Partagez | .
 

 [Abandonné]En cas de besoin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: [Abandonné]En cas de besoin... Mer 20 Juil - 15:43


RP ABANDONNE

SUJET PRIVÉ : FT. Tyko Steel
# TYPE : temp présent
# DATE : si vous la connaissez.
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : fin d'après midi, temps sec et doux pour la saison

# PRÉSENCE DU MJ : Nope

# AUTRE : Nope
SHADOW


Je n'étais en règle général pas quelqu'un qui écoutais les ragots ou ce genre de choses. Mais n'empêche que j'avais les oreilles bien ouvertes, à l'affut de la moindre petite nouvelle qui pourrait m'intéresser. Ce qui restait relativement rare, en soi. Je tentais de mener une petite vie tranquille et assez à l'égard du surnaturel. Certes j'étais sorcier et donc plongé au coeur du surnaturel mais si je pouvais éviter d'avoir affaire avec des créatures de tous types et pas forcément très sympathique, je le faisais. Sorcier oui, suicidaire... Certainement pas.

Cependant, j'avais entendu récemment qu'un receleur d'objets surnaturels se trouvait en ville. Et cela c'était quelque chose qui m'intéressait. Pas que j'ai besoin d'un quelconque artefact actuellement, mais il était toujours bon d'avoir ce genre de personne dans son carnet d'adresse. Après tout, on ne pouvait pas savoir ce que la vie nous réservait. Et avoir des alliés bien placé pouvait sauver des vies. Ou ma vie. Bref, je n'avais rien à perdre à rencontrer ce gars. Sauf s'il s'avérait être un malfrat mais cela je verrais sur le moment.

Je pris avec moi quelques potions, relu quelques sorts – s'il était réellement un malfrat, je voulait pouvoir m'enfuir rapidement et efficacement – me recouvrit d'une veste en cuir et sorti de mon petit chez moi. Le temps était relativement doux, ce qui n'était pas plus mal. De plus, le ciel était clair, ce que j'appréciais grandement. Ce n'est pas parce que l'on est sorcier que l'on aime forcément les cieux chargés de nuages et d'orages, quoiqu'en pense la croyance populaire.

Je parcourus la ville en bus et à pieds, prenant mon temps. J'avais bien essayé de trouver le numéro de ce gars mais sans succès. Je m'étais donc décidé à le voir en personne. Je savais qu'il circulait en mobile-home et j'avais une bonne idée de sa situation. J'avais également son nom, cela devrait suffire. Du moins je l'espérais. Lorsque j'arrivais à destination, je frappai sans plus attendre à la porte du mobile-home.

- M. Steel ? Vous êtes là ?

On ne pouvait pas dire que je prenais des pincettes. Mais comme je venais en toute innocence et que je ne lui voulais pas de mal, je n'imaginais pas qu'il puisse le penser. Peut-être était-ce le cas cependant. Un gars vivant dans un mobile-home et ne cessant de voyager ne doit pas avoir une grande confiance envers le monde qui l'entoure, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Dim 24 Juil - 22:05


En cas de besoin...FT Declan Dunn
Journée tranquille, mais une sale migraine qui me vrillait le crâne depuis le lever ce matin. J’ai essayé beaucoup de chose. Boire beaucoup d’eau (quand vous en êtes à un litre en quatre heures ça commence à être bien). M’allonger dans le noir avec un linge humide sur le front. J’ai même pris un cachet, mais rien du tout. Rien n’y faisait, mon crâne continuait de reconstruire la Grande Muraille de Chine à grands coup de burin…Super. Donc autant le dire, j’étais grognon. En plus j’avais un deal qui tombait à l’eau donc il fallait que je trouve assez vite un nouvel acheteur pour mon artefact. Ô joie. Bref, journée de merde. Littéralement. Comme si devoir m’installer dans un camping n’était suffisamment emmerdant en soi. Je détestais ça. En général, je faisais en sorte de ne pas m’y arrêter et de trouver plutôt un terrain vide où m’installer. Mais quand on veut s’arrêter dans une ville, c’est un peu compliqué. Car si vous vous installez hors des endroits prévus, les flics rappliquent assez vite et vous obligent, de toute façon, à aller dans les emplacements prévus, avec une jolie amende à payer en plus. Point positif de ce camping cependant : j’étais assez loin, un coin tranquille où on ne venait pas me faire chier.

Jusqu’à maintenant. Car le sort, Dieu, la destinée, allez savoir je m’en contrefous, avait décidé que quelqu’un allait venir toquer à ma porte ce soir. Super. A peine les coups ont-ils fini de retentir sur ma porte que je m’empare de mon pistolet et vais observer par une petite vitre sans teint près de la porte qui est là. Et…Je ne sais pas qui est ce type. Sérieusement, qui est ce mec ? Je l’observe un long moment, essayant de déceler une attitude nerveuse, ou inquiète, ou même simplement pressée. Mais rien de tout cela. Il ne semble même pas être armé. Je cale mon arme dans le holster prévu à cet effet à l’arrière de mon pantalon, et ouvre la porte (qui s’ouvre vers l’intérieur) et l’observe, de toute ma hauteur…De l’intérieur. Hors de question que je sorte de ma forteresse mobile tant que je ne sais pas qui est ce type. Ou ce qu’il est…Il faut qu’il entre, il sera sur mon territoire et je sais comment le défendre. Je croise les bras sur ma poitrine.

"Qui le demande ? Et comment vous m’avez trouvé ?"

Je sais, je pourrais faire dans le plus aimable, mais je n’en n’ai pas envie tout de suite. J’ai mal au crâne, ce type se pointe sans prévenir chez moi, je ne sais rien de lui et je déteste cette situation. Ne rien savoir de quelqu’un que vous rencontrez dans la rue ou dans un bar, okay, c’est normal. Mais chez moi ? Non. Je ne peux pas l’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Mar 26 Juil - 22:24

Je n'ai que quelques secondes à attendre avant que l'homme que je cherche ne vienne m'ouvrir. Du moins, je suppose que c'est lui. Il m'ouvre, restant prudemment à l'entrée de son mobile-home. Ai-je l'air si menaçant ? Lui en tout cas en a l'air. Grand, solide, barbu, il a tout l'air d'un homme qui ne se laisse pas faire. J'ai bien l'air d'un freluquet à côté de lui, même si je me suis rarement considéré comme tel.

Si je n'étais pas sûr de moi - et que je n'avais pas confiance en mes capacités de sorcier - aucun doute que j'aurais eu envie de fuir. Par bonheur, non seulement je ne suis pas un trouillard mais en plus je viens en toute innocence, sans aucune idée malveillante. Mais bien sûr, ça il ne peut pas le savoir, d'où son attitude méfiante. De ce fait, je ne lui tends pas la main pour le saluer, me contentant de lui répondre.

- Declan Dunn, je suis... hum, sorcier. Et... J'ai entendu parler de vous. Je me suis dit que je pouvais vous rencontrez puisque vous touchez vous aussi au surnaturel. Et... Si vous vous posez la question, je ne suis pas armé.

Enfin, ça je ne peut pas lui prouver. mais le dire est déjà une bonne chose, n'est-ce pas ? À moins qu'il croit que je ne le dise pour le tromper et qu'en réalité je sois armé... Ce n'est pas mon genre mais encore une fois il ne peut pas le savoir. Flûte, je devrais réfléchir avant de parler.

Peut-être n'est-ce pas une bonne idée du lui dire directement que je suis un sorcier mais en même temps je sens que je n'ai pas intérêt à mentir à cet homme qui, je le sens, peut s'avérer dangereux. Autant qu'il sache directement que je ne suis pas un humain lambda et que j'ai donc de bonnes raisons de venir le voir. Même si actuellement je n'ai besoin de rien. Je reprends la parole, un peu moins sûr de moi, vu son attitude plus que méfiante.

- Je m'étais dit que j'allais venir vous voir car je pense qu'entre personnes touchant au surnaturel, il est bon de se rencontrer ? Et puis, si un jour je désire vous acheter ou vus vendre quelque chose, autant que nous nous soyons déjà rencontré, non ?

Enfin, c'est mon point de vue. Reste à savoir si ce sera le sien aussi. Il n'a pas l'air d'être le genre de personne à accorder sa confiance à qui que ce soit. mais sans aller jusque là, nous pourrions au moins faire connaissance. Maintenant s'il ne veut pas, je considérerai ma visite comme une expérience de plus et lui ficherai la paix. je ne suis pas homme à insister lorsque je sens que je ne suis pas le bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Jeu 28 Juil - 13:36


En cas de besoin...FT Declan Dunn
Bien, si déjà il se sent menacé par ma simple présence, c’est déjà une bonne chose pour moi. Je ne parle pas d’ego ici (peut-être un peu, je l’admets) mais simplement du fait qu’il fera plus attention à ce qu’il peut dire ou faire. Il sentira vite qu’essayer de me mentir n’est pas une bonne idée. Je préfère poser les bases ainsi. Je suis celui qui est le maître des lieux, aussi modestes soient-ils, il ne faut pas qu’il l’oubli. On suit mes règles et mes envies ici, pas les siennes. Si ce n’est pas ce à quoi il s’attendait, tant pis pour lui. Je l’écoute, me frottant la barbe, sans piper mot. Pour le moment, je veux voir ce qu’il a à dire, ensuite j’aviserais. Toujours laisser l’autre parler en premier, toujours essayer de le percer à jour. Je plisse les yeux quand il avoue être un sorcier. Voilà déjà une question de répondue, même si je n’exclue pas la possibilité qu’il me mente. De toute façon, s’il n’est pas un sorcier, ça sera vite vu.

Je retiens un sourire amusé quand il me dit ne pas être armé. Soit il est stupide, soit il me croit stupide, ce qui n’est pas mieux. Un sorcier n’est jamais sans armes ; sans armes physique peut-être, mais la magie dont il dispose est une arme en soi. Il allait falloir faire quelque chose pour cela et j’avais déjà ma petite idée. La question était de savoir comment j’allais faire pour les lui mettre sans qu’il ne s’en doute au préalable…Je verrais ça quand il sera à l’intérieur. Sans dire un mot de plus, je lui fais signe de monter dans le camping-car et recule pour le laisser rentrer. Ne jamais se retrouver dos à ses ennemis. Cet homme n’en pas un a priori, mais dans le doute, je préfère ne pas montrer mon dos à des gens que je ne connais pas. D’autant plus qu’il pourrait tenter de se saisir de mon arme pendant ce temps. Arme que je me dépêche de ranger dans un tiroir en attendant. Je sors aussi des menottes de fer pur et je les planque sous un vieux chiffon. Je verrais quand les utiliser. En attendant, je me place assez loin dans le camping-car pour qu’il soit obligé d’avancer et d’entrer dans le piège à démon. Il a certes dit être un sorcier, mais je préfère m’assurer qu’il n’est pas un démon.

Son raisonnement n’avait pas été stupide, mais je devais m’avouer perplexe. Dis-le, petit, si tu veux un fournisseur. Mais je ne serais probablement pas ton homme. Ce que je ne lui cache pas.

"Hormis ce besoin de socialisation, pourquoi êtes-vous venu me voir, au juste ?" je finis de sortir de quoi faire un thé au citron, et je me retourne vers lui, une main appuyée sur le comptoir et l’autre sur ma hanche "Car si vous voulez un fournisseur, il y a de très bonne boutiques de magies dans le coin. Personnellement, je fais dans le plus rare, mais aussi le plus coûteux."

Autant lui donner une idée tout de suite de ce à quoi s’attendre. Je n’étais pas charitable, je n’étais pas l’armée du salut, je n’allais pas lui faire une ristourne pour sa belle gueule. Alors il avait intérêt à avoir de bons arguments.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Dim 31 Juil - 21:13

Après un instant qui me semble aussi long qu plusieurs heures, il s'efface pour me laisser entrer, ne me tournant cependant jamais le dos. Cet homme est bien trop prudent. mais il n'a sans doute pas tord et c'est peut-être moi qui ne me montre pas assez prudent la plus part du temps. Je sens que je vais être testé et que j'ai beau avoir dit être sorcier, il ne me crois absolument pas. Du moins tant que je n'aurais pas prouvé que je ne suis pas autre chose. c'est de bonne guerre, je ne peux vraiment pas lui en vouloir.

Je passe dans un pièges à démon sans sourciller, lui prouvant au moins que je ne suis pas ça. J'ai presque envie de lui proposer de me tester à l'argent ou à d'autres matériaux mais s'il veut le faire, il le fera certainement. Pour l'heure, je l'observe simplement évoluer dans le camping car avec fluidité, s'arrangeant pour ne jamais me tourner le dos. Je garde un sourire impassible, ne montrant rien de mes pensées mais n'étant pas agressif pour un sou, bien au contraire.

Lorsqu'il prend la parole, c'est d'une voix égale tout en préparant un thé. Sa réponse me fait sourire. Si j'avais voulu un fournisseur, aucun doute que je ne serais pas venu ici. j'ai peut-être l'être stupide, ou du moins parfois simplet, mais je sais me servir de mon cerveau et je ne viendrais pas me fourrer chez un homme si dangereux pour des simples ingrédients magiques que je peux trouver ailleurs.

- rassurez-vous, je ne cherche pas de fournisseurs, j'ai ce qu'il me faut à ce niveau, en ville. Je n'ai en soit rien besoin de ce que vous pourriez avoir, du moins je ne le pense pas.

Je ne connaissais pas son stock après tout, mais je me doutais bien qu'il devait s'agir de pièces uniques, ou presque. En tout cas, il devait avoir des choses difficiles voire impossibles à trouver ailleurs, j'en étais bien conscient. Mais c'était bien avec cette idée que j'étais venu le voir de prime abord. Car connaître quelqu'un de ce genre pouvait certainement se révéler utile un jour ou l'autre.

- Mais peut-être qu'un jour ce sera le cas. Ou que j'aurai entre les mains un objet dont je ne voudrai pas mais qui pourrais vous intéresser. Et dans ce cas de figure, je pense qu'il peut être intéressant de s'être déjà rencontré. ne pensez vous pas que ce genre de transaction doit se faire avec un minimum de confiance ?

Enfin, c'était en tout cas ma vision des choses. peut-être pas la sienne après tout. peut-être qu'il s'en fichait royalement de connaitre ses acheteurs ou les gens qui lui vendaient ou donnaient des objets rares et magiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Mer 3 Aoû - 15:57


En cas de besoin...FT Declan Dunn
Bien, ce n’est effectivement pas un démon, c’est déjà ça de gagné. Il fallait encore que je lui mette les menotte de fer pour être sûr qu’il ne puisse pas me faire un coup en douce alors que je buvais simplement mon thé en l’écoutant élucubrer sur le pourquoi il était là. Le fait qu’il reste calme mais prudent ne m’inspirait pas confiance, mais en même temps, je suis parano, pour que quelque chose m’inspire confiance dès le départ, il fallait se lever tôt.

"Vous en voulez ?"

Je désigne la tasse que j’ai dans la main. Je ne lui fais pas confiance, mais je doute qu’il puisse me faire grand-chose avec un thé, à condition de rester assez loin de lui pour éviter toute projection malheureuse…Juste au cas où. J’attends sa réponse avant de poser ma tasse sur le comptoir, m’y appuyant nonchalamment, les bras croisé comme lorsque je lui ai ouvert. Petit, il va falloir me donner mieux que cela si tu veux que je te cause. Parce que là, si son raisonnement avait du sens, je ne comprenais pas qu’il veuille me rencontrer sans avoir aucune transaction en tête. C’est ce point-là qui me met le plus mal à l’aise dans cette histoire. Il n’a pas l’air d’un mauvais bougre, vraiment, mais j’ai appris à me méfier des apparences. Quand on a eu un père comme le mien, un flic pourri jusqu’à la moelle, je peux vous assurer que l’on apprend à observer avec ses yeux et son instinct. Bon, le fait est que mon instinct fermait sa gueule pour le moment, comme pour me dire : « c’est bon mec, tu risques pas grand-chose avec ce type pour le moment ». Pour le moment. Là est la grande question : quand est-ce que ce type pourrait devenir mon ennemi ? Je ne me fais pas d’illusion, dans le domaine où j’opère, on se fait très peu d’amis et beaucoup d’ennemis.

"Ca fait sens…"

Réponse en soi peu satisfaisante, mais il n’avait pas fini d’aller de surprise en surprise avec moi. Je vais chercher le vieux torchon, faisant mine de me sécher les mains et quand je reviens vers lui, suffisamment près, je lui mets les menottes en quelques mouvements rapides et précis. Hey, j’ai été cambrioleur pendant un (court) temps dans ma vie. De plus, sortir de menottes est quelque chose que l’on apprend très vite l’on bosse dans un gang à New-York. Je m’éloigne en quelques pas rapides, puis reprend la parole.

"Bien, assez blaguer. Je veux des réponses. Qui t’envoies ? Pourquoi ? Et qui t’as donné mon adresse. Je veux des noms et des adresses si possibles, mais déjà des noms ça suffira. Sache que ces menottes ont été conçues par un maréchal ferrant particulièrement doué et faites de fer pur. Donc ta magie, tu peux l’oublier pendant que tu les portes. Donc si tu veux en sortir au plus vite, tu ferais mieux de causer. Et vite."

A mon avis, ce n’est pas exactement la tournure à laquelle il s’attendait pour cette conversation, mais tant pis. Je vous l’ai dit, je ne suis pas un enfant de cœur. Et surtout, je veux savoir qui est le sale chien qui a bavé mon adresse à un sorcier. Histoire que j’aille lui rendre une petite visite de courtoisie avec mon ami, le poing américain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Jeu 13 Oct - 18:14

Sombre histoire de café
ft. Tyko ~ fin d'après midi, temps sec et doux pour la saison ~ Camping de San Francisco

Tout dans l'attitude de l'homme qui me fait face me crie qu'il ne me fait pas confiance et qu'il ne me fera probablement jamais confiance. Même s'il reste nonchalant en apparence je me doute qu'intérieurement il se demande pourquoi je suis là. Il me propose néanmoins un thé. J'hésite un instant mais comme il en bois lui-même, j'ai tendance à penser qu'il ne l'a pas empoisonné.

- Oui, avec plaisir, merci.

Mon explication a l'air de le satisfaire puisqu'il me réponds que mon explication a du sens. Mais ma joie n'est que de courte durée. Avant que je n'ai pu dire "ouf", me voilà menotté. Argh, voilà où mène trop de confiance. J'aurais dû m'en douter. Sa réaction me fait lever les yeux au ciel. Diable, si peu de confiance en l'humanité c'est triste. Enfin, pour le coup c'est peut-être moi qui suis trop confiant. Je soupire. Comment vais-je me sortir de là ? Menotté au fer je suis impuissant. Enfin, peut-être que me sachant impuissant il va commencer à m'écouter ?

- Je vous l'ai dit, j'ai juste entendu parler de vous. Des rumeurs. Je ne peux pas vous donner de noms, je n'en ai pas. J'ai dû entendre votre nom et votre... occupation au détour d'une conversation entre personnes ayant connaissance du surnaturel. Mais je suis bien incapable de vous dire qui... Je n'ai pas la liste des gens surnaturels de la ville.

Je secoue mes mains menottées avec un soupir penaud. Je suis vraiment un crétin parfois. Enfin, il n'est plus temps de s'inquiéter de cela, je devrais plutôt m'inquiéter de la manière de sortir vivant d'ici. Je reprends la parole.

- Manifestement je n'aurais pas dû vous rendre visite, vous ne semblez pas avoir envie de compagnie. Je suis désolé de vous avoir dérangé. Mais si je peux vous donner un conseil... Si vous ne voulez pas de visites, ne vous installez pas en ville ou proche des villes... Ou peut-être que vous êtes juste trop connu dans le milieu...

Je me rends compte que je réfléchis tout haut et que ça ne va probablement pas m'aider alors je décide de simplement me taire. Mon dieu, mais dans quelle mouise me suis-je mis ?
@Hanae Lilandiel






Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Ven 28 Oct - 14:51


En cas de besoin...FT Declan Dunn
Ma petite surprise semble faire son effet, puisque très vite le type se met à parler, mais les réponses qu’il me donne ne sont pas exactement ce que je qualifierais de satisfaisantes. Alors, certes, il a l’air de dire la vérité (et je ne vais aller jusqu’à le mettre sous détecteur de mensonge, d’autant plus que je n’en possède pas), mais le fait qu’il n’ait pas de noms à me donner m’agace. Quelqu’un lui a forcément donné mon adresse du moment, sinon il aurait toujours pu me chercher, il ne m’aurait pas trouvé avant que je ne quitte la ville. Je ne reste jamais longtemps dans la même ville, hormis New-York, parce que c’est un peu mon QG fixe si j’en ai besoin. Il a « juste entendu parler de moi », c’est ça, crois-y et bois de l’eau fraîche. En attendant, je ne sais pas comment le pousser à me dire la vérité sans le maltraiter un peu et si en soi ce n’est pas un problème, au final il ne m’a rien fait de mal et ça serait dommage de m’en faire un ennemi alors qu’il venait en paix.

Oui, je l’admets, je suis parano. Mais avec une vie comme la mienne, il est très difficile de rester un gentil et optimiste gamin toute sa vie ; croyez-moi. Quand la personne qui est sensée vous protéger devient votre pire tourmenteur, comment voulez-vous garder foi en l’humanité ? Quand ensuite vous passer le plus clair de votre vie à faire tourner une véritable usine de malfrats qui pillent et tuent (quand ils n’ont pas d’autres choix, ceci dit), comment voulez-vous croire qu’il n’y a pas une part d’ombre en chacun ?

Pendant ma réflexion, voilà que Declan reprend la parole et je me prends à rire de ce qu’il dit. En même temps, mon gars, tu entends parler d’un type comme moi et tu te dis « tiens, si j’allais lui rendre une petite visite à l’improviste ? ». Il y a quelque chose dans ton instinct de survie qui ne fonctionne pas correctement, il faut bien le dire. Je m’appuie contre un plan de travail se trouvant derrière moi et croise les bras, une main venant caresser ma barbe alors que je considère ma réponse et surtout son honnêteté. En même temps, maintenant qu’il a les mains liées (littéralement), continuer à me mentir n’aurait aucune espèce de bon sens…Je me décide donc à au moins le croire quand il dit qu’il n’a pas de mauvaise intentions envers ma personne. C’est déjà bien, non ? Maintenant, il n’aide pas non plus son cas avec son « conseil ».

"Il y a quelque chose qu’il faut que tu comprennes à mon propos gamin. Je m’installe près des villes parce que c’est là que je fais mes affaires. Maintenant, comme tu le dis si bien, je suis connu dans le milieu. Et tous ceux qui me connaissent savent qu’il n’est pas une bonne idée de me rendre une petite visite surprise. Tu veux me rencontrer pour parler ? Pas de problème. Me contacter n’est pas difficile si tu sais écouter et te renseigner en circonstances. Mais venir ici…" j’émets un soupir "Ce n’était vraiment pas malin. Ici, tu es sur mon territoire et tel un loup, j’y tiens et je chasse à coups de pieds au cul ceux qui osent vouloir y pénétrer sans permission. Alors la prochaine fois que tu veux me contacter, passe par les canaux habituels. Je n’aime pas les originaux dans ton genre."

Oui, je suis un ours mal léché qui en plus a des problèmes de sociabilisation, et alors ? Ca vous dérange ? Je finis par lui enlever les menottes, sans pour autant me montrer plus chaleureux envers lui.

"Maintenant sors d’ici, j’ai d’autres chats à fouetter figures-toi. Et si jamais le nom ou la description de celui par qui tu as eu mon adresse te revenait, un coup de fil suffira, le reste j’en ferais mon affaire."

Dis-je avec un sourire dangereux qui ne laissait aucun doute sur ce que je comptais faire à celui qui avait donner mon adresse aux quatre vents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Asmodée ♥; Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 665

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin... Sam 4 Fév - 2:23

Abandonné




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [Abandonné]En cas de besoin...

Revenir en haut Aller en bas
 

[Abandonné]En cas de besoin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-