Partagez | .
 

 [abandonné] I'm Your Number One Fan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Mar 27 Sep - 19:18


RP Abandonné

SUJET PRIVÉ : FT. Rowena MacLeod
# TYPE : Présent
# DATE : 30 Mars
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : L'action se déroule en fin d'après midi.

# PRÉSENCE DU MJ : Non merci, on devrait se débrouiller sans xD

# AUTRE : MEGA COVEN !
SHADOW




 
I'm Your Number One Fan.
   Pv : Rowena

M

a rencontre avec Nick m’avait appris tout un tas de trucs. Je continuais à l’appeler comme ça uniquement parce que je n’arrivais pas à réaliser ce qui s’était vraiment passé ce jour-là. Je préférais ne pas vraiment y repenser dans l’immédiat. Je lui avais dit que je voyageais beaucoup et c’est justement ce que j’étais parti faire. J’avais l’espoir qu’en étant ici j’en oublierais un peu les derniers événements de mon existence. Tout cela semblait un peu mal parti. J’étais parti en avions parce que j’avais eu la flemme de faire du stop et que j’avais gagné un peu d’argent dernièrement en faisant les poches de certaine personne dans la rue. J’avais trouvé un hôtel un peu miteux ou passé les nuits à Chicago.

L’ambiance n’était pas géniale dedans, mais se serait largement suffisant pour pouvoir dormir en paix avec un toit sur la tête. J’étais venue ici pour profiter de la bibliothèque, elle proposait des ouvrages que je ne pouvais que rêver à Chicaco et j’avais cru comprendre qu’il y avait également des endroits spécialisés dans la sorcellerie, jusqu’à maintenant, je n’avais pas encore eu l’occasion de mettre les pieds dans un tel lieu. Il était caché des humains lambda et tant que je n’aurais pas mis la main sur une sorcière pour m’ouvrir la voie se serait sans doute bien trop compliqué. Enfin, pas la peine de se prendre la tête plus longtemps. Je devais bouger mon cul jusqu’à la bibliothèque. J’avais hâte de pouvoir continuer mes recherches tranquillement.

Il ne me fallut pas longtemps pour vider ma mini valise sur le lit de mon hôtel pour préparer les affaires dont j’avais besoin. Je récupérais rapidement mon ordinateur portable, mon grimoire, un exemplaire d’un des livres de Carver Edlund. Je ne pouvais pas aller quelques parts sans en avoir un dans les mains sinon ça me manquait toujours. Je mis le tout dans mon sac à bandoulière avant de tracer ma route jusqu’à mon but. J’allais sans doute y passer une grande partie de la journée, mais je n’avais pas peur de ça. Je m’étais arrêté dans une petite boutique pour avoir un thé et enfin je mettais les pieds dans mon endroit rêver. J’avais un faux laissé passer étudiant pour pouvoir accéder à tous les ouvrages qui ne l’était pas forcément au public.

Je m’installais alors à une table. Je ne savais pas combien de temps j’allais passer ici, ni même combien c’était écoulé lorsque j’entendis un peu de bruit dans le silence absolu de la bibliothèque. Il y avait une nouvelle arrivée, ses talons hauts résonnaient dans les allées de la bibliothèque. C’est par curiosité que je levais ma tête de mes recherches. Je la trouvais belle, elle avait un maintien de son buste qui la rendait vraiment très élégante. Elle avait un look bien particulier et sa blondeur n’avait d’égale que la mienne. Visiblement, elle remarqua que j’étais en train de la dévisager sans vergogne puisque son regard croisa le mien. Je fis alors un geste de tête pour lui faire comprendre que je la saluais et comme si ça ne suffisait pas, je décidais de prendre la parole.

- Bonjour.

Ma voix se voulait enjouée et encourageante, je n’avais pas me cacher parce que je venais de dire bonjour à une femme que je trouvais jolie et qui venait de faire son apparition en face de moi. Je lui souriais avant de faire mine de me réintéresser à mon livre. Je la surveillais du coin de l’œil mine de rien en essayant d’être le plus discrète possible. Je ne savais pas si je l’étais vraiment, mais je m’en rendrais rapidement compte, je pense. J’avais l’espoir qu’elle s’approche de moi et que je puisse entamer la discussion avec elle, bien que je ne savais pas du tout de quoi nous allions pouvoir bien parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Mer 28 Sep - 0:17

I'm your number one fan

feat. rowena & melisandre

Fraîchement débarquée sur le continent américain, Rowena décida de s'attarder dans le Midwest des États-Unis (l'Illinois, plus précisément). Mais ce ne sont pas les fameux hot-dogs de Chicago qui l'ont poussée à rejoindre le pays de la liberté et du Dr Pepper. Il existait une forte communauté magique dans le secteur, ça fourmillait de sorcières et sorciers ; or, qui dit sorciers, dit puissants artefacts. En menant son enquête, elle espérait bien dénicher quelques vieilleries surnaturelles pour booster ses capacités... et quel meilleur endroit pour débuter qu'une bibliothèque? Ah, la technologie c'est bien joli mes enfants, mais rien ne vaut les recherches à l'ancienne! La joie de longer les étagères qui s'étendent à perte de vue et sur lesquelles le savoir s'entasse, morcelé en plusieurs volumes. Le bonheur de sélectionner "LE" recueil adéquat, de l'extraire délicatement de son rayon puis souffler sur la couverture pour en ôter la poussière. Le parcourir dans la précipitation, mais toujours respectueusement afin de ne jamais corner les pages dont les secrets les plus anciens et les plus jalousement gardés seront lus par les vingts générations à venir. Voilà jeunes âmes égarées, l'épanouissement dont vous privent votre "Internet" et vos soit-disant "Réseaux connectés" qui ne vous connectent à rien du tout ; les livres ont du cachet. Apprécier à sa juste valeur le soin apporté au rassemblement de ce savoir qui vous précède, c'est la seule "connexion" dont vous avez réellement besoin. Ça, et Rowena ne savait pas utiliser un ordinateur.

La sorcière fit une entrée tape-à-l’œil, comme à son habitude. Élégante. Bruyante. Quelle idée de se ramener en talons dans un lieu où l'on prêchait le silence? Bah... qu'un visiteur ose s'en plaindre, elle le remettrait vite à sa place. Ils n'avaient qu'à poser de la moquette. Elle adressa un regard supérieur au rat de bibliothèque qui tenait l'accueil, avant de se faufiler à l'intérieur. Affublée d'une robe noire moulante et de lunettes à la monture épaisse et aux verres teintés, on la croirait tout droit sortie d'un film d'espionnage. Mais le pompon, c'était la perruque d'un blond platine qui camouflait (à la perfection me devais-je d'ajouter) ses magnifiques boucles rousses. Rowena ne visait pas la discrétion. Attirer les regards et faire le show, voilà à quoi se résumait les trois-quarts de son quotidien. Mais elle faisait de son mieux pour conserver l'anonymat, ce qui, ultimement, déboucha sur ce look d'agent secret vintage. La communauté magique et ses ambassadeurs frigides n'étaient pas encore disposés à l'accueillir à bras ouverts. Elle avait de nombreux détracteurs. Pour le moment, dissimuler son retour était la meilleure stratégie à adopter. Aussi difficile à admettre que ce soit, elle ne voulait pas s'essayer à un combat qu'elle ne pourrait gagner. Son heure viendrait, éventuellement.

Lorsqu'elle franchit la rangée de tables qui la séparait des rayons "pertinents", ses yeux croisèrent ceux d'une autre ; une blonde à l'allure rebelle. Elle fit glisser ses lunettes sur son nez et la regarda avec insistance. Cette femme... elle dégageait un je-ne-sais-quoi d'intrigant. Elle ne saurait pas le décrire avec exactitude. Bon, il faut dire que Rowena frisait la paranoïa depuis son éviction du Grand Coven. Elle voyait l'ennemi à chaque porte. Alors, s'agissait-il d'une créature surnaturelle ou hostile? d'un familier, d'une chasseuse ou d'une sorcière ; un petit poussin envoyé par le G.C. pour l'effrayer et l'entraver dans sa quête de grandeurs? Avait-elle vu clair dans son jeu, malgré son déguisement totalement irréprochable? Tandis que la fausse blonde examinait la situation sous tous les angles (il serait dommage qu'une fausse alerte la conduise à ruiner les précieux recueils qu'elle n'avait pas encore eut l'occasion de lire), l'inconnue la salua joyeusement. Ah... ah. Rowena pesa le pour et le contre avant de déterminer que, si la jeune femme lui était bel et bien hostile, elle ne lui aurait pas adressé la parole. Rassurée, elle mit au placard sa méfiance naturelle. Ses lèvres s'étirèrent en un large sourire, charmant quoique légèrement condescendant, et elle lui répondit aussitôt.Oh. Bonjour, hun.À la suite de ce salut télégraphié, la sorcière s'autorisa à lui tourner le dos. Elle s'engouffra dans un recoin sombre de la bibliothèque dont elle ressortit bien plus tard, un ouvrage entre les mains. Visiblement très ancien et volumineux, sa couverture abîmée ne portait aucune inscription. Rowena s'installa à proximité de "fausse alerte" et se plongea dans sa lecture. Elle sentait le regard de sa voisine posé sur elle. Au bout d'un moment, elle leva les yeux de son livre et tout en marquant soigneusement sa page, interrogea la jeune fille.Vous devez me trouver particulièrement intéressante, ou ce livre terriblement ennuyeux.Elle désigna le recueil que l'inconnue tenait entre ses doigts, l'invitant à lui montrer son intitulé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Mer 28 Sep - 15:58



 
I'm Your Number One Fan.
   Pv : Rowena

J

e n’étais absolument pas discrète c’était une certitude, mais en même temps qu’est-ce que j’avais à perdre. Cette femme avait un charme fou, je n’arrivais pas à déterminer si c’était dû à son style vestimentaire venue d’une autre époque ou sa démarche. Elle m’intriguait, tout en moi, me poussait à lui poser des questions, savoir qui elle était ce qu’elle faisait ici. Je savais que l’heure de la fermeture de la bibliothèque approchait et que je ne pourrais sans doute jamais la revoir. Il faudrait que je me décide vite et bien si je voulais avoir la chance de lui parler. Elle disparut entre deux étagères avant de réapparaitre avec un vieux grimoire.

En voyant l’objet qu’elle avait choisi, j’étais presque sûr que c’était une sorcière, elle avait tout pour l’être. Elle me faisait penser au peu que j’avais vu jusqu’ à maintenant, un peu en décalage avec son époque. Quel âge pouvait-elle bien avoir ? Physiquement, je ne lui en donnais que trente, mais je sentais qu’elle en avait plus justement à cause de toute le reste. J’aimais bien ça couleur de cheveu, mais je sentais qu’elle n’était pas naturelle, j’étais bien placé pour le savoir, les cheveux c’était quelques choses de sacré. Peut-être qu’en brune elle aurait été plus naturelle… Enfin, je n’aurais sans doute jamais de réponse à ma question si je ne me prenais pas mes couilles en mains pour décider de lui parler, mais pour lui dire quoi ?

Pas la peine de réfléchir plus longtemps, c’était elle qui prit alors la parole. Une façon des plus agréable je dois l’avouer. Elle était en train de me vouvoyer ce que je trouvais plutôt flatteur, aux yeux de tout le monde je n’étais qu’une pauvre gamine sur qui on posait à peine les yeux. Aujourd’hui c’était sans doute bien différent. Je souriais alors en levant officiellement le nez du livre dans lequel je faisais semblant de me plonger. Ce n’était en effet pas du tout la faute de l’ouvrage que j’essayais de lire et dont je reportais des notes dans mon carnet.

- Ce livre était au contraire particulièrement instructif avant que vous n’arriviez dans mon champ de vision.

Il fallait rendre à César ce qui est à lui. J’étais du genre à être attiré par des filles et clairement cette inconnue faisait partie de celle qui me bottait, c’était peut-être justement l’air mystérieux qu’elle dégageait qui parlait quand je pensais des choses de la sorte. M’enfin, il n’y a pas de mal à se faire du bien comme on dit. Je la détaillais un peu plus du regard alors que j’ajoutais.

- J’avoue que je m’applique à deviner l’âge que vous avez… Physiquement, je dirais à peine trente, mais j’ai l’impression que je manque quelques choses. Déjà rien qu’à votre style vestimentaire que je trouve parfaitement génial, j’ai presque l’impression que vous êtes sortie tout droit des années soixante ou un truc du genre.

Je savais que le voyage temporel était possible, du moins en théorie. J’avais trouvé des sortilèges capables de faire de tel exploit sans jamais les avoir utilisés pour autant. Je n’en avais pas trouvé l’utilité et puis surtout je ne savais pas si j’étais assez puissante pour pouvoir en lancer un. J’aurais sans doute pu essayer et voir ce que ça donne. Enfin, ce n’était sans doute pas la question du moment. Il était bien plus important de savoir ce qu’elle était. Comment lui laisser sous-entendre que j’étais une sorcière sans pour autant éveiller des soupçons ou donner l’impression que j’étais une folle. Je reportais alors mon attention sur le vieux livre qu’elle avait entre les mains. C’était peut-être lui la clé de tout après tout. Quelqu’un de normal ne s’intéressait pas souvent à ce genre d’opus.

- Je peux également me rendre compte que vous intéressiez à des ouvrages aussi particuliers. Il s’agit typiquement du genre de truc qui n’est pas disponible sur internet.

Si je pouvais trouver une alternative à aller dans une bibliothèque, je l’aurais fait depuis longtemps, mais c’était simplement impossible. Les ouvrages les plus étranges et intéressant n’était pas disponible sur la toile ni même sur le deepweb, même en sachant ou chercher et quoi chercher. Du coup, j’étais bien contrainte de me déplacer en personne vers les livres pour trouver les informations dont j’avais besoin. Apprendre à utiliser un sortilège de vie éternelle était loin d’être de tout repos. Les ingrédients allaient aussi être difficile à ressembler, mais avec suffisamment de cran tout était possible, après tout, je tuais bien pour un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Dim 2 Oct - 14:36

I'm your number one fan

feat. rowena & melisandre

Le visage de Rowena s'illumina et, encouragée par le regard admiratif (et pas désintéressé...) de son interlocutrice, elle la gratifia d'un sourire vaniteux tout en relevant légèrement le menton, acceptant sans humilité les flatteries de cette jeune femme qui vinrent gonfler son ego déjà surdimensionné. Bien sûr qu'elle avait du style, voyons! On ne survit pas à quatre cents ans de civilisation sans en tirer un minimum de maintien et d'élégance. Sauf pour ces mégères du Grand Coven, bien entendu. Elles n'avaient aucun raffinement. Toutes ces années, ces vieilles carnes n'avaient développé qu'une seule qualité, leur flexibilité ; car encaisser l'augmentation exponentielle des balais qu'elles avaient dans le cul, ça demandait une sacrée souplesse. Rowena glissa une main dans sa chevelure blonde, enroulant une mèche autour de son index en attendant que le flot de compliments ne s'épuise de lui-même. Elle ne comptait pas interrompre cette glorification gratuite. Pour une fois que ces paroles n'étaient pas prononcées sous la contrainte...
Les choses anciennes sont fascinantes, n'est-ce pas? Elles ont du caractère. Une histoire à raconter.La sorcière effleura son livre, caressant la couverture du bout des doigts. Son nez se fronça avec dédain lorsque l'inconnue mentionna internet. Ah... le fameux "oueb". Non, non et non, on n'achète pas de grimoires occultes aux enchères sur ebay. Il faudrait refaire toute l'éducation de cette jeune fille. Ses yeux verts s'arrêtèrent sur son joli minois (bien trop maquillé, soit dit en passant) et elle garda le silence pendant quelques secondes, tandis qu'elle essayait d'évaluer le potentiel enfoui sous cette montagne d'eye-liner et de fard à paupières noir.
Non, en effet. Il est des curiosités qui ne se trouvent que dans les recoins les plus sombres et les plus poussiéreux d'une bibliothèque. Des ouvrages que des hommes, poussés par l'ignorance, auraient détruits ou confisqués depuis une éternité s'ils n'étaient pas tombés dans l'oubli.Elle désigna son recueil en guise d'exemple. Inconsciemment, Rowena avait décidé de transmettre son savoir à l'inconnue. Peut-être deviendrait-elle son élève. Une nouvelle carte dans sa manche et un outil contre le Grand Coven... peut-être leur chemin se séparerait-il dans les dix prochaines minutes. Peut-être qu'elle oublierait tout de leur échange et resterait à jamais une étrangère ; qui sait? Mais à l'heure actuelle, c'est-à-dire là, tout de suite et maintenant, la sorcière se sentait l'âme d'une pédagogue. Dans sa grande bonté, elle reprit la parole :
Il s'agit des mémoires de Malda, rédigées par sa plus jeune fille. Une sorcière puissante ayant vécut au quinzième siècle et dont la descendance se serait éteinte il y a près de cent cinquante ans, en Amérique du nord. Leur disparition coïncide avec celle de nombreux artefacts. Des artefacts qui, s'ils refaisaient surface, pourraient... créer la confusion.Rowy ponctua sa réplique d'un soupire pensif. Si elle pouvait dénicher ne serait-ce qu'une poignée — trois fois rien — de ces bibelots séculaires, le monde n'aurait qu'à bien se tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Mar 4 Oct - 14:48



 
I'm Your Number One Fan.
   Pv : Rowena

C

’était compliqué de comprendre ce qui se passait dans les yeux de cette femme, j’avais l’impression d’y lire un air vaniteux et aussi un cerveau qui tournait à deux cents pour cent, comme si elle avait des choses à cacher, enfin moi la première, j’en avais des choses à cacher donc je ne la jugerais pas pour ça. Je souriais toujours alors qu’elle me parlait des livres, elle les aimait ça se voyait. Jusqu’à présent, je n’avais pas rencontré grand monde qui aimait autant les ouvrages qu’elle à part peut-être ceux qui tiennent les vieilles boutiques démodées de livres.

- Oui, et malheureusement, j’ai bien l’impression que je n’aurais jamais assez d’une vie entière pour pouvoir connaitre la leur.

C’était une certitude, il fallait que je trouve le moyen de lancer ce sortilège de jeunesse éternelle, si j’étais bloqué à l’âge de 26 ans c’était bien après tout. Je n’aurais plus jamais besoin de m’inquiéter pour mes rides, ni même de perdre mes longs cheveux blonds… Enfin, tout ça ne serait sans doute que cosmétique et encore fallait-il que j’y arrive. Ce truc m’avait l’air particulièrement dangereux à lancer. Après tout, c’était pour ça que j’étais ici, je trouverais peut-être même de l’aide qui sait. Je souriais à sa réponse alors que je lui trouvais un air légèrement inquiétant.

- Ce n’est pas pour rien que je suis moi-même ici. Cette bibliothèque est bien mieux fournie que celle de New York. Il m’arrive fréquemment de venir exprès y consulter des ouvrages bien particuliers.

La bibliothèque de New York était grande, mais il n’y avait pas de section oubliée comme il y avait ici, les recoins sombres ou personne n’osait vraiment s’aventurer, c’est là qu’il y avait le plus de choses intéressantes. Le discours qu’elle était alors en train de m’offrir était absolument magnifique, je n’aurais pas pu espérer mieux. J’ouvrais de grands yeux ronds. Elle parlait des sorcières comme si elle connaissait déjà beaucoup de choses à leurs sujets. J’étais qu’une pauvre novice et je n’avais pas vraiment eu l’occasion de rencontrer beaucoup de mes semblables jusqu’à maintenant. Je la regardais avec un peu plus d’attention comme pour me rappeler des moindres détails de son apparence et de son visage.

- Dois-je en conclure que vous croyez en la sorcellerie ? Voir même mieux, à la magie en elle-même ? Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à m’intéresser à ce genre de chose.

Finalement, je finis par me lever de ma chaise pour me rapprocher un peu d’elle. Je voulais en savoir plus sur sa lecture, sur qui elle était. Je la sentais pleine de mystère, je sentais que ce que j’allais apprendre aller me plaire. Je faisais de mon mieux pour cacher mon excitation, mais je savais qu’elle était aussi perceptible que le nez au milieu de la figure. D’un geste de main, je remis mes cheveux en place pour pouvoir la voir de mes deux yeux avant de lui tendre une main amicale et me présenter un peu mieux.

- Je m’appelle Melisandre, enchanté de faire votre connaissance…

J’attendais de voir ce qu’elle allait me répondre, allait-elle me révéler si elle était une sorcière ? J’aimerais beaucoup y croire, l’avenir me le dira certainement. En attendant, j’attrapais une chaise à côté d’elle pour m’y installer, se serait plus pratique de discuter côte à côte plutôt qu’en étant dans des tables éloignées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Ven 14 Oct - 21:29

I'm your number one fan

feat. rowena & melisandre

Elle répondit aux interrogations de l'inconnue par un sourire énigmatique. De toute évidence, c'était une sorcière. Encore inexpérimentée, elle volait de ses propres ailes mais sortait à peine du nid. Enfin, façon de parler... Elle n'appartenait vraisemblablement à aucun Coven. Dans le cas contraire, la demoiselle ne serait pas étonnée de rencontrer l'une de ses semblables, surtout dans cette bibliothèque, à trois pas et demi des rayons occultes (et puis n'oublions pas qu'à la base, c'est justement la crainte de croiser une ancienne consœur qui avait poussé Rowena à porter ce déguisement ridicule). Peut-être même l'aurait-elle évitée, par précaution. Ce qui indiquait aussi qu'elle n'avait pas reçu d'enseignement magique à proprement parler, et laissait deux possibilités: soit la jeune femme n'avait pas encore développé de dons et ses affinités magiques se limitaient à une curiosité enthousiaste pour la sorcellerie, soit elle tirait ses pouvoirs d'un démon. Dans un cas comme dans l'autre, l'intérêt de Rowena était piqué. Bien sûr. La sorcellerie est un art. Un savoir-faire dont les origines remontent bien avant... ma foi, avant que certaines œuvres de fictions "populaires" ne viennent décrédibiliser cet héritage immémorial à coups de fables et d'inepties.La sorcière adopta une pose théâtrale, levant les yeux au ciel et agitant sa main droite avec véhémence. Oh, la nostalgie des temps anciens! Elle laissa la jeune femme se rapprocher d'elle et saisit sa main tendue, qu'elle serra avec minauderies. Une audience assoiffée de savoir et captivée par la moindre de ses paroles, c'était inespéré. Certes, l'engouement de l'inconnue à son égard et l'aura mystérieuse qui planait autour d'elle étaient (pour l'instant) les seules raisons qui l'incitaient à lui accorder de son temps, mais lorsqu'elle avait abordé, à son tour, le sujet de la sorcellerie, une espèce de fierté déplacée s'était emparée de Rowena qui se redressa soudain, fière comme un paon. Ma chère, si cette collection vous impressionne, il vous faudra visiter la bibliothèque nationale de Kiev en Ukraine. Trois étages souterrains sont consacrés à la magie. L'accès est dissimulé aux yeux du public par de puissants sortilèges, mais l'on y trouve des recueils inestimables. Pendant sa période de "fuite intensive", elle avait elle-même passé quelques années enfermée dans ladite librairie, dévorant toutes les œuvres qui se trouvaient à portée de ses mains. L'un des doux avantages de l'immortalité, m'voyez; vous trouviez toujours le temps d'étudier. Toujours. Bon cela dit, Rowena avait beau briller dans de nombreux domaines #ImFabulous #WitchOfTheYear #tmtc, la jolie rousse n'avait su décrypter qu'une infime fraction des ouvrages à sa disposition. Notamment ce parchemin de l’Égypte ancienne, oh, une merveille. Impossible à dater avec certitude mais si l'on en croit les recherches de... ah, je m'égare. Elle s'arrêta au milieu de sa phrase, réalisant subitement qu'en poursuivant sur cette voie, elle se retrouverait vite à détailler l'historique de la sorcellerie (édition "la magie pour les nuls de A à Z", une encyclopédie de 58 tomes) à cette demoiselle. Bien que la sorcière dispose littéralement de TOUT le temps du monde pour mener à bien cet exposé, ce n'était assurément pas le cas de Melisandre qui se décomposerait sur place. Enchantée, Melisandre. Je suis Row- Commença-t-elle avant de se couper une nouvelle fois la parole. Oups, c'est qu'elle était sur le point de révéler son identité secrète. Après une courte pause qui ne dura qu'une fraction de seconde, mais suffisamment longue pour éveiller la suspicion, elle reprit comme si de rien n'était : Rowbyn. Rowbyn Rochester.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan. Dim 16 Oct - 10:53



 
I'm Your Number One Fan.
   Pv : Rowena

L

a sorcière que j’avais en face de moi était absolument captivante, on pouvait lire entre les lignes de son histoire et voir comment elle était passionnée par se ce sujet. J’avais envie d’avoir une femme comme elle en mentor, j’avais envie qu’elle m’apprenne tout ce qu’elle savait. Elle dégageait une passion pour son art qui semblait infinie. Elle venait de me donner envie de me rendre dans cette bibliothèque donc j’ignorais tout. J’étais bien incapable de placer sur une carte ce pays, mais je savais que je devrais y aller un jour pour avancer ma formation de sorcière.

- Je le note dans un coin alors, je tâcherais d’y faire un tour quand j’aurais les moyens de le faire.

Ne pas avoir d’argent avait été vraiment handicapant par moment. J’avais beau trimer, la magie ne m’avait pas apporté beaucoup d’argent jusqu’à présent, il faut dire aussi que je n’avais pratiquement pas de connaissance. Je devais m’améliorer si je voulais un jour devenir immortel. C’est justement pour ça que j’étais ici. Je ne savais pas qu’on pouvait dissimuler des étages entiers aux yeux des humains, autant des petits objets je ne disais pas, mais des choses aussi grandes c’était simplement du grand art. En même temps c’était ce qu’était la magie, un art qui se transmettait si on ne voulait qu’il perdure au fil des décennies.

- Ce n’est pas très grave, ça fait toujours plaisir d’entendre parler de chose que j’ignore encore pour le moment.

J’avais conscience que pour le moment j’étais à peine un petit maillon tout en bas de la chaine des sorcières, il fallait que je me développe que j’apprenne des choses. Rencontrer des sorcières plus puissantes que moi c’était vraiment une aubaine pour moi. Je n’avais pas eu l’occasion de compter sur qui que ce soit jusqu’à présent, peut-être est-ce qu’elle voudrait bien m’aider. Pendant un instant, mes yeux c’était mis à briller alors que j’entendant le début de son prénom. J’ai secrètement espéré entendre que j’avais Rowena en face de moi, même si elle ne ressemblait pas à la description que j’avais d’elle. Le caractère aurait sans doute pu coller, mais l’apparence ne correspondait pas. Je fis de mon mieux pour cacher ma déception tout en sachant parfaitement que ce serait compliqué. En même temps, j’avais à peine commencé à la chercher, la chance ne pouvait pas être de mon côté à ce point si ?

- Je suis ravie de faire votre connaissance Rowbyn en tout cas.

Un sourire amical se dessinait sur mon visage. Alors qu’elle s’approchait un peu plus d’elle. Il était maintenant évident à mes yeux que cette femme était une sorcière, mais est-ce que je pouvais lui faire confiance sans risque de représailles ? Je n’en savais strictement rien… J’avais toute une flopée de questions à lui poser maintenant. J’avais envie de savoir si c’était compliqué d’apprendre toutes ses choses, comment elle pouvait s’en sortir, si elle était seule ou si elle avait des amies. Si elle pouvait m’apprendre des choses, si elle était puissante. Je calmais doucement mes ardeurs avant de prendre d’une voix assez calme et posée.

- Vous êtes sorcière depuis longtemps ? J’ai obtenu mes pouvoirs il y a quelques années par un démon et j’erre sans but depuis. Évidemment, j’ai bien eu une ou deux sorcières qui sont venues m’observer vaguement, mais aucune d’elles n’a daigné me porter un intérêt assez grand pour vouloir m’apprendre des choses.

Ma puissance n’était pas énorme, je m’en rendais bien compte, mais je n’allais pas m’en peindre pour autant. J’avais des pouvoirs c’était déjà bien. Je m’étais beaucoup amélioré depuis les premiers jours, mais j’étais loin d’avoir un niveau correct je le savais parfaitement. Il me faudrait sans doute encore des années et un bon mentor si je voulais avoir la chance de devenir quelqu’un. Je venais également de sous-entendre que je ne portais pas le Gran Coven dans mon cœur. J’espérais que ça ne me porterait pas préjudice devant cette sorcière que je ne connaissais pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [abandonné] I'm Your Number One Fan.

Revenir en haut Aller en bas
 

[abandonné] I'm Your Number One Fan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-