Partagez | .
 

 [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Ven 20 Jan - 15:28


Liar, liar

Kali & Gabriel
« Car si ce n'était que l'enfer et rien de plus. Si c'était tout. Fini. Si les choses finissaient tout simplement. [...] Si seulement nous avions pu faire quelque chose d'assez horrible pour que tout le monde eût déserté l'enfer pour nous y laisser seuls » W. Faulkner
Elle ne voulait pas se laisser attendrir. Kali était réellement furieuse de sa découverte, se maîtrisant tant bien que mal pour ne pas le jeter dehors, manu militari. Il aurait mérité que ses petites manigances se retournent contre lui pour une fois. Car il ne comprendrait jamais que ses fuites répétées n'avaient fait que le rapprocher un peu plus de ce qu'il tentait de fuir. Comment les choses auraient pu tourner s'il avait trouvé le courage de faire face ? Elle ne le saurait jamais. Au lieu de quoi ils se retrouvaient bien malgré eux à devoir composer avec ce gâchis monumental. Et la menace qui approchait de plus en plus. Le monde serait bientôt au pied du mur face à Lucifer et elle avec.

«  Tu n'as jamais compris, répliqua-t-elle avec hargne, ce que tu as toujours cherché à éviter par la fuite, tu n'auras fait que le précipiter un peu plus. Tôt ou tard on dois toujours être placé face à ses erreurs. Repousser l'échéance ne sert qu'à gagner un peu de temps. »

Toutes ces histoires étaient si vieilles. Elle avait laissé ses mensonges derrière elle, comprenant qu'il y avait bien pire encore. Il savait qu'elle avait mal pris sa trahison et il avait choisit de s'enfoncer encore un peu plus dans sa mascarade en décidant de se faire passer pour mort. Et isolée, Kali s'était retrouvée sans le moindre appuis, à devoir composer avec sa culpabilité vis a vis d'une disparition qui n'avait rien de réel. Elle avait souffert pour rien. Stupidement. Et ça, sa fierté accusait assez mal le choc. Quand bien même il avait tenté de la protéger, elle se sentait encore profondément outrée de cette histoire.

«  Combien de temps ? Murmura-t-elle tremblante de rage, combien de temps s'est écoulé depuis les Champs Elysée ? Depuis combien de temps tu m'as laissé mariner dans ma culpabilité pour un deuil qui n'avait pas lieu d'être ? J'ai cru à tes mensonges, petit ange stupide ! J'ai cru les reproches de tous ceux qui m'ont accusée d'être responsable de la mort des miens. J'ai subit leur jugement ! Tout ça pour rien ! »

Il était bien là le nœud du problème. Elle avait perdu tout ce temps à se morfondre pour un mirage. Ces quelques années ne représentaient qu'un grain de poussière pour une immortel de sa trempe mais c'était déjà bien trop long pour sa fierté. Il avait eut mille fois l'occasion de la retrouver, elle n'avait jamais cherché à se cacher, elle. Et le pire dans tout ça restait que leur rencontre de ce soir était probablement le fruit du hasard. Si elle n'était pas venu là il n'aurait probablement jamais décidé de se révéler à elle et aurait continué à mentir effrontément.
Leur relation n'avait tenu que par ça. Elle voulait bien le croire lorsqu'il prétendait être sincère, mais il y avait bien trop d'erreurs et de mauvais choix entre eux. Malgré sa sincérité ils s'étaient trompés beaucoup trop de fois. Et leurs souvenirs conservaient une saveur douce-amère qui peinait à disparaître.

« Quand bien même tu aurais eut des raisons légitimes de cacher ta véritables identité , supposons que j'entende ces raisons, tu tenais la chance de faire table rase de tout ça. Au lieu de quoi tu as choisi de fuir une nouvelle fois. Où étais tu ? Où étais-tu ces dernières années ? Que faisais-tu pendant tout ce temps ? J'ai cherché des réponses sans jamais en trouver et tu t'es bien gardé de me les donner ! »


fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 695

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Dim 12 Mar - 12:00

ft. KaliLiar, liar« Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Tu étais là, droite, libre, fière, tremblante de rage mais si belle ... La fureur et la peine imprégnaient tes traits tandis que le sentiment de trahison mordait tes chairs ; et j’aurais aimé te dire tant de choses qu’aujourd’hui encore je ne t’avouerais jamais. Pardonne-moi, Déesse, car la lâcheté de mon cœur n’a d’égal en cette terre que ce désir ardent de revoir encore. »


Je la contemple avec cette tendresse qui ne m’est plus coutumière. J’ai avoué ce que j’avais sur la poitrine, avec toute la sincérité que je possède, et je dévore à présent ses traits, un sourire triste étirant mes traits tandis qu’elle me gronde comme un enfant. Comme je regrette. Mais cela ne changera rien à présent. Et ses mots sonnent aussi justes que l’impact qu’ils ont est profond, cisaillant mon cœur un peu plus. Car elle a raison. Evidemment. Ce n’est plus un jeu. Plus depuis longtemps.
« C’est pour cela que je suis ici ce soir. » Je murmure, penchant la tête, les ailes affaissées, leurs ombres encore visible sur le sol. « Je ne veux plus fuir. Et si je ne puis réparer mes erreurs, je peux toutefois empêcher les prochaines. » J’arque un sourcil, avant d’inspirer l’air inutilement alors qu’elle me pose la question fatidique avec cette voix enchanteresse remplit d’une rage amère. « Quelque chose comme … Six années. » Je relève la tête, fixant à présent la vue merveilleuse qui s’offre à nous, avant de revenir à sa silhouette, comme incapable de réellement détacher mon regard d’elle. « Je n’ai jamais souhaité cela, Kali. » Je reprends, avant de froncer les sourcils, me tendant subitement quelque peu, tentant d'étouffer la colère qui s'empare de moi. « Ils n’avaient pas à te faire de reproches. Tu avais rassemblé les tiens pour trouver une solution, et ils sont venus en sachant ce qu’ils pouvaient risquer. Les divinités restantes ne savent pas qui est mon frère. Auraient-ils été là, ils sauraient, mais ils ont préféré resté terrés dans leur trous – et si cela leur a sauvé la vie, ils n’ont aucun droit de te juger. »
Le seul fait qu'elle ait pu être victime de railleries m'est intolérable. Pas elle. Je serre les poings, avant de me forcer au calme. Il ne sert à rien de s'énerver, même si ils mériteraient une punition pour de tels actes. Je soupire avant de me concentrer à nouveau sur ses paroles, et sourire tristement, un éclat de rancoeur dans les yeux – non dirigé vers elle, mais plutôt envers Métatron.
« Après avoir donné aux Winchester le moyen d'arrêter l'Apocalypse, je suis retourné chez moi. Au Paradis. Mais il y a eu quelques problèmes et j'ai été … Constitué prisonnier, en quelques sortes. Un de mes frères a jugé bon de se prendre pour notre père et a fermé nos portes. La Chute a causé des nombreux morts, j'ai moi-même été affecté. Ensuite … J'ai fureté. A droite et à gauche, gardant un œil sur certains humains et sur les événements qui se sont passés. Une fois encore, je pensais que ma mort pourrait régler certaines choses mais ... j'avais tord. Et je ne m'attendais pas à ce qu'un idiot réouvre la Cage. » Je la fixe à présent, droit dans les yeux. « Je ne veux pas d'une nouvelle Apocalypse, Kali. Je ne veux voir mes frères se déchirer encore, je ne veux pas voir l'Humanité payer pour nos erreurs. Je ne veux pas voir ce que je considérais comme ma famille adoptive se faire massacrer une nouvelle fois pour des querelles enfantines. J'ai de nombreux défauts, de nombreux tords. Mais pour une fois … Je suis prêt à agir. Je veux agir. L'Humanité mérite mieux. »
© 2981 12289 0, remanié par SHADOW





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Dim 14 Mai - 9:53


Liar, liar

Kali & Gabriel
« Car si ce n'était que l'enfer et rien de plus. Si c'était tout. Fini. Si les choses finissaient tout simplement. [...] Si seulement nous avions pu faire quelque chose d'assez horrible pour que tout le monde eût déserté l'enfer pour nous y laisser seuls » W. Faulkner
Ses mains se crispèrent involontairement sur ses bras. Elle ne voulait plus croire à toutes ses excuses. Elle les avait entendues bien trop de fois et dans trop de versions différentes pour accepter de s'en satisfaire une fois encore. Et la colère la submergeait, la rendant aveugle et sourde à la moindre tentative de médiation.  Oh oui, trop de fois elle avait fermé les yeux sur les regard lourds de sous-entendu et les reproches des siens. Qu'aurait-elle pu faire ? Qu'avait-elle raté qu'ils auraient été en mesure d'accomplir ? Au loin dans l'atelier, quelque chose se brisa et le bruit des fragments se répandant sur la table brisa l'air chargé de tensions, comme le signal.

« Il est bien trop tard pour désigner les coupables, marmonna-t-elle amèrement, toute cette histoire est maintenant enterrée et j'aurais eut besoin de ces belles paroles il y a des années de ça. Maintenant c'est bien trop tard. »

Ce qu'il ajouta elle l'avait déjà entendu. Sans prendre part à l'affaire, la déesse s'était tenue au courant des derniers événements, réalisant avec lassitude que la fausse paix qu'ils avaient si chèrement acquise n'était qu'un leurre. Il y aurait toujours quelqu'un pour briser leurs espoirs de tranquillité, enivré par l'appel du pouvoir. Le pouvoir toujours. Une bien étrange force qui pouvait briser des vies tout comme elle pouvait vous porter au sommet. Kali s'en fichait bien, elle en avait fait la cuisante expérience, le pouvoir n'était qu'un mirage.  Prisonnier ? Si la Mère éprouva une étincelle de curiosité à cette nouvelle, elle se garda bien de le laisser paraître. Elle était encore bien trop furieuse pour l'admettre. Mais plus tard, lorsque les choses seraient tassées, elle savait qu'elle ne pourrait s'empêcher de chercher à savoir. Le sous entendu derrière ces paroles sibyllines pouvait dire bien trop de choses.

« L'occasion t'ai donnée de racheter tes fautes, répliqua-t-elle mordante, tu es  bien placé pour savoir que nous sommes de nouveau sur le point de payer pour vos stupides disputes. »

Nouveau regard féroce. Elle avait dépassé le stade de chercher à comprendre ce qui pouvait bien passer par la tête de ces fichus célestes. Qu'ils soient maudits tous autant qu'ils étaient, eux et leur orgueil infantile. Des enfants capricieux et ingrats qui ne cherchaient rien d'autre qu'à se satisfaire, aveugles à tout ce qui se passait autour d'eux. L'humanité se serait bien mieux portée sans eux. Combien de fois encore le monde subirait les échos de leurs querelles infantiles ? Combien de temps avant qu'ils ne réduisent le monde en pièces pour le simple plaisir d'avoir raison ? Elle se rapprocha subrepticement, dardant son regard d'obsidienne sur ce spectre remonté d'un passé qu'elle pensait enfoui à jamais.

« Votre Créateur a commis une erreur terrible dans votre conception, cracha-t-elle cruellement, Il y a chez vous une tare qui ne fait qu'amplifier avec le temps. Vous aurez beau tenter de vous cacher derrière vos apparences de lumière vous êtes pourris jusqu'à la racine. Tout autant que nous autre. »


Paroles lancées pour le simple plaisir de faire mal et de voir une réaction chez lui. N'importe quoi. Soulever une fraction infime de ce qu'elle avait pu éprouver tout au long de ces années d'errance. Il tenait tant à sa famille. Dans toutes leurs erreurs, dans tous leurs défauts, Gabriel aimait ses frères et cet amour le perdrait une fois de plus. Un défaut dont il n'avait jamais pu se défaire et qui l'avait poussé à accumuler les erreurs, encore et encore et encore. L'amour. Une notion bien dangereuse et terrible. L'arme la plus terrible qu'il lui ai été donné de connaître.

«  Tu vas devoir choisir un camp Gabriel, lâcha-t-elle amèrement, lorsque le moment viendra, que nous seront au pied du mur, prêts à tomber, nous abandonneras-tu comme tu l'as fait autrefois ou te battras-tu pour notre avenir ? Que fera tu Archange ? Ta famille ou l'univers tout entier ? »



fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 695

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Lun 5 Juin - 9:42

ft. KaliLiar, liar« Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Tu étais là, droite, libre, fière, tremblante de rage mais si belle ... La fureur et la peine imprégnaient tes traits tandis que le sentiment de trahison mordait tes chairs ; et j’aurais aimé te dire tant de choses qu’aujourd’hui encore je ne t’avouerais jamais. Pardonne-moi, Déesse, car la lâcheté de mon cœur n’a d’égal en cette terre que ce désir ardent de revoir encore. »


L’humanité mérite mieux oui. Mais elle aussi. J’aimerais pouvoir la contempler un peu plus longtemps, la voir évoluer au milieu de ses enfants comme dans ces moments tendres, souvenirs révolus qui me restent d’elle. Aujourd’hui elle n’est plus que rancoeur et souffrance par ma faute, et cela me laisse un goût amer sur le palais. Je la vois trembler, se battre contre mes convictions intimes – elle ne me croit pas, ne me croira sans doute plus. J’ai trop de fois triché pour qu’elle accepte mes mots, mes paroles, mes excuses. Je détourne les yeux en entendant un objet se briser, le voyant devenir poussière, et je retiens un soupir navré. J’avale ma salive à la place – tout du moins la salive de mon véhicule, bien que silencieusement, et je ne bouge plus d’un iota lorsqu’elle me lance son regard assassin au regard. Je sais pertinemment ce qu’elle pense à cet instant et je ne peux qu’acquiescer doucement à ses paroles une nouvelle fois mordantes – mais je n’ai pas le temps de bouger, de répondre, qu’elle se rapproche subitement. J’en aurais presque un sursaut – je ne fais que frissonner à la place, mes ailes se déployant à nouveau, lumineuses, tremblantes, leur ombre gigantesque cachant la notre. Faire mal. C’est ce qu’elle souhaite. Et elle y arrive fort bien par ailleurs. Mais au lieu de me mettre en colère, au lieu de la menacer comme elle le fait, je ne peux qu’échouer à réprimer un sourire infiniment triste à ses paroles censées. Pourris jusqu’à la moelle … oui. Touché. Coulé.

« Que vous payez à nouveau pour nos erreurs … C’est ce que je veux éviter. Je n’ai aucune envie de tuer les miens, car je les aime, Kali. Je les aime. Plus que tout au monde. Je suis certainement l’archange le plus lâche de toute la Création à ce sujet, tu le sais. Mais … Tu as raison. Nous sommes pourris. C’est bien pour cela que Papa a créé l’Humanité. Nous étions le prototype du petit frère. Un prototype puissant pour le protéger, le guider. Un beau gâchis. Cela devrait être l’inverse. »

Je soupire, détournant les yeux sur le paradis qu’elle s’est créée, avalant les informations à nouveau, avant de darder une fois de plus mon regard de lave en fusion sur son corps magnifique. Mon sourire disparaît soudain, tandis que ma lumière se renforce, mes yeux flamboyant désormais d’une formidable volonté, redevenant sérieux – bien plus qu’elle ne m’a jamais vu l’être, une ombre passant dans mon regard enfiévré.

« J’ai déjà choisit mon camp il y a longtemps. J’ai fuit mes frères car je ne supportais plus leurs querelles stupides, me cachant chez les Hommes pour de bonnes raisons. N’oublie pas que j’ai finalement bougé pour tenter de vous arrêter face à Luci, Kali. J’ai tenté de vous mettre en garde, m’invitant à votre fiesta, en vain – il était trop tard, et tu sais comme moi que de toute façon tu ne m’aurais pas écouté. En toute honnêteté, c’était toi que je voulais protéger, bien que la mort des autres m’attriste énormément – sauf celle d’Odin, dans les faits je n’ai jamais pu le supporter. Je suis lâche, oui. Mais je reste celui qui ait donné les clés à Sam et Dean pour arrêter l’Apocalypse. Je ne pouvais pas le faire moi-même alors. »

J’inspire doucement suite à cela, secouant la tête avant de reprendre, sourcils froncés, presque écoeuré par ses réalisations si longtemps ancrés dans mes chairs.

« Je ne suis pas un leader. Je ne l’ai jamais été, ne le serais jamais simplement car ce n’est pas dans mon tempérament. Michaël reste le mieux qualifié à ce sujet. Je ne suis que le Messager de Père après tout. Et bien qu’affronter mes aînés me terrifie … »

Un fin sourire confiant éclaire soudain mes traits, mon regard s’adoucissant tandis que je me noie dans ses prunelles.

« Je serais là. Bien que j’aime profondément ma famille, mes frangins restent de sacrés crétins et je tiens sincèrement à Sa dernière création. Ils apprennent de leurs erreurs, ils pardonnent … Ils aiment. Un sacré modèle que nous devrions tous suivre – c’est ce que je me tue à leur répéter depuis un bon moment. »

Je la caresse du regard sans bouger plus, mes mains de nouveau dans mes poches, reprenant finalement une pause plus conventionnelle, inquiet mais le cachant. Je ne veux pas d’une nouvelle guerre, qui semble pourtant inévitable, c’est certain. Tout ce que je peux faire à présent c’est fouiner, rassembler mon propre bataillon. Me suivront-ils pour autant ?

« Je ne sais pas ce que tu comptes faire exactement, Kali. Le fait que tu sois de retour aux USA n’est pas un hasard, je suppose que tu as un plan en tête. Fais juste … Attention. S’il te plaît. Tu sais de quoi est capable Lucifer, dis-toi que Michaël est encore plus puissant. Je n’ai aucune envie de voir ma famille adoptive se faire décimer une seconde fois – toi entre tous encore moins. »

Et le fait qu'elle me croit ou non n'a plus réellement d'importance alors. Sortant une main de mes poches, je la tends simplement pour faire apparaitre une rose rouge, entourée d'un ruban d'or.

« Je n'ai pas de preuve concrète à te donner pour que tu ne doutes plus de ma sincérité, Kali. Pour l'instant du moins. As-tu besoin de quelque chose par conséquent ? »
© 2981 12289 0, remanié par SHADOW





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Ven 23 Juin - 8:09


Liar, liar

Kali & Gabriel
« Car si ce n'était que l'enfer et rien de plus. Si c'était tout. Fini. Si les choses finissaient tout simplement. [...] Si seulement nous avions pu faire quelque chose d'assez horrible pour que tout le monde eût déserté l'enfer pour nous y laisser seuls » W. Faulkner
« Va dire ça à tes frères et sœurs. » Maugréa-t-elle de mauvaise grâce

Ils n'avaient jamais vu l'être humain que comme une erreur de parcours. Un accroc dans la grande tapisserie de l'univers. La déesse n'eut pas l'énergie de le reprendre quant à ses croyances sur l'origine du monde. Un vieux débat entre eux qui n'avait à présent plus de saveur après tout ce qu'ils avaient fait. Difficile de faire comme si rien n'était arrivé malgré tout le temps passé. Et si une pointe de satisfaction se fit jour en elle, Kali n'en montra rien. Mais il était tant d'enfin éveiller une réaction sur ce visage que rien ne semblait pouvoir atteindre. Ca l'avait rendue folle par le passé. Elle était un être de passion et haïssait par dessus tout les double-jeux.

« Tiens toi prêt, avertit-elle, je saurais te rappeler ta promesse le moment venu. Tu ne pourras pas attendre éternellement que quelqu'un d'autre prenne les rênes. Il faudra bien agir à un moment sans quoi vous regarderez le monde s'autodétruire sans lever le petit doigt. Ton leader charismatique ne vaut pas mieux que les autres, je suis au regret de te l'annoncer.  »

Michael restait tout aussi aveugle au monde que ses frères, peu importe sa position dans le grand ordre des choses. Plus vraiment de colère dans sa voix, juste une profonde lassitude face à l'ampleur de la situation. Elle avait parfois l'impression de ne lutter que pour revenir au point de départ. Comme s'ils répétaient chacunes de leurs actions dans un immense cycle qui ne trouverait jamais de fin. Tant que l'on ne détruirait pas leur monde. A vrai dire elle doutait encore sur la marche à suivre. Chacun des acteurs de cette terrible tragédie attendait dans un coin de la scène, n'osant jouer ce pourquoi il était là et la déesse ne s'était pas encore révélée sur l'échiquier. Il y avait beaucoup trop de choses en jeu pour ça.

« Le monde s'agite, je le sent, marmonna-t-elle soudainement lointaine, des murmures montent de la terre d'un bouleversement tout proche. Mes frères et sœurs s'éveillent et le Seigneur de la Montagne murmure que d'étranges forces sont à l’œuvre à l'Est. Ce jour là j'aurais besoin de toi, ne me tiens pas à l'écart. Ce monde est autant le mien que le tien et mes enfants ont besoin de moi.»

La voix de Shiva à son oreille ne la quittait plus depuis des semaines, chuchotement indistinct parlant de menaces et de mauvais présages. Le monde était en alerte et la déesse ne pouvait s'ôter de l'esprit que quelque chose était sur le point d'arriver.

Son regard incandescent observa longuement la rose, comme un présent de paix qu'il lui proposa pour accepter d'enterrer la hache de guerre. Le moment sembla s'étirer à l'infini avant que lentement, ses doigts ne se saisissent de la fleur, comme à regret. Un scintillement bref éclaira l'air, comme une énergie fugace qui passa avant de disparaître dans la nuit. Une entente venait d'être scellée, aussi fragile puisse-t-elle être.



fiche codée par shirosaki




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 695

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel} Sam 24 Juin - 22:19

ft. KaliLiar, liar« Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Tu étais là, droite, libre, fière, tremblante de rage mais si belle ... La fureur et la peine imprégnaient tes traits tandis que le sentiment de trahison mordait tes chairs ; et j’aurais aimé te dire tant de choses qu’aujourd’hui encore je ne t’avouerais jamais. Pardonne-moi, Déesse, car la lâcheté de mon cœur n’a d’égal en cette terre que ce désir ardent de revoir encore. »

La fin de notre meeting improvisé approche, je sens dans chaque cellule de mon corps. Je souris doucement à sa phrase, hochant doucement la tête avant de poursuivre. Si elle ne m’a pas pardonné avec raison, elle ne compte plus me tuer, semble t-il. Tant mieux. J’aurais détesté qu’elle tente maintenant – ce n’était pas le moment pour une telle altercation.
Lorsqu’elle reprend la parole je l’écoute, mes yeux brillants à nouveau de cet éclat fier et tendre. Voilà de nouveau la déesse dont je suis tombé amoureux. Je ne peux qu’acquiescer à ses paroles de bon sens, me retenant bien de répliquer que cette fois, cela sera différent et que je compte réellement me montrer, m’interposer si besoin est.  
Fronçant cependant les sourcils à la suite, je ne peux que répliquer, calmement, doucement, ces quelques mots.

« Tiens moi au courant – quoi qu’il se passe. Je reste celui qui connaît le mieux mes frères après tout, si jamais tu veux ré-organiser un nouveau … meeting. »  

Un sourire se dessine plus tendre sur mes lèvres humaine cependant, et suite à cela, je sors soudain de ma poche un papier plié en plusieurs morceau que je joins à la rose.

« Brûle ceci lorsque tu en auras pris connaissance. »  

Il n’est pas utile de lui dire qu’il s’agit du sigle énochien lui permettant de m’appeler instantanément – elle verra d’elle même, lorsqu’elle dépliera le papier. A ce jour, elle est bien la seule à n’avoir jamais eu connaissance de ceci – et j’espère que cela restera ainsi pour encore un long moment. Je l’observe tergiverser avant qu’elle ne prenne le présent, la caressant des yeux, mes ailes se dépliant à nouveau pour battre l’air doucement alors même qu’un éclat doré déchire le ciel en guise d’accord scellé. Ainsi prend fin toute cette mascarade. Je ne caresserais pas sa joue, je me contenterais d’un sourire tendre, m’écartant finalement.

« Garde-toi. »  

Je murmure doucement, avant de disparaître comme je suis venu – en un battement d’aile sourd, la rose et le papier froissé comme seuls témoins que tout ceci n’était ni un rêve ni une hallucination. Garde-toi, Mère d’entre tous, jusqu’à notre prochaine rencontre. Jusqu’à la prochaine fois. Jusqu’à la prochaine nuit.
©️ 2981 12289 0, remanié par SHADOW


Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel}

Revenir en haut Aller en bas
 

[terminé] Liar, Liar {ft. Gabriel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Liar Liar [James et Clara]
» Kim So Hyun ♣ I'm a little pretty liar. [Terminée]
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-