu la rumeur dans le vent? Viens mon ami, viens prendre part à l'apocalypse»


«  Tu cherches les ennuis, empereur. Mais tu n'as d'autre camp que le tiens, tu le sais. » Réplique pour lui-même la déesse dans sa langue originelle

Mais après cela tout bascule. Kali n'a que le temps de se reculer, surprise. Elle ici ? La frustration surgit, vexation cinglante d'être ainsi assimilée au Porteur de Lumière. La Mère n'a pas tourné le dos aux siens, pas plus qu'elle n'a l'intention de s'allier à lui. C'est plutôt le contraire. Mais à peine a-t-elle esquissé un geste pour répliquer à ces accusations qu'Elle s'en est allée. Sans qu'elle ait pu se justifier ni se récrier. La chute est longue et la salle dans laquelle ils se retrouve lui est tout à fait inconnue. Un mausolée comme beaucoup d'autres sur ces terres, peuplé de ténèbres et de quelque chose de plus vieux que les âges eux-même. Fidèle à son intuition, la déesse prend bien garde à s'assurer que la mortelle est à ses côtéS, indemne après une telle chute.

Mais le temps est compté et le décor prend vie, sentinelles de pierre prêtes à défendre ce que cache ces arches séculaires. Quoi que ce soit, la gardienne des lieux n'a pas l'intention de le leur céder sans riposter. Ses yeux ont parcouru le décor, détaillant les fresques, assemblant les pièces du puzzle. Qui es-tu ô Monarque ? Mais la Mère découvre enfin l'origine de son pressentiment et sait qu'elle a eut raison de garder l'humaine auprès d'elle. Elle est la clé qui pourra lui ouvrir toutes les portes. Ils font mine de l'encercler.

« Arrière ! » Gronde-t-elle à l'adresse des guerriers de pierre

Son rugissement a résonné bien plus fortement qu'il est humainement possible de le supporter et dans un flamboiement formidable, ses véritables traits se dessinent, effaçant l'apparence humaine. Elle se tient devant eux, guerrière implacable, silhouette meurtrière dont la peau aux reflets indigo rougeoie de sa force contenu. Son arme en main, elle les observe, impérieuse.

« Abandonnez là votre garde, sentinelles, ce n'est pas contre moi que vous devez protéger ce tombeau. » Menace-t-elle dans son dialecte originel

Mais l'hésitation de l'un d'entre eux faiblit et il fait mine d'agir. Quelques secondes, le calme avant la tempête et une partie de ses membres explose dans un nuage de poussière. Mais quelque chose étouffe les pouvoirs de la déesse, elle ne règne pas en ces lieux et la véritable gardienne n'a pas l'intention de la laisser faire. Elle ne doit qu'à sa rapidité surhumaine de s'extraire de ce traquenard, entraînant la mortelle sans lui demander son avis. Quelque chose est en train de drainer son énergie, elle doit faire vite. Plus elle se rapproche du centre, plus Kali sent qu'elle n'est pas la bienvenue, ses forces et sa magie l'abandonnent tout doucement et avancer devient de plus en plus difficile.

« Je t'ai ouvert la voie mortelle, réplique-t-elle à l'adresse de Serena, mais ces lieux sont inhospitaliers pour les gens de ma race. Fait bon usage de ma protection, il y a quelque chose ici qui ne peut être approché que par un humain. »

Son regard appuyé en direction de la seule autre mortelle des lieux, toujours aux prises avec ses adversaires achève de relayer le message silencieux qu'elle lui adresse. Ils sont pourtant si loin, la déesse sait que tout ceci n'est qu'un avant-goût de ce qui les attend. Viendra le moment où la blonde ne pourra plus compter sur sa protection. Elle le peut encore mais jusqu'à quand ? Quelque chose s'en vient qui risque d'être plus terrible que quelques gardiens de roche. Elle se sent, il y a comme une grondement dans l'air. La riposte est en approche.

« Je sais que tu es là, lance-t-elle dans sa langue à la divinité des lieux, je ne suis pas venue te dépouiller de tes biens mais d'autres s'en chargeront à ma place si tu ne fais rien ! Le Seigneur de la Montagne m'envoie, lui refuseras tu assistance? »


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Intitute's Member
For Science !
avatar

Lucifer
Watch this madness burning out the way


Age : vieux
Job : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Otherself : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 500
Intitute's MemberFor Science !
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Sam 25 Mar - 8:28
Nero a gardé le goût du théâtral, c'est certain. Je ne l'en blâme pas, j'aime moi aussi me donner en spectacle. Sauf que là, il me volerait presque la vedette. Et ça, c'est nettement moins pardonnable. Je lance un regard noir au démon, et écarte Annabelle d'un geste du bras. « Bas les pattes ! » Bah quoi, il faut bien jouer le rôle de protecteur, non ? Sinon, à quoi me servirait le démon ? Je note au passage la justesse des propos de Nero, et pousse doucement Annabelle sur le côté, quand une voix se fait entendre, puis une silhouette apparaît pour révéler une femme, gardienne de ce lieu. Je fais mine de bailler, le blabla de cette bonne femme est tellement prévisible... Je m'apprête néanmoins à forcer le passage si elle nous en interdit l'accès. Je me demande par contre pourquoi Kali est assimilée à mon équipe... J'en éclaterais presque de rire, juste à voir la tête de la déesse. Je demande d'une voix douce mais néanmoins autoritaire, « Si notre venue était annoncée... tu sais comment elle va se terminer. Ouvre-moi la voie ! » Sous-entendu, ou je vais te détruire à l'instant. En réponse, la gardienne abaisse la main et le sol s'ouvre sous nos pieds pour nous laisser choir à l'étage d'en bas, tous autant que nous sommes.

La chute est rude, mais certainement moins pour moi que pour mon humaine de compagnie. Je me relève et observe les alentours, je me frotte les bras pour chasser la poussière des ans de mes vêtements. « Mmhh. Pittoresque. » Très joli dans le genre Mines de la Moria. Je pourrais peut-être m'en inspirer pour redécorer l'Enfer une fois mon retour accompli. Mais j'ai juste le temps de demander à mon humaine, « rien de cassé ? » que des formes ou plutôt des statues s'approchent et nous encerclent. Des guerriers de terre qui bien vite s'en prennent à nous, agrippant Annabelle et moi aussi quand je fais mine de m'approcher pour l'aider à s'extirper. Je reçois une gifle et je peux sentir la peau de mon véhicule se modifier, se durcir et se figer alors que d'autres tentent de m'immobiliser. Nous semblons tous logés à la même enseigne, si ce n'est ma chère Kali, et peut-être par hasard, l'humaine à ses côtés. Que fait Serena ici, d'ailleurs ? Cela pose question.... j'y répondrai plus tard, et lui ferai passer un interrogatoire dans les règles, une fois sorti de ce trou à rats. Inutile de dire que je me débats comme un beau diable, selon l'expression consacrée. Je parviens à libérer une de mes mains et l'utilise pour frapper tout ce qui passe à ma portée. Une fois la statue qui m'agrippe l'autre bras brisée, (d'ailleurs, c'est plutôt costaud ces trucs-là, faudra que je demande la recette à la gardienne une fois que j'aurai dévasté son sanctuaire et juste avant de la détruire à tout jamais...). Je claque des doigts, mais rien ne se passe. Étonné, j'ai à peine le temps de réaliser que quelque chose ici sape ma puissance que de nouvelles statues s'approchent et que je reçois un nouveau coup, alors que d'autres tentent de m'immobiliser. *Oh non, pas deux fois ! * Une chance qu'elles ne soient pas rapides. Je commence à me frayer un passage à travers les guerriers de terre à coups de poings, puisque ça au moins ça fonctionne encore. Étrangement, mes pouvoirs de régénérations sont ralentis, et j'ai l'impression de nager dans de la gelée quand j'avance. Mais cela n'a pas l'effet escompté. S'ils pensent me ralentir, c'est sans compter sur ma rage et ma détermination. Je vais montrer à ces païens ce qu'il en coûte de se dresser sur mon chemin ! Trop lentement à mon goût je me fraie un passage jusqu'à Annabelle, et je démolis les guerriers qui la maintenaient prisonnière.

« Suis l'autre fille. Je m'occupe de les retenir. Ramène-moi le trésor. »
Il faut qu'elle s'éloigne de moi, j'ai comme l'impression que ces statues convergent vers moi... Un geste en direction de Nero, qui j'espère le comprendra, *suis-les et protège-les tant que tu le peux...* Je me mets à rire et m'adresse à la divinité du lieu, « Il va falloir un peu plus que des statues mouvantes pour me barrer l'accès ! » Cela dit, j'effectue une retraite en bonne et due forme, me dirigeant vers Kali. Les statues n'ont pas l'air de l'affecter outre mesure, mais il n'y a pas de raison pour que je n'en entraîne pas quelques unes près d'elle, n'est-ce pas ? Elle aura sa part de combats aussi. Je souris à la déesse hindoue, « Alors Kali, quel effet cela fait-il de se faire trahir par les siens ?! » Alors même qu'elle tente de les protéger ! Je continue à frapper les guerriers, en veillant néanmoins à ne pas tourner le dos à la déesse vindicative... Un coup de trident est si vite arrivé...

Je me demande combien de temps je vais parvenir à tenir le rythme... Mais quelles que soient mes difficultés, je n'en laisse rien paraître aux autres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
Intitute's scientist
I want your brain.
avatar

Annabelle J. Graham
Watch this madness burning out the way


Age : 38 ans
Job : Chasseuse à mi-temps, scientifique consultante pour l'Institut
Situation : Mariée à sa collection de théières, amoureuse d'un ancien Séraphin
Localisation : Chicago (nomade)
Feat. : Rachel Weisz
Copyright : Kanderlust (ava); bibi ♥ & TUMBLR (gifs), Alaska (signature)
Otherself : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 11/01/2016
Messages : 357
Intitute's scientistI want your brain.
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Lun 1 Mai - 18:04

De nombreux sentiments font rage dans ma poitrine tandis que les évènements s'enchainent. La peur, bien sûr. La peur d'y rester, mais également le désir d'aller jusqu'au bout. Je ne suis pas venue ici pour mourir en chemin - que deviendrais Matthew sans moi ? Quoi que, il serait fichu de ne pas remarquer ma disparition tout de suite. Se serait tout lui, trop plongé dans ses recherches. Et bien si je meurs j'espère qu'il saura se trouver une femme respectable - si possible Calypso - sinon et bien un homme correct - je le soupçonne de plus en plus d'être gay. Tant qu'il est heureux ceci dit, qu'importe. Heureusement pour moi, Nick est de mon coté - bien que préfère tourner la tête au carnage qu'il commet. Si tuer n'est pas véritablement un problème lorsqu'il s'agit de monstres, lorsqu'il s'agit d'humains c'est un autre sujet. Je l'attends donc, le regardant tracer un symbole trop connu avec du sang, et je frissonne. Les démons sont donc bien de la partie - respire Anna. Ce n'est pas le moment de blêmir à l'idée. Je me reprends donc, acquiesçant aux dires de Nick, cherchant désormais ma lampe torche avant de l'allumer pour nous éclairer. Quelle archélogue ferais-je sans mon matériel ? Nous débouchons rapidement dans une pièce, et je me fige soudain en voyant les êtres présents, sursautant par ailleurs lorsque une voix grave s'engouffre dans mon dos. Je n'ai pas le temps de me retourner du moins qu'il pause ses mains sur mes épaules pour murmurer à mon oreille - je n'ai que le temps d'apercevoir son ombre et surtout ... surtout ce qui lui sert actuellement de main. Et manquer de hurler.
Un démon. C'est un démon. Un démon énorme, gros, moche, très moche, très très très très très moche du peu que je peux voir, sur l'échelle de Richter je le placerais à +8000. J'avale ma salive difficilement soudain, me mettant à trembler, souhaitant attraper le bras de Nick et le secouer comme un prunier - il a heureusement la décence de m'éloigner lui-même. Qu'est-ce qu'il fiche là ? Par la barbe du tout puissant et de tous ses enfants nimbés de grâce, peut-on m'expliquer pourquoi Nick ne fait rien pour le désintégrer ? J'inspire, grondant soudain tandis que le poids sur mes épaules disparait. Mais je n'ai pas le temps de cracher mes mots latins, me doutant bien qu'il s'agit là d'un être d'une grande puissance pour ainsi pouvoir poser la barrière d'un ange, qu'il reprend déjà, me faisant froncer les sourcils.

« La première épreuve ? Comment cela ? » Je souffle, avant de remarquer l'escalier qui s'enfonce. La présence du démon me rend désormais plus que mal à l'aise, et j'en viens à me demander le bien fondé de cette mission. Il n'est pas en train de nous aider, n'est-ce pas ? Je lance un coup d'oeil paniqué à Nick, sentant le piège à plein nez, cependant il a raison. Cependant pourquoi un démon aurait-il besoin de s'abriter si il est l'auteur de tout ce manège ? Cependant, une voix, forte, faisant trembler le sol résonne, coupant court mon résonnement. « Nom de dieu ! » Je m'exclame, avant de porter ma main à ma bouche. « Hrm. Je voulais dire ... Qu'importe. » Je souffle, avant d'analyser la situation rapidement, tandis qu'une femme apparait soudainement, porteuse de mots étranges. Je fronce les sourcils à ses mots par ailleurs, bien consciente à présent que quelque chose cloche. Le Déchu ? Je fixe Nick, yeux écarquillés, avant d'inspirer. Non. Non impossible, pas vrai ? La Mère ? Qu'est-ce donc encore que ... Mais la créature reprend, et le malaise s'agrandit. Ce n'est plus le moment de prier ou de demander pardon - à vrai dire je n'ai même pas le temps de tenter d'en placer une que le vide accueille nos pieds et un nouveau cri de stupeur franchit mes lèvres de surprise. Si j'ai toujours adoré les manèges à sensation fortes, celui-ci n'en fait pas partie.
« Vous auriez peut-être dû montrer un peu plus de respect ! » Je lance à Nick, avant de subitement manquer de m'écraser sur le sol - heureusement que j'ai de bons réflexes, cela m'a au moins empêcher de me blesser trop grièvement. Tout du moins de me casser quelque chose. Je grimace sous la douleur qui vrille mon corps, tentant de remettre de l'ordre dans ma tête et compter mes membres. Je crois qu'ils sont tous là. Miraculeusement. Je relève ensuite les yeux et me fige de nouveau, avant de me déplacer à quatre pattes un peu plus loin, le souffle coupé. « C'est ... Ce sont .... Oh par les dieux ! » Je me redresse lentement, m'agrippant à une colonne pour me hisser finalement. Si seulement j'avais mon appareil photo, je pourrais photographier le lieux et en garder une trace. A la place, j'observe les lieux telle une enfant, bien que minutieusement, le coeur battant à tout rompre, oubliant presque la mise en garde de la Déesse auparavant - car cela ne peut être que cela même. Je m'approche des murs, avalant ma salive, cherchant une cohérence dans les dessins sur les murs, car ils racontent quelque chose, il n'y a pas à en douter.  « Quelque chose cloche. » Je murmure, me retournant, avant de me figer net. Ah bah ça pour clocher, c'est sûr. Dommage que ce soit un peu trop tard pour t'en rendre compte, Annabelle. A se demander à quoi tu sers. Je n'ai pas le temps de dire autre chose que des guerriers de pierre s'animent et commencent à nous encercler. « Tu n'as pas une formule contre cela ? » Je lance à Nick, tentant d'échapper à l'un d'entre eux. Peine perdue cependant, l'un d'entre eux parvient à m'attraper, et un couinement d'effroi et de colère mêlé sort de ma poitrine quand je sens ma peau durcir subitement, me brûlant, avant de se changer en ... En ... !  « Ils sont humains ! » Je crie, tentant de me défaire de ma prise, comprenant subitement, au moment même ou les traits de l'autre jeune femme d'une grande beauté deviennent flou pour laisser émerger un autre visage, bien plus imposant, et plus dangereux. Kali. Il s'agit de la déesse Kali. Pas le temps de faire une syncop ou de fangirliser cependant. Je sens le pouvoir des créatures gagner du terrain - mon bras droit se changeant en pierre tout comme mon épaule. Heureusement Nick est encore là pour me sauver la mise, pulvérisant mon adversaire - et les siens.

« Ils sont humains. Enfin étaient. » Je reprends à Nick, avant de désigner les murs. « Que diable cherches-tu qui soit si protégé ? » Je souffle, avant de filer cependant. Une arme, m'avait-il dit. Une arme ... Et si cela n'en avait pas l'air ? Je n'ai pas pu prendre le temps de regarder correctement les murs, cependant je n'ai rien vu qui ressemblait de près ou de loin à cela. Me dirigeant finalement vers Serena, louvoyant jusqu'à elle néanmoins, je parvins finalement à ses cotés. « Vous êtes une chasseuse, n'est-ce pas ? » Je souffle, avant de regarder autour de nous. « La salle est close. Soit il y'a un accès dérobé, soit ce que nous cherchons est ici même, simplement bien caché. Une arme. Un cadeau ... Un cadeau. » Je reprends, en murmurant. Quel genre que cadeau peut-on garder ? Lucifer a dit le mot trésor mais ... « Un objet. Peut-être de petite taille, je ne sais pas encore, sûrement en or ou dans une matière précieuse. C'est cela. Quelque chose de précieux. C'est ce que nous cherchons. Un peu comme Indiana Jones, en sorte. » J'inspire, avant de jeter un coup d'oeil aux statues de pierres, et à la salle à nouveau, me dirigeant vers son centre. Il faut faire vite.
« Je ne veux pas me battre contre vous, déesse ! » Je reprends, ma voix résonnant clairement dans la pièce, les yeux rivés sur les décors, là où se trouve. « Je ne suis pas venue pour vous voler, mais pour comprendre ! Je vous en prie, laissez-nous une chance ! Nous avons indéniablement besoin de ce que vous gardez, mais si un sacrifice doit être fait, je suis prête à le payer ! »



#Revabelle
I don't want a lot for Christmas, There is just one thing I need; I don't care about the presents Underneath the Christmas tree ! I just want you for my own More than you could ever know. Make my wish come true, oh : All I want for Christmas is you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t78-anna-j-graham-c-est-pas-moi-j-etais-occupee-a-trebucher-sur-mes-lacets#218 http://solemnhttp://solemnhour.forumactif.org/t1567-carnet-d-adresses-d-annabelle-j-graham-i-m-only-human-wouhouuu
Founder Account
Platy Almighty
avatar

Platy The First
Watch this madness burning out the way


Age : Inconnu
Job : Platypus de compagnie
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Avec grand-père Chuck
Feat. : Platypus
Copyright : Daddy Bear (ava, gif profil) ♥; Gold.Wyvern & TUMBLR
Otherself : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 919
Founder AccountPlaty Almighty
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Sam 9 Sep - 14:13
Intrigue Une - Pakistan


Shitstom’s coming





Lundi 4 Avril 2016; Fort de Baltit, Vallée de Hunza, Gilgit-Baltistan, Nord du Pakistan
» Ni les rugissements de Kali qui reprend sa véritable forme ni les efforts conjugués de Lucifer n’arrêteront la machine en marche. La Gardienne est belle et bien décidée à garder pour elle son trésor, coûte que coûte. « Je ne laisserais personne approcher le cadeau. » répond par ailleurs cette dernière à Kali, dans cette langue ancienne qui les caractérise. « Affrontez les épreuves ou périssez. » Conclut-elle, compréhensible par tous, bien que sa voix se fasse soudain plus lointaine. Cependant, aucun des protagonistes présents ne s’attend à ce qui va suivre, la Gardienne elle-même n’ayant pas prévu ce plot twist.

» En effet, de nouveaux grondements se font entendre, loin d’être rassurants, venant de l’extérieur. La pression de l’air s’alourdit soudain et Nero est peut-être le seul à réellement pouvoir comprendre ce que cela signifie. Un traître s’est glissé parmi ses rangs recrutés à l’extérieur, et ce qui vous semblait n’être qu’une tempête se change bientôt en véritable cataclysme. En effet, avant même qu’Annabelle – devenue plus lente à cause de son épaule et son bras de pierre - et Serena n’aient pu trouver une voie par laquelle accéder au coeur même du temple, le sol gronde, les colonnes tremblent, quelques pierres s’effondrent et c’est avec brusquerie que des jets de fumées noirs et rouges fusent dans tous les sens par chaque interstice, détruisant les statues en les frappant au coeur, saccageant les murs qui semblent s’effriter, souillant de souffre et de douleur tout ce qu’ils touchent. De nouveaux démons que ceux que vous avez dû affronter au début se joignent à la fête, détruisant la sacralité des lieux, sans que personne ne puisse savoir que Crowley est celui qui, à l’abri aux Enfers, œuvre dans l’ombre cette fois pour empêcher la main mise sur le bijou. Alors, un rugissement effroyable se fait nouvellement entendre par dessus ce nouveau capharnaüm, la voix de la Gardienne grondant ricochant contre les murs. « Vous qui bafouez ainsi ces lieux, soyez maudits ! Vous avez choisi la voie de la mort, ainsi soit-il ! »
Et au milieu du tumulte la Gardienne réapparait, la colère déformant ses jeunes traits, avant de lever les bras vers le ciel, son manteau glissant au sol pour dévoiler un anneau brillant autour de son cou – qui jusque là était caché de tous. La Gardienne invoquant le pouvoir de l’étrangle bijou, tous les démons se figent alors, Nero compris, comme désormais incapables de moindre volonté, avant de soudain se mettre à hurler et, devant les yeux des présents, périr de la plus affreuse des façons. Elle disparaît ensuite comme elle est revenue, quittant cette fois son éternelle demeure et la dépouillant de sa magie qui vous oppressait, vous laissant seuls dans cette salle tandis que le sol gronde de nouveau et que les colonnes s’affaissent, les murs se lézardant dangereusement tandis que la terre elle-même semble se révolter. Vous n’avez désormais plus le choix : il vous faut partir, fuir à toute jambe par les interstices qui se sont agrandis avec l'éboulement si vous ne voulez pas mourir emmurés, écrasés par les roches qui s’écroulent sur vos têtes.

» Ainsi se termine cette quête : vous, prisonniers tentant de fuir, laissant derrière vos ombres affolées cette créature étrange, l’anneau de Salomon brillant autour du cou. C’est ce que vous étiez venus chercher sans le savoir, c’est malheureusement sans que vous devrez repartir, si toutefois vous parvenez à la sortie à temps.

Informations


!! La personne en charge de l’intrigue n’étant plus, ceci est donc le post de conclusion. Vous pouvez bien entendu poster à la suite, mais il n’y aura pas d’autre tour.

Merci à tous pour votre participation <3


© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Hunter
I lost my shoe.
avatar

Revandel
Watch this madness burning out the way


Age : Quelques milliards d'années, 36 ans en apparence
Job : Chasseur & musicien dans un piano-bar
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Rami Malek
Copyright : © signature by COM
Otherself : Hevannah N. Lynch
Date d'inscription : 18/06/2017
Messages : 249
HunterI lost my shoe.
MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝ Dim 3 Déc - 21:44

Ses ailes grises battaient l’air furieusement, comme si, mues de leur propres volonté, les deux appendices cherchaient à déchirer le ciel de toute leur force brute réunie. Une seule pensée habitait son esprit, y tourbillonnait sans cesse, encore et encore, sans relâche. Il devait récupérer Anna. C’était à peine s’il se souvenait de la mission qu’il venait de terminer, et qui l’avait occupé pendant plusieurs jours.
Comme d’habitude lorsque le séraphin se voyait confier une tâche, il y avait peu de choses aux mondes qui pouvaient l’en détourner. Il pouvait ressembler à un automate, et en un sens, c’est ce qu’il devenait. Il obéissait, rien de plus simple, il réunissait ses troupes, donnait ses ordres et exécutait sa part du travail comme un fidèle lieutenant. Tout le reste devenait transparent, insignifiant, et cela était plus vrai que jamais depuis que l’Apocalypse était de nouveau sur les rails. Oui, bien sûr il pouvait devenir difficile à joindre dans ce genre de moment, mais il ne s’expliquait pas que l’information ait mis tant de temps à arriver jusqu’à lui. Il venait de terminer sa mission, et la nouvelle lui avait alors été annoncée.
Annabelle Graham – l’humaine qui avait la capacité de voir les anges tels qu’ils étaient vraiment, et d’entendre leurs voix, sans y laisser la vie, ou au moins, ses sens – n’avait plus de protecteur attitré pour le moment. Ce dernier était peut-être bien mort ou avait simplement été destitué de sa mission, l’ange n’en savait rien – ils avaient été nombreux à devoir surveiller la jeune humaine, si bien qu’il en avait perdu le compte. La conséquence qui en découlait directement était que Revandel se trouvait de nouveau assigné à sa protection. L’espace d’un instant, il en avait été très heureux. Il ne lui avait pas fallu plus de temps pour réaliser que quelque-chose n’allait pas.
A dire vrai, il n’avait jamais totalement cessé de veiller sur Anna. Cette petite, colorée, bavarde, souriante, il n’avait pas pu s’empêcher de s’y attacher. C’était la raison pour laquelle on avait choisi de l’éloigner d’elle, parce qu’on craignait qu’il ne développe un attachement trop profond à son égard. Alors, il avait continué à vérifier qu’elle allait bien, de loin, sans s’approcher d’elle. Mais maintenant… maintenant… Oh, que le paradis lui en soit témoin, il n’allait pas rester à l’écart. Anna avait des ennuis, il l’avait senti aussi tôt que son esprit était parti à la recherche du sien. Elle avait un don pour les situations délicates, ce dont Revandel s’était rendu compte peu de temps après leur première rencontre. Par tous les saints, fallait-il vraiment qu’elle soit justement en danger au moment même où il reprenait son rôle auprès d’elle ? Elle n’aurait pas pu retardé un peu ? Visiblement pas.
Ses ailes cessèrent de battre alors qu’il atterrissait à l’intérieur d’un temple, au cœur du Pakistan. Les murs, le plafond, le sol... tout tremblait, tout se fissurait. L’air se chargeait de poussière et de fumée tandis que des blocs de pierres continuaient de se détacher de toutes parts et d’ensevelir l’endroit. D’ici quelques minutes, il n’y aurait plus rien à sauver. Et cette odeur de souffre… il fallait à tout prix partir en vitesse. Faisant abstraction des cadavres qui jonchaient le sol, et de quiconque put encore se trouver là, il se pencha au dessus de Anna, déjà inerte, sûrement assommée par les débris. Revandel jura entre ses dents. Elle était inconsciente, mais pas dans un état grave, à première vue. Si seulement il avait su plus tôt… Il ne l’aurait pas laissée sans surveillance, il… Chassant cette pensée de son esprit, il souleva avec douceur la jeune femme dans ses bras. Un frisson glacé le parcourut tout entiers lorsque son regard se posa sur un homme qui se tenait face à lui. Grand, svelte, les cheveux blonds, les yeux clairs, et bien plus encore.
L’instant d’après, Revandel avait disparu, et Annabelle avec lui.


L'oiseau en cage rêve des nuages

By COM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t954-you-better-know-what-you-re-fighting-for-revandel http://solemnhour.forumactif.org/t977-carnet-de-route-de-revandel-daddy-knows-best

Contenu sponsorisé
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan ⚝
Revenir en haut Aller en bas
 

# Intrigue 1 - Pakistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: In the further :: Archives :: Intrigues & Events-
Sauter vers: