Partagez | .
 

 Philadelphia dreamin' [ft. Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 394

Message Sujet: Re: Philadelphia dreamin' [ft. Sam] Lun 13 Fév - 16:57




Philadelphia dreamin'


Sam est curieux de savoir comment je suis sorti... Je pense qu'il en est même profondément surpris. Mais je ne vais pas le lui dire, il aime le mystère et résoudre des énigmes, alors qu'il cherche seul. D'autant plus que lui dire pourrait avoir pour conséquence qu'il trouve un moyen pour me faire retourner là-bas et ça... Il m'a fait le coup une fois mais pas deux ! Et puis, il vaut mieux qu'il reste dans le doute... Car c'est par le doute que je finirai par le convaincre de revenir vers moi.

Quand il a refermé la Cage sur moi… Je hausse les sourcils, sur nous, il veut dire. J'espère que ça lui fait du bien de croire qu'il m'a échappé et qu'il le pourra encore éternellement… Mais il se trompe grandement.

« Ah, mais tu te trompes. J'ai simplement attendu que la pression retombe un peu pour faire mon retour sur scène... » Il possède bel et bien un cerveau quand il choisit de l'utiliser... Mais je ne vais pas le gratifier d'un compliment et faire gonfler son ego un peu plus qu'il ne l'est déjà. Quoique intelligent...

Il n'aurait pas dû me provoquer ainsi, il sait pertinemment bien que ce sujet est toujours sensible pour moi et je le plaque contre le mur de cette cage virtuelle aussi aisément qu'on punaise un papillon sur un mur. Je veux bien rire, mais il y a des limites, et la famille c'est sacré ! Le pauvre insecte se débat comme il peut, je lui lance un sourire moqueur avant de le lâcher. Je pense qu'il a compris la leçon... Ou pas.

« Et toi, tu te prends pour Lucky Luke ? Pauvre cowboy solitaire, sans chez soi... Avec seulement un cheval pour compagnie, pas de famille... Et, oh, pardon,  je pense que ton Colt est enrayé... » Doux sourire à cette dernière remarque. Cette arme ne peut me détruire, il aura beau essayer, elle est aussi efficace qu'un savon à base d'huile de vidange. Mais en parlant de frères... je regarde Sam en souriant toujours,

« Michael n'a pas besoin de Dean, c'est bien là le souci de ton frangin… Mon cher frère ne laissera pas son véhicule officiel se balader avec des yeux noirs… c'est très mauvais pour son image de marque, vois-tu. Le Paradis aime l'ordre, et là,... ça fait désordre... » Aucune certitude concernant ce dernier point, mais Sam semble un peu trop détendu pour que je le laisse s'en tirer ainsi. « Mais je suis sûr que là aussi tu trouveras la parade et que tu sauveras ton frangin bien aimé des griffes de l'archange... Même si tu t'éviterais beaucoup de tracas si nous y travaillions ensemble. Car, oui, je suis prêt à t'aider, si tu le veux. » Qu'est-ce que je suis altruiste quand je veux!

Nous en venons enfin au fond de la question, à savoir si Sam va accepter ou non de redevenir mon véhicule. Oh, bien sûr je m'attends à quelque résistance, après tout, c'est normal, mais il ne résistera pas à mon charme sulfureux. Je hoche la tête réponse à sa question. Oui bien sûr qu'il acceptera, de gré ou de force. Ma patience est grande mais pas infinie. Et s'il faut le forcer, je le ferai. Ce sera même un peu amusant je crois.

En attendant, je lui propose de me retrouver pour un rendez-vous galant et lui donne un indice sur ma localisation. Seulement, il est trop bête pour comprendre. New-York, la grosse pomme... c'est pourtant pas compliqué, non ? Devant son incompréhension flagrante, je reste imperturbable. D'ailleurs les pommes c'est excellent pour la santé. Hint hint nudge nudge, see what I mean ? Tu viens me trouver et tu m'acceptes, sinon... ta santé en pâtira. D'ailleurs il y a ce dicton...

« Well, you know what they say ; one apple a day keeps the doctor away… » Sur quoi une nouvelle pomme apparaît dans ma main, «  especially if you aim well... »  que je m'empresse de lancer dans le nez de mon véhicule qui se retrouve en sang. J'aurais pu faire un excellent joueur de base-ball, vous ne trouvez pas ? Il refuse de jouer, tant pis pour lui.

Il ne veut rien de moi… Snif ! Je prends un air faussement blessé,

« Ouch, that hurts ! Mon cher ami, il va falloir te faire à l'idée que je suis ici pour rester. Et nous allons si bien ensemble... Ce serait dommage de ruiner une telle relation en se basant sur un faux départ !  »

Je ne le lâcherai plus. Il n'aura plus aucune nuit de répits jusqu'à ce qu'il accepte. Nous verrons combien de pression il peut supporter. Je compte mettre les bars bien hauts...

« Mais pour m'enfermer, il faut d'abord pouvoir me trouver, mon cher ! Alors, oseras-tu suivre le chemin que je t'ai tracé ? Es-tu même seulement capable de le repérer? »

(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )



Fallen Angel will rise again
I was a son. A brother... And I had an older brother who I loved. Idolized,... And one day, I went to him and I begged him to stand with me, and Michael...Michael turned on me. Called me a freak. A monster. And then he beat me down. All because I was different. Because I had a mind of my own.  © Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
avatar

Age : 32 ans
Métier : Chasseur, Homme de Lettres
Situation : Célibataire
Localisation : Lébanon, Kansas
Feat. : Jared Padalecki
Copyright : Moi-même & Tumblr.
Je suis aussi : Personne.
Date d'inscription : 02/05/2016
Messages : 158

Message Sujet: Re: Philadelphia dreamin' [ft. Sam] Dim 19 Mar - 21:28

Philadelphia dreamin'
(Sam & Lucifer)

Sam fronça les sourcils, perplexe, avant de se mettre à faire les cent pas dans la cellule spartiate, tout en évitant soigneusement de croiser le regard de son ennemi. Cette mise en scène lui rappelait désagréablement son bref séjour à l’hôpital psychiatrique et il n’avait qu’une hâte : celle de voir le rêve prendre fin et de retourner à une réalité moins anxiogène. Mais quitte à être coincé de nouveau avec l’archange, autant tenter de découvrir pourquoi celui-ci avait choisi de lui rejouer Frozen dans sa tête.

Toutefois, ce que Lucifer prétendait ne collait pas avec les évènements de ces dernières années : s’il y avait simplement eu besoin de détruire d’autres sceaux pour ouvrir cette fichue Cage, les partisans de Lucifer auraient réglé le problème depuis longtemps.

— Elle est mignonne ton histoire mais ce que tu racontes ne fait aucun sens. Les sceaux étaient toujours brisés quand j’ai refermé la Cage sur toi et tu y es resté malgré tout – s’il avait simplement fallu recommencer, Meg s’en serait chargée au lieu de mener sa vendetta avec Crowley.

Il avait beau s’être retrouvé dépourvu d’âme durant cette période, il se rappelait avec clarté de la férocité avec laquelle la démone avait combattu le Roi auto-proclamé de l’Enfer à l’époque, la hargne au ventre et la rage d’abattre les ennemis de Lucifer suintant par tous les pores de son âme damnée ; si elle avait pu faire quoi que ce soit pour assurer le retour de son créateur sur le trône, elle l’aurait fait avec la même ténacité qu’elle avait tenté d’élimer Crowley.

Et quand bien même Meg aurait été hors concours, l’Enfer devait grouiller de partisans de Lucifer écœurés de devoir courber l’échine face à un usurpateur. Il aurait suffi d’une poignée de rebelles pour renverser la cadence en un rien de temps…

Alors, cette histoire de sceaux ? Sam n’y croyait pas une seconde. Quoi que l’archange en dise, cela ne pouvait être aussi simple qu’un système de verrouillage laissé sans surveillance – mais bien sûr, inutile de compter sur le Diable pour lui raconter par les détails de son évasion. Qu’à cela ne tienne…

— Hm, je finirais bien par découvrir le fin mot de l’histoire, déclara le jeune homme en haussant les épaules.

Et surtout, surtout, découvrir si le processus était réversible.

La mention de Gabriel et Raphael eut néanmoins le mérite de briser la fausse amabilité derrière l’archange se cachait – en effet, à la simple mention de ses frères disparus, celui-ci fondit sur Sam en quelques battements de cils et avant que le chasseur n’ait pu réagir, l’attrapa à la gorge.

Putain, merde, merde

La pression fit serrer les dents à Sam pendant qu’il se débattait, empoignant l’avant-bras de Lucifer pour le faire dégager, sans succès. Cela dura à peine quelques secondes, secondes durant lesquelles le chasseur avait l’impression de se retrouver à nouveau plongé dans la Fosse, à se débattre sous les doigts griffus qui lui ouvraient les entrailles, qui lui crevaient les yeux et s’enfonçaient dans ses orbites vides…

Lorsque le Diable le lâcha enfin, le cadet des Winchester se plaqua défensivement contre le mur grisâtre de la cellule, le souffle court et le cœur emballé.

Bordel de merde, il aurait pu me tuer ce con, on se calme, Sam, respire, respire, merde…


Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits mais lorsque Sam redressa la tête, il se sentait plus vicieux encore.

C’était la putain de la dernière fois que Lucifer le touchait.

— Oh, on dirait que j’ai touché un point sensible en mentionnant les Dalton. Bizarre, la dernière fois que j’ai vu Gabriel, j’aurais juré l’avoir vu au bout de la pointe de ta lame… mais peut-être suis-je médisant, conclut le chasseur avec un sourire narquois.

Ainsi, Lucifer ne s’était pas converti à la méthode zen et traînait toujours ses problèmes familiaux derrière lui. Le jeune homme n’était pas certain de comment parvenir à retourner ce détail contre le Diable mais toute faiblesse dans cette carapace impassible était bonne à prendre. Presque comme s’il devinait ses pensées, Lucifer reprit son expression narquoise et laissa échapper le nom de Dean – Sam tiqua, piqué au vif par la nonchalance de son ennemi.

— Pourquoi Michael aurait-il besoin de Dean ? Aux dernières nouvelles, Dean l’a planté en plein milieu de l’Apocalypse et il a dû se trouver un nouveau véhicule avant de venir nous affronter alors tu m’excuseras mais je doute que ton frangin soit toujours intéressé par les conneries du mien.

Sam eut brusquement un pincement au cœur en repensant à Adam. Son demi-frère était-il remonté de la Fosse en même temps que les archanges ? Son âme errait-elle sans but sur Terre ou Michael s’était-il chargé de le remettre en état avant de le posséder à nouveau ? Il n’avait jamais été proche d’Adam mais le gamin méritait au moins de ne pas se faire torturer par un archange particulièrement rancunier. Voilà un mystère qu’il se devait d’élucider, ne serait-ce que pour apaiser sa conscience coupable.

A la mention d’avoir « un véhicule en bon état », Sam leva un sourcil effaré. Était-ce donc tout ce qu’il y avait derrière la sollicitation hypocrite du Diable ? Ce dernier croyait-il vraiment récupérer son véhicule, après tout ce qui s’était passé ?

— Parce que tu penses que je vais te dire « oui » une deuxième fois ? répondit-il en étouffant un ricanement. La Cage t’a pas arrangé, on dirait, voilà que tu prends tes désirs pour la réalité.

Il était hors de question qu’il servît à nouveau de smoking au Diable. Ce dernier avait beau se présenter dans la tête de Sam sous les traits du pauvre gars qui lui avait servi de véhicule par le passé, il était fort probable qu’il ait trouvé une autre victime à posséder dans la vraie vie – ce qui voulait dire qu’il pouvait se trouver n’importe où et sous les traits de n’importe qui. La carcasse de Nick devait probablement pourrir dans un entrepôt désaffecté de Detroit depuis le temps.

Sam grimaça en faisant tourner machinalement la pomme entre ses doigts. Il serait risible de penser qu’il avait un quelconque ascendant dans l’immédiat mais quels que fussent les plans maléfiques de Lucifer, il restait à espérer que l’absence de son vrai véhicule parviendrait à les entraver. En attendant, il restait à comprendre ce que ce dernier espérait tirer de leur conversation onirique… Était-ce en lien avec ce satané fruit ?

— C’est censé vouloir dire quelque chose, alors ? Laisse-moi réfléchir… Tu t’es reconverti dans la fabrication de confiture de pommes ? Tu comptes remplacer Chris Hemsworth dans le prochain Blanche-Neige ? Tu as fêté ton retour sur Terre en buvant trop de cidre ?

Sam haussa les épaules de dédain et lâcha le fruit qui retomba à ses pieds dans un bruit mat. Il n’était pas exactement fier de ses moqueries mais cela lui permettait de garder un minimum la tête froide devant le sourire narquois de son Némésis.

— A vrai dire, je m’en fiche. Je ne veux rien qui vienne de toi.

Qu’il s’agisse d’une pomme, d’un rêve ou de n’importe quoi d’autre – Sam en avait marre.

HRP:
 

© 2981 12289 0



What do you want?

To destroy this feeling of hunger;
I can no longer pretend that
the lion in my gut is so easily satisfied.

©Dean
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t233-sam-winchester-gentlywe-swallow-each-other-whole http://solemnhour.forumactif.org/t237-journal-de-bord-de-sam-winchester-we-got-work-to-do http://always-keep-writing.tumblr.com
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 394

Message Sujet: Re: Philadelphia dreamin' [ft. Sam] Mar 23 Mai - 7:23




Philadelphia dreamin'


Sam est curieux de savoir comment je suis sorti... Je pense qu'il en est même profondément surpris. Mais je ne vais pas le lui dire, il aime le mystère et résoudre des énigmes, alors qu'il cherche seul. D'autant plus que lui dire pourrait avoir pour conséquence qu'il trouve un moyen pour me faire retourner là-bas et ça... Il m'a fait le coup une fois mais pas deux ! Et puis, il vaut mieux qu'il reste dans le doute... Car c'est par le doute que je finirai par le convaincre de revenir vers moi.

Quand il a refermé la Cage sur moi… Je hausse les sourcils, sur nous, il veut dire. J'espère que ça lui fait du bien de croire qu'il m'a échappé et qu'il le pourra encore éternellement… Mais il se trompe grandement.

« Ah, mais tu te trompes. J'ai simplement attendu que la pression retombe un peu pour faire mon retour sur scène... » Il possède bel et bien un cerveau quand il choisit de l'utiliser... Mais je ne vais pas le gratifier d'un compliment et faire gonfler son ego un peu plus qu'il ne l'est déjà. Quoique intelligent...

Il n'aurait pas dû me provoquer ainsi, il sait pertinemment bien que ce sujet est toujours sensible pour moi et je le plaque contre le mur de cette cage virtuelle aussi aisément qu'on punaise un papillon sur un mur. Je veux bien rire, mais il y a des limites, et la famille c'est sacré ! Le pauvre insecte se débat comme il peut, je lui lance un sourire moqueur avant de le lâcher. Je pense qu'il a compris la leçon... Ou pas.

« Et toi, tu te prends pour Lucky Luke ? Pauvre cowboy solitaire, sans chez soi... Avec seulement un cheval pour compagnie, pas de famille... Et, oh, pardon,  je pense que ton Colt est enrayé... » Doux sourire à cette dernière remarque. Cette arme ne peut me détruire, il aura beau essayer, elle est aussi efficace qu'un savon à base d'huile de vidange. Mais en parlant de frères... je regarde Sam en souriant toujours,

« Michael n'a pas besoin de Dean, c'est bien là le souci de ton frangin… Mon cher frère ne laissera pas son véhicule officiel se balader avec des yeux noirs… c'est très mauvais pour son image de marque, vois-tu. Le Paradis aime l'ordre, et là,... ça fait désordre... » Aucune certitude concernant ce dernier point, mais Sam semble un peu trop détendu pour que je le laisse s'en tirer ainsi. « Mais je suis sûr que là aussi tu trouveras la parade et que tu sauveras ton frangin bien aimé des griffes de l'archange... Même si tu t'éviterais beaucoup de tracas si nous y travaillions ensemble. Car, oui, je suis prêt à t'aider, si tu le veux. » Qu'est-ce que je suis altruiste quand je veux!

Nous en venons enfin au fond de la question, à savoir si Sam va accepter ou non de redevenir mon véhicule. Oh, bien sûr je m'attends à quelque résistance, après tout, c'est normal, mais il ne résistera pas à mon charme sulfureux. Je hoche la tête réponse à sa question. Oui bien sûr qu'il acceptera, de gré ou de force. Ma patience est grande mais pas infinie. Et s'il faut le forcer, je le ferai. Ce sera même un peu amusant je crois.

En attendant, je lui propose de me retrouver pour un rendez-vous galant et lui donne un indice sur ma localisation. Seulement, il est trop bête pour comprendre. New-York, la grosse pomme... c'est pourtant pas compliqué, non ? Devant son incompréhension flagrante, je reste imperturbable. D'ailleurs les pommes c'est excellent pour la santé. Hint hint nudge nudge, see what I mean ? Tu viens me trouver et tu m'acceptes, sinon... ta santé en pâtira. D'ailleurs il y a ce dicton...

« Well, you know what they say ; one apple a day keeps the doctor away… » Sur quoi une nouvelle pomme apparaît dans ma main, «  especially if you aim well... »  que je m'empresse de lancer dans le nez de mon véhicule qui se retrouve en sang. J'aurais pu faire un excellent joueur de base-ball, vous ne trouvez pas ? Il refuse de jouer, tant pis pour lui.

Il ne veut rien de moi… Snif ! Je prends un air faussement blessé,

« Ouch, that hurts ! Mon cher ami, il va falloir te faire à l'idée que je suis ici pour rester. Et nous allons si bien ensemble... Ce serait dommage de ruiner une telle relation en se basant sur un faux départ !  »

Je ne le lâcherai plus. Il n'aura plus aucune nuit de répits jusqu'à ce qu'il accepte. Nous verrons combien de pression il peut supporter. Je compte mettre les bars bien hauts...

« Mais pour m'enfermer, il faut d'abord pouvoir me trouver, mon cher ! Alors, oseras-tu suivre le chemin que je t'ai tracé ? Es-tu même seulement capable de le repérer? »


A cette dernière question, je m'efface de son rêve pour continuer mon œuvre de ce côté de la réalité. J'ai encore beaucoup à faire si je veux être prêt pour la phase B de mon plan.
(c) Alyss ( Kanade A. J. Rye )



Fallen Angel will rise again
I was a son. A brother... And I had an older brother who I loved. Idolized,... And one day, I went to him and I begged him to stand with me, and Michael...Michael turned on me. Called me a freak. A monster. And then he beat me down. All because I was different. Because I had a mind of my own.  © Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Philadelphia dreamin' [ft. Sam]

Revenir en haut Aller en bas
 

Philadelphia dreamin' [ft. Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» PHILADELPHIA
» Philadelphia Flyers
» Philadelphia line-up
» Philadelphia Flyers
» (2) Washington Capitals vs (3) Philadelphia Flyers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Northeast-