Partagez | .
 

 Dogs Unleashed | ft. Lyov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Age : Bientôt les 2 000 ans.
Métier : Reine des Croisements, maîtresse des espions en Enfer. Espionne de Lucifer et de Crowley.
Situation : Elle a un harem des plus improbables. Elle s'amuse plus particulièrement avec un certain Lyov Winston et le fort connu Belial.
Localisation : Elle se déplace à volonté entre terre et enfer.
Feat. : Eva Green.
Copyright : Swan (avatar) | hela. (signature) | tumblr (gifs)
Je suis aussi :
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 153

Message Sujet: Dogs Unleashed | ft. Lyov Lun 25 Sep - 22:33

rp en cours

sujet privé, ft. Lyov le puppy

type ❖ mini-flashback

date ❖ 10 Avril

informations spatio-temporelles ❖ Northeast, en bordure de forêt, au bord d'une route, proche d'un croisement. Il est 20h, il fait relativement sombre.

intervention du MJ ❖ nope

Autre ❖ nope !

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


Poppaea n'avait jamais rien eu contre le changement. Elle ne faisait pas parti de ces gens qui, constamment, répétaient "c'était mieux avant". Non ça n'était pas mieux avant, il y avait toujours mieux à venir, c'était en cela que le futur était intéressant. Il pouvait y avoir pire, mais il pouvait aussi et surtout y avoir mieux.

L'apocalypse, Poppaea la voyait d'un oeil certain. Pas mauvais, c'était bon pour les affaires puisqu'en mauvaises périodes, nombreux étaient ceux à prier pour un miracle, jusqu'à vendre leur âmes pour être sûr d'être à l'abris en cas de grabuge.

Comme elle aimait le changement, elle avait abandonné le véhicule qu'elle utilisait depuis très nombreuses années. La pauvre femme n'était sûrement plus qu'une coquille vide maintenant, étant donné tout ce que Poppaea lui avait fait subir ces dernières décennies. Les personnes qu'elle l'avait forcée à rencontrer, les choses qu'elle l'avait forcé à faire avec son corps. Mais voilà, l'heure était au changement et Poppaea avait choisi le confort d'un nouveau véhicule, d'une nouvelle âme à torturer. Une femme qui s'était toujours cru au dessus de tout et qui découvrait grâce à Poppaea ce qu'il en était.

Poppaea avait rendez-vous aujourd'hui, non loin d'un croisement auquel elle avait déjà eu à faire plusieurs fois. En lisière de forêt. Elle aimait beaucoup ces odeurs, elle ne les sentait pas en enfer, tout sentait le souffre. Ici, les odeurs différaient et c'était rafraîchissant, elle ne s'attardait que peu sur Terre, en règle générale. Mais une promenade avant un rendez-vous, pourquoi pas. Même si elle ne se baladait que peu souvent à certains endroits sans aucun but derrière. Les gens couraient ça et là, la panique saisissait les hommes et les femmes, mais elle restait sereine.

C'était aussi un beau début de soirée pour promener ses chiens, elle avait pris l'un d'eux. Ce jour-là, elle devait rencontrer un démon des croisements, qu'elle faisait travailler dur nuit et jour. Il devait lui faire un compte rendu des lieux, des possibles âmes en perdition, si le lieu valait encore la peine pour eux, s'il était toujours si florissant qu'il y a quelque années, voir même quelque siècles.

Contrairement à bien des jours, Baal ne l'accompagnait pas, elle n'avait pour présence amicale que son molosse favoris ; qui avait dit que les chiens de l'enfer n'étaient qu'à Crowley, au juste ?




Moult amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t937-poppaea-you-can-breathe-you-can-blink-you-can-cry-hell-you-are-all-going-to-be-doing-that http://solemnhour.forumactif.org/t943-carnet-d-adresses-de-poppaea-i-m-not-in-danger-i-am-the-danger
avatar

Age : 38
Métier : Alpha de sa meute, en reconversion. Ex Barman. Ex-boxeur de rue. Egalement médecin à ses heures et conteur pour enfants.
Situation : Célibataire
Localisation : En vadrouille.
Feat. : Matthias Schoenaerts
Copyright : TUMBLR (gif), Primo (ava), Shadow (signature)
Je suis aussi : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 20/01/2016
Messages : 207

Message Sujet: Re: Dogs Unleashed | ft. Lyov Dim 1 Oct - 2:20

Dogs Unleashed
Lyov & PoppaeaI can see through you
We are the same
It's perfectly strange
You run in my veins
How can I keep you
Inside my lungs
I breathe what is yours
You breathe what is mine

Wolves Without Teeth OF MONSTERS AND MEN
Le temps court. Il file, rapide, angoissant, lourd, assassin sans remords. Il se rue dans ses veines, présent dans chaque souffle saccadé, dans chaque mouvement gracieux d’un muscle en mouvement. Courir. Toujours plus vite. Toujours plus loin. Fuir. Fuir … Pour rattraper l’avenir, et se l’approprier.

L’être regarde les alentours, les sens en alerte, silencieux comme un loup, prêt à bondir. La solitude demeure pourtant, liée à cette accablante cacophonie de murmures et chuchotis – son instinct indiquant qu’il n’y a là nulle âme qui vive, nulle proie à chasser. Lentement - mais sans hésiter, il reprend alors sa route, ses yeux fixés sur l’apparat qu’a revêtu le ciel, attendant un signe – un miracle à vivre, une vie à déflorer.

Rien ne sera jamais plus comme avant. Comment cela se pourrait-il ? Le passé, si tangible, si fragile, est devenu poussières, à jamais souillé - brisé. Il n’aura fallut qu’une fraction de seconde. Un instant d’inattention. Il l’avait pourtant senti mais comme la plupart des siens ; il avait fermé les yeux, niant l’impossible. Stupide. Stupide …

A présent, les herbes folles s’écartent sur son chemin. La route caillouteuse, luisante de pluie, offre cette odeur de sulfate humide mêlée de boue liquide si appréciable, si détestable, oubliée, présente seulement dans ces rêves dont on ne se réveille pas. Dont on ne se réveille plus. Rêve t’il ? Comme il aimerait.
Les bois tout autour chantent de nouveau cette berceuse rassurante, mais l’animal gronde, refusant de se calmer – il ne cédera pas, plus jamais. Se nourrir. Manger. Tuer. Tuer comme il ont tué, dévorer pour se venger. Se battre jusqu’à sentir sa propre vie pulser, s’effilocher, couler, cesser. Quand a t’il laissé le monstre prendre le contrôle ? Lui-même ne saurait plus le dire : il a perdu la notion du temps depuis la fin de la soirée. Il ne se souvient que d’avoir laissé les siens en sécurité, le confort du motel étant un luxe qu’ils n’osaient espérer, leur rappelant pourtant leur perte de façon étouffante – à la manière d’une magnifique prison dorée. Il ne se souvient que de les avoir couvé du regard avant de filer, détaler, le soleil couchant comme seule compagnie. Besoin d’air. Besoin de …

« Je reviendrais à l’aube » avait-il dit.

Le sang. Le sang sur ses doigts, coulant, gouttant, un râle d’agonie s’essoufflant jusqu’à s’éteindre. Mourir. Le museau en sang, il a apprécié de voir son gibier se débattre autant qu’il a aimé sentir sa vie s’enfuir pour venir trouver grâce au fond de son gosier. Combien de frères a t’il vu périr en ces jours maudits ? Et pour quoi ? Pour qui ? Combien de sœurs aurait-il voulu étreindre et embrasser avant d’enterrer leur corps froids alors que quelques heures plus tôt à peine elles dansaient ? Il n’y avait que l’appel du sang qui comptait. A présent, il regarde le cadavre à ses pieds, dégoûté de sa propre faiblesse. Lui non plus n’aura pas de cercueil – pas plus qu’il n’y aura pas de mot pour expier l’horreur ; il n’y aura pas de pardon possible – et il le sait.

Lentement, il se remémore ce qui l’a conduit ici. A l’abri. Une impulsion vitale, drastique – un besoin naturel, instinctif. Sortir. Courir. Après des jours à parcourir les environs, à tracer la route dans un pick-up chargé du peu de biens qui leur restaient, il avait eu besoin de se poser. De fuir la réalité – celle qui était devenue leur vie, celle qui s’était imposée. Alpha. Si il avait toujours haït ce titre, il avait du en prendre pleinement la responsabilité – pour la sauvegarde de la meute. De ce qui semblait être ses nouveaux amis. Sa famille. Bien sûr, les tensions étaient encore là, certaines plus farouches que d’autres. Mais il le savait et le criait à plein poumons désormais, défiant quiconque d’extérieur venir oser défier cette règle simple : ils feraient front unis. Et quiconque toucherait à Heather, Daniel et Melody aurait à présent affaire à lui.

Fermer les yeux. Sentir le poids de l’air, accepter celui - plus fétide - de la tragique destinée qui se profile. Où vont-ils, il n’en a aucune idée. San Francisco ? Le Montana ? Pourquoi pas le Mexique ? Non. Ils décideront ensemble, lorsqu’ils se seront assez éloignés du macabre spectacle qu’ils ont subit. Ils sont à présent en fuite – une escapade qu’ils ne peuvent réellement expliquer, une exode douloureuse et triste. Il n’a jamais quitté New York City, et le voilà à diriger un groupe de quatre personnes aussi paumées que lui – ça en serait presque risible.
Presque parce qu’il est trop occupé à laisser les éléments se rappeler à lui. Il laisse les odeurs le pénétrer, les goûtant, y diluant ses pensées. Se calmer. Se calmer. Se calm …
Qu’est-ce que ?

L’atmosphère limpide se tord soudain – pan d’éternité pure saccagée. Il sent une vie pulser au loin, cernée par la détestable odeur de souffre auquel il s’est autrefois habitué. Qu’est-ce que ? Mais il n’a pas le temps de faire machine arrière. Il n’a pas plus le temps de posément réfléchir – le monstre tueur invisible s’est lancé, droit sur lui, alors que son corps droit se dresse au milieu de croisement, aux aguets, le sang comme seul témoin de son macabre forfait. Pourquoi ici, pourquoi maintenant ? S’essuyant la bouche, il remet son pull à la vite, se fichant bien d’apparaître quelque peu débraillé – être taché n’a plus d’importance. Cela se rapproche, dangereusement et il ne peut plus que la confronter. Montrant les crocs alors, un grondement d’avertissement retentit, furieux, et il se met finalement en position entre sa proie décédée et l’inconnu invisible féroce, bientôt rejoint par une odeur nauséabonde dont l’identité n’est un secret pour personne. Un démon arrive - être qu’il ne pourra ni tuer, ni vaincre d’une quelconque façon.
Il n’y a plus qu’une chose qui compte à présent. Protéger la meute … ou mourir en essayant.

© 2981 12289 0


Do you remember ?
Some folk we never forget, Some kind we never forgive. Haven’t seen the back of us yet, We’ll fight as long as we live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t118-andrew-m-winston-wait-for-me-to-come-home http://solemnhour.forumactif.org/t947-carnet-d-adresses-de-lyov-winston#11721
avatar

Age : Bientôt les 2 000 ans.
Métier : Reine des Croisements, maîtresse des espions en Enfer. Espionne de Lucifer et de Crowley.
Situation : Elle a un harem des plus improbables. Elle s'amuse plus particulièrement avec un certain Lyov Winston et le fort connu Belial.
Localisation : Elle se déplace à volonté entre terre et enfer.
Feat. : Eva Green.
Copyright : Swan (avatar) | hela. (signature) | tumblr (gifs)
Je suis aussi :
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 153

Message Sujet: Re: Dogs Unleashed | ft. Lyov Dim 1 Oct - 18:04

Elle avait tant à faire en Enfer qu'une promenade à l'air frais et pure avait un côté libérateur. Les épaules soudainement moins lourde de marcher un peu avant un énième rendez-vous. Qui avait dit qu'être reine des croisements serait facile ? C'était un travail constant. Mais elle aimait ça, ce travail constant, cette utilité, et surtout ; elle détestait déléguer. Si elle voulait que le travail soit bien fait, elle savait qu'elle ne pouvait compter que sur elle-même pour se faire.

Elle marchait tranquillement quand un homme semblait s'avancer vers eux puis s'arrêter. Un homme avec une bien curieuse allure et des vêtements forts... sales. Elle retenait un rire ; le monde était-il si petit que cela pour que sur toutes les personnes qu'elle aurait pu rencontrer, c'était sur celui-là en particulier qu'elle tombait ?

- Mais c'est qu'il montrerait presque les crocs, le joli toutou.

A ses côtés, son chien, qu'elle avait affectueusement nommé Cerbère en honneur au chien à trois têtes, grognait à son tour, défiant le nouvel arrivant de s'approcher, ce qu'elle interprétait ainsi en tout cas, mais aussi et sûrement essayant de défendre sa maîtresse.

- Il n'y a pas plus fidèle qu'un chien.

Elle s'était approchée sans crainte ni peur, ordonnant toute fois d'un claquement de doigts à son chien de rester là où il était. L'homme-chien ne semblait pas la reconnaître, ce qui manquait presque de froisser son égo démesuré.

- Ton odorat te ferait-il défaut ? Ou serais-tu le premier chien à ne pas se montrer fidèle ?

C'était dit avec humour, évidemment. Elle plaisantait ouvertement, un peu moqueuse, comme elle l'était souvent.

- Tu me vexes, Lyov Winston.

Ne reconnaissait-il pas son accent italien ? Son odeur était-elle si similaire à celle des autres démons ? N'avait-elle rien de plus pour le chien ? Ou n'était-il finalement attaché qu'à l'ancienne enveloppe qu'elle avait ? Voilà qui la rendait curieuse. N'était-ce que pour l'ancienne enveloppe ? C'était amusant tant que vexant. Les yeux de Poppaea devenaient rouge, ce serait là pour elle le dernier signal qu'elle enverrait pour qu'il la reconnaisse, s'il ne le faisait toujours pas, alors tant pis. Elle était surprise de le voir autant sur la défensive, encore que là, cela lui paraissait même plus être de l'attaque que de la défensive. Ou alors il fréquentait tant de démons qu'il en oubliait les noms, ce qui serait un autre débat. Ce qui le mettait dans un tel état, elle l'ignorait mais ne tarderait sûrement pas à le savoir.




Moult amour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t937-poppaea-you-can-breathe-you-can-blink-you-can-cry-hell-you-are-all-going-to-be-doing-that http://solemnhour.forumactif.org/t943-carnet-d-adresses-de-poppaea-i-m-not-in-danger-i-am-the-danger
avatar

Age : 38
Métier : Alpha de sa meute, en reconversion. Ex Barman. Ex-boxeur de rue. Egalement médecin à ses heures et conteur pour enfants.
Situation : Célibataire
Localisation : En vadrouille.
Feat. : Matthias Schoenaerts
Copyright : TUMBLR (gif), Primo (ava), Shadow (signature)
Je suis aussi : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Elizabeth W. Rochester ◈ Annabelle J. Graham ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 20/01/2016
Messages : 207

Message Sujet: Re: Dogs Unleashed | ft. Lyov Lun 16 Oct - 23:07

Dogs Unleashed
Lyov & PoppaeaBaby I need light, I need fire
I need to know, that I'm alive
I need love, baby I need love
I need love
Take me down everybody down
Take me down down to the bottom

Down to the bottom DOROTHY
Serait-il en chien, son poil se hérisserait, tous crocs dehors, oreilles couchées, le regard fixé vers l’ennemi qu’il ne peut voir – simplement sentir. Mais il ne peut que gronder un avertissement et se placer comme lui indique ses sens affûtés, presque accroupi, bras recourbés posés sur ses genoux, paumes ouvertes … l’adrénaline se ruant dans ses veines sans pourtant compenser sa cécité ; il redevient prédateur. Le son guttural et rauque se tait pourtant rapidement, comme fauché dans son élan, surtout lorsque le démon inconnu élève la voix pour l’invectiver, lui, à moins que cela ne soit son chien, qui sait. Cette même voix qui ne lui dit rien mais dont les intonations paraissent aussi familières qu’étrangères - de quoi le perdre un peu plus. A quoi joue t-elle ?
Après tout, il est facile de deviner sa race pour un être de cet acabit. Les odeurs, uniques, sont reconnaissables entre mille – il est bien placé pour le savoir. Non. Il y a autre chose. Autre chose qui le nargue. Et ce n’est pas le fait que l’être au corps féminin semble reconnaître sa monstruosité qui l’agace profondément. Il y a un détail qu’il loupe, il le sait – le sent, au plus profond de ses tripes. Son instinct est là, braqué sur elle, mais pas moyen de trouver quoi – il ne peut qu’inspirer à fond et chercher encore, restant sur ses gardes, ne bougeant pas.

« Je ne suis fidèle qu’à ceux qui le méritent. »

Il a levé les yeux lorsqu’elle s’est approchée, répondant finalement à cette invitation qui n’en est point une d’une voix froide bien qu’étrangement douce, remarquant le claquement de doigts sans prononcer rien d’autre. A t’elle demandé à l’autre monstre de rester à sa place ? Sûrement. Mais il le sait – il suffira d’un mot, d’un ordre bref pour que le molosse infernal se jette sur lui – et si il compte bien résister le temps qu’il faudra, il n’aura aucune chance. Que faire ? Il n’était là que pour assouvir sa faim. Tourner les talons était-il préférable ? Ce n’est pas comme si il défendait son territoire actuellement … C’était pire. Fronçant les sourcils, il se redresse finalement à demi pour pouvoir mieux observer l’être qui lui fait face – s’imprégnant de cette odeur étrange qui lui vrille les tympans. Ce parfum … Il n’est pas inconnu, juste … Où l’a t-il déjà croisé ? Les fragrances qui le composent sont à la fois neuves et vieilles, et il peine à les différencier avec le souffre les entourant et le sang lui collant encore à la peau. Restant sur la défensive, il finit pourtant par se relever complètement, avant de se figer net une seconde fois, son coeur ayant un raté lorsqu’elle ....
Bordel de merde. Elle connaît son prénom. Pire encore. Il la connaissait aussi. Car si Lyov n’aimait guère traiter avec les démons, il n’avait traité affaires qu’avec ceux de …

« ... Poppaea ? »

Souffle rauque, voix tendre tirant sur les aigus. Chiot perdu, il la contemple à présent, ses yeux s’écarquillant quand celle de son amante virent au rouge, tandis qu’il cherche encore à associer ses derniers souvenirs d’elle – d’eux – avec ce nouveau corps qu’elle possède. Avait-il juste ? Avait-il tord ? Il inspire à nouveau l’air, sans jamais oublié la présence de l’autre canidé, osant finalement avancer d’un pas, n’osant y croire. Etait-ce vrai ? Mais en y repensant, ces mélopées italiennes qui ressortait, accent gardé depuis quelques millénaires, et cette odeur … son odeur mêlée à celle de la nouvelle … humaine.

« ... Poppy. »

Il souffle à nouveau, plus sûr cette fois, avec d’inspirer puis se détendre brutalement – pas totalement soit, mais tout de même assez pour que l’incompréhension quitte furtivement ses pupilles pour autre chose : sorte de joie mêlée à du soulagement, son sourire lui même réapparaissant, sincère.

« J’ai cru … Cela ne fais rien. … Comment vas-tu ? Cela fait ... Un moment. »

Et comme par magie, il se redresse cette fois entièrement, reprenant forme humaine, seul le sang gouttant et ses cheveux en bataille lui donnant un air de sauvageon, ses yeux inquiets pour elle et curieux de sa présence fouillant ceux de la démone, tentant d’apprivoiser cette nouvelle apparence autant que sa nouvelle odeur – qu’il a parfaitement mémorisé à présent. Seraient-ils seuls d’ailleurs, il la prendrait sûrement dans ses bras, mais il n’est pas le seul chien des environs à veiller au grain … Et si il a confiance en Poppaea, ce n’est pas le cas de l’autre monstre des enfers.

« Que fais-tu si loin des tiens ? »

© 2981 12289 0


Do you remember ?
Some folk we never forget, Some kind we never forgive. Haven’t seen the back of us yet, We’ll fight as long as we live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t118-andrew-m-winston-wait-for-me-to-come-home http://solemnhour.forumactif.org/t947-carnet-d-adresses-de-lyov-winston#11721
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Dogs Unleashed | ft. Lyov

Revenir en haut Aller en bas
 

Dogs Unleashed | ft. Lyov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» Dégustons les meilleurs hot dogs de la ville | Jason&Alexis
» Watch Dogs
» Who Let The Dogs Out ?!
» Bungou stray dogs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: united states of america :: The Northeast-