Partagez | .
 

 [Terminé] Burn It To The Ground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: [Terminé] Burn It To The Ground Ven 7 Oct - 23:46


RP TERMINÉ

SUJET PRIVÉ : FT. DEAN WINCHESTER
# TYPE :Présent
# DATE : 1er Mars
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : On est au alentour de 18h, les températures extérieurs sont pas très agréables, mais à l'interieur du Casino il fait bon vivre

# PRÉSENCE DU MJ : Non Merci

# AUTRE : Un stip-tease pour Deano?
SHADOW




Burn It To The Ground
   Pv : Dean Winchester

L

a vie de démon avait des hauts des bas. Rien n’était vraiment facile quand on devait gérer l’enfer et le retour de Lucifer, comme souvent, il aimait bien s’échapper un peu de cette réalité. Non pas qu’il n’aimait pas son quotidien, être au pouvoir et gérer l’enfer c’était particulièrement agréable, mais il y avait des jours, il avait envie qu’on lui lâche un peu la grappe, qu’il puisse profiter de sa vie de démon un peu. Elle était loin l’époque où il devait se contenter d’aller faire signer des contrats aux gens pour récupérer leurs âmes quelques années plus tard. Il devait bien admettre que cette époque ne lui manquait pas plus que ça. Au moins, aujourd’hui il pouvait vraiment faire ce qu’il voulait, plus personne pour lui trapper sur les doigts si la production n’était pas assez grosse. C’était lui qui taper sur les autres et il en éprouvait un malin plaisir.

Il estimait qu’il avait assez donné pour ses derniers jours, il était temps de passer à autre chose. Il jouait distraitement avec son crayon tout en regardant droit devant lui. Il avait envie de distraction, de passer un peu de bon temps loin d’ici. Une fabuleuse idée arriva alors dans son cerveau, il était temps de profiter de tout ce que la vie de démon pouvait lui apporter. Il détacha le bouton de sa veste pour glisser une main dans sa poche intérieure, il rangea le crayon qu’il avait à sa place et en profita pour sortir son téléphone portable. Il pianota quelques secondes dessus, il trouva rapidement le contact qu’il cherchait. Lorsque les mots "Not Moose" apparue à l’écran, il sélectionna l’option envoyez un message avant d’envoyer le message suivant "Rdv au Golden Nugget à Las Vegas. Le dernier arrivé paye la tournée. " Il n’eut pas besoin de réfléchir plus longtemps avant d’appuyer sur le bouton envoyer de son smartphone. Il affichait un petit sourire satisfait alors qu’il attendait la réponse de l’intéressé. Il savait qu’l ne pourrait pas dire non à une petite soirée dans un des meilleurs hôtels de la ville.

Il se leva de son fauteuil royal, rangea l’objet dans une des poches de son pantalon avant de refermer les boutons de sa veste et d’aller chercher son manteau. Il avait pris l’habitude de faire l’effort de porter un manteau lorsqu’il faisait froid pour passer un peu plus inaperçu parmi les humains. S’il pouvait éviter d’attirer l’attention plus que de raison il en était tout aussi content. Il enfila le vêtement avant de se téléporter devant le point de rendez-vous. Il entra dans le bâtiment et se dirigea vers le comptoir. Il avait bien l’intention de rester ici jusqu’au lendemain matin, quitte à s’amuser autant faire les choses bien. Pour pouvoir jouer ici, il fallait être un client et tant qu’à faire, il avait bien l’intention de faire partie des gros clients.

- Bonjour, j’aimerais une chambre pour passer au moins la nuit qui arrive bientôt, j’aimerais savoir comment sont composé vos suites, j’ai une connaissance à moi qui devrait me rejoindre, bientôt. Il me faut vos plus belles filles sur le coup et votre meilleur whisky. On n’a pas vraiment prévu de dormir avant demain matin…

Crowley n'avait plus besoin de dormir depuis de longues années maintenant, mais il fallait bien donner le change. Il était la incognito pour passer du bon temps alors il avait bien l'intention de jouer l'"humain" jusqu'au bout. Il sortit une carte bleue de sa poche pour payer la suite que la chose qu’il considérait insignifiante lui proposait. Il ne savait pas combien de temps il allait attendre l’arrivée de Dean, mais le démon savait qu’il aimait bien se faire attendre. Elle lui proposa de commencer à jouer tout seul, mais c’était beaucoup moins drôle. Il se contenta donc de trouver un bar ou se prendre un bon verre de whisky. Il fallait bien qu’il commence à se mettre en jambe. Il ne lui fallut pas longtemps pour qu’une magnifique femme brune vienne se joindre à lui. L’attrait de l’argent avait parlé de lui-même. C’est avec un brin d’intérêt qu’il regardait le magnifique décolleté plongeant qu’elle arborait, elle était jolie c’était une certitude, à voir si elle serait au gout de Dean. Il espérait que ce ne soit que la première de celle qui viendrait passer la soirée en leurs compagnies. Il avait choisi cet endroit avec soin, il savait qu’il y avait un club de strip-tease non loin et qu’il avait à peu près tout ce dont il avait besoin.

Enfin, Dean fit son apparition, le démon n’avait pas vraiment vu le temps passer, quand on a plus de trois cents ans, que représente un mois ? Pas grand-chose, il pouvait parfaitement l’assurer. Lorsqu’il entendit son ami arrivé, il fit pivoter son tabouret en s’appuyant sur son comptoir. Il n’avait plus son manteau qui avait été rangé avec soin par la brune qui était venue le voir et dont il ignorait encore le prénom. Il affichait un petit air goguenard avant de prendre la parole.

- Squirrel, ça fait plaisir de te voir. Au final, je t’ai déjà commandé à boire et j’ai réglé tout pour qu’on passe une bonne soirée. C’est papa qui offre, alors tachons d'en profiter au maximum.

Il attrapa le verre de Dean sur le comptoir pour lui tendre avant de prendre le sien et de l’inviter à trinquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 37 ans
Métier : Mangeur de tartes compulsif
Situation : Alone
Localisation : Dans un bar probablement
Feat. : Jensen Ackles
Copyright : ©koalavolant / moi / Percy
Je suis aussi : Pie-Curious -Pie-sexual (ça dépend de la journée)
Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 271

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Sam 8 Oct - 13:43


Burn it to the ground
× Crowley and Dean Winchester ×
Depuis que j’étais devenu démon les impératifs de ma vie d’avant avaient totalement disparus. Pour faire simple, je faisais ce que je voulais quand je le voulais.  Et ce petit mode de vie s’était inscrit très rapidement en moi, faisant parti maintenant un peu de mon code génétique. Ne rien demander à personne, être libre comme l’air. Libre de tuer des démons qu’ils soient à la solde de Crowley ou non, n’en déplaise à ce dernier, libre d’aller en torturer d’autres uniquement pour le plaisir, libre de profiter de ma vie maintenant infiniment longue et ainsi de prolonger les soirées avec des adorables créatures qui ne cherchent même pas à succomber à mon charme naturel. Ma vie était plutôt bien remplie entre alcool, sexe et massacre de démons. Pour faire court rie ne m’importait réellement à part mon simple plaisir et mes envies. La vie que j’avais toujours voulu avoir en tant qu’humain venait de m’être offerte, avec quelques variantes certes mais je m’en fiche un peu car ce que j’aurais pu considérer avant comme des contraintes ne sont que des parts de plaisirs dissimulées dans de nombreux vices que je m’évertue à aller explorer chaque jour. J’étais un démon, voir mieux, un chevalier de l’enfer. Hormis Lucifer, Crowley et sûrement quelques autres démons, aucuns ne semblaient vraiment vouloir me tenir tête. Quoi que, concernant Crowley il était devenu un ami ... autant qu’un démon comme moi puisse considérer quelqu’un d’autre comme un ami évidemment. Le reste ? J’en avais rien à faire. Sam, Castiel, Charlie et tout ceux qui avaient composés mon entourage de ma vie humaine n’étaient plus du tout dans mes priorités et les tuer ne me dérangerais pas plus que ça. Après tout, depuis quand un démon aurait de la considération pour un humain ou un ange ? C’est bien drôle d’imaginer cela n’est ce pas.

Le temps était devenu accessoire pour moi, il filait plus ou moins lentement. Cela dépendait de ce que je faisais. En règle général les petites soirées tueries de démons passaient trop vite à mon goût, j’aimais écouter leurs cris, je me délectais de leurs souffrance comme je ne l’avais jamais fait auparavant. Tout comme j’aimais aller récolter les âmes de ces abrutis d’humains qui pensaient que la vendre allaient leur offrir une quelconque rédemption pour leurs actes. Pour rien au monde je ne voudrais quitter cette vie. Le Dean Winchester d’autrefois est définitivement mort et n’a plus aucune raison de revenir. D’ailleurs j’espère que maintenant qu’il sait ce que je suis, que Sam ne fera pas le con et n’essayera vraiment pas de venir essayer de récupérer son frère qui n’est plus. Je pense avoir été clair lors de notre dernière rencontre alors si il continue de s’acharner à vouloir me rendre humain c’est que je ne l’ai visiblement pas cogné assez fort. Concernant l’ange colle fesses ? Lui aussi qu’il reste où il est, j’en ai clairement pas besoin car je n’aurais absolument aucun regret à essayer de m’en débarrasser. Quand j’y repense, mon ancienne vie puait un peu la merde alors que là, les démons fuient devant moi et n’osent pas me contredire. J’aime inspirer cette espèce de peur. Après tout un Winchester en chevalier de l’enfer ami avec le roi des enfers c’est pas vraiment le truc le plus intelligent du monde de venir me faire chier et ça ils l’ont globalement bien compris. En cas de petits délits réfractaires envers ma personne, il n’y a qu’une seule issue possible et je doute qu’ils l’apprécient.

Bref, tout ça pour dire que je vivais bien ma nouvelle vie comme je l’entendais. J’avais changé d’Etat il y a quelques jours, quittant l’Illinois pour me rendre dans le Nevada, direction Las Vegas. Ville de l’excès, de l’argent, du sexe, de l’alcool et des jeux. En soit un petit paradis sur Terre pour le nouveau moi. Depuis mon arrivée j’avais écumé un bon nombre de clubs, passant plus de temps un verre d’alcool à la main à admirer des danseuses avant d’aller en fin de soirée faire un petit karaoké quand le whisky avait eu raison de moi. Bien souvent je ramenais l’une de ces danseuses dans l’une des chambres d’hôtel que je louais pour la nuit. Pour être franc, ce petit cocktail était agréable et je ne vois pas pourquoi je me priverais de tout ça. Au nom de quoi voudrais-je perdre tout ce pouvoir qui était maintenant mien ? Je ne suis pas stupide, j’aime ça, j’abuse de ça et j’en redemande chaque jour. Une fois ma conquête de la nuit partie vers d’autres horizons je m’étais décidé à aller flâner dans la ville aux milles lumières. Laissant ces couleurs flashy se refléter dans mes yeux j’errais sur les grandes avenues cherchant quelque chose à faire. L’inconvénient d’avoir une vie sans contraintes humaines comme le sommeil c’est qu’on se fait cruellement chier par moment. Je n’avais pas spécialement envie d’aller tuer des démons, et j’avais eu un peu mon lot de fille pour la soirée. Car la jolie blonde de cette nuit n’avait été qu’une parmi d’autre de la veille et j’avais envie de varier un peu mes activités. Une sonnerie me fit revenir à la réalité. « Oh Crowley ... il tombe bien lui ». Son petit message d’invitation avait sonné assez positivement pour moi, voilà comment j’allais tuer le rester de mon temps. C’est donc avec un petit texto retour que je lui confirmais que j’arrivais, ne prenant pas spécialement la peine d’argumenter sur le fait de qui payerai la note je m’en fichais un peu ça aussi. Pour une fois il se trouvait au bon endroit, lui aussi avait visiblement envie de changer d’air et la ville des jeux sans fin semblait avoir été une idée commune.

Je me rendis donc à l’adresse indiquée assez rapidement. Bon pour ma défense je dirais que c’était pas loin d’où je me trouvais mais en réalité j’avais juste envie de passer un peu de temps avec le roi des enfers et accessoirement pote. Je m’étais fait accepté sans trop de difficultés dans le casino, poussant les portes de l’entrée avec une nonchalance inhumaine. C’est alors que mon regard se posa directement sur lui, comme magnétisé par le démon. Visiblement il avait tout prévu et en plus de ça était bien accompagné. C’était agréable de constater que nous partagions un bon nombre de centres d’intérêts. C’est avec une démarche assez décontractée et souple que je tirais le tabouret juste à côté de lui, prenant le verre qu’il me tendait avec plaisir le portant presque tout de suite à mes lèvres après avoir trinqué avec lui, me délectant du goût de cet alcool.

« Crowley, je dois avouer que tu tombes à pic, moi qui ne savais pas quoi faire. A ce que je vois tu as tout prévu c’est bien. Alors tu t’accordes un peu de repos, c’est si épuisant que cela de devoir tenir l’enfer ? » ne prenant pas la peine d’ajouter le fait qu’être ami avec un Winchester chevalier de l’enfer qui dézingue des démons à la pelle n’aidait pas forcément ses affaires « Tu as raison nous allons passer une bonne soirée je pense. J’aime bien cette ville et encore plus cet endroit. Excellent choix. » Dis-je alors que je déposais le verre sur le comptoir.


©Ely
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Dim 9 Oct - 0:58



Burn It To The Ground
   Pv : Dean Winchester

S

on regard était en train d’analyser le jeune démon qu’il avait devant lui. Il avait l’air plutôt en forme, son regard s’attarda pendant quelques instants sur le bras de Dean ou se trouvait la marque de Caïn, évidement, elle n’était pas visiblement, mais Crowley avait presque l’impression de sentir sa puissance sur le bras de son ami. S’il se concentrait suffisamment, il pouvait la sentir comme il entendait le cœur de ses victimes battre dans leurs poitrines quand il était en train de jouer avec elles. Ses yeux étaient sans doute un peu perçants, mais il préférait s’assurer que Dean était de bonne humeur plutôt que d' en avoir à payer les pots cassé dans la soirée. Le roi ne savait pas ce qu’avait fait son ami avant de venir, mais il semblait qu’il n’était pas prêt à tuer tous les gens qui croiseraient sur sa route ce qui était déjà un peu une victoire en soi.

Après que Dean ait attrapé le verre qu’il lui tendait, il récupéra le sien pour boire avec lui. Il n’était pas vraiment adepte de boire vite. Il préférait prendre son temps pour savourer l’arôme de sa boisson. Pour lui, un bon whisky se devait de lui raconter toute une histoire, l’alcool avait un gout agréable sur sa langue et à l’intérieur de son œsophage. Il passerait sans doute pour un petit papi qui prenait son temps plutôt que de faire la fête, mais l’un comme l’autre avait l’habitude. Il n’était pas rabat-joie, il laissait Dean boire ce qu’il voulait à la vitesse où il voulait. En tout cas, lui préférait garder son petit rythme de croisière un peu plus tranquille. L’homme avait ses petites habitudes et la personne qui allait bousculer son fessier royal n’était pas près de voir le jour, il s’en assurait personnellement. Il était bien trop attaché à ses habitudes pour faire une croix dessus.

Une fois le contenu de son verre vidé, il le posa sur le comptoir et d’un geste de mains, il indiqua à barman de lui resservir à boire. Il était là pour passer un bon moment et pour ça il avait besoin de bon verre de Whisky, il aurait certainement pu garder la bouteille avec lui, mais il trouvait que ça faisait un peu trop alcolo et il n’avait pas envie de ternir son image de marque. Il jeta un coup d’œil sur la belle plante à côté de lui qui avait commencé à tourner autour de Dean. Le démon avait bien vu le regard que son ami lui avait lancé, visiblement, elle était plutôt à son gout, il avait fait bonne pioche avec ce spécimen. Il jubilait intérieurement avant de répondre à la question qui lui était posée.

- On va dire que le travail me monte peut-être un peu trop à la tête et j’ai envie de profiter un peu des bonnes choses. Même si Lucifer est dehors Abbandon n’est plus et on a à peine eu le temps de fêter ça correctement. Tu le sais aussi bien que moi, c’est compliqué de gérer des boulets qui ne sont même pas capables de faire ce que je leur demande. J’ai besoin de prendre un peu de distance et de passer une bonne soirée pour revenir travailler en forme. Le problème, quand on est le roi de l’enfer c’est qu’on pas les week-ends ni les jours fériés.

C’était un problème qui pouvait vite devenir pesant, il ne dormait pas, il ne mangeait pas, bref, pour certain, il devait être vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept au boulot. C’était loin d’être une vie acceptable, même s’il était mort depuis de longues années déjà et que par conséquent il ne vivait plus. Il y avait pas mal de souci à gérer dans son royaume, mais l’enfer pouvait bien attendre vingt-quatre heures, même si le temps passait approximativement cent fois plus vite là-bas, il savait que de nouveaux démons apparaitraient sans doute pendant son absence et qu’il aurait bien un mentor, mais il avait délégué la responsabilité à Guthrie, un des rares démons en qui il avait encore pleinement confiance. Il savait qu’il lui rapporterait tout ce qu’il n’avait pas pu voir de ses yeux et qu’il le contacterait si vraiment la situation devenait compliquée et ingérable. Crowley espérait que pour une fois personne n’ait besoin lui et qu’il pourrait se payer un peu de bons temps en charmante compagnie. Il se tourna alors vers la brune qui rôdait toujours autour d’eux.

- Écoute Darling, tu ne voudrais pas aller nous chercher une table ? Il serait sans doute temps de passer aux choses sérieuses, on est ici pour passer un peu de bon temps. Je suppose que le Blackjack ce n’est pas vraiment ton truc, une table de poker ça pourrait être parfait.

Il regardait la brune s’éloigner d’eux d’une façon vraiment sensuelle, comme si elle savait qu’elle avait le regard de tous les gens de l’assemblé braqué sur elle. Le roi n’était pas du genre à marcher sur les platebandes de Dean et il était prêt à lui laisser le champ libre. Il était là pour se changer les idées et passer un bon moment avec son ami, il y avait assez de jolies plantes pour ne pas avoir à se chamailler.

- Et toi de ton côté, tu as passé un bon moment en parcourant les différents états ? Je suis sûre qu’on pourrait facilement retracer ton parcours en suivant les cadavres de démon…

Crowley n’avait pas dit ça comme un reproche, mais plutôt une triste réalité, il avait un brin d’amertume dans sa voix. Il savait bien que c’était une frayeur pour beaucoup de ses sujets, certain faisait de leurs mieux pour éviter la route de Dean et ceux qu’il a croisés, n’était pour la plupart plus là pour en parler. Enfin, c’était une menace comme une autre et il était encore en vie alors c’était sans doute la seule chose qui importait encore à ses yeux. Il affichait un petit sourire en coin alors qu’il regardait la femme revenir en compagnie d’une autre, visiblement, elles avaient flairé le gros poisson…

- Enfin, on n’est pas là pour parler des gens que tu as tués. On sait tous les deux que je ne suis ni ta femme, ni ta mère et encore moins ton frère. Encore heureux, parce que je ne suis pas sûr que les cheveux longs m’iraient. J’avoue que par moment, je me dis que ce serait pratique d’avoir un véhicule un peu plus grand, mais je me suis attaché à celui-là…

Beaucoup de personne avec qui il avait conclu des deals c’était moqué de sa petite taille, bien qu’au final c’est lui qui avait l’avantage, même face à des gabarits deux fois plus grands que lui. C'était une des choses qui faisait sa grande fierté, l'art du déguisement. Il n'était pas beaucoup plus grand de son vivant et c'était aussi pour ça qu'il aimait bien ce corps. Il affichait un petit sourire en coin alors qu’il attrapa le verre que le barman avait fini par lui remplir pour le porter à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 37 ans
Métier : Mangeur de tartes compulsif
Situation : Alone
Localisation : Dans un bar probablement
Feat. : Jensen Ackles
Copyright : ©koalavolant / moi / Percy
Je suis aussi : Pie-Curious -Pie-sexual (ça dépend de la journée)
Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 271

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Dim 9 Oct - 11:04


Burn it to the ground
× Crowley and Dean Winchester ×
Une fois bien installé confortablement sur ce tabouret de bar et après avoir vidé de moitié mon verre de Whisky d’une seule traite mon regard se porta sur le roi des enfers se trouvant juste à côté de moi. Comme bien souvent il tentait de tâter le terrain, de voir si j’étais en bonnes prédispositions pour passer une soirée agréable. Pour le moment, ne mentons pas, c’est le cas. Cependant je suis un véritable électron libre, totalement instable. Mon visage était impassible, mon regard que je venais à mon tour de poser sur lui était quant à lui, totalement dénué de réels sentiments. Je semblais vraiment calme mais tout le monde à appris à se méfier de l’eau qui dort n’est-ce-pas ? Crowley sait à quel point une petite contrariété est capable de me faire mettre dans un état de rage assez important, c’est d’ailleurs pour cela j’imagine qu’il tient actuellement à s’assurer que toute colère est enfouie assez profondément pour qu’elle ne resurgisse pas maintenant. Tout comme moi, il savait que j’étais capable d’éliminer chaque personne se trouvant dans ce casino, et ce très facilement et sans l’ombre d’un seul regret. Lentement je portais à nouveau mon verre à mes lèvres, buvant une autre gorgée. J’aimais ce goût particulier de cet alcool et Crowley avait choisi un cru particulièrement intéressant ou bien ce bar savait quel type de clientèle s’installait ici et en soit c’était une nouvelle des plus appréciables. Visiblement l’alcool semble aussi désirable et appréciable que les femmes qui sont employées ici. J’avais senti le regard de la jolie brune qui tantôt tenait compagnie au roi, elle me regardait de haut en bas. J’en avais l’habitude, c’était très flatteur, mais ici le roi du game c’est moi et je comptais bien jouer un peu avec elle avant de lui offrir ce qu’elle voulait.

« Difficile de gérer des boulets tu dis ? Je pense que tu connais la manière dont je gère ceux que je croise n’est-ce-pas ? Effectivement Abaddon n’est plus un soucis pour nous ça fait une bonne nouvelle, quant à Lucifer je ne m’en préoccupe pas tant que ça au final. Tant qu’on me laisse faire ce dont j’ai envie je m’en contrefiche en fin de compte. Tu sais très bien que si je te donnais un coup de main pour gérer tout ce bordel tout n’irais pas comme tu le souhaites, non ? » J’esquissais un léger sourire alors que je brandissais la main en direction du serveur sans prendre la peine de lui adresser un seul regard. Une fois mon verre de nouveau plein je repris la conversation tranquillement « Je pense que tu y gagnerais vraiment à ce que je t’aide mais cela représente beaucoup trop de contraintes et pour être franc j’ai pas spécialement envie de m’emmerder avec ça. »

Mon regard se posa une nouvelle fois sur lui, complètement dénué de tout sentiment humain. Bien que mes yeux soient pour le moment de ce même éclat émeraude que durant ma vie précédente, rien ne l’es animait vraiment et au fond ils étaient réellement noirs, sombres comme les ténèbres. Je savais bien que Crowley n’aimait pas mes méthodes mais j’en avais strictement rien à faire, de toute manière je le savais. Il ne s’opposerait pas à moi, il n’est pas aussi stupide que cela, de plus il tire bien profit de notre « amitié » pour rester en vie et accessoirement avoir ma puissance de son côté. Mon attention se porta à nouveau sur la jolie brune à laquelle Crowley venait de s’adresser. Le poker ? Excellente idée. Bluffer, jouer, tenter ... à croire qu’il lisait dans mes pensées ou bien qu’il commençait à réellement bien me connaître. Je ne cherchais pas vraiment à me cacher, je laissais bien volontiers mon regard se porter sur les courbes parfaites de la jeune femme qui semblait tout faire pour nous tenter un peu plus. Chérie ...  tu sais que tu as déjà fait tout le travail mais que la patience est une vertu. Pour les humains en tout cas.

« A croire que tu commences à vraiment bien me connaître, le poker semble en effet une bonne option pour la soirée. Tu sais à quel point je suis joueur non ? »

D’ailleurs mon commentaire fut rapidement confirmé par ce qu’il venait de dire. Jouer oui, mais à ma manière et selon mes propres règles du jeu. Et visiblement elles n’étaient pas toujours du goût de mon ami. Tant pis, de toute manière ce qui est fait est fait et n’est plus à faire et si c’était à recommencer je le referais sans aucun problème. Je ne pouvais pas tolérer qu’un démon se permette de me manquer de respect, c’est d’ailleurs en ça que je trouvais Crowley bien trop laxiste avec les abrutis qu’il avait sous la main. Si ce n’était que de moi ce ne serait pas vraiment dirigé de cette manière, mais ceci est un autre débat. Un de mes sourcil se releva tout seul à sa remarque. Il espérait quoi exactement ? Je ne savais pas si c’était un reproche ou une simple constatation mais j’avais tout de même remarqué qu’il avait comme prit des pincettes pour lancer le sujet. Lui aussi se méfiait un peu de ce que je pouvais faire si jamais je me mettais en colère et il savait ô combien je pouvais me montrer susceptible et impulsif. Fort heureusement pour lui j’étais d’une assez bonne humeur si je peux qualifier cela ainsi et je n’avais aucunement envie de me donner en spectacle maintenant, je souhaitais simplement passer un peu de bon temps à savourer les vices que la vie offrait. A savoir : alcool, jeux, argent et sexe.

« Je me suis bien amusé oui si c’était la question. Tu veux réellement débattre sur les démons que j’ai buté ou bien tu préfères trouver un sujet un peu moins sensible ? Comme je te l’ai déjà dit, le pardon, la pitié, la clémence et autres conneries humaines c’est plus dans mon vocabulaire. On me provoque je tue tout simplement. Je n’ai pas besoin de te faire un long discours sur la chose, si ? Le respect naît de la crainte et crois moi on ne m’emmerde pas. Et ceux qui ont essayés ne sont plus là pour en témoigner. Celui qui devrait apprendre à se faire respecter c’est toi, tu aurais moins de problèmes en enfer crois moi. »

J’avais accompagné ma petite remarque d’une autre gorgée de ce liquide ambré qui s’écoula le long de mon œsophage. Que cela lui plaise ou pas c’était un peu du pareil au même. C’est donc à ce moment précis que la jolie brune décida de revenir avec l’une de ses amies. J’étais bon joueur, je lui laisserais la seconde douceur de la soirée si il le désirait. Non pas qu’un plan à trois ne me dérange mais il avait besoin de détente et elle semblait parfaite pour effectuer ce travail là. Je pivotais d’un quart sur le tabouret alors que mon doigt tapotait doucement le cristal du verre toujours posé sur le comptoir. Mon regard se porta à nouveau sur le roi des enfers, accompagné d’un très léger rictus que seul lui pourrait déceler je pense. J’aimais la manière dont il voulait aplanir le sujet sensible qu’il avait souhaité lancé quelques minutes avant. C’était judicieux et je saluais cette initiative, cela n’aurait pas comme effet que je m’agace inutilement alors que cette soirée propice aux excès s’annonçait absolument délicieuse. Lentement je me relevais de ce tabouret, voyant la brune me rejoindre avec cette même démarche féline qui ne me laissait pas du tout indifférent, mais je voulais la faire craquer avant de montrer un quelconque signe de « faiblesse ». Bref, la remarque de Crowley avait fait ressortir en moi un petit souvenir assez drôle. Alors que je sentais les mains douces de la brune se déposer sur mes épaules, je repris la conversation comme si de rien n’était.

« Si tu veux mon avis heureusement que tu n’es pas de ma famille car tu serais probablement mort. Enfin je dis ça si j’avais une famille bien évidemment. Le Dean que tu connaissais, à moins que tu ais encore des doutes là-dessus est mort, définitivement. D’ailleurs je l’ai rappelé à l’autre crétin qui me sert de frère lorsque nous nous sommes revus. »
J’eus un sourire légèrement plus grand, le tout ponctué d’un ton particulièrement méprisant « Où est mon frère ? C’est ce qu’il m’avait demandé... quel con fini. J’espère que tu t’amuses bien avec lui, il est une grande source de distraction j’imagine. La stupidité humaine me détend parfois. »

Je souris avant de me lever et de lui faire un signe de tête pour lui demander de venir avec moi à la table que les deux femmes avaient préparés quelques instants plus tôt. Bien évidemment j’emportais mon verre de whisky à la main et avait la brune sur les talons. « Ton véhicule est très bien, c’est plus de poigne qu’il te faut et ça malheureusement ça n’a rien à avoir avec ta taille. Je te donnerais bien des cours mais j’ai peur d’être bien trop occupé. » Dis-je alors que je sentais un regard brûlant de la jeune femme se trouvant encore dans mon dos.



©Ely



They were never, in fact, homeless

Squirrel Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Mar 11 Oct - 20:40



Burn It To The Ground
   Pv : Dean Winchester

L

e roi de l’enfer avait un petit air maussade alors qu’il entendait son ami prendre la parole. Il savait qu’il avait tué tout un tas de démons et au final, c’était un mélange de mécontentement e de jalousie qui était en train de s’emparer de lui.

- Si j’avais tué tous les boulets comme tu me le suggères si bien, il n’y avait à l’heure actuelle plus que trois démons près à me servir ce qui aurait sans doute faite de moi un piètre roi. À choisir, je crois que je préfère quand même gouverner quelques choses.

Son regard se perdit alors légèrement dans son verre. C’est vrai qu’être le roi de trois démons ne l’intéressait pas, en même temps qui serait heureux d’avoir un royaume d’une poignée de personne quand à côté certains avaient des foules de personnes à diriger. Tout c’était bien passé lorsqu’il était seulement roi de la croisée, pourquoi les choses ne pouvait-elle pas être aussi simple ? Il aurait voulu être un roi adoré et adulé, mais visiblement lorsqu’on gérait les démons ce n’était juste pas possible. Ces derniers étaient vils, cruels et surtout imprévisibles, en même temps ce sont des démons, il se demandait lui-même à quoi il s’était attendu en prenant la place laissée vacante par la mort de Lilith et la place de Lucifer.

- Je ne te demande pas de m’aider, je sais très bien que ça ne t’intéresse pas. Je les fais une fois, tu m’as dit non, je ne vais pas m’entendre sur le sujet. J’ai compris que tu n’aimais pas faire du bizness, je ne vais pas m’entêter. Même si oui, tu serais sans doute un atout non négligeable pour les affaires.

Dean était loin d’être un point positif pour les affaires, il avait bien essayé de lui mettre les pieds en selle, mais il s’était fait un malin plaisir à ne pas respecter le contrat. Résultat Crowley avait préféré laisser tomber, les électrons libres n’étaient pas bons pour les affaires. Il fallait les surveiller, les encadrer, il n’avait pas le temps ni l’énergie pour ça. Surtout que le nouveau chevalier de l’enfer restait tout de même une menace que les démons craignaient. Il avait même commencé à s’en servir comme d’une menace sur ceux qui restaient récalcitrants à ses ordres. Un petit sourire sardonique apparut alors sur son visage alors que son ami parlait de poker. Bien sûr qu’il savait que c’était son passetemps préféré après tout ils avaient passé beaucoup de temps ensemble jusqu’à maintenant et puis bon c’était le seul jeu vraiment intéressant dans un casino. Il n’aimait pas laisser une place trop importante au hasard.

- On sait tous que c’est la seule vraie façon de passer son temps dans un casino. Les machines à sous et les roulettes russes, c’est beaucoup trop aléatoire. C’est loin d’être aussi grisant qu’une bonne partie de poker ou l’on essaye de lire dans la tête de son adversaire dans l’espoir de deviner s’il a une meilleure main que la sienne.

Il aurait pu faire l’apologie du poker, mais il n’en avait pas vraiment envie, il faut dire que cela n’avait pas sa place ici. Il était question de s’amuser et non pas de l’ennuyer avec un discours barbant sur un sujet qu’il était tout autant. Il aurait pu lui dire que certains philosophes avaient conclu que le hasard était la forme que prenait Dieu quand ce dernier voulait passer inaperçu. Enfin, le sujet de discussion se fit un peu plus grave et il s’en pinça presque les lèvres, il n’avait pas envie que cette situation tourne au drame. Il avait fait une remarque qui n’avait sans doute pas lieu d’être, mais qu’il avait tout de même souhaité prononcer. Heureusement, il avait toujours les mots dans son côté pour essayer de se rattraper.

- Je n’avais pas l’intention de faire le moralisateur, pas aujourd’hui du moins. C’était juste une façon de faire la discussion sans pour autant que cela est une importance quelconque. Il faut que tu arrêtes les amalgames, ce n’est pas parce que je ne suis pas respecté que je ne suis pas craint. C’est juste qu’il y a un archange en liberté et que certains démons commencent à s’agiter à cause de cette nouvelle. Ils essayent de le trouver et c’est le vent de rébellion. Je ne peux pas tous les tuer, ils sont beaucoup trop nombreux et trop cacher pour que je puisse faire quoi que ce soit.

Alors qu’il parlait, Dean était déjà debout en compagnie de la première fille qui l’avait rejoint. Elle était à son gout, Crowley en était absolument certain, mais il avait l’intention de jouer avec sa proie avant de l’accepter. Il avait fini par connaitre ses gouts en matière de fille à force de le côtoyer. Il s’était contenté de se tourner pour regarder la scène avec son verre à la main alors que la blonde était en train de s’approcher de lui. Il se demandait un instant ce que les filles pouvaient bien penser sur ce qu’ils étaient en train de dire. Il décida alors de prendre la parole en utilisant les petits surnoms qu’il leur avait affublé il y a de sa quelques années maintenant.

- Je sais très bien que Squirrel a mis les voiles, mais c’est une façon de parler. Ton corps reste celui de Dean Winchester et tu devrais comprendre que sa pose quelques problèmes au Moose… J’avoue que c’est très divertissant de le voir se fatiguer à le chercher. Surtout qu’il est persuadé que si tu es encore avec moi c’est parce que je te retiens contre ton gré.

Le démon fini par descendre de son tabouret, évidement, une fois les deux pieds au sol c’était lui le plus petit des quatre. Il avait une taille correcte pour un homme, mais il faut dire que les quinze centimètres de talon que les deux filles avaient à côté de lui n’étaient pas pour jouer en sa faveur. Il suivait Dean qui se faisait entrainer par sa brune tout en reprenant la parole. Cette idée de lui apprendre à être plus autoritaire n’était pas une bonne idée, il était persuadé que Dean le savait aussi.

- Avoue que c’est surtout que tu n’as pas envie, ce n’est pas plus mal parce que je ne sais pas si je t’accepterais de m’assoir sagement et d’écouter tes conseils alors ce n’est pas plus mal. Tu ne me fais pas de cours, je ne t’écoute pas, c’est un arrangement parfait.

Un petit sourire apparu à nouveau sur les lèvres de Crowley, c’était sa marque de fabrique. Il le resservait à toutes les sauces, neutres puis ironiques, enfin, il existait bon nombre de variantes. Son véhicule était très bien, évidement que c’était le cas comment pouvait-il en être autrement ? Il en prenait très soin depuis des années maintenant, voir même des décennies, il avait arrêté de compter depuis bien longtemps.

- Je sais très bien que je suis parfait dedans, en même temps, ce n’est pas comme si je l’avais choisi avec minutie…

Il finit par se taire lorsqu’ils arrivèrent à la table de poker. Les filles leur avaient révélé des places face à face au milieu de la table de dix qu’ils venaient de rejoindre, c’était parfait pour qu’il puisse continuer de communiquer tout en jouant. Crowley fit un petit geste de la main avant de s’introduire de façon plus ou moins courtoise.

- Bonjour, messieurs. À combien s’élève la mise de base ?

Oui, il aimait rentrer dans le mille. Après avoir eu sa réponse, il sortit une carte de crédit de sa poche et demanda à la blonde d’aller lui chercher des jetons pour lui et son ami. La mise de base était en réalité une formalité. Il s’installait de façon presque théâtrale à sa place en posant son verre sur la table. Il regarda son compagnon du jour.

- Tu ne trouves pas qu’il manque un quelque chose pour que tout soit parfait ? Comme un bon petit cigare ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 37 ans
Métier : Mangeur de tartes compulsif
Situation : Alone
Localisation : Dans un bar probablement
Feat. : Jensen Ackles
Copyright : ©koalavolant / moi / Percy
Je suis aussi : Pie-Curious -Pie-sexual (ça dépend de la journée)
Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 271

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Sam 15 Oct - 12:56


Burn it to the ground
× Crowley and Dean Winchester ×
Un petit sourire commençait à s’étirer au coin de mes lèvres. J’étais dans un sens assez satisfait de lui rappeler que j’étais celui qui décimait ses démons à la pelle pour un oui ou pour un non. Certes je savais que cela l’agaçait fortement mais ce n’est pas vraiment quelque chose qui m’importait réellement. Cependant il avait raison, vu le tas de crétins de démons qui sont sous ses ordres, si on commence à butter le premier qui fait un pas de travers il va vite se retrouver un peu seul. Après j’imagine que le message est déjà plus ou moins passé et les pseudos petits rebelles savent désormais à quoi s’en tenir. D’autant plus que le fait que Crowley et moi vagabondons ensemble de temps en temps et que nous nous entendons bien n’est plus vraiment une rumeur mais un fait que tous savent. J’agitais légèrement la main avant d’hausser les épaules avec un calme déconcertant. « Tu as sûrement raison, tant que tu ne deviens pas le roi d’une bande d’abrutis c’est bon pour toi .. » Il gérait bien ses petites affaires comme il le souhaitait tout autant que je gérais les miennes comme je l’entendais. Ca il l’avait bien intégré.  Si il voulait être un roi apprécié tant mieux pour lui, j’ai personnellement d’autres projets pour moi, et aider  Crowley pour sa cote de popularité n’en faisait absolument pas parti. D’ailleurs j’imaginais que le retour de Lucifer était un sujet qui le contrariait un peu. Après tout le déchu est le véritable roi des enfers et l’a été jusqu’à ce qu’il finisse enfermé dans une boite comme un chien dans une niche.  Que ce soit l’un ou l’autre qui dirige les enfers je n’en avais honnêtement rien à foutre, tant qu’on me laissait vivre ma petite vie tout allait bien. En y repensant je me demande ce que pense Lucifer de mes massacres sur ses démons ... J’aimerais bien voir sa petite tête rouge de colère ou de frustration.

J’avais ressenti une pointe d’amertume ou un sentiment s’en approchant lors de ses derniers propos. Il est vrai qu’il avait tenté de m’initier à la récolte d’âmes humaines et ce, selon un petit protocole auquel il tenait. Les règles, l’attente, le business ... tout ce qui m’emmerde en fait. Sans faire preuve de vantardise je comprends qu’il soit assez déçu de ne pas m’avoir comme compagnon pour ses petits pactes, mais bon content ou pas je ne suis pas un démon juste pour faire joujou avec ces pitoyables êtres en quête de revanche
.
« Je le sais très bien que j’aurais été un bon atout mais que veux tu les règlements et toutes les petites conditions pour bosser avec toi ne m’intéressent pas. Je ne vais pas non plus m’étendre sur le sujet nous avons des choses plus importantes à faire ce soir que de parler boulot non ? » Dis-je en jetant un œil à la table de jeux non loin de nous.

C’est alors qu’il confirma plus ou  moins mes paroles en me parlant du poker. J’aimais aussi ce jeu pour cet aspect de bluff, de stratégie et de déstabilisation de l’adversaire. Ma vie humaine était elle aussi un poker grandeur nature, mentir pour la bonne cause, trouver des stratagèmes pour contrer une créature, cela faisait parti de moi. Mais ce soir j’étais là pour le divertissement, pour voir combien de personnes j’allais bien pouvoir tromper et dépouiller.

« Oh oui je suis bien au courant que mon très cher "ami "est sorti de sa boîte magique. D’ailleurs je suis assez curieux d’assister à ce petit combat pour le trône. Un roi qui veut en virer un autre que c’est intéressant. » Ponctuais-je d’un petit sourire, Crowley savait que j’étais plus de « son côté » si il y avait un côté à choisir. « Ca tombe bien je n’aime pas les leçons de moral et je l’aurais assez mal pris. Les démons sont des êtres instables qui cherchent le meilleur endroit pour faire profits et rester en vie, ils parient juste sur le meilleur cheval, tu n’as qu’à simplement montrer que tu es réellement capable de tout diriger et banni donc le peu de sentiments humain qu’il te reste, ça va te jouer des mauvais tours tu sais. En revanche si tu veux un coup de main pour gérer les petits rebelles qui t’empêchent de te détendre je peux toujours tendre la main à un vieil ami non ? »  Non pas que je veuille m’occuper de choses qui ne me regardent ou ne m’intéressent pas, mais j’ai assez « d’affection » si je puis dire, pour lui pour avoir envie de l’aider si besoin. Car au fond même si je me fiche un peu de Lucifer je ne suis pas spécialement enclin à le voir poser ses fesses sur le trône des enfers.

Je laissais ensuite cette petite conversation de côté pour me concentrer sur un sujet beaucoup plus intéressant et bien roulé. Je laissais mon regard vagabonder sur les jolies formes de mon hôtesse de la soirée avant d’adresser un regard assez curieux à Crowley. Effectivement notre petite discussion peut sembler assez perturbante à entendre pour les deux jolies créatures qui vont nous tenir compagnie. Ha oui Squirrel ... le surnom  un peu débile dont il m’avait affublé avant. Bref, passons, cela est une bonne idée pour ne pas plus attirer l’attention sur des termes un peu plus privés que nous avions employés depuis notre arrivée. Crowley avait marqué un point. C’était un véritable régal de voir Sam s’évertuer à penser que quelqus part sous ces actes de cruautés inhumaines se cachait encore son grand frère adoré. Pitoyable, touchant, mais tellement drôle au final. Mais je ne me demandais ce qui était le plus divertissant au final. Le fait que Sam croit que le gentil Dean est toujours en moi ou le fait qu’il pense que Crowley me retient contre mon grès. Ce serait presque mignon de voir à quel point il tient encore à un être définitivement mort et disparu depuis que les ténèbres ont envahis mon âme.

« Toi ? Me retenir prisonnier ... c’est bien la plus grosse connerie que j’ai entendu depuis un moment. C’est pas contre toi hein mais qu’est ce qu’il peut bien lui passer par la tête pour imaginer que je puisse être ton petit truc à toi. Si il y a bien un truc à savoir c’est que je n’appartiens à personne. J’ai tellement envie de lui briser son petit cœur fragile à nouveau, de lui prouver une fois de plus que son très cher frère n’est plus là. »
En réalité je voulais que mes mots et mes actes plus que mes coups lui fassent comprendre tout ça. Je souris ensuite à sa remarque concernant les pseudos cours d’autorité dont je lui avais parlé. Effectivement j’en avais aucunement envie et je me doutais bien qu’il ne m’aurait de toute manière pas écoute. « Ce soir je vais donner des cours mais pas ce genre là si tu vois ce que je veux dire » Agrémentant cette remarque d’un petit sourire en direction de la brune qui m’escortait depuis mon arrivée.

Nous nous installions donc à cette fameuse table préparée par les doigts délicats des deux jeunes femmes dont l’une d’elle persistait à rester très près de moi. Mon charme naturel fera toujours effet, humain ou non. Je ne pu m’empêcher de lui lancer un petit regard, acquiesçant par la même occasion ses airs aguicheurs. Elle avait beau être perchée sur des hauts talons, je sentais qu’elle résisterait sûrement bien moins longtemps que moi à l’appel des cours privés du soir. Si elle se révèle assez patiente elle aura une récompense bien méritée, j’espérais que la suite que Crowley avait choisie serait parfaite pour terminer la soirée en beauté. Mon regard se porta ensuite sur un groupe d’hommes d’une bonne trentaine d’années voir un peu plus, qui venait d’arriver sur notre table de jeu. C’était donc eu les pigeons à plumer ? Soit.  Mon sourire s’étira un peu plus, l’appât du gain et l’appel du jeu ne faisait qu’amplifier ces vices que j’apprécie tant.

«Bonsoir à tous ... La soirée semble sur le point de commencer en effet. » Mon sourire aux lèvres ne dégrossissait pas d’un millième de centimètres, d’autant plus que l’un d’entre eux commença les offres à $100. C’était un bon départ. « Très bien, dans ce cas j’estime que tout le monde est prêt à passer une bonne soirée. Et en effet il manque quelque chose .. Pas de cigare pour moi ... je préfère une autre forme de distraction » Appuyant bien cette remarque par un regard en biais à la jeune brune derrière moi qui commença à faire courir habilement ses doigts le long de mes épaules.


« Pour moi tout est parfait maintenant ... que les jeux commencent»
dis-je alors que la blonde avait été chercher de quoi satisfaire l’envie de cigare qu’avait eu Crowley.


©Ely



They were never, in fact, homeless

Squirrel Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Dim 16 Oct - 0:47



Burn It To The Ground
   Pv : Dean Winchester

C

’est avec un petit regard en coin qu’il écoutait la réponse de son interlocuteur. Il était certain que Sam Winchester était à côté de la plaque sur le sujet et même sur un certain nombre de sujets en réalité. Pourtant Crowley, avait longtemps pensé que c’était lui le plus intelligent des deux. Il s’était beaucoup plus méfié de lui que son frère et le craignait toujours à juste titre. Mais pour le coup, il ne comprenait pas. Il aurait dû arriver tout seul à la conclusion que son frère n’était pas retenu par qui que ce soit. Il n’arrivait pas vraiment à comprendre ce qui était compliqué à comprendre. Dean était un démon, c’était pourtant assez simple non ? Enfin, ça le faisait simplement doucement rigoler. Il avait tout pour être heureux dans cette affaire.

- Ne t’en fais pas, on est parfaitement d’accord sur le sujet. Il se fait des films le moose c’est tout. Il n’y a pas besoin de chercher plus loin, il ne veut pas admettre la situation telle quelle est. Je pense que tu as raison, tu ferais bien d’aller lui faire une visite de courtoisie, ça ne peut pas lui faire de mal. J’ai l’impression qu’il vit un peu dans le déni, pense à faire un coucou à Cassie pendant que tu y es.

Il avait préféré garder sous silence le fait qu’il s’était fait invoquer par l’angelot quelques semaines plus tôt. Ce n’était pas vraiment important alors qu’il y repensait. Il ne savait même plus quand ça avait eu lieu. Il se rappelle qu’il faisait bien nuit alors que l’ange avait enterré sa boite dans un croisement un peu miteux. Enfin, il n’avait pas vraiment envie de se rappeler de cette soirée toute moisie aujourd’hui. Il avait devant lui une table de poker et c’était avouons-le bien plus intéressant. Il souriait en observant le croupier et les différentes chaises pour le moment vide. La soirée s’annonçait plutôt bien. Il était presque triste de pas avoir de lunette pour faire comme les joueurs professionnels. Il souriait un instant en pensant à cette remarque alors qu’il commençait à s’installer dans sa chaise.

- Je rappelle que tu étais encore dans les couilles de ton père que je pratiquais déjà ce genre d’activité. J’admets tout de même que je ne suis pas le meilleur en ce qui concerne la drague.

C’était son point faible, il faut dire aussi qu’en tant que démon, il pouvait plier n’importe qui ou presque à sa volonté. Évidemment, il préférait souvent jouer au jeu de la séduction quand il s’intéressait à des humaines et par moment, il accentuer simplement ses talents en s’immisçant dans les pensées de ses interlocutrices ou interlocuteur. C’était sans doute de la triche de dire exactement ce que la personne attendait de lui, mais il y a des fois où il n’a pas envie de se prendre la tête et il n’est pas vraiment du genre à aller voir les professionnelles du métier quand il avait envie de passer du bon temps. Il pouvait aussi se rabattre sur des démons. Ils étaient nombreux à vouloir satisfaire le moindre de ses désirs dans l’espoir de rentrer dans ses bonnes faveurs, mais une fois de plus ce n’était pas très intéressant. Les démons faisaient trop dans la surenchère alors que par moment les choses les plus simples sont les meilleures.

- Si quelque chose ne te convient pas de toute façon, il suffit de le signaler. Je suis sûr que cette charmante demoiselle sera prête à se plier en cinq pour pouvoir assouvir le moindre de tes désirs.

Avec de l’argent, on pouvait acheter n’importe quoi surtout à Las Vegas. Crowley n’était pas fan des drogues, ni même du tabac. Cependant, il aimait bien l’idée d’avoir un cigare en bouche, est-ce que cela avait un rapport avec le fait que c’était sans doute un peu phallique ? Peut-être, après tout sa sexualité était assez décomplexée et tout le monde le savait. Il affichait un petit sourire satisfait quand il aperçut la blonde revenir avec l’objet de ses convoitises. Il avait envie de l’allumer en claquant des doigts, mais bon l’immersion parmi les humains le força à sortir un briquet de sa poche et à allumer son cigare fraichement acquis. Tout était prêt pour lui, il était temps de commencer à se battre.

- Il est en effet tant de commencer.

Il tira une première latte de son cigare avec une délectation non dissimulée. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors que la fumée emplissait son corps. Il observait toujours la jolie blonde à côté de lui dont il ignorait encore le prénom. Il lui demanderait sans doute en temps voulu ou peut être qu’elle lui révèlerait sans qu’il ait besoin de le demander. L’avenir lui dirait, il était temps de jouer en tout cas. Les cartes venaient d’être distribuées et il observa tout le monde prendre les cartes qu’ils avaient devant eux. Crowley posait une main sur ses cartes sans oser les retourner et pointa son autre main contre sa joue. C’est avec un petit regard complice qu’il se tourna vers la blonde pour lui faire une proposition qu’on devait déjà lui avoir faite des dizaines de fois.

- Merci love, tu veux me faire un bisou pour me porter chance.

Évidemment elle accepta sans trop broncher. Elle glissa ses cheveux d’un côté de son cou avant de venir déposer délicatement ses lèvres sur sa joue, juste à l’endroit où il avait posé son doit quelques instants plus tôt. Avant de se redresser, elle lui glissa même son prénom à l’oreille. Il était maintenant certain que c’était une escorte puisqu’elle venait de lui dire que son nom était Cristal, mais au moins, il saurait comment l’appeler. Il aurait aussi pu partir de l’hypothèse que c’était vraiment son prénom, mais bizarrement, il n’avait pas envie d’y croire. Il n’avait pas spécialement un bon jeu, mais il avait envie de jouer un peu à l’imbécile qui ne savait pas jouer. Il fit mine d’être confiant avant de poser ses cartes au bord de la table.

- Je relance de cent alors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 37 ans
Métier : Mangeur de tartes compulsif
Situation : Alone
Localisation : Dans un bar probablement
Feat. : Jensen Ackles
Copyright : ©koalavolant / moi / Percy
Je suis aussi : Pie-Curious -Pie-sexual (ça dépend de la journée)
Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 271

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Dim 16 Oct - 13:11


Burn it to the ground
× Crowley and Dean Winchester ×
Je relevais un sourcil à sa remarque concernant les éventuels cours du soir. T’en fais pas je ne comptais pas te donner des conseils la dessus, primo parce que tu n’en a pas besoin et secondo parce que je serais bien trop occupé pour le faire. Mais il était évident que j’étais meilleur que lui sur le plan drague malgré le fait que nous ayons un bon nombre d’années d’écart pour cette activité. Même durant ma vie humaine je n’avais jamais eu de problèmes avec les femmes alors pourquoi en aurais-je maintenant ?  La brune qui me tournait autour depuis mon arrivée en était la preuve vivante. J’étais tout bonnement irrésistible pour une grande majorité de femmes et ça me plaisait. Mais bon, restons honnête, Crowley avait lui aussi beaucoup d’atouts pour lui, pas les mêmes que les miens certes, mais c’est ce qui rendait la « chasse » intéressante. Chacun avait sa petite proie qu’il allait pouvoir dévorer avec passion en fin de soirée.

« Tu n’es peut-être pas le meilleur mais tu es loin d’être mauvais non plus tu sais. Tout n’est qu’histoire de jeu la aussi il suffit de savoir feinter pour mieux faire céder par la suite. Tu sais à quel point je suis joueur »

Ca ce n’était pas spécialement la peine de le soulever plus que ça. J’avais observé un sourire de l’intéressée. Si elle savait à quel point je pouvais me faire désirer elle ne jouerait pas autant avec moi, mais j’aime bien les femmes de ce genre.  Je n’avais pas besoin de pouvoirs ou de sortilèges pour obtenir satisfaction, et ce, environ huit fois sur dix. Je laissais les doigts de la jeune femme se perdre sur ma peau alors que j’attrapais d’un geste désinvolte le paquet de cartes qui serait mien pour la première manche. J’esquissais un sourire à la remarque de Crowley. J’en étais certain,  elle ferait bien n’importe quoi pour que le client soit à l’aise. Le client est roi, je n’ai jamais aussi bien porté ce petit titre. « Babe, j’espère que tes doigts seront aussi habiles pour la suite ... mais tu me semble très .. agile.» Je jetais un rapide coup d’œil à ma main, elle n’était pas fantastique mais je pouvais au moins tirer quelque chose et j’avais envie de jouer avec les nerfs des hommes en face de nous « Si je gagne tu auras un joli pourboire chérie ... » dis-je pour faire monter un peu la pression à la table. Mon regard se porta ensuite sur Crowley.

« Je sens que nous allons passer une bonne soirée ..je mise $200 de plus » dis-je en poussant les jetons colorés sur le tapis. Je voulais savoir si ils étaient prêts à tenir la distance avec nous deux. Une chose était sûr, il ne fallait pas sous estimer le roi des enfers à ce jeu et je le savais très bien. D’autant plus quand il était entre d’aussi jolies mains avec de quoi se détendre. « Alors on n’ose pas ? ... » Cette petite remarque provocante poussa les hommes à augmenter les mises lors de leur propre tour. Le tapis avait une jolie petite somme de départ de $700 désormais, c’est très bien ils voulaient jouer. Mon visage restait vide de presque toute émotion, je ne faisais que quelques petits sourires lorsque les lèvres de la brune venait jusqu’à mon oreille pour me « porter chance ». Je dirais plutôt pour essayer de me déstabiliser avec ses murmures obscènes.

Je me demandais si des humains avaient eu la stupidité de parier leur âme à ce jeu avec mon très cher ami. J’aimerais tester leur niveau d’imbécilité, après tout pour la plupart des humains l’âme n’est qu’un simple mot, mais pour nous cela est tout autre chose. Si la récolte d’âmes pouvait se faire de cette manière je pense que je jouerais assez souvent et j’aimerais ça. Le dernier homme devait quant à lui effectuer son tour. Je le ressentais il était assez hésitant malgré les airs fermés qu’il voulait se donner. Un bon nombre de messages non verbaux étaient perceptibles. Des clignements de paupières irréguliers, des regards lancés alternativement entre le tapis, les autres joueurs et ses propres cartes. Un pincement infime de sa joue inférieure. Tant d’éléments qu’il pensait pouvoir dissimuler. J’en était certain il avait une main pourrie et il essayait de faire comme si de rien n’était. En soit, c’était en effet le but du jeu mais je trouvais ça assez drôle.  Je ne disais rien, me contentant de poser mon regard sur lui, rendant celui-ci le plus oppressant possible avant qu’il se décide à suivre lui aussi le mouvement, poussant d’un geste vif les quelques jetons colorés se trouvant près de sa main.

« Nous avons donc de vrais joueurs ce soir » je me pinçais légèrement la lèvre en sentant une des mains de la brune s’égarer lentement mais sûrement sous le haut de ma chemise. « Et des joueuses aussi ... j’ai hâte de voir lequel de nous restera debout à la fin. »

Un brin provocant certes mais c’était exactement ce que je voulais. Ma dernière phrase était remplie de sous entendus destinés à la jolie hôtesse ainsi qu’aux hommes ayant pris place à notre table. Je jetais un rapide coup d’œil à Crowley pour ne pas éveiller trop de soupçons concernant mon jeu ou le sien, cherchant simplement à savoir dans quelle cours il souhaitait jouer ce soir. Je ne put retenir un sourire avant d’agiter la main en direction du bar « Baby tu peux aller me chercher de quoi boire ? » Aussitôt dit aussitôt fait je me retrouvais assez rapidement avec un verre de whisky à la main, le portant doucement à mes lèvres, savourant pour une fois ce liquide ambre « Quelle gentille fille tu fais... ». J’attendais que Crowley joue à nouveau, tapotant légèrement le coin de mon verre avec mon doigt alors que je me retrouvais une nouvelle fois gratifié de caresses de plus en plus insistantes.

[HJ: pardon c'est tout petiiit é___è ]


©Ely



They were never, in fact, homeless

Squirrel Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Mar 18 Oct - 19:03



Burn It To The Ground
   Pv : Dean Winchester

U

n regard satisfait était toujours présent dans les yeux du démon. Il était content de sa soirée même si elle ne faisait que commencer. Il observait chaque joueur avec une attention toute particulière, il arrivait à lire dans leurs âmes sans grande difficulté, la plupart des gens présents à cette table étaient des hommes d’affaires qui avaient trempé dans des histoires douteuses. Ils étaient pour la plupart déjà condamnés à finir chez lui dans les années futures. Il remarquait même que l’un des gars présents à la table avait vendu son âme à un démon, il y a de ça un an ou deux. Le Roi de l’Enfer eu du mal à retenir un petit sourire plein de sous-entendus. Il se demandait bien qui avait réussi à dégoter une âme comme la sienne. Il aurait fallu qu’il vérifie dans ses contrats ou qu’il se rapproche de la cible, mais comme il n’avait pas envie de faire l’un ou l’autre, il préféra simplement laisser tomber et passer à autre chose. Par exemple, la partie qu’il était en train de jouer. Techniquement, il pourrait utiliser ses pouvoirs pour lire les cartes que chacun avait en possession à ce moment présent, mais cela gâcherait tout le challenge.

Il observait alors son ami jouer avec la femme qui lui tournait autour, c’était assez marrant, il devait le reconnaitre. Il ne savait pas lequel des deux dévorait le plus l’autre des yeux. Il écoutait la drague plus ou moins directe du démon, Dean savait ce qu’il voulait et c’était tout aussi bien. Il en était de même pour la brune qui ne semblait pas être effarouchée plus que ça. Il relança la partie de poker ce qui n’était pas plus mal. Crowley allait certainement suivre, parce qu’il préférait perdre les premiers tours volontairement. Squirrel était en train d’intimider les autres participants ce que je trouvais simplement adorable.

- Dean, tu devrais faire monter la pression crescendo, si tu continues comme ça, ils vont avoir un infarctus avant qu’on rentre vraiment dans les tours intéressants.

Une partie de poker devait devenir monter en tension de façon continue et soutenue pour atteindre son paroxysme quand les deux derniers joueurs arrivent à faire tapis tous les deux. Le démon réalisait alors qu’il n’avait pas discuté de l’éventuelle fin lorsqu’il ne serait plus que tous les deux à jouer. Il savait très bien que Dean était un adversaire vraiment bon et n’avait pas envie de perdre face à lui au risque de perdre en crédibilité surtout que ce dernier était en train de jouer avec son argent. Il serait sans doute plus sage de simplement finir la partie avec les mises qu’ils auraient chacun. Enfin, il trouverait une solution en temps voulu il en était certain. Pour le moment, il se contenterait de jouer et de s’amuser. Il affichait un petit regard à Crystal debout à côté de lui alors qu’il reprit la parole.

- Il ne faut pas oublier qu’on est dans le plus grand casino de la ville. Heureusement qu’il y en a qui savent jouer sinon, j’aurais pu penser qu’on se serait fait avoir sur la marchandise et sur l’enjeu qu’on m’avait promis lorsque j’ai payé pour la suite.

Lorsqu’il parlait d’enjeu, il parlait aussi du service et non pas uniquement des différentes activités que proposait le casino. C’était important oui, mais tous les casinos de la ville pouvaient organiser des tournois de poker ou avoir du bon whisky. Il était venu dans celui-là parce que c’était le plus cher et que quand on est le roi de l’enfer, on peut facilement obtenir de l’argent humain. Il pouvait réaliser les souhaits de n’importe qui avec un simple claquement de doigts du moment que l’accord était scellé par un baiser. Alors, il était bien évident qu’il pouvait se donner ce qu’il voulait. D’ailleurs, il tira une latte supplémentaire sur son gros cigare avant de suivre Dean avec un geste nonchalant comme si cela n’avait pas vraiment d’importance. Puisque d’une certaine façon cela n’avait pas vraiment d’importance. Il redressa le regard pour regarder Dean en face de lui et ajouta avec un air cynique les mots suivants.

- Tu sais quoi, on devrait prendre les paris sur qui restera avec nous dans le top trois. Je vois bien lui là-bas.

Il désigna du doigt le seul homme qui avait déjà vendu son âme à l’enfer de la table. Il semblait un peu moins inquiet que les autres concernant son avenir, peut-être parce qu’il savait que ses jours étaient comptés. Crowley le fixait avec une attention toute particulière comme pour lui faire ressentir qu’il savait ce qui se tramait. Il aurait pu faire apparaitre ses yeux de démon, mais il n’aimait pas les montrer à tout le monde, c’était un peu un petit truc en plus qu’il ne partageait qu’avec certaines personnes. Son regard balaya alors l’assemblée une nouvelle fois attendant de voir ce qui allait se passer durant ce tour de jeux. Il y avait déjà trois cartes de placer au milieu de la table, il n’avait pour le moment pas grand-chose et sa carte en main la plus haute était une dame de pique. Il verrait bien ce qui se passerait. Il repartait alors sur sa discrétion concernant l’homme qu’il avait pointé du doigt.

- Je trouve qu’il a un potentiel de plus, je ne saurais pas vraiment dire quoi exactement, mais je le ressens.

Il n’allait pas dire à voix haute, qu’en réalité, il avait vu son âme et qu’il avait pu lire dedans tout un tas de trucs le concernant. Ce qui aurait sans doute eu un étrange effet sur l’audimat. Il avait toujours ce même sourire satisfait surtout quand la blonde à ses côtés s’intéressait un peu plus à lui. Il sentait sa main sur son épaule et dans son dos. Une fois de plus il se tourna vers elle avec un regard satisfait, il écarta les jambes et tapota sa jambe tout en s’adressant à elle d’une voix mielleuse qui rendrait jaloux beaucoup de dragueurs.

- Tu viens sur les genoux de Papa ?

Elle ne se fit pas prier plus longtemps pour s’installer délicatement sur la jambe du démon. Il observait la douce créature se mouvoir au-dessus de lui avant de s’installer. Il ne sentait pratiquement pas son poids sur sa jambe que ce soit à cause de sa force herculéenne ou le fait qu’elle ne devait pas peser plus de soixante kilos. Il passa tranquillement son bras dans le dos de la blonde tout en lui proposant de boire une gorgée de son whisky encore présent dans son verre. Il ne voulait pas la rendre soule, mais quelques lampées d’alcool étaient toujours intéressantes pour détendre l’atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 37 ans
Métier : Mangeur de tartes compulsif
Situation : Alone
Localisation : Dans un bar probablement
Feat. : Jensen Ackles
Copyright : ©koalavolant / moi / Percy
Je suis aussi : Pie-Curious -Pie-sexual (ça dépend de la journée)
Date d'inscription : 01/10/2016
Messages : 271

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground Sam 22 Oct - 14:38


Burn it to the ground
× Crowley and Dean Winchester ×
Les regards entre les joueurs étaient intéressants à observer. L’un était assez anxieux alors que les autres donnaient un semblant d’air détaché alors qu’au final ils n’en menaient pas large non plus. Crowley tout comme moi semblait apprécier cette situation, et nous étions incontestablement les meilleurs à cette table et cela nous le savions tous les deux. Je laissais la jolie créature dévorer mon cou de baisers plus torrides les uns que les autres, savourant chacun d’entre eux à leur juste valeur. C’était vraiment agréable de voir à quel point nous deux, le roi de l’enfer et moi l’un des cavalier étions en position de supériorité face à ces pitoyables humains. J’aimais cette sensation de puissance, de pouvoir qu’ils ne pourraient jamais imaginer même dans leurs désirs les plus profonds.  Mon doigt tapota lentement le cristal du verre comme pour augmenter cette petite ambiance oppressante pour les joueurs adverses avant de reporter mon attention sur les paroles de Crowley. Leur faire faire un infarctus était réellement la dernière de mes préoccupations même si cela aurait pu mettre un petit peu d’ambiance.

« Certains fonctionnent mieux avec un peu de pression, mais bon si ils clapsent maintenant cela fera des âmes à récupérer et tu n’auras pas perdu ta petite soirée pour autant »

Mes paroles avaient été prononcées calmement mais avaient réveillées un je ne sais quoi chez l’un des joueurs qui me regarda différemment par la suite. Je dois avouer que je n’avais pas vraiment compris pourquoi il eu ce revirement de ce situation. Ce n’était pas de la peur mais plutôt un réel sentiment de surprise, quant à moi j’avais jeté petit coup d’œil à mon ami histoire de comprendre un peu mieux la situation. Est-ce que cet homme était un futur client ou résident pour le roi ? Je n’en savais rien mais tout ce dont j’étais certain c’était que quelque chose s’était passé et que j’avais sans vraiment le vouloir, mis les pieds dedans. Bon après ce n’est pas comme si cela m’importait réellement. Une âme, un humain .... rien de bien fou en soit. Cela n’allait pas changer ma manière de jouer et encore moins mon envie de me détendre. D’ailleurs j’avais hâte de savoir quel serait le dernier debout dans cette partie, et j’avais encore plus hâte de voir qui de moi ou de Crowley serait victorieux. Non pas que l’argent m’intéresse plus que ça, juste une question d’égo et de fierté. Nous étions sûrement l’un pour l’autre un adversaire redoutable et cela rendait le jeu encore plus palpitant qu’il ne l’était déjà. D’ailleurs il commençait à lancer des paris et étrangement il avait misé sur l’homme qui avait réagit à cette histoire d’âme. Coïncidence ? Non je ne crois pas, je ne suis pas assez stupide pour imaginer qu’il n’y ai rien eu entre eux ou que l’un des démons de Crowley n’était pas passé par là. Très bien, je suis impatient que ce candidat là se retrouve dans le peloton de tête.

« Oh je le sens aussi son potentiel ... Monsieur semble très joueur. » prenant également un malin plaisir à envenimer cette phrase d’un double sens qui fit reprendre à l’homme sa respiration avant qu’il ne tripote nerveusement les jetons qui se trouvaient à proximité de ses doigts. « Mais tu as raison, j’ai hâte de voir qui sera dans la phase finale de cette partie ... en attendant amusons nous comme il se doit. »

Je fus sorti de ma petite réflexion au sujet de cet homme par la jolie brune dont j’ignorais encore totalement le nom. Elle imita sa collègue et vint prendre place aussi sur mes genoux. Décidément nous étions bien accompagnés et j’avais apprécié cette petite initiative. Instinctivement l’un de mes bras passa autour de sa taille avant que mes lèvres n’aillent déposer un baiser alcoolisé au creux de son cou avant d’aller mordiller sa peau doucement histoire de faire monter le désir de cette jeune femme tout en gardant bien évidemment un coup d’œil attentif à cette partie. Je sentis un peu de jalousie dans le regard de l’un des joueurs vis-à-vis de nous deux. « J’augmente de $200 » dis-je en poussant une fois de plus mes jetons vers le centre de la table afin de continuer à dynamiser cette partie même si je faisais les choses lentement pour ne pas trop leur faire peur.

« Dis moi, que feras tu avec cet argent si tu gagnes contre moi?»

Demandais-je à Crowley alors que j’avouais alors sans problème être certain de remporter les manches suivantes contre les autres humains. Faire semblant de perdre ne faisait pas partie de ma stratégie, préférant les intimider jusqu’au dernier moment avec mon jeu jusqu’à ce que je ne révèle mes cartes. Je laissais les autres suivre avec plus ou moins de conviction, sentant ceux qui n’allaient pas tarder à décrocher « Si certains veulent abandonner ils peuvent, il n’y a pas de honte à s’avouer mauvais à quelque chose. » ne prenant pas la peine d’ajouter « car de toute façon nous sommes supérieurs à vous dans tous les cas. »

En attendant que les autres décident de leur sort j’allais murmurer des choses obscènes au creux de l’oreille de la brune qui me donna comme seule réponse un soupir aussi chaud que les flammes de l’enfer. C’est alors qu’elle me murmura d’elle-même son prénom, ou plutôt son nom de scène j’imagine. Divina. Il lui allait parfaitement bien, cela avait été un très bon choix. Mon esprit avait quelque peu quitté la table pour aller s’égarer sur la jolie créature dont le désir semblait s’intensifier au fur et à mesure que les minutes passaient « Ne t’en fais pas, ton soutien sera récompensé comme il se doit tout à l’heure » . Je me tassais ensuite dans mon siège comme un roi l’aurait fait sur son trône, gardant ma conquête du soir précieusement contre moi avant de prendre une autre petite gorgée du liquide ambré. Toisant légèrement les autres joueurs de mon assurance démoniaque récemment acquise. J’aurais aimé dévoiler mes yeux mais je savais que l’idée était un peu foireuse, en plus de cela ils n’étaient pas spécialement nécessaires pour impressionner les humains devant nous.



©Ely



They were never, in fact, homeless

Squirrel Awards ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [Terminé] Burn It To The Ground

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Burn It To The Ground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Strike a match and I'll burn you to the ground •• Axel V. Blackwell
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-