Partagez | .
 

 [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Mar 16 Fév - 23:02


RP Terminé

SUJET PRIVÉ : FT. GABRIEL
# TYPE : Temps Présent
# DATE : 14 février (ahah, la bonne blague)
# MOMENT DE LA JOURNÉE & TEMPS APPROXIMATIF : Fin de soirée en cours de nuit

# PRÉSENCE DU MJ : Nope, je pense que ça ira XD

# AUTRE : une autre info, un commentaire ?
SHADOW


C'est un sorcier et un Archange qui rentrent dans un bar...


 
feat : Gabriel

Rien ne va plus, les jeux sont faits. Ou plutôt, ma vie part en vrille. Le problème ? Oh, il y en a plusieurs, j’ai trop peu de clients à mon goût en ce moment, les voisins commencent à me taper sur les nerfs et ma carte magique de Chicago n’avance pas comme je le souhaiterais. Mais le plus dérangeant ? Je suis en train de tomber amoureux. Comment ça ce n’est pas un problème ? Oui, non, certes, en soit ce n’est pas un problème, ce serait même une bonne chose, mais pas dans mon cas. Je suis en train de tomber amoureux de mon majordome. Le type qui bosse pour moi et qui...En gros qui fait en sorte que je ne meurs pas faim, que je vive dans un endroit vivable…Bref. En tout cas ce n’est pas une bonne idée ou une bonne chose. Je suis un sorcier et une grande gueule avec ça ; rester aux coups d’un soir est quelque chose qui me convient très bien pour une raison simple : au moins, je ne risque pas d’être distrait en pensant aux gens que je laisse derrière moi si jamais je suis un peu trop…Imprudent dans mes affaires.

Mais avec cette réalisation…Ca change beaucoup de choses. Je vais avoir besoin d’un peu de temps pour encaisser ça. Première chose, il est hors de question qu’il l’apprenne. Seconde chose, je vais avoir besoin d’alcool…De beaucoup d’alcool pour noyer ça. Ensuite on verra. Enfin, dans le futur très proche de cuverais l’alcool que j’aurais ingéré, mais passons.

Ainsi je m'en allumais une sur le chemin vers le bar le plus proche, l'un des seuls vraiment bien en fait. Oui c'est l'une des premières choses que dont j'ai fait le tour ici. Les bars. Après, je n'y vais pas souvent, étant plus un fumeur qu'un buveur et surtout, préférant boire tranquille chez moi. Mais là, il me faut du bruit, des gens, quelque chose pour distraire mon cerveau de ce que je venais d'apprendre. Je pris même le temps d'en fumer une seconde devant le bar avant de rentrer, n'attirant pas plus l'attention que cela sur moi. Je n'étais qu'un pécore de plus dans cette bourgade. Certains verres se levèrent en ma direction et je leur lançais un signe de tête. Des gens qui venaient parfois aux projections de films que je faisais bénévolement dans la pâtisserie/salon de thé en face du vidéo club. Je traversai la salle et allai m'asseoir au bar.

"Un Aberlour, sans glace, love."

Dis-je à la barmaid présente. Je savais qu'elle avait compris que mes "love" tenaient plus d'un tic de langage venu avec moi de mon Pays de Galles natal que d'une quelconque tentative déplacée. Le whisky apparaissant devant moi, je le vidai d'une traite avant de lui faire signe de me resservir la même, mais un double cette fois. Celui-ci tiendrait plus longtemps. Mais je risquais d'être sacrément tipsy quand je sortirai de ce bar...
to follow...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Mer 17 Fév - 1:02

... mais le sorcier pue le shampoing aux fraises,alors l'Archange le soule.


 
feat : Rafiki


Si vous ne le saviez pas, sachez que les anges existent. Les sceptiques auront beau vous dire le contraire ... Je suis quoi à votre avis ? Un alien parasite se baladant dans des chaussons en peau d'Homme ? … Quoi qu'à la réflexion, c'est à peu près ça, selon les points de vues. Hé, qui puis-je ? Cela fait tellement longtemps que je me suis fait faire le lifting que j'ai tendance à oublier qu'à la base, je n'ai pas vraiment cette tête là. Enfin, pas comme si ça importait vraiment – je veux dire, cela me va mieux qu'à Madonna. Et j'ai toujours le principal : mes ailes, mes pouvoirs, mon charisme et mon égo bien portant, même si ils ont été un peu malmenés lorsque Métatron a décidé de jouer aux apprentis Papa Tout Puissant. Être Calife à la place du Calife, tel était son désir – il aurait pourtant du savoir comment cela allait tourner. Enfin.
Pour en revenir à nos moutons, ce n'est pas comme si les humains étaient contre lorsque l'un des nôtres demandait à rentrer dans leur peau pour pouvoir botter plus facilement le cul de nos semblables. Bien que cela restait relativement rare. Enfin. Pas qu'on soit inactif, juste que la majorité de mon espèce se contentait d'observer. Observer et tout noter dans les calepins, à ne plus savoir où les foutre – et à une époque j'adorais les mettre dans le désordre complet, sur le bureau de Michaël. Le voir criser, c'était le pied total, et cela fait une éternité que je n'ai pas embêté l'un de mes grands frères de la sorte – et je ne m'y risquerais pas, bien qu'ils soient désormais de retour. Yurg. Bonjour l'angoisse.

Je secoue doucement la tête, virant les pensées déprimantes, regardant les alentours avec curiosité tout en pensant -une fois de plus- aux miens. J'étais véritablement le seul à avoir foutu le camp de mon plein gré, bien avant que tout n'explose en un joyeux feu d'artifice. Feu d’artifice qui menaçait de recommencer en plus destructeur cette fois-ci, avec le retour de mes deux aînés. Qui avait pu les sortir de là ? Mais la véritable question était plutôt la suivante : pourrais-je m'interposer entre eux ? Bien sûr que non. Mais … j'aimais ces insectes bipèdes. Même si la moitié était bonne à envoyer en Enfer, l'autre moitié valait tout de même le coup. Que choisir ? Mon envie ? Mon devoir ? Arg. Moi qui pensait en avoir terminé pour de bon avec toutes ces responsabilités la première fois – lorsque Luci m'avait tué … Car si mes frères et soeurs s'arrachaient certainement les plumes pour les retrouver tandis qu'un autre s'efforçait de continuer à combattre le mal all alone avec un élan et un écureuil rembourré, moi j'attendais simplement ma bière, assis tranquillement dans un bar de Chicago. Ce que je fichais ici, loin de mon chez moi, alors que le sexshop devait être plein à craqué en ce jour de Saint Valentin ? Et bien … J'avais entendu des rumeurs … A propos d'un autre de mes frères qui avait décidé de se mêler aux humains. Comme quoi l'ordre des priorités n'était plus vraiment la même. La curiosité, franchement, quel vil défaut.
Enfin, ceci dit, ce n'est pas comme si l'alcool allait me faire quelque chose. J'étais loin de m'enfiler le même magasin que Castiel à une époque. Je voulais juste me poser – quel jeu de mots -, et profiter du temps qui me restait sur Terre avant le nouveau grand Kaboum flash lumineux – à moins que Papa en personne ne décide de s'en mêler mais en attendant … Bref. A Rome fait comme les romains, disait l'adage. Dans un bar, mieux valait-il donc commander un verre, même une pisse jaune au goût âcre. Et puis cela me permettrait d'observer un peu mon entourage, et écouter les dernières nouveautés environnantes – sans compter sur le fait que j'espérais croiser des humains ayant été en contact avec mon frère, car l'endroit empestait son odeur.

Je me redresse sur mon siège lorsque ma boisson – cette horreur – me parvient. Pour une fois que je suis tranquille, je compte bien en profiter … Seulement c'est à croire que Papa m'a à l'oeil, car le « Destin » vient une nouvelle fois me botter le cul. « Un Aberlour, sans glace, love. » … Par la culotte de Jésus. Cette flagrance qui me dézinguait déjà les narines avant que ce type ne fiche un foutu pied dans ce bar, odeur qui m'a fait me tendre comme un arc au premier abord, odeur trop bien connue … et pourtant si … étrange … Merde. C'est à croire qu'il s'est roulé dedans. Je délaisse ma bière pour fixer le type et son aura me saute aux yeux comme un phare illuminant la nuit. Est-ce que ce mec est masochiste pour se balader ainsi en se trimballant avec une telle flagrance et marque angélique ? Enfin je suis censé être un petit humain lambda pour le moment, mais je ne peux m'empêcher de sourire et grimacer en même temps. Pas que son sort m'intéresse dans le fond – je m'en cogne comme de la crémation de Jeanne. Non. Ce qui me fait tiquer autant c'est … Même Dean, qui se fait dorloter allègrement par Castiel, ne pue pas autant l'ange ! Au nom du dernier prophète à s'être fait lapidé, qu'est-ce que mon petit frère – que j'ai certainement pas connu par ailleurs – a pu donc faire à cet humain ? C'est à croire qu'il s'est copieusement envoyé en l'air avec … Quoi que. Vu la trogne du gosse, où mon frangin ne sait pas y faire du tout et mériterait des conseils avisés de professionnel – moi – ou bien … Non. Oh non. Ne me dites pas que … Si ? … Oh la crise de rire.

Les anges ont la capacité de base de ressentir les émotions des autres. Je suis un archange, ce qui signifie que … Bitch, je suis un ange cheaté et de la haute. Et ce que cet humain dégage n'est autre que … de l'amour. Bon. Vous me direz, certes. Encore un moine qui s'est vendu à l'église dans l'espoir de rencontrer Jésus après sa mort, ou d'entendre Papa lui chanter des louanges. … Non. Il ne s'agit pas de ce genre d'amour. Je parle de l'autre, là, celui que distribue les Cupidons quand ils s'y mettent – aujourd'hui étant d'ailleurs leur journée la plus chargée de l'année, les pauvres. Et puis vu la tronche du gars, il n'a pas l'air de croire en Papa de base, de toute façon. Bien. Il est amoureux. D'un de mes frères. … Le premier Avril en avance, et promis cette fois, je n'y suis pour rien. Ceci dit, cela explique peut-être le fait qu'il semble être au bord de la rupture psychique et qu'il désire ardemment noyer ses problèmes de canaris dans l'alcool ...
Bien. Je hausse pourtant un sourcil à sa demande, tournant légèrement mon siège vers lui tout en terminant ma bière lentement. Si, à mon sens, il ferait mieux de dévaliser le magasin en commençant par du fort, je ne peux m'empêcher de ressentir de la compassion envers ce petit. Compassion, mêlé à de la curiosité, mêlé à l'envie folle de mettre un peu de bazar – j'ai été calme durant, quoi … Trente minutes ? Je progresse.
« Apparemment quelqu'un ici à des problèmes. » Je marmonne, avant de commander un scotch. De quoi je me mêle au juste, se demandera t-il sûrement. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'à partir du moment où un type se trimballe avec l'odeur d'un de mes frères a en faire jaser, il est de mon devoir d'intervenir. La véritable raison ? Ok, je m'ennuie. Et puis c'est la Saint Valentin tout de même … Il mériterait presque un petit cadeau.
« Vous feriez mieux de bouffer des cookies mon vieux, ou de mater du porno : c'est moins dangereux pour la santé. » Je rajoute donc, avec un léger petit sourire ironique. Je peux même te proposer le dernier DvD made by me, authentique, certifié vrai, si ça te branche, gamin. « Ou alors de passer à l'étape supérieure plutôt que de vous empoisonner avec des conneries. Là au moins, vous pourriez réellement pleurer votre célibat comme il faut. » Je veux dire, quitte à finir ivre, autant le faire avec du bon alcool, histoire de rester classe - même si l’indétrônable reste Crowley dans ce domaine, je dois l'avouer. Et puis, si il doit finir à sortir à la pelle cela me permettra au moins de le cuisiner et Papa sait que je suis foutrement curieux d'en savoir plus. Voyons voir. Quel cadeau pourrais-je lui faire ?
to follow...

fiche by mad shout.







Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Mer 17 Fév - 20:39

C'est un sorcier et un Archange qui rentrent dans un bar...


 
feat : Gabriel

Comme si c’était vraiment le moment que quelqu’un ne vienne jouer les curieux sur ma pomme ce soir…Mais il en fallait bien un, parce qu’une journée bizarre ne finissait pas par simplement un bon verre de whisky et un écroulement en règle dans son lit le soir venu. Donc forcément j’ai le type du bar qui vient tenter de taper la discute avec moi et qui probablement essaiera de m’aider, parce que c’est un bon samaritain qui cherche sa B.A du soir. Pas de bol mon gars, tu ne pourras rien pour moi. A moins d’être un sacré fondu de surnaturel, ou un fêlé du casque…ou un religieux allez savoir. La religion n’interdit pas de fréquenter les bars que je sache. Je tournai la tête vers le type qui venait de parler et eu un sourire amusé.

"C’est le verre qui te fais dire ça, ou ma tête de zombie fraîchement sorti de la tombe ?"

Je retournai le regarde vers mon verre, sachant pertinemment que, maintenant que je lui avais répondu, il n’allait pas me lâcher tant qu’il n’aurait pas obtenu ce qu’il voulait, quant à savoir ce que c’était exactement…excellente question. Je vois l’autre commander un scotch et s’adresser de nouveau à moi. Des cookies hein ? Je n’ai pas pu m’empêcher de rire. J’aurais pu, me calmer les nerfs avec de la bouffe, notamment des pâtes au cheddar bien de chez moi. Tout ce qu’il ne faut pas pour la ligne mais tant pis. C’était ma bouffe du réconfort les pâtes et quand je n’allais vraiment pas bien, je me faisais même des macaronis aux fromages, les vrais. Mais revenons à la conversation en cours.

"A moins d’être diabétique, là c’est direction le suicide par overdose de sucre"

Moi, contrariant ? Mais noooooooooooooon. Ou juste un peu. Mais j’avais déjà admis, plus ou moins, qu’effectivement j’avais une journée de merde, c’était déjà beaucoup. Aussi parce que honnêtement, sa façon de faire à ce type me faisait tellement rire…Mais passons, parce qu’il reprenait.

"Si t’offres ta tournée, pourquoi pas, moi je m’offre ce que mon portefeuille peut me permettre. Et je ne suis pas encore assez désespéré pour songer à finir ma vie de manière précoce."

Parce que je n’étais pas sûr de quoi il parlait quand il disait « passer à l’étape supérieure ». En tout cas, il sortait du lot de gens que je rencontrais habituellement par ici. Ce qui n’était pas un mal en soi, soyons clair. Mais dans d’autres circonstances, j’aurais probablement été plus à même d’écouter et d’apprécier ce type. Mais bon, on fera avec.

"Rafe Lockwood. Et toi ?"
to follow...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Sam 27 Fév - 19:21

... mais le sorcier pue le shampoing aux fraises,alors l'Archange le soule.


 
feat : Rafiki


J'en reviens toujours pas. Il amoureux d'un de mes petits frères. Quoi ? Oui ça me troue le cul ! Enfin … Vous voyez ce que je veux dire. Non ? On s'en fout. « C’est le verre qui te fais dire ça, ou ma tête de zombie fraîchement sorti de la tombe ? » Je souris à sa remarque – bien joué, petit. « Un mélange des deux, sans aucun doute » je rétorque, sûr de moi. « Même si ta tête de décrépit fini y est pour la majorité. » Je hausse les épaules, finissant ma liqueur âcre mais meilleure que la pisse jaune d'un geste, avant de faire signe à la jeune femme présente derrière le comptoir. Il va vraiment falloir du fort. Du très très fort, pour ce môme. Pas forcément pour qu'il se remette. Quoi que. Pour ça il faudrait que mon frangin passe à l'acte – et je trouve ça franchement dégouttant d'y penser – ou qu'il règle cette histoire de lui-même. Oh. Y'a pas écrit Plaintes et S.A.V. sur mon front, ok ? Oui, je suis l'archange de la télécom et du wifi, n'empêche que, faut pas pousser le bouchon trop loin, Maurice. Les courriers du cœur c'est la délégation des cupidons, moi je suis plutôt branché Nouvelles Divines. Enfin bref.

Je me tourne un peu plus vers lui, mine de rien, alors qu'il se marre. Cela m'arrache un sourire – vrai qu'il est mignon quand il rit, le petiot. « A moins d’être diabétique, là c’est direction le suicide par overdose de sucre » A ce point ? Et bien. Je arque un sourcil, surpris, avant de réfléchir. Après tout … C'est vrai qu'à ce stade, il est plutôt foutu. Encore faudrait-il qu'il soit au courant que mon frère est ce qu'il est, là on aurait atteint le bord du gouffre.
« C'est si grave que cela ? » Je demande néanmoins, histoire d'en avoir le coeur net. « Tu es tombé en panne alors que tu allais faire hurler la demoiselle ? Non, laisse-moi deviner, ta demoiselle a de la barbe, et elle est du genre coincée. » Je hoche la tête, comme un psychanalyste digne de ce nom, avant de hausser les épaules de nouveau. « Plus sérieusement, j'ai tendance à bouffer du sucre à tord et à travers, alors j'ai tendance à oublier qu'on peut en crever d'overdose. » Je souris, sincère. C'est surtout que je ne peux pas crever tout court par les moyens conventionnel. Enfin, il est bon joueur, il me fait même une proposition alléchante et imbattable … Qui va le propulser droit dans les ennuis, de la racine des cheveux jusqu'aux orteils, mais ça il ne le sait pas encore.

« Si t’offres ta tournée, pourquoi pas, moi je m’offre ce que mon portefeuille peut me permettre. Et je ne suis pas encore assez désespéré pour songer à finir ma vie de manière précoce. » Deal, mon grand. Mais ne vient pas te plaindre ensuite, parce que, franchement, cette idée généralissime, c'est la tienne. « Barmaid mettez-nous ce que vous avez de plus fort dans votre cave pour nos deux pauvres coeurs éplorés de célibataires endurcit ! Et dans deux grands verres, je vous prie, c'est ma tournée. » Je tonne, claquant des doigts, tout en souriant grandement, fier de moi. Je crois avoir trouvé quoi faire, sincèrement. J'espère que cela lui plaira, et surtout, que cela fera bouger mon frère. Je me contente en attendant de hocher sagement la tête lorsqu'il me décline son identité – ce que je peux m'en foutre, en fait -, avant de sourire – allons jouer le jeu, continuons, c'est à mon tour de lancer les dés.
« Gregory Richardson. » Autant donner mon nom d'emprunt. Si c'est un amateur de porno, il me reconnaîtra peut-être, sinon, tant pi, ce n'est pas ce que je recherche ce soir, laissons la célébrité là où est. Je pousse un soupire de joie lorsque la demoiselle me rapporte deux grands verres contenant un liquide sombre, et rien qu'à l'odeur, je peux vous dire que c'est du lourd. Et du vieux. Donc, par définition, du bon. Je tends son verre à mon acolyte et future victime, avant de lever le mien, soudain très cérémonieux. « A la Saint Valentin et ses conséquences désastreuses sur le célibat. » Et ses merveilleux bénéfices en matière de porno, je rajoute, sans le prononcer, avant d'annoncer, docte : « il faut boire cul sec le premier verre. Ensuite, je veux tout savoir. Crois-moi, ça ne pourra jamais être plus étrange que ce que j'ai proprement vécu. » Et si vous ne me croyez pas, je vous enverrais en Inde, dire bonjour de ma part à Kali. Sincèrement. Un ange à coté ? Une partie de cartes truquées, et je ne parle pas de poker ici.
to follow...

fiche by mad shout.







Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Jeu 2 Juin - 9:42

C'est un sorcier et un Archange qui rentrent dans un bar...


 
feat : Gabriel

Là, honnêtement, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer face à ce qu’il raconte l’autre là. Rire, parce que l’image de la panne, malgré ce que cela peut sous-entendre, me ferait hurler de rire en temps normal, et pleurer parce que malheureusement, il a mis dans le mille pour la véritable raison de mon souci. Que ce soit un homme, je m’en fous. Ce n’est pas la première fois qu’un homme m’attire l’œil, et ça ne sera probablement pas la dernière. Ce qui est gênant dans cette histoire ce n’est pas le genre ou l’attirance, mais bel et bien les sentiments. Sinon je ne me prendrais pas autant la tête. Pas dis que j’aurais pu plus agir dessus que dans la situation actuelle, mais au moins j’aurais un souci en moins. Là c’est combo. Je préfère pourtant ne pas répondre clairement et hausse simplement les épaules. Je vide mon verre ; je n’ai pas exactement l’intention de lui raconter mon histoire. Il a l’air sympa hein, mais j’ai jamais été du genre très expansif envers des inconnus. La dernière fois que j’ai fait cela, j’ai fini par tuer un homme…Oui, je pars un peu en vrille. A croire que l’alcool me monte plus rapidement à la tête quand je ne suis pas bien.

J’ouvre de grands yeux quand je l’entends commander deux verres, donc je suppose, un pour moi. Okay, je ne pensais pas qu’il paierait vraiment sa tournée mais je ne vais pas refuser. Premièrement ce serait malpoli et je ne vais pas dire non à un verre gratuit. Pour une fois qu’on m’en offre un. Car non, ça ne m’arrive pas souvent. Il faut croire que ma charmante personnalité n’est pas suffisante (imprégnez-vous de l’ironie de cette phrase) pour inciter les gens à m’aborder en m’offrant des verres. Des poings, ça, oui, bizarrement. Je hoche la tête quand il se présente. Au moins, j’ai un nom à caler sur cette tronche.

L’alcool arrive et je prends le verre, le portant à mon nez. Ouah. Ah ouais, ça ne plaisante pas. Même dans mon Pays de Galles Natale je n’ai jamais senti une odeur pareille ! Et pourtant niveau alcool, on n’est pas les dernier. En tout cas, ça, ce n’est pas Américain. Les américains ils ne savent pas faire de l’alcool. Soit ils font du bourbon (beurk), soit de la bière fadasse. Perso je restais au whisky irlandais. C’est déjà très bien. Gregory lance un toast et je lève mon verre, le clinquant contre le sien avec un sourire. Il m’annonce alors devoir le boire cul sec. J’ai un petit sourire.

"Lechyd da!”

Sur ces quelques mots dans ma langue natale, je vide mon verre, doucement mais sûrement, cul sec malgré tout.

Okay. Je ne sais pas ce que c’est, mais ça décape. Je ferme les yeux un instant sous la brûlure de l’alcool, une comme j’en ai pas connu depuis mon premier verre de whisky dans mon adolescence. Je secoue la tête avec une exclamation.

"Okay, je ne sais pas ce que c’était, mais ça arrache…" j’ai même une petite toux qui accompagne mes mots. Bordel, je dois faire petit joueur là. Mais je sens déjà l’alcool me monter à la tête.

Je ne sais pas si je veux vraiment savoir quel alcool c'était dans ce berre que je viens de me descendre comme un Looser toute catégorie, parce que sinon je risquerais de vouloir en avoir chez moi et je pense que George me tuerais pour ça. Enfin non, il ne me tuerais pas; ça serait contraire au sacro-saint contrat - que je ne me souviens pas avoir signé un jour. Nan il...bah il m'aiderais à aller mieux le saligaud. Je grogne en posant mon visage dans mon coude en pensant à ça. L'autre il voulait l'histoire? Eh bien il allait l'avoir.

"La saint valentin...j'men fout!" C'est vrai mais pas le sujet "Nan. C'qui pose problème t'vois, c'est que le gars pour qui j'en pince, et il a pas de barbe, ça non, il se rase de près, lui, bah c'est un type qui travaille pour moi. Alors ouais, un truc entre collègue, c'est pas grave. Ouais sauf que là si parc'que c'est mon putain de majordome. Mais c'est pas une putain, hein!" Ouaip, bourré, méchamment même "J'me souviens même pas avoir signé son contrat mais maintenant il est là. Tous les jours! A prendre soin de moi tout ça...mais je peux pas toucher. Parc'que je suis un bon à pas grand chose et que si je touche pour plus qu'un coup d'un soir ça finit mal...et que je veux qu'il finisse mal"

Arrêtez les vannes, maintenant, je vous jure...
to follow...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Lun 6 Juin - 18:20

... mais le sorcier pue le shampoing aux fraises,alors l'Archange le soule.



feat : Rafiki

Je me retiens de rire en voyant sa tête d'ahuri lorsqu'il me voit commander les deux verres. Oui, il y'en a un pour toi, mon petit. Ce n'est pas comme si je payais réellement après tout – même si les billets que je tends sont des vrais, je peux fabriquer autant de monnaie que je veux. De même, ce n'est pas si peu d'alcool qui va me faire de l'effet. Par contre, toi … Oh, Papa, ça y'est, je me gausse. Ce que je lui sers, c'est de l'hydromel, mais pas n'importe lequel, non. Celui qu'Odin aimait boire à sa table lorsqu'il était encore vivant – car oui, je m'invitais de temps à autre à sa table, et oui, je lui ai chouravé un tonneau ou deux. Bon, d'accord. Plutôt une centaine en réalité, et ce sur plusieurs siècles. Un par ci, un autre par là, il n'avait jamais rien remarqué. Pour le reste, et bien, je l'avais convaincu d'ouvrir une distillerie dans le coin, et ce bar est l'un des rares à en faire lorsque l'on savait correctement comment le demander. Et croyez-moi, cela faisait presque une éternité que je n'en avais pas bu – c'est bien pour cela que j'en commandais une seconde tournée, pour pouvoir siroter le second. Mon nouveau cobaye, en revanche, devrait certainement en rester au premier verre – si il finissait le second, il se taperait le coma éthylique à coup sûr. Et il serait dommage de la casser, n'est-ce pas ? C'est la Saint Valentin, après tout.

« Lechyd da ! » Je réponds en souriant, notant que le gamin est donc gallois. Bien bien. Il a donc, au moins, l'habitude de l'alcool fort … Même si ce qu'il est en train de boire cul sec n'est pas la même limonade. Avec un peu de chance, il tiendra tout de même plus que les autres.
« On appelle ça de l'Hydromel » je réponds en souriant, content de moi, liquidant cul sec ma boisson avant d'agiter mon verre vers la personne qui détient la bouteille. « La boisson des guerriers dignes de partir mourir au combat. » Enfin je te rassure petit, toi, tu n'es pas près de crever si un ange veille sur toi. A ce sujet, d'ailleurs, passons aux choses sérieuses … et le petiot semble du même avis puisqu'il se met à table. Je l'écoute en mangeant des olives qui trônent fièrement dans une coupelle, avant de sortir rapidement une sucette. On devient vite accro à ces trucs là, même si, entre nous, je n'en ai toujours pas besoin. Habitude plus que besoin, j'aime pourtant avoir le goût du sucre dans la bouche, et bouffer une sucette tout en sirotant de l'hydromel, croyez-moi, renforce le plaisir des papilles. Le sucre appelle le sucre, après tout. « Un type qui travaille pour toi ? Un majordome ? Ah bah ça va, y'en a qu'on les moyens ! » autant jouer le jeu et me renseigner mine de rien. Je lève les bras en le regardant fixement, sifflant même un peu d'envie – fausse, mais ça il ne le sait pas. Mon petit frère, jouer les majordomes chez un humain … Allons bon. Ils sont plutôt typés balais enfoncé dans le cul jusqu'aux franges. Qu'est-ce qu'un ange irait foutre dans un costume trois pièces à bouger un plumeau ? Je penche la tête, intrigué ensuite, sans cesser de me poser des questions.

« Un contrat ? Il est super réglo, ton type. Tu me le prêterais, voir ? Ca aurait besoin d'un coup de ménage chez moi. » Je rajoute, en rigolant en façade – je lui remonterais les plumes, oui ! A moins que mon frère soit encore plus tordu que moi et qu'il aime se trimballer avec un string, des porte-jarretelles et un costume de soubrettes, bien entendu – ce serait alors une autre histoire … bien plus tordue. Et digne d'un film porno de la chaîne Casa Erotica. Il n'empêche, j'étais aussi curieux à propos du contrat – cela ressemblait plus aux démons des croisements de faire signer un contrat qu'aux anges ! Bon sang, mais qu'est-ce que celui-ci foutait donc ? Je reprends une gorgée d'alcool, soupirant quelque peu. « Tu devrais essayer. Après tout c'est toi le patron et il est à ton service, nan ? Il doit donc exécuter les ordres. Donc si tu lui demandes, mettons, ne serait-ce que de t'embrasser, tu pourrais au moins savoir quel effet cela fait … et donc y voir plus clair. »Heureusement que ni Michaël ni Lucifer ne m'entendent dire un truc pareil, ils me renieraient et bien que je sois le premier à avouer mon amour pour la liberté … l'idée de voir un de mes petits frère obéir à un truc pareil me donne envie de hurler de rire. « Si ça se trouve, tu as juste envie de t'envoyer en l'air avec. Il est du genre comment, ton majordome d'homme ? Tiens d'ailleurs. Comment qu'il s'appelle ? Si ça se trouve, je le connais. » Mordra, mordra pas ? Ne m'oblige pas à te bourrer un peu plus pour avoir ses infos, même si, petit, tu es mignon en étant complètement beurré.
to follow...

fiche by mad shout.







Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Mar 7 Juin - 22:35

C'est un sorcier et un Archange qui rentrent dans un bar...


 
feat : Gabriel

Je ne retiens que la moitié de ce que me raconte Greg sur l’alcool que je viens d’ingurgiter cul sec. Bah, de toute façon, je suis déjà bourré. Donc je ne pense pas que ce soit vraiment une bonne idée que je m’en souvienne. Sinon je serais tenté d’en trouver et d’en boire et là mon alcoolisme finirait par toucher le fond et j’en connais un qui, s’il osait, m’en fouterait une, genre méchante. Parce que George, il est gentil, prévenant et attentionné (en gros ce qu’un majordome doit être si j’ai tout compris), mais à mon avis il ne faut pas l’énerver. Je sais déjà qu’il n’aime pas quand je rentre ivre à l’appartement et je sens bien que mon tabagisme l’irrite. Cependant, je ne l’ai encore jamais vu énervé au sens propre du terme. Or, j’aurais plus tendance à me méfier des gens tout calmes et gentils que des énervés (dans mon genre). Car les calmes renferment en général les pires sadiques quand ils sont poussés à bout. Donc ouais, ne pas se souvenir de ce que je bois ce soir n’est pas plus mal.

En fait, ne pas me souvenir de ma soirée du tout, ne serait pas de refus. Vu ce que je déballe à l’autre buveur, je préfère encore oublier. Dire que habituellement je suis du genre à donner mes sentiments avec parcimonie, là c’est les chutes du Niagara version feelings. Hourra…Et c’est que ce n’est pas fini en plus, car l’alcool prend de plus en plus possession de mon esprit et il me pose des questions, alors la réaction logique de mon cerveau alcoolisé c’est quoi ? Bah lui répondre pardi ! Je fais un vague signe de bras avec un souffle, l’air de dire « tu dis de la merde gars ».

"Nan. En fait, je le paye mal, je ne sais même pas pourquoi il reste là ! Il doit être maso…" ouais, comme moi ce soir en fait…Sauf qu’il parle de le prêter et je sens mes instincts possessif remonter à la surface. Pas cool, pas cool !!! Je pointe un doigt, pas très stable, vers lui et plisse les yeux "Nan. Pas toucher" ….Quand je commence à oublier la base sujet-verbe-complément, on est mal barré. Je l’écoute pourtant, presque religieusement, et contemple ce qu’il vient de me dire pendant une longue minute (le temps que mon cerveau ne déchiffre et imprime ce qu’l venait de dire en fait) avant d’avoir une mine de dégoût "Ca va pas dans ta tête toi…J’frais pas ça. C’est pas sympa pour lui et puis…j’ai pas envie qu’il le fasse pace’qu’il se sent obligé. Je veux qu’il ait envie de le faire. Sinon…Sinon c’est que dalle. Que chi. Bah…je pensais que c’était ça. Et puis en fait non. C’est plus. C’bien ça le problème." Je soupire, lourdement et reprend une gorgée d’alcool, fermant les yeux une seconde à la brûlure sur la descente, puis reprend "Grand, genre, GRAND, cheveux noir, toujours hyper bien coiffé. J’veux dire, y a pas un cheveu qui dépasse. Rien, nada. C’est genre la raie parfaite et rien qui dépasse" oui je répète et alors ? Je vous merde, okay ? "Yeux bleus…Mec, y a rien qui rivilase…Ravila…Bref qui vaut plus. Et pis il est toujours habillé classe. Et y a pas longtemps il a acheté des nouvelles fringues et…Wow. Voilà. C’est George."

Ca ira comme ça ou je dois encore m’enfoncer un peu plus dans la merde ? Non parce que là quand même j’y suis mais alors jusqu’au cou. Manquerait plus que ce type me ramène et qu’il raconte tout à George et alors là j’ai une belle lettre de démission sur la table du salon le lendemain en me levant avec une gueule de bois monstre.

"Mais il mérite mieux qu’un type comme moi…Je fume comme un pompier, bois comme un trou, j’ai pas de revenu fixe malgré tous les connards de cette ville, et en plus je manque de me faire tuer à tous les coins de rues à cause de ma grande gueule. J’aurais quoi à lui apporter, hein ? Rien."

Bah non, visiblement il fallait que j’en rajoute une couche.
to follow...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Sam 18 Juin - 16:20

... mais le sorcier pue le shampoing aux fraises,alors l'Archange le soule.



feat : Rafiki

Il me fait rire autant qu'il m'exaspère. C'est bien pour cela que j'aime autant la race humaine – eux au moins savent s'amuser. Et rigoler à leurs dépends est toujours un vrai plaisir. Je reprends une gorgée de ma boisson, passant ma langue sur mes lèvres pour savourer le goût du miel un peu plus longtemps, notant tout ce qu'il me dit – et écoutant ce qu'il pense en prime. Quoi ? Je suis curieux. J'ai bien entendu son désir de tout oublier de la soirée, et en un sens cela m'arrangerait bien, à moi aussi. Après mûres réflexions, il se pourrait bien que je lui fasse un cadeau, à ce petit. Considérez ça comme un petit test – car je regarderais le dénouement avec le zèle d'un animateur de jeu télévisé, tout en comptant les points. Bien entendu.

« Si il reste malgré la paye, soit il est maso, soit il t'aime plus qu'il ne le montre. » Je hausse les épaules, doctes. Si c'est un ange, c'est simplement qu'il suit les ordres et qu'il considère ce gamin comme sa sacro sainte mission, mais je ne vais tout de même pas tuer les espoirs de ce môme dans l'oeuf – car ce serait me trahir, et surtout, ce serait tourner court au jeu. Par contre sa réplique me fait ricaner littéralement – il tangue, mais regardez ce petit singe ! Je suis tombé sur un comique ! « Message reçu, j'te le laisse. C'est dommage, j'aurais pas l'occasion de connaître. » Enfin, pour le moment. Mais je compte bien profiter de la vue d'ici peu. Quelques heures tout au pl us, d'ailleurs. Quoi ? A notre époque, on a bien le droit de vivre par procuration, surtout lorsqu'on est l'archange de la télécom. Considérez ça comme mon salaire – cadeau de moi à moi, merci beaucoup, il ne fallait pas. En revanche, il remonte grandement dans mon estime ensuite, en voulant ainsi préserver le libre arbitre de mon crétin de petit frère. C'est mignon. Et écœurant. Et stupide. Mais honnête et généreux de sa part. Mhm. Tu vas ramer si tu veux que le frangin se lance dans un discours plein de sentiments et qu'il passe par l'étape physique, mais … Bah. Il y a peut-être d'autres cas rescapés du formatage « balais dans le fion profondément enfoncé ». Si Castiel peut s'en sortir, après tout, c'est bien la preuve que tout le monde peut faire un effort. Mhmmm. Oui. C'est décidé, il mérite sa récompense – et qu'on aille pas me dire que je ne fais jamais rien pour les humains ; je ne suis pas Michaël, les miracles sont de la taille des êtres qui le méritent.
Je souris ensuite en secouant la tête sans plus rien dire, trop occupé à mettre en place les détails de mon idée grandiose, et à essayer de mettre un visage humain sur la trogne de mon frère. Grand, hyper bien coiffé … Super, ça m'avance. Il y a tellement de maniaques du détail dans la famille. Prenez Zachariah par exemple. Jamais un pet de travers – enfin jusqu'à ce qu'il capote. De sûr ce n'est pas un de ces sales gosses que j'ai pu potentiellement élevé – j'aurais reconnu la signature. Les yeux étant également répétitif – je veux dire, outre de rares personnages tels que moi, tous ont les yeux bleus – cela ne m'aide pas plus à trouver l'identité. Par contre, le fait qu'il achète de nouvelles affaires fait de lui un cas rare … Non seulement le gamin copine avec la dernière créa de papa, mais en plus le voilà à les imiter. Cela délimite bien plus mes choix que tout ce qu'il a pu m'avouer jusqu'à maintenant – je ne compte pas sur le nom, ce petit futé en a inventé un, à moins qu'il n'ait utilisé celui de son véhicule. Bien bien. Sauf que je n'irais pas chercher les réponses dans les archives du Paradis – ce serait un coup à me griller –, non. Il va donc falloir que j'aille vérifier par moi-même … mais sans me faire voir.

« Mais il mérite mieux qu’un type comme moi…Je fume comme un pompier, bois comme un trou, j’ai pas de revenu fixe malgré tous les connards de cette ville, et en plus je manque de me faire tuer à tous les coins de rues à cause de ma grande gueule. J’aurais quoi à lui apporter, hein ? Rien. » Je cligne des yeux à sa réplique, le fixant, impressionné. Il est bien plus lucide que ce que je ne pensais, même si il a tendance à se dévaloriser un peu trop. Peut-être est-ce pour cela que mon frère s'accroche autant à ce petit ? Ce ne serait pas étonnant si j'ai raison avec mon portrait de chevalier servant. « Si ça se trouve, il cherche à te rendre meilleur parce que tu vaux mieux que ça. Mais une fois encore, c'est un comportement de femme au foyer, si tu veux mon avis. » Je ne peux m'empêcher d'en rajouter une couche, c'est fou. « Si tu es si désespéré que ça et qu'il est le genre bon samaritain, il doit prendre son pied à te sortir de ta merde quotidienne, va savoir. Y'a des gens tordus. Ou alors, il attend juste le bon moment pour te demander une avance, et va savoir comment tu le payeras à ce moment là. » Et je ne préfère pas y penser, même si je pousse le bouchon loin par pur plaisir. Je secoue la tête, avant de lever mon verre et faire signe au barman de remplir au quart celui de Rafe. « Allons bois donc un coup supplémentaire. J'te ramènerais à ta porte après. Tu verras. Quelque chose de bien arrivera sûrement ce soir – c'est la Saint Valentin après tout, et si tu veux vraiment quelque chose, c'est le sûrement bon moment pour prier, mon gars. »

to follow...

fiche by mad shout.







Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Invité
avatar
Invité

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Mar 28 Juin - 10:25

C'est un sorcier et un Archange qui rentrent dans un bar...


 
feat : Gabriel

Bien, au moins il acceptait de rester loin de George. Eeeet je tourne grand malade à ce sujet il va peut-être falloir que j’aille voir un psy pour sorcier un de ces jours, parce que là, ça ne va plus du tout. Enfin, si tant est qu’un quelconque praticien psychologue arrive à m’écouter jusqu’au bout sans avoir envie de se tirer une balle dans la tête avant. Non, mauvais plan. Ce n’est pas comme si j’arrivais vraiment à faire des « bons plans » dans ma vie, hormis quelques plans culs de-ci, de-là. Avec ma grande gueule et mon habitude à me prendre pour ce que je ne suis pas, et aussi mon instinct de survie quasi-inexistant visiblement, je finissais plus à la limite de me prendre des coups dans la gueule que de faire des câlins aux gens. Mais passons, le sujet n’étais pas là.

Pendant un moment l’autre type me laisse parler, m’enfoncer, déblatérer des trucs que je ne devrais jamais dire, à personne, hormis moi-même quand j’ai envie de déprimer un bon coup. C’est bien, avant j’avais ma vie de merde et Cassie pour déprimer, maintenant, j’ai George aussi. Hourra moi…Enfin, je n’ai peut-être pas d’instinct de survie, mais j’ai clairement une volonté de fou furieux pour ne pas m’être tiré une balle depuis le temps…Ca devait bien compter comme un bon point, non ? Allez, on va dire ça. Histoire de ne pas avoir l’impression d’avoir passé ma soirée à m’apitoyer sur mon sort.

Sauf qu’après mon mini monologue sur le cas désespéré que je sois, Greg semble avoir un avis sur la question. Du moins sur les motivations profondes de George à agir de cette façon envers moi malgré ce que je lui propose en retour. Je n’aime pas son insinuation, il ne le connaît pas, George, il n’a pas à juger si ses agissements tiennent plus d’une femme au foyer que d’un majordome ! Je fronce les  sourcils et émet une protestation, bien faible à cause de l’alcool qui fait trainer mes mots.

"C’est sexiste ce que tu dis"

Mais alors quand il parle d’une avance, j’ouvre de grands yeux ronds de terreur. Alors précisons, déjà que j’ai peu de filtre en temps normal, avec l’alcool que je viens d’ingurgiter c’est comme si je n’en n’avais pas du tout, mais alors pas du tout, du tout.

"Un avance…Bordel mais dans ce cas-là je vais vivre sous un pont, parce que je roule pas sur l’or. Je peux oublier les vacances aussi, détective privé c’est pas le genre de métier qui te permet de fermer boutique pour aller te dorer la pilule sur une plage ou à farniente dans un hamac. Nope. Mais ça serait justifié vu ce que je lui fais subir, le pauvre."

Je regarde le verre se remplir à nouveau, même si ce n’est qu’au quart et je fais une grimace. Okay, c’est de la bonne, il n’y a pas à dire, mais il n’empêche que si j’en avale plus, de un je risque de salement saloper ses chaussures à l’autre, mais en plus il faudra me ramener dans une charrette histoire de m’aérer au passage parce que là je serais bien incapable de faire un seul pas en direction de chez moi. Je ne peux m’empêcher de rire quand il parle de prier.

"Ah ! La bonne blague. Dis, tu tiens à tes chaussures ? Nan parce que si je bois encore je sens qu’elles vont mal finir…"
Je pose mon visage dans mes bras une seconde en grognant, avant de relever la tête "Quant à prier, j’ai arrêté quand j’avais quinze ans et franchement, j’ai pas envie de reprendre. Nan. Ca sert à rien et t’as l’air d’un con en plus…"
to follow...

fiche by mad shout.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Age : Très vieux
Métier : Messager de Dieu décédé (officiel), Créateur des sexshops Casa Erotica à SF (officieux).
Situation : Célibataire & Père de Platypus Ier du nom (1er ornithorinque ayant existé rendu immortel)
Localisation : Basé à San Francisco. NYC depuis mi février.
Feat. : Richard Speight Jr.
Copyright : (avatar) Shadow & TUMBLR / Asmodeus (gifs)
Je suis aussi : Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 781

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel] Ven 7 Oct - 12:38

... mais le sorcier pue le shampoing aux fraises,alors l'Archange le soule.


 
feat : Rafiki



C’est définitif. J’aime ce môme. Un sourire encore plus grand étire mes lèvres, alors qu’il me traite de sexiste. Sexiste. Moi. Si tu savais qui tu t’adresses, mon gars … « Sexiste ? Non. Je plante juste une épingle de plus dans un stéréotype ancré par des abrutis il y a plusieurs dizaines d’années.  Je reste certain que de l’imaginer avec un petit tablier à te faire la cuisine te rend tout mièvre. Ne nie pas, mec. Je dirige un sexshop. Je sais ce genre de choses, l’entreprise des fantasmes et les désirs, c’est mon job. » C’est vrai par ailleurs, bien qu’en théorie je punis surtout les trou du culs en réalisant leur désirs de façon à ce que ça tourne mal pour eux. Enfin bref. N’allons pas nous répéter encore. Je ne m’attendais pas, en revanche, à le terroriser par la suite. Oh boy. C’est vraiment un cas désespéré – j’en roule des yeux et j’en soupire. « Je ne parlais pas de ce genre d’avances gamin. Plutôt de l’attirance charnelle, de fantasmes, de … Laisse tomber. » Je soupire une énième fois avant de terminer mon verre cul sec et sauter de mon perchoir, puis de sortir de ma poche une liasse de billets conséquente que je tends à la patronne. « J’le ramène. Merci pour le service. » Je souris grandement à la jeune femme et, après avoir vérifié que personne ne regardait – car la donzelle est trop occupée à fixer les billets, sidérée et les autres clients à boire leur pisse chaude –, je me contente simplement de nous téléporter devant chez Rafe, en claquant des doigts. J’avoue que j’aurais pu tout aussi bien tirer ce dernier jusqu’aux toilettes. Mais honnêtement, je ne voulais pas dégueulasser mes chaussures, et si c’était pour le voir se casser la gueule et tanguer … Je préfère qu’il fasse ça devant chez lui. Non. Cela aurait été moins drôle. Je tapote le bras de mon nouvel ami, qui se tient pour le moment debout, et j’appuie sur la sonnette de son antre. « Je t’aime bien gamin. Et parce que tu m’as bien fait rire, voilà un cadeau pour toi. Au plaisir de te revoir un de ces jours ! » Je lui lance un grand sourire satisfait, avant de claquer de nouveau des doigts et disparaître. Ne reste plus qu'à voir combien de temps il mettra à comprendre que je viens de le transformer en une charmante créature dotée d’une paire de seins et de jambes galbées à tomber ... Une chose est sûre : je vais bien m'amuser.
the end.

fiche by mad shout.







Let's ship it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t77-gabriel-you-can-t-take-the-trick-out-the-trickster http://solemnhour.forumactif.org/t799-carnet-d-adresses-de-gabriel-luci-i-m-home
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: [terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel]

Revenir en haut Aller en bas
 

[terminé] C'est un sorcier et un archange qui rentrent dans un bar...[Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'arrive, pour vous voler dans les plumes | Gabriel | Fiche terminée
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Casque du Roi sorcier
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Rps-