Partagez | .
 

 [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 164

Message Sujet: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Jeu 6 Oct - 18:31


RP TERMINE

SUJET PRIVÉ : FT. Lemmy S. Cooper
# TYPE : Flash-Back, il y a environs 2 mois.
# DATE : Début janvier.
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : Fin de journée, après 17h. Le temps est fidèle à la saison, froid, gris, et un mélange de pluie et neige fondue tombe.

# PRÉSENCE DU MJ : Non merci ;)

# AUTRE : Rien à signaler
SHADOW


   

   
Que savez-vous?

   
...
Lemmy & Mary

   
Mary était sur les routes depuis quelques semaines quand elle avait reçu cet appel, alors que son projet était de se rendre au plus vite à San Francisco, intérêt purement intellectuel, avant de poursuivre sa route, potentiellement au Mexique, où elle comptait visiter leurs propres pyramides, qui n’avaient rien à envier à celles d’Egypte. Certes, vu qu’elle se trouvait dans l’extrême sud de la Louisiane, la logique aurait été de se rendre en priorité plus au sud encore, mais Mary et la logique, c’était toute une histoire et elle finissait par recevoir un appel, alors qu’elle s’apprêtait à prendre un car au Texas pour poursuivre sa route. Un homme qui avait apparemment entendu parler d’elle par des sorciers, et qui avait aussi eut vent de son doute quant à ce qu’elle devait faire maintenant. Au fait du monde surnaturel et des chasseurs – de ce qu’elle avait compris en tout cas – la blonde s’était finalement décidé au dernier moment à changer ses billets, afin de se rendre non plus à San Francisco, mais à Chicago. Ce qui voulait aussi dire que la route ensuite allait encore être plus longue. Maudite soit sa curiosité maladive… même si d’aucun saluerait le fait de vouloir à se point apprendre. Anyway… après de fait un long, très long, trop long, moment de route, elle arrivait à Chicago avec l’impression d’avoir passé les 20 dernières heures sur les routes, ce qui était plus ou moins le cas avec tous les arrêts des transports en commun en fait. De fait, la nuit commençait déjà à tomber très rapidement, comme toujours dans la saison hivernale, et c’est après avoir fait un rapide passage à un vendeur ambulant que l’adolescente – vivement qu’elle quitte les années en -teen, qu’on la voit comme adulte – se rendait à l’adresse trouvée sur internet, vu qu’elle avait eut amplement le temps de se chercher un itinéraire sur son téléphone lors des longues heures de trajet jusqu’ici. Le seul soucis ? Le GPS de son mobile était réellement lent, très très lent, et parfois il lui fallait revenir sur ses pas car la flèche avait manqué le dernier virage, et qu’elle aurait dût prendre la première à droite au lieu de la seconde.

Heureusement finalement, l’université finissait par se dresser devant elle après une bonne demi-heure à suivre les indications de l’écran se trouvant dans sa main, et elle replaçait l’appareil dans sa poche, pour enfiler avec joies ses gants et s’avancer vers l’entrée d’un bâtiment où elle abordait un étudiant, lui demandant au passage s’il pouvait lui indiquer où trouver le professeur Poincaré. Heureusement, à son âge elle pouvait passer pour une étudiante normale, et ne vouloir qu’aller demander quelques informations sur un cours, alors aucune question ne lui fut réellement poser et Mary se retrouvait finalement dans le bon couloir quand justement, la silhouette de celui qu’elle cherchait se dessinait sur la distance, en train de s’éloigner. Ouf… juste à temps, qui sait, quelques secondes de plus et elle était bonne à revenir le lendemain.

« Professeur Poincaré? » appelait-elle, agitant le bras en l’air comme une dératée, au cas où il aurait envie de chercher qui pouvait l’alpaguer de la sorte, à moins que ce ne soit les restes d’une habitue à la Hermione Granger, qui lève aussi la main plus vite que son ombre.  En quelques enjambées consistant à cavaler derrière le concerné, Mary se stoppait et relevait le regard vers ce type un peu trop grand pour qu’elle ne se sente pas minuscule, avant de lui tendre une main. « Mary Lincoln, nous nous sommes parlé au téléphone, est-ce que je peux prendre un peu de votre temps ? »

De toute manière, vu toute la route qu’elle venait de faire, si l’universitaire avait le malheur de seulement oser lui dire non, elle risquait bien de lui envoyer son pied dans les rotules, ainsi… impossible de bouger, et il trouverait le temps.

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Ven 7 Oct - 0:06

Que savez-vous exactement?

Pv : Mary

L
a journée avait été longue et éreintante, visiblement le retour des fêtes de janvier avait été remis tout le monde sur pied et prêt pour réattaquer le début d’année sauf pour moi évidement. Je passais une main sous mes lunettes pour me frotter les yeux qui commençaient à tomber de sommeil. Souvent pendant lesdites périodes de vacances, je passais plus de temps à travailler pour les Graham qu’à bosser mes cours et après, je finissais par devoir tout rucher. Chaque fois, je me disais que je m’y prendrais autrement l’année d’après et chaque fois je me faisais avoir comme un bleu. Rien à faire, avec le temps je restais toujours aussi con…

Je sortais de ma salle de cours le dernier après avoir rassemblé toutes mes affaires dans mon sac serviette. Une fois de plus j’avais tout étendu sur la table. Je me séparais du micro sans fils que j’avais sur moi, il fallait encore que je passe à mon bureau pour récupérer des choses avant de rentrer chez moi. Avec un peu de malchance, j’aurais encore un élevé qui me demanderait de l’aide pour leurs futurs exposés que je venais de leur coller. J’avais qu’une envie, rentrer, boire un thé et oublier cette journée, qui n’avait pas été catastrophique, mais parfaitement épuisante. J’ajustais ma veste de costume alors que j’avais mon pardessus sous le bras et mon sac à la main. Il ne me fallut que quelques instants pour fermer la porte de l’amphithéâtre dans lequel je venais de donner cours. C’est à ce moment précis que j’entendais une voix m’interpeller. Je n’oubliais jamais une voix que je connaissais et celle-là me parlait. Je la trouvais différente de toute celle que j’avais entendue aujourd’hui. Je me retournais en direction de la personne qui m’avait interpellé et je remarquais alors une petite blonde.

Cette fille, je ne l’avais jamais vu, j’en étais parfaitement certain et pourtant sa voix était des plus familière, je m’approchais rapidement d’elle, en même temps du haut de mon mètre quatre-vingt-cinq, j’avais des jambes assez grandes pour faire de grand pas. L’épuisement de la journée disparue un instant alors que j’arrivais à sa hauteur. Elle me semblait un peu jeune pour être une de mes élèves. Il devait s’agir d’autre chose, mais quoi ? Mon cerveau était en pleine effervescence, il faisait de son mieux pour comprendre ce qu’il était en train de vivre et ce n’était absolument pas facile de trouver surtout après avoir réfléchi en latin pendant tout le cours précédent.

- C’est bien moi, mais je n’ai pas souvenir de vous connaitre.

Je plissais légèrement les yeux dans l’espoir de comprendre un peu mieux ce qui était caché dans l’ombre, je voulais lire entre les lignes de cette petite et j’en étais absolument incapable, enfin, ça, c’était jusqu’à ce qu’elle arrive à m’expliquer sa présence ici. Je me tapais alors le front de ma main libre, évidemment, comment j’avais pu l’oublier. Nous avions eu l’occasion d’échanger un coup de téléphone des plus intéressant d’ailleurs. J’affichais un sourire tout de suite plus amical à son encontre. J’avais tant de choses à lui dire ce qui ne serait sans doute pas facile dans un coup de fil j’étais enchanté de la voir en chair et en os.

- Evidement, comment pouvait-il en être autrement ? Ne restons pas ici pour discuter, que diriez-vous d’aller dans mon bureau ? Nous serions plus à l’aise pour y discuter. La température y est plus agréable. Vous avez fait bon voyage ?

Je l’invitais à me suivre, la discussion que nous aurions ne pouvait pas être épiée par n’importe qui, je me devais donc de lui offrir l’hospitalité. Il ne fallut pas longtemps pour arriver dans mon bureau, il se trouvait juste quelques portes plus loin. J’avais eu le loisir de l’aménager moi-même, il me faisait penser à mon Angleterre avec un style assez victorien, je n’en étais pas peu fier. D’un geste du bras, je l’invitais à entrer.

- Maintenant que nous sommes entre nous, appelez-moi Lem, ce sera plus agréable pour nous deux. Nous sommes sur un pied d’égalité ici. Je me prépare toujours du thé quand j’arrive ici, est-ce que je vous en prépare également une tasse. La route n’a pas été trop longue ? Vous avez un endroit où dormir pour la nuit ?

Il tenait à s’assurer qu’elle ne manquerait de rien durant son séjour à Chicago, c’était important pour lui de s’assurer que ses contacts ne manquaient de rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 164

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Dim 9 Oct - 16:12

   

   
Que savez-vous?

   
...
Lemmy & Mary

   
May avait réellement eut peur de s’être trompé l’espace d’un instant, sans compter le fait que l’homme affirmait qu’ils ne s’étaient jamais rencontrés. Bien joué Sherlock, mais ils s’étaient déjà parler, donc son oreille ne devait pas être très entraînée ou alors, comme toute personne normale en réalité, il ne faisait pas le lien entre une voix entendue à travers un combiné… aussi, c’est également pour cette raison, face à l’air concentré de l’enseignant, que la blonde s’était présentée assez rapidement. Jamais elle n’avait vu quelqu’un effectuer un tel facepalm de toute sa vie, en particulier un adulte en fait, et le point positif, il ne semblait plus avoir envers elle un signe de méfiance, ou de défiance d’ailleurs. S’il avait déjà zappé leur discussion, elle aurait sans doute été vexée… au lieu de quoi, elle se retrouvait avec la proposition d’aller se poser au chaud, ce qui n’était pas pour lui déplaire vu sa furieuse impression d’être encore en train de congeler de l’intérieur malgré les murs autours d’eux. Frileuse un jour, frileuse toujours.

« Aussi agréable que n’importe quel trajet en car. Des enfants qui chouinent, des gens qui sentent plus fort qu’un rat mort et un conducteur qui semble prendre un malin plaisir à rouler sur toutes les bosses croisant sa route. » et de rajouter, un sourire malicieux sur le visage : « Une vraie partie de plaisir en somme. »

Puis… elle avait eut sa part dans le caractère insupportable aussi, en lançant des boules de papier sur les gens qui avaient le malheur de s’endormir la bouche ouverte, pour mieux faire semblant de regarder la route ensuite quand ces derniers se réveillaient en toussant et jurant. Certains disaient qu’on lui donnait facilement le bon dieu sans confession, autant en profiter, non ? Sans compter que bon, ce n’était rien de grave… et une fois dans le bureau, elle reléguait les souvenirs de son voyage dans le coin de son esprit où tout ce qui était inintéressant finissait, pour plutôt littéralement faire comme chez elle une fois dans le bureau où la chaleur était franchement plus présente que dehors. Pourtant, alors qu’elle touchait un bibelot – une sale manie que personne n’avait réussi à corriger – elle relevait la tête, surprise par ce que venait de dire l’autre type :

« Attendez… je dois sérieusement vous appeler Lem ? Mais… vous êtes un prof ! »

Et la façon dont elle accentuait le mot prouvait bien le caractère presque insultant que prenait cette fonction dans sa bouche. C’était choquant, presque plus que de se voir proposer un thé au lieu de l’éternel sermon qu’elle pouvait se prendre quand elle se retrouvait généralement dans le bureau d’un professeur. En tout cas, jusqu’à ce qu’il lui propose un thé et que là, elle se souvienne que ce n’était ni son établissement, si son prof, mais bien une rencontre totalement différente, moins conventionnelle également, car toute personne susceptible de les entendre en ce moment les prendrait pour des fous, l’un comme l’autre… ou des gens avec une drôle de passion, au choix.

« Je veux bien un thé oui, merci beaucoup. Si vous avez par hasard avec une pointe de cannelle, je ne serait pas contre. » certains gamins aimaient manger des maisons en pain d’épice, elle, avec une odeur de cannelle, on lui faisait faire n’importe quoi. « Pas loin de vingt heures de route je crois, mais votre coup de fil a été ainsi intriguant pour me faire changer de trajet. Vous appelez souvent des gens que vous ne connaissez pas ? C’était inquiétant, vraiment. »

Un endroit pour la nuit ? Ha mais voilà ! C’était exactement ce qu’elle avait oublié de faire avant de partir et aussi pendant la route, téléphoner à un motel pour se réserver une chambre. Tant qu’elle avait encore de l’argent, autant en profiter non ? Ne restait qu’à espérer qu’un endroit dans cette ville bien trop grande et étrangère dispose d’une chambre, même toute petite. Il faisait bien trop froid pour penser à rester dehors cette nuit.

« Je vais dormir chez un ami de la famille, qui vit près de la gare routière. Ne vous tracassez donc pas. »

Surtout qu’ils ne se rencontraient pas pour savoir si la route avait été bonne et où elle allait dormir, même si le tout était très prévenant de la part de cet homme bien entendu, mais sa curiosité commençait à vouloir exploser, plutôt deux fois qu’une.

« Donc euh… vous vouliez qu’on parle mais… qu’est-ce qui ne pouvait pas être dit au téléphone ? D’ailleurs, qu’est-ce qui me prouve que ce n’est pas un traquenard ? »

Il était toujours temps d’y penser non ? Maintenant qu’elle était dans la même pièce qu’un type qu’elle ne connaissait pas du tout, et qu’elle avait fait toute la route. Dans le doute, on repère la porte et la fenêtre quand même, dans le cas où il faudrait détaler comme un lapin.

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Dim 9 Oct - 21:31

Que savez-vous exactement?

Pv : Mary

M
on sourcil gauche se leva tout seul, c’était un peu une vieille habitude que j’avais prise quand j’étais un peu étonné. C’est vrai que je n’avais pas pris en compte qu’elle pourrait trouver ça un peu perturbant. J’avais certainement l’âge d’être son père si on prenait en compte la différence d’âge, mais pour moi c’était presque une évidence. Elle était une puissante sorcière en devenir et je n’étais qu’un humain comme un autre, certes un homme de lettres. Cependant, ce n’est pas ça qui ferait la différence, j’avais des connaissances en plus, mais je ne restais qu’un être mortel et fragile qui n’avait pas les capacités de se défendre dans ce bas monde sans un bon nombre d’artifice que j’avais doucement mit en place au fil de mes années passées à travailler ici. C’est avec le plus grand aplomb que je me décidais à lui répondre.

- Professeur, ce n’est qu’un titre, ici nous sommes que deux adultes discutant ensemble. Nous sommes égaux ou presque. Je dirais même que vous êtes certainement supérieur à moi. Je vous proposerais même de continuer cette conversation en se tutoyant, mais je n’ai pas envie de vous brusquer.

Après avoir déposé mes affaires juste à côté de mon bureau je me dirigeais derrière ce dernier pour m’installer sur mon petit plan de travail. J’avais fait installer exprès ce petit espace parce que je ne pouvais pas travailler sans avoir un thé pour remplir mes batteries. Il n’était pas question d’utiliser les petits sachets de thé qu’on pouvait avoir dans les grandes surfaces, je ne buvais que du thé qui venait d’Angleterre et que j’importais, pour la simple et bonne raison que le bon thé américain n’existait pas. Pendant que j’étais en train de faire bouillir mon eau dans une bouilloire, je préparais ma théière et mes deux tasses. Il faudrait attendre encore quelques minutes avant de pouvoir se servir un thé correct.

- Je vois que madame à du gout en matière de thé, je suis content pour une fois de croiser un américain qui connaît la valeur des choses. Je dois avoir de la cannelle dans un de mes placards, le truc c’est de trouver le bon.

Je fouillais dans mes placards et fini par trouver la cannelle qu’elle m’avait demandé, j’avais tout un tas d’épices qui pouvait parfaitement se marier avec le thé. C’était une sorte d’institution chez moi. Je sortais de mon mini frigo une bouteille de lait pour pouvoir en ajouter dans le mien et j’attrapais un paquet de gâteau sec que je déposais dans une assiette et une petite boite de sucre, mine de rien elle avait eu de la chance de venir me voir en début de semaine, il était rare de trouver mon bureau aussi bien ranger avant le week-end. Je déposais le tout sur mon bureau l’invitant alors à se servir.

- J’aurais pu vous trouver une chambre sur le campus en cas de besoin, je me fais sans doute un peu prévenant, mais que voulez-vous, je prends toujours soin des gens qui m’entoure. D’autant plus quand on a une petite idée de tout ce qui se trame dehors.

Elle était méfiante, ce que je pouvais comprendre, après tout je ne lui avais pas dit beaucoup de choses sur moi. En dehors du fait que j’étais professeur universitaire. Nous étions justement là pour parler de tout ce que nous n’avions pas encore eu l’occasion de faire.

- Déjà, j’ai corrompu ma sécurité en vous dévoilant ma véritable identité. Je suis Lemmy Cooper, un Homme de Lettres anglais et non pas ce dénommé Professeur Plutarque Poincaré, comme beaucoup, je me cache sous un faux nom pour pouvoir avoir la paix. C’est un chevalier de l’apocalypse qui s’est amusé à tuer tous les Hommes de Lettres américains. Je suis venue ici pour en savoir plus et au final je suis resté pour aider. Il y a bon nombre de personnes dans ce pays qui ont besoin d’aide.

Je venais de lui faire un bref topo de ma vie, peut-être qu’elle n’avait pas tout compris, je ne connaissais pas la limite de son savoir. J’étais prêt à répondre à ses questions, je portais mon thé à mes lèvres pour en boire quelques gorgées.

- Je sais que vous êtes une sorcière et que vous vous posez beaucoup de questions sur tout ce que cela implique. Je me suis dit que l’aide extérieur d’un homme qui connaissait beaucoup de choses pourrait sans doute vous aider, mais c’est le genre de conversation qu’on ne peut pas avoir au téléphone. Les conversations sont conservées et écoutées par bon nombre de personnes.

La paranoïa et moi c’était une longue histoire d’amour, je me méfiais de tout et de tout le monde. C’était sans doute une entrée en matière un peu légère quand on venait de faire de longues heures de route, mais je voulais lui laisser le temps de se mettre à l’aise. Je m’installais sur ma chaise de bureau avec un bonheur non dissimulé, me laissant même aller contre mon dossier.

- Mon bureau n’est sans doute pas beaucoup plus sûr, mais tout le monde pense que je suis un professeur un peu excentrique alors on peut discuter ici tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 164

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Mar 11 Oct - 10:11


   
Que savez-vous?

   
...
Lemmy & Mary

   
Mary avait retenu un rire en voyant l'air surpris de l'homme, quand elle affirmait avoir été surprise – et passablement inquiété – de son coup de fil. Donc, les petits génies du corps enseignants ne pensent pas à tout ? Charmant ! Enfin... autant ne pas se moquer de lui dans l'immédiat, ce genre de taquineries, elle les réservaient à ses amis en général, ou aux gens qu'elle connaissait assez pour savoir qu'ils avaient de l'humour, pas de parfaits étrangers, avec de bons goûts en matière de boisson... la cannelle, ça devrait être la base de toute alimentation. L'instant suivant pourtant, la plus jeune reflétait la même expression surprise que son homologue masculin, sourcil haussé et air dubitatif en plus, en l'entendant ne pas être aussi pompeux que les trois quarts des profs rencontrés dans sa vie, mais en plus lui affirmer que s'ils étaient égaux en cet instant, elle lui était peut-être même – sans doute – supérieure. Euh... il avait fumé quoi le petit gars là ? En tout cas, trop d'informations d'un coup à traiter, et Mary mettait un temps avant de trouver le bon chemin pour faire sortir ses mots.

« Vous avez pris quoi pour penser que je vous suis supérieure ? Enfin... je sais que je suis un chouillat différente de vous, mais quand même, j'suis pas wonderwoman non plus hein. »


Loin de là-même. Lévitation de petits objets, pas capable de paralyser entièrement une simple souri, on a déjà vu mieux même chez les pires des X-Men.

« J'ai pas spécialement de goût en matière de thé. Je met juste de la cannelle partout, mais quand je dis partout, c'est même dans des mélanges hasardeux comme l'omelette ! »


Combien de personnes avaient grimacé simplement en apprenant ce goût prononcé ? Beaucoup trop. Mais elle assumait ses goûts, à défaut de ne pas assumer du tout d'avoir dit qu'elle avait déjà un toit pour la nuit, en particulier en apprenant qu'autrement, l'Homme de Lettres lui aurait proposé de dormir sur le campus. Flûte ! Ce moment aurait été l'occasion idéale pour voir une bibliothèque universitaire... pouf... caput... envolées les chances ! À moins d'avouer qu'elle avait menti bien entendu. Le temps d'y penser, elle laissait donc Cooper faire plus amplement les présentations, expliquer cette histoire de fausse identité – ce qui la faisait s'interroger sur le fait de devoir ou non faire la même chose aussi, pour se protéger ? Après... il fallait sans doute aussi de fausses cartes d'identité et tout pour ce genre de conneries et... à son âge, on n'a pas la bourse à Rothschild. Chevaliers de l'Apocalypse ? Des meurtres ? Dans quoi elle s'était encore embarquée... ? Enfin, elle connaissait rapidement ces légendes, et le foin qu'un certain vol avait fait au sein du GC comme elle l'appelait – Grand Coven pour les non-initiés – mais quand même... ça faisait beaucoup là. Mais les chevaliers, ils étaient bien censé être des légendes non ? Parce que si elle les trouvait cool dans les histoires, les films et les séries TV... l'idée de les avoir en train de cavaler dans la nature – sans mauvais jeu de mot – ne l’enchantait pas tellement.

« On va passer au tutoiement je crois oui... déjà je préfère, et en plus je crois que j'ai des tonnes de questions à te poser maintenant. »
Et c'était le rêve de tout ancien lycéen de tutoyer un professeur un jour, ce que l'on pouvait faire quand on n'était plus étudiant. Lemmy avait raison en plus, parler de ça au téléphone aurait été plus que bizarre, même sans être une adepte – pour sa part – de la sacro-sainte théorie du complot. « J'dois avouer que j'suis assez nouvelle dans tout ça. On nous a parlé des sorcières, et je sais que les démons et les vampires existent, parce qu'un ami a moi s'est fait attaquer un jour, sans être mordu... mais, sérieusement ? Les Cavaliers de l'Apocalypse ? C'est censé être une légende pour se faire peur à Halloween autours d'un feu, ou pour donner de beaux rêves aux démons ? »

Quoi ? Ils devaient bien avoir des histoires avant d'aller se plonger dans leur sommeil malveillant eux aussi, comme tous les enfants ? Sauf qu'au lieu de leur raconter 'Blanche-Neige et les Sept Nains' ils avaient sans doute : 'Les Cavaliers de l'Apocalypse, ou comment réduire le monde à néant en cinq étapes'. Pour tenter de chasser cette idée pour le moins pas joyeuses du tout de son esprit, l'invitée se brûlait résolument la gorge avec un peu de son thé, délicieux au passage, et qui la réchauffait bien de l'intérieur.

« Vous savez s'il y a moyen de ne plus être une... sorcière ? Je dois avouer ne pas être très fan du fait que tout le monde pense qu'on est maléfique de manière générale, comme c'est dépeint dans les histoires, et en voyant ce qu'on a pût faire aux miens par le passé, genre au procès de Salem. »


Cette histoire lui glaçait le sang, car rien ne prouvait que les humains n'allaient pas recommencer un jour prochain. Surtout si de sombres époques se mettaient en marche.
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Jeu 13 Oct - 12:04

Que savez-vous exactement?

Pv : Mary

L
e thé que j’avais entre les mains avait une douce saveur salvatrice. J’aimais tout particulièrement boire un thé après une journée difficile et je sentais que cette soirée allez l’être tout autant si ce n’est plus. Je le sirotais distraitement en écoutant les paroles de Mary et son amour pour la cannelle. Elle me fit alors sourire, c’était vraiment un sourire simple et bienveillant comme il m’arrivait rarement d’en avoir, non pas que j’étais rabat-joie, mais que la vie n’était pas facile surtout quand on passer son temps à jouer le rôle d’un professeur fou et sans attache. C’est vrai que je n’en avais pas ici, puisque je ne pouvais compter que sur moi-même, pas de femmes ni d’enfant, mais en même temps, je ne souhaitais à personne de vivre la vie que j’avais eue. Non pas que je la regrettais ou que j’étais triste, mais le surnaturel n’était pas une partie de plaisir.

- Je suis britannique, au niveau des gouts culinaires, j’ai fait des choses qui feraient frémir n’importe quel américain moyen. Je comprends cette envie de mettre de la cannelle partout, c’est une épice intéressante et sympa.

Oui, une épice peut être intéressante, et si vous voulez savoir pourquoi et bien c’est parce que je les dis, voilà c’est tout… Bon je ne jouais pas tout le temps le fou, des fois je devais bien admettre que j’avais l’air excentrique avec mes cheveux en pétard, mon costume trop petit et ma cravate bariolée et mes lunettes sur le nez. D’ailleurs je retirais ses dernières pour les poser sur mon bureau. Je n’avais pas besoin de les porter plus longtemps. Je me redressais en entendant les paroles de la blonde.

- Si seulement, il n’y avait que les démons et les vampires qui existaient, je crois que ce serait presque gérable. On peut compter aussi sur les loups garou, les skinwalkers, les tricksters… Enfin, il y a toute une liste non exhaustive de créature qui existe et qui se multiplie dans l’ombre. Les Cavaliers de l’Apocalypse existent, ils ont même été relâchés en 2009 par un dénommé Lucifer, lui non plus n’est pas un conte qu’on raconte pour faire rêver les démons ou faire peur aux humains.

Toute son éducation surnaturelle était à refaire visiblement, elle savait donc qu’elle était une sorcière, mais sans pour autant avoir toutes les informations sur le monde. J’étais au courant de pratiquement tout ce qui s’était passé les dix dernières années, ce qui faisait presque de moi une encyclopédie sur patte. Voir si je me concentrais assez, je pouvais même remonter cinq ans plus loin. En l’entendant parler de sa condition, je finis par poser mon thé sur la table pour prendre un gâteau et la regarder avec un air encore plus perçant.

- Tu devrais plutôt considérer le fait d’être une sorcière comme une bénédiction. Ce n’est pas parce qu’il y en a eu certain qui était mauvaise que ça fait de toi un être qu’il les tout autant. J’ai dans mes contacts des sorcières qui m’aident alors que nous sommes "censés" être dans des groupes opposés. Il n’existe cependant aucun remède à ma connaissance. La sorcellerie dans ton cas, c’est un héritage et tu peux choisir de l’ignorer ou le développer, mais à ta place, je prendrais la première option.

Il était plus sûr d’avoir des pouvoirs pour se défendre que de rester sans défense. Le monde autour de nous était dangereux et loin d’être agréable pour les civils qui en savait trop. Alors je n’osais même pas imaginer pour une sorcière en devenir qui n’avait pas eu la volonté de développer ses pouvoirs. Elle devait vraiment avoir une cible sur le dos que ne se soit par les sorcières ou certains monstres qui croiseraient son chemin. Je me devais de lui expliquer que c’était plutôt une bonne chose que foncièrement une malédiction.

- Il existe également des créatures qui devraient être mauvaises et qui pourtant font le bien. Il y a des skinwalkers qui ne mangent que des hors-la-loi qui ne seraient pas jugés par le système classique, il y a des vampires qui cambriolent des hôpitaux pour survivre et il y a même des chasseurs qui utilisent la magie pour s’en sortir. Je connais moi-même quelques petits trucs. Ce n’est pas parce que tu es une sorcière que tu ne peux pas faire ce que tu as envie de faire.

C’était sa la clé de la vie et la survie, faire ce qu’on a envie de faire. Écouter son cœur et lui obéir. Tant qu’on ne fait pas ce qu’on aime, on le fait mal et si on le fait mal on ne s’en sort pas, on est malheureux. Bref, il y a une grosse réaction en chaine qui nous fait stagner dans un trou et finit par nous faire déprimer.

- Il ne faut pas oublier non plus que les traces historiques qui existent dans le monde, on était écrit par les Hommes de Lettres et que pour la plupart ils n’avaient pas une très bonne estime des sorcières, ça peut expliquer un peu toute la négativité à leurs encontre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 164

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Ven 11 Nov - 20:52


   
Que savez-vous?

   
...
Lemmy & Mary

   
Un british, elle aurait dû s’en douter. Ces types là osaient tout de toute manière et Mary esquissait un sourire en l’entendant affirmer que la cannelle était une chose intéressante… ce n’était pas faux, et elle se mariait aussi très bien avec le chocolat, mais ça c’était surtout à Noël, ou encore dans les gâteaux maintenant qu’elle y pensait… en particulier son préféré, qu’elle se jurait de faire dès qu’elle aurait un endroit stable où s’installer et faire la cuisine… oula, ne pas penser à manger tout de suite, déjà qu’elle avait faim, son ventre risquait de faire plus de bruit encore autrement. En tout cas, en entendant les propos de l’homme de lettres, la blonde fronçait les sourcils et sentait une certaine inquiétude la gagner en comprenant que ce monde n’était réellement pas sûr et surtout que des démons pouvaient aussi être amenés à croiser sa route. Peut-être en avait-elle même croisés sans en avoir seulement conscience ? C’est aux cavaliers que le professeur la glaçait pour de bon. Super… et on rajoute le fameux Lucifer comme cerise sur le gâteau. Ses mains s’étaient de fait resserrer sur la tasse qu’elle tenait, son regard fixé sur la boisson le temps de tenter de remettre tout en ordre et se calmer face à ce savoir pour le moins effrayant.

« Une bénédiction ? Mais… est-ce qu’elles n’ont pas toutes été classées comme néfaste par toutes les religions de notre monde jusqu’à ce jour ? Je veux dire… je sais que je ne veux faire de mal à personne avec ce que je suis capable de faire… mais est-ce qu’il n’y a pas quand même un risque, même minime ? »

Bien sûr qu’elle avait lu des tas de bouquins sur le sujet, on devait au moins se renseigner un minimum quand on entrait dans ce monde surnaturel, surtout quand on en était l’une des créatures, mais disons qu’elle avait tout bêtement préféré faire comme si elle ne voyait pas le reste, histoire de conserver un peu de normalité dans sa petite vie tranquille. Si le professeur lui disait de travailler le tout, c’est qu’il avait en tout cas sans doute raison, qui sait… peut-être qu’un jour cela lui servira, même sans en voir l’utilité réelle actuellement.

« Je suis assez surprise pour tout dire. Donc en fait, c’est comme partout, il n’y a pas d’un côté les bons et de l’autre les méchants… ce n’est pas parce qu’on naît dans un monde sombre qu’on le sera aussi… les chasseurs aussi en utilise ? »

Quant à faire ce qu’elle voulait, la gosse n’était pas tout à fait d’accord ce qui se prouvait par une légère grimace de sa part juste quand elle répondait avec un air amusé teinté de dépit :

« On ne fait pas vraiment tout ce qu’on veut, le Grand Coven nous surveille quand même. »

Les flics du monde de la sorcellerie pour tout dire. Enfin, le prof avait au moins le don de la rassurer en expliquant que la mauvaise réputation des siens venaient sans doute des auteurs du passé, heureusement que les temps changeaient, mais voir que les choses changeaient, en particulier à la façon dont les gens normaux aimaient de plus en plus ce qui sortait de l’ordinaire en fait, même s’il ne leur fallait pas crier leur existence sur les toits bien entendu.

« Tu crois qu’il se passe quelque chose en ce moment dans notre monde ? Si oui… je devrais peut-être m’intéresser à la Chasse… vous savez pour donner un coup de main et éviter de tomber dans le côté obscur de la Force ? »

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Sam 12 Nov - 9:12

Que savez-vous exactement?

Pv : Mary

J
e m’enfonçais un peu plus dans mon fauteuil après avoir allongé le bras pour récupérer un des gâteaux que j’avais posé sur mon bureau. Je croquais dans le gâteau sec avec délectation alors que je regardais pendant un instant par la fenêtre, le temps ressemblait un peu plus à une tempête. Je n’arrivais même pas à comprendre ce qui était véritablement en train de tomber, un mélange de plus et de neige sans doute. Ce n’était pas assez solide pour tenir en tant que neige, mais assez chiant pour faire une couche de verglas. Je détournais rapidement mon regard pour regarder la blonde de mes grands yeux bruns. Elle avait besoin d’être rassurée et j’étais là.

- Il y a une chose importante à savoir avec la religion, c’est que tout ce qu’elle ne comprend pas et n’arrive pas à expliquer, ne peut être que deux choses, soit un miracle, soit une malédiction. Dans un cas c’est le bien, c’est ce que Dieu voulait et toutes les jérémiades qui vont avec. Dans le second il est alors question d’horreur contre nature orchestrée par le vilain lui-même. Je te conseille donc de faire très attention quand tu lis des ouvrages issus des différentes religions.

Je ne portais pas dans mon cœur les différents dogmes religieux, cela devait certainement se ressentir parfaitement dans le discours que j’étais en train de lui tenir. Il n’était pour moi pas pensable que la religion puisse faire figure de parole incontestable et pas non plus d’autorité. Je ne croyais ni en Dieu ni aux Anges et pourtant des textes concernant ses deux choses existaient. Le jour où je croiserais un ange, j’y réfléchirais sans doute et on verra ce qui se passe pour le premier à ce moment-là. Je me frottais légèrement la tête alors qu’il était question de magie. Je pouvais comprendre que c’était une question délicate, il me fallait des éléments concrets.

- Oui, on peut dire qu’exorciser un démon est une sorte de formule magique, mais en dehors de ça, il n’est pas rare d’utiliser des sortilèges pour les capturer, les empêchait de changer de corps par exemple. Je ne pourrais pas te fournir d’autre explication, mais je peux te dire que je travaille moi-même avec l’aide d’une sorcière.

Mon alliance avec Elisabeth était on ne peut plus fortuite, mais elle existait et il n’y avait rien de tel à mettre en avant pour pouvoir avoir un peu plus de poids devant une petite sorcière perdue. Mon visage se renfrogna un peu alors qu’elle me demandait mon avis sur les évènements récents. Je savais beaucoup de choses sur ce qui se passait sur la Terre et par moment, j’avais l’impression que c’était ma malédiction. J’aurais aimé ne rien savoir et vivre dans le déni, ne pas s’inquiéter pour demain. Surtout se demander s’il y aurait un lendemain. La situation pouvait dégénérer à tout instant.

- Deux ouvrages majeurs ne sont plus chez leurs propriétaires respectives et Lucifer est en liberté dehors. Donc, il se passe quelques choses dehors, c’est même une certitude… Cependant, nous ne savons pas ce qui se passera ni quand cela arrivera.

Je haussais les épaules en soupirant. J’étais vraiment blasé par tout ça, quoi que je puisse dire n’empêchera pas tout ça d’arriver si ce doit être le cas. Je souriais tout de même à sa référence à Star Wars, elle venait de faire mouche, j’aimais vraiment beaucoup l’univers que Lucas avait créé. C’est donc avec un petit sourire, mais tout de même beaucoup de sérieux que je m’attelais à lui répondre.

- Maintenant, jeune padawan, si tu veux aider, libre à toi de le faire, je pourrais sans doute te trouver des mentors ou de l’aide ou n’importe-toi quoi si tu le souhaites. Avant que tu ne poses la question, je ne le fais pas parce que tu es une adolescente, ni même parce que tu seras un jour une puissante sorcière, mais simplement parce que c’est mon métier et que je le fais pour chacun de mes chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 164

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Mer 30 Nov - 12:05


   
Que savez-vous?

   
...
Lemmy & Mary

   
L’explication au sujet des religions arrachait un petit sourire à Mary. Bon, elle ne croyait pas en dieu et toutes ces idioties, mais il fallait admettre que le professeur face à elle venait de faire un très bon résumé du mode de pensée de tous ces idiots en petite robe et autres dérivés, qui vouaient leurs vies au plus grand mensonge de l’histoire de l’humanité et au fait de mourir aussi chaste que le jour de leurs naissances. Alors lires leurs bouquins sacrés… c’était de la simple curiosité et un besoin de comprendre, pour toujours finir par se dire que le type ayant écrit ça dans un premier temps devait vraiment planer très haut, avec une drogue qui n’existait plus aujourd’hui.

« En général maintenant, je ne consultes ces textes qu’en cas d’insomnie, c’est tellement barbant qu’on finit forcément par se retrouver dans l’étreinte de ce cher Morphée en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf. »


Testé et approuvé par Mary Lincoln. Enfin… Lemmy venait donc de lui apprendre que l’exorcisme pouvait être vu comme une forme de magie, et son esprit imaginait des choses pour le moins effrayantes, comme ces scènes que l’on retrouvait dans certains films d’épouvante où un curé venait chasser un esprit ou être démoniaque du corps de la fille. Pourquoi c’était toujours une fille d’ailleurs ? Les hommes étaient trop forts pour être possédé ? Hum… non… sans doutes trop stupides en fait, même les créatures de l’ombre devaient avoir des standards à respecter pour savoir qui ils allaient prendre… cette phrase était dégueulasse aussi… en tout cas, savoir que l’homme de lettres travaillait avec une sorcière lui arrachait un sourire clairement reconnaissant à destination de son interlocuteur, comme pour le remercier d’avoir partagé cette information qui la rassurait plus que de raison alors que la conversation devenait plus sérieuse en abordant les problèmes plus urgents qui concernaient à la fois le monde ordinaire et surnaturel. Après tout, les démons et tout ce qui était mauvais en ce monde s’attaquait généralement aux plus faibles, autrement il n’y aurait pas de chasseurs pour les contrer. N’est-ce pas ? Ils devaient de faire rester sur leurs gardes coûte que coûte, au risque d’être parmi les incalculables victimes à venir si tout allait de travers.

« Pour l’instant, tout ça n’est qu’à l’état de projet. J’avoue être très tentée par l’idée de tout apprendre de ce métier, surtout que même si les gens n’en touchent aucune reconnaissance ou ce genre de choses, tout irait réellement de travers sans eux… mais ce n’est pas une discussion à prendre à la légère... » un rire franchissait en même temps ses lèvres quand l’homme se défendait de faire ça pour la couver ou quoi que ce soit à cause de son âge et tout ce qui allait avec. « Tu lis dans les pensées en fait, c’est ça ? Soit certain que je viendrais vers toi en tout cas, lorsque ma décision sera définitivement prise. Pour l’instant, je voyage encore pour trouver où est réellement ma place et… je suis certaine que je le saurais quand ça me tombera dessus. »

Badaboum, comme l’éclair ! Ha non… ça c’était la petite sirène, et le navire coulait juste après, donc ce n’était pas une très bonne idée.

« Sans compter que je pensais que mes semblables étaient des ennemies naturels des chasseurs et tout ce qui est bon, alors il faut encore que je me fasse à l’idée que les deux ne sont pas incompatibles, vivre mes expériences, ce genre de chose. »
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper Mer 30 Nov - 14:31

Que savez-vous exactement?

Pv : Mary

U
n petit sourire apparut alors sur mon visage. C’est vrai que la religion était un débat un peu houleux, mais heureusement il n’était pas question de l’aborder ici. Il y avait tout un tas de choses qui lui venait en tête concernant les livres qu’il avait lues extrait de ce genre de chose. Dieu sait qu’il était nombreux. Une part de vérité s’y cachait, l’expérience qu’il avait eue avec un démon lui avait bien fait comprendre et pas de la meilleure des façons.

- Y a une base de vraie dans ses écrits, j’en suis intimement persuadé, mais passer le tout au peigne fin est un travail vraiment long et compliqué, surtout quand il y a des ouvrages bien plus intéressants à lire. Je peux comprendre qu’ils te servent de somnifère, c’est un usage on ne peut plus approprié.

C’est vrai que bien souvent, ils étaient barbants et remplis d’information pas toujours utile. Il y avait de longues phrases bien alambiquées et pas toujours significatives. J’avais beau avoir essayé bon nombre de langue c’était toujours la même chose. Par moment, je trouvais des petites différences dans les traductions, mais rien de bien fous, mais assez pour me faire sourire. Le sujet revenait sur la chasse et c’était justement la raison de cette visite. Je la regardais d’un air protecteur avant d’ajouter les mots suivants.

- C’est effectivement un choix compliqué, il n’était pas question de le bâcler et je ne suis pas là pour t’influencer non plus. Même si tu choisis de fuir la voix des chasseurs, tu pourras toujours me contacter au besoin, je ne ferme pas ma porte aux personnes qui ont besoin d’aide.

C’était sa vie est donc son choix. Je devais m’assurer qu’elle ne faisait pas les choses par dépit, mais bien parce qu’elle en avait envie. Le chasseur qui chasse par obligation est le premier à mourir parce qu’il manque de vigilance et finit par faire beaucoup trop d’erreur pour que sa vie reste intacte. Elle me parlait alors de ses voyages, j’étais absolument abasourdie, comment une fillette pouvait voyager seule à travers le pays. Rien que d’y penser j’en avais un frisson.

- Tu as trouvé des choses intéressantes durant tes pérégrinations ? Tu as certainement beaucoup plus de courage que moi étant donné que j’aime beaucoup trop le confort de cette université pour tenter ma chance dehors. Même lorsque j’avais ton âge, je n’inspirais qu’à passer mon temps le nez dans les bouquins.

On ne change pas les gens, on a beau dire ce qu’on veut lorsqu’on nait avec certain trait de caractère on les garde pour le reste de la vie. C’est largement le cas pour moi. Je suis né lâche et je le suis resté en grandissant, alors oui je sers de gratte papier à un groupe de chasseur, mais ce n’est pas pour autant que j’ai envie de bouger et de changer les choses. Alors qu’elle me parlait des sorciers ennemis naturels avec les chasseurs, je me sentais une fois de plus obliger de donner des exemples pour éclairer mes propos.

- On va dire que l’ennemie des chasseurs ne sont que les créatures qui tuent les êtres humains. Il existe des Lycanthropes qui ont assez de bonne conscience pour ne tuer que des animaux par exemple ou des vampires qui se contentent de voler les hôpitaux. Ceux-là ne sont en général pas tués par les chasseurs.

Il y avait toujours des chasseurs un peu trop zélés et des confrontations qui finissaient mal, mais ça avait toujours plus ou moins été. On ne peut pas toujours demander à un chien et à un chat de bien s’entendre. J’ajoutais quand même pour ne pas me sentir responsable si un jour un chasseur décidait de s’en prendre à elle.

- Par mesure de précaution, je te déconseille quand même de clamer que tu es une sorcière avant d’avoir cerné la personne avec qui tu traites.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] ▬ Que savez-vous exactement? ft. Lemmy Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Savez-vous ce qu'est un homme DVD ?
» Savez-vous ce que sont les droits d'auteurs ?
» Savez-vous ce que fait un clown quand il s'ennuie ...? Bang bang.
» ~Améliorons notre culture chers amis ! Oui ! //Savez-vous que ... JEU//
» Savez-vous compter les têtes... à la morgue, à la morgue... (en cours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-