AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 

Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe
No matter what we breed, we still are made of greed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Civilian
Hate mondays.
avatar

Nanshe
Watch this madness burning out the way

Pour livrer les puissants aux faibles, Nanshe scrute le coeur des gens.
Age : Lancez un dés et multipliez par deux mille
Job : Serveuse dans le restaurant japonais en bas de la rue
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Aiysha Hart
Copyright : Rev pour l'ava et Lilie pour la signa
Otherself : Personne
Date d'inscription : 05/08/2017
Messages : 73
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 0:41
Nanshe


ft. Aiysha Hart

ANECDOTE UNE Bien que son aspect de déesse de la pêche eu été un peu oublié les quelques millénaires derniers, Nanshe se nourrit presque exclusivement de poissons. La découverte du sushi est événement marquant de sa vie. ANECDOTE DEUX Nanshe déteste tout ce qui touche au panthéon judéo-chrétien. Il est arrivé qu'après quelques bouteilles, elle se mette à brûler ou à profaner des églises, avant de s'enfuir en courant de peur d'être poursuivie par un ange. ANECDOTE TROIS D'ailleurs, elle ne supporte pas de calculer son âge en fonction du calendrier chrétien. Pourquoi devrait-elle dire qu'elle est né douze mille ans avant un petit prophète charismatique à la généalogie fantasmée ? ANECDOTE QUATRE En tant que déesse protectrice de la justice humaine, Nanshe ne peut agir directement. Si elle punirait elle-même les oppresseurs cela ne lui donnerait aucun pouvoir. C'est aux hommes de se venger des outrages qu'ont leur fait. Cette contrainte la pousse donc à rester proche des sociétés humaines. ANECDOTE CINQ En des millénaires d'existence, Nanshe eu le temps de se livrer à maintes expériences. Si elle préfère généralement les hommes, elle garde un excellent souvenir d'une nuit passée avec une vampire à Shanghai en 1640. ANECDOTE SIX Sa conception de la justice à évoluer avec le temps et avec celle des hommes. Elle demeure cependant très violente. Il s'agit d'une justice de vengeance. Elle ne croit que peu en la réforme même si la politique actuelle l'a pousse à revoir ses positions. À partir du XIXe siècle et du socialisme, l'ennemi changea du noble pour le patron. Si bien qu'aujourd'hui, un ouvrier couchant avec la femme ou le fils du patron constitue pour elle une petite revanche de l’opprimé.ANECDOTE SEPT Durant les dernières décennies, elle a milité auprès de Green Peace pour la mise en place d'une pèche respectueuse des thons rouges en méditerranée. Elle y a d'ailleurs rencontré de nombreux autres dieux païens. Principalement des divinités mineures s'inquiétant pour la pérennité de leur sanctuaire. ANECDOTE HUIT Nanshe est la dernière divinité encore en vie de son panthéon. Le temps, les chasseurs et les Églises monothéistes les ont fait disparaître. Si parfois, la Mésopotamie lui manque, elle a fait le deuil de sa famille depuis bien longtemps. Les familles divines ne sont pas aussi soudées que celles des hommes et l'amour filial reste une notion vague pour elle. ANECDOTE NEUF Dans ses mauvais jours, Nanshe s'amuse à prédire le future des hommes. Que ça soit celui de ses voisins de paliers ou celui des hommes politiques du moment. Si ses prédictions ne sont pas toujours certaines, elle s'amuse beaucoup à voir le mec d'à côté tomber dans l'escalier ou le scandale sexuel de la nouvelle députée. ANECDOTE DIX Nanshe à toujours eu un mode de vie simple. Elle méprise le luxe. Actuellement, elle passe de petits appartements à des chambres étudiantes dans lesquels trône toujours sur un mur l'Internationale Communiste dédicacée par Trotski. Les seules choses pour laquelle il lui arrive de dépenser de l'argent sont des saris indiens qui lui rappelle les robes des temps mythiques. ANECDOTE ONZE Les États-Unis sont une terre d'expérience pour Nanshe. Elle n'a jamais vraiment réussi à comprendre ce pays. Exemple de la réussite sociale individuelle et pourtant si indifférent envers la pauvreté des foules. Depuis sa création, avec enthousiasme, elle y a passé beaucoup d'année, espérant toujours en faire un pays de droits sociaux. Même si cet espoir à nettement faibli depuis Reagan. ANECDOTE DOUZE Nanshe eu des dizaines d'enfants au cours de sa vie. Elle a toujours fait en sorte qu'ils soient intégralement humains bien qu'il lui serait possible de leur transmettre une partie de ses pouvoirs. Ils furent très différents. Certains réussirent, d'autres non mais jamais aucun ne fut abandonnés.

CARACTERE
Obstinée + Perspicace + Ingénieuse + Drôle + Thalassophile + Violente + Lâche + Enfantine + Idéaliste + Écologiste
Hello Darling ! Ici Nanshe, aka Nana, Le brochet sumérien. J'arbore fièrement mes 14 000 années depuis le crachat de mon père. Si tu fouillais mon dossier entièrement, tu saurais que je suis un(e) déesse né(e) àNingin, Mésopotamie, et que je suis présentement une personne célibataire ayant une préférence pour tout ce qui est original. J'exerce présentement le métier de justicier divin, mais qui sait ? Il se pourrait que ça change.

Compétences, pouvoirs et / ou sortilèges
Immortalité/invulnérabilité Étant divine, le temps n'a pas réellement de prise sur Nanshe. Immunisée contre le vieillissement, les maladies, les armes conventionnelles mais malheureusement pas l'ennui, peu de choses peuvent réellement la menacer. Seul le manque de ferveur, deux ou trois sortilèges, quelques créatures très puissantes et les pieux taillés dans l'os d'une perche du Nil peuvent l'atteindre.

Manipulation des émotions expert Il s'agit d'une des principales forces de Nanshe ainsi qu'un outil bien pratique pour avoir des hommages satisfaisants. Nanshe arrive à susciter dans l'âme des hommes un profond sentiment d'injustice. Le contexte et l'état émotionnel de sa victime lorsqu'elle utilise ce pouvoir à énormément d'importance. Il lui est difficile de rendre une ou quelques personnes réellement en colère en dehors des périodes de famines, de grèves ou de crises économiques. Il lui sera donc plus facile de rendre enragé et de convaincre un syndicaliste impliqué qu'un trader de Wall Street. Quand elle suscite de tels sentiments dans un cœur, il est presque impossible pour un humain d'y résister. Toute l'injustice de votre vie vous frappe en un instant et la vengeance constitue le moyen le plus efficace pour vous calmer.

Super force bien maîtrisé Nanshe peut facilement soulever, lancer, traîner des personnes ou objets d'un certain poids. Sa force est amplement supérieure à celle des humains mais bien inférieure à ce qu'elle était autrefois. Fut un temps où elle s'amusait à faire voler des conifères géants dans les forêts syriennes, aujourd'hui c'est le ficus de son appartement qu'elle projette sur le mur de sa cuisine.

Prospective expert, mais éprouvant Pouvoir connaître l'avenir était l'une des principales fonction de Nanshe dans son panthéon. Cependant, les prémonitions qu'elle fait ne sont pas toujours fiables. Elles peuvent se révéler à l’occasion fausses suite à l'intervention du hasard. Elle n'est pas une déesse primordiale ayant une connaissance infinie de l'univers, ainsi comme beaucoup d'autre êtres vivants, il lui arrive de voir ses plans déroutés. Prédire l'avenir ou délivrer une prophétie lui demande beaucoup d'énergie. Tout comme pour la télépathie, plus elle est proche de sa cible, plus seront précises et fiables les informations sur elle. En la touchant, elle est certaine de savoir son passé, de connaître ses pensées, ses secrets et son avenir. Ce procédé, surtout s'il est accompagné d'un contact physique est plutôt douloureux pour la cible qui a généralement l'impression qu'on lui écorche le cœur afin de le mettre à nu.

Télépathie maîtrisé Nanshe peut lire les pensées des hommes même si c'est parfois éprouvants pour elle. Ce pouvoir est lié à sa capacité à connaître le passé et l'avenir des humains.

Télékinésie affaibli Déplacer des objets ou entraver des hommes dans leur mouvements lui est accessible, bien qu'elle le fasse assez peu.

Connaissances suprêmes Pour ne pas s'ennuyer durant les quelques milliers d'années qu'elle a vécu et notamment suite au contacte avec les hommes, Nanshe s'est intéressé à tout les sujets. Elle est, entre bien d'autre choses, incollable sur l'histoire des peuples péruviens, spécialiste dans l'art du tricot à l'anglaise et capable d'identifier toutes les espèces de champignons.

Influer sur la nature expert En tant que déesse de la pêche, elle peut influer sur tout ce qui touche au monde aquatique. Elle sait faire dériver des bancs entiers de maquereaux, peut tuer en un claquement de doigt un dauphin ou faire exploser des récifs de coraux. Elle arrive également à communiquer avec les poissons ou le plancton.

Asylum

Connue sous le pseudonyme de Kaicho, j'ai présentement 19 pommes depuis le 11 mars. Cependant, vous me reconnaîtrez peut-être sous le visage de Dark Vador. J'ai connu SH grâce à Revandel et j'ai pris connaissance du règlement. La preuve Cass l'a mangé. Par ailleurs, si je devais avoir des remarques sur ma présentation, je préférerais les avoir sur ma fiche. .

Au passage, je crédite Revandel pour mon avatar, Tumblr pour mes gifs & Tumblr pour mon icon. Pour finir, il est savoir que je me suis arrêté(e) à la saison 13 de SPN.

©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1003-imagine-all-the-people-sharing-all-the-world-nanshe
Civilian
Hate mondays.
avatar

Nanshe
Watch this madness burning out the way

Pour livrer les puissants aux faibles, Nanshe scrute le coeur des gens.
Age : Lancez un dés et multipliez par deux mille
Job : Serveuse dans le restaurant japonais en bas de la rue
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Aiysha Hart
Copyright : Rev pour l'ava et Lilie pour la signa
Otherself : Personne
Date d'inscription : 05/08/2017
Messages : 73
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 1:08
Story of your life


« Elle dont les yeux levés parcourent le pays, dont la lumière levée scrute le cœur de tous les pays »



« La nourriture est partout alentour,
Et pourtant ma nourriture est la faim.
Le jour où les parts ont été attribuées à tous,
Celle qui m’a été réservée, c’est la souffrance. » (complainte des hommes à Nanshe, archive archaïque d'Uruk,).

Nanshe fut recrachée par son père Enki, dieu des fleuves. De l'écume elle se fit des dents blanches. Des poissons elle gagna la forme floue et mouvante. Des mille reflets du soleil sur l'eau, elle eu mille yeux capable de tout voir. C'est ainsi que fut sa première apparence. Une créature filiforme, aux écailles noires et aux mille iris perçantes. Ses dents blanches arpentaient les courants du Tigre, avides de tout ceux qui ne respectaient pas la loi de son père. Puis, son frère Enlil naquit et il instaura le premier ordre sur la terre. Alors, il convoqua sa sœur et lui donna la même apparence que ceux qui le priait. Les pieds de Nanshe se formèrent au premier contact avec les pierres du rivage. Ils en furent à jamais marqués. Enlil lui demanda d'aimer les hommes, d'aimer la foule tout comme elle aimait les bancs de brochets. Mais Nanshe compris qu'elle ne pouvait aimer la foule que si elle punissait ceux qui s'y écartaient, ceux qui s'y soulevaient au dessus. Alors de ses mille yeux qui voyaient le cœur et le destin des hommes, elle punit ceux qui ne respectaient par les lois de son frère et cela depuis que la terre avait été séparée du ciel et que le ciel avait été séparé de la terre.

Pendant longtemps, les hommes lui adressèrent de véritables prières, de belles offrandes et de dignes sacrifices. Quand un homme dépassait sa condition, quand un homme abusait de son pouvoir, Nanshe était toujours invoquée. La foule réclamait vengeance et il lui suffisait d’exciter le cœur d'une ou deux personnes offensées pour qu'une ivresse gagne la foule entière. On chantait son nom :« Pour consoler l'orphelin, faire qu'il n'y ait plus de veuve, pour préparer un lieu où seront détruits les puissants, pour livrer les puissants aux faibles, Nanshe scrute le cœur des gens. » (Hymne à Nanshe, archives archaïques de Djemet-nasr). Il y eu ainsi quelques millénaires de justice, les hommes étaient peu avares ou ambitieux et le sang ne coulait presque pas. Puis il y eu une guerre et une autre. L'incohérence déclencha l'injustice et on se mit à la prier énormément. Ses messes devinrent celles de la foule, celles des contextes insoutenables où le peuple révélait sa force. On se mit à la prier avec colère, rancœur et férocité. Mais la guerre finit par s'arrêter, le temps passa et la justice n'est pas la richesse. Ce n'est pas une chose que l'on réclame chaque jour. Alors que la guerre lui arracha son statut de déesse fertile, la paix vida ses temples.
Et d'autre dieux, venus de l'est arrivèrent.


2188 avant notre ère, ville de Ningin, Royaume de Lagash, Basse-Mésopotamie, région de Sumer :

« Ishtar », le nom était amer dans sa bouche. Du haut du plateau, elle voyait en contre-bas, ce qui avait été Gusisu, la célébration du printemps, sa célébration. Mais aujourd'hui, aucune offrande ne lui était adressée. Aucun sac d'orge ou de vaisselles précieuses n'avait été déposé devant ce qui restait de sa statut. Et aucun mortel n'avait prononcé son nom. La reine de Ningin, souveraine de Lagash avait elle-même oublier d'adresser une prière. Pourtant, enfant on avait du dire à cette femme qui il fallait remercier pour les premières pousses après l'hiver ? Sa mère, son professeur ou sa servante avait bien du lui parler de la déesse protectrice de la ville. Lui parler de celle qui avait été là au tout début, celle qui avait donné les premières prédictions à ce peuple quand il était venu du sud. Cette reine avait elle oublié à qui elle devait sa fortune ? Qui avait prédit et assuré la santé de ses enfants ? Qui leur avait donné bateaux et filets pour pécher ?
En plissant les yeux Nanshe put voir la masse de femmes qui se pressaient devant le temple d'Ishtar. Cette nouvelle venue n'incarnait aucune tradition. Ishtar ne veillait qu'au nombre exubérant qu'une femme pouvait avoir sans se soucier de ce qu'ils leur arriveraient après. Elle était trop appréciée, trop proche des dirigeants, trop politisée et oubliait tout ceux qui restaient derrière elle. Le peuple insatisfait redeviendrait fébrile et se révolterait. C'était certain, ça avait toujours été ainsi.
Elle vit la reine s'avancer seule, faisant repousser les autres femmes. Celle-ci déposa ses parchemins de prières et ses rouleaux de soie couvert de pigment rouges au pied de la statut de la déesse sémitique en la remerciant pour ses grossesses heureuses. Une vague de mécontentement traversa la foule. La reine n'avait pas adressé de remerciements au nom du peuple.
Nanshe avait scruté le cœur de cette femme et apprit le dédain pour son peuple qui s'y trouvait. Elle savait depuis bien longtemps que son nom finirait par être presque oublié et que de nouveaux dieux remplacerait sa famille. Elle avait accepter de devenir une déesse de second rang, puis une vague histoire. Elle avait accepté de perdre peu à peu ses pouvoirs et de devenir faible. Au bout de huit mille ans vie cela semblait être normal mais il fallait néanmoins survivre. Et pour cela, elle savait qu'il suffisait qu'une poignée de personne croit encore en elle et exerce ses fonctions. C'est ainsi que durant la première année où personne ne lui avait adressé de prières, elle prit forme humaine et s'adressa à l'anonyme. Kâsibu, une femme dans la foule parmi tant d'autre d'autre. Nanshe avait su chez elle réveiller sa colère. Elle lui avait montré à quel point ses dirigeants brillaient d'injustice. Elle lui dit qu'il était urgent d'agir avant que de tels comportements gangrène la cité. Elle révéla à Kâsibu son nom et sa divinité et pour achever de la convaincre, elle lui dévoila son avenir glorieux. En quelques semaines, cette femme avait réussi à convaincre tout un quartier. Elle répétait à tout ceux voulait l'entendre les mots de la déesse en insistant sur qui les avaient prononcé en premier. En l'entendant argumenter, la déesse avait parfois l'impression d'entendre un échos de son propre pouvoir. Pour la première fois depuis des mois, Nanshe entendit son nom être prononcé. Kâsibu avait fait ce que les humains font toujours, se rassembler. Au pied du temps d'Ishtar, un groupe criant à l'injustice perça la foule et un instant suffit pour qu'il se jette sur la reine. Kâsibu porta le premier coup au nom de sa déesse, la remerciant de lui en avoir donné la force.


Avec ces dieux, les Acadiens, puis les Perses et les Juifs arrivèrent. Son culte officiel disparu, Nanshe se mit alors à vivre avec les hommes. Elle apprit tout sur eux en les imitant. Ainsi, par compassion et à sa manière, elle connu la faim, le froid, le deuil. Mais aussi proche soit elle des hommes, elle n'agissait pas véritablement pour le bien de l'humanité. Elle continua de parler avec des personnes, de les persuader de mener à bien leur revanche, lui permettant de maintenir ces pouvoirs à un niveau bas mais suffisant. Certaines années, rongée par l'ennui, elle s'obstinait seulement à vouloir tuer tout les riches dirigeants de la région dans laquelle elle vivait, bouleversant à chaque printemps, la géopolitique locale. Il y eu des décennies sans sacrifices et dans sa faiblesse, il lui arrivait d'oublier qu'elle était une déesse. Pour éviter de se perdre définitivement, elle quitta ses terres et monta au nord. L'amour que les peuples européens portaient à leur seigneur, la prit au dépourvu. Elle ne comprit pas plus l'honneur dans un serment de fidélité que l'astrologie et ses absurdités. Mais Nanshe réalisa que lorsqu'un les seigneurs rompaient leurs serments, ces peuples prenaient les trahisons de manière très personnelles. Et leurs réactions furent délicieuses.


1358, Royaume de France, région du Brie et du Valois :

« Entre les autres désordonnances et vilains faits, ils tuèrent un chevalier et boutèrent en une broche, et le tournèrent au feu et le rôtirent devant la dame et ses enfans. Après ce que dix ou douze eurent la dame efforcée et violée, ils les en voulurent faire manger par force » (J. Froissart, Chroniques Livre premier LXV)

La fin du servage n'avait pas changé grand chose. Les temps de Saint Louis étaient finis et la guerre était revenue, alors il avait fallu faire des enfants. Trop de jeunes, pas assez de champs. La maladie était elle aussi revenue. Deux années de peste n'avait pas suffi et tout les cinq ans on retrouvait des bubons sur les morts. Mais même ça n'avait pas réussi à faire stopper les chevauchées du Prince Noir. 1356, l'orge n'avait pas poussé. 1357, le roi était prisonnier. 1358, Nanshe n'avait eu ni sacrifices, ni prières depuis des mois. Elle sentait la colère et la foule écœurée par la hauteur des églises. Le christianisme avait toujours été une religion de temps de paix. Quand les choses dégénéraient, les anciens dieux étaient là.
Germain de Réveillon n'était pas un homme facile mais il possédait un certain talent d'orateur. Nanshe était tombée sur lui au détours de Blois, un petit bourgeois en quête de gloire, elle s'était dit que c'était le bon homme pour lui donner une petite messe sans prétentions. Il ne fut pas difficile pour elle de tirer sur ses cordes sensibles pour qu'il la croit et accepte d'agir en son nom. Un manque de reconnaissance, une rancœur envers les privilèges de la noblesse et il était prêt à défendre les intérêts paysans de tout une région. La suite des événements par contre, surpris énormément Nanshe. Germain enrôla avec une facilité étonnante des dizaines d'hommes accablés par leur situations. Dans leur aigreur, le paganisme n'avait même pas paru si incongru.
Cela faisait des siècles que Nanshe n'avait pas eu de messes aussi sanglantes. Pendant des jours, des paysans armés passèrent d'un château à l'autre. Détruisant, pillant, violant, mangeant tout les nobles sur leur passage. Nanshe se saoula dans une telle allégresse. Fascinée elle vit qu'ils ne s'arrêteraient pas d'eux-mêmes. Ils finirent presque tous tués. Mais ça n'avait aucune importance. La colère de la foule était devenue la peur de l'élite. La justice était là.


Nanshe jugea cet épisode grandiose et non sans conséquences. L'Europe entière entendit parler des Jacqueries. Des chasseurs retrouvèrent des textes anciens et se souvinrent de son existence. Cela faisait très longtemps qu'on ne l'avait pas trouvé dangereuse. Elle se retrouva obligé de fuir et de s'abstenir de grands sacrifices. En outre, Nanshe savait qu'elle ne pourrait probablement jamais engendrer à nouveau ce type de cérémonie. Il fallait qu'elle soit plus discrète, qu'elle s'intègre encore plus dans les sociétés. Pour cela, elle se maria, eu des enfants, des amants, fit assassiner son premier mari puis le second, fit une multitude de métiers jusqu'à finir pirate au large de Tunis. Il lui arrivait que la justice ne lui suffise pas. Entre deux périodes de sacrifice, lorsqu'elle ne trouvait personne pour croire en elle, Nanshe vécu pratiquement sans pouvoir, si ce n'est celui de rester en vie après tout ce temps. Étrangement, elle trouvait cela plaisant de vivre presque humainement de temps à autre. Sa capacité à prédire l'avenir fut pour elle une de ses principales sources de revenu durant plusieurs courtes périodes. Tirant des cartes par-ci, agitant des os par-là, elle délivrait prédictions et prophétie, fausses pour la plus part. À quoi bon, puiser dans le peu de ses pouvoirs quand il lui suffisait de remuer des feuilles de thés. De plus, les millénaires passés avec les hommes l'avait rendue sentimentale. Alors, Nanshe, entre deux sacrifices avait aimé, pendant un soir ou pendant des mois. Ennuyée, elle partit avec les premiers bateaux espagnols vers ce qu'elle savait ne pas être l'Inde. Les esclaves des champs de coton, lui rappelèrent avec nostalgie ceux de Carthage. Là-bas, elle recommença à répondre à tout ceux qui cherchaient justice.


Springfield, Massachusetts, États-Unis d'Amérique, janvier 1787 :

« Je prétends qu'une petite rébellion de-ci de-là est une bonne chose, aussi nécessaire dans le monde politique que les orages dans le monde physique. » (Thomas Jefferson, Lettre à Madison, 30 janvier 1787).  

Daniel avait l'habitude de fixer avec crainte ses yeux. Nanshe avait parfois l'impression qu'il pouvait voir ses milles iris qui autrefois lui avait valu tant de respect dans les fleuves mésopotamiens. Cela faisait quelques temps qu'elle n'avait pas prit la peine de s'intéresser à un homme pour qu'il devienne son prêtre et son émissaire. Et à croire que cette fois-ci, elle avait parié sur le mauvais cheval. Daniel Shays, comme tant d'autre avant lui avait cette capacité d'enrouler une foule avec quelques mots. Pourtant la révolte paysanne avait échoué, avorté avant qu'ils n'ait pu prendre leur revanche. Daniel derrière ses barreaux la regardait, suppliant sa déesse de le sauver.
« Il vont me tuer Nanshe.
- Non, soupira-t-elle, tu es un traître mais un traître vivant, réjouis toi.  La répression sera douce. Le Massachusetts ne va pas tuer leur anciens soldats qui, deux ans après avoir fait noyer ses culs serrés d'anglais n'ont toujours pas reçus leur soldes. »
Pour Daniel, ses mots devaient sonner faux alors que les troupes de Benjamin Lincoln avait tiré sur la foule avant de l'emprisonner alors que la colère que lui avait insufflé sa maîtresse n'avait rien trouvé pour s’épancher. Les prédictions de Nanshe s'était révélaient fausses pour la révolte mais elle savait que Lincoln finirait par le gracier, les soldes seraient enfin versées, Daniel, apeuré finirait par fuir, et ce nouvel État, si orgueilleux dans son indépendance ne comprendrais jamais le danger de l'injustice.


Avec cet échec s'ouvrit une nouvelle période de révolution, du pain béni pour la déesse. Plus, les révoltes devenaient des faits politiques communs, moins elle craignait qu'on ne découvre qu'elle en soit l'origine. D'autant qu'elle ne se permettait plus de réel massacre mais des manifestations de plus en plus calme. Tant que quelqu'un dans la foule agissait en son nom, elle survivait. Une manifestation étant une prière moins fervente qu'une chasse à l'homme, elle multiplia donc sa participation à des soulèvements. Elle déclencha l'incident de Chichibu à Tokyo en 1884 qui lui rappela la révolte des sourcils rouges en Chine, deux milles ans auparavant. Elle fut aperçu traînant dans l'Empire Russe en 1917. Elle persuada Rosa Luxemburg de lancer la semaine sanglante à Berlin pour les débuts de la République Allemande. Elle eu un regard et quelques gestes appréciateur pour Léon Blum et le Front Populaire de la France de 1936 puis traîna quelque jours à Cuba en compagnie de Che Guevara, vingt ans plus tard. Les crises économiques récentes lui permirent de se perfectionner dans l'art de la révolte ouvrière. Elle manipula des syndicalistes, créant des hordes d'employés mécontents, leur faisant saccager des bureaux, brûler des bâtiments ou prendre le patron en otage. Au milieu de tout ça, elle vit quelques signes de l'Apocalypse judéo-chrétienne sans pour autant y croire vraiment. Il y eu certes quelques tempêtes et des villes où les habitants disparaissaient mais rien d'alarmant. Elle entendit également des rumeurs sur l'assassinat de certains dieux à une réunion où n'était invité que le gratin des païens, le tout commandité par un archange. Cela lui donna une raison de plus de se méfier des anges. Et cinq ans plus tard alors que des nouvelles histoires circulent sur une deuxième ouverture de la cage, et que ces pouvoirs sont définitivement bien moins fringuants qu'il y a quelques millénaires, Nanshe commence à penser que le monothéisme va vraiment finir par la tuer, elle et tout les anciens dieux. Pour se distraire de tout ça, elle continua à avoir des amants et des maîtresses dont certain connurent son identité. Cependant, peu d'entre-eux avaient su regarder le reflet de sa véritable forme. Ils avaient très souvent fuient en voyant l'immense serpent aux écailles noires. Très peu avaient été capables de garder les yeux ouverts en étant scruter par mille pupilles sondant leur cœur ; ou de sourire face aux quatre rangés de canines blanches. Mais il est arrivé, bien plus récemment que cette forme plaise à certains de ses favoris. Révélant des fantasmes très exotiques qui aurait fait plancher des dizaines de psychiatres pendant des mois. La modernité avait du bon.  

© HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1003-imagine-all-the-people-sharing-all-the-world-nanshe
Civilian
Hate mondays.
avatar

Castiel
Watch this madness burning out the way

.
Age : Indéfini
Job : Représentant pour la marque Pepsi
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et Rose noire pour l'avatar
Otherself : Jonas Sanders - Silas Hawkins
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 908
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 9:48
Coucou et bienvenue parmi nous

Tu disposes désormais de sept jours pour terminer ta fiche. Si tu as des questions, besoin de précisions, n'hésite pas à venir nous voir :v:

Oh et dernière chose *Lui donne une cargaison de sushis* Bon appétit :amour:




Employee of the month

Castiel Sturges




Récompenses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
Congregation's Member
Dear Mother of Earth, why me ?
avatar

Elizabeth Rochester
Watch this madness burning out the way


Age : 245 ans
Job : Watcher de la Congrégation ; Regent de l'Osprey Coven (NOLA)
Situation : Veuve 3 fois, célibataire endurcie nourrissant de dangereux sentiments pour un chasseur.
Localisation : Nouvelle Orléans, bien qu'en vadrouille constante
Feat. : Helena Bonham Carter
Copyright : Brune (ava), TUMBLR (gifs), Pumpkyn (sign)
Otherself : Gabriel ◈ Yehuiah ◈ Annabelle J. Graham ◈ Lyov A. Winston ◈ Bailey Johnson
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 565
Congregation's MemberDear Mother of Earth, why me ?
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 10:17
OOOOOH une nouvelle divinité Welcome home darlin' !
Cassou a tout dit. Courage pour finir ta fichette (si ce n'est déjà fait) et au plaisir de te revoir en CB :42:


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t42-elizabeth-w-rochester-can-t-sleep-take-arsenic http://solemnhour.forumactif.org/t1566-carnet-d-adresses-d-elizabeth-rochester-i-wanted-to-go-home-to-be-where-you-are#19403
Hunter
I lost my shoe.
avatar

Revandel
Watch this madness burning out the way


Age : Quelques milliards d'années, 36 ans en apparence
Job : Chasseur & musicien dans un piano-bar
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Rami Malek
Copyright : © signature by COM
Otherself : Hevannah N. Lynch
Date d'inscription : 18/06/2017
Messages : 250
HunterI lost my shoe.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 14:52
Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue ! :14:
Tu es enfin là, c'est trop cool ! :21:


L'oiseau en cage rêve des nuages

By COM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t954-you-better-know-what-you-re-fighting-for-revandel http://solemnhour.forumactif.org/t977-carnet-de-route-de-revandel-daddy-knows-best
Civilian
Hate mondays.
avatar

Matthew W. Graham
Watch this madness burning out the way


Age : 40 ans
Job : professeur d'Histoire
Situation : célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Hugh Dancy
Copyright : Gif et avatar tumblr
Otherself : Lucifer et Heather
Date d'inscription : 13/06/2016
Messages : 196
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 17:15
Bienvenue, belle déesse!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civilian
Hate mondays.
avatar

Nanshe
Watch this madness burning out the way

Pour livrer les puissants aux faibles, Nanshe scrute le coeur des gens.
Age : Lancez un dés et multipliez par deux mille
Job : Serveuse dans le restaurant japonais en bas de la rue
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Aiysha Hart
Copyright : Rev pour l'ava et Lilie pour la signa
Otherself : Personne
Date d'inscription : 05/08/2017
Messages : 73
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Dim 6 Aoû - 19:46
Merci pour cet accueil et pour les sushis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1003-imagine-all-the-people-sharing-all-the-world-nanshe
Civilian
Hate mondays.
avatar

Charlie Bradbury
Watch this madness burning out the way


Age : 30 ans
Job : Chasseuse, hackeuse et femme de lettres
Situation : Je, je, suis libertine, je suis une .... !
Localisation : En vadrouille
Feat. : Felicia Day
Copyright : schuylers
Otherself : Mélahel
Date d'inscription : 04/07/2017
Messages : 445
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Lun 7 Aoû - 10:03
Ooooh, une autre déesse :52:
Bienvenue par ici ! :60:


Death whispered a lullaby.
Out on the road there are fireflies circling, deep in the woods, where the lost souls hide. Over the hill there are men returning, trying to find some peace of mind (Opeth)


Les pulls moches <3:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t976-charlie-what-s-up-bitches#12041 http://solemnhour.forumactif.org/t984-carnet-d-adresses-de-charlie-bradbury-people-are-strange
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Lun 7 Aoû - 14:27
Bienvenue parmi nous
Une nouvelle déesse païenne pour que mon petit frère joue avec What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Jeu 10 Aoû - 13:09
Ohmy, Aiyshaaaaaa ♥

Bienvenue parmi nouuuuuuuus ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Ven 11 Aoû - 12:52
Nanshe ? J'ai lu un truc hier sur cette déesse… ça pour une coïncidence…
Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Civilian
Hate mondays.
avatar

Castiel
Watch this madness burning out the way

.
Age : Indéfini
Job : Représentant pour la marque Pepsi
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et Rose noire pour l'avatar
Otherself : Jonas Sanders - Silas Hawkins
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 908
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Mer 6 Sep - 21:06
Hell yeah, you're in !


Chauck said yes

Coucou    Je n'ai pas eu l'occasion de te le dire personnellement, mais bon sang ce que j'aime ton style d'écriture.    Ta fiche a été un régal à lire . Enfin, tout ça pour dire que...
FELICITATIONS !

Tu es désormais validé(e) ! :23:
Tu peux dès à présent participer aux intrigues en cours, poster et demander des rps à gogo ainsi que flooder à outrance :2:
N'hésite pas à contacter le staff au moindre problème et à venir nous voir de temps à autre sur la CB Pense enfin à mettre ton profil à jour et à voter de temps à autre sur les top-sites ~

Amuse toi bien !  :7:


AUTRES LIENS UTILES

» coin administration du personnage ❖ pour te recenser, voir les missions proposées, zieuter les défis et les demandes de rps

» créer ton journal de bord ❖ pour permettre à ton personnage d'évoluer hors rp

» carnet d'adresse ❖ pour noter tes liens avec potes ainsi que tes rps en cours

» créer un scenario ou des pré-liens ❖ si jamais cela te tente

» lancer une rumeur ❖ anonymement sur le TUMBLR

» poster un petit mot ❖ sur notre fiche PRD


©️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW




Employee of the month

Castiel Sturges




Récompenses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246
Civilian
Hate mondays.
avatar

Nanshe
Watch this madness burning out the way

Pour livrer les puissants aux faibles, Nanshe scrute le coeur des gens.
Age : Lancez un dés et multipliez par deux mille
Job : Serveuse dans le restaurant japonais en bas de la rue
Situation : Célibataire
Localisation : Chicago
Feat. : Aiysha Hart
Copyright : Rev pour l'ava et Lilie pour la signa
Otherself : Personne
Date d'inscription : 05/08/2017
Messages : 73
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Ven 20 Juil - 20:22
On appelle ça un récap

Ce qui aurait dû être la fin


Durant Apocalypse
10 JANVIER AU 26 AOÛT2016


À l'origine, Nanshe avait prévu de rester en dehors de l'Apocalypse et des problèmes cosmiques des monothéistes. Le retour de Loki, ou plutôt de cet archange en recherche d'affection changea la donne. Elle n'a su résister à ses yeux de chiens battus et se fit recruter. Lors de la réunion en juillet 2016 qui regroupa de nombreuses divinités elle se mit à recruter à son tour en prenant conscience que la guerre entre les anges allait faire tomber tout le monde si personne ne travaillait à l'arrêter. En parallèle elle retrouva chez son ancienne amie et archéologue Annabelle, une très vieille tablette sumérienne cryptée relatant les véritables faits lors du massacre de son panthéon. Entre deux préparations de batailles et huit hiéroglyphes, elle réussit à apprendre le nom de l'ange qui avait menée l'attaque contre sa famille, quatre mille ans plus tôt : Revandel. Elle profita des batailles et des plans d'action pour se rapprocher de sa vengeance. Nanshe fit parti de ceux qui vengèrent Gabriel lors du combat contre Michael. Elle eu le temps de voir les siens se faire tuer en masse par les anges et sentit les premières graines de la culpabilité germer en elle ; avant de remarquer qu'elle avait elle-même une lame angélique planter dans le ventre. À trente centimètres d'elle, Revandel tenait la lame avec l'air d'avoir accompli son devoir.


Après Apocalypse
SEPTEMBRE 2016 A AOÛT 2018

En septembre 2016, Nanshe ressuscita, ce qui fut intolérable. Elle se réveilla sur le banc d'une église face à un crucifix. Médusée durant des heures, elle ne put prononcer qu'un « non » maudissant ce dieu monothéiste et surpuissant. Une sensation d'impureté la colla pendant ses jours d'errance. Sans trop savoir comment elle finit par se retrouver un soir devant la porte d'Anna. Celle-ci l'accueillit naturellement et Nanshe découvrit que la maison des Graham avait pris des allures de refuges pour êtres surnaturels perdus. Un matin entre deux gueule de bois, elle remarqua à quel point sa mémoire étaient entachés de trous noirs. Si elle conservaient la majorité de ses souvenirs des derniers siècles, les premiers millénaires de sa vie se faisaient flous ; et plus encore, ceux de la période de l'Apocalypse ne tenaient que grâce à une poignée de fil. Dans son esprit, qui n'était plus qu'une dentelle grossière, elle se souvenait seulement de Gabriel et de son sourire déterminé, de la force de Morrigan et d'une tablette indescriptible. Découragée, elle ne parla presque plus jusqu'au jour où Anna lui rendit la tablette. Elle demeura froide avec cet inconnu qu'était à présent Revandel, côtoyer de si près un ange lui laissait un sentiment de danger imminent. Bien que l'état critique du psychisme de ce-dernier amoindri ce sentiment au fil des mois. Elle découvrit avec une joie certaine que bien que totalement humaine à présent, elle avait conservé sa capacité à communiquer avec les poissons et les mammifères marins. Elle passa ainsi beaucoup de temps au restaurant japonais en bas de la rue à converser avec les carpes de l'immense aquarium. Le directeur finit par lui proposer un poste de serveuse, qu'elle accepta, lui permettant ainsi de remercier Anna pour l'année passée et pour son silence quant à son ancienne identité. Au cours de sa  traduction, Nanshe comprit qu'elle ne pourrait avancer sans des informations venant du terrain. Après tout, les anges n'en étaient plus vraiment aujourd'hui. Elle traîna donc avec les chasseurs gravitant autours des Graham, participant à quelques chasses de temps à autre, mais refusant toujours de s'en prendre aux monstres. Se méfiant de l'Institut autant que des chasseurs, bien qu'aucun ne soit aller fouiller dans les ruines d'Iraq, elle préféra par prudence adoptée un autre nom : « Ayda Sarmad ».


©️️ HELLOPAINFUL; revisité par SHADOW


DON'T WANNA BE TOO HUMAN
• lilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t1003-imagine-all-the-people-sharing-all-the-world-nanshe
Civilian
Hate mondays.
avatar

Castiel
Watch this madness burning out the way

.
Age : Indéfini
Job : Représentant pour la marque Pepsi
Situation : Célibataire
Localisation : Sur Terre
Feat. : Misha Collins
Copyright : Tumblr pour les gifs et Rose noire pour l'avatar
Otherself : Jonas Sanders - Silas Hawkins
Date d'inscription : 14/12/2015
Messages : 908
CivilianHate mondays.
MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝ Ven 20 Juil - 20:38
Ô belle ex-déesse, j'ai l'honneur de vous valider :v:

Bravo choupiiiiiiiiiiii :43: :42:

(Gabe te fais des bisous )




Employee of the month

Castiel Sturges




Récompenses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://solemnhour.forumactif.org/t22-castiel-it-s-funnier-in-enochian http://solemnhour.forumactif.org/t798-carnet-d-adresse-de-castiel#9246

Contenu sponsorisé
Watch this madness burning out the way

MessageSujet: Re: Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe ⚝
Revenir en haut Aller en bas
 

Imagine all the people sharing all the world ✦ Nanshe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solemn Hour :: Starbucks Coffee :: Avant de prendre la route :: Ils rôdent parmi nous-
Sauter vers: