AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

[abandonné] No song so sweet. | Jonaël
No matter what we breed, we still are made of greed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: [abandonné] No song so sweet. | Jonaël ⚝ Sam 20 Jan - 22:47
abandonné

sujet privé; ft. Jonas Sanders

type ❖ rp actuel ♥️

date ❖ Mi-Mai 2016, environ 18h30.

informations spatio-temporelles ❖ Fin de journée, soleil, début de chaleur, tout ça What a Face

intervention du MJ ❖ non merci papy :v:

Autre ❖ Bonne lecture :v:

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW



no song so sweet
Jonas & Eyaël

« Don't be cruel, to a heart that's true »
Si vous lui demandiez, Eyaël répondrait qu'il ne sait toujours pas pourquoi il est là. Pourquoi il a cet humain à sa charge. Est-ce un test qu'on lui fait passer ? Pourrait-il évoluer d'une façon quelconque ? Est-ce un pas dans sa carrière ?

Toujours est-il qu'il ne se pose plus la question à cette heure-ci, le travail d'abord, les plans sur la comète quand il aura le temps. Il surveille le même humain depuis un certain temps maintenant et ça le fatigue assez. Il l'analyse, l'observe, le regarde attentivement. Il voit des choses qu'il n'est pas sensé voir, aussi. Comment vous dire qu'il sent que l'humain pue le désespoir à plein nez et qu'il ne sait pas comment arranger ça, qu'il voit bien que le danger n'est pas tant chez les autres mais surtout ce que l'humain représente pour lui-même.

De toute sa carrière, il ne s'est jamais montré à ses humains. Le temps passait vite, en règle générale, et ses humains n'étaient pas si compliqués que ça à suivre. Eviter un accident de la route imprévu, ces choses là. Mais là, le vrai danger pour ce Jonas Sanders, c'était lui-même et ça, bah, il ne pouvait pas agir indirectement pour lui éviter les ennuis, pas en restant invisible.

Il lui était venu une idée, pourtant. Pas forcément la plus gentille qu'il ait eu, pas forcément la plus subtile, c'était même très risqué mais il essaierait tout de même de lui rendre la vie facile sur ce plan. Lui insuffler une idée, peut-être, même si intérieurement il bouillonnait de lui dire de ne pas faire ci ou ça. Il ne conseillait jamais ses humains, il se contentait de les suivre et leur éviter le pire.

Dans son jeune véhicule, ce jeune russe un peu paumé, il passait inaperçu. Pour le temps d'une soirée, il serait juste Anatoli, il imiterait l'accent russe pour donner un genre, il agirait comme le jeune Anatoli aurait agi, plus ou moins.

Il s'était rendu au lieu de travail officiel de son protégé, essayant de jouer le jeu de l'homme qui était paumé et avait l'air épuisé d'une rude journée de travail, des traits fatigués, des airs fatigués, une démarche un poil traînante jusqu'à s'asseoir au bar. Face à cet humain qu'il suivait depuis un moment mais qu'il feignait de rencontrer pour la première fois.

Un verre de vodka, s'te pl'.

C'était ainsi qu'aurait parlé Anatoli, non ? Bon, l'humain n'était pas sensé le savoir puisqu'il n'avait jamais croisé Anatoli mais tout était dans l'attitude. Il s'était assis sur le tabouret face au serveur, face à cet humain, son protégé. C'était curieux de lui parler pour la première fois alors qu'il avait toujours veillé à être invisible, impossible à sentir, ressentir. Il n'avait jamais imaginé franchir le cap jusqu'à maintenant. Il avait plutôt intérêt à ne pas foirer son coup. Surtout qu'il demandait de la vodka parce qu'il avait vu que l'humain qu'il habitait, en buvait beaucoup, mais lui, n'y avait jamais trempé les lèvres, jamais senti l'odeur, rien de tout cela. Il avait réussi à jouer l'accent russe, à faire comme s'il était nouveau dans le coin. Il tapotait même sur le comptoir, feignant être nerveux. Nerveux, fatigué, l'homme qui avait passé une journée terrible, qui était stressé et avait besoin de décompressé. Oui, ça allait bien se passer, il avait passé tant de temps à observer les humains qu'il pouvait les imiter, il en était convaincu. Et au pire, il trouverait bien des moyens de se rattraper. Difficile de le défaire de son optimisme, même s'il se devait de le cacher à cet instant précis.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Civilian
Hate mondays.
avatar

Jonas E. Sanders
Watch this madness burning out the way

.
Age : 45 ans
Job : Ex-chasseur redevenu simple Barman
Situation : Célibataire. Peut-il à nouveau s'autoriser à aimer ?
Localisation : San Francisco
Feat. : Jeremy Renner
Copyright : Shiya pour l'avatar et Tumblr pour les gifs
Otherself : Castiel
Date d'inscription : 20/01/2016
Messages : 215
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: [abandonné] No song so sweet. | Jonaël ⚝ Lun 29 Jan - 13:48

NO SONG SO SWEET
▴▽▴⟁▴▽▴
Chaque jour qui passe, le visage de chaque passant ressemble à celui d'Erik, j'ai l'impression qu'il me regarde tout le temps. Il semble triste et peut-être un peu déçu. Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait, qu'est-ce que j'ai pu dire qui ne lui aurait pas plu ? Il s'est passé quelque chose récemment, mais je ne me souviens plus quoi, tout est flou dans ma tête, embrouillé, comme si j'avais fait un rêve et que je ne me souvenais plus de ce que j'avais rêvé. Peut-être était-ce le cas ? Je l'ignorais. Tout ce que je savais, c'était qu'à chaque fois que je recherchais Darius, chaque fois que je voulais trouver la moindre piste le concernant pour le prendre par surprise, Erik apparaît devant moi. Soit sur le visage des gens, soit dans les miroirs. C'est réellement flippant, mais ce qui est encore plus flippant, c'est que parfois j'ai bien envie de provoquer ces visions pour le revoir encore un peu. Le problème c'est que comme je ne sais pas ce qui "crée" ça, si c'est moi qui hallucine ou pas, je préfère ne pas trop tenter le diable. Est-ce que si j'arrête de poursuivre Darius, ces visions s'arrêteront ? Je n'en ai aucune idée, mais si c'est le cas, comment je ferai pour venger Erik ? J'ai juré sur son corps que je n'aurais de repos qu'une fois sa mort vengée, mais si j'abandonne cette "course poursuite"...est-ce que je réussirai à trouver la paix ? Rah je réfléchi beaucoup trop en ce moment.

Il était temps que je me prépare à une nouvelle journée de travail. Le travail "habituel", exempt de démons et autres créatures effrayantes, quoi que parfois on se le demande, mais bref, j'allais prendre mon service au bar où je bosse depuis quelques années. Ce qui est bien c'est que ce job me permets de ne pas perdre pieds avec la réalité, parce que avec ce à quoi je suis confronté ces derniers temps, il y a de quoi virer complètement cinglé, surtout si tu es déjà un peu entamé de base. J'arrive donc à mon boulot et salue les quelques clients qui se trouvent là. J'assure le service du soir, ce qui est très bien pour moi, j'ai pu me reposer pendant la journée. Mon boss me salue rapidement et bredouille quelques paroles incompréhensibles puis il finit par me dire que ce soir il ne serait pas là, que je devais assurer la fermeture. Super, je ne suis pas chez moi avant trois heures du matin.

Je ne perds pas de temps et prends mon service. Les clients défilent. Certains parlent avec moi, d'autres restent silencieux. Quand t'es barman, il faut être patient et diplomate, parfois t'as pas spécialement envie d'entendre les malheurs des uns et des autres, mais tu fais semblant de compatir. C'est bon pour le commerce et puis les clients économisent une visite chez le psy. Ils sont contents et du coup ils reviennent. Un type se pointe dans le bar. Plutôt jeune. On dirait qu'il porte tout le malheur du monde sur ses épaules. Je ne peux détacher mon regard de lui tandis que j'essuie mes verres. Il semble tellement jeune. Un peu trop jeune peut-être pour être aussi triste. Je le regarde s'assoir et j'affiche mon sourire le plus avenant après avoir entendu sa commande.

- Je vous apporte ça tout de suite.

Je lui sers donc son verre et le pose devant lui.

- Dure journée, n'est-ce pas ?

Ouais, faut pas sortir d'Harvard pour se rendre compte que ce type ne va pas bien. A cause de quoi ? Déception sentimentale ? Problèmes au travail.

- Vous savez, si vous vous voulez en parler, il paraît qu'il n'y a pas meilleur qu'un barman pour recueillir les confidences des gens...en plus je suis moins cher qu'un psy.


Tentative d'humour qui va probablement rater, mais j'aurai au moins essayé.


code by bat'phanie


Teams:
 



Récompenses - Participations:
 


Je suis la poutre furtive:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t103-once-upon-a-time-tu-ne-peux-pas-dire-il-etait-une-fois-comme-tout-le-monde-jonas http://solemnhour.forumactif.org/t105-journal-de-bord-de-jonas-e-sanders
 

[abandonné] No song so sweet. | Jonaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: In the further :: Archives :: Rps & Rps Loterie-
Sauter vers: