Partagez | .
 

 [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Jeu 30 Juin - 18:29


RP Abandonné

SUJET PRIVÉ : FT. TYKO STEEL
# TYPE : Temps présent
# DATE : Première semaine de février
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : Début de soirée, il est 21h. La scène se passe en intérieur mais le vent souffle sec ce soir et les humains se sont couverts chaudement.

# PRÉSENCE DU MJ : non merci^^

# AUTRE : //
SHADOW



Lost and found

Kali & Tyko
«Je me fiche que tu trouves un moyen de préserver la jeunesse éternelle, de faire disparaître la faim dans le monde ou de mettre un terme aux guerres nucléaires. Si tu oublies ça...(Elle frappa sur mon front de ses phalanges repliées.) Et ça...(Elle pressa sa paume sur ma poitrine) Quand bien même tu aurais sauvé le reste de l'humanité, tu serais mort à l'intérieur.    » C. North
Il n'y avait pas foule ce soir, sans pour autant que ce soit le désert complet et un bruit de fond relativement discret étouffait les conversations de chacun, empêchant que les secrets qui s'échangeaient ici soient entendus d'oreilles indiscrètes. Mais Kali n'était pas venue se cacher ce soir là. Ce qu'elle avait à faire, elle avait l'intention de le faire à visage découvert. Et celui qu'elle venait trouver saurait parfaitement bien à qui il avait affaire. La déesse était furieuse, ce qui n'était pas peu dire si on considérait son humeur des derniers jours et seule une certaine maîtrise d'elle-même empêchait que sa colère ne se montre trop volatile. Comment aurait-on pu qualifier cet endroit ? Il s'agissait d'une sorte de point de chute ou de rassemblement comme il y en avait pleins à travers l'Amérique. Si vous saviez vous adresser aux bonnes personnes, vous pouviez ici échanger de tout à condition d'y mettre le prix. Informations, tuyaux, contacts et objets divers. Une sorte de marché noir en quelque sorte. C'était ici que ça avait commencé et qu'elle avait appris. Kali n'était même pas venue faire affaire ce soir de la semaine précédente, juste de passage afin de tendre l'oreille et tenter d'en apprendre plus sur les rumeurs qui circulaient dans la communauté surnaturelle. Rien de bien concret n'en était ressorti mais elle avait appris quelque chose de bien plus personnel et de bien plus déroutant.

Ce sale petit bonhomme et son museau de fouine l'avait approchée l'air narquois de celui qui se sait sur le point de déclencher une catastrophe avant de lâcher son information sous cap, comme s'il lui faisait une grande faveur. Le bruit courrait qu'un artefact divin était en circulation sur le réseau. Était-elle intéressée ? De la camelote Asgardienne mais pour un bon prix il pouvait lui donner le nom du vendeur. Kali l'avait saisit à la gorge, envoyant son corps valser contre un mur et souriant de satisfaction en voyant son visage prendre une jolie teinte violacée à mesure qu'elle resserrait sa prise. En fait de prix, elle lui laisserait la vie sauve. La fouine avait imploré pitoyablement avant de tout déballer, les lèvres écumant de terreur. Et si elle lui avait laissé la vie, c'était bien parce que les règles du marché imposaient une certaine neutralité. Pas de meurtre en ces lieux. Ce qui ne l'avait pas empêché de lui faire peur, approchant dangereusement sa main enflammée de son visage terrifié avant d'éclater d'un rire sans joie à l'odeur de ses cheveux qui commençaient à sentir le roussi. Puis elle l'avait laissé filé. Il ne perdait rien pour attendre, elle le retrouverait et le ferait rôtir comme un vulgaire poulet.

Ainsi Draupnir était de retour. A cette simple pensée la déesse sentait la rage bouillonner en elle, prête à déborder devant cette infamie. La dernière fois qu'elle avait vu l'anneau magique, il était au bras de Baldr. Et elle n'avait absolument aucune envie qu'on lui rappelle la dernière fois où elle avait vu le dieu encore en vie. Et si Kali associait l'anneau d'Odin à un épisode dont elle n'avait pas spécialement envie de parler, il était une chose qui réveillait sa fureur plus que tout le reste. Quel pilleur de tombe s'était permis de s'emparer de l'objet ? Comment avait-on fait ? Elle entendait tirer cela au clair et pour ce faire avait patiemment attendu son heure, récoltant des informations sur le mystérieux revendeur. S'agissait-il du voleur ou d'un simple receleur, elle bien l'intention de le découvrir et remonter le fil jusqu'au coupable.

Il repasserait lui avait-on dit. Si l'homme n'était pas un résident, il revenait régulièrement en ville pour affaire et ne manquait pas de venir faire un petit tour. Alors Kali avait tendu les lignes et attendu qu'on morde à l'hameçon. Ce soir était le bon soir. Elle l'avait repéré, encore seul dans un coin retiré et s'était rendue dans sa direction d'un pas assuré, s'approchant de lui sans attendre la moindre permission de sa part.

« Tyko Steel ? » Gronda-t-elle d'une voix qui n'annonçait rien de bon

Elle n'avait même pas l'intention de faire semblant. Aucune raison de jouer, elle était venue réclamer des explications, récupérer la relique et surtout retrouver le coupable pour lui faire payer son larcin au prix fort. Était-ce une réaction exagérée ? Elle détestait les voleurs, encore plus les pilleurs de cadavres qui n'avaient pas la moindre appréhension à dépouiller un dieu. Et si cet anneau était vraiment dans les parages, il allait revenir à son véritable propriétaire. Baldr était une affaire personnelle, un sujet enfouit suffisamment loin pour que même elle refuse de s'interroger sur ses propres réactions. Aucun besoin de jouer la comédie pour ça et Kali n'était jamais aussi douée que lorsqu’il s'agissait d’affronter les choses de front.


fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Ven 8 Juil - 13:47


Lost and Found FT Kali
New-York…Cette ville mes laissait toujours un goût amer dans la bouche. Cette ville qui m’a vu naître et grandir, m’a vu devenir ce que je suis aujourd’hui. Ou presque. C’est ma ville, celle que je connais sur le but des doigts et dont je connais aussi bien la face officielle que les histoires sordides se déroulant dans l’ombre. J’avais toujours un réseau ici, des alliés, quand bien même Artie soit devenu le véritable chef de ce réseau. Ca m’aidait pas mal quand je cherchais des objets ou que je cherchais à les receler, au choix. Et puis ça me faisait toujours un point de chute quand je passe en ville.

Ah ça…J’ai beau l’avoir abandonnée à son sort cette belle grosse pomme, je n’en restais pas moins un de ces enfants et revenir était aussi naturel pour moi que de remonter le courant pour un saumon. Généralement, mes visites duraient quelques jours, le temps que je rencontre Artie, qu’il me raconte ce qu’il s’était passé dans le Bronx et les gangs voisins (et me demander quelques conseils parfois, mais cela reste une occurrence plus que rare). Ensuite j’allais faire des courses pour les apporter à l’orphelinat du Bronx, ou la Pingouin (la mère supérieure en somme) venait m’accueillir et me mener aux gamins. Ceux me connaissant venaient me voir tout de suite ; s’accrochant à mes jambes (pour les plus jeunes) et m’en tapant cinq pour les plus âgés. Pour les plus âgés encore, je faisais en sorte de leur faire comprendre que rester sur le droit chemin était la meilleure vie qu’ils pourraient avoir. Cela peut sembler hypocrite venant de moi, et pourtant. Je n’ai pas eu le choix, en réalité, alors pour ceux qui ont le choix…Je voulais qu’ils aient les chances que je n’ai pas eues.

Mais New-York, c’est aussi une ville où le recèle d’artefacts surnaturels faisait fureur. Simple collectionneurs avides de nouveautés ou bien personnes sachant parfaitement ce qu’elles faisaient, en tout cas, la clientèle n’était pas à dénigrer. Et justement, j’avais un acheteur potentiel pour un anneau. Celui qui me l’avait refilé m’avait assuré l’anneau du dieu Baldr, Draupnir. Comment et pourquoi il avait cet anneau en sa possession, je n’en savais rien et ma place n’était pas de poser des questions. En revanche, et c’était connu, je faisais toujours mes devoirs. Je me suis renseigné sur le dit anneau, m’assurant de son authenticité (autant que faire se peut disons) avant d’accepter. Ce jour fut, au final, plutôt productif. J’avais réparé des éviers à l’orphelinat, j’avais vendu l’anneau dans l’après-midi, comme convenu, et ce soir, je me détendais un peu dans un pub bien spécial, un pub pour les gens comme moi. Receleurs, mercenaire, chasseurs de primes…Rien de bien glorieux ici, mais c’était un peu mon QG quand je cherchais du travail. J’en étais à mon deuxième cappuccino quand une femme vint m’aborder. Belle, il fallait le reconnaître, mais ses yeux hurlaient au meurtre et à la souffrance. Hm...Cette rencontre se promettait d’être intéressante…

"Lui-même. Que puis-je pour vous ?"

Rester poli était la moindre des choses. Après, on verra. Je savais déjà que personne ne pouvait me surprendre dans le dos ; je m’en étais assuré en prenant une table retirée, ma chaise dos au mur. De cette façon, je pouvais voir toute la salle. Et j’avais une issue de secours pas très loin si le besoin s’en faisait sentir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Jeu 21 Juil - 12:01


Lost and found

Kali & Tyko
«Je me fiche que tu trouves un moyen de préserver la jeunesse éternelle, de faire disparaître la faim dans le monde ou de mettre un terme aux guerres nucléaires. Si tu oublies ça...(Elle frappa sur mon front de ses phalanges repliées.) Et ça...(Elle pressa sa paume sur ma poitrine) Quand bien même tu aurais sauvé le reste de l'humanité, tu serais mort à l'intérieur.    » C. North
L'espace de quelques secondes, la déesse prépara sa réponse. Une partie d'elle-même – la même qui hurlait à la vengeance- aurait voulu attaquer d'emblée, sans même prendre la peine de chercher le fin mot de l'histoire. Elle aurait bien aimé céder à cette petite voix tenace mais savait bien que ça ne lui avait jamais rien apporté de bon de laisser libre court à son impulsivité. N'était-ce pas ce qui l'avait conduite à cette situation en premier lieu ? La déesse en avait assez de s’apitoyer sur son sort mais il fallait bien admettre qu'elle ne serait pas là à courir après une relique poussiéreuse si Baldr avait encore été en vie. Ses traits se pincèrent fugitivement et des années après, elle ne pouvait s'empêcher de se demander si elle parviendrait jamais à laisser cette histoire derrière elle. Tout ce qui avait suivi depuis n'avait été qu'une longue et interminable suite de conséquences descendant directement de ces événements qu'elle s'était attachée à ignorer avec application. Mais l'histoire n'aimait pas qu'on l'oublie, il en était de même pour les dieux.

L'homme en question avait levé la tête vers elle, un peu comme s'il s'attendait à ce qu'elle avance. Peut-être était-il plus attentif qu'il n'y paraissait. Ca ne semblait pas incongru de le penser dans ce lieu où chacun se montrait sur ses gardes. Elle se demanda quel genre de personne pouvait se cacher sous les traits impassibles. Il valait mieux tenter de cerner le terrain, même si l'irritation en elle refusait de totalement disparaître, se souvenant trop bien de la raison de sa présence ici. Retrouver le coupable, celui qui avait mis la main sur l'anneau et avait osé dépouiller un cieu. Celui-ci paierait cher sa folie. Elle y veillerait personnellement.

« Le bruit court que vous proposez à vendre quelque chose auquel je tiens énormément. Quelque chose que je souhaite récupérer. »

Inutile de tergiverser. Se montrer prudent mais direct. Kali n'avait jamais aimé les sous-entendus et les non-dits et préférait annoncer d'emblée la couleur. Rien ne l'agaçait plus que les gens qui lui tournaient autour sans avoir l'air d'y toucher et sans jamais se montrer franc. Et cet homme, s'il était dans les affaires, devait également avoir l'habitude d'aller droit au but. Elle était de toute façon bien trop agacée pour jouer la comédie ce soir. Elle n'avait qu'une envie, régler cette affaire au plus vite et terminer la nuit par un très joli feu de joie.

« L'anneau de Baldr, gronda-t-elle, vous le proposez à la vente. Cet objet doit retourner à son propriétaire originel. »

Ca lui allait bien de jouer les pseudo redresseurs de tort. En entendant ses propres mots, Kali retint  une grimace méprisante. Qui espérait-elle convaincre ? Il n'y avait rien de noble dans sa démarche, juste un profond appel à la vengeance et l'occasion d'avoir enfin le contrôle sur un aspect de cette affaire qui ne cessait de lui échapper depuis son retour. Kali avait horreur de perdre le contrôle, récupérer Draupnir était l'occasion de se prouver qu'elle avait encore la main sur quelque chose. Et l'idée qu'on ai volé Baldr jusque dans la mort la rendait folle de rage. Asgard avait payé un prix bien trop grand. Malgré tout ce qui avait pu se passer entre elle et les royaumes du nord, il s'agissait d'une injustice qu'elle entendait réparer.

« Et la dernière fois que j'ai vu Draupnir, Baldr le portait à son bras. Je veux le nom de celui qui vous l'a apporté. Il ou elle a des explications à me fournir. »

Une étincelle passa dans son regard à ces mots, un éclair qui n'avait rien de naturel. Comme le feu sous-jacent qui transparaissait sous le vernis du calme apparent. Une réaction pas forcément voulue de sa part alors qu'elle tenait les rênes de sa colère d'une poigne de fer. Il n'était pas question de faire une scène dans cet endroit, ce serait perdre la chance de pouvoir y revenir et dire adieu à la relative discrétion dont elle faisait preuve jusque là. Kali demandait des réponses. C'était tout ce qu'elle voulait. Pour l'instant.



fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Jeu 28 Juil - 16:54


Lost and Found FT Kali
Sa première phrase eut le don d’attiser ma curiosité. Ainsi elle venait pour affaire. C’était déjà une information intéressante. Pourtant, j’avais le sentiment que face à cette femme, il allait falloir faire attention. Quand on a vécu avec des criminels aussi longtemps que moi, et qu’on en est un soi-même à vrai dire, on apprend à reconnaître les menu détails qui montrent, malgré toutes les beautés fatales et les sourires les plus radieux et joyeux du monde, les personnes vraiment dangereuses. Cette femme en faisait partie. Je ne savais pas encore si elle était d’une pègre quelconque, une simple humaine avec un fond pas très reluisant, ou bien…autre chose. Pour le moment, je n’en savais rien, mais je me préparais au pire ; c’était tout moi : se préparer au pire et espérer le meilleur. Je m’adosse donc plus amplement dans ma chaise et pose les mains sur la table, à plat, un signe de paix quasi universel.

"Bien, dans ce cas, je vous en prie, asseyez-vous."


Je désignai rapidement la chaise en face de moi, en vain visiblement, puisqu’elle continua dans sa lancée, me tirant un haussement de sourcil. Je croisai les bras, une main allant gratter le bas de ma barbe alors que je l’écoutais attentivement. Eh bien, cet anneau avait du succès. J’aurais peut-être dû gonfler un peu le prix quand je l’ai vendu un peu plus tôt si j’avais su…Mais maintenant n’était pas le temps de repenser à des transactions passées. Le moment était à voir quel était le but réel de cette femme. Et vu sa dernière question…Je fronçai les sourcils. Qui pensait-elle que j’étais au juste ? Un type qui donnait des infos sur ses clients et ses fournisseurs comme ça, parce qu’une gueule d’ange basanée me le demandait (même pas gentiment) ? Oh, ce qu’elle pouvait faire fausse route. Quant au fait qu’elle disait avoir vu Baldr, le vrai, je ne soulevai pas. Que ce soit vrai ou non, je m’en contrefichai. Si Baldr, le dieu, le grand et fort fils d’Odin s’était fait volé son anneau chéri et était encore là pour le dire, c’est lui que j’aurais en face de moi et non pas une femme comme celle qui me fait face. Ce qui sous-entendait que sois cette femme mentait, soit Baldr avait passé l’arme à gauche, ce qui peut paraître absurde quand on pense les divinités immortelles. Je l’admets, c’est quelque chose qui m’intrigue. Mais je n’ai pas le loisir de poser les questions maintenant. Il fallait d’abord que j’annonce les mauvaises nouvelles d’abord.

"J’ai bien peur que vous ayez fait beaucoup de chemin pour pas grand-chose." Je me tus une seconde avant de reprendre "Premièrement : je n’ai plus cet anneau. Je l’ai vendu, il y a quelques heures de cela. Ensuite, je ne donne pas d’informations sur mes fournisseurs. Sans compter que ça ne vous avancerait pas à grand-chose. A part vous lancer sur un jeu de piste possiblement sans fin. Si moi je l’ai eu d’une personne, cette personne l’a vraisemblablement reçu suite à de nombreuses passations, après qu’il ait pu être perdu, voir qu’il ait été transmis anonymement. Croyez-moi, vous risquez de perdre beaucoup de temps à chercher pour finalement vous heurter à un mur."

Comment je savais qu’elle cherchait le receleur originel ? Le pilleur de tombe ? En réalité je ne le savais pas. Mais j’en avais ne forte intuition. Elle voulait savoir qui était mon fournisseur, de une. Ensuite, elle disait avoir des compte à régler avec cette personne et surtout, que la dernière fois qu’elle a vu cet anneau était au bras de Baldr. Je peux donc supposer que, dans l’hypothèse où les dieux païens existent bel et bien, elle a connu le dieu et voudrait donc soit lui ramener son anneau ou alors le récupérer comme petit memorabilia. Tout en faisant payer son audace à celui qui aurait dérobé l’anneau en premier lieu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Jeu 4 Aoû - 8:41


Lost and found

Kali & Tyko
«Je me fiche que tu trouves un moyen de préserver la jeunesse éternelle, de faire disparaître la faim dans le monde ou de mettre un terme aux guerres nucléaires. Si tu oublies ça...(Elle frappa sur mon front de ses phalanges repliées.) Et ça...(Elle pressa sa paume sur ma poitrine) Quand bien même tu aurais sauvé le reste de l'humanité, tu serais mort à l'intérieur.    » C. North
Elle s'était assise sans mot dire à son invitation, toujours aussi déterminée à partir d'ici avec les réponses qu'elle était venu chercher. Mais elle savait au fond d'elle, elle se doutait bien que ça n'aurait rien de simple. Ne serait-ce que parce que cet homme ne lâcherait pas sa source aussi facilement. Qui le ferait à sa place ? Se construire une réputation de balance c'était tuer son business et une partie de sa réussite devait probablement venir de la réputation qu'il était parvenu à se tailler dans le milieu. Personne ne faisait affaire avec les grands bavards. Mais la déesse n'aurait pu admettre de repartir de là bredouille.

C'était la seule piste dont elle disposait et retrouver la trace de Draupnir était devenue comme une obsession. Une idée qui ne la quittait plus et la tarauderait tant qu'elle n'y aurait pas répondu. Au fond elle se fichait bien de cette anneau et de sa valeur, ça n'était pas pour ça qu'elle tentait de le retrouver, pas même pour répondre à un prétendu besoin de justice comme elle avait l'air de le laisser penser. C'était quelque chose d'un peu plus gênant, quelque chose qu'on n'aurait pas pu lui faire avouer même en lui forçant la main. Une partie d'elle-même, irrationnelle et entêtante avait l'air de penser que remettre la main sur l'artefact aurait été comme un premier pas qui l'aurait racheté pour cette erreur stupide qu'elle avait commise et qui avait conduit à la mort de tous ces dieux et de Baldr en particulier. C'était ridicule. Ca ne le ramènerait pas. Mais Kali ne pouvait s'empêcher d'y penser, malgré tout le pragmatisme dont elle pouvait faire preuve. A sa réponse, la déesse senti son visage se décomposer en un mélange de déception et d'irritation qu'elle ne parvint pas à masquer totalement.

« Que m'importe le temps que ça prendra, j'ai l'éternité devant moi. » souffla-t-elle plus pour elle-même

Ses lèvres se pincèrent et ses yeux s'emplirent d'une intense frustration à l'idée que toute cette petite mascarade n'avait servit à rien d'autre qu'à la donner stupidement en spectacle. Elle l'écouta, impassible, lui répondre qu'il n'avait pas l'intention de lui révéler ses sources. Et plus les secondes passaient, plus la colère montait, bouillonnante. Ses mains se crispèrent et un bourdonnement s'empara d'elle, une rumeur dont elle mis longtemps à comprendre la provenance. Une tasse posée sur la table s'était mise à vibrer sous le frémissement du café dont elle était encore remplie. Le liquide se mit à bouillonner et la porcelaine explosa sous l'effet de la chaleur, envoyant des fragments à la ronde, les échardes se plantant dans le bois telles de minuscules lames. Des glapissements de douleur pas loin laissèrent supposer que certaines d'entre elles avaient croisé une cible. Mais surprise, Kali n'avait pas détourné les yeux de la table où ce qui restait de la boisson s'étalait avant de s'évaporer dans un grésillement de mauvaise augure et une odeur de café brûlé.

La Mère resta coite, fixant ce spectacle sans mot dire, son regard se reportant sur son vis a vis, stupéfait. Si elle en avait été capable, ses joues se seraient probablement recouvertes d'une belle teinte écarlate face à un tel manque de contrôle mais elle n'eut pas l'occasion de le faire alors qu'une main se posait sur la table en signe d'avertissement. Le barman était sorti de son repaire pour venir s'approcher d'eux, serviette jetée nonchalamment sur l'épaule comme s'il venait les desservir. Mais son regard lourd de menaces parla pour lui. Pas de vagues où elle prendrait la porte. Cramoisie de honte, la déesse repris tant bien que mal un peu de contenance, détournant les yeux de son petit coup d'éclat comme si de rien n'était.

« Cet anneau appartient à Asgard, je souhaite juste le retrouver, insista-t-elle, vous ne mettrez pas vos affaires en péril en me révélant vos sources, c'était prévisible mais quid de son devenir ?»

Pas question d'user de la force ici, le destin avait voulu que se soit pour lui la meilleure protection de Steel face à l'insistance de la déesse. Que lui importait ses pouvoirs puisqu'elle n'arriverait à rien par la force. Consciente de s'être donnée en spectacle, Kali ne pouvait admettre de s'avouer vaincue, son orgueil vexée refusant de la laisser faire demi-tour après deux pauvres tentatives ratées.



fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Mar 23 Aoû - 13:36


Lost and Found FT Kali
Je devais  admettre que le petit tour de force magique, je ne m’y attendais pas. La chance voulut que je n’ai qu’à écarter un peu les jambes pour éviter le café qui voulait du bord de la table, s’évaporant avant même de toucher le sol. Je ne voulais pourtant pas d’ennui avec elle, mais ce qu’elle me demandait, il était tout simplement impensable que je le lui donne. Mes sources, non mais elle s’est renseignée sur les personnes qu’elle pensait croiser ici ou non ? Je serais tenté de dire non. Elle semblait, de toute façon, être quelqu’un de foncièrement enflammé, si vous me permettez le jeu de mot. Donc prendre le temps de vraiment se renseigner sur qui elle allait rencontrer ? Pas le genre, excusez-moi.

Je sens mon adrénaline monter, mon cerveau repérant le danger. Pourtant, extérieurement, je reste calme et composé. Jamais je ne montre de signes de faiblesses à mes adversaires. Si jusque-là, cette femme était restée dans la catégorie « civiles », là elle venait de rentrer dans la catégorie « adversaires » avec sa petite démonstration. Je plissais un peu les yeux, comme si cela allait m’aider à voir son âme, à la déshabiller émotionnellement et mentalement, comme si je trouverais la faille ultime dans son armure qui me permettrait de la faire battre en retraite sans qu’elle ne cherche plus d’informations. Mon observation fut rapidement interrompue par le gérant, posant une de ses grandes mains sur la table. Evidemment, la perte d’une tasse ne lui fait rien, mais la possibilité qu’il y ait du grabuge, ça il n’aimait pas. Car provoquer du grabuge allait attirer les policiers et s’ils ont une bonne raison de venir, ils arrêteraient probablement la moitié du bar, ce qui était mauvais pour les affaires, vous comprenez.

Alors finalement, elle semble se calmer et j’attends la suite. Car malgré son calme apparent, on sent qu’elle n’en n’a pas fini ici, à mon grand damn car j’aimerais juste finir mon cappuccino (apporté gracieusement par le patron à la table) et rentrer dans mon camping-car pour revoir mes plans. Pas de temps à perdre, elle reprend, et sa question me ferait presque exploser de rire. Non, en fait, elle me fait rire, attirant quelques regards vers notre table. Quand mon accès de rire se perd, je l’observe, un bras sr la table, l’autre sur ma cuisse.

"Parce que vous croyez vraiment que j’ai des informations à vous donner, tout court ? De un, mes clients j’en sais toujours le minimum et toutes les ventes se font ici. Si vous voulez savoir pourquoi…" de la main qui se trouve sous la table, j’attrape l’arme dans ma chaussure et la pointe vers elle sous la table, enclenchant le percuteur. Aussitôt, on entend d’autres clics significatifs "Parce que ici c’est mon territoire." Au sens propre du terme, je gère, de loin, cette partie de New-York. Ne cherchant pas la bagarre, je range mon arme et je rassois dans le fond de ma chaise "Je n’ai ni nom, ni adresse, ma belle. Question de vie privée. Les gens n’aiment pas l’idée que l’on puisse les retrouver facilement, surtout quand ils font affaire avec moi…"

Une règle de base dans le métier.

"Autre chose ?"

Oui, là je cherche les coups.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Dim 18 Sep - 14:57


Lost and found

Kali & Tyko
«Je me fiche que tu trouves un moyen de préserver la jeunesse éternelle, de faire disparaître la faim dans le monde ou de mettre un terme aux guerres nucléaires. Si tu oublies ça...(Elle frappa sur mon front de ses phalanges repliées.) Et ça...(Elle pressa sa paume sur ma poitrine) Quand bien même tu aurais sauvé le reste de l'humanité, tu serais mort à l'intérieur.    » C. North


« C'est le moment où je vous dis que j'aurais du m'en douter ? »
Lâcha-t-elle

Silence glacé entre eux. Son calme n'était que superficiel et on sentait bien que le vernis se craquelait doucement pour laisser apercevoir la frustration et la colère. Mais au fond elle savait bien que ça finirait de cette manière, n'est-ce pas ? Kali s'était lancée bille en tête dans cette mission comme s'il s'agissait d'une question de vie ou de mort mais pourquoi après tout ? Pourquoi s'être persuadée que retrouver Draupnir relevait d'une importance capitale ? Elle n'avait que faire de  ce morceau de métal, c'est vrai. Mais sa frustration était née de quelque chose d'autre et la relique avait constitué le medium parfait pour la décharger et détourner son attention. Admettrait-elle la défaite ? Choisirait-elle de s'incliner sans mot dire ? Cette idée lui déplaisait au plus haut point mais ne sentait-elle pas que l'orgueil parlait à sa place ? La déesse savait ce qu'il en coûtait de se laisser guider par sa fierté, elle avait commis cette erreur suffisamment de fois pour s'en rendre compte.

Peut-être aurait-elle pu décider d'en rester là, se lever sans mot dire et repartir comme elle était venue, drapée dans sa fierté offensée. Elle était même à deux doigts de lâcher l'affaire. Mais le destin facétieux avait décidé de s'amuser avec elle et une main s'était abattue sur son épaule, déclenchant chez elle un hérissement presque instinctif.

« Hey ma p'tit demoiselle, le monsieur et moi on a des affaires à discuter. Si tu sais pas te décider sur ta camelote tu ferais mieux de laisser la place. T'aurais du accepter mon offre.  Maintenant laisse les grands s'amuser ma toute belle.»

La fouine était de retour. Celui par qui le malheur était arrivé. Elle aurait cherché un moyen d'évacuer sa colère qu'elle n'aurait pas mieux trouvé. Ça monta comme un raz-de-marée, la submergeant totalement avant qu'elle ait pu exercer le moindre semblant de contrôle. Contre lui, contre le destin, contre sa propre frustration. Kali senti la colère lui brûler les doigts et bourdonner à ses oreilles. Et elles jaillirent sans prévenir. Les flammes engloutirent le malheureux dans un joyeux flamboiement qui l'emporta dans un cri de terreur et de douleur mêlée avant qu'il s'effondre au sol dans un nuage de cendres. La déesse ne pu que regarder son œuvre, secouée par un tremblement de rage à peine contenue, un rictus mauvais aux lèvres.

« Marché conclu. » Lâcha-t-elle sardoniquement en direction de ce qui restait de sa victime

Du grabuge dans le bar, chacune s'observait ne sachant comment réagir. Les meubles semblèrent s'animer d'une vie propre, plaquant au mur ceux qui avaient fait mine de se lever. Le barman, s'apprêtait à enjamber son comptoir, prêt à intervenir, livide de rage. Une force invisible le repoussa contre les étagères brutalement et Kali l'y maintint, l'enjoignant d'une oeillade menaçante à en rester là. Le reflet de la vitre derrière le bar lui renvoya sa propre image, la peau teintée d'indigo et les yeux couleur d'encre et d'opale, des reflets d'or dans les cheveux. Le mirage passa comme il était venu et la déesse délaissa son apparence véritable qui s'était dessinée quelques dixièmes de seconde, comme en filigrane. Il était tant de couper court ou de passer à autre chose. Son petit tour ne durerait pas éternellement et prolonger la rencontre après ce feu de joie imprévu allait jouer en sa défaveur. Se lever. Regarder le reste de la salle puis son vis a vis comme si c'était parfaitement normal. Kali sembla retrouver son calme intérieur, un bien maigre déguisement pour camoufler le désordre qui l'habitait en réalité.

« Et donc l'histoire se finit avant même d'avoir commencé? J'aurais pu vous apporter bien plus que ce pauvre anneau, répondit-elle avec un rien de lassitude, Odin n'a jamais été qu'un pauvre radin et sa création avait une durée de vie limitée entre les mains des mortels. Mais Frigg aurait été prête à remercier grassement celui qui lui aurait rapporté le dernier souvenir de son fil disparu. Tant pis pour vous. »


fiche codée par shirosaki


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Ven 23 Sep - 17:10


Lost and Found FT Kali
Elle n’était pas contente, je pouvais le voir dans son regard et le sentir dans la morsure de son ton. Elle voulait cet anneau, si je ne l’avais pas encore compris c’est que j’étais le dernier des abrutis. Ce n’était pas le cas, mais je ne pouvais plus rien pour elle à l’heure actuelle. Pas sans risquer de tuer ma réputation de manière irrémédiable et là c’en était fini de moi. Quand bien même pourrait-elle m’offrir des milles et des cents à ne plus avoir besoin de dealer aucun artefact pour le reste de ma vie, je n’aurais pas dis oui. Ce boulot, c’était une vocation plus qu’un simple gagne-pain. Quelque chose que je n’allais pas commencer à lui expliquer en détail, parce que de un, ça ne la regardait pas, de deux, elle s’en foutait probablement éperdument. Mais le fait était là, dealer des artefacts, c’était venu par curiosité et maintenant, ça me fournissait une dose d’adrénaline que je ne retrouverais que très difficilement si je prenais ma retraite. Alors je préférais encore m’y consacré à fond quitte à mourir prématurément, plutôt que de chercher absolument le gros coup qui me permettrait de me ranger jusqu’à la fin de ma vie.

Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas d’arguments convainquant. J’ia tout de suite senti qu’il allait se passer quelque chose quand Badger est arrivé. Mais c’est pas vrai, il a le chic pour arriver quand il ferait mieux de se casser. J’ai pourtant essayer de lui faire comprendre par des regards noirs et des secouements de têtes légers qu’il ferait mieux de se la fermer et de se casser le plus vite possible, mais il ne comprenait pas. Il ne comprenait rien ce type, si bien que je me demandais encore pourquoi je travaillais avec lui des fois. Ah oui, parce que malgré le fait qu’il soit un con fini, il était un dénicheur doué, il fallait lui reconnaître cela. Je levai un peu les bras au ciel (ne dépassant pas mes épaules pour autant) en le voyant partir en fumée. Bon, eh bien les gens feraient passer le mot que j’avais besoin d’un nouveau dénicheur. Je voulu me lever, mais vue ce qu’elle faisait subir à ceux qui s’y risquaient…Je me contentai de m’installer plus confortablement dans mon siège, un soupir aux lèvres. Pourquoi ça devait tomber sur moi ? Quand elle eut fini de transformer Badger en tas de cendres, elle se tourna vers moi et je l’écoutais, calme, même si, comme tout être humain sensé, elle me terrifiait. Mais j’avais appris toute ma vie à cacher ma peur, à ne rien montrer de ce que je pensais. Et puis elle était toujours moins terrifiante que mon père, croyez-moi. Enfin, en soi, non, mais pour moi, oui. M’éclaircissant la gorge, je finis par prendre la parole.

"Vous ne vous êtes pas dit que vous preniez le problème dans le mauvais sens ?" non je ne cherchais pas les coups, mais quand ça fait des années que vous travaillez dans ce milieu, vous avez des tics de langages qui viennent et qui s’accrochent à vous comme un koala à son eucalyptus "J’ai eu ma part, je n’ai pas besoin de plus, et je ne vais pas vous donner les coordonnées de mon client. Ce qui ne veut pas dire que je ne peux pas arranger une rencontre entre ce client et…vous." Il était tout à fait possible pour moi de le faire, le client n’avait pas à donner son identité, la femme en face de moi ne pouvait pas deviner qui était la personne même en voyant son visage, et je pourrais, peut-être, faire plaisir à tout le monde "Maintenant, je ne garantis pas que les négociations aboutissent et ce n’est pas mon job. De plus, je ne vous mets en contact que sous la condition sine qua none que mon client repartira en un seul morceau, sain et sauf et en vie quel que soit l’issue de votre négociation. Sinon, vous pouvez tout aussi bien me tuer ici et maintenant, mais vous ne serez pas plus proche de Draupnir que vous ne l’êtes là."

Je m’appuyais dans mon siège, les mains dans mes genoux. Je n’avais plus qu’à attendre sa réponse. J’admets que j’aimerais qu’elle me laisse en vie, mais ce n’était plus à moi de décider à présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Dim 16 Oct - 11:23


Lost and found

Kali & Tyko
«Je me fiche que tu trouves un moyen de préserver la jeunesse éternelle, de faire disparaître la faim dans le monde ou de mettre un terme aux guerres nucléaires. Si tu oublies ça...(Elle frappa sur mon front de ses phalanges repliées.) Et ça...(Elle pressa sa paume sur ma poitrine) Quand bien même tu aurais sauvé le reste de l'humanité, tu serais mort à l'intérieur.    » C. North

Si elle en avait eut la capacité, Kali serait probablement devenue cramoisie d'être ainsi reprise telle une enfant écervelée. Le pire étant qu'il n'avait pas totalement tord dans ses propos. Peut-être l'une des raisons pour laquelle la déesse se garda bien d'accorder de l'importance à son orgueil égratigné. Ça et parce qu'il fallait avouer qu'il lui proposait une sérieuse option concernant sa recherche. Pourquoi, c'était à se demander. Mais il était vrai que son petit coup d'éclat y était pour quelque chose. L'odeur familière de brûlé qui flottait dans l'air en était le parfait témoin. Elle n'aurait pas du perdre ainsi le contrôle. C'était tout ce contre quoi elle mettait les siens en garde. Mais la déesse s'était sentie si frustrée et en colère que l'apparition de cet homme avait mis le feu aux poudres, littéralement. N'importe qui se serait tenu un peu tranquille après ça, même si elle pressentait que cet homme là n'était pas dénué de courage et de ténacité. Le courage n'empêchant pas d'avoir une certaine dose d'instinct de survie.

Sa proposition interpella la déesse qui se fit tout à coup plus attentive. Si avant ça Kali était justement particulièrement agacée et furieuse, elle se surpris à se sentir définitivement intéressée par sa proposition. C'était curieux qu'il propose ainsi une alternative et elle devait reconnaître qu'elle n'était pas mauvaise du tout. C'était un peu l'option la plus correcte dont elle disposait pour le moment. Et s'il se montrait de bonne volonté, Kali en éprouvait plus de stupéfaction encore. Retrouverait-elle ce qu'elle était venue chercher ? Elle l'ignorait mais elle n'avait pas vraiment le choix des armes pour l'instant.
Du grabuge l'interpella et elle se rendit compte qu'on commençait à s'agiter dans la salle. Elle ne pourrait pas rester là éternellement, il faudrait bientôt libérer ces gens et disparaître avant que la situation ne s'envenime réellement. Elle avait fait suffisamment de désordre comme ça pour la soirée. D'un mouvement de la tête, la déesse indiqua la sorti. Mieux valait terminer cette conversation dans un endroit où des dizaines de paires d'yeux ne seraient pas braqués sur elle. C'était un peu le problème ici. Vous trouviez toutes sortes d'information mais vous n'étiez jamais certains que quelqu'un d'autre ne les ai pas entendues en même temps que vous. La confidentialité n'était pas toujours le point fort de l'endroit.

« Finissons cette conversation dehors ? S'enquit-elle, il est temps de libérer notre audience. »

Elle s'éloignait déjà, au son du grincement des tables sur le sol et des corps qui chutent. Sa prise s'était relâchée sans prévenir et certains avaient été surpris de se trouver de nouveau libre. On risquait de parler un peu de ça. Kali se demanda si elle ne devait pas regretter son manque de retenue. L'avait-il suivie ? La logique aurait voulu que oui même si elle ne l'avait forcé à rien. Il s'agissait pour une fois que de discuter. Pas de mauvaise surprise à la clé. Tout du moins s'y astreignait-elle. L'air était froid à l'extérieur et la nuit tombée depuis longtemps. Personne ne ferait attention à deux silhouettes anonymes discutant à voix basse. Chacun était trop occupé a avancer le plus vite possible pour éviter les assauts du froid. Combien d'arrangements comme celui-ci s'étaient conclus à l'ombre de ces bâtiments ? Combien de marchés et de transactions ? La déesse avait l'impression de participer à une drôle de mise en scène.

«Le moins que l'on puisse dire c'est que vous êtes dur en affaire, remarqua-t-elle pince sans rire, je ne vous tuerais pas. Personne d'autre ne va mourir ce soir. Alors supposons que je sois intéressée, contacteriez vous cette personne ? »


fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.} Ven 28 Oct - 15:56


Lost and Found FT Kali
Ma proposition fit mouche. En moins de deux secondes, je vis le visage de la femme en face de moi passé par de la curiosité puis un calme tout relatif revint à elle. Bien, crise évitée, c’était déjà ça. CA n’empêchait pas que le bar comptait maintenant un corps en cendre sur son sol et que le patron me lançait un regard noir. Je n’y prêtai pas plus attention que cela. Il fallait s’y attendre après tout ; il n’aimait pas le grabuge dans son établissement, et vu qu’il avait très vite compris que s’en prendre à la femme devant moi était une très, très, très mauvaise idée, il s’en prenait à moins, qui était celui avec qui elle interagissait. Logique, et compréhensible. Je donnerais à Artie de l’argent pour couvrir les frais des possibles travaux, car je ne pensais pas rester suffisamment longtemps pour que je puisse prendre ne charge directement les travaux, donc ça sera fait via Artie.

Elle me désigna la porte et je hochai la tête, déposant quelques billets sur la table du bar, pour mon cappuccino (bien plus que ce qu’il valait en vérité, la première partie d’un mea culpa) et suivis mon interlocutrice dehors. La nuit était tombée depuis quelques temps déjà, et je relevai le col de mon blouson contre le léger froid qui s’insinuait sous mes vêtements, risquant de me faire frissonner. Je détestais ça. Certes, je préférais avoir froid que chaud, dans l’absolu, mais frissonner, juste un peu, ce tremblement à peine perceptible, mais qui semble pourtant secouer la moitié de mon être...Quelle horreur, vraiment. Je rangeai mes mains dans mes poches, et avançai, elle à mes côtés. Finalement, nous tournâmes dans une ruelle un peu sombre et nous arrêtâmes, assez loin des regards indiscrets. Cette conversation, j’aurais préféré la faire à l’intérieur, pas forcément du pub, mais quelque part en intérieur, mais tant pis. Elle reprit alors la parole et je l’écoutais, un sourire amusé prenant vite place sur mes lèvres.

"Trop aimable." Oui, je me fais sarcastique, en même temps quand la personne avec qui vous essayez de négocier vous dit qu’elle ne vous tuera pas ce soir, personnellement ça me ferait presque soupirer. D’accord, elle a largement prouvé que c’était à sa portée, mais ça ne veut pas dire que ça n’est pas usant, à la longue. Cependant, puisqu’elle semble intéressée, autant jouer le jeu. "Je contacterais cette personne en effet…A condition que nous nous soyons mis d’accord au préalables sur les conditions de cette transactions par écrit." Je risquais de l’agacer, mais je n’avais jamais courbé l’échine et donc mes habitudes devant plus fort que moi pendant des négociations, et ce n’était pas ce soir que j’allais commencer. "Je rédigerai un contrat, qu’il vous faudra signer si vous êtes d’accord avec le dit contrat et quand cela sera fa–"

Je m’interrompis soudain, entendant des bruits de pas approchant. Merde ! Pourquoi fallait-il que ces personnes arrivent maintenant ? Ou cette personne, j’entendais des pas, ce qui ne voulait pas dire que pouvais vous donner le nombre et la corpulence des dites personnes. En soi, nous ne faisions rien de louche et certainement pas d’illégal, mais c’était New-York ici et je connaissais que trop bien les gens de cette villes, curieux, avides de contact sans pour autant les chercher d’eux-mêmes…Alors deux personnes dans une ruelle, discutant tranquillement, ça ne pouvait qu’attirer les curieux. Pourtant, il y avait une parade pour qu’on nous fiche la paix. Une parade simple, mais il fallait que la femme en face de moi joue le jeu aussi.

"Faites comme moi."

Je me penchai soudainement vers elle, un bras contre le mur obscurcissant nos visages. Je ne la touchais pas hormis un bras placé autour de sa taille. Pourtant, quand on nous voyait de l’extérieur, on pourrait penser à un couple, s’embrassant joyeusement dans la ruelle, à l’abri des regards. Je ne dis plus rien, écoutant les pas arriver vers nous puis accélérer, comme s’ils ne pouvaient pas partir assez vite de cet endroit. Je vous l’avais dit, une parade simple…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [abandonné] Lost and found {ft Tyko S.}

Revenir en haut Aller en bas
 

[abandonné] Lost and found {ft Tyko S.}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 03. Lost and found
» The Lost get Found (Kirian #1)
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-