Partagez | .
 

 [Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 152

Message Sujet: [Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington] Mer 5 Oct - 14:03


RP EN COURS

SUJET PRIVÉ : FT. Thomas Harrington
# TYPE : Temps présent.
# DATE : 17/03.
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : En milieu d’après-midi, il ne fait pas très chaud mais le temps se maintient pour le moment, après une bonne averse un peu plus tôt.

# PRÉSENCE DU MJ : Non merci !

# AUTRE : Ce jour est celui de la Saint Patrick, il y a donc sans doute quelques irlandais de très bonne humeur dans le coin, puisque comme disent les Hight Kings, on trouve des pubs irlandais partout dans le monde. BTW… si j’ai mal rempli un truc ou quoi, n’hésitez pas à le dire !
SHADOW


   

   
Can we talk?

   
...
Thomas & Mary

   
L’averse s’était enfin arrêtée et après un instant à tendre la main pour vérifier qu’aucune goutte ne revenait, Mary osait enfin sortir de son abri de fortune, à savoir l’entrée du libraire du quoi – où elle avait un peu fureté en attendant que l’abruti ayant fait pleuvoir arrête de les arroser, les prenant sans doute pour des plantes alors qu’en son sens, l’humain était plus une espèce de mauvaise herbe, la preuve, ils envahissaient de plus en plus la terre, et quand on en tuait un, deux autres repoussaient à sa place. Ok… image très étrange… enfin en tout cas, quand le soleil semblait revenir la plus jeune saluait le propriétaire, le remerciant de son hospitalité – bon ok, elle avait acheté un bouquin en même temps – et reprenait sa visite du quartier. En étudiant un plan de la ville, Mary avait en effet découvert qu’une église se trouvait dans ce quartier et son intérêt s’était éveillé.

Depuis qu’elle était gamine, les lieux de cultes la fascinait. Pourtant, sa famille n’était pas croyante pour deux sous, et en dehors de quelques rares occasions, elle n’était jamais entrée dans une église autrement que par les livres… en particulier depuis que ses ‘particularités’ s’était faites remarquer. D’aucun connaît cette légende affirmant que les sorcières sont des créatures du Diable, et qu’une sorte de ‘mur invisible et divin’ les empêchait d’entrer dans les lieux sacrés.D’ailleurs, cette raison était bien celle la faisait se stopper une fois les marches menant au porche gravies. Si sa main se couvrait de cloques, car elle se mettrait à brûler ? Si un éclair divin – même si Dieu n’existait pas, on ne sait jamais – venait la frapper et la faire passer du compte à rebours à l’état gazeux ? Ne laissant qu’un petit tas de cendre rapidement soufflé par le vent ?

« Hum… peut-être pas la meilleure idée du monde... » soufflait-elle un instant, bien que sa main tremblante s’approche du battant de la porte, dont elle effleurait le bois en soupirant de soulagement quand rien n’arrivait après quelques secondes.

Inspiration, expiration… jamais la nervosité n’avait été à un tel niveau ‘juste’ pour entrer dans une église. La dernière fois qu’un tel niveau de stress lui était tombé dessus, c’était quand son devoir de math s’était retrouvé aspergé de café par son père, après qu’elle ait passé le nuit dessus. Ce dernier avait fait un mot pour l’excuser auprès du prof, mais ce dernier n’avait rien voulu entendre, condamnant même le fait qu’un parent encourage de la sorte la feignantise de son enfant. Abruti. Bref… elle finissait en tout cas par entrer, l’endroit étant aussi frais que n’importe quelle église dans laquelle elle était entrée par le passé, ce qui était surtout agréable en été, quand tout le monde mourrait de chaud… pas en ce moment. Bien entendu, cela ne l’empêchait en aucun cas de lâcher un souffle admiratif face à l’endroit, et franchement elle ne comprenait pas ces gens affirmant que toutes les églises se ressemblaient, même si on y trouvait comme partout, de l’eau bénite à l’entrée. Vu qu’elle ne fumait pas en y plongeant sa main, la jeune femme finissait par se dire que non, rien de diabolique ne coulait dans ses veines. En entendant des bruits de pas se répercuter, Mary relevait subitement la tête, pensant trouver un fidèle, du genre petit vieux qui n’a rien d’autre à faire de ses journées, quelque chose de ce genre… pour voir en fait qu’apparemment – à en juger par la tenue de l’homme – il s’agissait du prêtre. Qu’est-ce qu’on dit à un curé ? Quand on ne croit pas en Dieu mais que l’on vient squatter sa maison quand même ?

« Ahem euh… » non, pas loquasse du tout. Deuxième essai… « Excusez-moi mais… est-ce qu’on a le droit de visiter votre église, monsieur ? Ou il faut absolu venir à confesse et être croyant ? »

Ça, c’était fait. Pitié, qu’il ne l’appelle pas ‘ma fille’ comme d’autre avant… autrement la blonde ne jurait pas de ne pas rire nerveusement.

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington] Mar 18 Oct - 13:23


Mary & Thomas

I DON'T BELIEVE IN GOD...BUT CAN WE TALK ?

Quelle est cette sensation qui s'empare de moi ? J'ai l'impression d'étouffer, c'était comme si quelqu'un me serrait les poumons, comme si l'on voulait m'empêcher de respirer. Je me redresse d'un coup, effrayé. J'ouvre les yeux, tout est noir, naturellement, même dans mes rêves je suis aveugle, il y a tellement longtemps que je suis dans cet état que j'en ai fini par oublier à quoi ressemblait un arbre ou une fleur. Je soupire, constatant que je m'étais endormi sur mon bureau. Il faudrait que je songe à me reposer de temps en temps, ce serait peut-être une bonne idée. J'esquissais un sourire et me levais. Je me dirigeais vers l'horloge fixée au mur et je passais mes doigts sur les aiguilles pour savoir l'heure qu'il était. Quinze heures trente. Bien, j'avais encore un peu de temps devant moi avant la messe de ce soir. C'était parfait.

Je sorti de la sacristie et allais dans l'église, je me tournais face à l'autel et posais un genou à terre. Cela m'arrivait souvent, lorsque j'étais seul, comme maintenant, de m'adresser à Dieu, pour le remercier de ce qu'il m'avait accordé et puis pour communiquer avec lui, tout simplement. Tandis que j'étais plongé dans mes prières, j'entendis une personne entrer dans l'église. L'un des avantages quand on est privé d'un de ses sens, c'est que les autres deviennent un peu plus développés, enfin à condition bien sûr de les exercer et c'est ce que j'avais fait. Bon je n'avais pas une ouïe à la Superman, mais j'entendais vraiment très bien. Je cessais donc mes prières et m'avançais vers le visiteur.

Lorsque la personne prit la parole, je pus me rendre compte qu'il s'agissait d'une femme. J'eus un petit sourire amusé à sa question.

- Bonjour. La Maison du Seigneur est libre d'accès, vous pouvez parfaitement la visiter...même si vous ne croyez pas en lui. Après tout, elle est tout de même assez jolie, vous ne trouvez pas ?

J'ignorais bien sûr si cette personne était croyante ou non, mais pour qu'elle me nomme "Monsieur" et non "Mon Père" et pour qu'elle demande si elle avait le droit d'entrer ici même si elle n'était pas allé à confesse, je ne pensais pas me tromper de trop en imaginant qu'elle n'était pas croyante, ou tout du moins qu'elle ne croyait pas à en Dieu..enfin pour être honnête, c'est surtout le fait qu'elle ait demandé s'il fallait être croyant pour venir ici qui m'a mis sur la voie. Regardant toujours dans sa direction, tout du moins dans la direction de sa voix, je poursuivi en me présentant.

- A propos, je me nomme Thomas Harrington et comme vous l'avez certainement deviné, j'officie dans cette église.

Heureusement pour moi, enfin surtout pour elle, je n'enlevais mes lunettes de soleil que lorsque l'église était fermé à clé, j'étais habitué aux visites impromptues. J'esquissais un petit sourire.

- Rassurez-vous, vous pouvez rester ici le temps qu'il vous plaira, le prochain sermon ne commence que dans trois heures et demie environ. Alors dites-moi ? Qu'est-ce qui vous amène dans cette église ? La pluie a cessé, donc ce n'est pas pour vous abriter du mauvais temps. Ceci dit, je vous rassure, vous n'êtes pas obligé d'avoir une raison particulière pour venir et si vous en avez une...vous n'êtes pas obligé de me la dire, c'est juste que j'aime faire la conversation.

Parfois peut-être un peu trop. Je sentais un des missels posé sur un banc qui était sur le point de tomber, il frôlait ma jambe. Je le pris dans mes mains et passais rapidement ma paume sur quelques pages vérifiant si elles n'étaient pas cornées, puis je reposais délicatement l'ouvrage.

(c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 18 ans
Métier : Sans emploi fixe
Situation : Célibataire en général
Localisation : Dernièrement, San Francisco
Feat. : Abby Ross
Copyright : Maewan
Je suis aussi : Un piaf nommé Balthazar
Date d'inscription : 28/09/2016
Messages : 152

Message Sujet: Re: [Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington] Ven 11 Nov - 21:38

   

   
Can we talk?

   
...
Thomas & Mary

   
La maison du Seigneur… un sourire amusé passait sur le visage de Mary qui se disait que quand même, Dieu devait être le type avec le plus de résidences secondaires dans le monde et rien que cette idée la mettait dans l’embarras, puisque son esprit collait le fait d’avoir autant de maisons à la richesse, hors cette religion prônait la pauvreté. Aye, on pouvait ne pas croire mais quand même connaître ses classiques. Le curé finissait en tout cas par se présenter et c’est ainsi que l’adolescente se rendait compte n’avoir pas été très polie, qu’elle aurait normalement dût se présenter en première vu qu’elle était l’intruse. C’était une base quand même, et la plus jeune sentait l’embarras la gagner, même si l’homme ne semblait pas réellement lui tenir rigueur d’avoir été obligé de s’exprimer en premier dans cette introduction l’un envers l’autre.

« Enchanté monsieur Harrington, je crois en effet avoir deviné qui vous êtes pour cet endroit. Le vêtement vous a trahis. » soufflait Mary, calme et amusée à la fois. « Je m’appelle Mary Lincoln, même si je n’ai aucun lien avec ce cher Abraham. »

Par contre, pourquoi est-ce qu’il portait des lunettes alors qu’ils étaient à l’intérieur ? Ce n’est pas comme s’ils étaient inondés par le soleil ici, sans que l’église soit sombre pour autant, bien au contraire. D’ailleurs, Mary fuyait les églises sombres comme la peste, elle s’y sentait mal à l’aise, quand ce n’était pas l’endroit en général qui la tétanisait.

« Sans vouloir vous offenser, le terme de sermon n’est pas super engageant. On s’attend à se faire tirer les oreilles en venant. » c’était peut-être aussi pour ça qu’elle n’aimait pas aller à la messe en fait, parce que le mot ‘sermon’ allait en réelle contradiction avec son petit problème d’autorité. « J’ai toujours été fascinée par les églises, d’aussi loin que je me souvienne en tout cas… alors il fallait que je rentre pour voir comment elle est de l’intérieur. Parfois il y a des choses fascinantes à voir… comme des cryptes et ce genre de choses… c’est un peu morbide mais bon. »

Avec cette drôle de passion, on aurait presque pensé la voir rentrer dans les ordres mais après sa communion, elle avait totalement cessé de croire du jour au lendemain, à la grande surprise de beaucoup de personnes qui s’étonnèrent de la voir de plus en plus ricaner en voyant des gens placer leur Destin entre les mains d’une entité invisible, dont personne ne pouvait témoigner, une simple idée en fait qui avait traversé les siècles. En pensant à cela, Mary voyait l’homme d’église étudier étrangement l’un de ses missels, seulement avec les mains, et sa curiosité s’éveillait sans qu’elle ose poser de questions. Après tout, la vie privée de cet homme ne la regardait pas le moins du monde.

« Puis ça faisait longtemps que je n’étais pas entrée dans une église, c’est devenu de plus en plus rare depuis que je ne crois plus… d’ailleurs... » aller, il avait l’air sympa, peut-être n’allait-il pas mal prendre sa question : « Qu’est-ce qui fait que vous êtes certain que Dieu existe ? J’ai déjà tenté de comprendre, mais les plus fervents croyants pensent que c’est une insulte de demander où est la preuve… après tout, la Bible a été faite par des hommes,et notre monde est tellement imparfait que j’ai beaucoup de mal avec cette idée du coup... »

S’il la chassait, ce ne serait pas volé, autrement, il gagnait clairement son respect au moins pour cette raison.

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t549-mary-lincoln-l-humour-c-est-comme-le-bacon-gras-et-double-face http://solemnhour.forumactif.org/t558-journal-de-bord-de-mary-lincoln-en-r-tard-en-r-tard
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington]

Revenir en haut Aller en bas
 

[Abandonné] I don't believe in God but... can we talk? [PV. Thomas Harrington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-