AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 

Yehuiah ⚝ I've got blood on my name
No matter what we breed, we still are made of greed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Civilian
Hate mondays.
avatar

Yehuiah
Watch this madness burning out the way


Age : Très très vieux ; physiquement 34 ans
Job : Détective privé sous le pseudonyme d'Alfred Blueberry
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR
Otherself : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 209
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝ Mar 15 Déc - 0:44
Yehuiah


ft. Harry Lloyd

ANECDOTE UNE « Dieu Qui Connaît Toutes Choses », telle était autrefois la signification de son prénom - aujourd'hui oubliée. Troisième Grigori a avoir vu le jour, il se souvient encore de sa première bataille, de son premier vol, de son premier regard porté sur le monde. Qu'il aimait l'univers alors ! Quelle belle création était-ce !
ANECDOTE DEUX Elevé par l'Archange Michaël, Yehuiah devint un fier guerrier au service du Ciel. Ne discutant pas les ordres, ne posant pas de questions, il était surtout connu pour son impartialité et son sens aigu de la justice. Ayant élevé quelques uns de ses frères et soeurs, il s'est ensuite concentré sur la protection des Humains, créatures ignorantes, laides et idiotes à ses yeux. S'il s'acquitta, malgré son profond dégoût, de sa mission au mieux, ployant le genou en fils obéissant et bon petit soldat, il fini cependant par développer une franche curiosité à leurs égards.
ANECDOTE TROIS La guerre fratricide, Yehuiah n'en pense rien. Peiné pour Michaël, il comprenait cependant les motifs de la révolte de Lucifer et fut blessé de voir ses aînés s'entretuer. N'étaient-ils pas les modèles de leur large fratrie ? Michaël gouttant la victoire, Yehuiah resta fidèle et ce même après le départ de leur Père. Fermant son coeur, le Grigori se plongea dans son travail, tentant de servir au mieux celui qui lui avait tant appris au fil des années, sans se douter que son ordre faillirait par la suite.
ANECDOTE QUATRE Peu avant la Chute, Yehuiah se plaça contre les frères et soeurs de son ordre. Ces derniers, corrompus, devinrent des monstres à ses yeux et il alla ainsi prévenir Michaël de l'abomination qu'ils commettaient. Le mal ayant été cependant fait, l'aîné décida de châtier l'ordre au complet et Yehuiah n'en fut pas exempt. L'Archange rassemblant tous les anges présents au Paradis, il sacrifia son cadet frère pour l'exemple, bien que laissant une chance à ce dernier. Si sa mort fut en effet simulée, Michaël l'envoya en réalité sur Terre en le privant de sa grâce et ses souvenirs, autant pour le protéger que pour qu'il apprenne à apprécier les humains. Devenu l'un des êtres qu'il acceptait le moins guère au départ, il ne vit donc pas son ordre de faire massacrer. Finissant cependant par retrouver sa grâce au bout d'un certain temps, il retrouva en prime mémoire et pouvoirs angéliques. A jamais banni du Ciel, Michaël lui confia cependant deux missions de plus grande importance avant de couper le contact : retrouver les Grigori restant et les exterminer et protéger les Hommes des monstres qui sévissaient.
ANECDOTE CINQ Concernant la première mission, Yehuiah le confesse, il ne la mena pas entièrement a bien. Il lui arriva de retrouver certains Grigori et, plutôt que de les exterminer sans chercher à comprendre, leur laissa une seconde qui porta généralement ses fruits. Alma fut l'une d'entre elle et il fut plus qu'heureux d'épargner sa vie, ayant toujours ressenti un fort sentiment protecteur à son égard. Si leur chemins divergèrent par la suite, il leur arriva de se retrouver pour quelques temps.
ANECDOTE SIX Yehuiah fut très actif durant les premières grandes périodes de l'Histoire et devint célèbre sous de nombreux noms, tel que George de Lydda. Combattant dragons et autres atrocités, il vit son épée être refondue pour devenir Ascalon, la pourfendeuse. Il perdit cependant cette dernière au cours du IVième siècle, se faisant prendre en traître par des sorciers. Torturé, il manqua de peu de perdre la vie mais fut sauvé par la première forme de chasseurs qu'il croisa. Il continua par la suite à parcourir les âges, se mettant cependant à servir les hommes bons et méritants comme un chevalier sert un roi : avec justesse, droiture et bravoure. Au cours des siècles, il emprunta bien des formes et bien des métiers, son préféré restant encore à ce jour majordome. Il fut d'ailleurs celui de la famille Blount jusqu'au mariage de sa petite protégée Mary. Cette dernière, refusant de le laisser derrière elle, le reprit à son service par suite et il devint ainsi le majordome de la famille Howard d'Arundel aux alentours de l'année 1710. Il veillant sur ses enfants, Melchior et Eliott, jusqu'au massacre de la famille en 1762.
ANECDOTE SEPT Il n'a reposé ses plumes au Paradis qu'en avril 2016, lorsque Michaël convoqua tous les anges existants encore pour leur demander de le suivre dans sa lutte finale contre Lucifer. Si ses cadets furent surpris de le voir et méfiants à son sujet, il leur fit assez peur pour ne pas qu'ils tentent de le tuer. Ployant de nouveau le genou devant Michaël, sa foi fut cependant brisée lorsque son aîné massacra devant ses yeux l'une des séraphines qu'il avait élevé, simplement car elle menaçait de rejoindre les rangs de Lucifer pour prouver à quel point la guerre fratricide était idiote. Profondément marqué par cet acte, il décida de tenter une mission suicide qui échoua avant même de commencer, Michaël envoya finalement ses troupes combattre celle du Déchu.
ANECDOTE HUIT Si autrefois il était toujours très bien vêtu, un chevalier se devant de représenter son roi, et portait ainsi majoritairement costard / cravates à partir du dix-neuvième siècle, il est à présent bien plus laxiste, n’ayant plus personne à servir outre ses propres intérêts. Il a cependant gardé quelques habitudes et un sens de la mode irréprochable lorsqu’il se met en tête de « faire un effort ». Se trouvant également maniaque, il ne supporte ni plis sur ses chemises, ni tâches et aime avoir des chaussures qui brillent comme un sou neuf. A noter, il sait également repriser les trous, étant passé maître lorsque cela concerne les chaussettes.
ANECDOTE NEUF A force de côtoyer les hautes sphères, il est peu à peu devenu très raffiné, au point d’avoir souvent été comparé aux gentilshommes anglais. Désireux de plaire et mettre à l'aise les personnes avec qui il s’entretenait, il se dota peu à peu de nombreux talents (gardés à ce jour), tels que jouer à la quasi perfection plusieurs instruments de musiques, chanter, danser et même cuisiner. Excellant au maniement des armes (ayant un faible pour les épées mais détestant les armes à feu) de part sa race, il a également appris à monter à cheval dès ses premiers pas sur terre et sait conduire une voiture depuis leurs créations. Il se trouve, enfin, savoir naviguer – ayant appris à l’époque de Christophe Colomb. Pour le reste, il a appris à se débrouiller depuis la fin de l’Apocalypse, bien que bricoler reste quelque chose qu’il n’aime pas spécialement faire. Il semble particulièrement avoir du mal avec les meubles Ikéa, qui manquent cruellement de charme à ses yeux.
ANECDOTE DIX Son dernier véhicule avait, de son vivant, une sacro-sainte peur des poules. Allez savoir pourquoi cependant, il semblerait malheureusement que cette véritable phobie ait déteint sur l'ange au fil des années, au point qu’il la conserve encore. Si les préparer et les faire cuire ne le dérange nullement (au contraire même), il déteste sensiblement en voir une vivante, se figeant lorsqu'il doit en confronter une.
ANECDOTE ONZE Il reste un grand fan de littérature : notamment romans et histoires de capes et d'épées. Il s'évade donc souvent dans les librairies et bibliothèques pour ingurgiter autant d'informations que possible. Son plus grand plaisir est de raconter des aventures imaginaires aux enfants qu'il croise en ces lieux, se prêtant à jouer le personnage principal avec de grands gestes sous les yeux émerveillés des petits - habitude qu'il a gardé du temps où il était connu au Paradis comme étant la nounou de trois garnements.
ANECDOTE DOUZE Il fut surpris en constatant qu'il possédait des besoins humains. Les ayant, heureusement pour lui, déjà expérimentés par le passé, il s'est certainement mieux réadapté que ses autres frères et soeurs en ce sens, sachant déjà quoi faire pour pallier à ces nouveaux problèmes. Se découvrant une passion pour les noix et le popcorn, il a cependant appris à faire attention à son alimentation pour ne pas finir chez des spécialistes en urgence, le seul légume qu'il ne mange pas restant la diabolique courgette dont il foire à chaque fois la cuisson. De même, s'il dort peu en général, on peut cependant le retrouver éclaté sur le sofa lorsque la fatigue l'emporte, avec généralement Mozart en fond sonore et son chien Swiffer sur le torse.
ANECDOTE TREIZE Dû à sa nouvelle race, il possède désormais cinq tatouages énochiens. Trois se trouvent à gauches : un au niveau du coeur, le second sous les côtes et le troisième sur l'avant bras. Les deux autres sont positionnés à droite, sur son omoplate et le dernier sur le mollet. Ils s'illuminent d'un halo bleuté lorsqu'il utilise son pouvoir télépathique.

CARACTERE
courageux + implacable + charismatique + à l'écoute + professionnel + ordonné + rigoureux + obéissant + ferme + compréhensif + têtu + fier + respectueux + curieux + méfiant + distant + patient + secret + possessif + créatif + fidèle
Yehuiah, c'est ainsi que l'on m’appelait. Aujourd'hui, je suis simplement George Hitchcock ou Alfred Blueberry et si l'étiquette accrochée à ma chemise l'indique clairement, j'ai tout de même du mal à y croire. Je me souviens tout juste avoir eu + de 13 000 000 000 ans une date antérieure à l'humanité. Quant au lieu de ma naissance ... Et bien, je dirais simplement l'Ether, de mémoire. Ils murmurent que je suis un Daimon célibataire et que j'exerce la profession de détective privé mais ont-ils seulement raison ? Tout se trouble dans ma tête.

Compétences, pouvoirs et / ou sortilèges
Perception surnaturelle instinctive Etant un Daimon, il ressent la présence des autres êtres surnaturels et est capable de les différencier grâce à son long passif terrestre.

Magie débutant Yehuiah a, part le passé, côtoyé certains sorciers et a appris quelques sortilèges auprès d'eux. La magie n'étant cependant plus ce qu'elle était autrefois, s'il se souvient de certaines formules, il n'est plus sûr de pouvoir les réaliser correctement.

Vieillissement ralenti inné Si Yehuiah est devenu mortel, il n'en reste pas moins qu'il vieilli plus lentement que les humains.

Résistance & réflexes accrus innés Bien qu'il ne soit plus un ange, il a gardé de son ancienne race une certaine résistance lui permettant de passer outre la majorité des maladies humaines. Il en va de même pour ses réflexes.

Télépathe en apprentissage Il s'est découvert, à son réveil post-apocalyptique, le don de télépathie. S'il ne le contrôlait absolument au départ, il a peu à peu réussit à l'apprivoiser au mieux durant les deux dernières années, bien qu'il soit loin de le maîtriser totalement. Lorsqu'il est fatigué, il a donc tendance à relâcher sa concentration et entend alors chaque personne se trouvant dans un proche périmètre, de quoi lui donner de lancinantes migraines. Cela arrive également lorsqu'il se trouve être surpris ou en proie à un grand choc émotionnel.

Polyglotte Il a heureusement gardé cela de son ancienne race et peut ainsi comprendre, parler et écrire à la perfection toutes les langues non disparues à ce jour.

Excellent combattant Également lié à sa condition d'ange, son corps n'a pas oublié comment se défendre. Il sait ainsi manipuler une grande variété d'armes, s'incluant lui-même dans la liste, préférant cependant éviter le plus possible de peur de réveiller une nouvelle fois le guerrier implacable qu'il était autrefois.

Asylum

Connue sous le pseudonyme de Gold.Wyvern, Shadow ou Sweety-Lyl', j'ai présentement 25 pommes depuis le 24 / 02. Cependant, vous me reconnaîtrez peut-être sous le visage de VOS DCS ICI. J'ai fondé SH grâce à mon cerveau timbré et j'ai pris connaissance du règlement. La preuve, je l'ai mangé. Par ailleurs, si je devais avoir des remarques sur ma présentation, je préférerais les avoir DIRECTEMENT SUR MA FICHE, NO SHAME.

Au passage, je crédite lux aeterna pour mon avatar, TUMBLR pour mes gifs & Arté pour mon icon. Pour finir, il est savoir que j'ai regardé la série supernatural - jusqu'à la saison 12 de SPN.

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t1564-carnet-d-adresses-de-yehuiah-we-were-the-kings-and-queens-of-promise
Civilian
Hate mondays.
avatar

Yehuiah
Watch this madness burning out the way


Age : Très très vieux ; physiquement 34 ans
Job : Détective privé sous le pseudonyme d'Alfred Blueberry
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR
Otherself : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 209
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝ Mar 15 Déc - 0:45
Story of your life


I'm going to hell

Spoiler:
 

Souffle saccadé, perle de sueur coulant le long de ses bras tremblants. Cheveux collés sur le front, cri de guerre résonnant dans le lointain, il tente de reprendre contenance, la vision cauchemardesque s’étendant à ses pieds. Comment cela avait-il pu se produire ? Comment cela avait-il pu démarrer ? Il ne savait pas. Ne savait plus. Seul comptait l’instant T, le moment fatidique, la précision des mouvements, son poignet se tordant une fois de plus avec une agilité révoltante, son épée tranchant tout ce qui peut bien se trouver à sa portée, les tripes volant et tâchant de sang frais le dernier costard Armani que son hôte avait pu porter. Ailes déployées, le sang maculait désormais sa chair meurtrie sans qu’il n’en prenne réellement conscience, ses yeux flamboyants d’une douce lueur bleue, un sourire carnassier se dessinant sur son visage aux traits tendus tandis qu’un ennemi de plus s’écrasait à ses pieds, mort avant d’avoir pu toucher terre.
Depuis combien de temps ne s’était-il pas autant amusé ? Depuis combien de temps n’avait-il pas ressenti cette fièvre destructrice, cette merveilleuse sensation grisante de pouvoir ? Le feu parcourait ses veines, lave en fusion détruisant toute pensée humaine, le transformant en ce qu’il avait cru perdre pour de bon lors de sa Chute – libérant le carcan dans lequel il avait dû s’emprisonner. Monstre. Troisième de son ordre, il goûtait de nouveau à l’ivresse oubliée, la Terre se déchirant sous les hurlements d’agonies de ses victimes tandis qu’il riait presque, l’horreur l’ayant contaminé. Oui. Depuis combien de temps ne s’était-il pas réellement battu ? Depuis combien de temps la guerre n’avait-elle pas ternie d’horreur le monde qu’il chérissait tant ?
Longtemps. Trop longtemps. Lui qui avait connu tant de batailles se sentait pourtant renaître, lui qui avait affronté tant d’ennemis chérissait les sensations offertes dont on l’avait privé pendant trop de temps. Du moindre frémissement d’aile, la moindre odeur de soufre de diluant dans l’air pollué. Même le chant des lames s’entrechoquant trouvait grâce à ces yeux, mélodie funeste, divine mélopée. La moindre parcelle de peur, la moindre trace de hargne contractant ses entrailles. N’était-ce pas pour cela que son ordre avait été créé ? Les plus fiers de tous, les plus flamboyants après Michaël en personne ; irréprochables guerriers, premiers titans du monde.
Sa paume humaine se serra de nouveau sur la fusée d’Ascalon dont le chant s’élevait dans l’air, réclamant son content de sang, réclamant la mort.

Si tu avais pu, aurais-tu changé la donne ?



Il ne s’était pas battu pour la gloire. A la différence des premières fois, il n’éprouverait aucune satisfaction à gagner. Pourquoi alors ? Michaël lui avait fait confiance, une fois de plus. Avait-il eu tord ? Pourtant, le Grigori était là, plus fidèle que jamais. Lorsque le premier-né était revenu, il avait tenté de le retrouver pour le protéger. Par la suite, il avait de nouveau ployé le genou, simplement car c’est là ce qu’on attendait d’un chevalier. Lorsque, enfin, il avait donné l’assaut, il avait fait partie des premiers à mener la charge, sa puissance au service du Ciel comme elle l’avait toujours été. Quelque chose était différent pourtant. En lui, quelque chose était cassée. Non. Brisée. Et il avait su. Intimement, viscéralement. Elle avait eu raison. Il n’y aurait aucune gloire dans ce combat. Aucune satisfaction à tirer. Il avait senti les derniers fragments de son coeur mourir lorsqu’il avait vu son corps s’écrouler, Michaël rangeant sa lance sans un mot. Il avait senti ses ultimes rêves devenir poussière, sa dernière once de raison foutre le camp lorsque, serrant l’être sans vie, il avait laissé couler ses larmes pour la première fois depuis que son ordre avait fauté. Cette victoire, ce n’était pas la sienne. Cette guerre, il se l’était appropriée car on le lui avait ordonné mais cela s’arrêtait là. Défendre l’Humanité. Est-ce que cela avait-il réellement un sens ? Cela ne ramènerait pas sa sœur. Cela ne ramènerait pas les centaines d’anges morts pour eux, ces bipèdes rachitiques qu’il avait pourtant appris à aimer. A qui la faute ? Qui blâmer ?
C’est un sifflement qui l’avait fait revenir sur Terre, les souvenirs des dernières retrouvailles amères s’effaçant quelque peu. Un souffle rauque, une monstrueuse apparition, des yeux jaunes fluorescents qu’il avait autrefois appréciés. Ramiel, Prince des Enfers, avait été son dernier adversaire – le seul qui valait la peine qu’il pousse à fond ses capacités. Si, effectivement, il s’était laissé emporter par la tempête durant les premières minutes, la beauté du combat le grisant, il s’était par la suite lassé, le visage de son fantôme revenant le hanter avec un doux sourire. A quoi cela rimait-il ? Il n’y aurait pas de gagnants et il le savait. Pourquoi alors ? Pourquoi se battre ? N’avait-il pas prouvé, après toutes ses années, qu’il était plus qu’un simple programme ? Alors, il avait triché. Alors, il avait menti. Trahi. Un sourire sur ses lèvres, la tristesse avait empli ses yeux et il avait accepté de goûter à ce qu’il avait pensé chercher depuis la mort de sa princesse. Ses dernières pensées avaient été égoïstement pour elle, son sourire s’agrandissant lorsque ses iris voilés étaient tombés sur une autre de ses sœurs qu’il avait autant aimé. Garde-toi, avait-il murmuré dans le silence. Almanran’del, pardonne-moi. Puis, enfin, le spectre de Pahaliah l’avait emporté, le corps de son véhicule s’écrasant dans les bras de la Grigori qui avait un temps partagé sa vie, à une autre époque, semblable à nulle autre de part sa beauté. Il n’avait pas senti ses larmes mouiller son visage. Il n’avait pas senti la dernière étreinte chaude que l’on offre à celui qui part. Le silence et la paix. Enfin. Juste le silence et la paix.

Si tu avais su, aurais-tu continué ?



Lâche. C'est ce qu'il avait entendu dans les tréfonds des abîmes où sa conscience s'était enfoncée. Lâche ! Comment oses-tu m'avoir trahi ? Comment as-tu osé attenter à ta vie de la sorte ?
Yéhuiah avait alors senti deux mains agripper sa grâce qu'il ne possédait pourtant plus, s'était senti tiré vers le monde qu'il avait cru quitter. La douleur. La douleur l'avait fait reprendre conscience, lui qui s'était cru mort, décédé pour de bon. La bouffée d'oxygène avait été encore plus douloureuse encore et, perdu, il lui avait fallu du temps pour comprendre ce qui avait pu se passer. Comment était-ce possible ? Pourquoi avait-il autant mal ? Quelque chose n'était pas à sa place. Quelque chose en lui hurlait et, ouvrant les yeux, c'est exactement ce qu'il avait fait. Hurler. Pleurer. Car outre la résurrection douloureuse, ce fut comme si on l'avait amputé d'une part de lui-même, comme si on l'avait écartelé. Il tenta de se remettre, de reprendre son souffle. Il remarqua alors qu'il n'était pas seul, sa soeur le contemplant, effarée et pourtant dans un état étrangement similaire. Après une séance câlin, il avait tenté de se remettre, sans se focaliser sur le nouveau poids qui battait avec ardeur dans sa faible poitrine, ramassant Ascalon qui gisait exactement là où il l'avait lâché sans pourtant émettre la moindre lueur. Autour de lui, l'ancienne plaine désertique s'étendait, l'herbe grasse ayant recouvert les corps ensanglantés. N'avait-il pas trouvé la mort ici ? Pourquoi, alors, était-ce aussi verdoyant ? Avait-il dormi longtemps ? Quel jour étions-nous à présent ? Quelque chose clochait, il pouvait le sentir, son dos continuant de l'élancer comme si on avait suturé des plaies à blanc, ses sens atrophiés et sa tête bourdonnant n'aidant guère. Se remettant péniblement debout, tanguant même, il avait par la suite questionné Alma du regard avant de tenter d'étendre ses ailes pour s'envoler, cherchant des réponses, mais cela avait été peine perdue. Trop tard. Il était désormais cloué au sol à l'image de sa soeur, et ce peut-être pour l'éternité. A dire vrai, c'est cela qui avait été le déclic nécessaire, l'histoire vécue au commencement lui revenant subitement en mémoire comme un électrochoc déplaisant. Humains. Ils étaient devenus humains. Qu'avait-il bien pu se passer ?

Si l'on t'avait dit, l'aurais-tu cru ?



Le silence. Voilà ce qu'il regrettait à présent. Le chant des oiseaux, le murmure du vent balayant la nature, la farandole d'odeurs qu'il ne pouvait plus goûter avec précision. Mozart enfoncé dans les oreilles, le nez dans ses factures, il était occupé à faire la compta du mois, fronçant le nez sous l'intense concentration. Deux années s'étaient écoulées depuis le jour funeste, de nombreuses théories ayant depuis franchi son cerveau sans qu'il n'en garde aucune. Lui, le fier Grigori, avait dû se réadapter au monde; lui, revenu d'entre les morts, aspirait depuis la vie en tentant de ne pas gâcher le don précieux. S'il avait porté sa croix en silence au départ, il avait fini par trouver une raison qu'il n'espérait plus, acceptant son sort avec résignation. C'est Alma qui avait sauvé l'âme dont il était désormais pourvu, et s'occuper d'elle avait été sa priorité. Des deux, il était celui qui possédait l'expérience, des deux, il était celui qui pouvait guider le duo qu'ils formaient désormais. Il s'était donc employé au mieux pour satisfaire ses conditions, utilisant les moyens qu'il avait pu mettre de côté toutes ses années. Le Grigori n'avait jamais eu besoin d'argent mais, allez savoir pourquoi, il avait cependant continué de mettre l'argent offert pour ses services sur un compte lorsqu'il ne l'avait pas directement reversé à des associations. Possédant encore son appartement, c'est là où il avait emménagé avec Alma - et il avait alors remercié le Ciel en remarquant que la baraque tenait encore debout. Rafe n'y serait plus, bien sûr. Des souvenirs de lui traînaient encore, et c'est sans un mot qu'il avait fait le ménage, n'expliquant l'identité de son ancien amant à sa soeur que bien plus tard. Sorcier, Rafe était mort de la main des Styne, perte qu'il avait senti sans pour autant l'accepter, encore trop choqué par le second assassinat d'une des séraphines qu'il avait élevée. Il n'avait gardé que le nécessaire vital et les grimoires, simplement car il avait l'intime conviction qu'ils pourraient un jour lui servir. Si trouver un travail et se replonger dans son ancienne routine ne furent pas difficile, il lui fût cependant plus dur d'appréhender les besoins du corps qui était officiellement devenu son manteau de chair. N'ayant jamais eu besoin de dormir, il avait goûté la saveur de cauchemars en guise de rêves et s'était de nombreuses fois retrouvé le nez par terre et des bleus sur le corps, comme s'il avait lutté durant la nuit contre un invisible ennemi. Il avait en outre compris que son corps, bien qu'humain, possédait de nouvelles propriétés et qu'il n'était donc pas entièrement dépourvu de pouvoirs. Si les caractéristiques semblaient semblables à Alma et les autres frères et soeurs qu'il avait pu recroiser par hasard, il était cependant le seul à entendre les pensées d'autrui - pouvoir détestable à double tranchant qui lui collait la migraine. Il avait cru devenir fou, le temps de comprendre comment les arrêter. Fort heureusement, il semblait avoir gardé sa capacité d'adaptation de ce côté là aussi - ce qui, sans lui faciliter pour autant la vie, lui permettait au moins de ne pas se frapper la tête contre un mur à longueur de temps. Également inquiet pour Alma, il avait poussé l'excellence à faire de son mieux jusqu'à ce qu'elle puisse se débrouiller - comme autrefois en somme, voilà au moins un point qui n'avait guère changé. Il pouvait en outre dire qu'il était fier d'elle et, depuis qu'elle avait trouvé un travail, lui-même s'était reconcentré sur la grande question qui persécutait son esprit depuis son réveil. Pourquoi ? Si l'Institut - dont il se méfiait - était ainsi au coeur de ses pensées inconsciente, il n'avait guère eu le temps de se pencher sur la structure et avait recommandé à sa petite soeur et colocataire la plus grande prudence. Bien que possédant leurs souvenirs, cela ne semblait pas être le cas de la majorité des êtres et, pire encore, il ne désirait pas être traqué comme une bête de foire. Bien que puissants, ils ne possédaient plus leur puissance angélique et il ne pouvait plus se perdre de perdre un membre de sa famille. Alma était, avec Revandel, tout ce qui pouvait lui rester. Hors de question de tout foutre en l'air une seconde fois.

Deux années. Soupirant en sentant son ventre se manifester, il délaissa finalement sa paperasse pour attraper sa tasse de café vide et se lever. Ses yeux se perdirent un instant sur le dernier travail qu'il avait accepté - la disparition d'une ado qu'il n'était pas encore parvenu à résoudre - et il secoua la tête avant d'appeler sa petite chienne qui se leva de son coussin pour trottiner jusqu'à lui. Fermant la porte derrière eux, il entraîna dans leur sillage les odeurs de bois ciré et, après avoir déposé sa tasse dans l'évier, s'en alla prendre la laisse de sa fidèle compagne à poils frisés. Il finirait bien par trouver et ce même si cela devait lui coûter cinq années de plus. Ce n'était qu'une question de temps et du temps, bien qu'il ne soit plus immortel, il lui semblait en posséder bien assez pour l'instant. S'accordant un sourire, il attacha le chien avant de la câliner quelque peu puis, finalement, délaissa le confort de l'appartement pour aller embrasser la lumière du soleil, bien décidé en apprendre plus sur la dernière victime de disparition.

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW



We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t1564-carnet-d-adresses-de-yehuiah-we-were-the-kings-and-queens-of-promise
Civilian
Hate mondays.
avatar

Yehuiah
Watch this madness burning out the way


Age : Très très vieux ; physiquement 34 ans
Job : Détective privé sous le pseudonyme d'Alfred Blueberry
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR
Otherself : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 209
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝ Mer 11 Juil - 23:50
On appelle ça un récap

It's a new world coming


Durant Apocalypse
10 JANVIER AU 26 AOÛT 2016

jan 2016 ∞ Entre au service d'un sorcier, Rafe Lockwood, qui se trouve être un détective privé qui cache ses pouvoirs.
avr 2016 ∞ Se fait téléporter au Paradis et retrouve Michaël ainsi que les autres anges. Accepte de continuer de servir Michaël mais Pahaliah est tuée, ce qui l'ébranle. Rafe meurt durant ce temps, tué par les Styne.
mai à juill 2016 ∞ Espionne Lucifer et ses démons pour le compte de Michaël, jouant les agents doubles.
fin août 2016 ∞ Participe à la Guerre et combat les démons, ainsi que certains de ses frères et soeurs. Il retrouve également Alma qui se bat à ses côtés et qui assiste à sa mort le 26 août - tué par Ramiel. Est cependant ressuscité et prend rapidement conscience qu'il n'est plus un ange. Ramène Alma chez lui.

Après Apocalypse
SEPTEMBRE 2016 A AOÛT 2018

sept à nov 2016 ∞ Réapprend à vivre comme un humain, bien que s'adaptant rapidement. Aide Alma au mieux à se familiariser avec ce qu'elle ne connait pas et découvre son don de télépathie. Tentant de découvrir ce qui a pu leur arriver, il se remet à son compte de détective privé.
Mars 2017 ∞ Il adopte une petite chienne bâtarde et la renomme Swiffer.
Depuis ∞ Restant aussi discret que possible, il surveille cependant le projet de l'Institut avec intérêt, et tente de récolter autant d'informations que possible au sujet de ceux qui y travaillent. Il veille également sur Alma de loin lorsqu'il ne recherche pas ses autres frères et soeurs. Dernièrement, les disparitions ont augmenté, ce qui lui donne un excès de travail. Il commence à se demander si elles ne seraient pas liées.

©️️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW



We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t1564-carnet-d-adresses-de-yehuiah-we-were-the-kings-and-queens-of-promise
Civilian
Hate mondays.
avatar

Castiel
Watch this madness burning out the way

.
Age : Indéfini
Job : Représentant pour la marque Pepsi
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et Rose noire pour l'avatar
Otherself : Jonas Sanders - Silas Hawkins
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 908
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝ Lun 16 Juil - 13:26
Hell yeah, you're in !


Chuck said yes

Il est beau, il est bleu...il est revenu :43: Swiffer...ça me fait penser au machin pour faire le ménage :2:
Congrats babe
FELICITATIONS !
(Nom de Chuck !)
Tu es désormais validé(e) Tu peux dès à présent ...
» poster et demander des rps à gogo (parce qu'on sait tous que tu n'attends que ça),
» aller créer ta fiche de liens et aller stalker celles des autres (et on stalkera sûrement la tienne),
» flooder à outrance (parce que flooder c'est bien).


N'hésite pas à ...
» contacter le staff au moindre problème (on ne mord que les dimanches jusqu'en fin de matinée, aka 15h le temps de se réveiller),
» venir nous voir de temps à autre sur la CB (parce qu'on lance des gaufres avec de la bière ou du café ).


Pense enfin à ...
» mettre ton profil à jour (si si, on insiste),
» passer de temps à autre nous laisser un petit mot sur PRD (juste pour savoir si tu nous aimes ou pas)
» t'amuser (parce que sinon autant aller mater Dirty Dancing ou le Roi Lion et chanter Time of my life et C'est l'histoire de ma vie devant la télé, sous un plaid, avec une tasse de chocolat chaud).


(nous promettons qu'aucun mouton multicolore, sushis ou moose violet n'a été réellement maltraité - ce qui n'est pas le cas des herbes de cuisine que nous avons passablement fumé en rédigeant ce poste. On t'aime quand même ceci-dit.)


AUTRES LIENS UTILES
(si tu es perdu-e)

» coin administration du personnage pour créer ou te recenser dans un clan / une meute / un nid, zieuter les défis rp et mettre le bazar.

» créer ton journal de bord pour permettre à ton personnage d'évoluer hors rp.

» créer un scenario ou un pré-lien si jamais cela te tente.

» suivre le plan si jamais tu es perdu(e), tu trouveras (mes blessures et mes faiblesses) le saint GPS, aka plan du forum.

©️️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




Employee of the month

Castiel Sturges




Récompenses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
Civilian
Hate mondays.
avatar

Yehuiah
Watch this madness burning out the way


Age : Très très vieux ; physiquement 34 ans
Job : Détective privé sous le pseudonyme d'Alfred Blueberry
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Harry Lloyd
Copyright : Sugar Slaughter (ava); TUMBLR
Otherself : Gabriel ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 209
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝ Lun 16 Juil - 13:42
:7: Merci honey :42:

Et ouais c'est un peu ça What a Face



We are problems that want to be solved. We are children that need to be loved. We were willing, we came when you called ! And now, tell me ... What about us ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t41-yehuiah-do-what-you-have-to-do-not-waht-you-want-to-do#69 http://solemnhour.forumactif.org/t1564-carnet-d-adresses-de-yehuiah-we-were-the-kings-and-queens-of-promise

Contenu sponsorisé
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Yehuiah ⚝ I've got blood on my name ⚝
Revenir en haut Aller en bas
 

Yehuiah ⚝ I've got blood on my name

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Starbucks Coffee :: Avant de prendre la route :: Ils rôdent parmi nous-
Sauter vers: