AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie
No matter what we breed, we still are made of greed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Former angel
I don't like KFC, don't ask why.
avatar

Revandel
Watch this madness burning out the way


Age : Quelques milliards d'années, 36 ans en apparence
Job : Chasseur & musicien dans un piano-bar
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Rami Malek
Copyright : © signature by COM
Otherself : Aucun
Date d'inscription : 18/06/2017
Messages : 216
Former angelI don't like KFC, don't ask why.
MessageSujet: Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie ⚝ Sam 30 Sep - 23:44
Statut du rp

sujet privé; ft. Charlie

type ❖ RP dans le contexte actuel

date ❖ samedi 24 septembre 2016

informations spatio-temporelles ❖ il fait doux, le soleil brille, les oiseaux gazouillent gaiement, il est 15 heures passées dans un centre-commercial de banlieue

intervention du MJ ❖ non, non, ça va aller What a Face

Autre ❖ je n'ai jamais regardé "True Blood" ♥️♥️

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


L'oiseau en cage rêve des nuages

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t954-you-better-know-what-you-re-fighting-for-revandel http://solemnhour.forumactif.org/t977-carnet-de-route-de-revandel-daddy-knows-best
Former angel
I don't like KFC, don't ask why.
avatar

Revandel
Watch this madness burning out the way


Age : Quelques milliards d'années, 36 ans en apparence
Job : Chasseur & musicien dans un piano-bar
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Rami Malek
Copyright : © signature by COM
Otherself : Aucun
Date d'inscription : 18/06/2017
Messages : 216
Former angelI don't like KFC, don't ask why.
MessageSujet: Re: Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie ⚝ Sam 30 Sep - 23:45
>
Well, there was no clown in "True Blood"
feat Charlie Bradbury
Ça n'était pas une bonne idée, non, décidément, plus il y réfléchissait, et plus il se disait que tout ça sentait le roussi. Revandel n'aurait pas su dire pourquoi, du moins, pas encore. C'était juste un sentiment, quelque-chose de vague et qu'il ne s'expliquait pas. Tout se passait bien pourtant. La jeune femme était bien armée pour la chasse aux vampires. Le séraphin continuait de la suivre de loin, incognito, comme si de rien était. Toujours six personnes d'écart, au moins. La foule des acheteurs lui facilitait la tâche. Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, une casquette de baseball un peu passée vissée sur le crâne, il faisait mine de s'intéresser aux boutiques de la galerie marchande. C'était un samedi et avec toute cette foule, il ne serait pas dur pour le suceur de sang de repérer les meilleures proies, les plus vulnérables, des femmes en général, jeunes, frêles mais en bonne santé. Il suffisait de tendre la main pour se servir et ramener son butin au nid. La foule ne protégeait pas, bien au contraire, elle empêchait toute résistance. Une personne pouvait y être cueillie sans que personne ne s'en soucie, sans que personne n'y voit même la moindre différence. C'était un phénomène fascinant à vrai dire.
Continuant son numéro de promeneur du samedi, Revandel leva la tête, faisant mine de contempler la verrière. Il savait parfaitement où se trouvait sa protégée. Elle n'avait été placée sous sa surveillance que depuis peu de temps, un mois tout juste. Charlie, Charlie Bradbury. Une chasseuse encore relativement neuve dans le métier, connue pour fréquenter assidûment les frères Winchester. Jusqu'ici, le séraphin avait jugé bon de la garder sous surveillance de loin, sans l'informer de sa présence à ses côtés. Il était entendu que l'ange se montrerait quand la situation serait propice - et quelque-chose lui disait que cela adviendrait plus rapidement que prévu.
Du coin de l’œil, il vit sa chevelure flamboyante se fondre quelques mètres plus loin entre deux couples. Revandel ne la lâchait plus d'une semelle depuis le début de sa chasse, après tout, il n'était pas question qu'un petit vampire insignifiant lui abîme sa toute nouvelle protégée. Si Charlie n'expédiait pas sa petite bouille pleine de crocs au Purgatoire, il s'en chargerait pour elle. Elle aussi savait parfaitement que le temps lui était compté avant que le monstre ne jette son dévolu sur une proie. Elle suivait le vampire, un homme grand, blond, d'apparence propre sur lui, qui ressemblait étonnamment au personnage d'une série télévisée que son hôte avait par le passé visualisée. True Blue ? Non, Blood, True Blood, c'était ça - un divertissement pour le moins douteux à base de vampires et d'humaines en pâmoison, quelque-chose de cette veine.
Revandel se figea soudain, les sens en alerte. Son regard se porta sur un homme, d'une taille imposante, grimé en clown. Le sourire aux lèvres, aussi faux que les fossettes rouge de son maquillage, il se tenait derrière son stand de ballons, engoncé dans son costume jaune et bleu. Charlie était toujours en pleine filature avec son vampire. Elle bifurqua à droite après l'escalator et... Non. Non, non, non. Le regard du clown se fixa sur la chasseuse. Il n'avait rien d'un clown. Il n'avait même rien d'un humain.
Revandel accéléra le pas, se fraya un chemin à coups d'épaules. Le vampire se dirigea vers la sortie de secours et Charlie avec lui. Le vendeur de ballons perdit son sourire jovial, laissa son stand et lui emboîta le pas. Revandel vît la porte se refermer sur le trio dans un claquement sec. Tout se passa très vite. Il ne sentit même pas le battant céder sous son impulsion. Sa lame angélique traversa la gorge blanche du clown. Il ne vit pas les pupilles du démon s'illuminer d'éclairs jaunes, il entendit simplement sa masse s'étaler mollement au sol, constatant platement que le sang s'étalait jusqu'à ses pieds.
Le vampire ? Il s'était mis à courir, comme s'il avait la moindre chance d'en réchapper. Un battement d'ailes plus tard, Revandel lui brisa la nuque. Froidement, professionnellement. Son expression changea lorsqu'il vit Charlie approcher, son visage s'adoucit, bien que le sang du démon ait éclaboussé ses vêtements et son visage. Il tenait toujours à la main sa lame, écarlate et poisseuse - encore une séance de nettoyage minutieux en perspective...

« Charlie... Je m'appelle Revandel, je suis un séraphin. C'est moi qui suis chargé de ta protection. »

Le couloir était désert, un des néons clignotait au dessus de sa tête, ce qui, même si l'ange n'en avait pas conscience, ne contribuait pas à lui donner l'air plus fréquentable.

« J'aurais aimé que notre rencontre se fasse dans d'autres circonstances. », admit-il.

Adieu ses plans de présentation plein de tact et de doigté. Il n'avait pas prévu une alliance entre vampire et démon, c'était vrai. Il ne l'avait tout simplement pas vu venir. Charlie allait bien, cependant, et pour le moment, tout ce qui lui importait était Charlie, même si les choses ne s'étaient pas tout à fait déroulées comme prévu. Il le savait bien, que ça sentait le roussi. Le souffre, en l’occurrence.
☾ anesidora


L'oiseau en cage rêve des nuages

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t954-you-better-know-what-you-re-fighting-for-revandel http://solemnhour.forumactif.org/t977-carnet-de-route-de-revandel-daddy-knows-best
Guest Count
I'm gonna be eaten.
avatar

Charlie Bradbury
Watch this madness burning out the way


Age : 30 ans
Job : Chasseuse, hackeuse et femme de lettres
Situation : Je, je, suis libertine, je suis une .... !
Localisation : En vadrouille
Feat. : Felicia Day
Copyright : schuylers
Otherself : Mélahel
Date d'inscription : 04/07/2017
Messages : 429
Guest CountI'm gonna be eaten.
MessageSujet: Re: Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie ⚝ Dim 1 Oct - 22:59
Well, there was no clown in « True Blood »Revandel & Charlie


Je suis un ninja. Un vrai ninja. Enfin non, encore mieux qu'un ninja en fait. Parce que les tenues noires, les cagoules et toute la compagnie... C'était pas ultra discret dans un centre commercial. Moi, j'étais plus qu'un ninja. J'étais un caméléon. Je fendais la foule à la vitesse de l'éclair, me tournant de manière à passer le plus rapidement et avec le moins de heurts possible entre les gens, avec une discrétion sans pareille. Ok, la chevelure rousse n'aidait pas, on me repérait en général de loin grâce à ça. Mais aujourd'hui, je me fondais dans la masse à la perfection, et ma cible ne m'avait toujours pas remarquée. Je me qualifiais avant de James Bond du dimanche, encore un peu d'entrainement et j'allais pouvoir passer au samedi. Qui l'eût cru ? Et franchement, je commençais même à apprécier le boulot. Pas la partie « élimination de la créature », non. C'était toujours aussi pénible de plonger une lame dans un corps, aussi inhumain soit il. C'était pas comme dans les jeux vidéos. Je sentais que je risquais ma vie, je sentais le danger, la peur, vibrer dans chaque parcelle de mon corps. Et cela me galvanisait. C'était peut être le plus terrifiait. Le fait que même ça, sur le moment, cette danse de la mort... Je puisse y trouver quelque chose. Une sorte de drogue. Addict à la chasse. On m'avait prévenue, pourtant, mais je ne commençais qu'aujourd'hui à me rendre compte à quel point les jeux vidéos étaient une drogue plus saine que le meurtre.

C'était un vampire qui occupait mon temps depuis hier. J'avais repéré l'affaire un peu par hasard – comme souvent. La créature n'avait pas été compliquée à identifier, son mode opératoire facile repérable. Celui ci semblait étrangement solitaire, ou alors loin de son nid, et c'était tant mieux. Affronter tout un escadron de suceurs de sang seule, non merci ! Juste un, ça m'allait. Surtout qu'il semblait déjà très affamé tout seul, et je devais éviter qu'il ne fasse une nouvelle victime. Une nouvelle disparition dans un centre commercial. C'est plutôt ingénieux : ça va vite, personne n'a le temps de voir la victime disparaître. Et c'est tellement grand que le corps est facile à planquer. J'allais y mettre fin. Moi, toute seule, avec mon courage à trois sous et mon expérience de niveau 2 loyal bon. Mais bon, pour l'instant, ça marche.

Il accélère le pas. Charlie fait jet de discrétion, et Charlie fait réussite critique. Je manque de le perdre de vue mais le rattrape vite – la chevelure blonde est presque aussi discrète que la mienne. Et j'arrive même à accélérer la cadence, me sentant de plus en plus à l'aise dans mes déplacements. Ma main s'approche discrètement de mon arme, s'empare du manche de la quasie épée qui traîne dans ma sacoche. Il dépasse à peine, pas envie de me faire remarquer. Et ok, épée c'est peut être exagéré, mais j'ai pas l'habitude de me promener avec une lame capable de décapiter un vampire.

Je jette un coup d'oeil autour de moi, sens le moment arriver lorsque je le suis à travers une issue de secours.

Puis, un mouvement derrière moi. Seraient ils plusieurs ?

Une forte lueur me force à plisser les yeux alors que je tente de comprendre ce qu'il se passe. J'ai à peine le temps de dégainer que je vois le vampire s'enfuir. Et merde. Je me retourne. Un autre mouvement. Un corps à terre, un habit de clown. J'écquarquille les yeux. Bordel, j'suis complètement à l'ouest. J'ai rien capté de ce qu'il venait de se produire... Non, c'est pas fini. Un autre mouvement, à côté de moi. Mon nom. Je me re-retourne. Quelle journée !

Je dévisage le type de haut en bas, du sang perlant sur ses habits et le long de sa lame. Je capte à peine qu'il me parle de séraphin est de protection. Ce n'est que quand il eût finit de parler que mes yeux revinrent à hauteur des siens. Je hoche la tête doucement, comme accusant le coup.

« Oooookay. Un Séraphin. Wow. J'vous aurai imaginé un peu plus grand »

Et pas habillé comme ça non plus. Enfin bref.

« J'fais tant de conneries que ça que j'ai droit en personne à un ange pour me sauver la mise ? Francheent, bon courage. Je fais tout ce que j'peux, hein, et j'ai aucune tendance suicidaire mais... Ca dérape toujours. Plus ou moins. »

Je range mon arme, me retourne vers le clown, un peu maladroite, ne sachant que faire, que dire. Mes mains viennent retrouver leur place chérie dans ces moments : mes poches.

« Et merci, du coup. Je l'avais pas vu venir celui là. »

©️ 2981 12289 0


Death whispered a lullaby.
Out on the road there are fireflies circling, deep in the woods, where the lost souls hide. Over the hill there are men returning, trying to find some peace of mind (Opeth)


Les pulls moches <3:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t976-charlie-what-s-up-bitches#12041 http://solemnhour.forumactif.org/t984-carnet-d-adresses-de-charlie-bradbury-people-are-strange
Former angel
I don't like KFC, don't ask why.
avatar

Revandel
Watch this madness burning out the way


Age : Quelques milliards d'années, 36 ans en apparence
Job : Chasseur & musicien dans un piano-bar
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Rami Malek
Copyright : © signature by COM
Otherself : Aucun
Date d'inscription : 18/06/2017
Messages : 216
Former angelI don't like KFC, don't ask why.
MessageSujet: Re: Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie ⚝ Sam 18 Nov - 23:31
>
Well, there was no clown in "True Blood"
feat Charlie Bradbury
Figée sur place, Charlie le dévisageait avec des yeux ronds, visiblement sous le choc. Revandel songeait que cela était, sans doute, tout naturel. Il avait toujours trouvé les humains très impressionnables, sans distinction de genre ou d'origine. Il se souvenait encore d'un chasseur australien, tout particulièrement imposant, se targuant lui-même d'être un "dur de dur", qui avait perdu tous ses moyens face à un wendigo rachitique, moins combatif qu'un kangourou. Le séraphin devait pourtant bien admettre qu'il n'était pas très fier de lui. Le regard de la chasseuse s'appesantit sur sa lame, sur ses vêtements. Il le savait bien pourtant, qu'il devait privilégier ses pouvoirs plutôt que le corps à corps. Il ne ressortait jamais rien de bon des bains de sang. C'était salissant, et puis, à force, il allait finir par user sa lame.
Charlie finit par hocher la tête, se remettant doucement en phase avec la situation. Elle engagea la conversation à son tour. Le premier moment de surprise qui traversa le visage de l'ange laissa rapidement place à une moue boudeuse. Eh bien oui, il était un séraphin. Et insinuait-elle qu'il était... petit ? La jeune femme continuait de le fixer comme une bête curieuse, ça en devenait presque vexant. Il n'avait pas besoin d'être... plus grand. Sous sa forme originelle, il était vraiment très grand. Et très impressionnant. Et il appréciait son hôte tel quel ; les véhicules grands et massifs se révélaient seulement plus encombrants et patauds. Revandel avait toujours préféré la légèreté et la souplesse à la carrure et aux muscles.

« Un Séraphin n'est... pas forcément immense. »
riposta t-il à demi-voix.

Il trouvait tout de même important de le dire haut et fort, une bonne fois pour toutes. Au moins, l'étonnement de Charlie ne semblait pas seulement concerner sa taille ou même son allure. Elle ne s'attendait pas à voir débarquer un séraphin, et qui plus est, son séraphin d'ange gardien. Contrairement à ce qu'elle aurait pu penser, Charlie n'avait rien d'une catastrophe ambulante, et son affectation en tant que protecteur n'avait pas grand chose avoir avec ses performances de chasseuse. Le paradis avait pris l'habitude de garder les proches des Winchester sous surveillance rapprochée, une mesure que Revandel ne pouvait qu'approuver aux vues des antécédents des deux frères et de leurs partenaires. Le véhicule d'un archange changé en démon, c'était une première - qui n'était, d'ailleurs, pas vraiment du goût de Michaël. Protéger Charlie, la garder sur le droit chemin et faire en sorte qu'elle tempère les ardeurs des Winchester était déjà un objectif en soi. Revandel lui trouvait néanmoins beaucoup d'autres atouts non négligeables, qui pourraient, à l'occasion, peut-être, avoir leur utilité pour le paradis. Bien entendu, pour tout cela, il fallait un ange neutre, quelqu'un qui ne serait pas susceptible de se rapprocher de Dean et Sam Winchester - si tant est que l'aîné redevint humain un jour -, et certes, Revandel en était loin. Ils n'apportaient que des problèmes. La question de Castiel était houleuse là-haut, et malgré la réintégration de leur frère dans les rangs de Michaël, ce dernier était bien trop acquis à la cause des Winchester pour lui laisser le soin de veiller sur Charlie.

« Il y a beaucoup de chasseurs pour qui ça... dérape. Très souvent, d'ailleurs. Ce n'est que le début, avec l'expérience, tu devrais devenir une excellente chasseuse. »


De cela, il était convaincu, et afin de lui laisser le temps de développer ses capacités, Revandel avait à cœur d'empêcher les Winchester de la faire tuer prématurément. Ce serait vraiment du gâchis.

« Disons que le paradis cherche à quadriller le réseau de chasseurs américain, ajouta t-il, vous n'êtes pas si nombreux et puis, la mort de monstres et de démons est toujours la bienvenue. »


Il eut un sourire franc et sans doute, bien trop innocent pour le sang qui maculait ses joues. Il répondit d'un signe de tête aux remerciements de Charlie.

« De rien, pour ça. C'était pour le moins difficile à voir venir. »

Son regard songeur passa du macchabée clownesque à la parodie "True Blood". Il persistait à penser que démon et vampire formaient un duo des plus insolite. Revandel finit par reporter son attention sur Charlie. Elle ne semblait pas entièrement à son aise, et à vrai dire, lui non plus ne l'était pas. Il y avait une grande différence entre observer les gens et les aborder, et ol n'y avait guère que ses débuts avec Anna qui s'étaient faits naturellement. Le séraphin finit par réaliser que les cadavres ne devaient pas aider à l'instauration d'un contact. Il esquissa un geste de la main et les deux véhicules mutilés disparurent, propulsés quelques part, sur un terrain vague qu'il avait repéré à l'extérieur de la ville, rien de bien extravagant.

« On devrait peut-être sortir d'ici. Par le parking. »  précisa t-il après un nouveau coup d’œil sur ses vêtements.

Tout en traversant le couloir de la sortie de secours, l'ange crut bon d'ajouter :

« Tu sais, tu n'es pas très grande non plus... » 
☾ anesidora


L'oiseau en cage rêve des nuages

By COM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t954-you-better-know-what-you-re-fighting-for-revandel http://solemnhour.forumactif.org/t977-carnet-de-route-de-revandel-daddy-knows-best

Contenu sponsorisé
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie ⚝
Revenir en haut Aller en bas
 

Well, there was no clown in "True Blood" ♦ ft Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Other places, other eras :: Back to the past-
Sauter vers: