Partagez | .
 

 # Intrigue 1 - Pakistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 533

Message Sujet: # Intrigue 1 - Pakistan Sam 29 Oct - 19:34

Intrigue Une - Pakistan


Here we go !





Lundi 4 Avril 2016; Fort de Baltit, Vallée de Hunza, Gilgit-Baltistan, Nord du Pakistan
»Un ultime cahot de la jeep sur la piste de montagne, un battement d’ailes divines, un claquement de doigt infernal, et soudain vous voilà à ses pieds. Blanche silhouette perchée à 2400 mètres d’altitude, les pieds dans un glacier, nichée dans une vallée protégée par le Mur Brillant, Rakaposhi, de toute la gloire de ses 7788 mètres.

Déchiffrer le coup de téléphone cryptique qui vous a amené ici, pour les plus humains d’entre vous, n’a pas été simple affaire. Vous avez suivi les indices, ignorant qu'ils avaient été soigneusement placés là, pour vous mener vers ce coin perdu dans les montagnes du Pakistan. Vous avez suivi l'histoire de ce groupe d'archéologue ballottés d'un coin à l'autre du Pakistan, à la recherche d'un lieu nimbé de millénaires d'histoire... et de magie ? Que vous y croyiez ou non, et que l’ayez compris au fil de votre enquête ou qu’une source supérieure ait décidé de vous le souffler à l’oreille, vous en êtes à présent certain.e : le fort de Batltit, bâtisse du 1er siècle (A.D) abrite davantage que deux milles ans d’histoire de la région... et il est surtout la dernière destination connue de ceux qui ont appelé à l'aide.

Il n’est même pas sept heures du soir, et déjà le soleil entame sa descente, léchant le sommet des montagnes. Une brume glaciale noie la base du fort, déserté par les visiteurs, et les humains souffrent déjà de la fatigue que provoque le manque d'oxygène. Mais pas le choix. Il vous faut entrer, aller au fond du problème. Seulement il vous manque encore des pièces du puzzle. Reste une solution: pénétrer dans ce fort devenu musée, probablement gardé hors des heures d'ouverture, et chercher là-bas les informations qui vous manquent.

La quête est lancée. La route jusqu’à la vérité sera semée d’embûches, et vous allez rapidement vous apercevoir que vous n'êtes pas seul sur la route menant au fort. Que vous décidiez de la jouer solo ou esprit de groupe, le chemin jusqu'à votre but est encore long, et il se pourrait que vous y laissiez davantage que vous ne l'aviez imaginé. Et alors que vous entamez l'abord délicat pour pénétrer dans le fort, les plus attentifs ou les plus sensibles d'entre-vous, peut-être, l'auront remarqué: le ciel qui s’obscurcit, lentement mais anormalement, et cette fébrilité malsaine dans les éléments... Un orage vient.

Informations


NB 1: certaines parties ne seront accessibles qu'aux humains; mais pas de panique, cela sera indiqué noir sur blanc lorsque le cas se présentera, pour éviter la confusion générale. :v:

NB 2: dans cette quête, le libre-arbitre est roi. Vous êtres libre de vos actions et de vos choix : c'est la quête qui s'adapte. Alors... déchaînez-vous. What a Face


© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 415

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Dim 30 Oct - 8:57

Le moment est venu. Je le sais, je le sens. Mes pions sont prêt pour le départ et pour la récupération de trésor enfoui. Je les ai laissé se débrouiller seuls un moment, et suis passé les prévenir du départ imminent trois jours plus tôt. Je leur ai donné rendez-vous devant le fort de Baltit, afin de vérifier l'état de mes recrues après leur voyage. Après tout, le dépaysement doit être important, surtout pour ma petite goth… La sorcière sait que je veux qu'elle garde mon identité secrète, je suis Nick, venu du Ciel pour récupérer un objet stocké dans la crypte de Lucifer, et protégé par lui… Ce n'est pas pour rien que je lui ai payé des cours de théâtre… Du moins, je l'espère. De son côté, l'archéologue sait qu'elle ne sera pas seule et que je lui ai trouvé de l'aide, même si elle ne sait rien des pouvoirs de sa coéquipière. Elle est aussi chasseuse, je ne vais pas risquer qu'elles s’entre tuent avant d'arriver, non ? Je ne sais pas si Mélisandre et Annabelle s'entendront, mais elles ont intérêt, pour leur propre bien. Quoi qu'il en soit, je ferai en sorte qu'elles respectent la trêve.

Mon chien de conduite de troupeau/garde du corps alias Nero est déjà à proximité du site, lui. Je compte le garder en réserve, dans un premier temps du moins, afin de ne pas énerver une archéologue un brin trop émotive… Il me fera des rapports sur toute activité suspecte à proximité avant mon arrivée, et après aussi si besoin.

Je ne suis pas vêtu spécialement pour l'occasion, T-shirt et chemise élimée, jeans et baskets, à quoi cela me servirait-il, de toute façon, ceux que j'accompagne savent que je suis un ange, même s'ils ne savent pas lequel exactement… Et puis, le froid, c'est un peu mon élément… Et si je trouve quelqu'un en face, je compte bien lui expliquer que ma tenue n'est pas un sujet de discussion acceptable. J'espère que ces dames n'auront pas pris trop de bagage… Je ne tiens pas à me changer en caddie volant.

Je suis anxieux, même si cela ne se voit pas. Enfin, je vais récupérer mon dû, et ensuite, j'irai retrouver ma place sur le trône des enfers. Et enfin, quitter ce véhicule de location pour retrouver ma Rolls, le cadet Winchester. J'ai hâte d'y être.

Mains dans les poches, j'accueille mes petites scouts alors qu'elles quittent la jeep dont le moteur doit avoir mon âge ou presque, à l'entendre hoqueter.

« Bienvenue à Baltit, les filles ! Ca fait plaisir de vous voir ici. Vous avez fait bon voyage ? Pas trop dépaysées ? » La réponse ne m'intéresse qu'à moitié ; ah, mais j'oubliais… « Annabelle Graham, voici Mélisandre Kilster, si vous n'avez pas encore fait connaissance, c'est maintenant chose faite ! Je compte sur vous deux pour m'aider à débusquer ces trésors d'antan, alors essayez de vous entendre. » Je frappe des mains, « Bien ! Et maintenant, en route ! » Je ne compte bien entendu pas leur servir de bête de somme pour le transport de leurs effets personnels… Je me dirige vers le fort d'un pas décidé. Je ne veux pas rester à découvert plus longtemps que nécessaire, au cas où elles auraient été suivies...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 144

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Dim 30 Oct - 12:21



« Entends-tu la rumeur dans le vent? Viens mon ami, viens prendre part à l'apocalypse»


Le soleil se meurt. Descendant derrière le relief montagneux, l'astre emporte le jour et avec lui les dernières traces de lumière. Encore quelques minutes et la nuit tombera sur le monde. Kali ne saurait dire pourquoi mais un étrange sentiment d'urgence s'est emparé d'elle, un peu comme le calme avant la tempête. L'attente avant la bataille, les dernière secondes précédant la fin d'un monde. Elle a vécu cette scène tant de fois qu'elle a le sentiment que cette sensation est gravée en elle. L'appréhension, la hâte, une impatience jubilatoire faisant écho à quelque chose d'irrépressible. L'appel du sang et de la guerre. Quelques secondes, comme un flash et le crépuscule flamboie une dernière fois à la cime des montagnes, imprimant une silhouette par dessus son épaule, comme un négatif de photographie. Grande, imposante, l'ombre de ses quatre bras se dessinant sur la roche, les ornements dans ses cheveux projetant le relief d'une couronne, arme à la main. Létale et terriblement dangereuse. S'ils avaient pu la voir, les mortels n'y auraient vu que du feu, elle n'a l'air que d'une simple humaine, debout sur la muraille, observant la fin du jour. Mais le rougeoiement de ses prunelles raconte une toute autre histoire et son ombre révèle la vérité sur sa nature. Kali la Noire est de retour sur ses terres natales et elle est là pour se battre.

Il lui est apparu comme dans un songe. Une ombre trop vite disparue, comme s'il ne voulait pas être vu. Un murmure à son oreille et le fantôme d'une étreinte effacé avant qu'elle ait pu y répondre. Le danger s'éveillait à l'est. De son royaume montait l'écho d'une menace, entêtant et menaçant. Une mélopée qui ne saurait se taire, suintant le danger et les ténèbres. Kali a répondu à l'appel. Des choses sont à l’œuvre et elle ne pourra permettre que cela se passe sur ses terres sans elle. Pour les siens, pour le monde et pour ses chers enfants. Au delà, dans la vallée, l'ombre d'un village endormi lui rappelle qu'ils sont là, ignorants du danger qui plane sur leurs têtes, prêt à frapper. Sa main se referme sur le Trishula. Dernier cadeau de Shiva avant qu'il ne disparaisse complètement, le trident est un poids familier dans sa main, témoin de batailles innombrables et du sang qu'elle a fait couler à travers les siècles.

Un souffle de vent glacé. La nuit tombe sur Baltit. Disparu l'image sur le mur, envolé les flash et retombé le charme. Kali retrouve son apparence humaine. Au yeux du monde elle n'est qu'une mortelle solitaire, perchée sur les remparts d'une forteresse plus vieille que le monde. Elle a choisit de se tenir en retrait, dans un recoin de falaise. Proche du fort sans pour autant se trouver dans ses abords immédiats. Le vent joueur à fait retomber le voile écarlate qui lui recouvrait les cheveux. Le dupatta s'est défait et a glissé au sol. Comme un signal. Rivière de sang à ses pieds. Ça commence.

Des phares en bas de la muraille, sur la piste de gravier. On s'avance et ce qui suit elle le ressent comme un coup au cœur, bref mais violent. Blottit dans l'ombre, la déesse décide de ne pas se montrer pour le moment. Elle pressent que quelque chose est à l'oeuvre et son instinct lui souffle de masquer sa présence pour encore quelques minutes salvatrices.


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Dim 30 Oct - 15:43



Intrigue numéro 1
   Pakistan

J

’avais encore du mal à réaliser qu’il y a de ça quelques semaines ma route avait croisé celle de Lucifer. Le retour à la réalité avait été compliqué, mais j’avais tout de même pris des cours de théâtre comme il me l’avait demandé en soit ça ne me ferait pas de mal de savoir un peu mieux jouer la comédie et d’un autre côté s’il revenait me voir, il pourrait se rendre compte que j’avais suivie à la lettre ses indications.

Il était venu me voir il y a quelque jour pour me fournir tout ce dont j’avais besoin pour un voyage au bout du monde. Je ne serais pas seule avec lui. Il y aurait une autre femme, une archéologue qui le prenait pour un ange classique et je ne devrais donc par dévoiler le secret. C’était parfaitement dans mes cordes. J’étais prêt à faire ce qu’il m’attendait de moi.

Ce fameux jour, j’avais passé un temps fou pour me trouver des vêtements, il me fallait quelque chose de chaud et pratique sans pour autant casser mon esthétisme qui pour moi était très important. J’avais alors opté pour un jean slim déchiré avec des collants rouges en dessous pour faire un contraste, pour le haut j’avais un corset de la même couleur et un ma veste en cuir doublé. J’avais une écharpe qui pendait négligemment autour de mon coup et un bonnet dans une de mes poches au cas où. Je n’étais pas vraiment frileuse, mais je préférais être équipé pour la montagne. Le voyage en jeep jusqu’aux points de rendez-vous c’était bien passé. J’avais pu discuter avec Annabelle. J’étais resté très formel avec elle, misant par la même occasion la carte de la fille de qui se donne un genre vestimentaire qui est en totale contradiction avec la réalité.

- Plutôt bien, merci. On a eu le temps de faire connaissance sur la route. Je lui ai raconté comment vous m’avez sauvé la vie lors de notre première rencontre.

Cette histoire, nous ne l’avions pas travaillée ensemble, j’avais simplement basé sur la réalité, lui expliquant que j’avais suivi des traces magiques qui m’avaient amené dans un entrepôt en construction. Là-bas, j’étais tombé nez à nez avec un démon et sans l’apparition de Nick, puisque c’est ainsi que je devais l’appeler, je serais morte sans doute dans atroce souffrance. Il m’avait mis en garde concernant mon statut de sorcière, je ne devais pas le dévoiler, j’avais donc simplement fait croire que j’étais une chasseuse depuis la mort de mes parents. Mon histoire était on ne peut plus proche de la réalité et surtout crédible.

Un petit sourire s’affichait sur mon visage quand Lucifer ouvrait la marche en nous disant qu’il était temps d’y aller. J’avais avec moi uniquement le strict nécessaire, j’avais troqué mon habituel sac en bandoulière pour un sac à dos qui serait plus confortable pour la marche. J’avais dedans des vêtements de rechange, une trousse de toilette, mon carnet de notes ainsi que de l’eau et un peu de nourriture. Je ne savais pas quand on allait rentrer et avoir de quoi manger serait sans doute un peu utile.

- Je suis prête !

J’avais parlé avec entrain alors que j’étais sorti du véhicule. Arrivant rapidement à la hauteur de l’homme et le regardant un instant avec admiration avant de faire taire cette lueur dans mes yeux pour reprendre l’air on ne peut plus naturel que j’avais quelques instants avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 1978 ans, et des poussières.
Métier : emmerdeur et Prince de l'Enfer
Situation : tente ta chance, mon chou, mais le taux de survie avoisine zéro.
Localisation : retourne toi... coucou!
Feat. : Christoph Waltz
Copyright : alaska + tumblr
Je suis aussi : Pahaliah • Melchior • Hernán
Date d'inscription : 17/05/2016
Messages : 134

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Mer 2 Nov - 5:25

Audaces fortuna iuvat
"It is easy to go down into Hell; night and day, the gates of dark Death stand wide; but to climb back again, to retrace one's steps to the upper air - there's the rub, the task." - Virgile, l'Enéide

Il avait été un bon petit soldat. Marchant droit dans les traces de son défunt et si peu regretté maître et tortionnaire, il avait servi le prince légitime des Enfers comme le bon petit démon qu’il était. Il avait répondu au moindre coup de sifflet, accédé avec empressement à la moindre exigence, obéi avec déférence au moindre ordre. Son habituelle flamboyance avait cédé la place à une discrète efficacité. Bientôt, l’Enfer allait se retourner sur lui-même, dans une de ces bonnes vieilles guerres civiles comme il les affectionnait tant.

Nero avait obéi. Mais il était aussi romain, et comploteur émérite. Presque deux mille ans de fomentations avaient fait de lui un artiste de la trahison, et il savait que tout bon traître qui se respecte devait couvrir ses arrières… aussi bien de celui qu’il allait trahir que de celui pour qui il trahissait. Alors il avait laissé, ça et là, le mot courir. Là-bas une rumeur, ici un soupçon. Il était de retour. Il était en quête d’un objet qui allait changer l’équilibre des forces. Il savait que ceux qui seraient assez concernés pour se bouger l’arrière-train seraient les joueurs majeurs. Du reste, il continuait son rôle de chien de garde obéissant. Il était certains êtres face auxquels même son caractère impertinent savait instinctivement qu’il fallait céder. L’instinct de survie, qu’on appelait ça.

Mais il lui restait encore un ultime pion à aller chercher avant d’aller aider son altesse l’Enfant Gâté à récupérer son jouet magique et apocalyptique. Lucifer avait besoin d’humains pour aller récupérer son bien, et apparemment avait recruté quelques… individus. Cependant, si Nero avait eu la liberté d’exprimer à voix haute son opinion – ce qu’il valait mieux éviter en présence de l’ego de son maître – sur ces… recrues, il aurait probablement fait remarquer que s’il comptait sur elles-deux pour récupérer la babiole, ils en seraient encore là quand la terre s’ouvrirait en deux pour le Jugement Dernier. D’où son apparition soudain au milieu des Etats-Unis, dans un patelin si perdu qu’il n’avait même pas pris la peine de vérifier son nom. Il sourit de ce rictus tordu qu’on lui connaissait si bien, posant sans autre forme de procès ses deux mains sur les épaules de la jeune femme en face de lui. « J’espère que tu aimes voyager, Bonnie Parker. Et ne vomis pas sur mon costume. » Et un battement de cils plus tard, il déposait sa précieuse cargaison humaine au beau milieu du Pakistan, à bonne distance de la petite bande de Son Altesse Le Terrible, pour respecter les ordres de ne pas se montrer directement, à moins d’y avoir été convié.

Il déposa un sac à dos chargé de plus d’armes que de nourriture et de vêtements chauds, et força dans les mains de sa chère amie Serena une parka de montagne – il serait tout de même dommage qu’elle meure de froid en montagne sans qu’il puisse récolter son âme. « Bienvenue au Pakistan… Je me suis dit que voir un peu de pays ne te ferait pas de mal, très chère. Sans compter que tu vas pouvoir t’adonner à ton sport favori : éradiquer de la créature et débusquer des babioles magiques. Merci qui ? Je t’ai laissé un petit arsenal ici, Calamity Jane. Tous tes jouets favoris sont là. Oh, et conseil d’ami : attention aux plumes ! » Et dans un ricanement qui n’annonçait rien de bon, il disparut à nouveau.

Il l’avait repérée, perchée là-haut, dominant la scène de cette stature terrible qui était la sienne. Kali. Pourtant aujourd’hui elle semblait plus terrible encore ; ce qui ne l’empêcha pas, dans son habituel goût pour le danger, d’apparaître à deux mètres d’elle, ne doutant pas un instant qu’il ne la surprendrait pas. « Très chère, voilà longtemps que nous ne nous sommes pas vus ! Je me réjouis de voir que tu ne rateras pas la petite expédition d’un vieil ami de ta connaissance. » Il jeta un regard en contrebas, un sourire moqueur placardé sur le visage, couvant des yeux le fort et le village que l’ombre de la montagne engloutissait lentement. « Tant de beauté… Je serais presque tenté d’y ajouter la dernière touche pour rendre ce tableau parfait. Comme autrefois... » Et soudain au creux de sa paume dansa une flamme, rougeoyante et changeante, prête à ronger tout ce qu'on pourrait lui offrir.


(c) AMIANTE



Jusqu'ici j'ai parlé d'un prince ; désormais ce que j'ai à rapporter est d'un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t284-nero-please-allow-me-to-introduce-myself-i-m-a-man-of-wealth-and-taste http://solemnhour.forumactif.org/t813-carnet-d-adresses-de-nero-morituri-te-salutant
avatar

Age : 36 ans
Métier : Chasseuse, Femme de Lettre, Archéologue
Situation : Mariée à sa collection de théières
Localisation : Paumée dans un trou, encore.
Feat. : Rachel Weisz
Copyright : TUMBLR (gifs), cranberry (avatar), Alaska (signature)
Je suis aussi : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Brooke Milligan ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 11/01/2016
Messages : 204

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Ven 4 Nov - 14:35


J‘attrape le capot de jeep crachotante avec un semblant de scepticisme, m’y agrippant comme si c’était là le dernier voyage que j’allais faire dans ma courte vie, les nids de poule nous faisant rebondir une énième fois, les virages serrés nous faisant tanguer et voir le bord d’un peu trop près à mon goût. Bon, j’exagère peut-être. Et il est vrai qu’une anglaise doit être préparée à toutes les éventualités qui jalonneront sa vie. Mais de la à se retrouver secouée comme un prunier dans une vieille voiture déglinguée, tout de même ! J’aurais eu l’impression d’être au volant moi-même. Quoi que … Non. Si c’était moi qui maniais les pédales, nous serions déjà actuellement certainement morts, ou plantés dans le fossé. Ce qui, d’un certain point de vue, aurait été dommage – bien que le paysage restait magnifique et la compagnie forte agréable, j’avais une mission à accomplir – ce qui expliquait ma présence dans ce safari imposé. Enfin. J’avais vu pire. En Afrique par exemple. Ou en Egypte, et … « Mon dieu que c’est beau. » La splendeur de la vue me coupe dans mes élucubrations. Si Matthew était là, quelle tête ferait-il ! Je devrais peut-être prendre le spectacle en photo pour lui montrer plus tard – quoi que cela lui donnerait une raison de plus pour me tuer. Bah. Je m’occuperais de ça en rentrant. Je prie juste pour qu’il reste lui-même en vie jusqu’à mon retour …

Un ultime cahot de la jeep sur la piste de montagne me fait une fois de plus revenir sur terre tandis, qu’enfin, le fort de Baltit se dresse devant mes yeux, nimbé par l’or du soleil couchant, la brume noyant ses pieds. Allons ! On est explorateur ou on ne l’est pas, on est archéologue de formation ou on se contente de rester devant la télé à regarder les dernières découvertes. Je débarque mes affaires lorsque la jeep s’arrête, inspirant doucement – l’air se fait rare à cette hauteur, il ne faudrait pas que la tête en vienne à me tourner trop rapidement. Je n’ai pris avec moi que le minimum de survie – un peu de nourriture en boite, une corde, une dague en argent, mes outils d’archéologue accrochée à ma ceinture, de bonnes chaussures de sécurité, ce genre de choses. De quoi me protéger du vent, et deux gourdes – une d’eau courante, et l’autre d’eau bénite. Evidemment, j’ai également crayon et carnet, quelques vêtements de rechange – petites culottes en dentelle et chaussettes en pilou comprises. J’ai même révisé ma mythologie et la culture du pays avant de venir avec ma tente de voyage, enfin vous voyez le genre. J’étais prête pour affronter n’importe quoi, dans mes vêtements d’archéologue d’hiver. J’avais même, au cas où, pris du gros sel, lampe torche, piles de rechange, allumettes. Savait-on jamais quel spectre nous pouvions trouver là haut. Enfin. Pas comme si je craignais réellement quelque chose, avec Nick dans les parages et la protection d’Alariel – que je n’avais pas vu depuis fort longtemps. Mais tout de même. Si moi j’étais protégée, ce n’était pas forcément le cas des autres. D’ailleurs en parlant de protecteur …

« Nick ! Le voyage était bon, quoi qu’un brin mouvementé. Et le tient ? » Léger sourire ravit de le voir, avant d’acquiescer aux dires de ma jeune compagne.  Le voyage en sa compagnie fut agréable, bien que j’ai peu parlé et surtout écouté ses diatribes, la peur s’insinuant en moi à chaque fois qu’elle ouvrait un peu plus la bouche. Comment dire. Bien qu’elle soit adorable, vraiment, je crains que cette enfant ne soit pas adaptée à un tel évènement. A se demander pourquoi est-ce que Nick l’a embarquée dans une telle aventure – cela se voit rien qu’à sa tenue. Je veux dire. Loin de moi l’envie de paraitre outrancière mais nous allons explorer un fort ancien, poussiéreux, certainement aussi bien gardé que piégé … En soit, cela n’aura rien à voir avec une tea party londonienne – seul évènement pour lequel elle semble réellement être vêtue. Je veux bien croire qu’elle est une chasseuse débutante, mais là tout de même, elle y va fort ! Enfin. Advienne que pourra. Si Nick veille sur elle, je suppose que cela ira ? Je n’ai pas le temps cependant d’ajouter quelque chose que le voilà déjà reparti – il est tel un enfant excité et cela me ferait presque rire si seulement je ne sentais pas l’orage arriver. Je fronce le nez – la météo n’avait pas prévu un changement si radical – en j’en viens soudain à regretter que le réseau téléphonique ne passe pas ici. J’aurais aimé appelé Lemmy pour m’assurer que tout était naturel. Enfin. Je me charge de ma cargaison, remercie le conducteur qui semble également faire de l’expédition, et suit silencieusement mes congénères en faisant attention où je marche. Il serait bête de trébucher et déclencher un potentiel piège dès maintenant … Surtout que. Non mais regardez-moi comme c'est beau ! Une architecture pareille influencée par le Tibet bouddhiste, je vous assure ! Qu'importe ce qu'on trouvera à l'intérieur, rien que la vue vaut le voyage.



Indiana Girl
brave as a lioness, innocent as a lamb, adventurous as an escaped from mental hospital, clumsy as a person with Parkinson. She said "I manage, I manage, I manage" but she knows that the key to a happy life is to accept you're never in control.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t78-anna-j-graham-c-est-pas-moi-j-etais-occupee-a-trebucher-sur-mes-lacets#218 http://solemnhour.forumactif.org/t80-journal-de-bord-d-annabelle-j-graham
avatar

Age : 34 ans
Métier : Chasseuse
Situation : Célibataire
Localisation : Currently ? About 5 feet from kicking your ass
Feat. : Adrianne Palicki
Copyright : © Delaetur, Alas & Tumblr
Je suis aussi : -
Date d'inscription : 18/01/2016
Messages : 373

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Mar 8 Nov - 22:57

Hell Arrives
#Team Pakistan


S
'il y avait un truc que Serena n'avait pas prévu ce matin en sortant du cimetière de Kadoka dans le Dakota du Sud, c'était bien de se retrouver en un claquement de doigt démoniaque propulsée à l'autre bout de la Terre. Elle qui était encore en train de crapahuter dans la bouillasse à la recherche d'une tombe dans le cadre d'une histoire d'esprit vengeur trois heures auparavant, se retrouvait à présent au beau milieu du trou du cul du monde, plus courtoisement appelé Pakistan par Nero, à quelques deux milles mètres d'altitude et cela, pour une raison qu'il était seul à connaitre.  Putain de démon, un de ces quatre elle allait lui fumer sa gueule... Elle ne savait pas encore quand ni comment, mais il était certain dans l'esprit de la chasseuse que ce crétin de Romain - à supposer qu'il l'était vraiment -  lui paierait ça en plus du reste, et avec les intérêts tant qu'à faire !

Enfilant rapidement la parka noire qu'il avait tout de même eu l'amabilité de lui laisser pour qu'elle ne crève pas de froid trop vite, la jeune femme prit par la suite le temps d'examiner les alentours afin d'avoir une petite idée de la merde dans laquelle elle s'était retrouvée sans qu'on lui demande son avis. Un peu plus loin en contrebas de sa position se trouvait ce qui avait ressemblait à un fort, et en face de ce dernier, il y avait ce que Serena supposait être un village, cependant son regard ne s'y attarda pas plus longtemps. Il y avait fort à parier que si l'autre clown l'avait dropée à cet endroit précis, ce n'était probablement pas pour qu'elle fasse par la suite vingt bornes à pieds pour aller tailler la bavette avec les locaux qu'elle croiserait à propos d'un trésor dont elle ne connaissait absolument rien. La lueur des phares d'une voiture attira soudainement son attention, confirmant au passage sa première théorie selon laquelle tout se passerait du côté du fort et non du village. Bien qu'elle n'avait pas de jumelles sous la main, elle pu distinguer au moins deux silhouettes en descendre pour en rejoindre une troisième. Qui était ces gens là ? Elle l'ignorait totalement. Qu'est-ce qu'il venaient faire ici à ce qui devait être une heure tardive de la journée ? Certainement pas du tourisme.

Se décidant à entrer à son tour en jeu, la blonde jeta tout de même un coup d'oeil dans le sac à dos que Nero lui avait laissé en plus de son manteau, histoire de faire un rapide inventaire de ce qu'elle avait à sa disposition. Armes à feu en tout genre, munitions, armes blanches, eau bénite, cartouches de gros sel, briquet, essence, bricoles en tout genre et vivres en quantité relativement acceptables, le démon n'avait ni menti, ni lésiné sur les moyens, ce qui lui fit émettre un léger rictus alors qu'elle refermait le sac. Si elle avait beau ne pas savoir contre qui elle allait jouer cette partie, il lui semblait pourtant évident que Son Altesse l'Emmerdeur ne voulait pas qu'il ou elle s'en sorte sans le moindre dommage, auquel cas jamais il ne lui aurait laissé de quoi faire de monstrueux ravages. Et après avoir revérifier une dernière fois le chargeur du calibre .45 qui ne quittait jamais sa ceinture, ainsi que l'accès rapide à son poignard Bowie malgré la présence de sa parka, Serena se mit en marche en direction de ce Fort qui avait un côté presque lugubre à mesure que la lumière du jour diminuait.
© 2981 12289 0



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t98-serena-l-woodsbury-if-you-want-anything-said-ask-a-man-if-you-want-anything-done-ask-a-woman http://solemnhour.forumactif.org/t833-carnet-d-adresses-de-serena-j-woodsbury-what-you-should-call-me-is-your-worst-nightmare-because-that-s-exactly-what-i-m-gonna-be
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 533

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Lun 14 Nov - 0:35

Intrigue Une - Pakistan


Here we go !





Lundi 4 Avril 2016; Fort de Baltit, Vallée de Hunza, Gilgit-Baltistan, Nord du Pakistan
»Tous les pions sont en place. Tout le monde est arrivé, d’une manière ou d’une autre. Tandis que Nick et ses deux camarades humaines entament leur ascension vers le Fort, gravissant le chemin en pavés qui serpente vers le haut, Anna et Mélissandre sont rapidement rattrapées par leur condition humaine. Le froid est plus mordant à chaque minute, et à 2400 mètres d’altitude, l’oxygène vient à manquer. Souffle court, muscles tendus, début de mal de tête et même vertiges… Sans doute Mélissandre va-t-elle rapidement regretter d’avoir préféré le style à la praticité dans son choix de vêtements, car un corset et un jean n’aident certainement pas à respirer, ni à rester au chaud… Quant à Serena, "déposée" de l’autre côté du fort, elle semble entamer elle aussi son ascension. Gare au rythme que vous adoptez, chers humains... Rakaposhi ne pardonne pas.

De leur côté, Kali et Nero, perchés sur les hauteurs, sont aux premières loges pour contempler la lumière qui… Un instant, où est passée la lumière ? Il fait à présent nuit noire… sans étoiles, et sans lune. Seul reste le Fort, illuminé, tel un phare dans les ténèbres qui ont englouti la vallée.

Si vous relevez les yeux, vous constaterez que des nuages orageux massifs ont complètement recouvert le ciel au-dessus de vous. Un orage extrêmement sec et extrêmement silencieux… et dont les nuages bougent. Vite. Très vite. Trop vite ! Et tandis que ces "nuages" s’enroulent sur eux-mêmes, tournoyant dans les airs, vous remarquez qu'il reste au-dessus du Fort un cercle intact ouvert sur le ciel, perçant inexplicablement cette masse de vapeurs sombres. Le doute n’est plus permis ; cet orage n’a rien d’un phénomène météorologique naturel… est-ce seulement un orage ?

Dans le silence oppressant qui a soudain envahi la vallée, un aboiement retentit. Relevez les yeux : depuis les murets autour du Fort, en hauteur, des gardes se penchent, les filets lumineux de lampes de poche explorant au hasard les contrebas du Fort, noyés dans une épaisse pénombre. Il vous faut y entrer, mais combien de gardes y a-t-il ? D’autres aboiements retentissent. Il semblerait que les premiers pas de cette mission devront se faire entièrement à l’aveugle...

Informations


!! Ceux qui n'ont pas eu l'occasion de poster, n'hésitez pas à vous incruster dans les tours qui suivent; plus on est de fous, plus on rit !

NB 1: certaines parties ne seront accessibles qu'aux humains; mais pas de panique, cela sera indiqué noir sur blanc lorsque le cas se présentera, pour éviter la confusion générale. :v:

NB 2: dans cette quête, le libre-arbitre est roi. Vous êtres libre de vos actions et de vos choix : c'est la quête qui s'adapte. Alors... déchaînez-vous. What a Face


© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 415

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Mar 15 Nov - 12:39

Le Saint Graal est tout proche, à portée de main. Bien sûr, l'objet de mes recherches n'est pas la coupe de vie, ni même un bocal à anchois, mais une arme, quelque chose qui me permette de compenser ma petite baisse de régime suite à mes disputes fraternelles en Cage... Je contemple la fine équipe qui m'accompagne... Mélisandre n'a clairement pas anticipé ce que serait un voyage à cette altitude. Tant pis pour elle. Anna est un peu prévoyante, mais je doute que cela suffise. Peu importe, tant qu'elles tiennent le coup jusqu'à la chambre secrète et l'ouvrent pour moi...

"Mon voyage s'est bien passé, pourquoi en serait-il autrement?" Reste à voir comment il va se terminer... J'entraîne ma petite troupe vers le fort sans tarder. J'attends déjà depuis si longtemps, pourquoi encore languir?

Je déchante rapidement quand j'entends les halètements de mes compagnes alors que nous avons à peine entamé l'ascension. Ces humains! Si fragiles, lents, encombrants! Je ralentis mon rythme pour ne pas les distancer, yeux levés vers les cieux et les nuages porteurs de danger. Car il ne s'agit pas là d'un simple orage, mais bien d'autre chose... De quoi, c'est que je tente de déterminer alors que Mélisandre et Anna en profitent pour souffler un peu. Mes frères aux ailes blanches auraient-ils eu vent de mon expédition? Possible. Ou bien des démons auraient-ils été prévenus? Rien qui ne m'inquiète vraiment à part pour le délai que cela me causerait. Mais il y a autre chose, une présence. On nous observe, et je déteste ça. Je scrute les environs à la recherche de la source mon inconfort.

"Vous tenez le coup?" Je ralentis encore la cadence afin qu'elles puissent suivre... rongeant mon frein comme je le peux.

Au  bout d'un temps interminablement long, et après de multiples arrêts nourriture, repos et pipi, nous parvenons enfin en vue du fort. Mais on dirait bien qu'eux aussi nous ont repérés... Des chiens, des gardes, des spots lumineux... Auraient-ils fait de cet endroit une prison? Je souris légèrement, dans ce cas je vais en libérer les démons...

Les nuages continuent leur ronde, toujours plus rapides, toujours aussi opaques, sauf pour le fort, qui lui n'est nullement atteint par les nuées tourbillonnantes. Ce que ça cache, un seul moyen de le savoir: y entrer. Pour cela, deux solutions: je e téléporte sur les remparts, vide l'endroit de toute vie humaine, puis je viens ouvrir la porte. Mais je devrais alors abandonner Anna et Mélisandre, qui seraient capables de faire des bêtises lors de mon absence. Du genre s'assoir sur le seul serpent venimeux existant à cette altitude... Deuxième option, la ruse. J'observe tour à tour mes humaines mal en point et d'un geste de la main conjure deux gilets pare-balles afin de les protéger et je les recouvre ensuite d'une burka chaude et opaque, le genre de tenue adoptée par les locaux. Un mouvement du poignet en plus et me voilà moi aussi couleur locale, en tenue de voyage aux couleurs du désert environnant. Non, je porterai pas la burka. Pas ce soir, c'est trop encombrant. "Restez derrière moi et ne dites pas un mot." Je m'approche prudemment en direction de la porte, suivi de près par mes deux demoiselles. Si tir il doit y avoir j'en recevrai les balles avant les demoiselles. A voix haute, je m'adresse aux vigies dans la langue du coin,

"Bonsoir. Pourrions-nous trouver refuge ici pour la nuit? Une tempête se prépare et nous n'avons pas d'autre abri..."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 144

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan Jeu 17 Nov - 9:13



« Entends-tu la rumeur dans le vent? Viens mon ami, viens prendre part à l'apocalypse»


Une étincelle au fond du regard. A bien y réfléchir, l'apparition de Nero ne la surprend même pas. Elle aurait même du s'en douter. Ils se sont salué, comme les vieilles connaissances qu'ils étaient. Même s'il n'y avait jamais rien de vraiment confiant en eux. Ils s'étaient côtoyés bien trop de fois pour qu'elle baisse totalement sa garde et le terrain est radicalement différent cette fois. Il ne s'agit pas d'admirer la chute d'un ennemi commun mais bien de ses propres terres. Et si les plans du démon ont à voir avec les siens, elle n'hésitera pas à changer son fusil d'épaule. Mais ils n'en sont pas encore là pour le moment et un ricanement amusé lui échappe devant son petit côté théâtrale.

« Je n'aurais raté ça pour rien au monde. »

Sous entendu bien perceptible. Il n'est pas question que l'on vienne comploter sur ses terres sans qu'elle intervienne. Quoi que ce soit, elle est là pour s'en assurer. Que cherche-t-il ? La réponse est floue encore, l'Asie recèle bien des mystère et ses vieilles forteresses ont été le théâtre de bien des histoires. Son regard s'est reporté en bas de la muraille et elle observe la progression des mortelles mais son regard en coin n'a rien perdu de la réponse de l'ancien empereur. Sans regarder, sa main libre passe au dessus de la sienne et l'étincelle flamboye brutalement, l'espace de quelques secondes avant de disparaître, comme soufflée, puis de reprendre son apparence initiale une fois le petit tour de passe-passe terminé.

« Nous ne sommes pas à Delhi. » Répond-t-elle en souvenir d'une de leurs anciennes conversation.

Des faisceaux lumineux balaient la muraille à quelques mètres et de son regard perçant malgré l'obscurité, la déesse réalise que le tapage à fini par attirer des gardes. Étrange. Que contient cette forteresse de si précieux pour qu'ils l'aient fait garder ? Le rayon approche. Et sans prévenir, sa silhouette s'efface de leur trajectoire pour se redessiner hors de leur portée. Ce ne sont pas les mortels qui l'intéressent pour le moment mais les nuages noirs à l'horizon. Une épaisse muraille de ténèbres, porteuse de catastrophes, qu'elle indique d'un signe de la tête.

«  Toi et tes petits camarades avez décidé d'adapter un peu l'atmosphère ? Mais je suis sûre que vous n'êtes pas là uniquement pour un peu d'amusement n'est-ce pas ? Surtout S'IL est là en personne. Alors empereur ? On a de nouveau retrouvé son maître ? Les entraves ne sont pas trop serrées j'espère ? »


AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: # Intrigue 1 - Pakistan

Revenir en haut Aller en bas
 

# Intrigue 1 - Pakistan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Other places, other eras :: Reste du Monde-