Partagez | .
 

 Kali - This is the start of how it all ends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 13:45

Kali


Rekha Sharma

compétences (polyglotte, possède une arme, etc) ou anecdotes (allergies, goûts ...) concernant votre personnage, 20 max

ANECDOTE UNE ❖ Lorsqu'elle a le temps ou ressent le besoin de s'éloigner du tumulte des affrontements,  Kali aime se mêler à la population. Se perdre quelques instants, juste une silhouette dans un marché de Chennai ou parmi la foule des pénitents lors des processions. Endosser la kurta, se laisser porter par les vapeurs d'encens et se sentir un peu plus proche de ses enfants mortels. Inconnue parmi les anonymes. ANECDOTE DEUX ❖ Parle et écrit de nombreuses langues. La plupart des principaux dialectes indiens encore en usage de nos jours, en plus du sanskrit, de l'arabe et de quelques langues mortes. Ajouté à ça - malgré son aversion de l'occident - le français, l'espagnol, le portugais, l'allemand et quelques bribes venues d'Europe de l'est. L'anglais cela va sans dire, bien qu'elle regrette le charme familier des langues orientales d'antan. Rien à voir avec un quelconque don ou une érudition hors du commun, elle doit surtout cet éclectisme à plusieurs siècles de pratique et une proportion certaine à l'ennui. ANECDOTE TROIS ❖ Douée d'une grande agilité aussi bien au combat que lorsqu'il s'agit de se déplacer, c'est une guerrière expérimentée bien qu'elle apprécie peu d'en faire étalage. Kali se résoudra au corps à corps en dernier recours.ANECDOTE QUATRE ❖ Bonne danseuse, la musique s'infiltre dans son être comme un courant bienfaisant, évoquant de très vieux souvenirs d'une période pour toujours effacée. La lumière sur la véranda d'un palais ancien, le vent paresseux de l'après midi à travers les persiennes, les petites filles d'un maharaja dont elle a oublié le nom s'essayant à l'art sacré du bharata natyam au son du luth et du tambour. Mais la danse c'est également le sifflement de la lame et l'affrontement des corps rythmés par le battement des coeurs, la rumeur des champs de bataille pour seule musique. Kali aime l'art mais s'est épanouie dans le sang et la mort. ANECDOTE CINQ ❖  Malgré un âge plus que conséquent, Kali à sa grande honte ne saisie pas toujours totalement la plupart des références de la pop-culture américaine. Des siècles passés sur un autre continent et des préoccupations toutes autres en sont la cause. Quelqu'un a bien tenté de combler ce manque mais avec ce quelqu'un et sa délicatesse habituelle les séances se terminaient toujours dans la discorde et les moqueries. En son fort intérieur elle n'est pas certaine de ne pas avoir apprécié ces séances de rattrapage. En partie tout du moins.  ANECDOTE SIX ❖ Il lui arrive d'assister à des cérémonies religieuses. La ferveur de ses enfants la rassure et apaise la rage et la frustration. Pour les plus croyants d'entre eux et les plus méritants, un effleurement de la main, un souffle et la peur s'efface. Disparue la douleur des aiguilles du Cavadee, envolée la morsure du brasier de la marche sur le feu. Ils n'en sauront rien. Elle est déjà loin. ANECDOTE SEPT ❖ Femme secrète, elle cache un faible honteux pour les pâtisseries orientales au miel. Hors de question d'avouer que l'autre lui a fait découvrir quelque chose qu'elle aime bien. ANECDOTE HUIT ❖  L'éternité c'est longuet, surtout lorsque vous êtes loin des vôtres. Kali n'ose plus ouvrir un exemplaire du Mahābhārata de peur de ressentir un pincement douloureux au coeur. Tout cela c'est de la sensiblerie bon marché indigne d'elle.

CARACTERE
Toute puissante qu'elle puisse être, Kali est néanmoins prisonnière d'un archétype qui la conditionne bien malgré elle, même si elle tente de le réprimer. A l'image de son élément, la déesse peut se montrer aussi flamboyante et incendiaire que les flammes du bûcher. Si elle tient les rennes de son caractère d'une main de fer, la divinité ne saurait cacher une témérité qui confine à l'imprudence et une détermination proche de l'aveuglement. Autant dire les choses comme elles sont, Kali est bornée. Si elle combat l'orgueil et la fierté, c'est parce qu'elle sait trop bien les dangers que cela peut provoquer pour l'avoir vécu elle-même. Combien de fois a-t-elle commis des erreurs pour s'être laissée aveugler par la colère. Digne, elle déteste profondément faire étalage de ce côté de sa personnalité, se cachant derrière une façade sévère et impassible alors que ça bouillonne juste derrière. Pourvue d'un leadership naturel, elle fera tout pour dissimuler ses erreurs aux autres. En dépit de cela, lorsqu'elle arrive à garder la tête froide, c'est un bon chef de groupe, pragmatique et organisé. Le bon élément à avoir dans son camp lorsqu'il s'agit de mener une action. Avant qu'un imprévu ne parvienne à déclencher le feu d'artifice. Après ça il est bon de se mettre à l'abri, la déesse est une adepte de la politique de la terre brûlée, au sens propre comme au figuré.

Emportée à la scène comme à la ville, la déesse -même si elle s'en défend- est terriblement territoriale, que se soit concernant son culte ou les choses de sa vie privée. « Touche et péris » aurait pu être sa devise. Par le feu si possible. Et lentement. Mais si c'est un fait connu de tous, elle s'en défend encore, préférant masquer ce travers derrière sa fierté offensée. La grande Kali n'est pas jalouse. Point.

Mais Kali est parfaitement consciente de ses penchants délétères et les années obligent, cela fait bien longtemps qu'elle ne s'est pas laissé aller au point de perdre le contrôle, le dernier épisode lui ayant laissé un goût amer et une culpabilité latente qu'elle a du mal à assumer. Car s'il est une chose qu'elle n'arrive pas à gérer se sont ces accès de sensiblerie qui l'étreignent parfois sans prévenir. Car oui, elle regrette amèrement ce plan stupide contre Lucifer qui a mené à la mort des siens. Elle regrette également son emportement, son arrogance et son aveuglement. Mais il est hors de question de l'avouer, même si pour cela elle a préféré se cacher derrière un mur d'indifférence feinte. Quitte à choisir, Kali préfère la colère à la tristesse. C'est une arme bien plus familière et un mécanisme de défense qui est presque devenu une seconde nature. Pour la tristesse, le deuil, la culpabilité, le remord, la trahison, Kali peut entrer dans des rages folles. C'est toujours plus prudent que de céder à tous ces sentiments bon marchés.

Mais au delà de ça, si ses fidèles la considèrent comme leur mère, ce n'est pas par hasard. Guide spirituel, protectrice, la déesse protégera ses enfants coûte que coûte et à n'importe quel prix. Cela même si elle n'a rien d'une personnalité maternante et affectueuse. A défaut de les inonder d'amour et de bons sentiments, elle est celle qui les gardera sur le droit chemin quoi qu'il arrive, quitte à leur infliger quelques punitions bien méritées pour leur apprendre les choses de la vie. Kali est éprise de justice et elle se montrera encore plus exigeante à l'endroit de sa progéniture. Ils seront parfaits ou ne seront pas. Elle attend de ses fidèles qu'ils se montrent justes et droits, en retour elle se montrera la plus protectrice qui soit et saura les récompenser comme il se doit. Implacable et impartiale, mais juste et aimante à sa manière.
Hello Darling ! Ici Kali, aka La destructrice, Kali la noire, Kali la mère. Tout dépend de qui m'invoque. J'aborde fièrement trop d'années pour que tu puisses compter depuisla nuit des temps. Si tu fouillais mon dossier entièrement, tu saurais que je suis un(e) déesse né(e) en Inde, et que je suis présentement une personne célibataire ayant une préférence pour un genre qui ne te regarde pas. J'exerce présentement le métier de destructrice d'univers et de déesse de la fin et du commencement, mais qui sait ? Il se pourrait que ça change.

pouvoirs

IMMORTALITÉ / INVULNÉRABILITÉ ❖ Kali est le temps. Celui-ci n'a pas  d'emprise sur elle et il est dit qu'à la fin des mondes, elle le dévorera et ainsi détruira l'univers - mégalomanes de tout poil, prenez en de la graine!  En conséquence elle ne craint ni la maladie ni la douleur ni la plupart des maux communs. Mais -et elle l'a appris à ses dépends- un être plus puissant qu'elle est encore capable de lui nuire. Que se soit par la force ou par des armes lui appartenant. Un excès de confiance qu'elle paya au prix fort et qui lui a quelque peu redonné le sens des réalités. Lucifer, c'est de toi qu'on parle !

SUPER FORCE & ENDURANCE ❖ A l'image de beaucoup d'autres êtres, il ne faut pas se fier à sa silhouette frêle, elle est capable de prendre le dessus sur un homme adulte sans la moindre difficulté. Elle est également plus résistante que le commun des mortels. Un don qui peut cependant être supplanté par des créatures plus fortes qu’elle. Lucifer en est le triste exemple.

SUPER-SENS ❖ Grâce à des sens plus aiguisés qui servent ses capacités intuitives, la déesse possède une conscience plus aiguë du monde qui l'entoure.

CONNAISSANCES SUPRÊMES ❖ Vieillesse oblige -mais qu'elle ne vous entende pas dire une chose pareille- Kali dispose de connaissances étendues sur des sujets très variés. Histoire du monde, magie, mythes, quand on a l'éternité devant soi, autant l'occuper du mieux qu'on peut.

TÉLÉKINÉSIE ❖ La capacité de déplacer les choses par la force de l'esprit. Que ce soit un être vivant – elle peut figer jusque huit personnes- ou même des objets. Un pouvoir volatile et instable qui peut se laisser déborder lorsque son tempérament colérique refait surface.

TÉLÉPATHIE ❖ Kali peut lire les pensées. A l'image de la télékinésie, plus elle est d'humeur orageuse, plus ce pouvoir devient instable.

MÉTAMORPHOSE ❖ Kali peut revêtir son apparence originelle,  partiellement ou totalement selon le besoin. Il va sans dire que la créature à quatre bras, ornée de trophées de guerre et de crânes humains ne se montre pas beaucoup aux mortels.

BIOKINESIE ❖ Demandez au messager des dieux ce que ça fait. Kali est capable de contrôler le corps d'une personne. Inutile de préciser que le degré de résultats de ce pouvoir est inversement proportionnel à la puissance de la cible choisie.

SORTILÈGE DE SANG ❖ Quelques gouttes de sang feront l'affaire. Si elle a pu s'emparer du votre, la déesse sera capable de prendre le dessus sur vous et de vous contrôler. Encore faut-il qu'elle parvienne à vous blesser.

PYROKINESIE ❖ Tout feu, tout flamme! Kali génère le feu par la pensée et est capable de le manipuler. Aujourd'hui encore, si vous cherchez le feu d'artifice, vous pouvez toujours tenter de la faire sortir de ses gonds.

TÉLÉPORTATION ❖ La déesse peut se rendre là où elle le désire, du moment qu'elle sait où se trouve cet endroit. Et n'allez pas lui rappeler que l'apprentissage de ce pouvoir a été soumis à quelques...Accidents de parcours.



Asilium

Connue sous le pseudonyme de LilyK, j'ai présentement trop d'années pour que tu puisses les compter depuisla nuit des temps. J'ai connu SH grâce à deux vilaines filles et j'ai pris connaissance du règlement. La preuve :ahah: .

Je crédite LilyK pour mon avatar, LilyK pour mes gifs & LilyK pour mon icon.

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 13:51

Story of your life


I'm a princess cut from marble, smoother than a storm


Voile mordoré devant ses yeux. Kali revint brusquement à la réalité en voyant une pluie fine répandre ses paillettes orangées sur elle. Tout autour, les cris de joie et les acclamations éclataient dans un joyeux désordre, des silhouettes parées de couleurs vives se poursuivant en riant. La déesse leva les mains à son visage et la vision de ses paumes tâchées de rouge lui arracha une exclamation. Le silence de ses pensées avait brusquement laissé la place aux bruits de la fête et la Kali eut presque l'impression de sentir battre à ses tempes un pouls qu'elle n'avait pourtant jamais perçu. Des sensations si humaines qu'elles en devenaient presque palpables.

Deux mains ridées et tannées par le soleil se refermèrent sur les siennes, l'arrachant à ces quelques secondes de doute. Baissant les yeux, son regard croisa celui plein de sagesse d'un vieil homme. Un long moment qui lui sembla être une éternité, tous les deux s'observèrent sans rien dire, puis il leva une main que l'âge faisait trembloter pour la porter à son front, le couvrant d'une longue traînée écarlate. Enfin ses doigts glissèrent à sa chevelure pour récupérer une fleur de liane de jade qui s'y était perdue, fugitive échappée d'une corbeille suspendue aux balcons décorés pour l'occasion. Personne ne se serait laissé aller à poser la main sur une déesse. Mais inconnue parmi la foule, le vieil homme n'avait vu qu'une jeune femme solitaire, son regard hanté fixant ses mains comme si elle avait sous les yeux une vision terrifiante. Son cœur se remplie d'une sensation étrange. C'était ténu et presque imperceptible, ça lui réchauffa la poitrine et chassa le froid glacé qui l'étreignait depuis trop longtemps. Au milieu des rires et des chants, Kali ferma subrepticement les yeux, comme pour tirer un trait sur les images qui la tiraillaient. Sa propre main se porta à la joue parcheminée par les années et un mince sourire étira ses lèvres, le vieil homme ne se doutant pas une seconde de ce qui venait réellement de se passer. Quelque chose se préparait, qui exigeait qu'elle revienne sur le devant de la scène, toujours aussi déterminée et en quête de réponses. Quelque chose qui prenait racine dans une très ancienne histoire, vieille de plusieurs millénaires.

Au début il n'y avait rien, le monde n'était que chaos et dissolution. Puis il y eut le premier sacrifice et ainsi naquit l'univers. Tous ces bonimenteurs qui vous chantent des berceuses à propos des sept jours, du ciel, de la terre, des étoiles et de la nature vous ont menti. L'univers est né dans le sang et mourra dans le sang. Kali le sait. Elle n'existait pas encore mais dans ce grand tout qui était sur le point de voir le jour, sa conscience subsistait quelque part, liée à toute chose. Et puis elle fut. Comme le claquement du tonnerre, l'apparition subite d'un orage, le changement d'une seconde à l'autre. Elle n'était pas, puis elle était. Enfin ceci est la version des Veda. Mais si vous lui demandez son avis, elle vous dira que ces vieux parchemins ayant l'art de se contredire eux-même, on ne peut jamais être certain de rien. La vérité c'est que la déesse garde jalousement le secret de sa naissance. Un mystère à préserver qui continue d'entretenir le mythe et de guider des millions de fidèles à travers le monde. Mais ces vieux sages ne sont pas à un mensonge près pour s'adjuger la première place, qui sait ce qui s'est véritablement passé à part ceux qui s'y trouvaient ?

Ce qui est certain, c'est qu'elle a vraiment vu le monde grandir. Tel un enfant chancelant qui fait ses premiers pas, elle a vu la Terre se lever, perdre l'équilibre, tomber encore avant de se remettre debout. Un nombre incalculable de fois. Ses enfants sont imparfaits et prompts à l'erreur mais leur détermination et leur ferveur l'ont toujours convaincue qu'ils étaient la plus belle création du grand artisan. Même lorsque, progéniture turbulente, ils se sont égarés bien trop de fois sur les sentiers de la destruction et de l'erreur. En mère aimante mais implacable, Kali a toujours guidé les siens du mieux qu'elle pouvait, récompensant les plus méritants et punissant les coupables. Elle a vu les siècles défiler, les guerres se succéder. Des peuples disparaître dans l'indifférence et des nations voir le jour. C'est dans l'ordre des choses. Ils doivent vivre, évoluer, grandir. Et quand viendra l'heure, elle sera là pour dévoiler la tâche qui lui est échue. Le temps disparaîtra et elle détruira les univers. Mais ce jour n'est pas arrivé.

C'est une époque envolée pour toujours, un monde où les dieux parcouraient la Terre et où les démons n'avaient rien à voir avec ces petites choses apeurées, terrées derrière le portail des Enfers à attendre que l'apocalypse arrive. Kali a connu la guerre, les batailles, le sang et la mort. Mais elle a également connu l'ivresse de la victoire, l'espoir et la justice. Elle s'est elle-même battue, a versé son sang et appris qu'un immortel n'est nullement à l'abri du grand ordre des choses.  Et elle a tué, enivrée par le pouvoir dans une sorte de quête infinie qui la déposséda de ce qu'elle était véritablement. Il fut le premier à la ramener à la raison, plongeant son regard dans le sien. Une seconde d'affrontement silencieux pour l'arracher à l'ivresse du sang, une seconde pour qu'elle réalise. Shiva le destructeur. Son double, son pendant masculin, son miroir. Ils étaient indissociables, inséparables, l'un n'existant pas sans l'autre. Un tout.

Puis le monde a pris son envol, chacun se rendant compte que l'humanité n'avait plus besoin d'eux que comme guides. Les Hommes avaient trouvé leurs propres héros. Il n'y eut pas de rupture à proprement parler. Même aux antipodes l'un de l'autre, Shiva était Kali et Kali était Shiva. Féminin et masculin. Chacun se réalisa sans la présence de l'autre , la déesse reportant son attention sur la Terre, spectatrice silencieuse de l'histoire de ses enfants.  Et Kali profita de ce répit inattendu pour se mêler à l'humanité, la découvrir et se créer une autre vie.

C'est à partir de là que tout a dégénéré. Littéralement. D'autres ont cru bon de réclamer leur part du gâteau. Protégeant jalousement son panthéon et ses fidèles, Kali a très vite compris que de leur ferveurs dépendait sa survie. Que ces arrivistes du nord où de la Méditerranée se le tiennent pour dit, l'Inde leur resterait pour toujours inaccessible. Le seul qui eut jamais l'idée folle de venir flirter avec les limites fini par déclencher une belle catastrophe. Une histoire dont la déesse était loin d'imaginer la portée lorsqu'elle s'était laissée approcher. Il était horripilant, avec son humour vaseux, ses mensonges et ses moqueries, intenable, irrévérencieux et proprement insupportable. Et elle ne l'en aima que plus encore. L'innommable, le responsable de l'orage qui devait chambouler le court des choses pour toujours. Leur relation à défaut d'être conventionnelle fut pleine d'imprévus, de surprises et de chamailleries. Et  le point final de l'histoire fut tout aussi explosif.

Il n'y eut pas assez de tout l'univers pour cacher la colère incendiaire de la déesse. Elle était partie. Un mélange d'épuisement et de point de non retour. Elle s'était sentie rendue à cette ligne invisible et presque magnétique, le moment où vous savez que la franchir vous interdit tout retour en arrière. Et elle s'était détournée. Elle l'avait senti s'éveiller, la certitude qu'une éternité de ce traitement raviverait en elle ce quelque chose depuis longtemps assoupi. L'ivresse du sang et de la guerre. Et comme toutes les fois où elle avait manqué de se perdre, Shiva vint à elle. Après des siècles de séparation, il l'avait retrouvée et Kali avait parlé. Des mots qui tomberaient tels des poids morts pour ne plus jamais franchir la barrière de ses lèvres. Puis il l'avait laissée reprendre le court de son existence, rendue à sa vie, à son monde, d'une caresse sur son front qui avait presque tenu du baiser. Elle était l'énergie là où il était l'immobilisme, la force lorsqu'il était le calme, la guerrière face aux sage. Ils coexistaient mais ne se fondraient jamais l'un dans l'autre.

Et la déesse après ça avait osé franchir les frontières de son univers. Partir loin, découvrir le monde. Ses petits étaient assez grands pour qu'elle les laisse. Et celle qui pensait n'avoir rien à apprendre se rendit à la rencontre de ces étrangers dont elle avait si jalousement observé la venue. Elle avait fait des découvertes, noué des liens, crée des amitiés et des inimitiés. Et la présence réconfortante de Baldr était venu apporter un baume apaisant sur son âme effarouchée. Il y avait eut d'autres histoires, d'autres aventures. Elle y avait parfois pris part, était parfois demeurée spectatrice.

Et le monde avait basculé. Elle savait qu'elle avait eut raison de se méfier. Ce Dieu des occidentaux et ses pseudo messages d'amour et de paix. Ce père démissionnaire, disparu sans laisser de traces, enfermé dans sa tour d'ivoire alors que ses enfants mettaient le monde à feu et à sang. Le porteur était de retour et bien déterminé à sortir de l'exil forcé que son cher père lui avait imposé. Encore une fois ce lâche n'avait pas daigné montrer le bout de son nez, la laissant, elle et les autres tenter d'empêcher que l'improbable ne s'accomplisse. Elle s'était crue suffisamment forte, s'était pensée capable de renvoyer ce petit parvenu là d'où il venait. Aveuglée par l'orgueil, elle s'était bercée d'illusions de gloire et de grandeur, tirant un trait sur tout ce qu'elle avait toujours combattu. Ce fut là sa plus terrible erreur.

Kali s'était perdue. Grisée par ses certitudes, elle avait oublié que l'éternité était une maîtresse infidèle. Le destin était venu balayer des fondations qu'elle pensait solides, ne laissant que des ruines. La déesse se rappelait encore avec bien trop de clarté le moment où tout avait explosé. La nausée qui l'avait saisie à la gorge et le goût de cendre dans la bouche. La certitude que la fin approchait. Comment avait-elle pu échouer? Comment, elle si ancienne avait-elle pu se laisser écraser par cet être perfide ? Elle s'était crue invincible, Kali n'avait jamais autant saisi sa propre mortalité qu'à la vue du sang de Baldr teintant d'écarlate les doigts de Lucifer. Et après, la fin. Elle n'avait plus rien à perdre. Rien d'autre que la fureur et une douleur si terrible qu'elle s'était laissée submerger par la rage. Et le pire était venu après. Un peu comme si on lui avait arraché les derniers fragments qu'il lui restait, la laissant seule et étrangement insensible.

Kali s'était isolée après ça. Elle se souvenait des longues heures passées sur les plages de Goa, des rayons du soleil qui ne parvenaient jamais totalement à réchauffer son regard glacé. Personne n'était venu l'arracher à sa retraite. Trop de rage et de frustration, trop de colère pour qu'elle daigne tendre l'oreille à ce qui se passait si loin de là. Dans les tréfonds de sa conscience, la vengeance ne demandait qu'à s'exprimer, luttant contre les chaîne dont elle l'avait parée en sachant bien que choisir cette voie lui ferait perdre le contrôle. Elle les a ignorés et c'est à cette période que Kali pris l'habitude de descendre de plus en plus souvent parmi les siens, observant les cérémonies religieuses et les pénitents. Au sein même de la foule elle ne s'était pourtant jamais sentie aussi lointaine. Pas même le tintement des cloches du temple de Kalikamata n'était parvenue à la tirer totalement de son exil imposé.

Et des bruits étaient venus de l'occident. Une rumeur entêtante qui était parvenue à briser le silence dont elle s'était drapée. Il était de retour. Pour la seconde fois, le porteur de lumière était parvenu à se défaire de ses liens. Et cette fois la menace était plus terrible encore. Le parfum de la vengeance était venu la tenter de nouveau, l'appel du sang et de la justice. Elle avait ignoré tout cela, choisissant sciemment de tourner le dos à cette affaire dont elle se lavait les mains. Elle s'était rendue à l'opposé, à Chennai où les festivités de la fête des couleurs commençaient tout juste. Mais le destin l'avait rattrapée.

La joue du vieillard sous sa paume l'arracha à ses souvenirs et Kali plongea son regard dans le sien avec l'étrange impression d'y déceler une étincelle familière. Indifférente, la foule continuait ses festivités sans faire attention à leur échange. Jaune, rouge, orange,  Chennai s'habillait d'une myriade de teintes irisées et Holi redécorait le monde des couleurs qu'il avait perdu durant tout ce temps. Kali, elle, émergeait d'un long, trop long silence. Il était temps de repartir. Ses pas la guidaient de nouveau vers l'ouest où elle avait un vieux compte à régler.

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 15:11

OMG OMG OMG OMG ON A UNE KALIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

(Ouaip Big Bro, je te pique la place de premier mouahahahahah).
Ahem.

Je disais donc: Bienvenue parmi nous ma belle et si tu as la moindre question, n'hésites pas à t'adresser au staff =)

Des poutouuuux
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu (officiel), Fouteur de merde & Directeur du sexshop Casa Erotica à SF (officieux). Ca
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : Hela. (tu poutres Jésus), Shadow & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 560

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 15:43

... Oh le petit con. BELIAL, SALE GOSSE ! Suspect :18: :33: (tu as bien fait :amour:)

Hrm. ... Bonjour mon amour :21: Et bienvenue parmi nous What a Face J'adule déjà ta fichette, j'ai particulièrement hâte de voir la suite. Courage :52:
Au passage, tu loupes quelque chose pour la saison 9, même si la meilleure saison reste la 5 (et la 11. Bordel, la saison 11, je meurs). Enfin, tu trouveras, au besoin, la récap' de la saison neuf dans les annexes pour te mettre à la page. Des bisous et ... à très vite What a Face :<3:






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
avatar

Age : Indéfini
Métier : Ange
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et merci à Kali pour l'avatar ♥
Je suis aussi : Jonas Sanders
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 579

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 17:13

Bienvenue parmi nous belle déesse :14: et bon courage pour la suite de ta fiche :12:


I MISS YOU
PLEASE FORGIVE ME

(c)XynPapple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246 En ligne
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 18:10

Belial et Castiel: merci à vous deux! En cas de besoin je n'hésiterais pas à venir demander, j'ai déjà été bien aiguillée et j'ai hâte de jouer! :52:

Gabriel: c'est amusant, je n'ai pas souvenir que tu m'ai dit ça sur les derniers temps hein? :1:

Blague à part, merci, ça me fait plaisir ce que tu dis. J'espère que tu appréciera la suite également! Elle est en préparation :14:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 19:20

KALIIIII

Bienvenue parmi nous ma très chère belle-fille, ou plutôt ex-belle-fille depuis la mort de mon fils Baldr... :77: Il nous faudra un lien ! :52:
Bon courage pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : vieux
Métier : diable et bouc émissaire
Situation : à la recherche de mon vaisseau
Localisation : New York City
Feat. : mark pellegrino
Copyright : avatar rose noire et gifs mostunclean tumblr, signature merci Emy et le staff pour les teams!
Je suis aussi : Heather & Matthew
Date d'inscription : 02/03/2016
Messages : 393

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 20:22

Je crois qu'on risque de ne pas s'entendre, mais c'est pas grave, bienvenue quand même! What a Face

Bon courage pour ta fiche!



Fallen Angel will rise again
I was a son. A brother... And I had an older brother who I loved. Idolized,... And one day, I went to him and I begged him to stand with me, and Michael...Michael turned on me. Called me a freak. A monster. And then he beat me down. All because I was different. Because I had a mind of my own.  © Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t124-lucifer-if-they-won-t-accept-i-m-right-i-ll-rub-their-nose-in-it-til-they-choke-on-the-truth http://solemnhour.forumactif.org/t127-journal-bord-de-lucifer
avatar

Age : ... vieille.
Métier : rogue à plein temps; patronne des cons
Situation : sans espoir
Localisation : NYC
Feat. : Cate Blanchett
Copyright : carole 71 + tumblr
Je suis aussi : Nero • Hernán • Melchior
Date d'inscription : 14/03/2016
Messages : 153

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 21:00

:12:  :14:  :15:  :17:  :23:  :27:  :29:  :34:  :32:  :36:  :38:  :42:  :43:  :45:  :55:  :57:  :65:  :78:  :80:  :81:  :84:  :102:  :103:

MUHAHAHAHAHAHAHA TU ES FAIBLE ET J'AIME CA !!!!! elle est où notre récompense à Serena et moi, Gabe, mmh ?

Je me répète encore mais c'est un plaisir pas possible de te voir débouler ici ! ON VA POUVOIR RP ENSEMBLE, ça fait perpet' que ça s'est produit ça !!

Plein d'amour et de paillettes et de courage pour la suite de cette fiche qui poutre déjà magnifiquement :86:


requiem
Arms wide open, I stand alone. (...) Right or wrong, I can hardly tell. I'm on the wrong side of heaven and the righteous side of hell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t132-pahaliah-frankly-my-dear-i-don-t-give-a-damn http://solemnhour.forumactif.org/t806-carnet-d-adresses-de-pahaliah-when-angels-fall-with-broken-wings
avatar

Age : Elle a perdu le fil passé le premier millénaire
Métier : Destructrice d'univers - Déesse du commencement et de la fin - Restauratrice d'art le dimanche
Situation : Anamoureuse
Localisation : Habituellement New-York actuellement Pakistan
Feat. : Rekha Sharma
Copyright : LilyK
Je suis aussi : My not so sweet Evangeline, la belle du sud.
Date d'inscription : 25/06/2016
Messages : 139

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends Sam 25 Juin - 21:59

Frigg: merci! Et bien évidemment je serais ravie de discuter d'un lien avec toi, ça coule de source :61:

Lucifer: je nierais bien mais je crois que certains passages de ma fiche m'ont vendue avant l'heure? Blague à part merci et au "plaisir" de se recroiser irp :60:

Pahaliah: copiiiiiiiiiiiine! :34: :36: :60: :86:
Ca fait tellement plaisir de me retrouver sur un forum avec toi, j'ai totalement hâte qu'on rp ensembles, c'est une obligation! :7:

Si ça continue je vais réclamer un pourcentage de la récompense :huhu:



.
I'm a princess cut from marble, smoother than a storm. And the scars that mark my body, they're silver and gold. My blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.  +ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t352-kali-this-is-the-start-of-how-it-all-ends http://solemnhour.forumactif.org/t801-carnet-d-adresses-de-kali-memento-mori#9281
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Kali - This is the start of how it all ends

Revenir en haut Aller en bas
 

Kali - This is the start of how it all ends

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» (F) DORMER ➹ This is the start of how it ever ends
» Kali Moriarty
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: come a get a life :: avant de prendre la route :: Ils parcourent la Terre-