Partagez | .
 

 # Event 01 ▬ Chicago [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Jeu 23 Juin - 22:38



Event #1 - Chicago
Aaron & Melchior & Carron & Elizabeth & Dean & Brooke & Jesse
Mine de rien, il est évident que l'annonce de la macabre découverte avait mis une pointe de piment dans l'ambiance du bar jusqu'ici paisible en cette matinée. Au début, cet établissement avait été un îlot de tranquillité face aux éléments qui se déchaînaient à l'extérieur. Désormais, tous se regardaient en chien de faïence et émettaient des commentaires suspicieux avec son voisin. Et sans trop le réaliser sur le coup, je venais de m'incruster au beau milieu de la seconde "animation" du bar, à savoir les difficultés manifestes de la serveuse et les commentaires déplacés du patron tant sur les propos du journaliste que sur l'aide que je venais d'apporter à Brooke.
A vrai dire, malgré sa mine patibulaire et son allure peu engageante, j'approuvais ce qu'il pensait du maire. Bien évidemment que se montrer ainsi devant les caméras comme parangon de la justice et comme homme soucieux de trouver les coupables était une manœuvre pour se donner une bonne image aux yeux de la population. D'ailleurs, je ne me rendais que trop souvent compte que les humains étaient des moutons qui votaient encore et toujours pour soit les mêmes incapables soit les mêmes pourris qui s'en mettaient plein les poches. Bon d'accord je suis à moitié humain et le moins que l'on puisse dire est que mon autre moitié n'est pas plus glorieuse ! Mais néanmoins j'avais l'impression d'être spécial, de ne pas être comme les autres hommes dénués de toute connaissance vis à vis du surnaturel.
Mais mon opinion sur le patron revira soudainement lorsqu'il se mit à publiquement réprimander mon amie Brooke sur son comportement. N'importe qui pouvait voir que la serveuse ne faisait pas exprès et qu'elle souffrait vraiment de quelque chose. Je déposai donc délicatement le plateau sur le comptoir pour ensuite revenir vers elle.

« Moi je vais bien mais c'est surtout toi... Tu devrais souffler un peu et prendre le temps de soigner ça... »

Je me rapproche d'elle puis pose légèrement et discrètement mes deux mains sur ses épaules pour prévenir au cas où elle trébucherait ou se sentirait faible sous le coup de la douleur. J'étais assez tactile, et la proximité ne me dérangeait pas. De plus, je jouai ici le rôle du chevalier servant ce qui flattait un peu mon ego. Trop occupé à me soucier de Brooke, je ne parvins pas à trouver une bonne répartie pour envoyer chier le patron du bar. Il ne méritait que ça. Je le gratifiai tout de même d'un regard noir. L'espace d'un instant mon visage d'ordinaire si avenant se changea en un masque menaçant et dangereux. Des gens comme ça avaient le don de faire ressortir ce qu'il y avait de plus sombre en moi...

Mais une arrivée tonitruante dans la discussion attira mon attention et cette nouvelle protagoniste se chargea de dire ses quatre vérités au patron de Brooke à ma place. Elizabeth, ma logeuse et également ma protectrice à Chicago. Je crois pouvoir dire qu'une forme de complicité s'était nouée entre la sorcière et moi. Je l'appréciais et l'admirais beaucoup. Mais je lui était surtout reconnaissant de m'avoir recueilli chez elle.

« Hey Eli ! C'est cool de te voir ici ! »

J'étais assez surpris de voir la sorcière ici je dois dire, et sur le coup de la surprise mon puissant accent australien venait de ressortir en force. Je réalisai soudainement que j'étais censé être en cours, et j'avais plus ou moins décidé de sécher la fac aujourd'hui pour traîner en ville. Eli savait que je n'étais pas censé être là, alors dans une innocente tentative pour l'amadouer je lui fis un magnifique sourire "colgate blancheur" ou "surfeur australien", c'est vous qui voyez. Je vis qu'elle prenait ma boisson sur son compte et qu'elle en profitait pour commander un brandy. Bah dis donc mémère s'enfilait déjà de sacrés verres à cette heure ci ! Ça y va la picole ! Je ne pensais pas à mal, j'adorais Eli et j'enviais même un peu son assurance.

« Merci beaucoup pour le chocolat ! »

Vivement mon attention se reporta sur Brooke qui venait de me filer entre les mains pour s'occuper de la commande. Inconsciemment mon visage adopta une moue boudeuse pendant quelques secondes. Je regardai aussi d'une manière méfiante le type qui demande à voir le bras de Brooke. J'avais bien vu que ce bonhomme reluquait mon amie depuis un certain temps et mon instinct de jeune mâle me disait à tort ou à raison que son attention envers Brooke n'était pas totalement désintéressée. Si ça se trouve c'était un pervers...

Comme si la scène n'était pas assez folklorique, voilà que deux armoires à glace faisaient leur apparition. Le visage fermé et l'air grave, voilà deux hommes qui avaient l'air louches. Du coin de l’œil je les observai discrètement avant d'aller m'appuyer contre le comptoir du bar d'un air nonchalant. J'adoptais volontairement la pose du mec sûr de lui tout en me passant la main dans les cheveux pour conserver ce style coiffé décoiffé.

Je vis Brooke se mettre à trembler comme une feuille et avec un cri de douleur lâcher ce qu'elle tenait à la main. J'étais vraiment inquiet à présent. Et voilà ce qui arrivait lorsque l'on forçait. En même temps je comprenais Brooke dans sa volonté à continuer pour pas perdre son job. Mais là ça allait trop loin. En voulant me rapprocher de la scène, je passai à côté des deux gorilles et manquai de glisser sur la boue qu'ils avaient ramené dans le bar. Vraiment cette journée n'était pas sous le signe de la chance.

« Y en a qui ne savent pas à quoi sert un paillasson visiblement !  »

Sous le coup de la contrariété je lançai ça aux deux molosses d'une voix venimeuse. Puis avec un soupir exaspéré je retournai en direction de Brooke.

« Non ça ne va pas du tout. Je te conseille d'aller t’asseoir. Tu vois bien que tu n'es pas en état ! »

Puis je me retournai en direction du patron.

« Et vous ! Rendez vous utile et allez chercher un sachet de glace pour le bras de la demoiselle s'il vous plaît ! Et aussi un balai, une serpillière et une petite pelle pour ramasser ce qu'il y a par terre ! Ce serait bête que d'autres personnes ne se blessent...   »

J'étais surpris et fier de ma propre autorité. Voilà que Jesse prenait les choses en main, que tous ici en prennent de la graine ! Pour compléter mon rôle de mec super pro, j'allais prendre une chaise et la soulevant d'une main je la posai vers Brooke avec cérémonie pour qu'elle puisse se reposer un instant. A ce moment je bombai le torse, fier comme un paon...

 
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 610

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Mar 28 Juin - 9:47


Event 01 ▬ Chicago

The wolf is in the sheepfold


Les deux hommes sombres assistent à la scène sans broncher. Ils se jettent parfois un coup d’oeil, un léger sourire sur les lèvres, sorte de smirk peu encourageant de temps à autre selon les remarques, tout en buvant une gorgée de leur whisky, tandis que le patron fulmine sous les commentaires. Ce dernier fini d’ailleurs par taper à nouveau de poing sur la table, violemment, une lueur rageuse dans les yeux, son visage déformé par une grimace de colère. « IL SUFFIT. » Il vous fixe, de ces yeux malsains tour à tour. « Ceci est mon établissement, J’y applique la politique que je désire. Si ça vous va pas, vous avez franchis la porte pour entrer, c’est la même pour sortir. » argue t-il, en grondant presque. A ses mots, les conversations se taisent de nouveau. L’un des deux hommes assis au comptoir se met à tousser quelque peu pour attirer l’attention. « En réalité, personne ne sortira d’ici pour le moment, sauf certains d’entre vous pour nous suivre. » dit-il d’une voix sûre et froide, avant de sortir une plaque brillante et la montrer à tous d’un geste rotatif. « FBI. Certains d’entre-vous vont devoir répondre à quelques questions. » Ses yeux bleus fixent l’assemblée, pour s’arrêter sur Aaron. « Vous, pour commencer. » Il sourit soudain, joyeusement. « Aaron Styne, si je ne m’abuse ? Vous travaillez au funérarium, il me semble ... » ses yeux le détaillent et son sourire s’agrandit. « Il me faudra votre alibi, pour cette nuit et ce matin - après tout, les cadavres c'est votre truc, pas vrai ? D'ailleurs, n’êtiez-vous pas censé travailler à l’heure actuelle ? » Son collègue se lève, paresseusement, avant de regarder autour de lui à son tour. « Vous aussi, jeune homme. » Il désigne Jesse de sa voix grave, en secouant la tête. « Etranger, à ce que je peux entendre. Vous avez le profil d’un étudiant si je ne m’abuse. Ne devriez-vous pas être en cours ? » il grimace un peu plus. « Quand à votre remarque, je pourrais en dire autant de vos chaussures. La semelle est également garnie de terre humide. Ne l’avez-vous point remarqué ? Votre attitude est un peu trop fanfaronne à mon goût. » Il soupire, puis, enfin, fixe la jeune serveuse blonde « Mademoiselle, vous en êtes également. Vous semblez avoir beaucoup à dire. Vous vous souvenez de moi n’est-ce pas ? Nous nous sommes croisés, ce matin ... » Une lueur étrange dans son regard tandis qu’il se met à sourire soudainement, un sourire qui n’a rien d’encourageant. Pour finir, son collègue se tourne vers le patron, tout sourire. « Et enfin vous. Votre attitude ne peut être ignorée. » Il regarde ensuite le reste de l’assemblée, toujours aussi amusé par la situation présente, ignorant le patron qui, de rouge de colère devient subitement livide et amorce un mouvement de recul soudain. « Vous autres, vous restez là. Votre tour viendra ... très bientôt. »

Note du MJ : Libre à vous de réagir comme bon vous semble à cet avant dernier tour What a Face Vous pouvez croire ou non les propos de ces deux hommes et vous montrer vindicatif - ou pas. Vous pouvez, pour ceux qui ont été nommé, les suivre comme refuser net. Sachez simplement que quelque que soit votre choix, cela aura des conséquences sur le prochain tour, qui sera le dernier :hehe:
Pour finir, c’est le moment de désigner le(s) coupable(s) dans ce sujet, sachant que tout le monde est concerné (pnjs comme membres) ! N’oubliez pas d’y laisser vos commentaires. :amour:

SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Ven 8 Juil - 12:43

Event #01 - Chicago
Je ne dis rien, mais le fait qu’elle refuse que j’ausculte son bras ne me disait rien de bon, honnêtement. Peut-être était-ce le fait qu’elle soit sur son lieu de travail. Dans tous les cas, je n’insistai pas plus et la laissa aller travailler, restant cependant debout au bar. Pas franchement l’envie de me rasseoir maintenant. Il y avait une sorte d’excitation/nervosité en moi à présent qu’il m’était difficile de canaliser et m’asseoir ne ferait qu’accentuer cette incapacité à rester en place. Alors que debout, mon cerveau était forcé d’envoyer des messages aux muscles de mes jambes pour que je reste debout…Ca l’occupe, dirons-nous…

Le patron poussa sa gueulante après que nous ayons tous fait plus ou moins un commentaire négatif sur sa façon de traiter ses employés, et je levai les yeux au ciel. Susceptible en plus d’être ignorant. Il ne remonte pas franchement dans mon esprit cet homme. J’allais reprendre la parole quand j’entends un fracas et vois Brooke au sol, ni une, ni deux, je fais un pas dans sa direction, mais déjà le jeune homme est là. Ce gamin, je commençais à bien l’iamer. Il avait du répondant et si on sentait un soupçon de manque de confiance en soi, il faisait bonne figure en cet instant. Je retins cependant un hochement de tête satisfait, il n’avait aucun rapport avec moi, et m’approcha de Brooke.

"Laissez-moi voir votre bras, s’il vous plaît."

Ma voix se fait plus douce à cette question, je ne souhaitais que de m’assurer qu’elle n’avait rien de très grave, qu’elle n’avait pas besoin d’aller à l’hôpital. Une des armoires à glace, cependant, prit la parole et je tournai mon attention vers eux. Je les écoutai attentivement et, malgré un instinct de survie pourtant présent, je ne pus m’empêcher d’avoir un sourire amusé, mais il y avait quelque chose de dangereux dans ce sourire, ou plutôt, dans la lueur se trouvant dans mes yeux. J’attendis sagement qu’ils aient finis, puis je pris la parole.

"Aaron Dimitri Styne même, si vous voulez être précis, à votre service" je me fendis dune révérence presque moqueuse "Quoi que vous ne soyez pas le genre de clients que j’ai habituellement. Effectivement, je travaille au funérarium comme fossoyeur. Mais aujourd’hui est mon jour de congé hebdomadaire, je vous laisse aller vérifier cela avec mes employeurs si cela vous chante" pour le coup ce n’est que la pure et entière vérité "Quant à mon alibi…Eh bien hier soir, j’étais dans un club, non loin de chez moi. Je pense pouvoir vous donner le nom de plusieurs personnes m’ayant vu à ce club. Dont du personnel, pas seulement des gens alcoolisés. J’en suis parti vers…quoi…Deux heures, deux heures trente du matin ? Puis je suis rentré chez moi. Mais là, hormis les caméras de surveillance de l’entrée de l’immeuble et mon historique internet, personne ne pourra jurer que j’étais chez moi…" encore la pure vérité, je m’étonne moi-même parfois. En revanche, s’ils pensaient que j’allais m’arrêter là…ils se trompaient lourdement. Je n’allais pas les laisser impliquer sans aucune preuve un gamin à peine majeur et certainement pas Brooke. Le patron du bar, il pouvait se faire emmener par des chiens de l’enfer que ça ne m’empêcherait pas de dormir. Je fis une mine entre agacement et incrédulité avant de m’avancer vers le jeune homme "Allons, que celui qui n’a jamais sécher un jour de cours lui jette la première pierre, au figuré, bien évidemment. Je veux dire, il est étudiant, c’est presque dans la description du dictionnaire qu’un étudiant sèche au moins une journée de cours dans sa scolarité. C’est ce que l’on appelle être jeune. Et puis la terre mouillée…mon dieu, il a marché sur une pelouse humide, qu’on l’arrête sur le champ ! Oh please…" Jusque-là, mon ton était resté léger, mais là j’en arrivais au cas Brooke et quelque chose changea dans ma voix, se faisant peut-être plus dangereuse, plus sombre "Quant à elle…Ne voyez-vous qu’elle aurait plutôt besoin d’aller voir un médecin que de répondre à vos questions ? De plus, j’espère pour vous que vous n’êtes pas responsable de son état, car sinon, vous pourriez avoir des ennuis…" je lui laissais comprendre que pour le coup, les ennuis seraient moi, mais je repris "Car après tout, la loi américaine dicte bien qu’il y a non-assistance à personne en danger si vous êtes responsable du dommage et que vous n’avez pas aidé la personne. Ou même enquis de son bien-être…Je dis ça, mais vous connaissez la loi mieux que moi…"

Je ne me fais pas d’illusion, s’ils le voulaient, ils pourraient m’arrêter sans aucun problème, et je les suivrais car de toute façon, ils n’ont rien sur moi. Je suis fossoyeur, certes, mais j’ai effectivement un alibi. Au mieux, ils me gardent pour une garde à vue et au pire, ils pourraient me faire payer une amende pour avoir plus ou moins insulté un agent fédéral. Ca me fait une belle jambe.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : 243 ans
Métier : Libraire & gérante d'un petit magasin esothérique
Situation : Veuve 3 fois, célibataire endurcie
Localisation : Chicago
Feat. : Helena Bonham Carter
Copyright : Elf (avatar) & TUMBLR (gifs)
Je suis aussi : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 286

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Jeu 4 Aoû - 9:00

Event 1 - Chicago × ft. du monde
Je m’installe donc à la table de Carron, souriant à Jesse en retour et lui adressant un clin d’oeil. J’apprécie moi-même de le voir un peu plus que d’accoutumée, même si il devrait être à la fac. Enfin. Il est jeune, qu’il fasse donc ce qu’il veule, tant qu’il reste sérieux dans nos leçons. Par la suite et bien … Je me contente d’observer. Observer sans broncher même si je fulmine intérieurement – si je le pouvais, si cela ne mettait pas en danger ce que nous étions, j’aurais changé le patron en batracien. Je me demande ce que Carron pense de tout ceci. Enfin. Jesse me surprend de nouveau par son attitude, et je me surprends à sourire fièrement à son encontre – ow, that’s my boy ! Les véritables gentlemen se font tellement rares de nos jours. La preuve en est de la réaction du patron, qui est aussi louche que les deux gorilles qui se disent du FBI. A ce sujet d’ailleurs, voilà que je me fige nette à leur élucubration en entendant le premier nom qu’ils prononcent, manquant de m’étouffer avec mon brandy. Non. Oh non. Ce n’est pas possible, n’est-ce pas ? Je suffoque, tentant vainement de me reprendre, fixant – dévisageant - le dénommé Aaron avec un mélange de peur, de remord, de douleur évidente et d’une tristesse toute aussi profonde, tandis que dans ma tête un concerto éclate, tendre berceuse alliée au rire d’un enfant de cinq ans.
Aaron Styne. Mon fils. J’inspire un grand coup en entendant sa voix sarcastique, et si un sourire aurait barré mon visage habituellement à sa diatribe, je suis encore trop choquée pour le moment pour faire ou dire quoi que ce soit. Pour autant, je me reprends lorsqu’il est de nouveau question de Jesse. Je me lève même, bien que confuse, posant délicatement mon brandy sur la table, évitant de dévorer mon fils devenu homme des yeux, me concentrant sur les deux exécrables. ❝Je me porte garante de ce jeune homme et de la demoiselle. ❞ Je lance, poings sur les hanches. ❝ Si le premier vit chez moi, je connais également fort bien la seconde. En revanche ce n’est pas le cas pour vous, messieurs, et si je puis me permettre votre comportement est plus louche encore que les faits que vous nous exposez. ❞ Par la suite, je m’installe près de la jeune femme pour lui prendre d’autorité le bras et l’ausculter rapidement. ❝ Comme Monsieur Styne l’a s’y bien fait remarquer, il y a non-assistance à personne en danger. Cette enfant semble souffrir d’un claquage, au mieux, mais il y a un risque pour que l’os puisse être endommagé. ❞ Je relève le nez vers les deux hommes, les yeux chargés de colère. ❝ Pourriez-vous nous expliquez comme cela se peu être possible ? ❞ Je souffle entre mes dents, avant de finalement sourire, laissant s’afficher quelques secondes celle que je fus à une époque, sorcière redoutable et - bien que non sanguinaire - fortement dangereuse ... Une ancienne Styne. ❝ Et avant que vous ne me le demandiez, je me nomme Elizabeth Rochester. Libraire et herboriste, bien que détentrice d’un diplôme certifiant les quelques années d’études que j’ai passé en médecine.❞  Et rajoutez derrière mère et amie en colère. Moi vivante, personne ne s’en prendra à ses enfants, bien que désormais, un nouveau problème s’ajoute au compteur : le retour de mon fils.

code by lizzou × gifs by tumblr


Now the door is open, The world I knew is broken with no return ... Now my heart is not scared, Just knowing that you're out there, Watching me ... So believe I'll Be here waiting, hoping, praying that, this light will guide you home ; When you're feeling lost I'll leave my love Hidden in the sun, for when the darkness comes.
You're my son, Aaron. I'll love you forever


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t42-elizabeth-w-rochester-can-t-sleep-take-arsenic http://solemnhour.forumactif.org/t48-journal-de-bord-d-elizabeth-w-rochester
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Ven 5 Aoû - 9:56


Who knows how long I've been awake now ? The shadows on my wall don't sleep, they keep calling me; beckoning ... Who knows what's right?

" Event n°1 "
ft. Aaron, Melchior, Carron, Elizabeth, Jesse

Je panique. L’idée de perdre mon travail me donne des bouffées de chaleur désagréables que la douleur irradiant mon bras ne fait que renforcer. Pire encore, le monde autour de moi s’affole, et si je le pouvais, je disparaîtrais dans un trou de souris, rouge d’embarras. Bien sûr, malgré le capharnaüm de mes émotions, la gratitude enfle dans ma poitrine. Jesse est vraiment adorable et serviable. Je me sens redevable envers lui et Aaron. Peut-être est-ce pour cela, à vrai dire, que je finis par aller m’asseoir sur la chaise qu’il m’indique – allié au fait que j’ai suffisamment créé de dégâts pour aujourd’hui. Je garde mon bras contre moi, embarrassée, luttant contre la douleur comme je le peux.  
▬ Merci, Jesse ... Je souffle, avant de rentrer ma tête dans mes épaules lorsque j’entends mon patron taper du poing sur la table. Son monologue me fait baisser les yeux, bien consciente qu’il s’adresse surtout à moi – j’aurais certainement des remontrances à la fermeture. J’entends la voix d’Aaron, douce à mes oreilles, me demander une énième fois de le laisser m’ausculter, mais au moment où je vais lui donner mon accord d’une faible voix, je me rétracte en entendant l’échange qui s’en suit entre les deux hommes du FBI. Cela me fait réellement froid dans le dos. Sont-ils en train d’insinuer que le coupable de ces meurtres serait ici, parmi nous ? Je regarde Aaron, perdue. Non. Non ce n’est pas possible. Il est tellement gentil, il ne ferait jamais quelque chose d’aussi affreux – même si sa réaction risque de mettre dans les ennuis. Je sais que ce n’est pas Jesse non plus, à vrai dire – c’est tout bonnement impossible, et le fait qu’Aaron prenne sa défense me rassure. Je m’en vais même pour protester, jusqu’à ce que l’attention des armoires à glace ne se braque sur moi. Une bouffée de terreur me saisit, et ma main valide se cramponne à la chaise. C’était bel et bien lui. L’homme de ce matin. Si je ne connais pas son collègue, pour autant, lui-même ne me dit rien qui vaille. Que puis-je faire ? J’inspire doucement pour tenter de me calmer, mais mon coeur s’affole de plus belle à l’idée d’être seule avec eux dans une pièce – même si je n’ai rien à me reprocher – et le fait qu’Aaron prenne ma défense de la sorte ne m’aide en rien à me calmer. Ce qui me surprend, en revanche, c’est l’affirmation de la libraire. Je ne la connais pas tant que ça, mais il est vrai que je suis déjà venue plusieurs fois à sa boutique, pour acheter quelques bouquins sur l’art et le dessin. C’est toutefois gentil à elle de prendre notre défense – c’est ce que je me dis avant qu’elle ne me prenne d’autorité le bras et appuie pile là où la douleur se concentre. Je lâche un cri suivit de près à une grimace, avant de sentir sa main se déplacer sur mon bras. Un claquage ? Os endommagé ? Non ! Pitié, il faut que je travaille ! Si je me fais virer et qu’en prime je ne peux plus poser, je vais me retrouver à la rue et cela est hors de question. La suite semble pour autant dégénérer et s’en est trop pour mes nerfs. Tout cela est ma faute après tout, je dois essayer de tout réparer ...

▬ S’il vous plaît … Il … Il doit y avoir un moyen pour arranger tout cela calmement ...
Je jette un coup à mon patron, qui semble aussi apeuré que je ne l’étais. Se pourrait-il qu’il connaisse les deux hommes qui viennent d’entrer ? Je me mords la lèvre.
▬ Je suis désolée, je paierais pour les dégâts. Je passe ma main sur mon avant bras, le gardant contre moi, la douleur semblant se calmer dans cette position. Je reporte mon attention sur les deux hommes, avalant ma salive.
▬ Je vous prie de m’excuser, pour ce matin. Je vous suis rentrée dedans, ce n’était pas calculé ... Dans tous les cas, ces personnes n’y sont pour rien, je les connais bien … Vous vous trompez de personnes à interroger.
SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Inconnu
Métier : Platypus de compagine
Situation : Mère (Célibataire) de tous les platypus
Localisation : Heaven, chambre de Gabriel
Feat. : Platypus
Copyright : Shadow & TUMBLR
Je suis aussi : //
Date d'inscription : 10/11/2015
Messages : 610

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé] Jeu 1 Sep - 12:09


Event 01 ▬ Chicago

Oh shit

Si, à la réplique moqueuse suivie par la menace sous entendue d’Aaron, les deux hommes échangent un regard de connivence, ils semblent soudain se figer puis blêmir lorsque que l’autre sorcière se présente. Ils ont en effet un pas de recul, semblant reconnaître son visage inchangé depuis plus que quatre-vingt ans. «  Elizabeth Styne … » commence le premier, semblant perdre ses moyens. « Cela ne se peut ! » poursuit le second devenant furieux. Mais alors qu’ils vont pour ajouter autre chose, la police (groupe de six hommes) entre avec fracas dans le bar, armes pointées sur les deux hommes. « Steve McAlister, George Adams, vous êtes en état d’arrestation pour violation et profanation de cimetières et sépultures, dégradation et atteinte à l’intégrité des cadavres ainsi que pour meurtres ! Ne bougez pas ou nous seront contraint de tirer ! »
Les dénommés Steve et George, surpris, n’ont pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit. Ils échangent un nouveau regard, avant de fixer l’assemblée, semblant retrouver leur calme – un peu trop d’ailleurs. « Ce n’est pas terminé » lance le prénommé Steve avec un léger sourire, avant qu’on ne lui passe les menottes. George, de son coté ne dit rien, mais laisse une dernière fois son regard parcourir la salle, fixant la demoiselle blonde, le chauve et Jessie avec insistance « On se retrouvera » semble t’il dire avant de se faire lui-même menotter puis emmener à l’extérieur. Si les agents de police s’en vont avec les criminels, le chef semble, de son coté, vouloir rester sur les lieux avec son second. « Veuillez nous excusez pour le trouble, mesdames, messieurs. Ces deux hommes étaient recherchés depuis un moment. Nous espérons qu’aucun mal ne vous à été fait et nous allons passer parmi vous pour prendre vos dépositions. » Et il n’en faut pas plus pour que le patron manque de se casser la figure, tremblant et blanc comme un linge, littéralement apeuré, tandis qu’il murmure, comme suffoquant : « Il va venir … Il va venir et tous nous tuer. »

Note du MJ : Ainsi se termine l’event de Chicago ! Vous pouvez, si vous le désirez, rédiger une dernière réponse en réaction à ce poste. Je vous remercie de votre participation et je m’excuse pour le retard que j’ai pu avoir à poster les réponses. J’espère que vous vous êtes bien amusés toujours, et que les coupables que vous visiez étaient les bons. N’hésitez pas à laisser vos commentaires dans  ce sujet et n'oubliez pas non plus de prendre en compte l'event pour vos futurs rps !

SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: # Event 01 ▬ Chicago [terminé]

Revenir en haut Aller en bas
 

# Event 01 ▬ Chicago [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [event de nuit][Terminé] Vous avez raté votre vie ? Réussissez votre mort ! [Lilith Heather/Aaron Jeong/Assassin]
» Le consulat Général d'Haiti à Chicago présente...
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» event coupe du monde la semaine prochaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Intrigues & Events-