anipassion.com
Partagez | .
 

 Mackenzie + Crazy chick with a gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Mackenzie + Crazy chick with a gun Dim 24 Juil - 4:12


Mackenzie Reynolds
UNE PETITE CITATION ICI

FT. Melanie Scrofano
# TYPE : Personnage inventé
# NOM : Reynolds
# PRÉNOMS : Mackenzie
# SURNOMS : Mack, M.K.
# AGE & DATE DE NAISSANCE : 29 ans.  16 avril 1987
# LIEU DE NAISSANCE : Dallas
# RACE : Humaine
# GROUPE : Humain
# SITUATION MARITALE : Célibataire
# PROFESSION : Chasseur
# ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuelle
# AUTRES INFORMATIONS : J’habite sur la route, plus précisément dans les motels, fort heureusement j’ai aussi remplie le pré requis orpheline avant de me lancer dans ma grande aventure. Je suis team free will sur mon temps libre, ces idiots seraient capables de se planter leur machette dans le doigt de pied si on les laissait seul.
# ANECDOTE 1 :  Une chose importante à savoir sur moi est que je suis née et ait vécu au Texas, vous ne voulez pas me voir avec mes lunettes de soleil, mon chapeau de cowgirl et mon magnifique accent.

# ANECDOTE 2 : Je suis également amatrice de tout ce qui est bon, alcool, nourriture, peu importe, je mange beaucoup et ait toujours besoin d’avoir quelque chose dans la bouche. Il est donc fréquent que je mâche un chewing gum ou un stylo ou n’importe quoi d’autre.

# ANECDOTE 3 : J’ai été déscolarisé très tôt, je ne suis pas stupide, mais il ne faut clairement pas s’attendre à beaucoup de culture venant de moi.

# ANECDOTE 4 : J’aime beaucoup le cuir, il faut donc s’attendre à me voir arriver avec l’attirail du parfait biker, surtout que cela permet aux gens de ne pas voir les nombreuses cicatrices que je porte principalement sur les bras. C’est l’un des désavantages lorsque l’on se pique les veines, mais un peu de crème et le tout est camoufler lorsque j’en ai besoin. Ceci contrairement à mon piercing au nombril, qui je le dis est de très bon goût.

# ANECDOTE 5 : Qui dit attirail de biker dit aussi bécane flambant neuve, j’utilise pour me déplacer mon bébé, une 1200 stage one screamin eagle, ce véhicule étant la perfection, seule moi peut y toucher.

# ANECDOTE 6 :  J’ai aussi un deuxième bébé, mon chien Hector, c’est un berger allemand bien trop mignon pour mon bien, je l’ai adopté chiot après la mort de ses maîtres par un esprit. Enfin adopté est un grand mot, disons qu’il se peut qu’il y ait un mandat d’arrêt contre moi en Alberta pour avoir emprunté pour une durée indéterminée un chiot du refuge animalier. Mais ce n’est qu’un détail car il est heureux avec moi et moi avec lui, je le mets dans mon side car et il me tient compagnie ou me permet de traquer les créatures  


LES DESCRIPTIFS
# QUALITÉS & DÉFAUTS : Je suis la bonne humeur incarnée, tout le monde me le dit en permanence, par exemple je suis tellement de bonne compagnie qu’une fois un homme a décidé de m’appeler « Tas de merde de caribou ». Disons que je ne suis pas très amicale lorsque je n’ai pas eu mon café le matin et que le distributeur refuse de me donner ma barre chocolatée. Outre le fait évident que le destin voulait que je fasse un régime, je ne suis pas une personne à ranger dans la catégorie bisounours. Je déborde d’amour, mais restez loin de moi, je peux faire mon travail sans nouer de liens sociaux, les soirées shots et réveil honteux dans un endroit non déterminer servent à cela. Et puis les gens ont tendance à ne pas comprendre mon humour, je sais que peux être cassante, mais je ne pensais pas à mal, pas trop en tout cas. Je peux donc selon mon humeur du moment vous envoyez balader comme je peux m’asseoir tranquillement et manger un bout, un bout énorme car je suis une ogresse dévorant tout sur son passage.

N’oublions le moment où je suis grossière, insultante ou donne un magnifique coup de poing à mon interlocuteur car il m’a traité d’une chose que je n’appréciais pas. Je ne suis pas vraiment connue pour mon froid ou mon sens de la retenue, lorsque je veux faire quelque chose, je le fais, souvent sans réfléchir.  Pourtant derrière toute cette couche moi, il y aussi des qualités, par exemple je suis déterminée, voir obstinée, mais passons, je suis loyale envers ceux que j’apprécie et ne recule jamais devant un combat. Ainsi si j’ai dit que je vous aiderai, je vais vous aider peu importe les conséquences, car je suis peut-être un tas de merde de caribou, mais un tas de merde de caribou qui n’a qu’une parole. J’aimerais bien pouvoir m’asseoir et juste simplement ouvrir mon cœur, mais je ne suis pas ce genre de fille.

Heureusement la nourriture et l’alcool arrangent tous les problèmes, le sexe aussi mais le meilleur reste quand tout est combiner, je ne compte plus les soirées shots, hot dog et demoiselles. Car oui excusez-moi de briser vos rêves lubriques, mais je ne suis pas disponible pour le club des bûcherons, enfin je réserve généralement ce détail après que l’on m’ait payé le verre et la nourriture. Certaines personnes appellent ça manipulation, je préfère le qualifier d’oubli presque involontaire à cause de mon pauvre estomac, ce qui parfois amène à la partie où on m’insulte et tout finit en nez cassé. J’ai souvent seulement besoin de me détendre, regardez un bon film, manger quelque chose, avoir une petite séance câline, m’enfoncer une aiguille dans la veine, ce genre de banalités. Je sais ce que vous allez dire, je l’ai déjà entendu, mais c’est juste si bon, si dur de s’en passe.

Je suis couchée sur ce lit et tout semble s’envoler au loin, mon passé, mon présent, mon futur, seulement moi et le monde en communion. C’est soit ça soit je suis de mauvaise humeur, je tremble, je me gratte, je suis malheureuse et je ne supporte plus d’être malheureuse, ce n’est pas un problème. Je peux m’arrêter lorsque je le veux, je suis puissante et indépendante, c’est juste que je ne veux pas, je ne veux pas, alors peut-être qu’il m’arrive d’être paranoïaque. Peut-être que je suis parfois malade, peut être que mes sentiments et réactions sont détraquées à cause de cela ou alors c’est juste le monde qui m’a foutu en l’air. Honnêtement je m’en contrefiche, je ne veux pas être malheureuse et seule, pas une nouvelle fois.



# POUVOIRS : Merci de nous indiquer clairement quels sont vos pouvoirs pour les anges, démons, divinités et sorciers; si vous les contrôlez correctement ou non et comment vous les utilisez. Attention, cela peut-être soumis à un droit de véto par les Administratrices. Merci de mettre le titre de votre pouvoirs sous les balises suivantes :

nom du pouvoir ▬ Je suis humaine, mon seul pouvoir est de donner des crises de nerf à mes interlocuteurs.



# ARMES : Mon moyen de locomotion ne me donne pas énormément de place pour entretenir un arsenal, ainsi je stocke généralement ce que j’ai dans un coffre dans le side car de ma moto.

Mon arme principale est généralement mon colt à barillet, c’est un modèle customiser léguer par Henry mon mentor, il est précis et à une bonne puissance de feu.

Je possède également évidemment une machette pour le combat rapproché ainsi qu’une ribambelle de types de munitions différentes pour mon arme, du sel,  de l’eau bénite, ce genre de commodités.


SHADOW



Historique du personnage
UNE PETITE CITATION ICI



# Quelle relation entretenez-vous avec le surnaturel ? Y croyez-vous, et si oui comment cela se manifeste t-il ? : J’adore le surnaturel, il permet de faire de super séries télévisées, de magnifiques films, de rigoler un bon coup devant un nanar. J’aime un peu moins lorsqu’il vient dévorer un innocent, je ne suis peut-être pas la personne la plus agréable du quartier. Mais il faudra me mettre six pieds sous terre pour que j’arrête de botter le fessier à toutes ces engeances venues d’ailleurs, on va dire que je suis quelque peu neutre à leur sujet. Si vous faites partie d’une jolie petite famille monstrueuse se tenant la main dans les champs en chantant Thriller, continuez c’est parfait, mais si les cookies sont fourrer à l’humain, les choses vont devenir plutôt salissante.

# Croyez-vous en un Dieu en particulier, si oui le(s)quel(s) ? Pourquoi ? : Je ne sais pas pour la ribambelle de dieu éléphant et de la patate, mais je pense qu’il se pourrait que le gros D. existe. Tout comme je pense que dans tous les cas j’ai envie de lui plomber le postérieur, je peux plus ou moins comprendre le raisonnement « Libre arbitre ». Mais il n’y a pas de libre arbitre en jeu quand il y a la peste ou un tsunami, il ne vaut mieux donc pas qu’il existe. Sinon il passera un mauvais moment quand je lui ferais mes salutations.

# Êtes-vous optimistes quant au devenir de l'humanité ? Quels sont vos projets pour l'avenir ? : On va tous mourir, si ce n’est pas la pollution, ce sera la guerre, la maladie, la faim dans le monde, les One Direction, nous n’avons même pas besoin du surnaturel pour nous tuer. Quand  ce n’est pas nous, c’est eux avec leur Apocalypses et autres événements insolites tirer droit d’un livre sur les Winchester, pourtant je n’abandonne pas, c’est mon côté imbécile. Je sais qu’on sera tous foutu un jour ou l’autre, mais je continue à essayer de faire de ce monde un endroit un petit peu moins moisie, c’est long et éreintant. Mais c’est également gratifiant et je peux tirer sur des trucs monstrueux, ce qui est vraiment un avantage, faire un boulot banal n’est pas mon genre, j’aime l’adrénaline.


Histoire
Mon histoire a commencé comme toutes les autres histoires sur cette foutue Terre, par une maman et un papa qui s’aimaient beaucoup, ils pensaient vouloir vivre le restant de leur existence ensemble. Ils se sont donc mariés et un heureux évènement est venu chambouler leur petite vie tranquille, la petite Mackenzie, le petit ange était un véritable rayon de soleil. C’était également une pile d’énergie que sa maman devait en permanence surveiller, mais ce n’était pas grave, car bien que la famille était plutôt modeste, elle était heureuse. Bien vite un deuxième chamboulement arrivait, la petite Lizzie était née, elle était encore plus radieuse que Mackenzie avec ses petites bouclettes et son sourire si parfait. Elle n’avait que trois ans de moins que sa grande sœur, toutes les deux étaient inséparables, personne n’était malade, personne n’était malheureux, personne n’était mort.

Leur vie était paisible, leurs résultats scolaires excellents, Mackenzie avait bien l’habitude de tout manger sans rien laisser à sa pauvre sœur, mais c’était tout. Mais une bonne histoire a besoin de péripéties, heureusement le destin est toujours plein de surprises, ainsi pour le Noël de ses dix ans la petite Mackenzie ne voulait qu’une chose. Elle voulait rentrer plus tôt, cette fête chez des amis de ses parents l’ennuyait, elle ne voulait pas rester ne place, attendre un peu, elle ne voulait que le confort de son lit pour rapidement trouver ses cadeaux le lendemain. La petite Mackenzie n’était pas sage, mais après un de ses caprices, son père a cédé, la famille a pris leur voiture, la conduisant à travers les rues. Il faisait nuit et le père était prudent, c’était une nuit de fête, tout pouvait arriver.

Mais la petite Mackenzie n’avait pas été sage en ce Noël et lorsque l’on n’est pas sage, le Père Noël ne vient pas nous récompenser, Krampus vient nous punir. Il a punit le petit ange, ce fut rapide, une lumière, un bruit sourd puis le noir, au réveil il n’y avait plus rien, plus de maman, plus de papa, plus de Lizzie. Il ne restait que la petite fille, seule au monde, elle n’a pas été sage et à cause d’elle toute sa famille a eu ses os écraser dans leur voiture, à cause d’elle son père conduisait à cette heure-là. A cause d’elle le chauffard a rencontré sa voiture, elle qui était la grande sœur, qui devait protéger sa Lizzie, qui devait tout lui apprendre. Elle devait être son chevalier en armure, au lieu de cela elle n’a été que son boucher, ainsi la petite Mackenzie se retrouvait toute seule au monde.

J’avais beau pleurer, ils ne revenaient pas, j’avais beau prier, ils restaient morts et enterrées, j’avais tout ruiné, ma vie, ma famille, mon avenir. Je n’avais pas de famille proche ou bien désireuse de m’avoir, la suite est donc simple à deviner, je suis devenue orpheline et à la charge de l’Etat. Mais j’avais de la chance, une mignonne petite fille comme moi ne pouvait qu’être adopté, ceci n’arriva jamais, j’ai néanmoins eu le droit aux familles d’accueil avec d’autres enfants. Cela s’est plus ou moins bien passé de nombreuses fois, dit que j’étais devenue plutôt turbulente et même lorsque j’étais sage, ma chance légendaire me donnait une famille d’accueil moisie. Ainsi les bagarres et le désistement scolaire étaient légion, les seuls amis que je me faisais finissaient par partir et moi je restais seule, comme toujours. Mais ce n’était pas grave, je n’avais  besoin de personne, je pouvais pourvoir à tous mes besoins.

J’allais le prouver au monde, je n’avais pas besoin d’eux, bien sûre ils m’ont cherché lorsque j’ai disparu du jour au lendemain sans un mot, je n’avais que quinze ans. Cette famille d’accueil là voulait bien faire, elle m’aimait vraiment, mais je ne pouvais pas les laisser m’approcher, m’aimer, le malheur est la seule conséquence au fait de m’aimer. Et puis je connaissais déjà bien la rue, y vivre n’avait été qu’une formalité, tout du moins je le pensais, je déchantais moi-même très rapidement en voyant la vérité. J’ai fait ce que j’avais à faire pour survivre, voler, arnaquer, vivre comme une misérable dans un squat, la vie n’était pas belle, elle était même parfois dangereuses, mais je m’en accommodais. Je ne méritais pas plus, pas après ce que j’avais fait, ainsi je passais chaque journée à me rappeler quel magnifique être humain j’étais, seule ou presque, ceux que j’avais pour amis n’étaient pas très sains.

J’avais 18 ans lorsque je l’ai rencontré, au coin d’une ruelle la nuit, se faisant agresser par deux minables, je n’ai pas hésité un seul instant à venir leur botter le postérieur. Ils ont vite fuit quand ils m’ont vu prendre le couvercle de la poubelle et les frapper avec, c’était vivifiant, mais ce n’était rien en comparaison de son visage. Je crois bien que mon cœur avait arrêté de battre l’espace d’un instant alors que je voyais sa longue chevelure et son petit minois, c’était une fugueuse comme moi, ma fugueuse. Elle m’a regardé, m’a souri et je l’ai su, on a vite sympathisé, nous sommes devenue inséparable, on s’est embrassée et pour un petit instant, il n’y avait que le bonheur. C’est elle qui m’a montré l’héroïne, qui me l’a présenté, ma chère amie, planer avec elle était un délice, on avait prévu de s’en sortir, de trouver notre propre chez nous.

Cela faisait des mois que nous étions ensemble, que la vie nous faisait le cadeau du bonheur, je me souviens encore de mon pire alors que nous parlions encore une fois de notre futur ennuyante existence. Il nous fallait une barrière blanche devant notre maison, c’était un impératif, je riais devant une vision si ridicule tandis que je plantais l’aiguille dans sa veine, que je la prenais dans mes bras. Puis ça a été à mon tour de m’endormir, de sentir cette perfection si éphémère, j’ai été la seule à me réveiller ce soir-là, peut être avais-je mal régler son dosage ou alors c’était simplement un manque de chance. Je voulais simplement une barrière blanche, mais encore une fois je faisais du mal à ceux qui étaient proche de moi, c’est après avoir erré durant des heures que tout changeait.

Je l’avais entendu s’approcher de moi, il me regardait, il marchait vers moi, il se plantait devant moi, ouvrant grand sa bouche, m’attrapant par le bras, me poussant avec violence contre le mur. Je n’ai pas crié, j’ai seulement silencieusement pleuré, ses dents étaient énormes, était-ce un reste de la drogue dans mon esprit ? Un monstre ? J’aurais pu me débattre, au moins essayer de fuir ou de le vaincre, mais je n’ai rien fait, j’ai simplement attendu, ne lâchant qu’une petite supplique, celle de me tuer. Je me souviens l’avoir entendu rire avant qu’il ne plonge ses dents dans mon cou, c’était douloureux, mais je le méritais, je fermais les yeux et serrait ma mâchoire, tout serait bientôt finit. Pourtant rien n’a fini, au contraire, l’étreinte avait été brisé, j’étais désorientée, je n’ai vu qu’une silhouette avant de m’évanouir, une silhouette portant une machette ensanglanté.

Le destin tenait particulièrement à me tenir en vie, il s’était cette fois manifester en la personne d’Henry, il avait la quarantaine et un air bien trop blaser pour ma convenance. J’ai dû lui lancer tout ce que j’avais en stock pour lui dire à quel point je le haïssais pour m’avoir sauvé, mais il ne sourcillait pas. Il avait même sourit alors que je m’arrêtais de le critiquer, me muant dans un silence sur le lit de sa chambre de motel, j’avais néanmoins rapidement rompu le silence. Lui posant quelques questions sur pourquoi un homme possédait de telles dents, pourquoi il portait une machette et pourquoi il l’avait sauvé, je pensais encore être ne plein délire hallucinatoire tandis qu’il m’expliquait la vérité. Mais il était sincère, cela se voyait, ainsi même si mon côté humain refusait de croire à ces histoires, je devais me rendre à l’évidence, un vampire avait essayé de me tuer.

Je n’étais censée rester que quelques jours avec lui, le temps de me remettre de mes émotions, je ne suis jamais partie, le vieux s’était attaché à moi. Cela ne s’était pas arrangée par le fait qu’il avait vu mes cicatrices, se planter pendant des mois une aiguille dans les veines ne laisse pas que de l’amour. J’ai essayé de dire non, mais il avait de la glace, le choix était vite fait, je voulais surtout un peu de compagnie, je venais de voir mon monde voler en éclat et semblait bien m’aimer. Au début la cohabitation n’a pas été facile, surtout pour les soirées films, ses goûts étaient horribles, Henry savait que je n’avais rien, que seule ma vie ne finirait que dans un fossé. Il m’a sauvé la vie et moi je suis devenue son apprentie, il m’a appris comment chasser, les différents types de créatures surnaturelles, il m’a tout appris.

J'ai arrêté la drogue, j'ai trouvé un partenaire, un confident et je faisais enfin quelque chose de ma vie, tout était parfait, même lorsqu'un loup-garou nous coursait à travers les champs. On a fait équipe jusqu'à mes 25 ans, au fil du temps je devenais plus douée, plus indépendante, assurant des chasses presque sans lui, lui commençait à se faire vieux. Nous revenions d'une chasse au wendigo, qu'après avoir abattu une de ces bêtes, on se serait en sécurité, tout notre talent ne l'a pas empêché de s'effondrer. Nous avions passé tant d'années ensemble, nous avions affronté tant de monstres et pourtant c'était une simple rupture d'anévrisme qui l'avait eu, une maladie humaine. Soit je tuais ceux que j'aimais, soit je ne pouvais pas les protéger, encore une fois je pouvais le constater, mais cette fois je ne me laissais pas aller.

J’avais une mission, un objectif, je comptais bien le remplir, certain de mes vieux vices m’étaient revenus, mais c’était le prix pour que je continue à avancer la tête haute. Du moment que je ne tombe pas au champ d’honneur face à je ne sais quelle créature ou bien que la maladie ou mon style de vie ne m’emporte, je continuerais à dérouiller. Ce n’est pas grave si je fais tout cela seule, je n’ai plus envie de blesser les gens que j’aime.



TOI, TA LIFE


# Pseudo : Oz3264
# Date de naissance : 1er septembre 1995
# Fréquence de connexion : Quotidienne.
# Ta route jusqu'ici : J’étais déjà là, cacher dans un buisson.

# Code de validation : steack haché !
# Schizophrénie : Abigail Lynch
# Commentaires : Vous êtes encore parfait

SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 45 ans
Métier : Chasseur amateur...mais alors très amateur. Est serveur dans un bar pour pouvoir manger un peu
Situation : Le coeur fermé hermétiquement, il ne peut se permettre de faire prendre des risques à qui que ce soit en étant avec lui.
Localisation : San Francisco
Feat. : Jeremy Renner
Copyright : Poppeaea pour l'avatar ♥ et Tumblr pour les gifs
Je suis aussi : Castiel
Date d'inscription : 20/01/2016
Messages : 138

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun Dim 24 Juil - 9:44

Re-bienvenue parmi nous collègue :14:

Tu as donc sept jours pour finir ta fiche :43: et si tu as des questions, n'hésites pas, nous sommes là :42:

Bon courage :36:

Tiens un Platypus en peluche pour t'encourager



Hunting is my life
It's too dangerous for me to fall in love




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t103-once-upon-a-time-tu-ne-peux-pas-dire-il-etait-une-fois-comme-tout-le-monde-jonas http://solemnhour.forumactif.org/t105-journal-de-bord-de-jonas-e-sanders
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 144

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun Dim 24 Juil - 10:35

Bienvenue sur le forum avec ce nouveau personnage et bonne chance pour ta fiche. Je pense que tu devrais bien t'amuser avec



.
I'm a princess cut from marble, smoother than a storm. And the scars that mark my body, they're silver and gold. My blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.  +ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
avatar

Age : 27 ans
Métier : Chasseuse débutante durant 1 mois, écrivaine
Situation : Mère célibataire
Localisation : San Francisco
Feat. : Jane Levy
Copyright : Shiya (avatar) TUMBLR, shadow (sign)
Je suis aussi : Gabriel ♦ Lyov A. Winston ♦ Annabelle J. Graham ♦ Elizabeth W. Rochester ♦ Yehuiah
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 328

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun Lun 25 Juil - 13:23

Rebienvenue parmi nouuus :52: Cas il a tout dit :amour: J'ai hâte de voir ta fiche complétée What a Face :42: bonne rédaction !



To be human is to love,
even when it gets too much
i'm not ready to give up

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t351-go-fuck-yourself-with-a-cactus-bailey#2564 http://solemnhour.forumactif.org/t355-journal-de-bord-de-bailey-johnson#2600
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 415

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun Mar 26 Juil - 8:23

rebienvenue!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
avatar

Age : 27 ans
Métier : Chasseuse débutante durant 1 mois, écrivaine
Situation : Mère célibataire
Localisation : San Francisco
Feat. : Jane Levy
Copyright : Shiya (avatar) TUMBLR, shadow (sign)
Je suis aussi : Gabriel ♦ Lyov A. Winston ♦ Annabelle J. Graham ♦ Elizabeth W. Rochester ♦ Yehuiah
Date d'inscription : 23/06/2016
Messages : 328

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun Ven 29 Juil - 11:29

MACKOUNEEETTTTE :amour:

Juste deux trois trucs que j'ai mal compris (c'est le matin, je ne suis pas réveillée et mon cerveau bug sa mère) donc je vais te poser mes questions là :

1/ Du coup elle aide les winchesters de temps à autre ? :hm: (autres infos) Ou alors c'est juste "je suis team myself" ?
2/ De ce que j'ai compris, à noël sa famille a un accident de voiture et c'est la seule survivante ? (elle a du aller à l'hosto un moment je pense par contre).


En tout cas j'adore, j'adule, je veux des liens et je ...



HELL YEAH !

Welcome to the family ~


Hiiiiiiiiiii je t'aime :52:

Félicitations, tu es Validée ! :7: :43: :amour:

Tu peux désormais participer aux intrigues en cours, poster et demander des rps à gogo, et tenter en prime de botter le fessier de Chuck ! :98:

Cependant, n'oublie pas de recenser ton avatar pour garder le monopole de l'acteur et recenser ton métier (ou créer ton entreprise).

Ceci mis à part, tu peux de même poster dès à présent ton journal intime pour décrire à quel point être pote avec des fous c'est génial, faire ton journal de bord pour demander des liens supplémentaires, ou encore poster ton propre carnet de route qui te permettra de rester à jour dans tes rps.

Pense enfin à voter de temps à autre sur les top-sites, mais surtout ... Amuse toi bien ! :bwah: :chuck: :36:

SHADOW








To be human is to love,
even when it gets too much
i'm not ready to give up

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t351-go-fuck-yourself-with-a-cactus-bailey#2564 http://solemnhour.forumactif.org/t355-journal-de-bord-de-bailey-johnson#2600
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Mackenzie + Crazy chick with a gun

Revenir en haut Aller en bas
 

Mackenzie + Crazy chick with a gun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maï Catherina Dwight ★ Crazy chick act on!
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Crazy Minds
» la Crazy Time recrute!!!
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: come a get a life :: avant de prendre la route :: Bienvenue en Enfer-