Partagez | .
 

 [Abandonné] The Devil Is In Me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: [Abandonné] The Devil Is In Me. Ven 23 Sep - 18:58


RP ABANDONNE

SUJET PRIVÉ : FT. Thomas Harrington
# TYPE : Présent
# DATE : 3 Mars
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : L'action se déroule en début d'après midi. Le température est agréable pour la saison, pour moment le soleil brille mais quelques nuages existent.

# PRÉSENCE DU MJ : Non merci, on devrait se débrouiller sans xD

# AUTRE : Il est beau mon rp, il est frais!
SHADOW




 
The Devil Is In Me.
   Pv : Thomas

S

an Francisco, cette ville allait devenir synonyme de bien des choses. Plus jamais je ne pourrais venir ici sans avoir un pincement au cœur en repensant à ce que je venais de vivre. J’avais peur, vraiment. J’avais l’impression d’être pour la première fois un petit chien effrayé. Je devais apprendre à me défendre correctement, je devais devenir plus fort et plus sûr de moi. Il y avait tant de choses qui me guettaient tapies dans l’ombre. J’avais peur, j’étais fatigué, mon cerveau tournait à plein régime. Il fallait que je décroche. J’avais besoin d’un fix, de me défoncer un grand coup pour oublier… Oublier c’était bien, mais oublier tout était impossible. J’avais besoin de parler surtout, cependant, je ne connaissais personne ici, c’était la première fois que j’y mettais les pieds.

Tant pis, à défaut je marcherais, ça sera toujours mieux que d’attendre dans ce motel miteux que la journée passe. Autant le soir c’était facile de se trouver de quoi se défoncer, mais la nuit en plein jour quand on ne savait pas où on était c’était de suite plus compliqué. Je marchais, droit devant moi. J’avais la tête rentrée dans mes épaules, ma capuche sur la tête et une mèche blonde qui me cachait plus ou moins un œil. Je devais avoir l’air d’une défoncée en manque, c’était sans doute ce que j’étais. En plus de ça, l’homme que je devais tuer s’était fait sucer le sang par une putain de vampire. Parce que c’est machin son réel.

Est-ce que j’étais coincé dans le monde de Twiight ? J’aurais préféré, c’était un monde de bisounours comparé à la réalité. Marcher droit devant moi était une chose, mais il me manquait quelques choses, je sortais alors le vieux livre que j’avais dans mon sac. Il s’agissait d’une édition que j’avais fait faire moi-même en un unique exemplaire. Je n’avais jamais pu trouver l’original en magasin, mais j’avais trouvé un manuscrit sur internet chose qui pouvait très bien se faire imprimer si on allongeait la monnaie à un imprimeur. La couverture était cornée et certaine page abimée. L’ouvrage avait vécu sans doute à cause des nombreuses relectures qu’il avait subies. On pouvait même voir des mini marque-pages qui indiquait les passages importants et certaines des lignes étaient annotées, surlignées…

Je marchais toujours devant moi sans prêter vraiment attention au reste. Puis sans vraiment que je ne comprenne comment ni pourquoi, je finis par m’arrêter, j’étais debout au milieu de la ville et juste en face d’une église. Est-ce que c’était un signe quelconque que quelqu’un m’envoyait, est-ce que je devais y mettre les pieds ? Je n’avais jamais cru en Dieu et en son existence, encore moins depuis que j’avais un démon de compagnie sur le dos. Je refermais le livre que j’avais à la main. Rentrer dans une église quand on a un ouvrage qui s’appelle Lucifer Rising entre les doigts c’est sans doute une marque de mauvais gout, mais qu'importe. Ce n’était pas comme si j’avais peur de me faire juger.

J’avançais doucement sur le parvis. J’avais l’impression de me sentir oppressé plus je m’approchais de l’édifice, est-ce que c’était vraiment une bonne idée de rentrer dans un tel bâtiment ? Je savais que dans un tel endroit je serais en sécurité de tous les dangers qui me hante depuis longtemps maintenant. Finalement, j’inspirais un grand coup avant de pousser la porte et de m’engouffrer à l’intérieur. La première chose qui me choqua à l’intérieur c’était le silence. La ville dehors était brillante, on entendait, les oiseaux, les voitures, les passants, mais d’un coup plus rien c’était le calme complet et j’avoue que ça me faisait du bien.

Je n’avais pas vraiment l’impression de mériter ça, après tout, j’étais une pauvre fille perdue qui devait puer un mélange de tabac froid et d’alcool. J’étais maquillé comme un pot de peinture dans l’espoir de masquer les gros cernes que j’avais sur le visage à cause de mon manque de sommeil. J’étais ici simplement parce que j’étais perdu, je m’avançais doucement, en regardant mes pieds, je ne méritais pas de regarder autre chose, au final. Je me glissais dans un coin du bâtiment pour essayer de rester tapi dans l’ombre, je m’installai par terre, le dos contre un des murs. Moi qui n’avais jamais cru en Dieu qu’est-ce que je faisais ici ? Je ne le savais pas moi-même alors qui pourrait me le dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné] The Devil Is In Me. Sam 24 Sep - 17:48

The Devil is in me

ft. Melisandre & Thomas


« The lost sheep. »
Aujourd'hui la messe était terminée, les derniers fidèles étaient parti il y avait une heure environ. J'avais laissé l'église ouverte, allez savoir pourquoi, mais je m'étais dit que j'attendrais encore un peu avant de la fermer. J'étais dans la sacristie, je préparais ma messe pour le lendemain. Je laissais mes doigts parcourir la bible que je connaissais presque par coeur. Parfois il m'arrive d'en relire certains passages, juste pour moi, juste par plaisir. Je notais quelques informations dans un coin de ma tête. Parlant d'informations, j'écoutais le poste de radio que j'avais déniché dans une boutique il y a quelques jours, j'avais comme un mauvais pressentiment, je sentais que quelque chose était en train de se produire, quelque chose de dramatique, mais ce n'était pas quelque chose de "naturel". Bien sûr que je suis au courant que le surnaturel existe, dois-je vous rappeler que j'ai un démon qui me prend pour son joujou personnel ? Malheureusement, je ne peux parler de cela avec personne, on me prendrait assurément pour un fou.

Je soupire en fermant le poste. Un autre meurtre, inexpliqué. Il y en a beaucoup en ce moment, ou alors peut-être est-ce que j'y prête un peu plus d'attention que d'habitude ? Je ne sais pas. Je pose la main sur la croix se trouvant sur le chapelet autour de mon cou et je murmure une prière à l'attention de Dieu, le suppliant de ne pas nous abandonner dans les épreuves que nous traversons. Je sors de la sacristie pour aller vérifier l'orgue. Je joue quelques notes et constate avec plaisir qu'il est bien accordé. Soudain, je ressens une présence dans l'église. Je ne suis pas seul. Je ressens tellement de souffrance, tellement de doute, cela me fit un peu grimacer, cela coupa ma respiration l'espace de quelques secondes, comme lorsque vous vous prenez un coup de poing dans le sternum. Je ne voulais pas effrayer la personne qui était venu se réfugier ici. Je tentais de me guider au son de sa respiration et puis, ce n'était qu'une église, ce n'était pas Versailles, la personne n'était donc pas très éloigné. Je fini par m'adosser au mur près d'elle.

- Quelque chose vous tourmente mon enfant ? Vous savez que vous pouvez parler sans crainte. Ici, vous ne serez pas jugé.

Heureusement que je porte encore mes lunettes de soleil, normalement je les enlève lorsque je me retrouve seul, mais je doute que mes yeux soient un spectacle agréable à contempler...en fait, je n'en sais trop rien, et pour cause. Je me laisse glisser le long du mur à côté de la personne, voulant lui montrer dans ce geste que je ne voulais pas lui faire de mal et que, peut-être je pourrais l'aider. Tout du moins je pourrais déjà l'écouter et je pense que cette personne en a grand besoin.

- Naturellement, si vous ne voulez pas parler, ce n'est pas grave, vous n"y êtes pas forcé, mais cela pourrait vous aider je crois.

Cette empathie que j'ai fait mal parfois, mais elle n'est pas inutile.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné] The Devil Is In Me. Dim 25 Sep - 18:26



 
The Devil Is In Me.
   Pv : Thomas

M

a tête était lourde de toutes les pensées qui étaient en train de me hanter. J’en avais plein le cœur et l’âme. Je sentais tout un tas de questions et personne n’avait de réponses à me donner. J’avais la respiration assez lourde comme si chaque inspiration me déchirait les côtes, je ne pouvais malheureusement pas arrêter de respirer. Par moment, j’avais envie de mourir purement et simplement. Tout ça me paraissait plus simple que la vie que je menais, mais j’étais loin de vouloir finir ma vie dans les bas-fonds de l’enfer. Je n’avais pas entendu l’homme d’Église arriver, il faut croire que mes propres pensées faisaient trop de bruit pour que je puisse entendre le monde qui m’entourait.

Sa voix était calme et assurée, je levais les yeux en sa direction alors qu’il me parlait. J’étais un peu surprise de voir un prêtre avec des lunettes de soleil dans sa propre église, mais je suppose qu’il devait sans doute être aveugle et que pour ne pas troubler les gens il préférait porter ses lunettes. C’était presque beau de voir un homme croire en un Dieu qui ne lui avait offert des malheurs dans la vie.

- Si je devais vous raconter les sept dernières années de ma vie ce serait sans doute un peu long et vous ne me croiriez sans doute pas.

Comment dire à un homme d’Église que j’avais vu un démon, que j’avais passé un pacte avec lui et que maintenant je tuer en moyenne deux personnes par ans ? Il n’y en avait pas je devais me rendre à l’évidence. J’avais tourné ma tête vers lui pour observer sa réaction. J’étais venue ici pour parler, il était prêt à m’écouter alors pourquoi pas le faire un peu. Du moins les grandes lignes, celle qui était racontable sans passer pour une folle. Mais avant de me décider à le faire, je le fixais un peu plus intensément. Je ne sais pas s’il ressentait mon regard sur son visage et je lui répondais alors d’une petite voix.

- Est-ce que vous croyiez à l’Enfer ? Genre vraiment, pas juste parce qu’il faut une punition pour ceux qui ne vont pas au Paradis…

Il allait sans doute me répondre oui, je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais posé cette question. Je n’avais sans doute pas été très maline, mais mon cerveau était incapable de réfléchir correctement, j’étais dans une église alors que ça faisait de longues années que je n’avais pas mis les pieds dans un lieu comme celui-ci. C’était presque surnaturel, j’étais une insulte pour cet endroit. J’étais loin d’être une fille parfaite, je le savais et j’avais presque du mal à accepter qu’un homme comme lui pouvait essayer de m’aider. Je n’avais pas vraiment l’impression de le mériter.

- Je suis loin d’être une fille parfaite, je le sais… Je ne sais même pas pourquoi je suis venue dans cette église. Je suppose que j’avais peur de rester seul dans ma chambre d’hôtel et que c’était mieux que d’aller me poser dans le comptoir d’un bar jusqu’à ce qu’un vieux con décide de me payer un verre…

Je préférais ne pas aller plus loin. Je n’avais rien à y ajouter après tout. Me droguer, m’envoyer en l’air avec le premier venu ce n’était sans doute pas des choses que Dieu acceptait si vraiment il existait. Je reposais la tête sur mes genoux d’un air résigné. Il allait pouvoir me juger dire ce qu’il voulait. J’étais prête à entendre que je n’étais qu’une catin diabolique, ce ne serait sans doute pas le premier à le dire ni même le dernier. Je savais qu’il ne me ferait pas changer, bien que peut-être il pourrait m’ouvrir les yeux sur certains détails de ma propre existence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné] The Devil Is In Me. Mer 12 Oct - 13:26

The Devil is in me

ft. Melisandre & Thomas


« The lost sheep. »
Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres lorsque la jeune femme me répondit que je ne la croirais sans doute pas si elle me racontait les sept dernières années de sa vie. Contrairement à beaucoup de monde, j'ai un esprit très ouvert. Moi même ayant fait l'expérience de la rencontre d'un démon par exemple, je sais ce que c'est que de vivre des choses extravagantes. Je n'ai d'ailleurs raconté à personne ma rencontre avec Julius, je n'ai pas envie de passer pour un fou. Quand il est arrivé que l'on me questionne pour ma cécité, je réponds toujours qu'elle est dû à un accident lorsque j'avais dix-sept ans. Quelque part ce n'est là qu'un demi-mensonge. L'âge est vrai, la raison...pas complètement fausse.

- Il est certain que sept années sont relativement longues à raconter. Quant au fait de savoir si je vous croirais ou non...et bien j'ai un esprit relativement ouvert vous savez.

Un silence s'installa ensuite entre nous. Silence pendant lequel mes pensées s'égarèrent vers le passé, ma rencontre avec Julius, la dernière fois que j'ai pu voir quelque chose. Bien sûr il m'arrive d'être nostalgique de cette époque, il m'arrive de me dire que si je n'avais pas invoqué de démon ce jour-là, alors ma vie serait différente, pas forcément en mieux, mais différente. La jeune femme reprit la parole, je tournais de nouveau la tête vers le son de sa voix.

- Oui je crois à l'Enfer et pas seulement parce que je suis un prêtre et qu'il est presque "obligatoire" pour moi d'y croire, le bien est forcément contrebalancé par le mal. Je croyais à l'Enfer bien avant de devenir prêtre. Expérience personnelle dirons-nous. Pourquoi voulez-vous savoir cela ? Est-ce que quelque chose vous tourmente au point que cela soit devenu difficile de vivre "normalement" ?

Ainsi que je l'ai dit tout à l'heure, personne ne savait pour ma rencontre avec Julius, et je n'allais certainement pas le dire à cette jeune femme, mais je ne pouvais décemment pas lui répondre seulement par l'affirmative, je devais développer ma réponse. Elle enchaîna et je suffoquais presque tant son désespoir était grand. Je restais assis près d'elle, continuant de l'écouter. Lorsqu'elle eut fini de parler, je penchais la tête sur le côté, laissant un autre silence s'installer, je réfléchissais à ce que j'allais pouvoir lui répondre, je ne voulais pas la faire partir. Cette jeune personne avait besoin de parler. Je trouvais enfin mes mots.

- Ainsi que je vous l'ai dit, ici vous ne serez pas jugé. Personne n'est parfait ma fille, moi qui vous parle, je ne suis pas un parangon de vertu et je ne me permettrais jamais de vous juger. Votre désespoir est palpable et m'inquiète beaucoup. Il est évident que la solution n'est pas de noyer votre douleur, vos questionnements, votre mal-être dans l'alcool ou les plaisirs charnels. Cela vous soulagera sans doute quelques instants, mais je crois la plaie trop profonde pour être apaisé de manière durable par ce genre...d'activités.

J'esquissais un petit sourire dans sa direction.

- Vous allez trouver que j'insiste, mais quel est ce poids que je sens sur votre conscience ? J'ai l'impression qu'il s'est passé quelque chose dans votre existence récemment et que cela vous pèse énormément. Peut-être ne pouvez-vous me dire avec précision ce qu'il vous arrive, mais essayez au moins de l'évoquer...peut-être cela vous soulagera t-il ? Et puis je peux peut-être vous aider ? Non ?

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné] The Devil Is In Me. Jeu 13 Oct - 21:03



 
The Devil Is In Me.
   Pv : Thomas

M

on regard commençait à s’embrumer légèrement, je ne savais pas trop quoi penser, un prêtre qui croyait à l’enfer, c’était sans doute une évidence, mais j’étais contente qu’il soit un peu extérieur à tout ça. J’étais persuadé qu’il allait me sortir le couplet habituel, si tu fais des choses mal et bien tu vas en enfer et tu te repends de toutes les conneries que tu as faites et ceux pour l’éternité. Mon regard se tournait alors vers lui, d’un geste de la main j’essuyais des larmes qui avaient perlé sur mon visage. Je remarquais alors qu’il portait des lunettes de soleil.

- Il y a quelques jours, c’était l’anniversaire de la mort de mes parents. Voilà, maintenant sept ans qu’ils m’ont laissés seuls. Mon père a tué ma mère de sang-froid sous mes yeux avant de mettre fin à ses jours en se plantant un couteau dans le cœur. Je me rappellerais toujours le regard qu’il m’a lancé ce jour-là, il était noir, rempli de haine et de dégout envers la personne que j’étais. Il avait toujours été un homme bien jusque-là…

Évidemment, ce n’était pas mon père qui avait fait ça, enfin pas volontairement, c’était la chose qui était dans lui. Un démon, un horrible démon, quelques choses d’absolument horribles. Il y avait ses yeux noirs et ce regard meurtrier. Je n’arriverais jamais à oublier cet éclat de folie qu’il avait dans le regard. Je sentais chaque muscle de mon corps se crisper alors que j’étais en train de me remémorer la scène. C’était dur, compliqué, ingérable. J’étais en train de m’abandonner contre le mur de cette église, ma vie était un ramassis de connerie et j’avais beau vouloir être forte c’était trop dur, trop horrible à supporter.

- Il y a eu des hauts, des bas dans ma vie depuis cet évènement. J’ai appris à vivre seule et j’ai essayé d’avancer. Quand on est une jeune fille seule, la vie ne nous fait pas de cadeau. C’est vrai que j’ai bu, beaucoup, et que je continue aujourd’hui, j’ai couché avec n’importe qui, je crois même que certain était marié, mais je me rends bien compte que ça ne comble pas le vide que j’ai dans ma vie.

Comment avait-il fait pour comprendre autant de choses sans vraiment me parler ? Je ne savais pas, c’était sans doute un des super pouvoirs des prêtres ? Il faut l’avoir pour pouvoir avoir une place dans le métier. J’étais con de penser des choses pareilles, mais au moins j’avais un léger sourire qui réapparaissait sur le visage.

- Je suis arrivé à San Francisco et j’ai vu des choses que je n’aurais pas dus, maintenant, j’ai l’impression que quelque chose me guette. C’est sans doute fou puisque je ne vois jamais rien autour de moi, mais j’ai peur et je me suis dit que dans une église, je serais peut-être en sécurité.

Mon regard se tourna une nouvelle fois vers lui et ses lunettes noires, la curiosité était trop forte, il fallait que je pose la question pour confirmer l’hypothèse que j’avais au creux de mon cerveau. C’était sans doute con de poser cette question, j’allais sans doute lui rappeler de mauvais souvenir, peut-être du même genre que ceux qui étaient en train de me détruire actuellement.

- Vous êtes aveugle, c’est ça ?

Pas la peine de le regarder avec plein de bienveillance, de toute façon, si c’était vraiment le cas et bien il ne le verrait pas tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [Abandonné] The Devil Is In Me.

Revenir en haut Aller en bas
 

[Abandonné] The Devil Is In Me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-