Partagez | .
 

 Premier contact avec la proie du vice (Abi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar

Age : antédiluvien
Métier : Prince et Général des enfers, Trafiquant d'art et propriétaires de clubs
Situation : Polygame
Localisation : Derrière mon bureau
Feat. : Cillian Murphy
Copyright : Moi même
Je suis aussi :
Personne d'autre
Date d'inscription : 08/10/2017
Messages : 70

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Dim 15 Oct - 18:41



First Contact

ft. Abigail & Asmodeus

Sa vision des choses est intéressante et m’ouvre une opportunité pour plus tard, profiter de la vie, de chaque instant. Cela fait parti des petites armes que j’ai utilisé pour pousser certains à justement profiter sans s’inquiéter des règles. Une vie si courte, il serait tellement dommage qu’en plus elle soit régie par des limites fixées qui ne feront que laisser un gout de remord en fin de parcours. Alors malgré les apparences c’est une femme qui fait ce qu’elle veut sans trop se soucier des risques car il n’y aura peut-être pas de lendemains, c’est une chose à ne surtout pas oublier et un concept qui se retournera surement sur elle. D’ailleurs par réflexe, en pensant justement à la vie si éphémère des mortels, un simple souffle pour un être multi millénaire comme moi, je glisse les doigts sur le pendentif de Dagda que je porte autour du coup, de cette divinité Païenne qui en soit ne représente rien pour moi en dehors qu’il est le seul souvenir que j’ai de cette femme rencontré peu de temps avant l’air du Christ, de cette femme tuée par des légionnaires et qui avait su m’affecter, en tout cas assez pour que je garde encore cet objet aujourd’hui tel un trésor des temps passés. Cela doit surement d’ailleurs choquer plus d’un démon de voir un Prince de l’Enfer avec un symbole Païen sur lui. « Ce n’est pas réellement faire de la philo que de confier sa vision des choses. Je pense que c’est important même. Beaucoup trop de personnes préfèrent vivre de jardins secrets et de silences, mais du coup font en sorte que personne ne les connaisse réellement. Ce qui est bien dommage. Et puis cela me permet d’un peu mieux trouver une forme d’harmonie alors que nous allons travailler ensemble. C’est aussi important pour les moments où nous devrions improviser. » Ce n’est pas totalement faut, connaître c’est faire confiance, se dévoiler c’est donner beaucoup à l’autre. C’est pour cela que peu savent qui je suis, que je suis encore en vie car je ne l’offre qu’à ceux avec qui je travaille pleinement.

En tout cas, ce que me montre Abigail me fait me dire que je pourrai surement lui montrer prochainement une part de ma nature et cesser le jeu du chasseur, je crois qu’elle n’est pas du genre à s’arrêter à la nature de l’être, ne faisant pas parti de ces extrémistes qui pensent qu’un démon doit absolument crever, ou qui ne cherchent pas à connaître l’interlocuteur, préférant directement tuer car c’est leur propre nature. Ne pouvant me passer de cigarette, plus un réflexe qu’une réelle dépendance, j’en profite pleinement en réfléchissant un instant, écoutant cette dernière venir simplement me demander quand. Et bien, en voilà une impatiente, c’est intéressant au moins elle est du genre à mettre de l’énergie dans l’action.

« Hum… Je pense qu’il faudrait commencer par essayer de s’informer plus, de trouver des pistes, vu que je n’ai que cette page. Peut-être aussi étudier les environs autour de ces lieux et les évènements qui s’y sont produits. »  Etudier une affaire, toujours important, mais surtout j’ai envie qu’elle puisse prendre cela autrement car pour l’instant j’ai la sensation qu’elle est comme une huitre totalement fermée et voudrait plutôt se débarrasser de moi au plus vite. Prenant un nouveau verre je redresse mon regard vers elle. « Si vous avez un ordinateur, nous pourrions rechercher dans les archives des journaux ou d’autres articles sur la toile qui permettrait de voir si nous trouvons des nouvelles données. » Oui, la je rentre sur un terrain glissant car moi et les nouvelles technologies, nous ne sommes pas des amis, je suis réellement mauvais avec tous ces appareils et finalement c’est presque normal non ? Ce n’est pas évident de s’adapter à l’évolution humaine et chaotique.






Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1164-asmodeus-hooked-on-a-feeling http://solemnhour.forumactif.org/t1175-carnet-d-adresses-d-asmodeus-dieu-que-c-est-bon-non-chuck-pas-toi
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Chicago [nomade]
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : Gué
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 17:44

"First contact"

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Il n'avait pas l'air de me trouver bizarre. Ce qui était, en soit, un fait étrange. Cela signifiait qu'il faisait lui même partie de ceux considérés comme "anormaux" par la société. Ou bien, il s'efforçait de ne pas me vexer. Il avait peut-être trop besoin de moi pour s'y risquer. Quant à ce qu'il venait de me répondre...meh. Cela me semblait naïf de croire qu'il était possible pour deux individus se connaitre "réellement". Les exceptions existaient, évidemment. Seulement, la plupart des gens ne se dévoilaient jamais entièrement. C'était une façon légitime de se protéger.

— Je pense qu’il faudrait commencer par essayer de s’informer plus, de trouver des pistes, vu que je n’ai que cette page. Si vous avez un ordinateur, nous pourrions rechercher dans les archives des journaux ou d’autres articles sur la toile qui permettrait de voir si nous trouvons des nouvelles données.
— J'irais le chercher toute à l'heure.

Il était plutôt gonflé. Nous devions "trouver des pistes", parce qu'il n'avait que cette page de journal pour l'orienter. Il aurait pu faire un minimum de recherche, avant de se pointer pour me demander de l'aide. Sérieusement. Ça l'aurait pas tué de taper trois mot clés sur un moteur de recherche. A moins d'avoir vécue dans une grotte toute sa vie, il devait certainement savoir comment faire. Ce n'était pas un papi non plus. Je soupirais intérieurement.

— Il nous faut un QG, pour les recherches. Chez toi ou chez moi? A peine ces mots prononcés, je réalisais que cette phrase était dotée d'une étrange connotation sexuelle. Avec un peu de chance, il ne se méprendrait pas sur son sens. Je n'avais fais aucune allusion, quelle qu'elles soient. Enfin, c'est pas vraiment chez moi. Je squatte chez d'autres chasseurs.

Il valait mieux que je précise. Je ne savais pas si les Graham étaient à la maison ou non, mais je ne pouvais décemment pas leur amener un illustre inconnu. D'un autre côté, leur présence était rassurante. Je verrais bien le moment venu. En attendant, une idée lumineuse m’effleurait l'esprit.

— Maintenant que j'y pense. Je sortais mon smartphone de ma poche. Pourquoi ne pas faire quelques recherches dès maintenant. Je tapais les mots clés "démons", "piège","chasseurs". Rien de bien concluant. C'était certainement trop précis. Je recommençais : "démon", "manipulateur", "liste". C'était beaucoup trop vague cette fois ci. Les 3/4 des démons étaient des manipulateurs dépravés. Cependant, deux noms retenaient mon intention. On a... Béllial, démon de la sodomie, connu pour être vicieux. Et Asmodée, démon joueur, passionné des plaisirs impurs. Mais ce sont des grosses pointures. S'il s'agit de l'un ou de l'autre, nous ne seront pas en mesure des les vaincre. Avec un peu de chance, il s'agira d'une autre créature.


made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : antédiluvien
Métier : Prince et Général des enfers, Trafiquant d'art et propriétaires de clubs
Situation : Polygame
Localisation : Derrière mon bureau
Feat. : Cillian Murphy
Copyright : Moi même
Je suis aussi :
Personne d'autre
Date d'inscription : 08/10/2017
Messages : 70

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 19:21



First Contact

ft. Abigail & Asmodeus

La vie est faite de secrets, je suis bien placé pour le savoir, arrivant encore à être surpris par des personnes que je connais depuis plusieurs milliers d’années, mais pour une vie humaine il doit être possible de se faire presque entière confiance et de connaître son partenaire. Si des êtres comme les Winchester y sont presque arrivés, d’autres peuvent le faire. Et encore je ne prends pas le meilleur exemple de l’humanité. Par contre quand elle parle de QG, j’affiche une fausse grimace à cette idée, ayant prévu le passé de ce rôle que je joue, je me mets alors à baisser la tête devant elle, repassant la main dans mes cheveux d’un air un peu bébête. Vous savez, le genre de langage corporel d’une personne gênée qui ne sait pas comment admettre quelque chose pour laquelle il éprouverait une forme d’honte. Mais ce qui m’intéresse dans sa phrase, c’est de voir qu’elle est capable de mots à sous entendu, donc même si la Chasseuse se montre asexuée, elle n’en est pas pour autant un frigidaire comme d’autres. Je fais exprès de ne pas relever la connotation pour me concentrer sur le faux sujet de ma honte.

« Il… faudrait mieux que ce soit chez vous… Disons que mon chez moi se résume par mon véhicule pour l’instant. » Ce n’est pas réellement surprenant en soi, beaucoup de chasseurs sont des nomades et ne voyagent qu’avec des armes ou leur équipement. Donc à nouveau j’use de fait existant déjà et non d’une invention paradoxale, mais comme je dois paraître nouveau dans le milieu, je garde la honte de paraître pour un SDF alors qu’elle a montré clairement avoir un foyer, même si ce dernier est une forme de colocation avec d’autres chasseurs, sujet qui m’intéresse encore plus car étudier ces autres mortels pourrait m’apporter de nouvelles sources d’amusements.

Je la regarde sortir cet appareil de haute technologie qu’elle a sur elle, un de ces machins que je n’arrive pas à comprendre ni utiliser, me contentant d’un vieux GSM avec un clavier numérique, tout ce qu’il y a de plus banal… Vous savez le genre d’appareil qui s’achète pour une bouchée de pain et que certains considèrent même comme jetable. Mon regard se pose, silencieusement, sur elle alors que je bois une nouvelle et longue gorgée de ma bière. Je l’écoute un instant en me contenant de ne pas avaler ma bière de travers… Belial et Asmodée… En voilà une belle coïncidence, si je devais conter à cette chère Poppaea qu’avec quelques mots sur son Smartphone, une chasseuse arrive à faire un rapprochement entre moi et le démon aux yeux blancs.

« Je croyais que ce genre de démon causait des effets visibles comme des changements météorologiques, la mort de bétails, et autres réactions surnaturelles sur notre environnement ? » Bon, j’avoue que c’est un événement qui se produit que dans certains cas, Azazel avait provoqué cela en usant trop de ses dons, tout comme cela m’est déjà arrivé en développant mon potentiel. « Cela serait une bien mauvaise nouvelle que ce soit des êtres d’un tel renom, ou peut-être que c’est un être voulant se faire passer pour ? » Faisant celui qui réfléchit alors que je me dis de plus en plus qu’il serait peut-être temps de dévoiler une autre carte à la jeune femme, lui montrer un peu plus mon visage pour rentrer dans une conversation sérieuse sans comédie. Après tout, elle n’a pas besoin de connaître mes réelles intentions, juste à accepter que je sois à ses cotés, que je la fréquente.







Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1164-asmodeus-hooked-on-a-feeling http://solemnhour.forumactif.org/t1175-carnet-d-adresses-d-asmodeus-dieu-que-c-est-bon-non-chuck-pas-toi
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Chicago [nomade]
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : Gué
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 21:11

"First contact"

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Ce sera donc chez les Graham. Non pas qu'une voiture en guise de baraque soit dérangeant. Simplement, il n'y avait certainement pas le wi-fi à l'intérieure. Et sans wi-fi, pas d'internet. Et sans internet, pas de recherches. Et sans recherches, pas de chasse. Et sans chasse, je replongeais dans la monotonie habituelle. Hors de question. J'allais probablement devoir expliquer à Matthew et Annabelle pourquoi je ramenais un mec chez eux. Ce serait certainement gênant. Je m'attendais déjà à ce qu'ils se fassent des films, et me lancent des regards suspicieux comme l'aurait fait des parents. Ew. M'enfin. Ce ne serait pas plus mal qu'ils soient là. Nous pourrions au moins leur demander de l'aide. Les Graham s'y connaissaient bien mieux que moi dans le domaine.

— Je croyais que ce genre de démon causait des effets visibles comme des changements météorologiques, la mort de bétails, et autres réactions surnaturelles sur notre environnement ?  Je haussais les épaules avant de répondre.
— Aucune idée. J'y connais pas grand chose, au démon. Mon domaine, c'est plutôt les fantômes en tout genre. Je préférais de loin m'attaquer aux esprits. Au moins, ils ne foutaient pas de sang partout, en plus d'être pas mal prévisibles.
— Ou peut-être que c’est un être voulant se faire passer pour ?
— C'est ce que j’espère. Et puis, pourquoi des démons aussi puissants s'amuseraient à jouer avec des chasseurs, dans une maison de campagne. Sérieusement. Ils doivent avoir plein d'autre trucs plus fun que ça à faire.

Puis je me souvenais de mes cours de mythologie grecque, au Lycée. Des tonnes de dieux étaient venus faire mumuse sur terre avec des humains. Principalement pour leur faire des gosses, d'ailleurs. Alors pourquoi des démons ne pourraient-ils pas faire de même? La question se posait. Simplement, je préférais penser que cette théorie ne s'appliquait pas dans ce cas là. Solution de facilité. Je n'avais aucune envie de me trouver face à une créature face dont je ne pouvais me défendre. Ce serait une manière particulièrement frustrante de mourir. Je descendais ma bière cul-sec, avant de roter un coup. Je m'excusais pour la forme, uniquement car je venais de le rencontrer.

— Allons-y avant que j'm'endorme. J'vais leur prendre du café à emporter. Ils font ça aussi ici. On en aura sûrement besoin. Il y avait certainement du café à la maison. Mais flemme. Je préférais ne pas avoir à le faire moi-même. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je m'élançais vers le comptoir munie de mon sac, prête à faire une pierre deux coup en payant la note au passage.

made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : antédiluvien
Métier : Prince et Général des enfers, Trafiquant d'art et propriétaires de clubs
Situation : Polygame
Localisation : Derrière mon bureau
Feat. : Cillian Murphy
Copyright : Moi même
Je suis aussi :
Personne d'autre
Date d'inscription : 08/10/2017
Messages : 70

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 21:52



First Contact

ft. Abigail & Asmodeus

Bon, au moins c’est clair qu’elle n’est pas une fanatique comme certains, pas le genre de chasseurs à traquer tout ce qui bouge, elle avoue ne pas avoir une grande connaissance démoniaque, donc je suppose que vu qu’elle précise sa spécialité cela sous entend aussi un manque de connaissances sur d’autres formes de créatures surnaturelles. Cela me fait quelque part plaisir, car j’avoue que si elle m’avait dit par exemple qu’elle traquait la Reine des Croisements, ou encore la Déesse Païenne Celte, le jeu aurait pris fin et son cœur serait là entre nous sur la table, arraché de sa poitrine. Mais c’est un petit détail, j’ai une forme d’instinct protecteur envers les rares qui font paris de mon cercle le plus intime. Mais elle se trompe sur une chose, les démons les plus puissants n’ont justement pas plein de trucs à faire… Déjà avec notre existence la majorité de nos actes sont passés et ont influencé l’humanité, mais aussi avec les guerres de clans actuelles, il y a ceux qui n’ont pas envie de se mêler à tout cela, préférant de loin s’occuper de leurs affaires. Tout cela me fait envie de réagir, de passer à des choses plus sérieuses… Non je ne parle pas de faire tomber les chemises voyons, juste les masques… Mon regard la suit alors quand elle se dirige vers le comptoir en parlant de café et lentement je me redresse peu après elle, adoptant une posture différente, moins faiblard, plus assurée et je fais quelques pas pour la rejoindre vers ce comptoir déposer une liasse de billets avant qu’elle ne paie. Je suis le vice, mais les faux préceptes du gentleman c’est aussi un tour que j’ai su souffler aux oreilles de certains.

« Tu sais, les démons ne sont pas tous des assoiffés d’âmes et de massacres, certains ne sont pas non plus toujours occupés à servir les enfers ou agir pour la grandeur du mal. Il en existe qui vivent parmi les hommes depuis longtemps, s’occupant juste de leur petite vie, ou parce qu’ils n’ont aucune foi en ce qu’il se passe en bas. »

Oui, bon c’est clair que je parle plus comme un connaisseur que comme un débutant, mais le rôle de l’humain m’agace alors que je vois qu’avec elle, pas besoin de cette comédie, que se serait même plus simple de parler plus honnêtement. Il y a bien des choses qui peuvent marcher avec une pointe de sincérité et plus d’un être au travers du temps a déjà travaillé avec moi en sachant que je n’étais point humain. Je laisse la serveuse préparer le thermos de café à emporter, mais je compte offrir autre chose à cette femme que l’ennuie d’une soirée de recherches, autant s’amuser un peu non ? Cela fait combien de temps que je ne me suis pas défoulé sur un esprit ou un fantôme ? Houla loin… Puis l’action mettrait surement plus d’ambiance, cela crée de l’adrénaline chez les humains, décoince certains aussi.

« Et je te comprends, toute cette converse cela a un coté peu attractif… Je suis presque certains que nous arriverions à mieux discutailler après une petite chasse. »

Et cette fois, quelque soit la chose chassée, ce sera plus facile que de jouer l’humain. En tout cas mon changement d’attitude, la voix plus suave et pourtant plus ferme dévoile une toute autre personnalité que le jeune chasseur perdu, même ma posture se montre bien plus impérial alors que je me penche lentement pour souffler presque à son oreille.

« L’eau bénite n’est pas un test fiable… Cela affecte bien certaines créatures ou démons, mais pas tous. »






Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1164-asmodeus-hooked-on-a-feeling http://solemnhour.forumactif.org/t1175-carnet-d-adresses-d-asmodeus-dieu-que-c-est-bon-non-chuck-pas-toi
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Chicago [nomade]
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : Gué
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 22:52

"First contact"

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

— Tu sais, les démons ne sont pas tous des assoiffés d’âmes et de massacres, certains ne sont pas non plus toujours occupés à servir les enfers ou agir pour la grandeur du mal. Il en existe qui vivent parmi les hommes depuis longtemps, s’occupant juste de leur petite vie, ou parce qu’ils n’ont aucune foi en ce qu’il se passe en bas.

Une sensation terrible me parcourait soudain de la tête au pied. Une sorte de vertige. Un mauvais pressentiment. Son attitude, et même l'intonation de sa voix avait changé du tout au tout et cela me glaçait le sang. L’insupportable chasseur débutant un peu cul-cul s'était métamorphosé. Je ne pouvais que le remarquer, puisque mon envie de lui foutre une tarte avait disparue. A la place, mes boyaux semblaient se tordre de peur. Mon corps m’alertait du danger. Mon esprit, quant à lui, tentait d'abord de me raisonner : "Mais panique pas Abby. Il s'y connait peut-être de par son frère.". Si ce n'est qu'il manquait d'argument logique pour me convaincre, mon esprit. Cela n'expliquait en rien le changement brutal de comportement. Quelque chose clochait. Mon instinct ne se trompait que rarement, dans ce genre de cas. Tandis qu'il me parlait de "petite chasse" ou je n'sais quoi, je n'écoutais plus vraiment. J'avais l'impression d'être dans un scaphandre. Ou sur la lune. C'était comme si le temps s'était suspendu autour de moi. Mais ce n'était qu'une illusion créée par mon cerveau lancé à 200 à l'heure. Il se penchait sur moi, pour me parler.

— L’eau bénite n’est pas un test fiable… Cela affecte bien certaines créatures ou démons, mais pas tous. Je me figeais sur place, tandis que mes poings se serraient. Mes yeux brillaient certainement d'une rage bien contenue. Cette situation me foutait bien plus en rogne qu'elle ne devrait, pour une personne lambda. Simplement, j’exécrais le mensonge, me sentir manipuler, ou être forcée à me méfier. C'était ce genre d'individus qui m'obligeaient à perdre confiance en tout le monde. La colère était l'une des rares émotions que je cachais avec difficulté. Certainement car elle pouvait atteindre des sommets chez moi, allant parfois jusqu'à l'envie de meurtre. Littéralement. Je m'étais pourtant toujours retenue, parfois avec énormément de mal.
— Je déteste les menteurs. Ma voix était basse, mais mes mots semblaient se hacher. Je bouillonnais intérieurement, luttant pour garder mon sang froid. De toute façon je ne pouvais pas le butter, bien que cela m'aurait fait le plus grand bien d'essayer. Quel est ton nom. Il s'agissait plus d'un ordre que d'une question. Je lui donnais sa chance de dire la vérité, toute la vérité. Je venais tout juste de mentionner haïr les menteurs. Il saisirait cette opportunité de rétablir la vérité s'il avait un tant soit peu de jugeote. Et je ne comptais pas bouger de devant ce comptoir avant qu'il m'est répondu. J'en étais incapable, de toute façon. Mes émotions m'empêchaient littéralement de bouger.

made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : antédiluvien
Métier : Prince et Général des enfers, Trafiquant d'art et propriétaires de clubs
Situation : Polygame
Localisation : Derrière mon bureau
Feat. : Cillian Murphy
Copyright : Moi même
Je suis aussi :
Personne d'autre
Date d'inscription : 08/10/2017
Messages : 70

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Lun 16 Oct - 23:34



First Contact

ft. Abigail & Asmodeus

Au moins elle n’agit pas en idiote, je suis sur que certains Chasseurs auraient tenté de m’attaquer bêtement, ce qui pourrait fonctionner avec les bonnes armes mais si elle possédait une de ces dernières, j’aurais surement senti leur présence. Je ne sais même pas si elle pourrait imaginer qui je suis, ou ce que je suis, si elle connaît les hiérarchies infernales ou le simple fait que Lucifer a créé des démons personnellement pour ses armes, des Princes et Généraux. Alors c’est un peu complexe comme approche mais j’entends bien à sa voix que la situation l’affecte, que ce moment devient plus intéressant car par cette simple rage elle m’offre beaucoup d’informations. Elle n’a aucun trouble de la personnalité qui la rend asexué, sinon elle n’éprouverait aucune colère non plus, aucune frustration à ce pieu mensonge. Ce sont des choses qui sont étrangement liés, amour et haine, rage et désir, tous des sentiments humains que certains êtres comme les véritables psychopathes ne savent pas ressentir simplement car il leur manque cette capacité dans leur cerveau. Donc oui, sa colère m’apprend beaucoup sur sa personne. Par contre, elle ne se rend pas encore compte qu’elle même deviendra une menteuse par nature, le simple fait qu’elle est chasseuse lui interdit bien des choses comme révéler à n’importe qui ce métier et l’existence de créatures, ainsi elle ment sur sa propre personne à ceux qu’elle rencontre. Elle s’invente surement aussi de faux prétextes quand elle chasse et qu’une personne ne connaissant pas le milieu lui tombe dessus ou vient à lui demander où elle était passée. Mais je ne vais pas rentrer dans ce débat de vérité ou mensonge, pas à l’instant.

« Là est tout le problème ma chère, chaque monde a ses propres règles, tout comme les exorcismes ou les invocations. » Langage qu’elle doit comprendre même si ma voix n’est qu’un murmure inaudible pour ceux autour de nous. Ce serait bien dommage de devoir nettoyer ce bar de ses occupants car ils auraient entendu un mot de trop. Chose qu’elle doit surement comprendre. Je ne mens point, tout est une histoire de règles, que ce soit celles que nous nous donnons, ou celles du surnaturel, ou simplement un fonctionnement logique. « Je ne peux qu’une chose, ne point nier qui je suis si tu uses de mon nom. » Tout en ce monde est une forme de jeu, un jeu malsain ou plaisant, mais un jeu qui permet de découvrir bien des choses, de prendre plaisir en cette vie qui serait sinon bien vite lassante ou vide de tout intérêt. Mais c’est aussi car elle a su d’une simple recherche trouver mon nom que je me permets alors d’abattre un peu le masque, car elle est capable de pouvoir me demander qui je suis. « Mais ne te méprends point, je ne suis pas ton ennemi… Il me fallait savoir si tu étais un être ouvert à la différence ou une fanatique. » Tout comme elle avait voulu tester ma nature avec son petit flacon d’eau bénite, par contre d’un léger geste de la main j’effleure ce lieu où elle a rangé son smartphone, tel un indice pour lui rappeler sa recherche précédente.

Je regarde le café et je le prends entre mes doigts, invitant de l’autre main cette chère jeune femme à marcher pour quitter les lieux, s’amuser un peu de ce monde et de cette soirée au lieu de simplement rester là à échanger des formalités. Elle a compris surement la règle, je ne nie pas une vérité, mais ne dévoile pas ce qui ne demande point une réponse affirmative ou négative.






Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1164-asmodeus-hooked-on-a-feeling http://solemnhour.forumactif.org/t1175-carnet-d-adresses-d-asmodeus-dieu-que-c-est-bon-non-chuck-pas-toi
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Chicago [nomade]
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : Gué
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Mar 17 Oct - 15:29

"First contact"

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

— Je ne peux qu’une chose, ne point nier qui je suis si tu uses de mon nom. Mais ne te méprends point, je ne suis pas ton ennemi… Il me fallait savoir si tu étais un être ouvert à la différence ou une fanatique. Sa façon de parler ne m'inspirait aucune confiance. Il était hors de question de croire sur parole qu'il n'était pas mon "ennemi", sans même connaître son identité. Ma colère était tombée, mais un certain agacement était lisible sur mon visage.
— T'as tes règles, j'ai les miennes. Et va falloir que t'apprennes à jouer avec les miennes, si tu tiens tant que ça à me fréquenter. Je n'en avais rien à foutre de ces indices, qu'il soit Bélial, Satan, ou même un cucurbitacée. Je lui avais posé une question simple, et elle requérait une réponse simple. Ouvert à la différence ou non, je ne comptais pas baisser ma garder sans preuve de bonne volonté de sa part. Il était venu me chercher de lui-même, et je ne lui devais rien. C'était à lui de faire l'effort. Je respirais un bon coup, avant de planter mon regard dans le siens. C'était sa dernière chance. Je t'ai demandé ton nom. Malgré mon ton autoritaire, je sentais bien que c'était peine perdue. Il tenait à laisser planer le mystère autour de lui. Et moi, pas. Je levais les yeux au ciel, et soupirais un bon coup. Je n'allais pas dépenser mon énergie pour quelqu'un comme lui. La curiosité, ou même la patience, n'avaient jamais fait partie de mes qualités. Laisse tomber. Tu peux garder le café, je rentre.

Je le plantais sur place, pour m'élancer vers la porte de sortie. Sérieusement. Cet individu puait la présomption à des kilomètres à la ronde. Qu'est ce qui pouvait bien le laisser penser que je désirais jouer aux devinettes avec lui? Qui plus est, il m'avait quasiment filé la réponse. Alors à quoi bon. Pourquoi ne pas simplement me le dire, s'il voulait à ce point que je sache. La réponse était simple : il espérait que j'entre dans son jeu. Dommage pour lui. Il avait loupé le coche en ignorant les règles du miens.

made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu
avatar

Age : antédiluvien
Métier : Prince et Général des enfers, Trafiquant d'art et propriétaires de clubs
Situation : Polygame
Localisation : Derrière mon bureau
Feat. : Cillian Murphy
Copyright : Moi même
Je suis aussi :
Personne d'autre
Date d'inscription : 08/10/2017
Messages : 70

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Mar 17 Oct - 17:56



First Contact

ft. Abigail & Asmodeus

Il me semble que la jeune humaine n’a pas totalement compris ce que je voulais dire par « règle », je ne parlais pas uniquement d’un point de jeu comme une devinette, mais d’une règle qui a des milliers d’années, une qui a le même principe que celles que certains démons possèdent pour leur invocation qui sont différentes d’une invocation classique. C’est un précepte qui devient immuable avec le temps hors certaines conditions, comme le fait que Crowley a fini par répondre à l’appel des Chasseurs sans le rite, un précepte qui pourrait être enfreint avec le temps et la connaissance personnelle de l’être. J’ai fait l’effort de lui donner des indices, mais elle ne pourra point entendre mon nom sortir de mes lèvres si elle ne me demande pas ouvertement si je suis Asmodeus. Elle peut le formuler comme elle souhaite, mais elle doit dire mon nom ou une des versions que les hommes ont donné à ce dernier. Il y deux millénaires, une personne avec qui je m’entendais réellement bien, avec qui j’ai beaucoup partagé et en qui j’ai offert ma confiance ne connaissait pas mon nom réel et ne l’a connu qu’après sa mort en devenant elle même une démone. Croit-elle alors qu’en tant qu’inconnue intéressante, elle aurait le pouvoir de passer outre une règle ? Après tout, les règles qui régissent ce monde sont souvent particulière alors quand elle commence à râler un peu, venant même répéter qu’elle a demandé mon nom, je libère un petit soupire en roulant des yeux, mais pourtant garde mon sourire. Après tout, c’est connu que j’aime ceux qui savent me tenir tête, c’est souvent ce qui m’a fait forger les liens les plus intéressants avec autrui. Et comme je dis souvent, seuls les forts caractères ont des chances d’évoluer en ce monde, les faibles craqueront toujours un moment donné et pourraient trahir ou dévoiler les secrets uniquement pour sauver leur petite peau ou éviter une souffrance ridicule.

Je la laisse se diriger vers la sortie, prenant le café entre mes mains et d’une fraction de seconde je l’attends à la sortie du bar, adossé au mur alors que mon image est toujours présente à l’intérieure, un tour de passe passe assez basique. Dès qu’elle sort, je lui tends son café en m’adressant à elle d’une voix toujours aussi posée et délicate. « Je crois que nous partons sur une mauvaise base ma chère… Quand je parle de règles, je parle comme de celles qui régissent que le sel blesse les fantômes. » Ce n’est pas parce qu’elle souhaiterait que le vinaigre soit du seul, que cela sera le cas. En usant de cet exemple j’espère simplement lui faire comprendre directement le principe de cette partie de ma personne. « Je ne pourrai point énoncer directement mon nom si tu ne me demandes pas ouvertement si je suis cette personne ou un autre des noms qui m’a été attribué par les humains au travers des millénaires. » Je lui donne quand même pas mal d’indice, mettant en avant mon âge avancé et espérant qu’elle ne va point dire Belial. Cela serait amusant quelque part, je suis même certain que Poppaea pourrait se marrer de savoir qu’un être m’a confondu avec son « amant » et allié. J’attends toujours adossé à ce mur, café tendu vers elle alors que mon image à l’intérieur du bar se met à venir nous rejoindre pour éviter que les humains s’inquiètent.






Prix:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1164-asmodeus-hooked-on-a-feeling http://solemnhour.forumactif.org/t1175-carnet-d-adresses-d-asmodeus-dieu-que-c-est-bon-non-chuck-pas-toi
avatar

Age : 24 ans
Métier : Chasseuse à mi-temps / actrice ratée
Situation : Célib' endurcie
Localisation : Chicago [nomade]
Feat. : Nicola Peltz
Copyright : Gué
Je suis aussi : /
Date d'inscription : 28/04/2017
Messages : 194

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi) Mar 17 Oct - 22:31

"First contact"

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Tandis que je franchissais le pas de la porte, je tombais à nouveau nez à nez avec celui que je fuyais. Bordel. Le surnaturel était parfois vraiment frustrant. Il m'était impossible de m'échapper tranquillement de la conversation. Autant arrêter de lutter, et écouter les conneries qu'il avait à me dire.

— Quand je parle de règles, je parle comme de celles qui régissent que le sel blesse les fantômes. Je ne pourrai point énoncer directement mon nom si tu ne me demandes pas ouvertement si je suis cette personne ou un autre des noms qui m’a été attribué par les humains au travers des millénaires. Oopsie. Je l'avais peut-être jugé trop vite. Ce n'était pas du tout ce que j'avais compris. Je me sentais bien con, soudainement. La gêne.
— Ah. Oh. Pardon. D'un mouvement très lent, j'attrapais le café qu'il me tendait en guise de signal de paix. Mais très vite, je réalisais quelque chose. Je n'avais aucune raison de demander pardon. C'était débile.  J'avais peut-être mal interprété ses paroles, mais ça ne serait jamais arrivé s'il avait été honnête dès le début. Sourcils froncés, je secouais la tête pour chasser cet air désolé de mon visage. Je lui répondais finalement, sur un ton de reproches.Ça t'aurais tué de me dire clairement que tu ne pouvais pas prononcer ton nom? Parler par énigme, c'est pas le bon plan si tu veux que quelqu'un te fasses confiance. Ce qu'il pouvait m’énerver, avec son petit air supérieur. "Je suis un démon, j'ai trop la classe et j'me la pète". Je râlais quelque peu, avant de m'adosser à ses côtés sur le mur. Il fallait que je me calme, ma tension semblait atteindre des sommets. Ainsi, je fixais l'horizon quelques instants, sans mot dire. L'horizon se résumait à un chien qui pissait sur un poteau de l'autre côté de la rue, mais qu'importe. J'inspirais profondément, puis j'expirais, pendant une bonne minute. Je me fichais pas mal de le faire patienter. Il n'était pas à une minute près après tout ces millénaires vécus. Mon regard suivait le chien jusqu'à ce qu'il disparaisse, pour venir ensuite se poser sur mes chaussures.

— J'suis pas d'humeur à jouer au "Qui est-ce?", t'as pas intérêt à compliquer les choses. Je sortais à nouveau mon téléphone, pour retourner sur mes précédentes recherches. Selon ses indices, il pouvait s'agir de Bélial comme d'Asmodeus. Ou bien d'un imitateur. Après tout, c'était bien lui qui avait soulevé cette idée. Mais je n'allais pas me prendre plus la tête avec toutes ses théories du complot. En parlant de tête. Je tenais ma première question. Est ce que tu as...trois têtes? Du moins, selon les légendes.

made by LUMOS MAXIMA


©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t902-abby-one-for-the-road http://allwaswell.forumgratuit.lu
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Premier contact avec la proie du vice (Abi)

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier contact avec la proie du vice (Abi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» S1E3 :Prise de contact avec la proie
» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]
» Premier contact ~ « affaire de faussaire »
» Havrias, le premier contact.
» Table Match : Ryback vs Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Midwest :: Chicago-