AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

« Follow. Watch. Learn. ft Abigail »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meg Masters ∞ Black Eyed Demon
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t975-she-s-the-giggle-at-a-funeral-meg-masters http://solemnhour.forumactif.org/t989-carnet-d-adresses-de-meg-masters?highlight=Meg+Masters%2A Sam 6 Jan - 3:49

Age : Plus d'un siècle

Métier : /

Situation : /

Localisation : /

Feat. : Rachel Miner

Copyright : Philia - Myself

Je suis aussi : La Morrigan.

Date d'inscription : 04/07/2017

Messages : 170

avatar
Black Eyed Demon
Statut du rp

sujet  privé; ft. Abigail.

type ❖ Présent

date ❖ Fin avril 2016

informations spatio-temporelles ❖ Début d'après-midi, temps agréable mais légère brise froide.

intervention du MJ ❖ Comme il le sent, s'il le veut il peut venir. Mais qu'il apporte la téquila !  

Autre ❖  

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW



Follow.Watch.Learn ft Abigail.


Son portable demeurait là, immobile et silencieux dans la poche de son blouson de cuir depuis plusieurs jours, entre un cran d'arrêt, trois pièces, une plaquette de chewing-gum et ce qui semblait avoir été un morceau de ces crayons de bois que l'on fournissait dans les grands magasins d'ameublement. En vérité, c'était par le portable que tout avait commencé. Et c'était par le portable qu'elle revenait pour la première fois à Chicago depuis des années , les mâchoires serrées et l'air d'avoir bouffé un doberman. D'ordinaire, dans ses bons jours, Meg Masters n'était pas quelqu'un que l'on pouvait qualifier de doux, d'avenant ou même d'agréable. A la limite, son humour grinçant pouvait égayer une journée, pour peu que l'on soit totalement taré. Mais même là, elle n'avait pas envie de rire, les pensées qu'elle ressassait en boucle n'aidant pas à faire basculer son humeur vers le beau fixe.

Depuis le dernier message d'Abigail, elle bouillonnait. Littéralement. Pour ceux qui pouvaient le percevoir, voir le démon tourner en rond à l'intérieur de sa cachette de chair auraient pu être une expérience peu ragoûtante. Dans un premier temps, elle avait pensé à s'interposer, sans même prendre de pincettes. A l'instant où elle avait reçu le premier message, elle était à un doigt de disparaître. Se rendre là où la blonde se trouvait - peu importe où - l'attraper par la peau des miches avant  de disparaître, quitte à laisser son compagnon du jour, Asmodeus, en plan. Ensuite, elle aurait hurlé, encore et encore, si fort qu'elle aurait sans doute pu réveiller les morts. Quoi que, à l'entente de son langage fleuri, peut-être auraient-ils préférés rester bien au chaud sous la terre.

Mais elle ne pouvait hurler toutes les insultes auxquelles elle pensait sur Abigail. Pas parce qu'elle était trop attachée à la jeune chasseuse - et qu'elle ne doutait pas que celle-ci lui balancerait de l'eau bénite au visage si jamais elle s'avisait ne serait-ce que d'essayer - mais principalement parce qu'elle n'était pas sa mère. Encore moins sa baby sitter. Elle était un démon, elle, elle ne faisait pas dans le social. Aussi avait-elle prit son mal en patience pendant une éternité, les yeux rivés sur l'écran de son téléphone, aussi immobile qu'une statue de sel dans l'attente d'un SMS d'alerte qui lui ferait signe que, finalement, baby sitter ou pas, si elle voulait garder Abby en vie, mieux valait se bouger un peu. Putain de sang humain à la con.

*

Finalement, le coup de " j'apparais, je te captures, je disparais ", n'avait pas été abandonné. Non, il avait simplement été remis à plus tard. A maintenant, en vérité. A peine était-elle arrivée à Chicago qu'elle avait sortit son portable - l'appareil finalement responsable de tout - et s'était empressée d'envoyer un message. Quelques mots, trois fois rien. Et à l'instant où la réponse apparaissait sur l'écran, elle avait disparue, ignorant ô combien chacune de ses téléportations était difficile.
Ses pieds touchèrent le sol à quelques centimètres de celle qu'elle pouvait qualifier le plus comme une amie. Brusquement, sa main s'enroula autour de son bras, la ramenant rapidement contre elle tandis qu'elle refermait son étreinte sur la blonde. A peine le monde avait-il cessé de tourner autour d'elle qu'elle était déjà repartie.

Dans leur dos se dressait maintenant un terrain de baseball, au croisement de N Eastern avenue et Van Buren street. Si Meg n'en avait rien laissé paraître, elle avait pendant un instant pensé que l'immeuble qu'elle cherchait avait disparu. Mais pourtant non, il se tenait toujours là, le crépis grisonnant lamentablement tandis que des planches condamnaient certaines fenêtres. Certainement pas un endroit pour les gens bien. Parfait donc pour un démon.
Sans doute était-il facile de voir combien elle était remontée; elle d'ordinaire si loquace n'avait pas décroché un mot, si ce n'est un " relax, c'est moi ", au moment où elle 'empruntait' Abigail. Une main dans la poche, elle lui fit signe de la suivre. A peine entrée, elle bifurqua sur la gauche, délaissant les escaliers qui montaient dans les étages pour privilégier ceux qui s'enfonçaient dans les profondeurs. Elle avait toujours été douée pour descendre, pas vraiment pour monter. Une odeur de vieux et de renfermé régnait dans les lieux, où le papier peint jauni se décollait par laies entiers, rongé par la moisissures. Et pourtant, Meg aurait mis sa main à couper que des gens vivaient encore ici. Certaines boîtes aux lettres dégueulaient de publicités, mais certaines étaient visiblement régulièrement vidés. Les escaliers en béton nu et à la rampe polie par les années et a mesure qu'elle s'enfonçait s'ajoutait dans l'air un parfum d'humidité. Les portes menant aux caves étaient toutes ouvertes, et certaines ne pendaient plus que par un gond sur le point de lâcher.
Durant quelques secondes, la démone s'arrêta, observant une porte sur sa gauche. A en juger parce qu'elle pouvait en voir depuis la petite fenêtre explosée sur la porte, c'était une ancienne buanderie, que personne n'avait ouverte depuis un bon bout de temps. Le hublot était défoncé, et lorsqu'elle s'approcha pour poser sa main sur la poignée, elle sentit le verre crisser sous ses pompes. Elle ne put enfoncer ladite poignée jusqu'au bout, signe que l'endroit était fermé à clef. Les lèvres pincées, elle banda son bras et appliqua un peu plus de pression. Le verrou interne céda dans un couinement à fendre l'âme suivit d'un choc brutal. Ce ne fut qu'une fois la porte ouverte qu'elle décida enfin de se tourner vers Abigail. Ses bras étaient croisés, sa mâchoire tendue, et les iris bruns n'étaient plus que deux puits noirs.

" Tu veux jouer les inconscientes avec les démons ? Très bien, on va jouer alors. Tu aurais pu crever, ou même pire, et crois moi, je ne serais pas venue chercher ton âme en enfer. Je ne souhaite ça à personne. Sauf à Crowley. Alors tu vas entrer là dedans et je ne te laisserai sortir que lorsque je serais certaine que tu peux suffisamment te débrouiller face à un démon pour te permettre de fuir. Vois-ça comme ton entrainement de super-héros, même si pour le moment ça ressemble au repaire d'un déviant sexuel."




lumos maxima


Chaque jour, ils prient pour le salut des âmes de leurs morts, en oubliant volontairement de prier pour ceux qui en avaient le plus besoin.

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu Jeu 11 Jan - 18:39

Age : 24 ans

Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée

Situation : Célib' endurcie

Localisation : Chicago [nomade]

Feat. : Nicola Peltz

Copyright : Bazzart

Je suis aussi : /

Date d'inscription : 28/04/2017

Messages : 250

avatar
Hunter
Follow. Watch. Learn.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


Meg était venu me kidnapper à la bibliothèque. Sérieusement. J'avais manqué de faire un arrêt cardiaque lorsque sa main avait agrippé mon bras. Les surprises, c'était pas trop mon truc. Je sursautais pour un oui pour un non, surtout dans les endroits calmes. Alors, quand la démone était apparue dans le silence de la bibliothèque, oui, mon cœur avait bien faillis lâcher. Plus encore, la seconde d'après, les rangées de livres avaient disparues pour laisser place à un terrain de baseball. Mais. Quoi ? Il m'avait fallu quelques secondes avant de percuter : je m'étais téléporter. Enfin, Meg m'avait téléporter et de ce que je pouvais constater, elle n'était pas de bonne humeur. Vraiment pas. C'est pourquoi je préférais la suivre sans broncher. Hors de question de briser ce silence pesant. Je me doutais bien que cela était en rapport à ma rencontre avec Asmodeus. Ce que je ne savais pas, c'est pourquoi est-ce qu'elle m'emmenait dans cet endroit super glauque. Peut-être allait-elle me séquestrer dans une cave lugubre afin de m'apprendre à ne pas faire confiance aux démons? Bordel. Ce plan était vraiment trop cruel, même venant d'elle. Une boule d'angoisse s'était formée dans le creux de mon ventre. J'avais horreur de décevoir les gens, et j'avais horreur de les mettre en colère. Il était clair que j'avais fais les deux avec Meg. Un peu plus et j'éclatais en sanglot comme une gamine. Finalement, elle se décidait à parler.

— Tu veux jouer les inconscientes avec les démons ? Très bien, on va jouer alors. Tu aurais pu crever, ou même pire, et crois moi, je ne serais pas venue chercher ton âme en enfer. Je ne souhaite ça à personne. Sauf à Crowley. Alors tu vas entrer là dedans et je ne te laisserai sortir que lorsque je serais certaine que tu peux suffisamment te débrouiller face à un démon pour te permettre de fuir. Vois-ça comme ton entrainement de super-héros, même si pour le moment ça ressemble au repaire d'un déviant sexuel. Ses mots me faisaient l'effet d'une grosse tarte dans la tronche. D'autant plus que ses yeux faisaient clairement flipper. Je répondais alors d'une petite voix feutrée, malgré cette impression de gorge nouée.
— J'ai pas demandé aux démons de venir à moi, ils se ramènent tout seuls. A croire que j'porte un panneau lumineux qui dit "Eh, venez, c'est sympa ici.". Cela ne m’empêchait pas d'être inconsciente pour autant. Quoi que, si j'avais conscience de mon inconscience, était-ce encore de l'inconscience? Cela voulait dire que je risquais ma vie consciemment, ce qui était encore plus débile. Mais...oui. ajoutais-je, comme s'il s'agissait d'une fatalité. Et s'en était une. Elle n'allait pas me laisser le choix, et j'avais clairement besoin de son aide. J'y connaissais rien au démon. La seule défense que j'avais contre eux s'était révélée inefficace avec Asmodeus. Autant dire que j'aurais bien été dans la mouise s'il avait été agressif. J'étais reconnaissante envers Meg d'assurer mes arrières. ou de surveiller mon derrière.Et tu joueras le rôle du déviant sexuel? J'essayais tant bien que mal d'alléger son humeur à coup de blagues vaseuses, tandis que je pénétrais dans la pièce.

made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
 

« Follow. Watch. Learn. ft Abigail »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'll follow you until you love me, Papa~paparazzi ! [Pv Sasuke]
» Follow me in Wonderland ~
» FOLLOW ME DEEP SEA BABY~ ft. keelan
» i follow you dark room honey -- mardi dix juillet, 16h42.
» I will Follow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Midwest :: Chicago-